Liberté d'expression & racisme
#61
Le problème n'est pas moral. C'est la gauche politicienne qui a amené le racisme sous l'angle de la moralité, avec l'aspect culpabilisant qui va avec. Le problème du racisme, c'est que c'est un système d'oppression violent contre lequel on peut se battre ensemble, en comprenant son fonctionnement. Par contre, si des personnes refusent de déconstruire ces systèmes et participent ou nourrissent la violence, il est évident qu'on doive s'organiser solidairement pour les empêcher de nuire.

Si quelqu'un me dit que ma parole est raciste, je vais essayer de comprendre en quoi. C'est tout simple.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#62
Il y a des fois où tu peux cogiter longtemps... C'est triste de voir un topic sur la liberté d'expression se focaliser sur la xénophobie, j'ai beau tournicoter je vois pas le rapport. Enfin si, ça veut dire laisser libre cours à ce genre d'idée justement. Mais depuis quand parler de la xénophobie la focalise ? edit : Question conne c'est vrai, par là je veux dire, pourquoi l'attiser plutôt que de la faire s'évanouir.
Peut être que le problème est aussi trivial finalement, accepter les différences de l'autre, accepter les ressemblances de l'autre. Après comment faire réaliser ce principe à la majorité ?
  Répondre
#63
/!\ le titre a été modifié par un modérateur pour des questions qui demeurent en suspens. Le titre original de ce thread est

La liberté d'expression.


Sludge a écrit :Si quelqu'un me dit que ma parole est raciste, je vais essayer de comprendre en quoi. C'est tout simple.


Si quelqu'un me dit que ma parole est diabolique, je vais chercher à remonter toute l'histoire culturelle, remonter de causes en causes, je vais émettre le doute, l'hérésie, que je ne suis pas diabolique, que cette réduction simpliste cache quelque chose, je vais tenter de m'émanciper.

Pour le racisme c'est idem, il faut s'émanciper, voir plus loin, ne pas se laisser enfermer par un mot qui empêche de penser et au contraire se mettre à penser plus encore. Y réfléchir calmenent et tout d'abord oser se poser la question : à qui profite le racisme ? Plutôt que : qui est victime du racisme ? C'est aussi ça la liberté d'expression, être apte à ne pas se laisser enfermer dans un choix, penser hors des sentiers battus.
Je cherchais mon plus lourd fardeau, c'est moi que j'ai trouvé.

[post=931190][Image: 18588d1467153020-sigpic-signature-picture-error-gif.png][/post]
  Répondre
#64
Ce que tu dis me parait très confus et franchement je ne vois pas trop où tu veux en venir, si ce n'est relativiser le problème du racisme. Mais explique-toi clairement. Tu veux dédiaboliser le racisme ? Exprime-toi, tu en es libre, mais sois clair, qu'on arrête de tourner autour du pot.

Dans les années 80, plusieurs meurtres racistes ont lieu. De là part la marche contre le racisme. L'Etat récupère cette marche en donnant des postes à des antiracistes, en créant un antiracisme d'Etat, alors que l'Etat a une politique antiraciste désastreuse. Si c'est ça que tu veux dire, ça n'enlève rien à la légitimité de l'antiracisme. Même cet antiracisme doit être populaire pour pouvoir être efficace. Car l'organisation sociale favorise le racisme, car le racisme s'exprime librement dans la bouche des élus, parce que des élus mettent en place une politique raciste, parce que la "justice" couvre des meurtres racistes perpétrés par la police.

Le racisme cause des problèmes dans la société, et l'intelligence d'une société c'est de chercher à régler les problèmes, plutôt que les empirer.

Citation :Massacres antisémites après la Shoah: 70 ans après, jour pour jour nous commémorons le pogrom de Kielce en Pologne, le 4 juillet 1946. Quarante juifs rescapés de la Shoah y furent massacrés par la foule, après des rumeurs infondées selon lesquelles un enfant de cette ville aurait été tué par des Juifs. A cette époque les violences étaient quotidiennes. Des Juifs étaient précipités hors des trains, battus, assassinés. Une pensée particulière pour l'historien polonais Jan Gross qui a décrit ces crimes et qui subit une violente campagne de la part du gouvernement polonais actuel. http://www.memorial98.org/article-16062440.html

Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#65
/!\ le titre a été modifié par un modérateur pour des questions qui demeurent en suspens. Le titre original de ce thread est

La liberté d'expression.


Sludge a écrit :Dans les années 80, plusieurs meurtres racistes ont lieu. De là part la marche contre le racisme. L'Etat récupère cette marche en donnant des postes à des antiracistes, en créant un antiracisme d'Etat, alors que l'Etat a une politique raciste. Si c'est ça que tu veux dire, ça n'enlève rien à la légitimité de l'antiracisme. Même cet antiracisme doit être populaire pour pouvoir être efficace.


Comme très bien exprimé par Farida Belghoul qui en a fait partie et qui n'a pas manqué de se faire diaboliser pour avoir trop ouvert sa gueule et oser fréquenter Civitas.

Je pense que le racisme est quelque chose de naturel, comme la colère, la jalousie ou la haine, que ça ne sert à rien de vouloir réprimer ce que nous sommes, que le seul moyen de s'en libérer c'est de le transcender. Cet antiracisme est du même tonneau que la pudibonderie ridicule au point de ne pas oser se regarder le sexe. C'est au contraire une fois qu'on a bien pu reluquer le trou du cul de l'autre sur une plage nudiste qu'on se rend compte que nous sommes en fait tous pareils. Les méthodes employées ne font qu'augmenter le sentiment raciste, de même que l'excessive pudeur ne fait qu'augmenter la frustration.

Je dirais en cela que quelqu'un comme Coluche a bien ouvert les vannes, ils nous a tous foutu bien à poil. Tous pareil, tous à poil.

Ouais, voilà, le racisme, le seul moyen de s'en sortir, c'est d'en rire, ce n'est pas de le fâcher.
Je cherchais mon plus lourd fardeau, c'est moi que j'ai trouvé.

[post=931190][Image: 18588d1467153020-sigpic-signature-picture-error-gif.png][/post]
  Répondre
#66
Citation :Si quelqu'un me dit que ma parole est diabolique, je vais chercher à remonter toute l'histoire culturelle, remonter de causes en causes, je vais émettre le doute, l'hérésie, que je ne suis pas diabolique, que cette réduction simpliste cache quelque chose, je vais tenter de m'émanciper.

Je comprend ce sentiment, enfin je pense, j'ose croire que les sentiments sont bruts et exempt de tout contrôle mental, qui les engendre aussi.

Citation :Y réfléchir calmenent et tout d'abord oser se poser la question : à qui profite le racisme ? Plutôt que : qui est victime du racisme ?

C'est une bonne chose que de s'informer, même si à l'époque où l'on vit ça veut parfois dire aussi plonger dans un gouffre quasi -voir- infini, mais attention à ne pas faire primer la recherche sur la cause humaine. Et s'il n'y avait que celle là déjà.
Et les animaux qu'on tue à la pelle, les vaches désacralisée dans les cimetières des forêts bientôt ex-pulmonaire de notre monde ?
Oui tu pourras me catégoriser sous toutes les coutures, mais pour moi, il n'y a jamais eu qu'une (ou deux) cause à défendre : sociale/écologie, ou comment faire en sorte que l'être humain et avec lui la société qui l'entoure, se retrouve en équilibre avec le monde qui l'a accueillit et avec elle-même ? Est ce que les élites, s'il y en a, exercent un pouvoir autre que sur les énergies non-renouvelables (ou à quel prix dans le cas des animaux de bat...) qui nous font prospérer ? Il y a-t-il un contrôle derrière un comportement, un raisonnement ?
  Répondre
#67
/!\ le titre a été modifié par un modérateur pour des questions qui demeurent en suspens. Le titre original de ce thread est

La liberté d'expression.


Ca fait longtemps que je me désintéresse de la cause de l'humanité. Certains sont venu dire qu'ils avaient honte d'être français, j'ai honte d'être humain. En être réduit à se chamailler sur des couleurs de peaux ou des religions alors que notre unique écosystème diverge vers des conséquences autrement plus grave qui vont nous obliger à vivre les uns sur les autres sur le radeau de la Méduse... Qu'homo sapiens n'en soit que là... je préfère en rire. Parfois je me dis que l'Humain ferait bien de disparaître, il n'est pas si sage qu'il le prétend. Laissons la place aux autres pour dans 50 millions d'années, qu'ils s'essaient à la conscience, peut-être réussiront-ils mieux que nous.

Ouais... je ne crois pas qu'on combattra le racisme, comme on a jamais combattu le meurtre, le vol ou la volonté de domination. C'est toujours là, plus présent que jamais, malgré les avertissements des anciens qui avaient atteint l'état d'homo sapiens sapiens. Je ne pense pas que ce soit en brimant l'humanité et en faisant d'elle un bonsaï de la conscience qu'elle trouvera son épanouissement. SI naturellement elle pousse de traviole, ce n'est pas grave, on passe à autre chose, les oiseaux son avides de retrouver la position dominante de leurs glorieux ancêtres.
Je cherchais mon plus lourd fardeau, c'est moi que j'ai trouvé.

[post=931190][Image: 18588d1467153020-sigpic-signature-picture-error-gif.png][/post]
  Répondre
#68
Ne le prend pas mal, j'aime bien ce que tu dis en partie, mais c'est un peu contradictoire (de toute façon on est tous contradictoires). Mais cet aspect plutôt nihiliste est en contradiction avec ce que tu disait sur la possibilité de transcender le racisme et donc, en ce qui me concerne, la xénophobie de toute sorte qui peut donner un aspect viral aux rapports humains au sens large et personnel. Si le bonzaï pousse de travers c'est pour se connecter au soleil, résister aux ténèbres et parce qu'il vit.
  Répondre
#69
Citation :Comme très bien exprimé par Farida Belghoul qui en a fait partie et qui n'a pas manqué de se faire diaboliser pour avoir trop ouvert sa gueule et oser fréquenter Civitas.

Farida Belghoul a surtout, aux cotés d'Alain Soral, antisémite notoire et business man hors pair du commerce de la haine, répandu des mensonges sur l'école républicaine, en vue d'alimenter la haine homophobe.

Citation :Ouais... je ne crois pas qu'on combattra le racisme, comme on a jamais combattu le meurtre, le vol ou la volonté de domination. C'est toujours là, plus présent que jamais, malgré les avertissements des anciens qui avaient atteint l'état d'homo sapiens sapiens.

Par ce propos, souhaites-tu légitimer les bas instincts et affirmer l'inutilité de la réflexion collective sur la violence ?

Je vais utiliser ma liberté d'expression pour combattre la bêtise humaine. Une très bonne série suédoise, très progressiste, traite du racisme à travers la figure des robots, dans le contexte capitaliste. Des robots sont créés et remplacent peu à peu les humains dans le monde du travail. La société capitaliste utilisant le travail pour générer du profit, la situation de concurrence pousse de toute évidence à se séparer des humains au profit des robots. Des humains effrayés par la situation partent en guerre contre les robots.

Cela me renvoie à la figure de l'étranger, accusé d'être utilisé par la capitalisme pour remplacer les travailleurs nationaux, car plus facilement exploitables, car fragiles. Au lieu de lutter contre l'exploitation salariale, les nationaux se retournent contre les étrangers, alors qu'ils sont tous victimes de l'organisation sociale. L'antiracisme est de fait anticapitaliste, ou ne peut pas être raccord à la vérité historique et sociale. La xénophobie est une réponse simplette à des problématiques complexes. Lutter contre le racisme et contre le capitalisme, c'est chercher à régler les problèmes par le fond. De cette même manière, on peut lutter contre la destruction environnementale.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#70
/!\ le titre a été modifié par un modérateur pour des questions qui demeurent en suspens. Le titre original de ce thread est

La liberté d'expression.


Chaud de ne pas confondre nihilisme et vacuité. Je vois l'humanité comme une forme de conscience éphémère, toutes ces grandes questions seront balayés par le temps. Il y a plus à faire que se focaliser sur le racisme si nous voulons laisser un témoignage de ce que nous aurons été. Je crois que cette propagande anti-raciste à pour but de limiter la prise de conscience gloable d'une mondialisation qui va détrôner ses initiateurs. En gros, si nous étions tous unis pour leur foutre au cul, comme disait Coluche, ils perdraient. Alors ils (les gagnants, profiteurs, exploitants, architectes de la mondialisation, autrement dit, de l'ultime échelle du pouvoir) nous divisent et nous distraient avec des concepts délétères. SOS Racisme, c'est comme SOS Baleines, c'est le racisme qu'il faut sauver, Baudrillard.
Je cherchais mon plus lourd fardeau, c'est moi que j'ai trouvé.

[post=931190][Image: 18588d1467153020-sigpic-signature-picture-error-gif.png][/post]
  Répondre
#71
Je te renvoie à ma dernière édition de mon précédent message. Wink
Lutter contre l'antiracisme, c'est tout sauf lutter contre l'exploitation. Lutter contre la parodie d'antiracisme qu'est la récupération Étatique des luttes populaires, c'est en revanche une bonne chose.

Je vois que tes idées sont sorties tout droit d'E&R. Une belle représentation de la bêtise humaine. En clair, ce que tu dis, c'est ne réfléchissons pas trop, car l'humain est bête. Quel paradoxe. "Ne cherchons pas à lutter contre les rapports de domination, car ils sont naturels". Encore mieux. Tu te contredis à chaque nouveau post. Confusionnisme total.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#72
/!\ le titre a été modifié par un modérateur pour des questions qui demeurent en suspens. Le titre original de ce thread est

La liberté d'expression.


Sludge, comment veux-tu que j'accorde un quelconque crédit à tes propos après ton édition en lousdé du titre du thread ?

Je rajouterais, en grand inquisiteur auto-proclamé car tu défends le Bien, tu viens coller le mot racisme, comme autrefois on collait l'étiquette diabolique, pour faire dévier le débat vers ton obsession. Tu sais qu'il y a des gens qui s'en foutent du racisme et qui sont passé à l'étape d'après ?
Je cherchais mon plus lourd fardeau, c'est moi que j'ai trouvé.

[post=931190][Image: 18588d1467153020-sigpic-signature-picture-error-gif.png][/post]
  Répondre
#73
Pour la série dont tu parle:
[h=1]Äkta Människor[/h]
Ce qui est, à mon sens, pure miséricorde en ce monde, c'est l'incapacité de l'esprit humain à mettre en corrélation tout ce qu'il renferme. Nous vivons sur une île de placide ignorance, au sein des noirs océans de l'infini, et nous n'avons pas été destinés à de longs voyages. Les sciences, dont chacune tend dans une direction particulière, ne nous ont pas fait trop de mal jusqu'à présent ; mais un jour viendra où la synthèse de ces connaissances dissociées nous ouvrira des perspectives terrifiantes sur la réalité et la place effroyable que nous y occupons ; alors cette révélation nous rendra fous, à moins que nous ne fuyions cette clarté funeste pour nous réfugier dans la paix et la sécurité d'un nouvel âge de ténèbres.
H.P. Lovecraft
  Répondre
#74
Ou "Real Humans", titre "international". J'ai oublié de la nommer, merci. J'ai modifié le titre du sujet car le sujet a dévié. J'aurai pu déplacer les messages vers un nouveau topic, mais il ne reste pas grand chose sur le sujet initial.

Je ne suis pas dans une démarche de diabolisation comme tu cherches à le démontrer pour esquiver la question du racisme. Les seuls à être "passés à autre chose que le racisme" sont ceux qui ne subissent pas le racisme ou n'en ont rien à faire de la violence raciste.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#75
/!\ le titre a été modifié par un modérateur pour des questions qui demeurent en suspens. Le titre original de ce thread est

La liberté d'expression.


Sludge. Toujours les mêmes moralisateurs qui se sentent investis d'une grande mission de protection envers la foule des ignorants. Moi je crois que tu as peur de ton ombre et que cette émotion n'est guère différente du racisme. Tu es obsédé, tu en vois partout, comme les féministes qui réécrivent des textes entiers pour les rendre neutes ou ajouter des -é-e-s partout. Ah ! Sainte Vérité ! Je décelle du racisme, de l'islamophobie et de la transphobie dans ces écrits ! Vite ! Corrigeons les ! Cachons la poussière sous le tapis ! La prohibition n'est pas une solution. Mais j'ai compris qu'avec toi on en reviendrait toujours à ton dada anti-raciste-féministe, quelque soit le sujet, t'es encore trop dedans. Ca te passera avant que ça me reprenne. Un jour tu riras de ton passé.


Le topic étant modifié, je n'ai pas à cautionner plus longtemps cette grossière manipulation. C'est fini pour moi. A bientôt sur un topic consacré à la LIBERTÉ D'EXPRESSION.
Je cherchais mon plus lourd fardeau, c'est moi que j'ai trouvé.

[post=931190][Image: 18588d1467153020-sigpic-signature-picture-error-gif.png][/post]
  Répondre
#76
Je ne me bats ni contre le mal ni pour le bien, en tout cas pas dans cette définition très catholique des choses. Je me bats contre la violence sociale, car j'ai horreur de la violence. Je me bats pour le progrès social et de l'humanité. En attendant, j'attends toujours des arguments en lieu et place de chouinements typiques et de phrases confuses et sans logique. Ou alors parle-moi de ce que tu ressens dans ta vie, ça sera plus constructif.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#77
Les mecs, on se calme ?

l'ancien, pour un type qui prône à demi-mots l'usage des enthéogènes et qui semble avoir avancé dans la démarche vers l'Eveil, tu t'abandonnes particulièrement aisément aux futilités de ton égo.

Sludge, tu mets ta capacité de rationalisation au service de tes émotions et tu fais cela très bien, mais répondre à la provoc de l'ancien ça n'amène nul part. Ce qu'il attaque c'est l'image de toi virtuelle qu'il s'est construit, ce n'est pas toi. Il parlait justement "d'attaquer son ombre" plutôt que s'intéresser au Réel, et il fait cela très bien. Ce qu'il combat ne sont pas tes arguments, c'est ses propres idées. Tu ne le convaincras pas.

Alors avant que ça parte en différent personnel et plus en simple mésentente sur les idées, arrêter me semble être une bonne chose.
  Répondre
#78
Je suis pris entre plusieurs possibilités. D'un coté j'ai l'habitude de discuter avec ce type de personnes pour essayer de comprendre leurs arguments pour mieux les déconstruire. Cela dit là c'est du déjà vu mille fois et je suis plus tenté de simplement pas laisser ça prendre de la place sur le forum. Mais je me rends bien compte qu'en faisant un minimum d'effort, même si j'aimerais mieux utiliser mon temps à autre chose, je peux lui faire comprendre ce que je veux. Le seul problème, c'est qu'effectivement mon arrogance peut rapidement prendre le pas sur la discussion, tant je vois qu'effectivement, l'autre veut juste faire de l'esprit au lieu de réellement discuter.

Donc voilà, je suis d'accord que ça ne sert à rien, comme ça ne sert à rien de discuter si l'on ne veut pas discuter. Mais en même temps, le sujet reviendra forcément sur la table. Donc à voir, mais je garantis rien. Big Grin
Je peux pas ignorer ce qui se passe sur ce lieu que j'affectionne, même si ça a peu d'importance, que personne n'est dupe, je pense, et que je ne crois pas que d'autres jugent de toute façon que le racisme n'est pas quelque chose à combattre, car certains le subissent, et d'autres ont des amis qui le subissent.

Ce topic en particulier était voué à me faire assumer un certain mépris, car il revendique la liberté d'expression sans entrave d'aucune sorte. Un appel à me laisser simplement porter par la facilité.

On pourrait revenir sur de bonnes bases et essayer de lever la confusion. Mais à condition qu'il y ait une réelle volonté de discuter et d'explorer l'esprit, pas juste pour s'occuper en déblatérant des choses sans réfléchir, mais en ayant vraiment à cœur d'explorer des questions de fond.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#79
Citation :comme très bien exprimé par Farida Belghoul qui en a fait partie et qui n'a pas manqué de se faire diaboliser pour avoir trop ouvert sa gueule et oser fréquenter Civitas. Farida Belghoul a surtout, aux cotés d'Alain Soral, antisémite notoire et business man hors pair du commerce de la haine, répandu des mensonges sur l'école républicaine, en vue d'alimenter la haine homophobe.

Quel rapport entre antisémitisme, école républicaine et homophobie ? C'est dangereux ça créée des amalgames et des dictats de haine, en bref ça tente de faire péter des étincelles là où il n'est pas sensé y avoir de prise. J'ai été curieux quand j'ai découvert que c'était aussi une question de politique en plus, ou à part, d'être aux mains de puissants pantins derrière les pantins. A vouloir prendre de tout, mais l'extrême-droite depuis que j'en entend parler (depuis toujours), ça me fait peur, de voir les gouvernements divisé par une élite électorale ciblé sur quelques partis, PS, LR, FN pour parler de la France, je m'informe pas beaucoup hors de la télé... Alors qu'en Autriche ils ont obtenue une majorité écologiste de peu face à l'extrême-droite, pénalisée avant même l'investiture par une entourloupe de dernière minute, j'ai bien dit Autriche mon beau sapin ?
On est en 2016, de voir autant de similarités et de même rengaines, même s'il y a certes des différences dans les gouvernements successifs (enfin successifs, si on parle de la France et de ses 2 mandats de gauche, vu qu'apparemment notre époque veuille encore que ce sois une question de nations et de politique sur bien des points) supposé adversaires mais qui semblent suivre un fil déjà tout tracé d'une main très droite, et très gauche, ça me fait penser à un test hors normes. Est-ce qu'on aura le temps d'équilibrer la machinerie avant qu'on soit sous les flots ?
Ça me donne envie de m'engager dans la vie associative et voter écolo, communiste voir même centre-droit pour le salut de mon âme et de celles d'autrui - pardon si l'ironie est un blasphème ici, je suis prudent maintenant - malgré mon point de vue sur l'Histoire des religions et le christianisme notamment. Encore une division dans les partis et l'extrême-droite qui elle reste toujours indemne comme par hasard, et qui fonce dans les mauvaises cervelles comme dans les urnes, ça me laisse sans voix...

Edit : pardon j'arrive après le retour au calme et je me lance dans la politique... ^^ mais je vais le laisser, le topic étant la liberté d'expression... youpi Smile
Redit : ha non ça non plus... je vais prendre les choses avec philosophie et me dire que je suis un raciste anti-faf-extrême-droite-ô-les-vilains reyoupi...
  Répondre
#80
C'est assez complexe et long à expliquer. Mais la personne dont on parle, Farida Belghoul, a fait croire à de nombreuses familles que l'école allait enseigner aux enfants à se masturber par exemple, ou à faire porter des robes aux enfants garçons. Vraiment, elle a réussi à faire croire cela en assimilant ce mensonges à ce qu'elle a appelé la "théorie du genre", en référence aux gender studies, des études portées sur la déconstruction du genre pour lutter contre le sexisme.

Ces mensonges ont poussé des familles à retirer leurs enfants de l'école. Il y avait de nombreuses familles de croyants notamment, effrayées par les théories confuses de ces idéologues qui assimilent effectivement beaucoup de choses à un complot mondial contre la famille et les valeurs traditionnelles. Ces conspirationnistes qui mélangent plein de sujets ont repris le thème antisémite du complot des juifs (avec une instrumentalisation honteuse du conflit israëlo-palestinien), en mélangeant ça à des idées homophobes, comme celle d'un "lobby homosexuel" qui pousserait les gens à devenir homosexuels par leurs pratiques.

On est effectivement du coté de l'extrême droite ancienne, catholique, portée sur la famille, la nation, le travail, etc. Royalistes, catholiques intégristes, petite bourgeoisie et noblesse déchue, etc.

En vérité, quelques temps à l'école sont pris pour discuter des stéréotypes sexistes, pour lutter contre les violences misogynes et homophobes. Ca consiste par exemple à montrer qu'une fille peut faire tel métier habituellement associé aux garçons par exemple.

L'une des particularités de Soral, c'est d'avoir essayé d'utiliser les gens des quartiers populaires en attisant la haine antisémite, homophobe, etc. en surfant sur les injustices subies par les prolétaires descendant des colonisés. Et effectivement c'est très confus. Heureusement, l'antiracisme et l'antifascisme sont encore forts dans les quartiers populaires, melting pot de gens de toutes origines, confessions, etc. Car oui, les juifs ne sont pas tous bourgeois contrairement aux préjugés racistes. Il y en a même qui font la manche ou galèrent pour payer leur loyer !

Tout le monde sait qu'il y a des problèmes dans la société, on les vit au quotidien. Mais c'est quant à la réponse à apporter aux problèmes que nos réponses divergent. Les réponses de Soral sont bénéfiques à la haine, à l'incompréhension et la confusion politique. Par exemple, laisser croire que les problèmes viennent simplement du fait qu'on appartienne à l'Union Européenne, au lieu de remettre en cause le déni de démocratie perpétuel qu'est la démocratie représentative, ou de lutter contre l'exploitation des Hommes par d'autres Hommes.

Un rap sur ce thème : [URL="https://coutoentrelesdents.bandcamp.com/track/casus-belli"]https://coutoentrelesdents.bandcamp.com/track/casus-belli
[/URL]
Le site Quartiers Libres, par ailleurs très critiquable, a publié de très bons papiers contre Soral : https://quartierslibres.wordpress.com/20...ns-raison/
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#81
Sludge a écrit :Dieudonné est un tâcheron raciste avec le QI d'une huitre. Votre définition de la liberté d'expression visiblement ça n'exclue pas le racisme et l'antisémitisme. C'est triste et visiblement vous n'avez aucune conscience de ce qui se passe dans le monde. Perso j'ai pas envie d'offrir des tribunes à ces gens néfastes pour l'humanité qui par le mensonge et le biais intellectuel dirigent les gens les uns contre les autres au détriment du progrès social. Médiocratie, ou l'humanité qui se tire vers le bas.


Haine, violence, tout ce que tu rejette est présent dans ce message Sad

C'est triste que, simplement par haine du personnage, tu ne prends même pas la peine d'écouter des idées, qui en plus pour le coup au final ne valident pas du tout cette conviction.
Comme le vote en politique, les candidats vendent leur image plutôt que leurs idées, et le peuple se laisse influencer par son affection ou sa haine de tel candidat, alors que seules les idées devraient primer.
Là c'est pareil, peu importe l'auteur, et écouter quelqu'un ne signifie pas forcément être d'accord avec lui, on est encore capables d'esprit critique.
Même au tribunal, l'accusé d'un crime immonde a la parole,et évidemment lui donner la parole n'est pas prendre sa défense.

J'ai l'impression que ce message peut t'amener à croire que je défends le bonhomme (voire que je suis raciste ?) mais c'est évidemment absurde (tellement ridiculement obvious mais bon je me sens obligé de le préciser).
Écouter les propos d'un monsieur souvent accusé de racisme => défendre ce monsieur => défendre le racisme ? Sacré raccourci...
Et le pire c'est qu'absence totale de racisme / antisémitisme dans cette vidéo... (oui c'est pas parce que c'est Dieudonné que chaque mot prononcé par sa bouche en est).
Du coup vidéo même un peu HS en fait, mais je me devais de répondre à ce raisonnement fallacieux, et rempli de haine.
Ce n'est pas contre toi, au contraire. Ouvrons nous l'esprit plutôt que s'enfermer dans sa haine de confort.

... Peut-on stopper la haine en générant la haine de la haine ?...
Jettez un œil ! :cker79: Mon premier album psybient
--------------------------------------------------------------------------------------------
TAÏ
SIFORSAÏBIN'TOKLEU (the contact). | L'amour, l'art, les psychés
  Répondre
#82
Je n'ai même pas regardé la vidéo car je sais d'avance dans quelles directions elle va aller. Même s'il ne dit a priori rien de raciste dans cette vidéo, c'est sur l'ensemble de son parcours que je me base. Et malheureusement, l'adoration du personnage fait beaucoup fermer les yeux à beaucoup de gens. Je te demande de jeter un œil aux liens que j'ai laissés.

Si tu veux parler du Brexit, on peut le faire dans un sujet dédié, mais tu n'as pas besoin de Dieudonné pour réfléchir. L'esprit critique est plus que jamais nécessaire avec ce genre de personnage.

Citation :... Peut-on stopper la haine en générant la haine de la haine ?...

Je n'ai aucune envie de discuter avec Dieudonné. Je ne le hais pas, je me fiche de lui et je déplore l'influence qu'il a. Ses choix sont ceux d'un business man, qui vit de l'image qu'il dégage et des scandales qu'il génère pour occuper la scène.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#83
Citation :Tout le monde sait qu'il y a des problèmes dans la société, on les vit au quotidien. Mais c'est quant à la réponse à apporter aux problèmes que nos réponses divergent.

Tu crois que cette réponse puisse ne pas contenir de conflit ?
Plus je vis et plus je vois le monde tourner dans deux sens, celui d'un repli sur soi des nations, potentiellement dangereux et violent, et celui d'une tendance démocratique d'assimilation internationale potentiellement salvatrice et retorde. Je pense qu'en tout cas elle se trouve forcément dans une prise de conscience écologique et sociale.
On a les moyens de subsister sans en faire baver autant au monde, l'énergie solaire, des vents, des vagues, géothermique. Se discipliner sur son régime alimentaire et ne pas faire d'excès de malbouffe et de viande surtout, voir devenir végétarien ou végétalien.
C'est des réponses à comment peut se passer notre avenir et comment l'assurer, beaucoup croit que la pollution tient essentiellement des émissions de CO2 du pétrole et du nucléaire, mais une grande partie, voir la moitié, vient des conséquences de l'élevage. Je prétend pas avoir l'idée miracle qui résoudrait les problème sociaux, mais une hygiène de corps et d'esprit, comme ça a été dit plus tôt, est un bon début.

[video=youtube;S-XP79o8gqQ]https://www.youtube.com/watch?v=S-XP79o8gqQ[/video]

Edit : C'est un peu gênant de voir le titre du sujet être parti sur le racisme à cause de divergences de points de vue et de manque de respect. Pourquoi ? Vous avez déjà assez marqué les messages de l'ancien... C'est pas tomber dans le panneau ?
En plus c'est à partir d'un de mes messages que le titre à changé ! On va me prendre pour un fasco raciste de l'écologie, génial... :? ^^ vous avez vos lunettes ? :/
  Répondre
#84
/!\ le titre a été modifié par un modérateur pour des questions qui demeurent en suspens. Le titre original de ce thread est

La liberté d'expression.


J'ai regardé toutes ces vidéos : https://www.youtube.com/user/MrUsul2000/videos

Je ne manque pas une vidéo de https://www.youtube.com/playlist?list=PL...L6P1fyVdEq

Je regarde même le billet d'humeur de Didier Porte https://www.youtube.com/watch?v=3u1Hs94f...36BCFA4A20 et certains grands débats en streaming de Mediapart.

J'écoute même Nicolas Domenach ! En alternance avec Eric Zemmour, mais c'est le but. On n'est pas forcément d'accord : replays, vidéos et podcasts avec Éric Zemmour et Nicolas Domenach et Guillemette Faure sur RTL

Je ne vois pas en quoi écouter Dieudonné, cet Hitler noir, serait un crime. Il faut écouter tout le monde pour comprendre la complexité du monde et ne pas se laisser berner par le prêt-à-penser.

Le problème c'est que dès qu'on exprime une idée divergente, automatiquement, raciste, homophobe, intolérant, islamophobe, réactionnaire et le crime des crimes, de droite. Comme le procès en hérésie fait à Michel Onfray. Donc, oui, j'insiste, c'est du terrorisme intellectuel.

Je vous abandonne ce thread et vous laisse arriver vous même à la conclusion qui pour moi s'impose : en France il n'y a plus de liberté d'expression, plus de débat possible.

CQFD.

Rendez-vous sur les topikaflood ou en MP. Je ne m'exprimerai pas sur un thread au titre aussi réducteur et malhonnête que "Liberté d'expression & racisme".

ZAP.
Je cherchais mon plus lourd fardeau, c'est moi que j'ai trouvé.

[post=931190][Image: 18588d1467153020-sigpic-signature-picture-error-gif.png][/post]
  Répondre
#85
Citation :Je vous abandonne ce thread et vous laisse arriver vous même à la conclusion qui pour moi s'impose : en France il n'y a plus de liberté d'expression, plus de débat possible.

Bien sûr que si et la preuve en est cette discussion, internet donne les outils aux gens isolés et/ou qui n'ont pas nécessairement le courage de s'exprimer publiquement.
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)