LA POLICE
#31
Oui c'est ce que j'ai dis dans mon dernier message, faut pas un pouvoir central mais une multitudes de provinces autogérées, mais qui oeuvrent pour un but commun (comme ce qu'on veut sois disant faire avec l'Europe)

Sauf que dans ce cas on obéit aux lois européennes et que là on obéirait aux lois locales.

Ca reglerai les problèmes de politiques propre a un lieu et son histoire.

Plutôt que la ou on essait de généraliser des lois qui doivent convenir a tous, sinon si t'es pas content on te fait des problèmes.

Ce qui n'empêcherait pas d'avoir des pojets interprovinces, ou les gens pourraient donner leurs avis numériquement pour prendre telle ou telle décision.

Même à l'échelle européenne, mais pas comme on l'entend aujourd'hui.

Et pourquoi pas mondial par la suite.

Au lieu de tout privatiser, on pourrait mettre à profit les intelligences pour créer du durable et du fiable et s'assurer de l'évolution technique.

Ça éviterait de tout gaspiller.

Si c'est comme ça c'est a cause de la concurrence, si on oeuvre tous pour le bien commun on doit s'affranchir de ça, mais pour ça faut s'affranchir de l'argent et d'un gouvernement au services du marché et des banques.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#32
Je ne pense pas que le problème soit l'argent, mais ce qu'on en fait.

Le problème c'est de privilégier la technologie à l'individu. Si le progrès c'est tout contrôler pour maximiser les profits en imposant la technologie sans même prendre le temps de s'y habituer, c'est sur que l'aspect social de la société va prendre cher, et à force de tout automatiser on va voir l'emploi s'effondrer, enfin c'est déjà le cas...au final on vit dans une société d'individus dépendants de technologie qui les isolent tout en les rapprochant, mais dans l'ensemble aujourd'hui qu'on s’aperçoit de l'envers du décors avec les coûts socioéconomiques de la modernité, ba c'est pas la joie...en tout cas les courbes du suicide ne sont pas en baisse, et les facteurs de bonheur ne sont pas en hausse..

Certains disent qu'on est dans l'apogée du nihilisme contemporain, et qu'on est au top de la désillusion, donc dans une vision optimiste des choses, y  aurait plus qu'à rattraper tout ce que les générations passées on laissé partir en vrille...mais j'ai quelques doutes sur le fait qu'on cherche vraiment à sauver l'humain de sa propre autodestruction, enfin quand on voit qu'il n'y a pas de vision globale à long terme pour redorer la vie sur Terre, et que les grandes industries qui font tourner l'économie s'active à se la jouer écolo en brandissant du greenwashing en veux tu en voila lors que dans le fond elle pollue toujours autant, c’est mal barré. Je pense que le nihilisme n'a pas finit de faire son bout de chemin dans nos sociétés contemporaines, et qu'on va encore déchanter un paquet de décennies...

Pour avoir je dirais que les hippies peuvent sauver la planète, ils sont notre dernière chance Smile
Le Plus Appelle Le Plus
The following 1 user Likes Laura Zerty's post:
  • amicale_du_pc
  Répondre
#33
Ouais mais bon, pour éviter que certains fassent de la merde avec l'argent ou qu'ils fassent de la merde pour avoir de l'argent.

Il suffit de supprimer l'argent qui techniquement n'existe plus depuis qu'il n'est plus indexé sur l'or, mais sur de la spéculation de remboursement de dettes qui ne pourront jamais l'être.

De toute façon c'est un principe archaïque.

Si l'humanité veut évoluer et s'en sortir, elle sera bien forcée de s'en affranchir.

Quand on demande à un gamin ce qu'il veut faire, il a des tas d'idées que l'on va peu à peu détruire au fil du temps, tout comme sa vision de la vie et de lui même.

Tout ça parce que l'humain a fondamentalement peur des autres.

Plutôt que de laisser les gens librement être créatif, on les oblige à faire comme on attend d'eux qu'ils fassent.

C'est pas terrible.

Après y'a plusieurs façon de supprimer l'argent petit à petit.

Même celle de faire un salaire pour tous est déjà un bon début.

Si on ne se mange pas une inflation de taré.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#34
Je ne suis pas calé en économie, et j'ai du mal à envisager un monde sans argent, enfin un truc réaliste quoi...vaste sujet. Sinon je te rejoins sur le fait qu'on bride le potentiel des gens en les tendant vers une uniformisation assez déconcertante, pas évident de lutter contre les normes sociales, en s'assumant en tant qu'individu distinct du groupe.
Le Plus Appelle Le Plus
The following 1 user Likes Laura Zerty's post:
  • Aiskhynê
  Répondre
#35

Angel Heart
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#36
(05/09/2018 21:23)Laura Zerty a écrit : Un des docs les plus durs que j'ai maté ces derniers temps...


Salut @Laura Zerty, merci pour ce reportage intéressant sur l'état de la police. J'ai l'impression que pour une fois on voit l'envers du décors, c'est à dire tout simplement l'humanité des gens qui ont choisi de s'engager là-dedans.
En parcourant les commentaires, je crois qu'on peut voir à quel point leur fonction finit par complètement dissimuler leur personne aux yeux des gens. C'est beaucoup plus facile de dire ACAB quand tout ce qu'on voit c'est un uniforme ou un symbole, plutôt que quand le flic que tu veux immoler c'est Julien le pote d'école de ton grand-frère qui t'a aidé à réparer ta bécane quand t'étais gamin.
Ce phénomène de se prendre pour sa fonction existe aussi du côté des flics, et ça se comprend: c'est beaucoup plus rassurant pour un policier de se prendre pour un cowboy que d'assumer à chaque instant qu'on est qu'un humain à qui on a demandé de faire "régner l'ordre", ordre avec lequel on est pas forcément d'accord de surcroît..

Le reportage a le mérite de décortiquer le système complètement perverti qui a été mis en place à l'époque où Sarkozy était ministre de l'intérieur: une politique du chiffre; les primes de tous les gradés sont indexés là-dessus. Faire du chiffre pour faire du chiffre.. on s'éloigne pas mal de la protection des citoyens, là, ou même de l'investigation guidée par une logique au service de la communauté. Y a de la place pour le progrès, c'est clair!
Il a aussi le mérite de présenter plusieurs points de vue de policiers et de comment certains se retrouvent à avoir un regard biaisé par le contexte de leur boulot, y compris avec toutes les dérives racistes que ça occasionne.

À l'heure où les violences policières font la une régulièrement, ce reportage vient éclairer pas mal de choses; du coup merci !
  Répondre
#37
On remarque effectivement aujourd'hui une instrumentalisation politique de la police, et c'est navrant de voir des prolétaires taper sur d'autres prolétaires qui pourtant revendiquent des choses qui amélioreraient les conditions difficiles des forces de l'ordre en général. Comme de nombreux services publics la police se dégrade par manque d'investissement financier et de prise en compte de la réalité de ces travailleurs sous pression dans un monde où la violence sociale augmente pour de multiples raisons sociétales.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#38
La police c'est important, je trouve ça juste que les forumeurs aient droit de choisir la police.
  Répondre
#39
oui mais si c'est pour mettre du comic sans ms je dis heureusement qu'il y a la police des polices 8)
The following 1 user Likes Nin's post:
  • Mr Sandman
  Répondre
#40
C'est du Arial Black, c'est légal
  Répondre
#41


Attention à vos yeux qui disent...
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#42
Le système américain du Shérif élu par ses administrés je trouve ça extra perso. 

Pas d'antipathie particulière pour les forces de l'ordre (pas de sympathie particulière non plus). A mes yeux le fossé est très grand entre le CRS qui défonce/piétine ses concitoyens et le gendarme de province généralement ultra-courtois. Ceux de mon coin m'avaient ramassé et ramené chez moi un soir où je dormais raide défoncé à même le trottoir, beaucoup apprécié le geste dans la mesure où ils auraient pu me ramener chez eux.

Ils ont les mains liés et se coltinent H24 toute la misère du monde, donc détestation excessive me paraît du plus mauvais goût. Ils sont un peu à la ramasse côté drogues (entendu dans un reportage récemment un stup dire que la kéta est une "petite amphèt"...), mais c'est pas leur faute ils sont pas bien formés là-dessus.

Le fait est que la police française est très pro comparée à celles d'autres pays, rien que les flics ricains par exemple qui peuvent t'allumer pour un oui ou pour un non, ou les flics russes proverbialement corrompus. 

ça doit être un putain de panier de crabes, l'ambiance dans les comicos, surtout en ce moment... j'espère juste qu'un jour ils réaliseront que les élites qu'ils servent sont totalement illégitimes et qu'ils passeront du côté révolutionnaire.
  Répondre
#43
La police en france : matricule non visible N°RIO (donc impunité totale, nos voisins ont provué que l'afficher de manière visible était possible*), pas de garde fou, hiérarchie et un management obsolète, ne rentre en contact avec la population que pour la punir (amendes, arrestations etc.), choisis l'escalade dans la violence (casque, armes, explosifs) , incapable de recevoir les victimes, effectue une politique du chiffre qui biaise les besoins dans la sécurité (peut être le pire , au final).

[Image: w1VCkkF.jpg]
Ma weed c'est de la frappe, de l'amnezia haze sinon j'ai de l'afghan et les buvards c'est des doubles face 250. - NPC DEALER
  Répondre
#44
Citation :ne rentre en contact avec la population que pour la punir (amendes, arrestations etc.)


Bah c'est un peu l'idée en même temps lol. C'est comme si tu disais les pompiers sont des connards, ils ne rentrent en contact avec la population que pour lui faire du bouche à bouche.

Qu'ils aient pas les moyens d'aider les victimes et qu'ils soient soumis à la règle du quota c'est une évidence, mais encore une fois c'est pas vraiment de leur ressort, ils choisissent rien du tout, ils sont pas payés pour penser ils sont payés pour obéir, comme les militaires -sinon ça risque pas de fonctionner. Ce sont les juges -la lie de l'humanité- qui défont tout leur boulot, or le gros problème de la France c'est que les magistrats ont bien trop de pouvoir. Le pouvoir judiciaire n'est censé être qu'une émanation du pouvoir législatif à la base, en aucun cas un 3e pouvoir.

Pour  le coup du matricule je souscris totalement, il devrait être bien apparent. Par contre mettre la Polizei en exergue, mouais... y'a pas plus lourdaud et grégaire que les Germains, ce qui marche là bas n'a aucune chance de marcher dans la Gaule rock n' roll.

Fouché, reviens !
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)