La bibliothèque psychonautique
#91
Je suis assez étonné de n'avoir jamais entendu parler sur les internets de Dale Pendell et de sa trilogie Pharmako. Il a clairement un côté "Shulgin des végétaux" (même s'il s'intéresse aussi à des molécules synthétiques), mais avec sa formation d'ethnobotaniste il prend beaucoup plus en compte l'usage chamanique, donc sociétal, des substances.

Son entrée sur Dame Salvia me semble extrêmement pertinente, de même que ce que j'ai pu lire du reste de ses écrits (sauf peut-être ses "tables de correspondances", rarement intéressantes mais souvent amusantes). Elle est dispo sur Erowid : http://www.sagewisdom.org/pharmakopoeia.html. Il accorde globalement autant voire un peu plus d'importance au "path of leaves", la voie des feuilles chiquées, qu'au "bridge of smoke", de pont de fumée (qui lui est déjà beaucoup abordé ici). Sur la voie des feuilles, je dois dire que je rejoins un certains nombres de ses conclusions par expérience indépendante.
"J'étais jeune autrefois,
Marchant seul avec moi-même,
Ainsi pris-je de mauvais chemins.
Je me sentis riche
En trouvant quelqu'un d'autre,
Car l'Homme est la joie de l'Homme"

Odin (Havamal, 47)
  Répondre
#92
Moi et Moi

Incident de frontière entre rêve et veille : un épuisement soudain m'ensevelit, je sommeille sur un divan. Quelqu'un entre : j'entends, je n'entends pas, je dors, je m'éveille, je continue à dormir. En un instant naît la scission mémorable. Moi-qui-veille se lève et montrant au nouveau venu
Moi-qui-dors toujours étendu sur le divan dit en se penchant :
— «Il dort. »
Sans la moindre angoisse. La crainte commence à saisir
Moi-qui-veille quand
Moi-qui-dors s'agite et crie en proie aux lémures du profond sommeil.
Moi-qui-veille se tournant vers son hôte dit finement:
— «Il rêve. »
Moi-qui-dors se dresse brusquement sur son séant.
Moi-qui-veille poussé par un souvenir de solidarité l'aide à se dresser complètement.
Spectacle unique:
Moi-qui-veille prend le bras de
Moi-qui-dors, comme on fait à un convalescent et tous deux (ou tout un en deux) font au pas le tour de la chambre.
Au secours !
Moi-qui-dors chancelle,
Moi-qui-dors s'affaisse.
Il échappe à
Moi-qui-veille et tombe très lourdement sur le sol.
Son crâne rebondit.
Moi-qui-veille, toujours debout, le contemple, puis, inquiet, se tourne vers son hôte et dit :— «Très ennuyeux, quand il faudra que je rentre là-dedans (et il indique du pied Moi-qui-dors étendu, inerte) je me trouverai courbaturé et j'aurai mal à la tête pour le reste de la journée. »

Roger Gilbert-Lecomte Source : Moi Et Moi | Poemes et Poésie

  Répondre
#93
J'ai fais une razzia de bouquin pour ce mois si étant donné que je dois partir un petit mois dans le sud, et j'ai déniché une petite perle "La conscience a-t-elle une origine ? : Des neurosciences à la pleine conscience : une nouvelle approche de l'esprit de Michel Bitbol. "


"Ce livre renouvelle le débat séculaire sur la possibilité de réduire la conscience à un processus neuronal. Il fait du lecteur l'arbitre de l'enquête, non seulement en tant que spectateur rationnel, mais aussi en tant qu'acteur apte à se reconnaître conscient aux moments décisifs de l'argumentation. Le fin mot de l'énigme ne se dissimulerait-il pas dans l'évidence que la question sur l'origine de la conscience a une conscience pour origine ? Au cours de cette investigation qui mobilise la phénoménologie, la métaphysique, les pratiques contemplatives, les neurosciences et la théorie de l'évolution, chaque thèse sur la conscience est alors mise à l'épreuve d'un questionnement lancinant : pour qui vaut-elle et dans quel état de conscience doit-on être pour la soutenir ? L'objectif n'est pas d'opposer entre elles les doctrines (physicaliste ou dualiste), les stratégies de recherche (objective ou réflexive) et les directions d'étude (physiologique ou introspective), mais de les rapporter aux postures existentielles divergentes d'où elles tirent leur pouvoir de persuasion. Une réflexion singulière sur et au coeur de la conscience."

et un peu plus sur l'auteur "Michel Bitbol Michel Bitbol, directeur de recherche au CNRS (Archives Husserl, Ecole normale supérieure), a reçu une formation en médecine, en physique et en philosophie. Il est notamment l'auteur aux éditions Flammarion de Mécanique quantique. Une introduction philosophique (1996), L'Aveuglante Proximité du réel (1998), Physique et philosophie de l'esprit (2000) et De l'intérieur du monde, Pour une philosophie et une science des relations (2010)."

Je garde cet essai de 800pages pour ma petite escapade, je reviendrais vous en donner des nouvelles.

Et en vrac j'ai aussi acheté Le Procès de Kafka, Le meilleur des mondes de Huxley, les crimes de l'amours et les cents vingt journées de Sodome de tonton Sade (encore deux livres et j'aurais compléter sa bibliographie
  Répondre
#94
Salut les psychonautes !
Je viens de m'inscrire ici, j'ai 42 ans, d'origine allemande et ça fait 3 ans que je vis en France (Savoie) .
La raison principale pour mon inscription (apart de partager mes expériences en matière de produits psychotropes )
et la suivante :
je viens de lire le livre de Terence McKenna "Food Of The Gods" qui m'a beaucoup marqué .
Malheureusement ce livre n'est pas disponible en français à prix raisonable (env. 200 euros,livre d'occasion) est jaimerais bien contribuer à ça diffusion aux seins des lecteurs francophones .
Cette tache me prendra bien quelques mois parce que ma langue maternelle est l'allemand et donc ça me parait assez difficile de traduire un livre de 300 pages de l'anglais au français .
Une fois que le boulot soit fait j'aimerais bien distribuer la version française à ceux qui son intéressés .
Je ne veux pas gagner de l'argent, mon seul but c'est de diffuser les pensées de Terence McKenna,
donc je ferai uniquement payer mes dépenses (papier,ancre pour l'imprimante, frais de port ).
Pour les intéressés, merçi de me contacter par MP ou par mail : sintram.klein@gmx.net
Voilà pour l'instant et bon voyage !
  Répondre
#95
j'ai une idée : écrit le en format informatique et fait tourner le fichier doc ou pdf, comme ça, pas de frais d'encre ou de papier, t'en pense quoi ? Sinon, entre l'original à 10-15$ et cleui à 280€ d'occaz sur mazon, ça vaut le coup d'apprendre l'anglais ^^ qui n'est pas une langue très courante il faut l'avouer... En tous cas si tu es sincère dans ce que tu dis, merci pour ceux qui te liront et t'embete pas avec l'impression paapier, fait péter le fichier numérique Wink plus facile à diffuser, c'est bien ça ton but?
  Répondre
#96
J'ai la version française en PDF si ça t'interesse Wink

EDIT : Honte à moi, c'est pas celui là --'

J'peux te filer un coup de main si ça t'interesse, j'avais pour projet de traduire 2-3 des intraduits psychonautiques (j'avais un bouquin de Leary sur ma liste), mais le nombre de page m'a rebuté!
CastlesMadeOfSand a écrit :Ne les suis ni ne les fuit, laisse-les naturellement libres.


Citation :Le kick du champi qui te murmure à l'oreille : La vie est belle, arrête de pleurer, tu es grand car tu es vivant.

  Répondre
#97
moi je veux bien, comme ça je l'aurait lu deux fois ^^
  Répondre
#98
Comment diable as-tu pu trouver ce bijoux le temps de le lire?

J'aurais tellement aimé avoir des vieux hippies xD
CastlesMadeOfSand a écrit :Ne les suis ni ne les fuit, laisse-les naturellement libres.


Citation :Le kick du champi qui te murmure à l'oreille : La vie est belle, arrête de pleurer, tu es grand car tu es vivant.

  Répondre
#99
Tiens, cadeau : Food of Gods, et en plus ça fait apprendr el'anglais ou le perfectionner. D'une pierre 13 coups.

Et sinon comme c'est pas du scan, tu peux copy-paste dans un traducteur pas trop mauvais (de nos jours ils sortent des textes compréhensibles)
  Répondre
Je l'ai déja lu en anglais (à deux tiers) et je je gère assez bien l'anglais mais vu que je suis allemand il y a quand même pas mal de choses qui m'échappent .
Malheureusement, la version allemande coûte aussi dans les 150 euros, d'ou l'idée de le traduire de l'anglais au français .
Oui, je le diffuserai en pdf, une fois la tache accompli et oui, j'ai téléchargé la version anglaise pour la traduire avec l'aide d'un logiciel de traduction.
Seul inconvénient : je veux faire une traduction compréhensible et assez souvent le logiciel te sort n'importe quoi, bref, il y a encore une vrai montagne de boulot qui m'attend . Juste pour vous donner une petite idée, le livre contient 300 pages et j'ai mis 6 heures pour traduire le sommaire et 2 pages de l'introduction . À ce rhythme je comte d'avoir fini début janvier 2015, pourvu que j'investi 6 heures par jour.....mais je suis motivé et j'ai du temps libre jusqu'au début décembre .
De toute façon je vous tiendrai au courant du progress et toute personne aura ça version gratos en pdf parce que je trouve que cette oeuvre mérite d'être lu par un maximum des gens ouvert d'esprit !
  Répondre
Ce qui est hard je trouve, c'est que ce type de bouquin utilise des termes vachement spécifiques!

Moi j'ai l'habitude du langage physic t'sais ...

... J'suis un peu un savant :ninja:

(Un vrai savant pourrait lire ce bouquin couillon ... [SIZE=2]Ta gueule![SIZE=1][SIZE=2])


[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
CastlesMadeOfSand a écrit :Ne les suis ni ne les fuit, laisse-les naturellement libres.


Citation :Le kick du champi qui te murmure à l'oreille : La vie est belle, arrête de pleurer, tu es grand car tu es vivant.

  Répondre
Oui,psychotrique, c'est exactement ça le problème,
tu passes des heures pour trouver le mot qui correspond le mieux au français !
Ben, je me mets au boulot.....
  Répondre
psychotrique a écrit :Ce qui est hard je trouve, c'est que ce type de bouquin utilise des termes vachement spécifiques![SIZE=2][SIZE=1][SIZE=2]

[/SIZE][/SIZE][/SIZE]


Des mecs on inventé un truc vachement bien : le dictionnaire français/anglais.

D'expérience, quand tu te retrouves face à des termes spécifiques ou techniques, la traduction est dans la grande majorité des cas : assez proches du point de vue étymologique et sinon sans équivoques. Une fois que t'as vu deux trois fois un mot dans ta lecture, tu devrais l'avoir assimilé (sauf gros trouble de la mémoire). Si t'as un bn niveau danglais tu comprens le sens des phrases, souvent il ne manque qu'un ou deux mot de vocabulaire, et là merci le dictionnaire. C'est plus long, mais ça fait progresser également. au bout de trois ou quatre bouquins de styles et sujets différents, tu n'ouvre même plus ton dictionnaire, sauf peut être une fois toutes les 30 pages, ou en cas d'incertitude pour bien vérifier. Bon c'est sur que si t'es pas une fleche en anglais c'est plus fastidieux.

Les excuses c'est comme le trou du cul : tout le monde en a ^^ (savant en mousse Wink )


Luchs72, franchement si tu mets autant de temps à traduire si peu de pages, mes respects de te lancer dans cette entreprise. un conseil, traduit le sens au plus juste sans te galérer à chercher le terme super exacte. Ensuite tu pourras toujours soumettre le résultat au web et demander aux gens de dénicher les coquilles paf la suite. Il y a toujours des pinailleurs qui trainent et qui se feront un plaisir de relever tes erreurs tout en montrant leur toute puissance linguistique. Fais bosser les pinailleurs.
  Répondre
Ben, après une semaine de pause à cause d'un voyage obligatoire en Allemagne, je suis de retour pour me remettre au boulot.
J'ai traduit presque 50 pages sur 300, on partage le travail, moi je fais la traduction et ensuite une copine corrige avec l'aide d'un traducteur et elle modifie aussi pas mal de phrases - le problème, quand on utilise une autre langue que sa langue maternelle, reste toujours le même :
on est toujours tenté de traduire un par un parce qu'on n'a pas d'intuition pour la langue et on risque toujours de refaire le même fautes .
D'avoir un "feeling" pour une langue est quasiment impossible quand on ne l'a pas appris dès qu'un âge très jeune et d'ailleurs, il y a des expressions qui sont intraductible.
En ce qui concerne les logiciels de traduction, google semble être le meilleur, défois il m'aide beaucoup mais il y a aussi des moments quand j'ai l'impression qu'il s'est drogué, tellement bizarre sont ses phrases.....
"If you are right you are a majority of one" .
Henry David Thoreau
  Répondre
Bon beh j'ai bien fait de regarder par ici, j'ai trouvé mes prochains achats.
Pour ce qui est des extraits donnés,à mon goût, il y en a de très bons et il y en a des vraiments plus bidons, certains sont pompeux pour pas grand chose...
Après chacun voit midi à sa porte. L'écho vient du vécu de chacun.

Personnellement les 2 premiers livres qui m'ont permis d' appréhender le LSD sont :
"acid test" et "psychoactif (un livre hallucinant)".
Ces deux là sont des perles!
Je suis beaucoup plus de l'école de Ken kesey que de celle de l'autre snob de T. Leary !

Après j'adore la SF, mais si on part sur du K. dick ou "stalker", j'vois pas pourquoi on ne citerait pas les autres...
Parce que le "dieu venu du centaure" c'est dans le propos, mais avec Ubik, on est davantage dans la twilight zone...
auteurs SF que j'aime : Jack Vance, S. Brussolo, N. Spinrad, Henneberg.
De W. Burroughs, je n'ai lu que le festin nu, et c'est clairement de la science fiction !

Il ne me semble avoir vu nulle part (ou alors trop peu) des livres des "éditions du lézard" ou des éditions "l' esprit frappeur",
pourtant il y a 15 ans il y avait beaucoup moins de livres sur le sujet, et ça faisait partie de mes seules sources d'information.
Erowid balbutiait, et alt.drugs était un truc d'initiés que je ne connaissais pas.
Lady Long Solo - Éditions du Lézard
Faites un tour là dessus ! c'est ma référence, il y a énormément de classiques de la littérature de contre-culture.
Beaucoup de livres à posséder par ici... (j'en ai un bon paquet!)

Après, perso, je suis un sensitif, j'ai très vite expérimenté la transe, et du coup je me suis intéressé à l'occultisme, la magie et le shamanisme sous toutes ses formes.
les livres de Serge Bramly("Macumba" j'ai adoré!!), Castaneda, Narby, Huxley, sont magnifiques et agréables à lire.
Dans le cas d' huxley faut parfois relire la même phrase...
"Paroles d'un enfant du Bwiti" est aussi un bon bouquin.
"Le temps du rêve, la memoire du peuple aborigène.
C'est tout petit mais ça permet de mettre un pied dans la transmition orale aborigène.
les livres d' Eliphas Levi, Papus, F. Bardon,A. Crowley touchent plus à l'occulte, mais sont plein de lumière sur le rapport à ce qui nous entoure.
Le travail de Carl Gustav Jung est un indispensable. Il y a des choses plus accessibles que d'autres.

Le dictionnaire des rêves illustrés de Pamela Ball est en fait ce que j'ai trouvé de mieux sur le rêve, c'est mon livre de chevet.

J'ai lu un livre introuvable en français mais génial!! Un pote l' avait trouvé sur une poubelle.
"les paradis artificiels" mais impossible de retrouver sa trace...Je tombe que sur Beaudelaire.
J'ai retrouvé l'auteur : Dr Ronald K Siegel, en anglais, le livre s'appel "Intoxication", ça parle de comment les animaux peuvent être de grands amateurs d'intoxication!
C'est drôle et tragique, ça parle de vaches qui préfèrent se défonser et crever en laissant mourir leur petits. D'oiseaux qui pendant leur migration, s'arretent pendant quelques jours près d'un arbre pour en manger les fruits et pour finalement comater au sol, là où les chats et les humains peuvent les ramasser à la pelle.
D'expériences sur des singes qui selon la personnalité adorent ou détestent le tabac ou les hallucinogènes...
ça parle aussi de l'histoire de la "loco weed", une plante qui décimait le bétail quelque part en amérique. La conclusion est que les animaux sont comme nous.
La recherche d'un plaisir lié à une intoxication est indéniable pour tout être vivant. quitte parfois à mettre un pied dans la tombe!

Sinon il y a "free party, une histoire des histoires".
J' adore l'idée du dj qui se transforme en prêtre anonyme, et du mur de son qui se transforme en temple de prières!
En anglais il y a les livres de Graham St John : Technomad et Global Tribe.
Voilà une partie de ma bibliothèque !


Dis moi ce que tu lis je te dirai qui tu es Wink !
  Répondre
Acid Test de Tom Wolf, vraiment coooool
Un couple qui vous aime, vous, homme de la terre !
  Répondre
Citation :Acid Test de Tom Wolf, vraiment coooool


Pfiouuu ! C'est une bombe ce livre. Pour moi c'est une légende, et c'est un des piliers dans mon rapport au LSD.
Mon histoire veut que mes premiers buvards étaient des "chapeliers fous" échangés contre "acid test".
  Répondre
Voila, j'ai écrit un roman dont le titre est DXM et qui raconte l'odyssée poétique d'un toxicomane en quête d'absolu à partir de l'usage des prods dans les années 2000 à Paris. Descente tragique aux enfers mais joie aux travers des produits, notamment du DXM et tout le reste.
Vous pouvez vous le procurer sur Amazon ; Fnac ; et autres ou tapez DXM mon petit editeur sur google.
Merci à tous les psychonautes. J'ai besoin d'un coup de main pour me faire connaitre !
  Répondre
Je viens tout juste de finir Lucie dans le ciel. Autant dire que ce livre vaut le coup, j'ai dévoré les 700 pages !

L'auteur est vraiment un passionné du sujet et décortique vraiment tout "des drogues", des conséquences de la prohibition, de l'industrie pharmaceutique, des dépendances, des religions, des grandes figures du mouvement psychédélique, même du poker... Le tout toujours basé sur des faits réels ou des études scientifiques mais comme c'est sous forme de roman, ça donne un mix bien sympathique à lire. C'est une mine de savoir Smile
  Répondre
C'est vrai que c'est un livre bien complet sur le sujet de psyché et même des drogues en général mais perso toute la partie "roman" m'a un peu saoulé; les parties de poker, certains passage sans grands intérêts, certains personnages un peu caricaturaux etc... Il y a certains moments assez maladroits je trouve, comme quand il aborde la relation entre les psyché et la religion; le sujet est intéressant mais il est bizarrement amené dans l'histoire... On sent que l'auteur est passionné et qu'il a plein de chose à dire mais c'est pas très cohérent par moment (pour un roman).
Et puis le personnage principal devient vite antipathique vers la moitié du livre, limite agressif envers ceux qui ne partagent pas ses idées...

Mais ça reste un très bon livre si on entre tout juste dans le monde des drogues psychédélique. Malheureusement le nombre de page et les nombreuses histoires autour peuvent rebuter les novices et ceux qui ne sont pas forcement intéressés par le sujet...
Moi j'aimerai un livre aussi synthétique mais sans histoire, style "essai encyclopédique" sur les psychédéliques mrgreen

Sinon j'ai acheter la Petite encyclopédie du cannabis de Nicolas Millet c'est sympa à lire, plein d'anecdotes à la con et de trucs intéressants, c'est pas l'empereur est nu mais ça reste un livre sympa sur Marie Jeanne Wink
GALA GALA
  Répondre
Tu as Drogues Store qui ressemble sans doute à ce que tu recherches.
http://zut-magazine.com/drogues-store-arnaud-aubron/
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
Y'a qu'a demander pour être servi, merci !
GALA GALA
  Répondre
Éleusis a écrit :C'est vrai que c'est un livre bien complet sur le sujet de psyché et même des drogues en général mais perso toute la partie "roman" m'a un peu saoulé; les parties de poker, certains passage sans grands intérêts, certains personnages un peu caricaturaux etc... Il y a certains moments assez maladroits je trouve, comme quand il aborde la relation entre les psyché et la religion; le sujet est intéressant mais il est bizarrement amené dans l'histoire... On sent que l'auteur est passionné et qu'il a plein de chose à dire mais c'est pas très cohérent par moment (pour un roman).
Et puis le personnage principal devient vite antipathique vers la moitié du livre, limite agressif envers ceux qui ne partagent pas ses idées...

Mais ça reste un très bon livre si on entre tout juste dans le monde des drogues psychédélique. Malheureusement le nombre de page et les nombreuses histoires autour peuvent rebuter les novices et ceux qui ne sont pas forcement intéressés par le sujet...
Moi j'aimerai un livre aussi synthétique mais sans histoire, style "essai encyclopédique" sur les psychédéliques mrgreen

Sinon j'ai acheter la Petite encyclopédie du cannabis de Nicolas Millet c'est sympa à lire, plein d'anecdotes à la con et de trucs intéressants, c'est pas l'empereur est nu mais ça reste un livre sympa sur Marie Jeanne Wink


Certains moments sont assez répétitifs (au niveau de la prohibition, j'ai eu l'impression de relire les mêmes passages à plusieurs endroits) et d'autres mal engagés je te l'accorde, je n'accroche pas non plus des masses aux personnages, mais je trouve au contraire que le côté "touche à tout" (qu'on passe de poker à religion) est intéressant car tu apprends des choses sur lesquelles tu n'aurais pas fais forcément de recherches et ce n'est pas centré uniquement sur la drogue.
Puis ça permet justement aux novices d'avoir des faits scientifiques et des études sous forme un peu romancées, qu'ils n'auraient pas lues sans ce côté de mise en scène.

C'était surement pas le type de livre que tu recherchais c'est pour ça que ça a du te gonfler !

En tout cas je vais me renseigner sur l'encyclopédie du cannabis, ça a l'air intéressant !
  Répondre
Sur le cannabis tu as aussi Le Chanvre de M. Poncin (dont l'auteur est venu le présenter ici-même) : https://www.docdroid.net/k4hc/le-chanvre...4.pdf.html
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
Citation :C'était surement pas le type de livre que tu recherchais c'est pour ça que ça a du te gonfler !


Ca m'a pas gonflé j'ai quand même bouffer les 700 pages en quelques jours t'inquiètes mrgreen . Je chipote un peu c'est déjà bien d'avoir un livre en français aussi éclectique sur le sujet on va pas cracher dessus !

Je connaissais pas le livre de M Poncin, ça en fera un de plus pour ma collection Wink . Le problème c'est que c'est difficile de trouver meilleur livre sur le sujet que celui de Jack Herer !
GALA GALA
  Répondre
C'est passionnant et j'ai commencé à le lire. J'ai lu le "J'accuse" et de suite une hypothèse s'impose: Michka défend le cannabis comme une vraie adepte puisque il faut avoir l'expérience de la drogue pour en faire ainsi sa propre paroisse à défendre avec un tel dévouement, un tel engagement et une telle abnégation. Autrement je ne vois pas en quoi et au nom de quoi quelqu'un qui n'a pas d'approche personnelle avec la drogue peut avoir droit au chapitre... Un profane peut refuser la drogue mais n'aura pas de polémique pertinente à débattre.
Est ce qu'elle mentionne qu'elle use de drogue dans son texte? Je vais le savoir en poursuivant la lecture...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
  Répondre
Il y a aussi "Du chocolat à la morphine", un excellent livre qui arrive vraiment à donner chaque côté positif et négatif des différentes drogues, sans apologie ni diabolisation. Il n'est pas compliqué du tout (aucune notion de chimie dedans) destiné plutôt pour les gens qui se posent des questions, mais qui n'y connaissent pas grand chose (comme moi il y a cinq ans ^^).

En tout, une cinquantaine de drogues y sont analysées, il est très bien fait, agréable à lire, il y a quelques images pour voir à quoi ressemble quoi.
Le seul problème, c'est que la dernière édition date de 1997, et du coup il n'y a aucun Rc, ni de drogue assez récentes du style la Salvia ou le DXM.
Ça reste un livre que je recommande, surtout si vous n'êtes pas un fin connaisseur ou que vous voulez faire découvrir le monde des drogues authentique à quelqu'un.
  Répondre
J'ai commencé à modifier le premier post, si d'autres veulent aider en complètement grâce aux ajouts proposés dans le topic et en classant selon le type de livre.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
J'ai pas mal de lien .pdf pour certains livres difficilement trouvables (en français), je veux bien les filer mais je sais pas si c'est légal mrgreen
GALA GALA
  Répondre
A proprement parlé ça ne parle pas de drogue, mais les poèmes de Ginsberg, Burroughs, les bouquins de Buko, de Kerouac baignent implicitement dedans et c'est super sympa à lire donc pour ceux qui ne connaissent pas, jetez-vous dessus !
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Projet bibliothèque psychedelique en ligne psylocitrip 3 1,506 23/02/2012 15:32
Dernier message: psylocitrip
  La Bibliothèque du Chapelier v. 2.0 (11.06.2011) CheesePizza 40 6,242 03/12/2011 11:51
Dernier message: Sludge

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)