Comparatif des dissociatifs

  • Auteur de la discussion Auteur de la discussion Framboise
  • Date de début Date de début
F

Framboise

Guest
MXE : Pile calée entre le PCP et la Kétamine. Dissociation réellement psychédélique avec stimulation en prime.

O-PCE : Gros rush façon MXE, durée divisée par deux voir trois. Un rouleau compresseur, moi j'adore mais j'en ai dégouté avec ce produit...

3-MEO-PCP : J'adore ce produit, un dissociatif qui en est un seulement si le setting est respecté. Autrement c'est un bon gros stimulant qui me rend bien sociable voir totalement désinhibé... Attention à la longue durée d'action 24h++

3-HO-PCP : Alors comparé au cousin -MEO, là on divise la durée d'action par 4 facile. Bon petit rush disso qui fait passer une bonne journée. Après c'est pas ZE molécule non plus...

3-MEO-PCE : Comme son homologue PCP mais en plus doux, moins stimulant.

3-HO-PCE : Là je dis OUI. On serait presque sur une dissociation kétaminesque dans les hauts plateaux. Tout moue, je deviens la musique etc... Durée assez courte également.

O-PCM aka Deschloroketamine : Un rush qui surprend les premières fois, puis on arrive sur un plateau tout posé, sans prise de tête. 

MXP : Une molécule totalement WTF selon moi. Alors oui ça dissocie, et puis j'me suis même tapé des visuels yeux ouverts genre déformation façon trypta/phéné. Franchement j'faisais pas le malin et j'ai pas tout compris. 

Diphénidine : Gros rush disso bien mindfuck pendant 2h. Pas la plus dégueulasse sans casser des briques non plus. Pour l'expérience quoi..

Ephénidine : Entre lé diphé et la MXP, la durée est longue, le plateau est profond, comparable au DXM.

2-Fluorokétamine : Autant taper d'la Ké...
 
Question : pour faire ce comparatif, sur combien de prises te bases-tu ?
Et pourquoi est-ce que tu choisis si souvent la ROA rectale ?
 
Du 3-MEO-PCP j'ai du en taper des les 30 grammes depuis toutes ces années.

Le 3-MEO-PCE dans les 5g.

Les version "3-HO" des deux dernieres quelques grammes chacunes.

L'O-PCE 2G.

La 2-Fluorokétamine, 1G.

L'O-PCM dans les 3 grammes.

Les diarethylamines 1 gramme chacune.

La voie rectacle est plus intéressante que par le nez, au niveau de la montée comme du plateau. Il n'y a que les diarethylamines qui ne passe "selon moi" uniquement en orale.

Et puis franchement, les plateaux sont plus clean en rectacle. En sniff ça arrive plus vite, pas le temps de profiter du plateau qu'on sent la redescente. Et pour le 3-MEO-PCP il m'est déjà arrivé des crises de panique en sniff. Limite si je le trouve pas toxique via cette ROA.
 
Mais qu'est-ce que tu entends par "plus intéressant" ? J'imagine que ça te semble évident mais moi, qui te lis de l'extérieur, je ne suis pas certain de te comprendre :)
Que penses-tu de l'oral pour le 3meopcp ? Déjà testé et bien kiffé
 
Par plus intéressant j'entends un ratio/dose/plaisir où je m'y retrouve totalement. J'exclue l'orale puisque j'aime bien me faire une bonne bouffe par dessus mes perches. De plus, la voie rectale ressemble pas mal à l'orale. Sans la privation de bouffe qui va avec. Sans parler de la demi-heure gagné avec cette ROA (plug).

"Et puis franchement, les plateaux sont plus clean en rectacle. En sniff ça arrive plus vite, pas le temps de profiter du plateau qu'on sent la redescente. Et pour le 3-MEO-PCP il m'est déjà arrivé des crises de panique en sniff. Limite si je le trouve pas toxique via cette ROA."
 
Moi je trouve la méthode nasale la plus efficace, apres les gouts et les couleurs...
Je n'ai jamais eu l'idée de prendre en oral des dissos sniffable.
Apres moi quand je me bombe (parachute) mais en stim, j'arrive a bien manger sa ne pose pas trop de problème. (Selon le rc bien-sûr certains sont de vrais coupes faim) mais je mange bien sous AMT par ex.
 
Tu les veux tes 20 postes toi ^^
La 3meo PCP me tente pas mal, quel set’n’setting tu favoriserais pour ce genre de dissos ?
La kéta en oral ça vaut qq chose ?
 
Indica, pourtant j'y vais en douceur, je ne flood pas et ne force pas les choses, ;)
Je ne comprend pas ce que tu veux dire par set'n'setting ? Mode de conso? Je répond directement en nasal. Apres quand tu t'en mets plein les narines, sa coule forcément dans la gorge et tu en avale aussi.
Je te conseille vivement le pas de conseils de produits merci SI et uniquement SI tu a des expérience avec les dissos.
Ils ont cette petite odeur de gazoil dont il est difficile de se defaire si tu aime tu es piégé.
Cest très long. Je me souviens l'an dernier en combo avec du jwh avoir perdu plusieurs mois de ma vie a ne plus vivre réellement. Petage de plombs, amnésie totale ou partielle et dédoublement de sois même.
Le seul disso avalé en bombes c'était la methoxphenidine mais très peux plaisant a mon goût
 
"La 3meo PCP me tente pas mal, quel set’n’setting tu favoriserais pour ce genre de dissos ?
La kéta en oral ça vaut qq chose ?

Pour le 3-MEO-PCP comme les autres disso, une ambiance calme avec du son que tu aimes, allongé sur ton plumard canap'. Pas d'OEV mais des CEV magnifique (grosse dose). Si tu pousse vraiment la dose c'est un bon gros +++ échelle Shulgin qui t'attends, avec sortie hors du corps et question métaphysique.

A bas dosage c'est surtout stimulant, ça éveille l'esprit et donne envie de parler/créer.

L'afterglow est stimulant quelle que soit la dose. Une phase maniaque pointe facilement le bout de son nez vu la déshinibition qu'apporte le produit.

Pour la kétamine :

Bioavailability
Intravenous: 100%
Intramuscular: 93%
Subcutaneous: high
Epidural: 77%
Intranasal: 8–50%
Sublingual: 30%
Rectal: 11–30%
By mouth: 16–29%

Clairement, la K autre qu'en sniff, IM, IV n'a que peut d'intérêt en terme de puissance du trip/quantité de matos utiisé.
 
PaRa a dit:
J'exclue l'orale puisque j'aime bien me faire une bonne bouffe par dessus mes perches. De plus, la voie rectale ressemble pas mal à l'orale. Sans la privation de bouffe qui va avec.

Question un peu naïve mais c'est une technique qui fonctionne avec tous les prods ?

C'est con j'ai jamais pensé à ça.
 
À propos de musique j'ai souvenir, lors de ce trip, d'avoir eu une totale incompréhension musicale (partagée par la personne qui prodait avec moi) : j'entendais les notes mais impossible de leur donner un sens. Je pense pourtant que la source du produit était bonne. Je crois, mais je crois seulement (c'est vieux) qu'on avait ajouté un truc. Mais quoi ? Bref c'était assez déstabilisant.
 
"j'entendais les notes mais impossible de leur donner un sens" = visiblement la dissociation faisait son petit effet
J'ai l'impression de toujours garder des souvenirs vachement flous de mes trips sous dissos, ça en est limite frustrant, après j'en ai pas pris beaucoup donc je dois pas bien les apprivoiser .

Par contre il me semble que les visus les plus chelous que j'ai jamais eu c'était sous dissociatifs genre des mondes de spirales, moi dans le miroir avec 4 yeux, se croire dans une autre pièce ...
 
"Question un peu naïve mais c'est une technique qui fonctionne avec tous les prods ?"

Oui ça peut passer à peu prêt avec tout. Par contre la biodispo peut aller de faible et très haute. Avec les 2C-X vaut mieux diviser par trois. Avec la kétamine multiplier par cinq.

Bref, ça dépend.

En tout cas pour ce qui est des disso directement dérivé du PCE et du PCP la voie rectale est au top.

Le 2C-E ayant un bodyload assez fort et inconfortable au début, la voie rectacle devient intéréssante. Il est possible de redoser toutes les 20 minutes tellement la montée est rapide.

Attention : La voie rectale peut produire un effet d'une puissance égale à l'IM. Bien faire attention aux dosages.

Par le passé je l'ai souvent comparé au sniff pour le côté rush et augmentation de la biodispo mais c'était une erreur. A chaque ROA son lot de surprise.
 
[topic fusionné]

Vu la trouzaine de dissos disponibles, et l'intérêt que ce forum leur porte, je me suis dit que on pourrait rassembler des comparatif de dissos en un topic (a ma connaissance ça n'a été fait sur aucun forum ou subreddit). L'idée c'est de décrire les effets subjectifs des dissos qu'on a essayé, notamment par rapport aux autres dissos. On peut se baser sur des catégories prédéfinies genre: contexte social/festif, seul à dose sub-hole, dose de hole, gueule de bois, effets à court/moyen terme... 

Comme ça, au lieu d'aller déterrer 12 000 subreddits pour se faire une idée sur un produit il suffit d'aller dans ce topic, de regarder les différents témoignages sur le disso sur lequel on veut se renseigner. Ca permet d'avoir une multitude de points de vues rassemblés en un seul endroit - donc une vision d'ensemble plus objective. 

Ca évitera aussi la multitude de topic genre ' tel disso ou tel disso?

Kétamine:

contexte social: bof, en général j'ai tendance à plus trop suivre les conversations et à plus trop parler. Les soirées ou tout le monde tape de la K se finissent souvent par de phase ou tout le monde arrête de parler et roule des spliffs. Après à vraiment faible dose ça peut avoir un léger effet désinhibant.

contexte festif (rave/teuf): déjà beaucoup plus intéressant, je trouve ça très agréable de danser sous ké et comme l'effet est court (1h en sniff) c'est facile de redrop un peu sans pour autant se coucher à 17h le dimanche. Par contre, ç'est pas en tapant plein de K que je vais rencontrer des gens, je vais plus rester à kiffer devant le son.

seul à dose sub-hole: posé dans un lit dans le noir avec du son, la musique 't'enrobe', une sensation de flottement et de détachement. Le meilleur setting et dose pour la K je pense - après ça peut être le début de la fin par ce que comme ça dure qu'une heure tu peux te faire un kif avant d'aller dormir et comme même te réveiller assez frais le lendemain. En plus quand tu commence à dissocier (hihi) la ké des soirées ça peut t'amener à en taper plus souvent, en semaine etc...

hole: c'est clairement un délire, assez inexplicable. Du grand n'importe quoi, plus de conscience de ton corps. La musique devient omniprésente et pourtant on ne se rend plus compte qu'elle est là. Les pensées déraillent complètement. 

gueule de bois: faible, sauf après des vraiment grosses doses ou on se réveille encore dissocié et un peu désorienté, ce qui n'est pas forcément désagréable.

effet a moyen terme: Il y a comme même un risque d'addiction, comme c'est facile à prendre souvent (durée d'1h et pas de gueule de bois) et que avec son côté 'détaché de tout' et antidépresseur ça peut devenir un refuge. J'ai jamais eu de dépersonnalisation ou déréalisation mais je n'ai jamais consommé beaucoup et je n'ai pas d'antécédents psy

Bisous les dissonautes <3
 
Ça a déjà été fait sur psychoactif ici.
Après c'est cool d'en avoir un sur psychonaut aussi, surtout que tu fais ça de façon assez exhaustive (mais y a un juste un prod, pour 5 ça serait long haha).
 
Petit récap des dissos testés de mon côté, malheureusement pas aussi précis que je le voudrais pour certaines substances avec lesquelles j'ai peu expérimenté, pauses de 2 semaines entre les prises obligent. Je mets entre parenthèses ma nomenclature DIY des arylcyclo subsitituées (c'est assez explicite normalement).

  • Kétamine (2-Cl-O-PCM) : Sûrement le disso avec lequel j'ai le plus expérimenté, très pratique par sa durée courte (j'ai tendance à préférer les substances à durée courte, comme ça j'ai plus de contrôle sur la durée du trip en redosant potentiellement), pour moi c'est vraiment "la base" de la dissociation, et je compare beaucoup la dissociation que j'obtiens avec d'autres substances à celle de la ké. Je retrouve avec elle ce sentiment d'être "là où il faut", "comme il faut" (au sens où je la trouve pas du tout dysphorique). Pas mal de distorsions visuelles (drifting) les yeux ouverts.
  • 3-HO-PCP : Deuxième dissso en terme de nombre de trips, et sûrement celui qui a le plus contribué à ma tolérance à long terme (lorsque je finissais le gramme que j'avais acheté de cette substance, 20mg correspondait à une dose moyenne). Très différent de la kétamine, déformations auditives (similaires au protoxyde d'azote), sensations de vibration dans le corps. Pas mal de déformations visuelles, mais pas les mêmes que la ké, par exemple on a du changement d'échelle (un écran qui devient tout petit puis qui remplit entièrement le champ de vision par exemple). A priori pas de hole, même si j'ai jamais énormément forcé sur les dosages. On a pas mal la sensation d'être "posé" et "bien" (peut-être l'action sur les récepteurs opioïdes ?)
  • 3-MeO-PCE : Pas beaucoup testé celui-là, de mon expérience c'est un disso assez lucide voire délusif, peut-être que ça se sent moins à plus hauts dosages. Plutôt froid, à explorer plus en profondeur.
  • DCK (O-PCM) : Pas énormément testé également, dans mes souvenirs la dissociation était également plutôt froide avec le sentiment de manquer de quelque chose.
  • DMXE (3-Me-O-PCE) : Un des dissos qui m'a le plus convaincu, un peu moins long en durée que les autres dissos (sauf ké/2f-dck), le mindspace est assez différent de celui de la ké, tout en étant très mindfuck, et on retrouve cette sensation de bien-être pendant le trip qui manque avec beaucoup d'autres dissos.
  • MXiPr (3-MeO-O-PCiPr) : Pas beaucoup testé mais contrairement à d'autres il m'a laissé des impressions assez vives et positives. Bien que pas très potent, la dissociation est assez "complète", et je lui sens un bon potentiel de hole. À explorer un peu plus.
  • MXPr (3-MeO-O-PCPr) : Celui-là m'a vraiment semblé très peu potent, avec une dissociation plutôt froide et dysphorique.
  • O-PCE : Il a l'avantage de permettre d'atteindre le hole à petites doses, mais j'ai été vraiment très déstabilisé en sortant du hole, c'en était désagréable (désorientation etc.), donc peut-être mieux avec un tripsitter. La dissociation en elle-même n'est pas super chaude, mais il y a pire.
  • 2F-DCK (2-F-O-PCM) : Assez similaire à la ké, en plus long et moins potent, mais avec le grand avantage de pouvoir être pris par voie orale avec moins de dommages pour les reins que la ké. Je trouve les effets plus intéressants et complets par voie orale (je retrouve d'ailleurs ça pour quasiment tous les dissos cités précédemment, à part la DMXE pour laquelle j'ai entendu des retours mitigés sur la RoA orale, et bien sûr la ké)
  • 3-Me-PCP : Encore peu testé mais c'est en cours, pour l'instant surtout senti des effets stimulants et légèrement dissociatifs tout en restant assez lucides, d'après ce que j'ai entendu du 3-MeO-PCP, ça serait intéressant de le tester à plus hautes doses.
Voilà, hésitez pas à demander plus de précisions ou à me dire si certaines de mes descriptions sont hors charte, je modifie tout de suite ! Je suis également intéressé si des personnes ont eu des ressentis radicalement différents des miens pour certaines des substances citées ;)
 
[O-PCE VS HXE]

Des retours? J'hésite vraiment entre les deux... (oui même si elles ne marcheront pas lol, faut un minimum de 50€ dans la panier malheureusement et je vais pas acheter 5g de 3mmc)

Y en a une plu stimulante que l'autre? Plus chaleureuse/réconfortante?
 
Retour
Haut