Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

La lyre du romantisme fanatique extrémiste

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
PoPculture & PoPart,
si ils ont fait l'environnement de mes défonces, ils peuvent autant aider à décrocher comme substitut de distraction. Le PoPart ne devrait donc rien à voir là-dedans. Il doit être disculpé.

des échantillons PoPart d'avant... mais il y a aussi du PoPart actuel qui fera l'objet d'un thread ultérieur...
PoPculture46.jpg
PoPculture48.jpg
PoPculture07.jpg
PoPculture02.jpg
PoPculture21.jpg
PoPculture35.jpg
PoPculture47.jpg
PoPculture22.jpg
PoPculture28.jpg
PoPculture29.jpg
PoPculture18.jpg
PoPculture17.jpg
PoPculture04.jpg
PoPculture32.jpg
PoPculture39.jpg
PoPculture31.jpg
PoPculture25.jpg
PoPculture33.jpg
PoPculture13.jpg
PoPculture01.jpg


 
Dernière édition:

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
Tintin, Pilote et Spirou sont le rdv ludique hebdomadaire des ados des 70. (j'ai eu ce n° spécial de Tintin)

C'est une époque riche (pétrole à bon marché) mais malade, décadente comme un empire romain... avec plein de tares... De gros budgets avec plein de gaspillage.

couvtin.jpg

 
Dernière édition:

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
PoPculture & PoPart, (tome 2) nouvelle vague...  certains artistes font le trait d'union en reprenant au long des années 80 certains thèmes qu'ils actualisent... Ensuite les styles évoluent mais il s'agit encore de PoPart. On s'avance dans les années 2000 de cette façon...

Frank Shepard Fairey, Stanley Mouse, Alexandra Fischer, Chris Shaw, Dave Hunter, John Mavroudis, Carolyn Ferris, Wes Wilson, Lauren Yurkovich, Dennis Larkins, etc... etc... et encore etc...


p6.jpg

.
p7.jpg

.
p31.jpg

.
p34.jpg

.
p20.jpg

.
p33.jpg

.
p17.jpg

.
p18.jpg

.
p30.jpg

.
p27.jpg

.
p12.jpg

.
p10.jpg

.
p28.jpg

.
p26.jpg

.
p29.jpg

.
p24.jpg

.
p22.jpg

.
p25.jpg

.
p16.jpg

.
p15.jpg

.
p3.jpg

.
p4.jpg

.
p11.jpg

.
p9.jpg

.
p39.jpg

.
p41.JPG

.
p44.jpg

.
p45.jpg

.
p43.jpg

.
p46.jpg

.
p47.jpg

.
p49.JPG

.
p13.jpg

.
p40.jpg

.
p36.jpg

.
p37.jpg

.
p42.jpg

.
p35.jpg

.
p5.jpg

.
p2.jpg

.
p48.jpg

.
p14.JPG

.
p50.jpg

.
p38.jpg

.
p8.jpg

.
p21.jpg



pour en trouver on entre un nom d'artiste sur Google et on spécialise la recherche sur l'intitulé "images"

et là un exemple de site Web (californien) de posters

Moonalice Posters
 

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
Bon voila, grosso modo j'ai accouché de l'essentiel et le topic commence a être fourni. Déjà si on ne comprend pas la démarche alors on aura klkes éléments sachant que je n'ai pas de sujet académique à développer du fait que je n'ai aucune qualification (lire et comprendre que je suis alphabétisé, point). Je traite d'une observation commencée après l'école primaire, quand je suis parti vivre en rue. En fait de bagage intellectuel je n'ai que celui du baluchon. Les gens appliquent à autrui leurs circonstances personnelles par leur jugement or je n'ai pas le secondaire ni le bac, moi... Imaginez qu'il y a parfois des gens dont la différence incomprise provoque des réactions épidermiques comme le racisme ou la haine... Dès ce moment vos consignes philosophiques, politiques, ne sont pas en phase avec vos actes. C'est tout.

Quand à tous les états physiologiques dus à la drogue, je les connais. Sinon je ne me serais pas fait membre actif de Psychonaut
 
Dernière édition:

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
ah ouaih... encore klkchose: quand on est en manque plus rien ne va mais bien fournis j'ai connu des junkies quand ils étaient bien défoncés ils devenaient philosophes, expérimentés sur la façon de mener leur barque et même celle des autres avec des conseils avisés et élitistes de berger chassant les loups et menant le troupeau. Avec de la tempérance sur les doses et le mode vie un peu comme des moines... Pour éviter les écueils de la pensée.
 
Dernière édition:

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
extrait récupéré d'une parution québequoise de la "underground press syndicate"

Des lectures de circonstance par un environnement soft standing encore meilleur... j'adore cette façon simple de livrer l'essentiel aux autres, sans que ce soit un secret élitiste.


Capture3.JPG


Capture4.JPG


Capture6.JPG


Capture7.JPG

 

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
Cet extrait suivant récupéré de Mainmise démontre la raison pour laquelle la culture underground a mal tourné. La marginalité, gagnant trop en importance par le vecteur de la drogue, a été verrouillée et absolument censurée par les appareils étatiques (que les extrêmes conservateurs en aient trop pris leur avantage par les restrictions est une question supplémentaire) . Ce texte donc a été écrit par des junkies en flagrant délit de mensonge. On connait les gentils chiens de salon et les fidèles compagnons du berger, du veilleur de nuit ou du fermier... Même des héros décorés, comme Rex ou Lassie... Mais l'historia a déjà connu les chiens faméliques, agressifs, qui se multiplient en des temps d'anarchie jusqu'à attaquer l'homme en meutes dans les campagnes et les villes... propageant la rage et les maladies... (à titre d'exemple ce fut le cas en Arménie dans les années 80). Les structures institutionnelles réagissent alors en des opérations de nettoyage et d'élimination jusqu'à retrouver un environnement assaini. Après ça il n'y a plus de traces!!! La marginalité humaine est un peu pareil. Elle peut émettre une attraction mais aussi un péril. On reconnait dans le texte ci-après des indices tout à fait caractéristiques d'un excès. Dans les films américains, les quartiers "rouges" inaccessibles comme sanctuaire du vice et de la marginalité est une psychose cauchemardesque du Rêve (Mythe) américain en excès, exploité à des fins cinématographiques... mais ce mythe a attiré les migrants, les rêveurs, jusque... dans les années 60/70 !! On pouvait aller à Central Park à N. Y comme au Vondel park d'Amsterdam à une époque pour... trouver... mais trouver quoi?? Le rêve!!

<début>
... etc... Mais l'un des effets les plus frappants de la marijuana est la sensation de faim qu'elle procure. Le sujet devient très porté à la jouissance gastronomique; ainsi une personne sous l'influence de la marijuana peut avoir pour une nourriture ordinaire, l'enthousiasme du gourmet assis en face d'un plat de banquet. Cet effet donne à penser que la drogue pourrait être utile dans les cas de perte d'appétit pathologique ou anorexie nerveuse.
oui, l'apétit de Pantagruel c'est vrai pour les 1ères x que on essaie le genre de paradis en cause... le phénomène de la boulimie disparaît plus tard dans la progression de la consommation de la grasse... et la came.

Il est maintenant abondamment prouvé que la marijuana n'engendre pas l'accoutumance. Lorsque le sujet cesse de se droguer on ne note aucun symptôme de sevrage-, il ne ressent pas, non plus, le besoin d'augmenter sa dose chaque fois qu'il prend de la marijuana. Certains chercheurs se sont aperçus que l'habitude de la marijuana ne s'implantait pas aussi fortement que celle du tabac ou de l'alcool. Bromberg en conclut que la marijuana ne provoque pas d'accoutumance et qu'elle sert simplement à mettre en valeur l'instinct de recherche du plaisir présent en chacun de nous. Il est possible que quelques personnes parviennent à une certaine dépendance par rapport à la drogue, mais c'est surtout à cause de l'expérience agréable qu'ils en ont tiré ou parce qu'elle soulage leurs malaises pshychiques. Un tel usage peut-il être appelé abus? Le terme abus est difficile à définir; son interprétation varie d'une culture à l'autre; si l'abus est jugé en fonction du danger que court l'individu et la société, on peut faire remarquer que, bien que les dangers de l'alcoolisme et même de notre social drinking institutionnalisé soient tout à fait prouvés, le social drinking n'est pas considéré comme un abus aux Etats-Unis. En ce qui nous concerne, nous estimons que les dangers de la marijuana n'ont pas été déterminés de façon précise.
non mais la masse des zombies marquent encore l'imaginaire dans les médias... Jim Morrison lui-même ne chantait-il pas "killers on the road..."

L'attitude de l'Américain moyen envers la marijuana est chargée de partialité hyperémotionnelle due en partie à la campagne éducative entreprise après 1930 par le Federal Bureau of Narcotics, rebaptise depuis, Bureau of Narcotics and Dangerous Drugs. Cette campagne a diffusé beaucoup d'idées déformées et des renseignements erronés sur la drogue.
Ceux-là aussi !! Ces organismes ne mettent pas en garde vraiment. Ils se font les cerbères des menées visant à faire le grain et l'ivraie. Une vraie prévention commence par livrer simplement l'essentiel de l'info.

<fin>
 
Dernière édition:

Sandman

Ⱡł₥ł₦₳Ⱡ ₮Ɽ₳₥₱
Inscrit
6 Nov 2015
Messages
3 784
Pronoms
Il / lui
Tu connais Hunter Thompson ?

J'avais lu un bouquin qui compilait des lettres écrites à la période qui t'interesse.

Le personnage a en parti inventé le concept de journalisme "Gonzo".

edit: [ATTACHMENT NOT FOUND]
 

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
un revenant au pays après un voyage en Inde... il repart bientôt...

Capture13.JPG


cette prise de vue mettant en portrait le genre "semi-nomade" alphabétisé... Il s'agit d'une coiffe de l'Asie. Comme aussi les turbans indiens sur la tête dans les grandes gares ferroviaires et les aéroports!!!
 
Dernière édition:

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
Amsterdam a tjs été un peu différent... mais depuis les nefs, les galions et caravelles, les steamers, les cargos et même les porte-conteneurs, la constance reste aux princes et rois à bien des égards...

extrait de presse underground début 70's

Question: Existe-t-il des endroits plus particuliers où il soit permis de fumer de la marijuana?

Réponse: Oui. A Amsterdam, le gouvernement a ouvert deux clubs où les jeunes peuvent aller, impunément et sans danger d'être poursuivi par la justice, fumer de la marijuana. Ce sont le Paradiso et le Fantasio. De plus, les jeunes peuvent y boire de la bière, danser, se mettre nu, faire l'amour, etc. On y vend aussi des contraceptifs. C'est l'Etat qui s'occupe de la vente de la marijuana
 
Dernière édition:

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
on a l'amnésie des coups de boutoir de la Cour des Miracles pour faire chuter l'Establishment... partout dans le monde... même dans la future capitale de l'Europe qui n'a pourtant jamais été une mégapole.

Ceci ce n'est PAS censuré...
Capture14.JPG


des miettes médiatiques pour notre nourriture intellectuelle.
 
Dernière édition:

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
free press "Mainmise"
Pour fumer le chillum, trouvez d'abord un petit caillou que vous déposerez à l'intérieur du bol. Ceci empêchera le contenu de sortir par le bas avec la fumée. Le caillou devra être rugueux de façon à ne pas bloquer le passage de l'air. Prenez ensuite une pincée généreuse de marijuana avec laquelle vous mélangerez une quantité raisonnable de miettes de haschich. Placez ce mélange dans la paume de votre main gauche et déposez-y une ou deux gouttes d'eau (Ou bien crachez dessus). Roulez le tout en une petite boule avec votre pouce droit. Faites attention à ce que la dope ne soit pas trop humide. Déposez la boule dans le chillum.
Trouvez ensuite une pièce de tissu de trois pouces de long et de quatre pouces de large. Mouillez-là et essorez-là. Enveloppez la partie inférieure de la tige avec le tissu qui servira de filtre refroidissant.
Vous êtes maintenant prêt à fumer le chillum. Déposez une allumette enflammée à l'intérieur du bol ou bien demandez à un ami de l'allumer pour vous. Amorcez la combustion en aspirant et en expirant rapidement quelque fois. Gardez le chillum droit et penchez la tête légèrement de côté afin de pouvoir respirer.
Voici la façon orthodoxe de toker le chillum: accroupissez-vous, amorcez la combustion du chillum deux ou trois fois, aspirez ensuite longuement et levez-vous en même temps. Ne vous préoccupez pas de votre gorge, concentrez-vous sur vos poumons. Assurez-vous que vos mains empêchent l'air de passer sauf là où vous tokez.

The Rolling Stones. Hot Stuff

initiation à l'observation

Devinette: quel mot glisse Keith Richards à l'oreille de Mick Jagger??

Hypothèse: c'est comme en discothèque... en teuf?? on force la voix pck la musique est trop forte? Non. C'est perdu!!!

la Réponse: en vérité il s'agit d'un mot de soudard puisque le 2d en importance du groupe a le privilège de faire un rot à l'oreille du leader. Il est le seul qui peut se permettre une telle familiarité... Cela turlupine les autres... Ils essaieraient bien aussi... , mais...
 
Dernière édition:

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
Le cauchemar des édiles. Ils sont parano pour l'eau de distribution par exemple... Droguer klkun à son insu c'est en dessous de tout... Une funeste fréquentation exerçant son charisme pour convaincre autrui d'essayer la drogue n'est pas le même personnage que celui qui verse en catimini quelque chose dans une boisson...


Capture16.JPG
 
Dernière édition:

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
Mr Sandman a dit:
Tu connais Hunter Thompson ?

J'avais lu un bouquin qui compilait des lettres écrites à la période qui t'interesse.

Le personnage a en parti inventé le concept de journalisme "Gonzo".

je récupère et rassemble toute info, documentation, qui me semble authentique... çàd tout témoignage historique n'étant pas dénaturé par un contexte d'époque sujet à négationnisme. Par exemple tu faisais remarquer (quelques post plus haut) que la page Wikipedia sur le hippy trail n'est pas d'un niveau de qualité satisfaisant et elle trompe le visiteur plus qu'elle n'enseigne.

Je n'ai pas lu le livre de Thompson. C'est comment? "Gonzo" c'est donc... j'ai pas compris... j'ai lu et relu la définition mais j'accapare pas... trop fouillé... La sauce gonzo... c'est quoi? une sauce tomate pour spaghettis?? En tout état de cause il s'agit d'office de littérature-cabot contemporaine.

on ne pourrait pas mettre ça sur Wikipedia !! Un fragment de BD valant comme témoignage en live.
Un vrai travail de reporter "gonzo".
1611165.JPG

 

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 800
On dira "amicale il ne sait pas ce qu'il veut avec ses hippies... une x c'est comme ci et parfois comme cela, complètement à l'opposé..." Mais non imaginez les pionniers d'un nouveau monde, c'est la même impression. Le Blue Paradise (ouaih le saloon...), le gangster, les danseuses, et aussi le fermier qui trime la terre à la sueur de son front, le pasteur, les communautés sociales et même le club de Lotto des Dames Honorables... les maladies, l'opium aussi...

un idéaliste au bout de son rêve...
1611166.JPG

 
Dernière édition:
Haut