S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Méditation : Rester tranquille

#1
La méditation "de base" que je pratique : la tranquillité de l’esprit.
Poser ses fesses (par terre ou sur une chaise) et ne rien faire de particulier.
Une pause.

La posture physique étant lié à l'esprit, il est bon d'avoir le dos droit : on adopte une posture ferme et fière.
Une fois la rectitude ressentie on se détend un peu et on sent que la droiture, la fierté reste encore (on ne s'avachit pas quoi Tounge).
Les mains sont sur les cuisses, proches des genoux.
Les yeux sont détendus dans l'espace : sans rien fixer de particulier, le champs de vision est large.

Ensuite la posture de l'esprit : d'habitude on court mentalement après pleins de choses, on essaye d'adopter pleins de stratégies, de mener de front divers projets, on part dans de multiples films/histoires mentales.
Ici on laisse tel quel, simplement.

Si l'agitation mentale habituelle émerge, on le reconnait simplement et on revient à une simple présence nue.

Moins on en fait, mieux c'est.
Si jamais ça part dans tous les sens on a un bon support sous le nez : la respiration.
On peut être présent à l'expire : le sentir, vivre la détente du souffle.
Sans manipuler spécialement la respiration : juste la ressentir.

Donc on dépose sa présence sur chaque expire dans la détente.

Si l'esprit vagabonde encore trop ou qu'on a tendance à s'endormir, on peut aussi compter :
- "1" sur l'inspire
- "1" sur l'expire
- "1" sur l'inspire
- "2" sur l'expire
- "1" sur l'inspire
- "3" sur l'expire
- "1" sur l'inspire
- "4" sur l'expire
...
- "1" sur l'inspire
- "21" sur l'expire
Et on recommence.

L'idée c'est vraiment de se détendre dans une présence claire.
Tout ouvert : tout passe, rien n'est bloqué.


Ma source d'inspiration principale :
Qu’est ce que la méditation ?
#2
Merci mec. Rien d'autre à dire.
It's full of stars!
#3
Merci beaucoup! Ça as sa place ici! Pourrais-tu développer un peu la méditation face aux psychés? En descente/montée/plateau (en cas de coup de stress?) tu pratique? Si oui qu'est-ce que ça t'as apporté? Merci d'avance! :wink:
#4
Bijord a écrit :
Pourrais-tu développer un peu la méditation face aux psychés?

En fait je l'ai déjà pas mal fait ici : B. Expérience méditative - expérience psychédélique
Si tu as des questions en particulier elles sont les bienvenues.

Bijord a écrit :
En descente/montée/plateau (en cas de coup de stress?)

Avant la montée : à la base je l'ai fait pour être sûr de faire "ma méditation quotidienne suivie" que je fais le soir avant de me coucher généralement.
=> Ca permet d'aborder le trip d'un façon fraîche, curieuse, naïve, ouverte mais sans attentes particulière.
En plus ça détend, je pense que c'est une bonne mesure préventivce anti-bad trip.
(mais ça garantit rien, c'est un bon + quoi)
Mon seul trip "sorti du corps et de mon égo" bien vécu sous Salvia l'a été après une bonne méditation. (TR3)
Pendant le plateau : j'ai pratiqué la méditation décrite ici une fois ou deux à petite dose sous psyché. J'ai pas été emballé. Par contre une fois j'ai effectué une autre pratique plus dynamique en me disant que le trip était sur sa fin mais en fait pas du tout (DOI powa) et c'était vraiment pas mal.
En descente : Bof, pas spécialement, en descente je suis un peu fatigué et je matte des films. Je crois que j'ai du le faire pour me détendre avant de dormir, ça fait du bien.
En cas de coup de stress : non, ça ne m'est pas vraiment arrivé pour l'instant.

www.rimay.net a écrit :
l'état de présence, d’ouverture, de lucidité et de réceptivité

développé pendant la méditation est de plus en plus accessible dans la vie de tous les jours. Ces qualités naturellement présentes sont très utiles pour apprécier l'expérience psychédélique à sa juste valeurs je pense.
#5
CastlesMadeOfSand a écrit :
La méditation "de base" que je pratique : la tranquillité de l’esprit.
Poser ses fesses (par terre ou sur une chaise) et ne rien faire de particulier.
Une pause.

La posture physique étant lié à l'esprit, il est bon d'avoir le dos droit : on adopte une posture ferme et fière.
Une fois la rectitude ressentie on se détend un peu et on sent que la droiture, la fierté reste encore (on ne s'avachit pas quoi Tounge).
Les mains sont sur les cuisses, proches des genoux.
Les yeux sont détendus dans l'espace : sans rien fixer de particulier, le champs de vision est large.

Ensuite la posture de l'esprit : d'habitude on court mentalement après pleins de choses, on essaye d'adopter pleins de stratégies, de mener de front divers projets, on part dans de multiples flims/histoires mentales.
Ici on laisse tel quel, simplement.

Si l'agitation mentale habituelle émerge, on le reconnait simplement et on revient à une simple présence nue.

Moins on en fait, mieux c'est.
Si jamais ça part dans tous les sens on a un bon support sous le nez : la respiration.
On peut être présent à l'expire : le sentir, vivre la détente du souffle.
Sans manipuler spécialement la respiration : juste la ressentir.

Donc on dépose sa présence sur chaque expire dans la détente.

Si l'esprit vagabonde encore trop ou qu'on a tendance à s'endormir, on peut aussi compter :
- "1" sur l'inspire
- "1" sur l'expire
- "1" sur l'inspire
- "2" sur l'expire
- "1" sur l'inspire
- "3" sur l'expire
- "1" sur l'inspire
- "4" sur l'expire
...
- "1" sur l'inspire
- "21" sur l'expire
Et on recommence.

L'idée c'est vraiment de se détendre dans une présence claire.
Tout ouvert : tout passe, rien n'est bloqué.


Je rajoute à sa la technique de la respiration carrée (rien trouvée de mieux pour définir cette technique de respiration) qui est toute simple et a son petit effet dans le méditation (pour ma part, je médite toujours comme sa et de temps en temps, j'arrive à accéder à un état de dissociation asses pratique pour partir sur des rêves lucides ou des projections astrales (jamais réussi entièrement la projection astrale) : Tout en respirant à un rythme normal, bloquer l'air quelques secondes entre inspiration et expiration et inversement afin de former un cycle carré :

*Inspiration
-pause
*expiration
-pause
*inspiration
-pause ...
[Image: 1368739872-a930e931f85f049ae6a6ab178460ec17-1.jpeg]
Meh !
#6
Tu parle de médiation dans le but de ce reposer ?

Il existe d'autre type de méditation ?

Tu peux m'en parler ?

Le soir je me pose soit coucher soit en tailleur mais toujours le dot contre mon lit avec un gros coussin derrière pour être bien caler. Je met mes mains au niveaux de mes cuisse ou bas du ventre. Je les poses souvent là même quand je suis assis devant l'ordis. Enfin bref la position à tel un réél impacte.

Je pratique de temps en temps, mais je ne tient pas très longtemps.

Tout s'que je sais c'est que quand j'ouvre les yeux c'est comme si je me réveillai, mon cerveau et comme paralyser, mon corps aussi, mais je peux bouger, c'est juste une sensation.

Par contre toujours ce problème de penser qui surgisse. Difficile à contrôler et de faire le vide.

J'ai essayer pour la première fois en aillant bouffer un demi pillon. (MD j'crois) enfin bref sa à fluidifier ma respiration, c'était très agréable. Mais étant ma première fois je ne savais pas vraiment quoi faire.

Et justement il n'y a rien à faire.

^^ Merci
(>*.*)><(*.*)><(*.*<)

- Dorée comme une crêpe sous LSD ! -
- Nobody knows -
- Et si la vie débutait par la mort ? -
- Comme le silence entre les notes, qui est la clé de voûte de toute musique. -
- Les couturiers du temps ! -
- Bienvenue dans la matrice. -

HeartAll you need is love Heart
#7
rastamaniak a écrit :
Et justement il n'y a rien à faire.

^^ Merci

De rien ça fait plaisir Happywide , ta conclusion réponds aux questions de ton message, non ?
Je vais les reprendre quand même ^^
rastamaniak a écrit :
Tu parles de médiation dans le but de se reposer ?

Je n'ai pas vraiment parlé de pratiquer la méditation dans un but particulier en fait Tounge.
Une pause, se laisser du temps pour respirer. Simplement.
rastamaniak a écrit :
Il existe d'autres types de méditations ?

Il y a pleins de pratiques différentes. Je ne suis pas un expert et je ne me sens pas d'exposer comme ça les différentes formes de méditation que je pratique / j'ai pratiquées.
Le coeur du sujet est dans la pratique exposée là je pense.
Après selon les affinités, motivations,... Il y a beaucoup de possibilités mais dans la voie qui me correspond (les enseignements du Bouddha) on revient toujours d'une façon où d'une autre à la pratique présentée ici.
rastamaniak a écrit :
Enfin bref la position a-t'elle un réél impacte ?

L'esprit et le corps sont liés, il n'y a pas de doute.
La qualité d'expérience découverte peut être expérimentée n'importe où n'importe quand mais apparemment certaines postures favorisent l'entraînement permettant de développer/dévoiler cette qualité.
rastamaniak a écrit :
Par contre toujours ce problème de pensées qui surgissent. Difficile à contrôler et de faire le vide.

Contrôler, faire le vide ? Ça paraît un peut trop dans le registre de la manipulation.
Ici on parle plus de voir, de contempler, de laisser être.
Si ça devient compliqué les méthodes exposées précédemment peuvent être d'une aide précieuse.
En d'autres termes si l'agitation est forte, la détente est appréciable.

Sinon je ne me sens pas de guider la pratique de la méditation de qui que ce soit.
Surtout sur un forum.
Juste une chose qui me paraît importante : les expériences multiples pouvant apparaître lors de la pratique ne sont pas une fin en soi.
Si belle/extraordinaire soit l'expérience.

J'essaye de partager mon ressenti/expérience (assez jeune) de tout ça.
Pour rentrer dedans complètement et échanger son expérience le mieux semble de discuter dans la vraie vie avec des pratiquants/enseignants qui ont consacré une bonne partie de leurs vies à ça.

En tous cas si les échanges sur ce forum peuvent être inspirants c'est excellent !
Happywide
#8
Citation :En tous cas si les échanges sur ce forum peuvent être inspirants c'est excellent !

Pour moi oui ils le sont beaucoup! :wink:
#9
S't'apre en cour (Oui je suis toujours en cours [Prépa d'école d'art]. J'vous expliquerais tout ça à l'occase.) Je lisais justement ton commentaire après avoir manger et fumer ma digi-clope. Et n'ayant absolument rien à faire j'me suis pausé avec un son tranquil. J'adopte la posture conseillé (Version relax) [Tête vers le bas, jambe croisé, dos appuyé] Je commence gentiment à me détendre et ques que c'est agréable.

C'est la que j'ai aussi analyser le bruit extérieur. Les gens qui parlaient. Ceux qui crient. J'me suis dit "Y a vraiment des gens qui l'ont bien ouverte pour pas dire grand chose".

Enfin bref un son PsyTrance commence, j'me dit que sa va pas trop le faire avec la méditation. Mais étant ouvert à la découverte j'essaye.

Et la surprise, vraiment très détendu, je me laisse prendre par la musique, des ombres commences à bouger sous mes paupières, c'est très agréable. Puis se sont des images très brèves. J'ai crue apercevoir (Arbre, Roche, Feuille etc) dans un ballet étrange de cercle "disparraissant". (Ce mot n'existe pas Happywide)

Bon alors, remonter d'acid ? hallucination toute bête de mon cerveau ? Je m'en fou c'était sympa. Ensuite ont ma soudain "réveiller". Ce n'ai pas vraiment le bon mot "réveiller". Mais je suis sortie de cette état apaisant. Je me santais bien.


J'ai remarquer que certaine fois quand je médite dans mon lit le soir avant d'aller dormir. Mon corps, ma nuque ce paralyse. Plus rien ne bouge, mais paupière sont très détendu, mon regard et libre. Et certaine fois quelque petite hallu sont présente de manière très très légère.

C'est très agréables en tout cas ! Happywide
(>*.*)><(*.*)><(*.*<)

- Dorée comme une crêpe sous LSD ! -
- Nobody knows -
- Et si la vie débutait par la mort ? -
- Comme le silence entre les notes, qui est la clé de voûte de toute musique. -
- Les couturiers du temps ! -
- Bienvenue dans la matrice. -

HeartAll you need is love Heart
#10
Sa me fait le même effet, le corps engourdi, les petites hallus, les phosphènes... et puis d'un coup, PAF !!! Effet dxm, mon corps s'allonge, il se rétrécie, il fait les deux à la fois.. Des fois, si j'y met asses de volonté, j'arrive à avoir des sensations de décorporation limite projection astrale (à prendre selon ses "croyances" [au sens large hein Wink ] ). quand j'arrive à ce stade, si je m'endort comme sa, je pars en rêve lucide 1 fois sur 2 (et la fois ou je fait pas de rêve lucide, je dors super bien :bave: )

Enfin voila, à essayer, c'est vachement sympa.
[Image: 1368739872-a930e931f85f049ae6a6ab178460ec17-1.jpeg]
Meh !
#11
J'en suis pas encore à ce niveau ... mais vivement Happywide
(>*.*)><(*.*)><(*.*<)

- Dorée comme une crêpe sous LSD ! -
- Nobody knows -
- Et si la vie débutait par la mort ? -
- Comme le silence entre les notes, qui est la clé de voûte de toute musique. -
- Les couturiers du temps ! -
- Bienvenue dans la matrice. -

HeartAll you need is love Heart
#12
La méditation moins on l'apprends plus on la pratique. Merci pour ce résumé tout con qui remplace aventagesement tous les bouquins possibles et imaginables.

Ca rejoint beaucoup ce que je trouve en ce moment: pour méditer il ne faut RIEN faire, et surtout pas se dire "alors, je suis en train de méditer, je fais çi, je fais ça...."

Bref merci.
#13
Citation :Bref merci
Bien vu, ça ferait un très bon koan tiens

sinon pour faire simple et efficace :
mon cul + le coussin = 10mn
un mouvement de l'esprit + "ah un mouvement de l'esprit " => retour à la respiration
encore et encore et encore... t'en a pris pour 10mn, pigé ?
^^

Enjoy Tounge
#14
Un aperçu d'une autre pratique :
TONGLEN : Accueillir et Offrir (= Inspiration et expiration)
(suite)
#15
CastlesMadeOfSand a écrit :
mon cul + le coussin = 10mn
un mouvement de l'esprit + "ah un mouvement de l'esprit " => retour à la respiration
encore et encore et encore... t'en a pris pour 10mn, pigé ?


Castles je te défend d'attaquer mon cerveau comme ça!

Je lirai ton article en temps et en heure. Merci du partage.
#16
Il est tard, il est temps d'aller se coucher. Adiemus tintinnabulum splendide musique. Je vais essayer de faire un peu de méditation avant d'aller me coucher. Et dire que le célèbre apnéiste Jacques Mayol (joué par Jean Marc Barr dans le film le Grand Bleu, film que je trouve magnifique) pratiquait le yoga, la méditation pour améliorer ses capacités en apnée. Cet homme était comme un dauphin amoureux de l'eau.
" Toute vérité franchit trois étapes :
D'abord, elle est ridiculisée.
Ensuite, elle subit une forte opposition.
Puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. "

Arthur Schopenhauer
#17
Pour avoir médité sous la chambre du Dalaï-Lama au temple Lerab Ling, je peux confirmer la présence de diverses sensations plus ou moins intéressantes !
Le temple respirait d'un calme profond, j'étais seul avec ma mère et elle m'a fait découvrir la méditation.
Au bout de quelques secondes, tout devenait bleu les yeux fermés, une sorte d'engourdissement s'emparait de moi, et aussi un calme absolu.
ça m'avait étonné.. Depuis je médite de temps à autre, mais ça n'a plus la même intensité, peut-être parce qu'il m'arrive de trop penser en ce moment..
#18
Je viens de tomber par hasard sur ce topic, ça m'intéresse j'ai mille ennuis sans gravité réelles (enfin peut être que si pour certaines mais bon...), mais pour dire que je cogite déjà beaucoup naturellement alors avec plein de problèmes, comprenez que la méditation attire mon attention, ça me fait penser à la sophrologie un peu. De se 'remettre en question vis à vis du tout et du rien', 'recréer son esprit', j'essaye de faire ce que vous décrivez. Penser a ne pas penser, méditer, c'est rempli de philosophie (j'aime) et de sagesse (j'en manque). Mais bon chacun est différent, mais on partage tous ces sentiments que sont : se sentir bien, mal, bizarre ou encore perturbé par un cerveau qui pédale (clair et lucide).
Je vais m'intéresser de plus près a tout ça, ça ne peux que m'aider !
#19
CastlesMadeOfSand a écrit :
En cas de coup de stress : non, ça ne m'est pas vraiment arrivé pour l'instant.

J'répondrai à ça, que la méditation permet de prendre directement de la distance avec toute situation de stress. Ca a été prouvé, autant par mon expérience que par la "science" que la méditation a un effet positif dans toutes situations de montées de stress & compagnie. Et celà simplement par la prise de conscience de ce qui se passe dans le corps à ce moment précis, à cet instant. Des papillonnements dans le ventre, des bouffées de chaleur, des fourmis au mains, les mains moites, des gouttes de sueurs qui perlent sur le front etc; mille exemple. Mais en étant tout simplement conscient de ça, on s'éloigne tout simplement de la cause. On observe juste la conséquence.
De plus, indépendamment du fait d'être stressé, la méditation quotidienne et bien réalisée a pour effet de diminuer radicalement le stress en soi. Donc, même plus de cause et de conséquences. Juste de la présence, du love et de l'émerveillement.

Pour les autres, prendre conscience que notre esprit a vagabondé plus loin que le cercle de la respiration est souvent vu comme quelque chose de mal. genre :"Oh, j'ai réfléchis à ça, fuck. Go penser à ma respiration" Non ! Observez simplement que vous avez été ailleurs dans votre tête, "finissez" votre raisonnement et essayer de l'analyser quelque peu. Sans y porter trop d'attention ni en y déposant un jugement affectif trop grand. Soyez le spectateur de vous meme, dans la passivité. Puis revenez gentiment à votre respiration sans pour autant en augmenter le rythme, ou l'intensité.
#20
J'ai du mal avec la méditation.

En fait je médite régulièrement, depuis avant même que je sache que ça existe. Je trouve ça naturel en fait de simplement se poser sans penser à rien, juste vivre à fond l'instant présent. Juste respirer et profiter.

Je pense que c'est dû à ma scolarité en fait, vu que je n'avais pas toujours des potes avec moi pendant mes heures de libre, je me posais simplement en fermant les yeux...

C'est bien de la méditation ça ?
#21
Yo,

Topic très intéressant. je regarde un peu pour voir mais bon a chacun sa technique je dirais même si il n'y en a pas vraiment j'ai jamais rien lu pour méditer et j'y arrive très facilement.
Kyran je te comprend totalement nous sommes surement deux personnes méditante de base je dirais. Quand je parlais avec mes potes du fait de penser il me disais que c'était impossible de ne penser a rien qu'il y avait toujours une image, une pensé qui revenait. Hors, je n'était pas d'accords je trouvait même sa très simple. A l'époque je ne connaisser pas la méditation mais je pratiquait déjà aussi comme toi naturellement mais a courte durée.

Avec le temps j'ai entendu parler de la méditation je me suis développé une petite technique personnelle pour partir plus loin et j'adore sa. La méditation peut vraiment aider en cas de trip tros pousser je trouve, je m'explique.

Une fois fin de soiré je rebouf un Para de MD avant de rentrer avec ma copine chez elle. Tout va bien j'ai jamais monter des marches aussi vite c'était marant on se pose, on parle, on rigole et elle roule un pétard. Sa fait 2 mois que je n'ais pas consommer de THC mais je me laisse aller pour se soir je décide de fumer. Sa monte et la Bim! ouverture de l'imagination en mode violent je ferme les yeux et j'ai des CEV de plus en précise.

Sa commence par des mantras tournants pour se diriger vers des flammes, des feuilles, des arbres, sa s'enchaine sur moi a la premiére personnes entrain de tomber en chute libre traversant eau, roche, flamme, et autres jusqu’à attérir dans un cartoon qui se terminera en mariokart. Quand j'ouvre les yeux j'ai des visus aussi, le murs se transforme en une mosaïque toute blanche et les ombres se mettent a tourner jusqu’à former des mantras. Bref j'ai l'imagination qui part en couille, sa s’arrête pas (tout sa avec quelque taf sur un pétard 0 psyché) et je veut dormir il est tard. Je me pose donc en tailleur au pied du lit et décide de méditer pour voir après tous j'ai pus rien a perdre a cette heure la. Je me détend petit a petit en me concentrant sur ma respiration et plus le temps passe, plus j'arrive a refermer la porte de mon imagination. Je continu ainsi jusqu’à ne voir que du noir les yeux fermer puis heureux de ma performances je les ouvres pour assister a ma dernière visions une araignée recroquevillé sur elle même détend ces pâtes a quelque centimètres de ma tète pour ensuite disparaître et voila 5 min après dodo. Merci la méditation. Wink

Désolé j'ai limite fait un TR mais c'était pour bien présenter la situation afin que vous puissiez comprendre.
Je ne tolère pas l'intolérance. Suis je donc tolérant ? Telle est la question Smile
#22
Enfaite, faut pas vraiment assimiler la méditation au fait de ne rien penser. Mais surtout au fait d'être en pleine conscience. D'être conscient et présent dans chaque chose qui se passe dans l'instant présent. Certes, la concentration sur le souffle mène à ne plus penser, mais en soi, on pense au fait de devoir se concentrer sur son souffle, de voir comment ils glissent dans nos narines et comment il gonfle notre ventre. Etc etc. Je dirais que la méditation est plus global au fait que de ne simplement pas penser. Lors de méditation marchée, couchée ou assise, le but est de voir tout ce qui se passe en nous même, sans vouloir l'analyser. Mais sans pour autant chercher à le controler. On est spectateur de nous même en 3e personne.

Après, je sais pas pour ton trip MD. J'ai jamais médité avec ce genre de prod. Généralement si je médite c'est, THC, mush ou LSD. Sinon, je préfère rester clean. Les prods genre mdma, spo & compagnie, ça permet pas vraiment de trouver le calme etant donné qu'ils créent le contraire. Je pense que si t'as pu controler ta méditation ainsi que tes visuels, c'est que tu te concentrais sur le fait de ne rien voir. Alors t'as imaginé et visualisé un drap noir devant tes yeux. Mais c'est tout à fait d'la méditation aussi. Je pense aussi que le bedo a aidé à celà. Sous weed, mes méditations sont beaucoup plus interessantes. Je peux les controler beaucoup plus au niveau des visuels.

M'enfin, tout ça pour pas dire grand chose au fond ; car la méditation est un acte très intime et personnel. Chaque personne a sa propre méthode et c'est ça qui est beau au fond ; car on atteint tous les même résultat. Je pense que pour les gens qui sont perdus et qui tiennent à perfectionner cette méthode sans trop comment savoir s'y prendre, le meilleur moyen est de suivre des séances de méditation en groupe. Après, seul l'entrainement rend la chose plus interessante ; peu importe la manière dont on s'y prend. Alors arrêtez de vous prendre la tête ; posez votre cu-cul sur votre coussin de méditation et partez à la conquête de votre esprit Happywide.
#23
[video=youtube;TtG6jHJW1nU]https://www.youtube.com/watch?v=TtG6jHJW1nU[/video]
If your head is too open your brain falls out
#24
a6D a écrit :
Pour les autres, prendre conscience que notre esprit a vagabondé plus loin que le cercle de la respiration est souvent vu comme quelque chose de mal. genre :"Oh, j'ai réfléchis à ça, fuck. Go penser à ma respiration" Non ! Observez simplement que vous avez été ailleurs dans votre tête, "finissez" votre raisonnement et essayer de l'analyser quelque peu. Sans y porter trop d'attention ni en y déposant un jugement affectif trop grand. Soyez le spectateur de vous meme, dans la passivité. Puis revenez gentiment à votre respiration sans pour autant en augmenter le rythme, ou l'intensité.

J'ai mis en couleurs ce qui me paraît éclairer 3 attitudes d'esprit qui s'éloignent de la simple présence claire et détendue :
- Vouloir maîtriser l'esprit => lutte pour essayer d'obtenir ce qui nous paraît bon. Trop de tensions, il est bon de se détendre un peu plus.
- Se laisser embarquer par les pensées => enchaînements de pleins de films mentaux. Trop d'agitation, il est bon d'être un peu plus vigilant et de revenir à la présence à l'expire, simplement.
- Ne rien faire et avoir tendance à somnoler => torpeur, flou mental, dodo. Trop de relâchement, il est bon d'être plus énergique, plus clair.


Kyran a écrit :
J'ai du mal avec la méditation.

En fait je médite régulièrement, depuis avant même que je sache que ça existe. Je trouve ça naturel en fait de simplement se poser sans penser à rien, juste vivre à fond l'instant présent. Juste respirer et profiter.

Je pense que c'est dû à ma scolarité en fait, vu que je n'avais pas toujours des potes avec moi pendant mes heures de libre, je me posais simplement en fermant les yeux...

C'est bien de la méditation ça ?

La pleine présence est le coeur de la méditation.
Une session plus formelle avec une durée et une technique définies a pour but de cultiver cette simple qualité qui est toujours disponible.
Fermer les yeux ? C'est possible même si j'ai souvent entendu que les yeux ouverts c'est bien car l'esprit à moins tendance à vagabonder ou à s'endormir.


Fat Jo a écrit :
Avec le temps j'ai entendu parler de la méditation je me suis développé une petite technique personnelle pour partir plus loin et j'adore sa.

"Partir plus loin" ?
Perso j'ai plus l'impression que la méditation est "revenir pleinement ici".
Enfin si on utilise les mots d'une façon différente mais qu'au final on se fait du bien d'une façon ou d'une autre c'est pas un souci.
#25
J'ai l'impression que méditer correctement est un truc qui s'apprend pas a pas en faisant pleins d'erreurs, et au jugé. Avec les pistes que vous avez indiqué j'ai l'impression d'en avoir compris un peu plus, merci Smile
#26
Désolé si je me suis mal fait comprendre. Quand j'utilise le terme 'partir plus loin' c'est surtout pour désigner des séances de méditation qui sont passé de 5/10 min a 1h/1h30 avec tout se qui suit derrière des sensations corporel se rapprochant d'une légère dissociation comme après une tite trace de ke , un déstresse et un calme total qui s’apparenterai plutôt a une concentration total comme tu le dis, des sensations se rapprochant a 1/4 , 1/2 carton de lsd pour ma part.

Il m'arrive de vivre ces choses quand je médite et oui j'ai l'impression de partir loin, loin de la routine.

En tout cas merci pour ces bons conseil je vais essayer la méditation les yeux ouvert même si personnellement j'ai énormément plus de mal a me concentrer les yeux ouvert que fermer.

Que penser vous de la méditation en musique? Il m'arrive de pratiquer et je trouve sa bien aussi certain me diront peut être que je ne peut pas me concentrer a cause de la musique mais pourquoi ne pas se concentrer sur la musique, ou faire abstraction d'elle. La transe ne serait t'elle pas elle même une forme de méditation dansante?
Je ne tolère pas l'intolérance. Suis je donc tolérant ? Telle est la question Smile
#27
Je fais remonter ce topic qui est bien intéressant. Je vais essayer de m'y initier, depuis le temps. Ça me sera sans aucun doute très bénéfique, à moi et mes démons. ^^
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#28
Perso pour méditer en musique jy vais avec des morceaux instrumentaux et qui varient pas trop. Genre Djemdi et ses couleurs, ou NTo.

Ou encore le must, l esprit fait abstraction tout seul de la musique : Mantra of Avalokiteshvara - Tibetan Incantations (COMPLETO) - YouTube
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
#29
A priori pour s'entraîner à rester tranquille un contexte tranquille est mieux ^^

S'isoler des sources de distractions extérieures pour laisser décanter l'agitation intérieure, c'est pratique.
Sans parler de caisson d'isolation hein...
C'est juste que mettre de la musique peut faire office d'occupation.
Là on ne s'occupe de rien.


Rien à regarder, on voit simplement l'ensemble de notre environnement.
Rien a écouter, on entend simplement les bruits ambiants.
Rien à réfléchir, on vit simplement les pensées telles quelles.

Rien à inviter ni à éviter.
Rien à suivre ni à fuir.
Rien à obtenir ni à perdre.

Simplement présent



Après l'intégration de la pleine présence dans toutes les activités, des plus calmes ou plus dynamiques est hautement recommandée Wink
#30
EmpathoCouac a écrit :
Perso pour méditer en musique jy vais avec des morceaux instrumentaux et qui varient pas trop...


Plusieurs écoles de méditation utilisent la musique. Moi même j'enseigne la méditation en musique avec ou sans mantras (ou phonèmes). Mais je dirai que ces méditations en musique ne sont pas "la méditation".

Je m'explique. On appel méditation le moyen pour obtenir un état dit "méditatif". Voir plus haut ce qu'explique @CastlesMadeOfSand. En fait, quand j'enseigne différentes techniques c'est pour permettre à des sensibilités (personnalités) différentes d'essayer une façon de faire et de trouver celle avec laquelle elle a une affinité. Ça permet également aux autres de découvrir certaines sensations, émotions, pensés, visions, etc. qu'ils n'ont peut être pas eu l'occasion d'avoir. Il y a donc un moyen : la technique, et la finalité "l’État" d'observation neutre (j'appel ça comme ça, je pourrais dire de témoin ou tout autre terme).

La technique simple étant de s’asseoir et d'observer sans juger, interpréter, en revenant au corps ou a la respiration à chaque fois que le mental part dans des pensés. Cependant, selon mon expérience (et celle de mes prédécesseurs, collègues), beaucoup de personnes ont vraiment du mal avec la méthode "simple" et abandonnent, car cela est simple à dire, mais en pratique est vécu comme difficile par beaucoup. C'est en partie pour cella que certaines écoles ont développés des techniques différentes qui amène progressivement les personnes à pouvoir vivre "l’état méditatif" plus facilement pour elles. Ces techniques ont donc des avantages pour certaines personnes. ce qui est bien c'est qu'ils y a plusieurs écoles et on peut donc se rapprocher de celle avec laquelle on a une affinité, des moyens différents pour un même but..

Fat jo a écrit :
disait : "La transe ne serait t'elle pas elle même une forme de méditation dansante?"

J'ai envie de dire Oui et non. Oui selon certaines écoles (dont je fais partie) / Non selon d'autres (et je les comprend parfaitement). Encore une fois c'est le mot "méditation" qui est source de différentes interprétations suivant les courants philosophiques, spirituels,..

En gros (je simplifie à l’extrême), il y a 2 façons de voir les choses : Les écoles qui pensent que toute méthodes produisant un état modifié de conscience est une méthode méditative / Les écoles qui pensent que la méditation est une méthode qui induit l’état de méditation (observation neutre, présence, recul, etc..). C'est souvent là ou sa tourne vite à la guerre de cloché. Les premiers disant que les méthodes produisant l’état de méditation produisent aussi des états modifiés de conscience, et que les états modifiés de consciences peuvent amener à l'état méditatif. / Les seconds rétorquant que les états modifiés de conscience ne sont pas de la méditation, mais autre chose.

Je sais pas si j'ai été très clair Smile


Topics apparemment similaires...
  La méditation - expérience Tridimensionnel 88 8,821 26/12/2020 20:20
Dernier message: Payere
  Méditation visuelle dridri 10 2,415 25/03/2015 19:39
Dernier message: TortueCitrouille
  Origines psychedelique de la meditation et du yoga Axïōm 1 1,217 12/02/2014 12:35
Dernier message: TristesPsycho
  Meditation ou autre chose XGeo 5 1,653 17/09/2013 23:55
Dernier message: XGeo



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.