S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


  Religion
User Avatar Forum : Sujet de la semaine
Posté par : Skruffy - Il y a 6 heures

En ce moment j'écoute des groupes satanistes  Devil et ca me fait réfléchir sur la religion en général (comme le satanisme c'est à la base surtout un rejet du christianisme et c'est bien ca que je lui reproche). Je me demandais donc quel était votre rapport à la religion, le transcendental, toussa. Comme il y a souvent une composante mystique dans les psychédeliques, je me dit que ca pouvait être intéressant. Et justement, est-ce que les psychés vous ont rapprochés de la religion, du théisme?

Perso j'ai été élevé dans la religion catholique, puis j'ai fait une seconde crise mystique sur un thème paganisme option magie. Ces derniers temps je me dit que il faudrait que je lise l'Evangile (mais à la place j'écoute Goatwhore...). Sinon pour les psychés dernièrement il m'est arrivé de parler à Dieu dans des K-hole...

Imprimer cet élément

Lightbulb Obsessions et Drogues
User Avatar Forum : Sujet de la semaine
Posté par : Globuleis - 09/05/2022 18:37

J’ai remarqué que dans nos vies on parle souvent d’Addiction aux drogues, de Toxicomanie, de Dépendance, mais jamais on en vient à parler de ceux qui consomment sans être accros, de ceux qui entretiennent un rapport peut être plus Psychologique, plus Obsessionnel aux drogues, voire de Fascinatoire.


Ça peut paraitre un peu flou dit comme ça, mais je m’explique : je pense que la majorité d’entre nous ne sont pas des Addicts ou des Toxicomanes à proprement parler (sans aucun jugement pour ceux qui sont dans ces cas très délicats et difficiles), mais plutôt des consommateurs plus ou moins réguliers, ayant soit déjà surmonté une addiction, ayant un rapport plus sain aux drogues, ou simplement une consommation au rythme relativement libre et aux habitudes plus ou moins fortes ; tout ceci sans réelle dépendance physique aux substances.


Et pourtant c’est là qu’il y’a une profonde nuance je pense. Je prends mon cas en exemple pour l’illustrer : j’entretiens depuis l’adolescence un rapport très particulier à la came, j’ai traversé des phases ou j’étais constamment défoncé, pour tout arrêter du jour au lendemain pendant près de 2 ans, avant de revenir à une consommation plus douce, espacée de mois pour les hallucinogènes. Mais aujourd’hui, si je consomme tout au plus quelques joints par mois, et encore, il se passe quelque chose au fond de mon crâne de bien plus viscéral : je pense chaque jours à ma prochaine défonce, sans m’en rendre compte, sans même savoir quand ni comment, j’attend inconsciemment la prochaine fois comme un mirage au loin qui me fascine, comme la carotte au bout du fil qui me pousse à avancer car je sais qu’un jour ce moment « extraordinaire » arrivera. Je suis donc complètement obsédé, absorbé par la simple idée que je reprendrais un de ces jours, et je ne peux pas m’en empêcher.  

Alors, les rares fois où j’ai tenté d’imaginer une vie sans autres consos, je tombe rapidement en déprime, je peux même en pleurer. Impossible pour moi de me mettre à la place de ceux qui n’ont jamais consommé, tant c’est contradictoire et inconcevable dans mon esprit. Je peux rester dans cet état, sobre, des mois voir des années, mais au final toujours guidé par l’idée que quelque part dans mon avenir je consommerais à nouveau, et ça m’est presque vital. Les drogues jouent chez moi, et chez bien d’autres aussi je pense, un rôle non pas physique, mais bien plus psychologique, de maintient de l’équilibre mental, de mon envie de découvrir l’avenir, ; un spectre fascinant qui me berce doucement.


J’aimerais donc discuter de l’importance que peuvent jouer les drogues à plus grandes échelles sur nos consciences, qui bien au-delà de simplement nous permettre pendant un bref moment de nous évader, de plonger dans des expériences fabuleuses, s’assoient sur nos cerveaux et leur permettent d’avancer même dans les moments les plus durs. Je pense sincèrement que les drogues, et tout ce qui altère l’esprit, ont au sein de l’humanité une place plus que centrales, ne serait-ce que par leur présence, l’idée que ces expériences existent, et non pas forcément et seulement par leur consommation. Il suffit d’imaginer l’espace d’un instant, un monde sans aucunes drogues…

Humains et drogues ne peuvent se séparer selon moi, et c’est un amour étrange qui se retrace depuis la nuit des temps.

Qu’en pensez-vous ? Je ressentais le besoin d’en parler, je suis sûr que beaucoup auront des avis différents et singuliers, et c’est justement l’occasion d’en discuter.

Merci !

Imprimer cet élément

  [Résolu] BUG DU FORUM
User Avatar Forum : Actualités du forum
Posté par : Cookies - 01/05/2022 12:05

Il semblerait que les threads avec plusieurs pages ne soient plus accessible (passé les premières pages).

Avez-vous aussi ce probleme ?

Imprimer cet élément

  Drogue et travail
User Avatar Forum : Sujet de la semaine
Posté par : Skruffy - 19/04/2022 17:48

En général la drogue est plutôt associée à la fête. Mais selon l'endroit ou on travail, ca peut changer. Est-ce que vous consommez au taff? Est-ce que vous avez besoin de consommer pour taffer? Est-ce que la drogue fait partie du lien social dans votre entreprise (machine à café, pinte afterwork...)


Perso j'ai bossé en restauration, le patron a fini par nous interdire de boire pendant le taff, mais avant on commencait à boire 2h avant la fin du service, et on continuait après les volets baissés. Bonne ambiance mais une peu hardcore. Parfois, après le service, un petit miroir dans l'arrière-salle se recouvrait d'une fine poudre (avec la bénédiction et la participation des patrons d'ailleurs)

Maintenant, petit taff dans le milieu de la nuit. L'alcool est toujours number one, en plus il y a le côté social et festif ('on prend un shot?'). Pour le reste chacun y va à son rythme, mais la plupart attendent la fin du service. C'est marrant de se dire que c'est pas vraiment pire que dans le petit resto de quartier.

Le truc qui est chaud avec la drogue au travail c'est que si tu te drogue déjà pour ton loisir, eh bah tu fini par te droguer tout le temps. En plus tout peut toujours ne pas faire la fête un weekend si tu sent que la cadence est trop élevée, mais impossible de ne pas aller au taff :/

Imprimer cet élément

  Vos sources d'informations pour les drogues
User Avatar Forum : Sujet de la semaine
Posté par : snap2 - 10/04/2022 16:24

Bonjour à tous, nouveau topic hebdo ! Cette semaine on s'intéresse un peu à comment récupérer de précieuses informations croustillantes sur les drogues, que ce soit pour mettre à jour votre pratique RDR ou juste pour lancer des fun facts à des dîners de famille et passer pour un sale camé éhé. Je vous donne quelques questions comme exemple pour avoir de l'inspi.

Quelle sont les sources d'infos pour les drogues que vous utilisez en dehors de psychonaut ?
Est-ce que vous lisez de la littérature scientifique ou bien est-ce que c'est trop imbuvable ?
Que pensez-vous de la vulgarisation disponible sur ce sujet et quelles sources vous recommanderiez à un débutant dans le domaine ?
Est-ce qu'en 2022 vous considérez encore les informations de qualité sur les drogues comme des denrées rares ?
Avez-vous constaté un changement dans l'attitude du gouvernement par rapport à ce qu'ils proposent comme infos ?
Qu'est-ce que vous aimeriez voir changer dans l'avenir ?

Merci d'avance à tout ceux qui répondront et un très beau dimanche aux psychos !

Imprimer cet élément



À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.