S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Fiche Info] Le GHB (gamma-hydroxybutyrate)

#1

Le GHB



[Image: langfr-220px-4-Hydroxybutans%C3%A4ure_-_...id.svg.png]

Qu’est-ce que le GHB ?
Quels sont les effets du GHB?
Quels sont les modes de consommation du GHB?
Dosages
Durées
Comment savoir si j’ai bien du GHB en pratiquant le testage ?
Les interactions à connaître
 Les risques liés à la consommation de GHB
Conseils pour réduire les risques
Pharmacologie
Liste des effets
Légalité

[Image: rdgr.jpg]
GHB en cristaux

Qu’est-ce que le GHB ?


Le GHB est une drogue aux propriétés à la fois sédatives et stimulantes, découverte en 1874 et utilisée pour la première fois sur des humains en 1960 [1]. Il s’agit aussi d’un neurotransmetteur naturellement produit dans le corps humain [2]. Ses effets sont relativement semblables à ceux de l'alcool, mais en plus courts et en sensiblement moins toxiques [3]
Le GHB est consommé de façon récréative généralement pour ses effets euphoriques et désinhibants. Cependant il peut également être utilisé thérapeutiquement comme un sédatif (vendu sous le nom de Xyrem) bien qu'il provoque des effets non-souhaités récurrents tels que les réveils nocturnes [4]
Utilisé récréativement généralement de la même façon que l'alcool, notamment lors d'événements festifs ou entre amis, il peut également se prêter au chemsex [5]. Bien qu'ayant une réputation de "drogue du violeur", le GHB n'est que pourtant très peu utilisé pour commettre des viols comparé à d'autres drogues telles que l'alcool. [6]
Les propriétés sédatives du GHB sont provoquées par son affinité pour le récepteur GABAb [7] et ses effets stimulants pourraient s'expliquer par l'activation des récepteurs GHB (pour plus de détails, voir la partie pharmacologie).
On trouve communément le GHB sous forme liquide, dissout dans de l'eau, mais le GHB pur est un sel de sodium (NaGHB, plus rarement de potassium KGHB) qui a une structure cristalline. Il peut donc se trouver en cristaux, en pâte et en solution plus ou moins visqueuse selon sa teneur en eau. La concentration de GHB dans un liquide est donc variable selon la méthode de fabrication de la solution.

Quels sont les effets du GHB?


En consommant du GHB, les utilisateurs recherchent notamment des effets parmi ceux-ci : une désinhibition, une euphorie, un état de détente, un amplification de l'empathie et/ou une augmentation de la libido.
Le GHB peut provoquer des effets stimulants ou sédatifs selon la dose absorbée. Les petites doses de GHB ont tendance à provoquer des effets plus stimulants et les doses plus élevées ont tendance à provoquer un effet tout d'abord sédatif, puis stimulant au bout de 3 à 4 heures après l'ingestion.

Physiologiquement, la consommation de GHB provoque une augmentation modérée de la taille des pupilles, une augmentation de la température corporelle, un relâchement musculaire et une baisse (suivi d’une légère hausse) du rythme cardiaque.

Quels sont les modes de consommation du GHB?


Le GHB se consomme majoritairement per os (oral). Il est soit dilué dans un verre d’une boisson non-alcoolisé, idéalement parfumée pour en cacher le goût, soit mis dans des gélules/feuilles puis gobé (le GHB dans ce cas doit être sous forme cristalline). De très rares cas de consommateurs prenant leur GHB par voie intraveineuse ou intranasale ont été reportés mais cela reste extrêmement inhabituel [8]. Le plug de GHB est fortement déconseillé car le GHB contient une grande quantité d’ions Na+ ou K+ et draine donc l’eau de l’intestin dans le côlon, ce qui provoque une diarrhée intense.

Dosages


Un peu comme pour l’alcool, les doses de GHB seront à réduire si le consommateur est à jeun. Sur un estomac plein, les doses selon l’effet souhaité sont les suivantes :
Ces dosages sont tirés d’une compilation des rapports d’usagers sur divers sites de RdR dont : Erowid, Psychonautwiki, Tripsit…








Puissance des effets Dosage oral
Perceptibles 0.2 - 0.5 g
Faibles 0.5 - 1 g
Moyens 1 - 2.5 g
Forts 2.5 - 4 g
Très forts 4+ g

Il est impératif de connaître la concentration de son GHB en g/ml avant tout achat ! La concentration peut varier mais ne devrait pas dépasser 1 g/ml, sinon le GHB fera un dépôt et sera incapable de se dissoudre plus [9]. Si la concentration est inconnue, autant partir du principe qu’elle contient 1g/ml afin d’éviter de mauvaises surprises et adapter le dosage par la suite.

Durées


Les durées approximatives sont données pour un estomac plein. Pour un estomac vide, les effets se feront sentir sensiblement plus rapidement.
Ces durées sont tirés d’une compilation des rapports d’usagers sur divers sites de RdR dont : Erowid, Psychonautwiki, Tripsit…








Durée des effets Voie orale
Début des effets 15-20 min
Montée 20-30 min
Pic d’intensité 30-45 min
Descente 45-50 min
Total 2-3 h


Comment savoir si j’ai bien du GHB en pratiquant le testage ?


Le GHB ne réagira pas avec la grande majorité des tests disponibles sur le marché car il ne contient pas de fonction amine. Cependant, il est possible de le tester grâce à un test de Smith qui devrait tourner au vert [10]. En couplant un test de Smith positif et aucune réaction avec les autres tests classiques (Ehrlich, Mandelin et Marquis), cela peut déjà donner une idée de la composition du produit.
Le GHB est trop polaire et visqueux pour être facilement testé en chromatographie sur couche mince (CCM) dans la plupart des CAARUD et autres structures de réductions des risques pratiquant la CCM. Il peut cependant être détecté par spectroscopie infrarouge.
La différenciation entre le GHB et la GBL est assez simple au goût : le GHB sera salé et savonneux, contrairement à la GBL qui est nettement plus amère et chimique.

Les interactions à connaître


Une consommation de GHB et d'alcool en simultané augmente drastiquement le risque de dépression respiratoire [11] et il est raisonnable de penser que tout mélange GHB et dépresseur du système nerveux fasse de même. Ce genre d'association est donc déconseillée. De plus ce mélange semble produire des black-outs qui peuvent être mal vécus par les consommateurs.

Les risques liés à la consommation de GHB


Le GHB peut provoquer des nausées voire des vomissements, et à forte dose il peut induire une perte de conscience durant quelques heures. [12]
Le GHB est une substance relativement peu dangereuse mais en cas de surdose massive il peut tout de même se révéler mortel  et provoquer des crises d'épilepsie ou un arrêt cardiaque [13]. En cas d’addiction sévère, son sevrage brutal (“cold-turkey”) peut provoquer de nombreux troubles psychologiques et physiologiques, notamment un delirium tremens comme pour l’alcool, ce qui peut entraîner le décès [14]. Des cas de dégradation des muscles en cas d’usage chronique ont aussi été rapportés (rhabdomyolyse) et ils peuvent être mortels s’ils ne sont pas pris en charge rapidement.
Une consommation chronique de GHB induit une neurotoxicité chez les rats [15] et il est possible qu’un effet similaire se produise sur les humains. Une étude comparant des consommateurs réguliers de GHB à des non-consommateurs démontre que les fonctions cérébrales des utilisateurs réguliers de GHB  restent altérées même en dehors des consommations[16].

Conseils pour réduire les risques

  • Éviter de consommer avant 20-25 ans.
  • Consommer dans un cadre agréable, entouré de personnes de confiance. Veiller les uns sur les autres.
  • Faire tester son produit.
  • Peser/mesurer ses doses et éventuellement pratiquer un dosage volumétrique. Si la concentration est inconnue, 2 possibilités : soit partir du principe que le GHB est à 1 g/ml puis adapter les dosages par la suite, soit chauffer la solution dans une casserole pour enlever l’eau, puis peser les cristaux après que le GHB ait refroidi.
  • Préférer la voie orale (mieux connue).
  • Transformer la GBL ou le 1,4-BD en GHB est recommandé : ces produits peuvent abîmer et dessécher les muqueuses orales/digestives de façon plus agressive que le GHB. [17]
  • Éviter les mélanges ou les faire en conscience. Éviter dans la mesure du possible de prendre des dépresseurs avant, pendant ou après une consommation de GHB pour limiter les risques. Attendre dans l'idéal 7 demi-vies d’un dépresseur avant de prendre du GHB et inversement (7 heure d’attente après une prise de GHB pour éviter les interactions avec un autre dépresseur). Ceci est aussi valable pour les médicaments tels que les anxiolytiques, les hypnotiques et les sédatifs.
  • Si une personne présente les symptômes suivants : confusion, mouvements très peu contrôlés, difficultés à communiquer… l’amener impérativement dans un lieu calme et surveiller l’évolution de son état. En cas de perte de conscience, appeler une ambulance.
  • Ne pas conduire le jour même (ou lendemain de soirée) de la consommation de GHB (vous n’êtes pas seul sur la route).
  • Après la consommation : Bien se reposer et manger sainement.

Pharmacologie


Le GHB est un dérivé du GABA (un neurotransmetteur inhibiteur). Sa pharmacologie n'est pas encore complètement élucidée, mais il agit en tout cas sur deux récepteurs : les récepteurs GABAb et les récepteurs GHB [18]. Son action agoniste sur les récepteurs GABAb induit un effet principalement dépresseur rapide, court et puissant. À faible dose cet effet induit une libération de dopamine, ce qui n’est pas le cas à haute dose car les neurones à dopamine sont inhibés [19]. L’effet sur les récepteurs GHB est encore très mal connu car sa découverte est récente, cependant des dérivés de GHB plus actifs sur les récepteurs GHB semblent provoquer moins de sédation. L’action du GHB sur les récepteurs GHB semble donc contrebalancer son effet calmant dans une certaine mesure [20].
Une autre étude propose une théorie similaire qui expliquerait la dualité des effets stimulants via récepteurs GHB et calmants via récepteurs GABAb sur la fréquence cardiaque [21].

Liste des effets


Liste non exhaustive, tirés d’une compilation des rapports d’usagers sur divers sites de RdR dont : Erowid, Psychonautwiki, Tripsit….

Effets physiques :
  • Stimulation et sédation
  • Dépression respiratoire (en cas de surdose ou mélange avec d’autres dépresseurs)
  • Relaxation musculaire
  • Augmentation ou réduction du rythme cardiaque
  • Augmentation de la pression sanguine
  • Déshydratation légère
  • Perte de contrôle moteur et de coordination
  • Nausées
  • Augmentation de la salivation
  • Mydriase (dilatation des pupilles)
  • Acidité ou crampes d’estomac (plus souvent avec la GBL)

Effets cognitifs :
  • Désinhibition
  • Amplification de l’empathie et de la sociabilité
  • Somnolence
  • Euphorie
  • Altération de la perception du temps
  • Inflation/déflation de l’égo
  • Amplification de la libido
  • Black-out (à haute dose)

Effets résiduels et contrecoup :
Ces effets peuvent survenir en descente du produit et continuer pendant plusieurs heures après la consommation
  • Fatigue
  • Augmentation de l’appétit
  • Stimulation résiduelle

Légalité


En France, le GHB est classé comme stupéfiant au même titre que la cocaïne ou l’héroïne. Son utilisation et sa possession sont passibles de 3750€ d’amende et d’un an d’emprisonnement [22].Le GHB sous sa forme de médicament (Xyrem) est sous ordonnance protégée à prescription restreinte et reste considéré comme stupéfiant, ce qui rend son utilisation par des personnes tierces ou la revente interdite [23]
En Suisse, le GHB est classé comme stupéfiant. Son utilisation et possession sont passibles de jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et d’une amende [24].
En Belgique, l’utilisation et la possession de GHB sont passibles d’un emprisonnement de 3 mois à 5 ans et d’une amende de 1000 à 100’000€ [25].

Sources


  1. https://cutt.ly/qbT06Iq
  2. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9692734
  3. https://www.sciencedirect.com/science/ar...3607604644
  4. https://psychology.wikia.org/wiki/Gamma-...ite_ref-24
  5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5771052/
  6. https://issuu.com/globaldrugsurvey/docs/...rt_may_16_
  7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK526124/
  8. https://patents.google.com/patent/US9555017B2/en
  9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2257870/
  10. https://patents.google.com/patent/CN104897667A/en
  11. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/article...po=10.2941
  12. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/article...po=71.8543
  13. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/article...po=71.8543
  14. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15225884/
  15. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10381791/
  16. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30720906/
  17. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22010460/
  18. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4462042/
  19. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/14745451/
  20. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15769868/
  21. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15550780/
  22. https://www.legifrance.gouv.fr/affichCod...ieLien=cid
  23. https://www.vidal.fr/medicaments/gammes/...html#39722
  24. https://www.fedlex.admin.ch/eli/cc/1952/...#fn-#a19-1
  25. http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_loi...0#Art.2ter
 Self-made chemist 
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
Free will is a lie.
#2
Quelle belle fiche, merci snap
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#3
Salut

je viens de voir la publication de psychonaut en attente dans le filtre de ndd , il y a 5mn


C'est un très bon début ! T'aurais du me mp ça fait 1 mois déjà?
Si tu veux on peut collab et l'améliorer en vocal ou visio , en 1 à 12 mois ça pourrait être fait.
En ce moment je suis en 48h (quoi que..55H?60 pour cette semaine à cause de l' urétrorragie lorsqu'un plurihandi a retiré sa s.a.d ce matin ;_Wink

Il y a quelques erreurs , quelques fautes mais dans l'ensemble c'est synthétique et franchement de très bonne qualité par rapport à ce qu'on voit en rdr. Mais c'est un peu wikipediesque quoi. on sent que c'est superficiel et pas éprouvé par des médecins/inf sur des dizaines d'urgences etc via toutes les expériences des années 80-2000 avant que le ghb soit interdit en jsp quand et que les stocks disparaissent. A l'époque où le ghb est présumé avoir tué plus que la mdma (pas de test ghb sur les cadavres donc 0 stats ; des gens ont tenté de le faire par le bas avec les victimes de od mélganges sevrages/ via les familles des victimes/.


tu as pris le temps de sourcer. Et trop de sources ncbi pubmed du coup il manque d'autres types de sources. EN plus c'est dommage vu que tu es dans le staff de psychonaut, de saturer de source uni-scienti et d'oublier la santé commu dont les témoignages , les familles, les soignants etc. ) Dans le [para]med tu as beaucoup d'allié qui pourront t'apporter des info : addictologues (inf/psy/med) , prof, experte genre dans la crime (lapd) pour T.Poratta etc. Tu vois elle est considéré comme une experte inter, elle doit avoir 70+ maintenant mais malgré le fait que ce soit une flic elle est reconnue. Ou les asso indé.


Et tes sources il faudrait marquer qui c'est et pas les liens pubmerd

je vais te montrer comment j'aurai fait pour sourcer et présenter le document (les normes de présentation)

pour que ton sourcing ait un intérêt, sinon t'es obligé de cliqué à chaque fois!
en général en première année t'as un cours comment ne pas plagier/sourcer aux normes universitaire avec la mise en page et la méthode scientifique etc car si tu copie colle des url comme ça tes documents universitaires vont être bloqués; ça te prend 2mn de cliquer sur les liens et de sourcer les "auteurs & Al. "


Voici les éléments qui pourrait apporter du contenus à cette fiche :
- l'histoire du ghb en europe (laborit) , l'histoire de l'anesthésie, des neuroleptiques etc. Le mythe du golden liquid à cause des étudiants en medecine qui en consommait sans passer au delà de la lune de miel
- l'histoire du ghb aux etats unis : le mythe de la drogue du viol avec les clusters de coma ghb (12 ici, 24 là , 4 ici etc) dans la communauté gay, musculation etc. Les salles de musculation, fitness, parapharmacie qui vendait du ghb au litre pour quelques dollars.
- il manque les phases du sevrage, c'est tout de même très utile pour les usagers addicts
- pourquoi ne pas consommer avant 25 et est ce une particularité de ce gaba/psychoactif ou une généralité, pourquoi etc.
- il manque de gros symptome , dans l'ensemble tu as a peu près 60% -  tel que le somnambulisme, la cléptomanie, etc.
- tu ne parles pas de la gbl et de son histoire, tu évoques juste les crampes d'estomac (qui sont présentes en lune de miel à cause de l'acidité , sous dillution, etc. ) et qui existe aussi en sevrage ghb,  tu peux retirer ça autant ne pas commencer la gbl comme ça dans ta fiche
- la durée des effets pour qui? dans quelle situation?
- le delirium tremens n'est pas identitque à la l'alcool
- la phase post sevrage , le risque de suicide extrêmement fort (tue plus que les sevrages ct au final)
- t'as oublié tout ce qui est psychose, hypomanie etc.
- il manque d'où vient le ghb (via naoh comme le xyrem na-ghb ou au pire koh)
- il faudrait un chapitre rdr & soumission chimique ; surtout que Schiappa a augmenté le délit c'est intéressant comme sujet, je peux te mettre en contact avec Trinka Poratta , elle m'a donné l'autorisation de traduire son livre : "G'd Up"  24/7 the ghb addiction guide par the project ghb (tu peux le commander aux states pour une bouchée de pain en papier uniquement, c'est une asso indépendante , les travaux sont pas référencés sur pubmed du coup ).

Tiens d'ailleurs je t'avais parlé de comment sourcer tes sources
voilà une photo de g'd up pour que tu comprennes ce que je veux dire ;
voici le chapitre sur la pec d'un patient en manque de ghb

[Image: 2URv4bz.jpg]


le ghb sur la photo est trop humide, il est dégueulasse. On dirait qu'on l'a laissé à l'air libre trop longtemps, hors congélation & dessicants  air sec etc. Autant montrer du ghb en cristaux en peignant une fine couche de ghb chaud avant resolidification sur une surface en verre après l'avoir synth , j'ai supprimé mes photos a cause des risques judiciaires mais ça doit bien exister les cristaux de ghb il suffit d'une couche fine transparente et ils apparaissent comme des cubes/flocsons de neige avec des formes géometriques rigolotes. Sur lucid j'en avais mis à une époque jsp.





bref je pense que je pourrais peut être t'apporté des choses intéressantes c'est dmg que tu m'aies pas contacté , en tout cas très beau boulot et je reste à ta dispo
biz

c'est bien en tout cas que tu essaies de sources faire des fiches etc

jsp si on les lira, jspr ; moi j'écris pas jai pas le temps pour faire de la rdr
ça fait des semaines que je me suis pas co à psychoactif etc.

j'ai plus le temps de fumer alors je me suis sevré involontairement etc
en tout cas chapeau à toi dessayer de sourcer au max comme un article wiki c vrmt cool , moi j'ai la flemme ;

l'écrite d'articles wiki c'est pas mon truc :/

tu utilises quoi pour tes travaux, pour tes documents ou tes présentations? moi en normes de prez j'ai pris l'habitude d'utiliser l'AFNOR ISO 690

 
ex:
(1)
DOENGES, Marylinn E., MOORHOUSE, Mary Frances, GEISSLER-MURR, Alice C.
Diagnostics infirmiers: Interventions et justifications. 3e éd. Bruxelles : Editions De Boeck
Université, 2012.
#4
Hey Groovie, merci pour tes précisions ! On n'est pas exhaustifs sur des fiches comme celles-ci (notamment tout ce qui concerne l'histoire des prods), il faut que ça reste synthétique car ça s'adresse en premier lieu aux primo-consommateurs. Mais on garde tes propositions sous le coude pour une version wiki, si on trouve le temps d'en faire une. Concernant les sources, je pense que Snappy sait faire une biblio mais sur Psychonaut c'est la même mise en page pour toutes les fiches, peut-être @Cookies saura-t-il te dire pourquoi on a opté pour celle-là.
En tout cas, si tu veux qu'on rajoute quelque-chose en particulier, n'hésite pas à faire une proposition + source, ou juste à nous indiquer où trouver l’info.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#5
Oh bah, moi j'avais opté pour des citations comme scribbr (Nom de l’auteur, Initiales. (année). Titre de l’article. Titre de la revue, volume(numéro), p. ou pp. pages.)  + numero entre crochet mais je me souviens d'une réticence à ce format. Donc on a simplifié en mode source crochet uniquement.

Par contre sur le wiki ça génère automatiquement les sources à la fin exemple:
[Image: wprYv9Y.png]

on va dire que c'est un entre deux
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#6
oui vous avez compris c'est cool
pouvez vous me drive par mp pour adhérer, que ce soit en tant qu'allié ou activiste (soutiens sans rentrer dans l'asso ou membre actif à vous de décider)

j,e dois faire du rameur latin puis partir taffer mais en gros je prends l'exemple du somnambulisme et pourquoi c'est important d'en parler en RDR

Addiction ghb => tolérance => apparition systématique du somanmbulisme> sudation et desinhibition les usagers se déshabillent => résultat ils finissent à poil dans la rue très souvent ; donc risque viol agression sexuel , G.A.V etc.

c'est aussi normal que les troubles du sommeil etc

D'où l'intérêt de faire participer les usagers , familles et ne pas rester dans le théorique scientifique univ. c'est là que tu reconnais les grandes oeuvres scientifiques modernes face à la science plutôt classique de l'entresoi ""supérieur"" des scienti.
Relation horizontale, échange entre les deux agents, symétrie avec faiblesses et limites etc. Protocole éprouvé et solide.
#7
Adhérer à ? ^^
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#8
(A l'asso je crois^^)
"Il n'est de plus lourd fardeau, que d'exister sans vivre."
(mon arrière grand-père)

l <3 5-HT & DA ~
Si tu peux lire ceci c'est que tu as l'âme d'un.e explorat.eur.rice, de bons yeux (ou une fonction zoom sur ton navigateur sophistiqué) et même mieux, que tu sais mettre un texte en surbrillance! Et ça, c'bow. :3 T'as tout mon respect.
RemAIDES #115 (dispo en CAARUD)
#9
(Mais quelle asso, il y en a une sur conso de GHB ? ^^
EDIT : aaah l'asso Psychonaut ^^)
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#10
@snap j'ai oublié de prendre de la kétamine iv depuis 2 à 3 ans, le temps que je me bouge le cul ça fera bien 3/4ans. Penses tu que je peux retrouver les kholes d'une heure?
Maintenant que j'arrive à reprendre conscience au fond du trou + garder plus de mémoire du trip grâce aux méthodes rêves éveillées etc. habitude etc. j'espère y arriver; C'est la molécule qui m'a fait arrêter tous les psychédéliques (inintéressant a part dmt imho et encore)

D'ailleurs la dmt injectable c'est laquelle ? fumarate? flemme de chercher alors si t'as la réponse (y)
#11
Groovie tu peux éviter le hors sujet stp ? Tu peux ouvrir des topics pour poser tes questions ou passer en privé pour les communications perso Smile
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#12
je vaios eyssr
#13
Un soldat de la secte Aryl en pleine démonstration ! XD
#14
Question matériel : vous recommanderiez quoi pour doser du GHB ou GBL dilué ?

Dans mon asso de RdR on a pas vraiment de matériel adapté à distribuer en espaces festifs. On vient de finir un reliquat de pipettes pasteur 2ml mais le GBL est trop corrosif pour elles, et globalement elles manquent de précision.
On pensait s'orienter vers des seringues non serties mais se re-pose la question de la résistance à la corrosion... Vous auriez des infos ?
#15
Il faut chopper des pipettes en HDPE qui est beaucoup plus résistant à la corrosion que la plupart des plastiques couramment utilisés comme le PET.
Ça se trouve sur internet normalement.
Pour les seringues, c'est un peu une galère yes, la plupart sont en propylène ou en polyéthylène et c'est pas garanti que ça soit utilisable sans corrosion sur plusieurs utilisations. Les seringues en verre restent une valeur sûre (à condition qu'il n'y ait pas de lubrifiant dans le piston), mais ça a un gros coût et les risques de cassure sont un vrai souci. C'est plutôt à recommander aux consommateurs chroniques, avec une housse de protection par exemple.
 Self-made chemist 
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
Free will is a lie.
#16
Merci pour la réponse rapide ! Je note pour le HDPE.
Je garde l'idée de conseiller les seringues en verre mais effectivement, coût + risque de casse = pas l'idéal en festif :/
#17
Je comprends pas comment les gens l'utilisent pour profiter sexuellement d'autres personnes, c'est possible de diluer une très grande dose dans un verre sans que la personne s'en rende compte?

déjà, pour des effets forts, 4g suffisent, alors diluer +4g, ça dois peser non?
" C'est pas de la drogue, c'est de la coke "
#18
4g c’est carrément dangereux. Surtout qu’on ne sait pas si la personne n’a pas bu d’alcool à côté, et là c’est l’hopital garanti.
Sinon c’est plutôt compact, ça se dilue bien. Le vrai « problème » c’est le goût.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#19
(13/10/2021 15:13)Eau Precieuse a écrit :
Je comprends pas comment les gens l'utilisent pour profiter sexuellement d'autres personnes, c'est possible de diluer une très grande dose dans un verre sans que la personne s'en rende compte?

déjà, pour des effets forts, 4g suffisent, alors diluer +4g, ça dois peser non?


Il me semble que c'est surtout une légende: 
http://www.slate.fr/audio/substance-podc...rogue-viol
'Je vadrouille à travers les jours comme une putain dans un monde sans trottoirs.'
- Emile Cioran
#20
C'est pas aussi courant que les viols sous alcool, mais il y a par exemple ce TR :
https://erowid.org/experiences/exp.php?ID=38712

Citation :Je ne me souviens pas exactement de ce qui s'est passé ensuite, mais je me suis réveillé le matin avec mes sous-vêtements disparus et un mal de ventre assez important.

Je ne savais pas ce qui s'était passé la nuit précédente, alors j'ai parlé à son frère et il m'a dit que j'étais plutôt excitée par la drogue. J'ai eu des rapports sexuels " consentis " avec lui et je ne l'ai même pas su le jour suivant.

Quelques semaines plus tard, je suis allée chez le médecin et lui ai raconté mon expérience. On a découvert plus tard que j'étais enceinte et deux mois plus tard, j'ai fait une fausse couche et je n'ai pas été capable de surmonter ma dépression depuis. Je mets cette mauvaise expérience sur le compte du ghb et je vous recommande, si vous voulez essayer pour la première fois, de vous entourer de personnes de confiance (de préférence du même sexe).
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#21
chez les mecs homos aussi j'ai entendu plusieurs histoires assez sales aussi...
let's groove 


Topics apparemment similaires...
  acid Beta-phenyl-gamma-aminobutyric (phénibut), des informations ? adrenochrome 10 4,983 31/03/2016 13:50
Dernier message: Zack75
  Gamma-butyrolactone Deeps 19 3,998 16/02/2014 17:14
Dernier message: dogrulez
  "Phenibut", ou Beta Phenyl Gamma Amino Butyric Aci adrenochrome 27 13,986 15/12/2013 17:21
Dernier message: Ji-doo



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.