S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Juste pour dire

Tu sais que tu es en charrette quand tu écoutes ce genre de trucs :

https://www.youtube.com/watch?v=mxLgbKMRHHQ
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
Je sais pas ce que veux dire en charrette mais ouais grave et merci du partage, magique
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

être charrette \ɛ.tʁə ʃa.ʁɛt\ :
Être en retard ou à la limite pour le rendu d’un projet.
Ah oui c'est souvent mon cas !
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

(26/06/2022 14:16)Tridimensionnel a écrit :
Tu sais que tu es en charrette quand tu écoutes ce genre de trucs :


[Image: kx3w.png]
Self-made chemist  and pharmacologist
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
Free will is a lie.
chui là les mecs, anciens de champimagik, viendez flooder ici.
chsais pas pourquoi je me casse à le faire d'ici qu'ils arrivent mon post sera noyé loin.



au début il y a eu ce chat errant qui pleurait de famine alors je l'ai aidé et il s'est rapidement installé chez moi pour mon plus grand plaisir.
ensuite un autre est arrivé, j'ai aidé aussi.
puis un troisième, un quatrième et là j'en suis à 8 chats qui faut nourrir, j'en peux plus.
Mon évier de cuisine n'est pas connecté aux égouts, alors 3 fois par jour je porte un seau d'eau de 20 litres, je traverse péniblement toute la maison jusqu'aux wc pour le vider.
7 jours sur 7; 3 fois par jour, toute l'année, depuis 5 ans.
ça me fatigue grave j'ai l'impression d'être un esclave qui porte des seaux d'eau pour arroser les jardins de Babylone, c'est sans fin.
Désolée @Jimrock j'ai supprimé ton post sans faire exprès en essayant de virer le premier message... Heureusement le contenu était en cache, alors le voici. Tu peux en faire un nouveau topic maintenant


Citation :Bon alors rapide trip report d'une first time... commandé en promo chez un marchand a priori de confiance, et heureusement.

Nouveau dans les RC, habitude d'enchainer les rails de C, forcément, malgré mes bonnes intentions... en 24h je sniffe les deux grammes de 4-FMA. ...

Resultat, à dose entre 200 et 500 roll hyper cool, comme annoncé mix amphet, C, MD,
après le roll s'estompe et ne reviens pas, d'ou binge, toujours pas.

Début VENDREDI À 16H 30, JE TERMINE LES DEUX GRAMMES SAMEDI À 20H.
Difficultés à me lever, me laver n'en parlons pas, sans roll, contraint de marcher courbé afin d'avoir la tête basse, je vais à la cuisine tenter de bouffer, me réveille sous la table en verre, le corps remué comme un choc électrique, me demandant ce que je fous là, l'intérieur de la bouche, lèvre inférieure, défoncé type choc ou morsure. Bon, conscient, peu blessé, alive, aurait pu être pire.
Malgré ce bougre de faint, je parviens à m'endormir aidé par du CBD et un fond de Rivotril.

Je dors le reste du WE et moi qui ne boit pas vais néanmoins chercher une bouteille de pif afin de stimuler mon système gaba.... finalement un comedown largement moins pire que la C ou le MD, pour ce qui apparemment ressemble à une OD en bonne et due forme...

Morale, c'est pas de la C, dépasse pas les 300-500 si tolérant comme moi aux stims... la chute et perte de conscience aurait pu avoir de plus graves conséquences.

Today a Day +2 et beaucoup de sommeil, presque transparent... USE WITH CAUTION et surtout le roll n'a pas besoin de binge. take care people...
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
Ça c'est du TR RdR RCA RdA
Ha ben y'a des gens pour eux ne pas mourir c'est déjà raisonnable  Big Grin
Prolo casquette rpz.

"La nostalgie est la douleur que nous cause la proximité du lointain."
Martin Heidegger

Eh c'est pas la peine de souligner le fait que c'était pas RdR il le dit lui même. C'est pas de l'inconscience, juste une tendance a pousser le truc trop loin. Rien qu'il soit nécessaire de couvrir de sarcasme donc.

Que celui qui n'a jamais bingé lui lance la première perche...
No more beating my brains, with the liquor and drugs... with the liquor and drugs.
Ben à ce stade je trouve que c'est de l'inconscience mais chacun place ses curseurs.

Mais bon après je juge pas. C'était juste un peu moqueur j'avoue et je me repens.
Prolo casquette rpz.

"La nostalgie est la douleur que nous cause la proximité du lointain."
Martin Heidegger

Le binge fait partie du risque des stims, quand on se fait surprendre c'est bien d'oser le dire, ça prévient les autres.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
Ouais en plus de manière plus générale on vit dans une époque de confort ou un grand nombre de choses nous sont données sans fournir d'effort.

Que ce soit au niveau de la bouffe, de l'alcool, des séries, la musique. Tout est accessible automatiquement en 2 clics...Au final ça baise aussi le circuit de la récompense comme la drogue.

C'est d'autant plus dur de résister à la frustration face à un produit, qui plus est un stim, quand on est si peu habitué sur tous le reste.

Après je connais pas l'auteur du trip mais je remarque chez moi depuis quelques années une intolérance à la frustration est une impatience assez compulsive.
Prolo casquette rpz.

"La nostalgie est la douleur que nous cause la proximité du lointain."
Martin Heidegger

(28/06/2022 15:38)Skruffy a écrit :
Eh c'est pas la peine de souligner le fait que c'était pas RdR il le dit lui même. C'est pas de l'inconscience, juste une tendance a pousser le truc trop loin. Rien qu'il soit nécessaire de couvrir de sarcasme donc.

Que celui qui n'a jamais bingé lui lance la première perche...



Ben en vrai je voulais plutôt souligner le fait que le TR lui même est un bon outil de RdR, fin celui là en particulier. On y voit plein de risques qui sont bien présents décrits et avec du recul : le binge les doses la redescente crade... Étant moi même à la recherche d'un bon RC stim de remplacement à la 3mmc (pas que ce soit dur à trouver à Paname mais bon faut voir les prix) je zyeutais du côté des amphets fluorées et le TR mat bien déchauffé. Je prend ça comme de la RdR. 

Déso si le sarcasme était pas trop approprié. je suis plutôt fatigué en ces derniers temps et j'ai un  peu tendance à raconter de la merde du coup :/
Très naïvement je pensais que les conversations genrees comme on en montre dans les sketchs c’était plutôt une légende urbaine, mais un peu par hasard je me suis retrouvé.e à passer régulièrement du temps avec des groupes de plus de deux meufs et waw, effectivement.
J’ai l’impression qu’avec les meufs on parle de trucs de poils, de bébés, de vie de famille, de sexe, de féminisme, de menstruations....
Et qu’avec les mecs on parle de ça (sauf les menstruations) de tout le reste aussi, de la vie entière quoi
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
Effectivement, mes potes meufs qui ne tombent pas dans des clichés, en situation de groupe de même genre, ont généralement en commun une intelligence élevée/des parcours décalés et des questionnements sur leur identité de genre à un moment ou un autre dans leur vie.

Après y a une histoire de savoir choisir ses potes. Et aussi de comment les gens se comportent en situation mixte. Des discussions clichés de mec foot/voiture/porno/jv j'en ai supporté pas mal (au taf typiquement) mais ça s'arrête par magie quand une jolie meuf se pointe.

J'en conclus qu'il faut être moche ou s'en donner l'air pour goûter à l'humain sans fards. Pour ça je recommande les cheveux pas coiffés, le sarouel troué et une douche toutes les 2 semaines.
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
(29/06/2022 13:25)Biquette a écrit :
Pour ça je recommande les cheveux pas coiffés, le sarouel troué et une douche toutes les 2 semaines.


Ah ouais? Moi c'est en haut de ma liste de critères, avec 'addiction à la ké' et 'collection de bracelets de festoches de psytrance'. Points bonus si elle a le combo frange + dread.

Bouuh les tranceux
No more beating my brains, with the liquor and drugs... with the liquor and drugs.
Ce qui surtout chiant entre mecs si tu n'es pas sélectif sur tes amis j'ai l'impression c'est quand ça ne va pas .
J'ai souvent l'impression qu'on minimise ce que j'exprime, que je dois m'auto-censurer comme si aller mal était un horrible tabou, qu'on change de sujet le plus vite possible .

Ou alors faut que l'autre, de qui je suis pourtant très proche soit à 2g pour qu'il ose me parler de ses sentiments, ça va dans les deux sens .

J'ai moins souvent eu ce soucis avec mes amies .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

En vrai je veux bien croire que les mecs entre eux soient aussi limités que les meufs entre eux.
Ça doit être pour ça que je me sens bien dans les groupes de mec, un pied dans leur monde un pied en dehors, tout le monde fait des efforts.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
(29/06/2022 15:40)Acacia a écrit :
Ce qui surtout chiant entre mecs si tu n'es pas sélectif sur tes amis j'ai l'impression c'est quand ça ne va pas .
J'ai souvent l'impression qu'on minimise ce que j'exprime, que je dois m'auto-censurer comme si aller mal était un horrible tabou, qu'on change de sujet le plus vite possible .

Ou alors faut que l'autre, de qui je suis pourtant très proche soit à 2g pour qu'il ose me parler de ses sentiments, ça va dans les deux sens .

J'ai moins souvent eu ce soucis avec mes amies .


C'est vrai et c'est bien triste. Mais moi l'auto-censure me vient naturellement Big Grin . Après je trouve que ca a aussi ces avantages, et qu'on peut être très proche de quelqu'un sans parler de ses émotions ou de truc persos. Et puis parfois il suffit d'une intonation, d'un regard pour comprendre qu'on s'est compris.
No more beating my brains, with the liquor and drugs... with the liquor and drugs.
Jsuis plutôt d'accord avec Biquette pour moi plus qu'une question de genre c'est une question d'intelligence.

Et quand je parle d'intelligence je parle pas de faculté supérieur à faire de l'abstraction mais juste de curiosité intellectuelle.

Y'a des gens qui sont pas des intellos mais avec qui tu peux discuter de tout, qui rebondisse sur chaque sujet même s'ils n'en saisissent pas forcement toutes les richesses ou les détails. Des gens qui prennent plaisir à sortir des sujets quotidiens.

Et puis surtout c'est plus compliqué de sortir des sujets deep en groupe. Pour moi le deep ça implique une certaine connexion/intimité. Donc une discussion avec 1 seule personne à la fois.
Souvent dans les groupes de meuf ça jacasse à tout va tu peux pas en placer une. Et chez les mecs t'as des grands moments de silences gênants parce qu'une fois qu'ils ont épuisés un sujet c'est l'encéphalogramme plat.

En tout cas quand je bossais les rares meuf intéressantes que j'ai croisé était plutôt comme moi à rester silencieuses en groupe et à s'éclipser pour parler en 1v1. De toute façon jle sent tout de suite au feeling les introvertis. On se capte vite.

Après je reconnais quand même une dichotomie flagrante dans la discussion genré: Les femmes parlent souvent des autres, les hommes parlent souvent d'eux même.

(29/06/2022 13:25)Biquette a écrit :
J'en conclus qu'il faut être moche ou s'en donner l'air pour goûter à l'humain sans fards. Pour ça je recommande les cheveux pas coiffés, le sarouel troué et une douche toutes les 2 semaines.


Tsais le pire c'est les gens qui disent ça alors que même dans cet état ils sont bg.
Prolo casquette rpz.

"La nostalgie est la douleur que nous cause la proximité du lointain."
Martin Heidegger

Ouais moi c'est pas une question de genre, je me fais chier dans la majorité des discussions et plus le groupe grandi, plus c'est plat.
Cela dit, j'ai trouvé que les mecs avaient BEAUCOUP plus tendance à se mettre en avant (pour rien). C'est chiant quand t'as quelqu'un qui te fait un monologue prétentieux sur un sujet où il comprends rien. Vraiment chiant.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
Citation :pour moi plus qu'une question de genre c'est une question d'intelligence.

Et quand je parle d'intelligence je parle pas de faculté supérieur à faire de l'abstraction mais juste de curiosité intellectuelle.

Y'a des gens qui sont pas des intellos mais avec qui tu peux discuter de tout, qui rebondisse sur chaque sujet même s'ils n'en saisissent pas forcement toutes les richesses ou les détails. Des gens qui prennent plaisir à sortir des sujets quotidiens.

Je ne suis pas d'accord du tout, les femmes dont je parle sont vraiment intelligentes, et dans les deux acceptations que tu en donnes.
Pour moi c'est bien une question de genre, dans le sens, une question de ce qu'en fonction de ton sexe assigné, on t'a appris à mettre en avant l'un ou l'autre sujet de discussion en société. Genre vraiment, tu mets cinq filles ensemble, il faut moins d'une heure pour que ça dérive sur un sujet traditionnellement féminin type vie de famille, intériorité, soin de soi, droits des femmes. C'est une histoire de de dynamique de groupe, pas d'individu.
Et moi je me suis jamais sentie à l'aise dans les groupes de fille, pas parce qu'elles seraient bêtes, ou parce qu'intrinsèquement elle seraient passionnés par les poils et les soutifs, mais parce que ma socialisation en général souffre de sérieux écueils, et que j'ai pas acquis ces codes-là... ni même appris à m'y intéresser.
En plus ça fait des années que je traîne uniquement dans des milieux à dominante masculine alors ça n'aide pas.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
Nan mais d'accord mais en quoi ça change d'un groupe de mec qui auraient certes d'autres sujets de discussions déterminés par des injonctions sociales de genre mais tout aussi concrets et répétitifs ?

Perso quand j'étais en coloc j'en pouvais plus de leurs discussions interminables sur les ex, le sport, les voitures...

Pourtant dans le tas y'avait un codeur et un linguiste. Mais en groupe c'était toujours ce genre de sujets ce qui me fait dire que c'est pas forcement le genre qui est en cause mais la personnalité et le fait d'être ou non dans un cadre propice.

Après si ce qui te dérange c'est de pas pouvoir parler de poils et de bébés parce que t'as pas les codes sociaux féminins bah écoute je comprend pas vraiment pourquoi ce serait obligatoire de t'y intéresser. Comme si il y avait une sorte d'injonction morale à se pencher sur des sujets qui t'indiffère.

Au pire y m'semble que t'es sur Paname les groupes de gens intéressants et gender fluid qui s'en battent les reins de ces sujets c'est pas ce qui manque.
Prolo casquette rpz.

"La nostalgie est la douleur que nous cause la proximité du lointain."
Martin Heidegger

Tridimensionnel a écrit :
En vrai je veux bien croire que les mecs entre eux soient aussi limités que les meufs entre eux.

Ça doit être pour ça que je me sens bien dans les groupes de mec, un pied dans leur monde un pied en dehors, tout le monde fait des efforts.

« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
Je suis assez d'accord avec l'homme de sable, les petits groupes (2-5) sont suffisamment mobile pour changer de dynamique de discussion. Et là c'est beaucoup plus simple d'amener un sujet qui change d'une chose habituelle. Si ça te gêne peut être que c'est par là que tu devrais regarder ?

Mais plus généralement, un sujet qui a été débattu mainte fois peut quand même avoir de l'intérêt s'il est mobilisé pleinement, avec intimité. J'adore parler de sexualité en non mixité de mec parce qu'une fois que t'as écrémé les blagues et histoires de façade tu as souvent le droit à des éléments de réflexion assez profonds. J'imagine qu'entre fille ca va être pareil, mais peut être que t'as pas eu cette sociabilisation de la patience et du faire semblant dont tu parles
(29/06/2022 21:18)Bonshitsamère a écrit :
mais peut être que t'as pas eu cette sociabilisation de la patience et du faire semblant dont tu parles


Après le truc c'est que tu peux pas vraiment forcer ça trop longtemps sinon tu finis par complètement te laisser porter.

Je fais gaffe à ça parce que je suis souvent apte à complètement renier mes opinions et mes passions juste pour ouvrir des sujets de discussions ou pour recevoir un peu d'affection, simplement un mimétisme parce que j'aime bien quand les choses se passent bien.

Mais au final tu finis par devenir toi même le jukebox générique de discussions.

C'est difficile parce que justement pour changer ça souvent faut être dans la tension, s'affirmer, diriger le sujet. Sans tomber dans le conflit, juste être un vecteur intellectuel.

Le pire étant que la plupart des gens sont en insécurité vis à vis de ça et souvent te reproche d'être prétentieux dès que tu parle d'un sujet un peu hors norme.

Heureusement y'a Psychonaut et les forums en général. De toute manière les relations parasociales sont une réponse à tout les problèmes  Big Grin
Prolo casquette rpz.

"La nostalgie est la douleur que nous cause la proximité du lointain."
Martin Heidegger

Non mais je rapportais juste ma surprise de constater un fait socioogique que je pensais jusque-là exagéré, tout va bien dans ma vie ne vous en faites pas
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
C'est ce que j'ai cru comprendre quand tu t'es auto quoté pour me faire comprendre que j'insistais sur une partie que t'avais bien comprise. C'est juste que quand tu disais ne pas avoir appris à t'intéresser ou que ta socialisation avait des lacunes ça pouvait faire penser que tu te sentais pas bien vis à vis de ça.

Mais en sus c'est quand même un sujet très intéressant. En plus si on se retrouve à discuter tellement ici de sujets un peu décalés c'est que ça doit concerner pas mal de psychos ^^
Prolo casquette rpz.

"La nostalgie est la douleur que nous cause la proximité du lointain."
Martin Heidegger





Utilisateur(s) parcourant ce topic : 2 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.