S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Sujet de la semaine] LSD

#31
(18/03/2018 17:48)no_id a écrit :
Une microdose, tu en trouve autant que du LSD : c'est toi qui va couper ton carton ou alors diluer ta goutte/le liquide de ta fiole.

Je ne pense pas dire de connerie en disant qu'une microdose equivaut à entre 20 et 40mcg de LSD, cad en général 1/4 d'un carton.


Une microdose de LSD c'est entre 1 et 20 µg. 

sachant que 20 c'est déja beaucoup trop pour la majorité. 

Par contre pas besoin de sitter a mon avis pour du microdosing (mais tu peux toujours avoir quelqu'un sobre avec toi), et encore moins d'un benzo.  

Mais ça c'est SI tu veux faire du microdosing. Et il est fort probable que tu ai pu utiliser ce mot au hasard en voulant dire, un petit trip (ce que ce n'est pas d'ailleurs, le microdosing n'as rien à voir avec un trip)  

Du coup,  si tu veux une expérience psychédélique avec les LSD, oui il vaut mieux un sitter et doser entre 40 et 100 µg pour une première et avec un trip sitter. Tu peux avoir un benzo, mais je te déconseille de l'utiliser sauf en dernier recours (mais bon à ces dosages la, rien qu'un sitter ne puisse pas recadrer normalement).  @no_id a couvert déjà beaucoup d'info sinon Wink
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#32
Ça parait bête mais faut pas oublier qu'un trip c'est long, ça peut durer jusqu'à une bonne dizaine d'heures alors prévoit bien une journée où t'as rien a faire sinon tu pourrais avoir une mauvaise surprise Smile
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#33
1000 mg de vitamne C (même commerciale mais pas l'acerola...) en cachet effervescent 2 ou 3 heures avant la prise du trip est une garantie pour une expérience soft et de belles visus claires et limpides.

Voila. L'acide L-ascorbique je l'avais défendu comme cure (quelle bataille !!) sur le forum mais ici on peut ranger les fléaux quand il s'agit d'un simple cachet effervescent AVANT le trip. Donc pas de polémique je crois.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#34
(18/03/2018 19:26)Cookies a écrit :
(18/03/2018 17:48)no_id a écrit :
Une microdose, tu en trouve autant que du LSD : c'est toi qui va couper ton carton ou alors diluer ta goutte/le liquide de ta fiole.

Je ne pense pas dire de connerie en disant qu'une microdose equivaut à entre 20 et 40mcg de LSD, cad en général 1/4 d'un carton.


Une microdose de LSD c'est entre 1 et 20 µg. 

sachant que 20 c'est déja beaucoup trop pour la majorité. 

Par contre pas besoin de sitter a mon avis pour du microdosing (mais tu peux toujours avoir quelqu'un sobre avec toi), et encore moins d'un benzo.  

Mais ça c'est SI tu veux faire du microdosing. Et il est fort probable que tu ai pu utiliser ce mot au hasard en voulant dire, un petit trip (ce que ce n'est pas d'ailleurs, le microdosing n'as rien à voir avec un trip)  

Du coup,  si tu veux une expérience psychédélique avec les LSD, oui il vaut mieux un sitter et doser entre 40 et 100 µg pour une première et avec un trip sitter. Tu peux avoir un benzo, mais je te déconseille de l'utiliser sauf en dernier recours (mais bon à ces dosages la, rien qu'un sitter ne puisse pas recadrer normalement).  @no_id a couvert déjà beaucoup d'info sinon Wink



Merci pour cette distinction micro dosing et experience psychédélique pas trop dosee. En effet, j avais mal utilise le terme, je cherche pas une substance pour agrémenter mon taff mdr !

(18/03/2018 19:38)Indica a écrit :
Ça parait bête mais faut pas oublier qu'un trip c'est long, ça peut durer jusqu'à une bonne dizaine d'heures alors prévoit bien une journée où t'as rien a faire sinon tu pourrais avoir une mauvaise surprise Smile


10h ?? Sérieux ? ? 
C est flippant de penser que pendant 10h tu peux pas descendre du train......

De la vitamine C...j y aurais pas pensé...
#35
Aussi si tu experimente de l'anxiete a un temps T, rien ne dit que tu l'experimentera 1h apres. Tes emotions varierons pas mal, d'ou l'interet d'un sitter qui peut aider a forcer le passage d'une à l'autre si ça va mal.
#36
Citation :10h ?? Sérieux ? ? 
C est flippant de penser que pendant 10h tu peux pas descendre du train......

ça peut arriver mais quand c'est réussi on ne veut plus descendre.

Quand on veut descendre on fait semblant de rien et on poursuit... comme dans le train! Ouaih il n'y a pas que le bad et le bon... il y a tout l'éventail entre les deux qui compose l'expérience générale sur les trips.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#37
Oui je vois,
Je crains un peu la claustrophobie mentale, l impression d'être enfermée en soi et sous effets chimique.

Plus général, est ce qu il y a des différences de réaction au trip entre les hommes et les femmes?

Je m explique quand je lis que les émotions varieront pas mal, je ne peux pas m empêcher de penser, qu en tant que femme, c est déjà le cas.

D ou ma questions, y a t il des effets de genre?
#38
ça dépend des femmes. C'est comme avec les hommes
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#39
Salut les psychos,

Je trouve ça super l'idée des 1 sujet par semaine, j'aimerai ajouter 2 ou 3 trucs sur le LSD.
1) Tu ne peux rien attendre de lui, si tu l'avales tu t'offres à lui aveuglément.
2) Chaque trip est unique, un trip peut avoir strictement rien à voir avec un précédent trip
3) Bien utilisé, il vous montrera la sagesse, ou bien vous la trouverez en vous.
C'est à travers la sagesse que vous découvrirez des choses, et vous devrez rester sage par rapport à ce que vous découvrez.

Si vous l'utilisez, vous devez croire en lui, car sinon vous êtes dans une contradiction.
#40
Je ne pense pas que physiologiquement homme ou femme ça aie une grande différence sur ton cerveau ^^

De toute façon pendant un trip tes émotions seront ressenties très intensément et elles seront très changeantes quoi qu'il arrive . Faut pas le voir comme une faiblesse personnelle mais comme les effets de la molécule et puis ça peut aider à se "reconnecter" avec ses émotions de les voir partir en vrille comme ça .






(18/03/2018 20:40)R2d2 a écrit :
Je m explique quand je lis que les émotions varieront pas mal, je ne peux pas m empêcher de penser, qu en tant que femme, c est déjà le cas.


Les émotions des hommes aussi peuvent vite changer ...
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#41
les femmes, les hommes... et les enfants, etc...

faut relativiser. Le mauvais trip est de la théorie des choses mais ce n'est pas celui-là que on prend en considération. On envisage le trip comme expérience ludique.

Quand le LSD était un atout dans la panoplie médicale en psychiatrie pédiatre des bonnes familles.
Il y avait protocole médical. La sphère festive s'est accaparée du LSD25 pour ses hallus notoires. Il y a eu des excès.
Aujourd'hui on essaie d'équivaloir le protocole médical par des moyens amateurs de RDR.
[Image: hallucinogen.jpg]


Le mauvais trip se pressent quand on le nargue par des excès ou au bout d'un temps...

----------------------------------------------------------------------------------------------------
@R2d2
il ne faut pas prendre ce que je mets ci-dessus comme pain béni non plus. Je ne suis pas le grand schtroumpf. Mais disons que ce que je peux donner pour toi c'est en général ce que je voudrais trouver comme réponse la plus cohérente possible si je posais moi-même cette requête sur le forum.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#42
Merci amicale-du-pc, oui je comprends, et j essaye de jeter le plus de clarté sur toutes les informations que je reçois.

Hello, je continue avec mes questions bêtes mais on entend souvent parler de "mauvais profil psychologique" pour la prise de LSD. Ça existe les mauvais profils ? Et du coup ce serait quoi un bon profil?
#43
Premier contact avec la bête, c'est un carton bouffé en deux fois un peu craintivement, avec un mec que je ne connaissais pas trop. Dosage inconnu mais sans doute raisonnable, les effets ont pété longtemps après l'ingestion, expérience très jouissive et visuelle mais light. Regoûté un toncar bien plus tard, grosse claque interne malgré la légèreté des effets, mais ma première vraie grosse perche fut l'été qui suivit, 300ug de 1P-LSD, trip énorme qui m'avait laissé un tel sentiment de satisfaction que je me suis dit que je n'allais jamais en reprendre, ce serait forcément moins bien.

lol: j'en ai bouffé comme un porc pendant 3 ans, 1 trip par mois à certaines périodes... là j'ai calmé le jeu parce que je me faisais du mal. Mon dernier trip c'était au nouvel an, 900ug pour la deuxième fois, transe épuratrice mais quelle branlée à chaque fois, je ne pense pas revenir à ce genre de dosages... dire que j'ambitionnais autrefois de monter à 1 200, quelle arrogance ! Si j'en reprends au cours de l'année je m'en tiendrai à 200, bonne petite dose récréative après les excès de 2017.

De très très loin ma "drogue" préférée, je guillemette puisque j'ai du mal à la considérer comme une drogue comme les autres, je ne me sens pas défoncé sous son influence mais extralucide, je serais bien incapable de dissocier l'aspect spirituel de l'aspect hédoniste -et avec le temps, plus enclin à préférer le premier au second.
#44
trop radieux. Tu me fais un peu peur.

si tu t'en rend compte, ça va tu mènes ta barque.

Quand on se drogue malin il y a la phase où on DOIT déchanter avec cette compensation d'avoir les pieds sur terre. C'est ce qui forge un gentleman Shy

c'est d'ailleurs comme ça avec tout... la fume, les bitures, l'amour, la météo...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#45
(06/03/2018 17:56)snap2 a écrit :
Bon j'ai testé le LSD pour la première fois de façon sérieuse il y a 2 jours (250ug). Du coup toute la suite va être écrite à partir d'une seule expérience personnelle, il faut en tenir compte.
La réputation du produit n'est pas basée sur du vent. Les visuels sont carrément puissants à ces doses, et c'est très beau, bien coloré, surtout très géométrique. L'euphorie est très présente en montée aussi, une des meilleures que j'ai pu avoir sous psyché.
Le mental j'aime moins. Il est certes là mais il était principalement constitué de boucles casse-couilles à n'en plus finir, et même en les acceptant elles revenaient au bout de 20 secondes. Rien à voir avec mes trips aux champis où le mental est constructif, doux, introspectif et spirituel. Là c'était plus "en fait on peut communiquer parce qu'on se trouve dans la même sous-couche de construction de boucles et chaque fois que je dis le mot "boucle" c'était déjà prévu dans la boucle donc elle se réduit ah non c'est une boucle..."
Truc bien minduck qui mène nulle part et dont la seule utilité était de faire ébouillanter mon cerveau comme un homard dans une casserole ou un churros cramé en fin de journée.

Donc je préfère les champis. C'est moins géométrique, plus vivant, moins mindfuck et plus "gentil". N'empêche que le trip au LSD était très intéressant en soi, et que je compte réitérer l'expérience dans quelques temps. La substance a un bon potentiel c'est sûr ^^


Bonjour à très petite dose tu ressens mieux la spiritualité du produit et aussi être avec des potes qui aime autant que toi le côté spirituel des psyké mais tu as raison rien de mieux que des produits naturels pour se sentir appartenir à cette symphonie universelle de l'atome à l' univers et bien sûr la terre et je dirais même que de cueillir en montagne des champions de chez nous c'est vraiment le top car avec tous ceux qu'on trouve sur internet je trouve que c'est pas la même perche on ressent moins cette connection.

Être bien sûr que se soit du LSD car avec toutes les nouvelles molécules qu'il vendent sur internet les effets ne sont pas tous pareils pour moi.
#46
Bonjour à tous

J'aimerai avoir des avis sur le LSD mais aussi d'autres produits concernant la créativité (musicale). Bref, quel prod et quel usage, vos sensations sur vos créations etc..
#47
Moi la premiere fois que j'en ai pris c'était de la merde en buvard qu'un mec rencontré dans un bus allant à amsterdam nous avait fillé.

J'ai pris des petits bou au début car je voulais pas être trop raide puis ai fini par bouffer tous les buvards qand je me suis rendu compte que c'était de la merde.

J'ai détesté, je me sentais mindfuck au possible, c'était bien plus visuel que le lsa ou les champis et je me suis dis a ce moment que c'etait logique si le seul effet mental du lsd c'etait ce mindfuck désagréable.

Je me disais que débarassé des effets mentaux, on se focalisait plus sur le visuel.

J'avais l'impression d'avoir prit un médicament plutot qu'une drogue, les effets corporels n'étaient pas plaisant comme ceux des champignons ou du lsa, meme les deformations visuels n'avaient pas d'âme, juste des formes geometriques et des couleurs.

Rien avoir avec ce que je vois sous lsa ou champis.

J'ai ete grave deçue et n'ai jamais cherché à retenter l'expérience jusqu'a ce qu'un mec me fasse prendre 225ug de goute vraiment pure.

La je n'ai pas eu de mindfuck, jute la première et donc la meilleur expérience au lsd de ma vie.

Les sons que me passait ce mec étaient tellement parfait sous lsd que ca me grattais les moindres recoins de ma conscience.

J'avais vraiment l'impression que lsd + musique psytrance me faisait un massage de l'esprit.

Détente et euphorie totale, couplé à un visuel tous sauf sans âme.

Ce trip m'a permi de me débarasser de mes derniers problèmes et de larguer mon ex aussi.

Je l'ai largué juste après le trip, ca m'a tellement réveillé que j'étais redevenu moi meme malgré 3 ans passé avec une psychopathe qui s'etait appliquée a me detruire psychologiquement jusqu'à me pousser au suicide.

Et j'étais juste trop bien alors que j'étais a la rue et bien dépendant a l'hero.

J'ai décroché peut être 2 mois après et je pense bien que le lsd m'a aidé à me booster pour entreprendre ce seuvrage.

Maintenant j'aime le lsd autant que les autres lsa, champis.

Ce que j'ai appris a detester au fil du temps c'est le cannabis >.<

Mais c'est une toute autre histoire...
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#48
Bonjour à tous !
Désolé pour le déterrage de post (ça devient une fâcheuse habitude, je m'absente un an et je viens tout remuer).
Je connais le LSD depuis très longtemps et c'est un des seuls produits que je consomme encore aujourd'hui, après une longue phase de découverte et usage intensif des psychés.
J'avais envie d'apporter mon grain de sel car je lis ici et là certaines choses qui me font bondir.
J'ai essayé sous différents dosages et pour moi ce n'est clairement pas le bon produit pour une expérience intégrale : la confusion étant bien trop forte à haute dose. Pour l'expérience intégrale rien ne remplace la DMT. C'est en revanche le plus intéressant à petite dose car il apporte un réel gain en confort physique (exit les courbatures et certaines autres douleurs chroniques), capacité de concentration, et de nouvelles perspectives pour résoudre un problème donné. Contrairement aux psilos les microdoses quotidiennes n'entraînent pas de stress et aident véritablement à sortir d'un état dépressif. Je pense sincèrement que ce doit être un outil magique pour les psychothérapies, les choses douloureuses enfouies au fond de nous font surface, et il devient plus facile d'en parler et de travailler dessus.
Excellent également pour la méditation à petite dose. Aujourd'hui mes dosages ne dépassent jamais 200 mic, et très souvent je me contente d'un seul buvard de 100. Ce qui est formidable c'est qu'on ne développe jamais d'accoutumance à long terme, ni de dépendance, les buvards me font toujours le même effet même après plus de 15 ans de conso.
Pour répondre à Matka, je suis moi-meme musicien et si le LSD est génial pour l'écriture, c'est beaucoup plus chaotique quand j'essaye de jouer. Mes mains deviennent molles, je ne tremble pas mais j'ai beaucoup moins de force et de justesse pour pincer une corde ou frapper une touche. Je j'essayerais pas non plus de faire un travail manuel minutieux sous LSD.
Un produit idéal pour observer un beau paysage, se laisser aller a la contemplation de peintures impressionistes, ou debattre philosophie.
Passé les 100 mic j'ai un peu de mal à me poser et rester en place, une sorte d'inconfort mais tellement agréable je trouve, un peu contradictoire.
Mais ... aille aille aille les flashbacks ! Dans tout l'éventail de psychés que j'ai testé (beaucoup tout plein, autant dans le naturel que dans le synthetique) c'est le seul qui me pose ce "problème" de flashback, perso je le gère sans problème, mais ça peut surprendre en pleine réunion professionnelle quand tu commences à te sentir partir.
Je suis passé depuis quelques années au 1P-LSD, facile à obtenir, bon marché, et un trip d'excellente qualité, identique au LSD25, en peut-être à peine plus léger (mais vraiment à peine). Il a l'avantage d'être standardisé donc aucune surprise. Je le conseille à tous ceux qui n'ont pas une source 100% fiable, car dans les buvards on trouve de sacrées merdes vendues comme du LSD. Prenez soin de vous Wink
#49
bjr Zeek
c'est intéressant et on aimerait pouvoir mieux lire ton texte... Je ne sais pas exactement quand tu parles de LSD ou de DMT dans tes phrases, tes descriptions d'effets...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#50
Coucou amicale !
Je ne me suis pas trop attardé sur les effets effectivement, car je pense que tout le monde le ressent et le vit un peu à sa façon, comme c'est souvent le cas avec les psychés. Mais je vais essayer de me prêter à l'exercice en parlant de mon expérience personnelle.
Aussi je vous demande un peu d'indulgence : je ne suis pas quelqu'un de particulièrement intelligent, et j'ai peu pratiqué le français ces derniers temps, j'ai toujours expérimenté dans mon coin, peu partagé mes expériences car je suis le seul dans mon cercle social à prendre des psychés. Du coup il me manque tout un jargon technique que je découvre au fur et à mesure, je vais parler avec des mots simples et des images si vous le permettez.
Lorsque je prends du LSD, c'est tout une partie de ma conscience qui s'émiette, un très haut niveau de la conscience, celui qui je pense correspond à ma "petite voix intérieure" qui ne se fait plus entendre. Avec ça c'est aussi une grande partie des mes automatismes qui disparaissent. Une grande partie de mes actions qui sont habituellement coordonnées de façon inconsciente deviennent conscientes, et je dois trouver de nouveaux moyens (ou les mêmes) pour résoudre des problèmes que je rencontre quotidiennement, comme si c'était la première fois que je devais traiter l'information.
Je trouve ça très intéressant car nous nous habituons à régler ces problèmes toujours de la même manière (ça a marché la dernière fois alors ça marchera cette fois ci, par fainéantise ou par soucis d'efficacité, je ne sais pas), et là sous LSD je ne considère plus la situation comme identique mais comme une toute nouvelle situation qui mérite toute mon attention, le résultat est que je trouve parfois de nouvelles voies plus appropriées, comme une nouvelle clé à mon trousseau.
Plus j'augmente la dose et plus cet effet s'accentue, jusqu'à devenir totalement invivable, grosse confusion mentale au point d'être incapable de me fixer sur une pensée.
Visuellement pour moi c'est très proche des psilos à dose modérée : les objets respirent, dilatation, contraction, mais pas suivant le même schéma que les psilos (avec les psilos ça forme des bulles, avec le LSD c'est plus des bandes), et j'arrive à percevoir le mouvement dans une peinture impressioniste, ce que j'adore particulièrement. A forte dose ça se distingue clairement, je trouve le LSD plus géométrique, mais moins coloré.
Par contre en fermant les yeux et en me concentrant un minimum, j'arrive à me projeter une image d'une incroyable précision et des couleurs très vives. Plusieurs fois je me suis retrouvé à observer (dans mon imagination) de très près des animaux qui habituellement me font peur, par exemple une guêpe, que je trouve alors magnifique. Je perçois la beauté de ces animaux qui d'habitude me dégoûtent. Cet effet je l'ai vécu avec d'autres psychés (psilo et mescaline), et j'ai été un peu surpris de vivre ça avec un synthétique.
Mais le sens que est le plus accentué chez moi avec le LSD c'est le toucher. Je cherche la texture, la matière, me roule nu par terre s'il le faut. Je recherche le contact, avec une folle envie de tout absorber. De faire cette texture mienne. Je deviens très tactile, et rien ne semble me satisfaire véritablement à ce niveau.
Pour finir sur les effets, à dose modérée avec les psilos, je sens ma conscience comme légèrement en dehors du corps, avec le LSD ma conscience est toujours située à l'intérieur, mais c'est comme si je nageais dans un corps devenu trop grand.
#51
merci Zeek mais c'est ton texte antécédent (de 23:12 H) qui bougeotte dans ma tête... Tu parles de DMT et de LSD avec des phrases que on ne sait pas à quel des deux prods elles s'attribuent...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#52
J'ai cité la DMT uniquement pour indiquer que c'est le parfait produit à utiliser pour une expérience intégrale.
La transcendance totale : Mort, illumination, renaissance.
(Passé le point après DMT je ne parle plus que du LSD).
Augmenter la dose de LSD dans l'espoir de vivre une telle expérience ne fonctionne pas, il manque le plus important : l'illumination.
Alors, je dis simplement qu'il n'est ni utile ni agréable de prendre de très grosses doses de LSD. L'expérience n'est pas franchement intéressante.
#53
Information 
[quote="Cookies" pid='592537' dateline='1520352254']


Tiens tiens le -25 a justement a a- mon attention. Nouveau sur le forum, je ne maitrise pas encore bien, et alors que je cherchais des infos sur la mescaline (si qq peut me renseigner...a propos d'une petite bille orange que j'ai trouvée dans un festos) je tombe sur cette discussion et justement...Je viens de recevoir un joli carre de timbres avec un croissant de lune jaune hilare et le nombre 25 dans une étoile rose, le tout sur fond bleu...Il semblerait qu'il s'agisse de "white fluff 111" QQ peut-il m'en dire plus?
Merci pour vos réponses. ..Et pardon pour ma méconnaissance de ce site.

Bien d'accord avec toi. Le DMT et le LSD n'ont rien de commun.
Je recommande d'ailleurs le DMT sous forme "changa".
#54
White, gold, je crois (a confirmer) que la couleur du cristal ne dépend que des produits utilisés pour synthétiser le produit, comme la md champagne ou coca, pink et autre.

Je ne sais pas si ça change même de façon infime la façon dont nous allons l'assimiler, comme pour le thc et les terpènes contenus d'une beuh à l'autre.

Mais c'est pas sur du tout, c'est que du marketing, ça change quedal au trip.

Après on dit souvent ça pour de l'acid de qualité (comme le tamien suila c'est dla frappe), je pense surtout que c'est plus pur et bien dosé qu'un autre dans ce cas et que la couleur du cristal n'est pas déterminante.

Sinon tfacon le LSD c'est soit blanc/transparent soit doré, il existe peut être d'autres couleurs et probablement même, je ne pense pas que ça change grand chose ?

A confirmer.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#55
(13/12/2018 18:19)MartianMushie a écrit :
Tiens tiens le -25 a justement a a- mon attention. Nouveau sur le forum, je ne maitrise pas encore bien, et alors que je cherchais des infos sur la mescaline (si qq peut me renseigner...a propos d'une petite bille orange que j'ai trouvée dans un festos)


Pour ce qui est de ta petite bille orange, si on t'a dit que c'était de la mescaline, je te confirme que ce n'en était pas. C'est déjà extrêmement rare en occident, en plus ça se dose aux centaines de mg et donc ta bille serait pas si petite...et sous cette forme, jamais entendu parler, je sais même pas si c'est possible.

Je sais pas tu es d'où mais moi d'où je viens, les gens appellent le PCP ( sous forme de poudre souvent mélangé à du lactose ) de la mescaline.
Ça vient du terme "mess", parce que ça "mess" ton esprit, mais les gens ont traduit ça en mescaline, une toute autre substance qui est d'ailleurs méconnue ici . On me regarde souvent d'un drôle d'oeil quand je dis au gens que ce qu'ils ont fait étant jeunes n'était pas de la mesca mais du PCP.
Alors c'était peut-être du PCP, lui se trouve facilement sous forme de comprimés.

Tu l'as consommée ? Tu te souviens des effets ?
Break On Through.
#56
Ah et pour ta bille orange, peut être du 2c-b plutôt ?

Ou un 2c-x

Mais comme dit plus haut, certainement pas de la mescaline.

Et si t'es en France, encore moins du pcp ici y'a pas ça... xD
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#57
(13/12/2018 20:37)Jeunot a écrit :
(13/12/2018 18:19)MartianMushie a écrit :
Tiens tiens le -25 a justement a a- mon attention. Nouveau sur le forum, je ne maitrise pas encore bien, et alors que je cherchais des infos sur la mescaline (si qq peut me renseigner...a propos d'une petite bille orange que j'ai trouvée dans un festos)


Pour ce qui est de ta petite bille orange, si on t'a dit que c'était de la mescaline, je te confirme que ce n'en était pas. C'est déjà extrêmement rare en occident, en plus ça se dose aux centaines de mg et donc ta bille serait pas si petite...et sous cette forme, jamais entendu parler, je sais même pas si c'est possible.

Je sais pas tu es d'où mais moi d'où je viens, les gens appellent le PCP ( sous forme de poudre souvent mélangé à du lactose ) de la mescaline.
Ça vient du terme "mess", parce que ça "mess" ton esprit, mais les gens ont traduit ça en mescaline, une toute autre substance qui est d'ailleurs méconnue ici . On me regarde souvent d'un drôle d'oeil quand je dis au gens que ce qu'ils ont fait étant jeunes n'était pas de la mesca mais du PCP.
Alors c'était peut-être du PCP, lui se trouve facilement sous forme de comprimés.

Tu l'as consommée ? Tu te souviens des effets ?

Merci pour ta réponse...Du PCP tiens donc?? Non je ne l'ai pas encore testée, mais c'est justement prévu ce weekend avec des potes a la Montagne. Je n'en ai qu'une aussi les autres se contenteront de buvards -)). Cette bille est vraiment petite...a peine plus grosse qu'une bille de stylo bic. Trouvée au festos WAHA (psy-trans) en Transylvanie. Bon de toute façon te audaces fortuna juvat...On verra si je survis. Mais je dois me renseigner sur le PCP...Jamais testé.
Je te ferai un debrief sur ce post. Merci encore, blue sky a toi -)
#58
Sinon évite de mélanger avec une autre drogue même cannabis, une drogue inconnue qui je l'espère du coup est bien dosée et est bien une drogue et non autre chose qui pourrait être dangereux.

Perso faut pas déconner j'irais pas taper ce que je trouve par terre, surtout que j'aurai pas fini de taper...
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#59
Pour en avoir essayé une fois " si vraiment tu y tiens, sois bien accompagnée, avec quelqu'un qui aura du valium et saura te le faire prendre"  en une demie heure les effets , puis pour moi bad trip de 5 h ! tu espère la descente car la descente dure des heures et n'est pas vraiment agréable.
Psychologie (du grec psukhê, âme, et logos, parole, discours) Huh
[Image: 1543830873-1x1-ffffffff.gif]


#60
(13/12/2018 20:37)Jeunot a écrit :
Pour ce qui est de ta petite bille orange, si on t'a dit que c'était de la mescaline, je te confirme que ce n'en était pas. C'est déjà extrêmement rare en occident, en plus ça se dose aux centaines de mg et donc ta bille serait pas si petite...et sous cette forme, jamais entendu parler, je sais même pas si c'est possible.


Jamais entendu parler de "billes" au sujet de la mescaline, et c'est vrai que c'est assez rare et surtout très cher (plus de 100€ le g de mescaline pure, en sachant qu'un trip standard c'est 300mg je vous laisse calculer le coût d'un trip à la mescaline). J'en ai déjà trouvé de la pure en cristaux (couleur blanc/jaunâtre ou marron), ou en gélatine, mais le plus souvent on la trouve sous forme de poudre de cactus (San Pedro en poudre) et il faut la consommer ainsi ou faire l'extraction soi même. Certains font de jolies chips en étoiles en découpant le San Pedro en tranches. Mais des billes, jamais vu.


(14/12/2018 23:34)OUSTACHE a écrit :
Pour en avoir essayé une fois " si vraiment tu y tiens, sois bien accompagnée, avec quelqu'un qui aura du valium et saura te le faire prendre"  en une demie heure les effets , puis pour moi bad trip de 5 h ! tu espère la descente car la descente dure des heures et n'est pas vraiment agréable.


Tu parles du PCP là j'espère ?
Surtout pas de valium avec la mescaline !




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.