S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Et si on parlait sérieusement des nootropiques?

#1
Nootropiques : Les nootropiques (de noos esprit et tropos courber) sont des drogues et des médicaments qui changent la pensée. Plus spécifiquement, le terme réfère à une vue qui fait écho à la campagne de publicité « vivre mieux par la chimie ». Les nootropiques sont promus dans le transhumanisme comme un moyen général d'améliorer les conditions de vie, ou pour des buts spécifiques, comme d'augmenter la motivation.

Boooh commencer en citant wikipédia, on n'a connu mieux je vous l'accordent.

Bon un petit cours de rattrapage vu que l'on en parlent pas beaucoup par ici:

Tout d'abord les éléments de base, si je puis dire. La choline, substance qui devrais accompagner tout consommateur de nootropic ( sauf les bipolaire parait il ).
La choline a plusieurs sources dont la lechitine ( dosé entre 5 et 8gr reparti 3 fois par jours), ou alpha GPC ( 1 à 2 gr/jours).
Elle devrait être accompagné de 1 gr de Vitamine B5/jours. ( transformation en acetyl-choline ).

Maintenant on composent!

Des dizaines de substances sont classées ( parfois à la hâte, parfois par motivations mercantiles ) Nootropic.

Passages en revue de quelques une:


Piracetam: 2-oxo-Pyrrolidine Acetamide.

Le plus répandu des -racetam, le moins puissant aussi. Analogue du GABA, procure une sensation d'éveil, anti oxydant, 2 à 6g/jours.
Certains auront besoin d'une forte doses pour activer le mécanisme, 7/8g.

Aniracetam: 1-Anisoyl-2-pyrrolidinone.

Grand frère, plus puissant même propriétés avec un effet anxiolytique plus prononcé, 800mg à 1,6g/jours.

Oxiracetam: 4-hydroxy-2-oxo-1-pyrrolidinacetamide

Plus fort, plus beau, la classe a ca qu'il paraît...
800mg à 1,6g/jours.

Pramiracetam: N-{2-(diisopropylamino)ethyl}-2-oxo-1-pyrrolidine-acetamide

Si ani est le grand frère lui c'est le daron...le plus fort. 100mg à 300mg/jours.

Hydergine: ergoloid mesylates

Ca ne vous rappellent rien? Hoffman, Sandoz...

Ralenti le processus de vieillissement, augmente les facultés mentales, 6 à 12mg/jours.

Theanine:

Acide aminé du thé vert, se transforme en GABA. 200 à 1000mg/jours. contre l'anxiété...
La théanine est dérivée de l’acide aminé la glutamine ce qui lui favorise l’accès aux cellules du cerveau, où elle joue un rôle de psychotrope.

L’activité de la théanine sur le cerveau a montré une réduction du stress mental et physique et produit un effet relaxant.

Le mécanisme d’action de la théanime semble provenir de sa capacité à favoriser la production d'Acide gamma-aminobutyrique (GABA) et donc sa concentration. La théanine semble augmenter la concentration de sérotonine, de dopamine et a des affinités avec les récepteurs AMPA, Kainate et NMDA.

L’injection de théanine chez des souris souffrant d'hypertension a montré une diminution significative du 5-hydroxyindole dans le cerveau.
La théanine augmente la production du rythme alpha dans le cerveau.

Vasopressine:

Améliore mémoire, concentration, attention.
Pour les consommateur de stimulants type coc/amphét...il parait que cela peut aider a récupérer la forme après les prises.

Vinpocetine: Ethyl Apovincamine

Anti oxydant, amélioration de l'humeur, concentration...20 à 40mg/jours pendant le repas.

Acide bêta-phényl-gamma-aminobutyrique

Anti oxydant, anxiolitique, forte accoutumance ( ce n'est pas vraiment un nootropic selon moi ). 1 à 2 gr/jours

Acetyl-L-Carnitine

Dosage: 250 à 500mg/jours utilisations brèves, 100 à 200mg/jours utilisations continu. Attention-deficit hyperactivity disorder (ADHD): Only one study has examined the effects of L-carnitine in boys with ADHD. Although results were promising, additional study is needed before a strong recommendation can be made.
Grade: C

AIDS: Carnitine may be beneficial in AIDS treatment by increasing proliferation of mononuclear cells and increasing CD4 counts. Additional study is needed to make a firm recommendation.
Grade: C

Alcoholism: L-carnitine or acetyl-L-carnitine may be of benefit to alcoholics. Additional study is needed to make a firm recommendation.
Grade: C

Alzheimer's disease: Early evidence suggests the effectiveness of L-carnitine and/or acetyl-L-carnitine for Alzheimer's disease. However, the evidence is mixed.
Grade: C

Arrhythmia (abnormal heart rhythms): Although preliminary results are promising, there is insufficient available evidence to recommend for or against this use.
Grade: C

Cerebral ischemia (lack of adequate blood flow to the brain): There are a limited number of studies showing a positive effect of L-acetyl-carnitine on cerebral blood flow and metabolism of the brain in patients who have suffered from stroke. Additional study is required before a firm recommendation can be made.
Grade: C

Congestive heart failure: Although preliminary results are promising, there is insufficient available evidence to recommend for or against the use of carnitine for congestive heart failure.
Grade: C

Dementia (elderly): Most of the studies related to dementia suffer from various weaknesses. Although preliminary evidence is promising, there is insufficient available evidence to recommend for or against this use.
Grade: C

Depression: Although preliminary evidence is promising, there is insufficient available evidence to recommend for or against the use of carnitine in the treatment of depression.
Grade: C

Diabetes mellitus: It has been suggested that L-carnitine under constant infusion is able to increase insulin sensitivity in patients with diabetes mellitus type II and enhance glucose oxidation. Carnitine may also decrease fasting blood glucose and Lp(a). Additional study is needed before a firm recommendation can be made.
Grade: C

Diabetic neuropathy: Early evidence suggests that acetyl-L-carnitine may be beneficial for individuals with diabetic neuropathy. Additional study is needed before a firm recommendation can be made.
Grade: C

Erectile dysfunction: Preliminary studies suggest that propionyl-L-carnitine, with acetyl-L-carnitine or sildenafil may be beneficial for patients with erectile dysfunction. However, more rigorous trials should be performed in order to recommend carnitine for routine use in erectile dysfunction.
Grade: C

Exercise performance: Overall, the data is mixed in terms of the benefits of L-carnitine for exercise performance. Until confirmed, a strong recommendation for L-carnitine cannot be made for increased exercise endurance.
Grade: C

Fatigue: There are several promising reports on the use of L-carnitine for fatigue. However, additional study is warranted in this area.
Grade: C

Hepatic encephalopathy (brain disease): Preliminary evidence suggests L-carnitine may be of benefit to individuals with hepatic encephalopathy, in terms of ammonia levels and psychometric functioning. Additional study is needed to make a firm recommendation.
Grade: C

Infertility (asthenospermia): Early evidence shows a positive effect for carnitine and/or acetyl-L-carnitine in terms of increased sperm motility. However, additional study is needed before a firm conclusion can be made.
Grade: C

Memory: There are a limited number of studies relevant to the use of carnitine for memory. Carnitine does not appear to have any effect on memory. Additional study is needed before a firm recommendation can be made.
Grade: C

Myocardial infarction (heart attack): Currently there is insufficient evidence to support the use of carnitine for myocardial infarction. Additional study is needed in this area.
Grade: C

Nutritional deficiencies (adults): Currently there is insufficient evidence to support the use of carnitine in the total parenteral nutrition for adults. Additional study is needed in this area.
Grade: C

Nutritional deficiencies (full term infants): Despite a large number of studies, it is not clear what effect, if any, the addition of carnitine has on weight gain in full term infants. Additional study is needed.
Grade: C

Nutritional deficiencies (premature infants): Despite a large number of studies, it is not clear what effect, if any, the addition of carnitine has on weight gain in premature infants. Additional study is needed.
Grade: C

Obesity: Early evidence shows that L-carnitine may have no effect on weight loss in obese patients. Further studies are needed before a firm recommendation can be made.
Grade: C

Peripheral neuropathy (nerve damage): Currently there is insufficient evidence to support the use of carnitine for peripheral neuropathy.
Grade: C

Peripheral vascular disease: Propionyl-L-carnitine and L-carnitine may treat peripheral vascular disease, especially in patients with severe limitations in peripheral circulation. The comparative effectiveness of propionyl-L-carnitine and other recognized treatments is unclear. More study is needed to make a firm recommendation.
Grade: C

Peyronie's disease: Although early evidence is promising, more study is needed before a firm recommendation can be made.
Grade: C

Pregnancy (miscarriage): Currently there is insufficient evidence to support the use of carnitine for miscarriage.
Grade: C

Respiratory distress (adults): Currently there is insufficient evidence to support the use of carnitine for respiratory distress in adults.
Grade: C

Respiratory distress (infants): Currently there is insufficient evidence to support the use of carnitine for respiratory distress in infants.
Grade: C

Rett's syndrome: There are promising results on the use of carnitine for this condition. Before a strong recommendation can be made, additional well-designed trials are needed.
Grade: C

Sickle cell disease: Preliminary evidence suggests the absence of any therapeutic effect of propionyl-L-carnitine for sickle cell disease. Additional studies are required before a firm recommendation can be made.
Grade: C

Surgerical uses (bypass): The results of studies on the use of carnitine in improving the functioning of myocardium (heart muscle) during open-heart surgery are controversial. Currently, there is insufficient available evidence to recommend for or against the use of carnitine.
Grade: C

DHEA: déhydroépiandrostérone

Dosage: 50 à 2000mg/jours

DHEA, abréviation de la déhydroépiandrostérone est une molécule qui fait partie de la famille des stéroïdes. Isolée en 1931 par Butenandt, dans les urines, elle fait l'objet de dosages précis vers la fin des années 50. Ces recherches ont permis de confirmer sa diminution avec l'âge. Le Professeur Etienne-Emile Beaulieu découvre en 1960 que cette hormone est secrétée par les glandes corticosurrénales, sous forme de sulfate de DHEA.

L'action de la DHEA, rapportée en 2000 par l'étude DHEAge[1], a montré une amélioration des propriétés mécanique de la peau et de la densité osseuse, uniquement chez les femmes âgées de 70 ans ou davantage. Une amélioration de la libido a été également constatée. Ses bénéfices ne sont pas confirmés par d'autres données, ne relevant aucune amélioration sur plusieurs paramètres, dont la qualité de vie[2]

La DHEA n'est actuellement pas en vente libre en France, les autorités sanitaires Française (AFSSAPS) ayant décidé de poursuivre son évaluation avant de donner son autorisation de mise sur le marché. Il est facile de se la procurer par Internet dans des pays comme les États-Unis où elle est commercialisée depuis les années 1990 en tant que simple complément alimentaire.

DHEA is involved in protecting brain neurons from senility-associated degenerative conditions like Alzheimer's disease. Not only does the neuronal degenerative condition occur most frequently at the time of lowest DHEA levels, but brain tissue contains more DHEA than is found in the bloodstream. In an experiment with brain cell tissue cultures, Dr. Eugene Roberts found that very low concentrations of DHEA were found to "increase the number of neurons, their ability to establish contacts, and their differentiation." DHEA also enhanced long-term memory in mice undergoing avoidance training. Perhaps it plays a similar role in human brain function.

DOSAGE of DHEA ranges from 50 mg to 2000 mg per day. There is no solid information indicating an optimal dosage for humans, but, if you want to get serious, you can get your DHEA levels checked every few months (for about $65), each time raising the amount of DHEA you take. When your blood levels reach what is normal for a 20-year-old human, then you're taking enough.

là, ce n'est qu'un aperçu, il en existent plein d'autres, je ne les connais pas tous ( pour l'instant ), il y a aussi, DHEA, DMAE, arcoline...

L'apport en concentration, le brouillard qui se lève plus vite le matin ( avis aux fumeurs ), l'humeur qui s'améliore, les propriétés anxiolytiques, la neurotoxicité nulle, l'accoutumance faible, sont des facteurs qui pourraient en intéressé certains ici je pense.

Le sujet à été abordé rapidement ici, il y a quelques temps, nouvelle mode, les drogues qui rendent intelligent etc...les termes étaient peu élogieux, cependant elles méritent que vous révisiez votre jugement, pour ceux qui était présent, et que les autres fassent connaissances...!
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#2
non mais c'est quoi ca?

les drogues de la nouvelle génération? Oo

non, mais vous croyez vraiment que ces trucs font ce qu'ils sont censé faire? Oo
#3
Interessant! Smile Je n'avais aucune idée de tout ça... La neurotoxicité est vraiment nulle? Je veux dire, combien de recul on a par rapport à tout ça..?
If the doors of perception were cleansed every thing would appear to man as it is, infinite. William Blake.
#4
SSJR a écrit :
non mais c'est quoi ca?

les drogues de la nouvelle génération? Oo

non, mais vous croyez vraiment que ces trucs font ce qu'ils sont censé faire? Oo


Tu est un peu sarcastique...
Mais malheureusement ta réactions résulte d'un manque de connaissance en la matière.

Source: http://www.erowid.org/smarts/
http://www.nootropic.com/
http://www.lucid-state.org/forum/forumdisplay.php?f=138
http://www.drugs-forum.com/forum/forumdisplay.php?f=172
http://www.bluelight.ru/vb/showthread.php?t=177183

Quand a la neurotoxicité je cite:
"Le Piracetam est tellement sûr qu'un employé de la FDA dit qu'il ne pouvait avoir aucun effets pharmacologique à cause de sa très faible toxicité même à fortes doses" SMART DRUGS,John Morgenthaler.
D'autres argumentations plus complètes se trouvent dans les liens
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#5
L'Acide bêta-phényl-gamma-aminobutyrique ou plus couramment appelé PHENIBUT. Pour moi c'est très clairement un nootropique relaxant & anxiolytique, et c'est d'ailleurs ce qui en fait toute sa popularité. À 1g c'est déjà très bien, il faut éviter d'augmenter les doses et ne pas l'utiliser trop souvent car la tolérance se créé vite, et après une longue période d'utilisation le withdrawal peut se révéler assez désagréable.

Il faut tout de même que tu rajoutes dans ta liste l'Acetyl L-Carnitine, l'Alpha Lipoïc Acid, l'Idebenone, la Selegiline, le Picamilon ainsi que le Modafinil... qui sont des valeurs sûres.
#6
Plutonian_Catalyst a écrit :
Il faut tout de même que tu rajoutes dans ta liste l'Acetyl L-Carnitine, l'Alpha Lipoïc Acid, l'Idebenone, la Selegiline, le Picamilon ainsi que le Modafinil... qui sont des valeurs sûres.


J'éditerais avec plaisir la liste, si tu me donne quelques info en plus comme le dosage, les effets ( si tu connais des stack aussi ). Ce ne serait pas mal d'avoir une petite base de donnée made in psychonaut sur les nootropiques.

Et oui le phénibut est un Nootropic, je donnais un avis personnel inspiré par la forte tolérance et les effets secondaires sur les utilisations au long terme, différente des -racetam par exemple.
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#7
Je trouve tout ça un peu bof... l'objectif si j'ai bien compris étant une "amélioration" que ce soit physik, mental ou tout simplement de l'état d'esprit... M'en remettre a des produits pour aller mieux, nan... en plus tel que présenter on dirait vraiment des valeur surs que l'on peut se taper en longueur de journée pour son bien être.

Perso j'ai pas confiance, o pire des cas je prefere pt un plomb pdt plusieurs semaines et me mettre une bonne couane 1fois/mois histoire de decompresser un bon coup. Nan, serieux je pense que pour allé mieux rien de tel que l'auto-stimulation et un travail de tous les jours sur soi même. Et puis on ne peut pas aller bien tous le temps, c'est ce qui fais le charme des beau jours où notre joie est présente ^^
#8
Vasopressine ? c'est l'hormone anti-diurétique, qui empêche donc une trop grande élimination hydrique... en quoi est-ce un nootropic ?! et sous quelle forme vas-tu trouver ça ?!
PsYchÉe

Rien n'arrive par hasard...

"L'intérêt de l'autre vis à vis de l'un n'aurait de l'intérêt que parce-qu'il est l'autre... de l'un ou de l'autre !"
#9
Ces produits,dont l'efficacité est reconnue,ont ^plusieurs inconvénients:
-la dispoibilité,sauf erreur de ma part,le modafinil et compagnie,sans ordonnance,on peut se gratter;
-ça reste des médicaments,non dénués d'effets secondaires
-quelle utilisation en faire???je rejoins Nith-Hayah sur le fait que je ne désirerais en aucun cas les utiliser de façon quotidienne,mais une utilisation récréative de ces substances,honnetement je voit pas le but... :?
"Tout est drogue à qui choisit pour vivre l'autre côté."
Henri Michaux.
#10
le phenibut est vraiment une bonne came!
SI utilisée regulierement : 300/400 mg
Si utilisé ponctuellement : 1/1,5 gr

Je l'ai utilisé l'été dernier et j'ai vraiment apprécié.
Ce topic m'a d'ailleur donné envie d'en recommandé et c'est déja fait :p
#11
PsYchÉe a écrit :
Vasopressine ? c'est l'hormone anti-diurétique, qui empêche donc une trop grande élimination hydrique... en quoi est-ce un nootropic ?! et sous quelle forme vas-tu trouver ça ?!


On la trouve sous forme de spray nasal.

Citation :L'had ( hormone antidiurétique=vasopressine ) stimule la sécrétion d'ACTH.
Des travaux expérimentaux ont montré que l'HAD favorise la mémorisation alors que l'ocytocine aurait une action amnésiante.
Par ailleurs, la vasopressine en activant des récepteurs présents dans le cerveau intervient dans le comportement sexuel, au moins chez certaines espèces animales.

En plus l'utilisation de certaines drogues libère de la vasopressine, sur le long terme, les niveaux de vasopressine sont bas. donc un sniff et ça repars.

myo6 a écrit :
Ces produits,dont l'efficacité est reconnue,ont ^plusieurs inconvénients:
-la dispoibilité,sauf erreur de ma part,le modafinil et compagnie,sans ordonnance,on peut se gratter;
-ça reste des médicaments,non dénués d'effets secondaires
-quelle utilisation en faire???je rejoins Nith-Hayah sur le fait que je ne désirerais en aucun cas les utiliser de façon quotidienne,mais une utilisation récréative de ces substances,honnetement je voit pas le but... :?


- C'est une blague? Si on peut acheter de l'uranium, des RCs, des esclaves sur le net, des molécules largement utilisées par les bodybuilders, quoi de plus simple. En plus pour les -racetam par exemple, la neurotoxicité inexistante étant de notoriété publique, certains médecin les prescrive sans trop de soucis.

- Chaque molécules à ses spécificités bien sur, mais dans l'ensemble je le répète, ni accoutumance ( ou faible, phénibut étant le contre exemple parfait ) ni neurotoxicité ( pas tous ), quelques désagrément du style, chiasse, maux de têtes, insomnies, mais pas plus que le café et sur de rare personnes.

- L'utilisation? Partant du principe que les conso de la plupart des substances apporte son lot de désagrément, oxydation, brain zap, brouillard, problème de concentration, etc...que les nootropes corrigent, j'me suis dit...
Et puis même si tu n'a aucun de ces soucis, l'utilisation augmentera tes faculté dans ces domaines.
La plupart on un effet anxiolytique, etc....

Après c'est un budget conséquent, c'est sûr, et les produits doivent être de qualité pharmaceutique ( y'a de tout et n'importe quoi ).
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#12
On rentre déffinitivement dans une sociète à "pillules" Smile Pour le bonheur, ou le malheur des gens... Smile Bref..

Citation :Précautions : Le Piracetam peut accroître les effets de certaines drogues, telles que les amphétamines et les psychotropes.
Pourquoi?, enfin... Psychotropes c'est un peu vague => sa accroit les "effets" de tout ce qui passe dans une synapse?
If the doors of perception were cleansed every thing would appear to man as it is, infinite. William Blake.
#13
le phenibut c' est juste le vieux medoc gaba , avec un groupement (au hazard je dis) phenyl ou methyl en plus dans la chaine permetant une meilleure biodisponibilité et pis c' est tout .
il est avant tout , evidement gabaergique , et semble ressembler dans sa farmacodynamie (pas sa pharmacologies hein kingkong) a du GHB ou un benzo .

pour ce qui est des effets secondaires , aucune idée . jamais essayé . probablement accoutumance , du meme genre , mais plus faible qu' un autre produit de cette pharmacodynamie.
#14
CAS:69-81-8 a écrit :
le phenibut c' est juste le vieux medoc gaba

Pourquoi "le vieux medoc gaba" ?
#15
Plutonian_Catalyst a écrit :
[quote="CAS:69-81-8":7yycf5a8]le phenibut c' est juste le vieux medoc gaba

Pourquoi "le vieux medoc gaba" ?[/quote:7yycf5a8]

Par opposition au nouveau médoc gaba?

useless post count ++
"It's so fucking green here !"
Quand je serais grand je veux être blased comme Tiax
#16
Peut être parce qu'il est utilisé depuis plus de 40 ans tout simplement.
Comme le piracetam soit dit en passant, des molécules qui sont diffusées depuis fort longtemps.
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#17
Calibrae a écrit :
useless post count ++


Oh un geek mrgreen

Pour parler du post, je trouve les nootropiques ultra interessants, il serais interessant de savoir lesquels d'entre eux sont vendus sans ordonnances, j'ai la cagne d'aller voir mon medecin pour lui parler de ca ...

M'enfin au vu de tout ce que je lis sur les nootropiques, je vais pas tarder a y aller lui en gratter mrgreen
Hardcore, jusqu'à la mort.
#18
J'ai eu l'occasion d'essayer le modalfinil et moi qui ne supporte pas bien les stimulants (raideurs dans la nuque et tensions musculaires), je dois avouer que le sentiment d'éveil et de concentration est présent, constant et sans effet indésirable...

pour les nootropiques en générales, je suis curieux... et je vais peut-être bien tenté trois semaines d'un racetam...
pharmakon nepenthes....
#19
Calibrae a écrit :
Plutonian_Catalyst a écrit :
[quote="CAS:69-81-8":2befm69c]le phenibut c' est juste le vieux medoc gaba

Pourquoi "le vieux medoc gaba" ?


Par opposition au nouveau médoc gaba?

useless post count ++ [/quote:2befm69c]

c' est le meme produit auquel on a rajouté un groupe phenyl ou methyl , pour permetre une meilleure biodisponibilité ...c' est tout
le "phenibut" et le GABA sont le meme produit une foi metabolisé.
le phenibut a juste une meilleure biodispo

pour ce que j' en ai lu , n' etant pas specialement attiré par ce type de "nootropes" ^^

et comme il a eté dit plus haut .. aucun des produits cités ci dessus n' est nouveau .. ils sont partie integrante d' une mode d' une societé ou on recherche la competitivité , etre plus fort , plus intelligent, plus .....plus que les autres sans en payer les contreparties.
on ressort des produits largement épprouvés, car soi disant plus safe... mais rien de neuf sous le soleil apparement a part cette mediaisation du "bien etre" chimique sans effets secondaires.

bref chuis pas un pro du "racetam" donc jlaisse la place a ceux qui en sont
portez vous bien Smile
#20
CAS:69-81-8 a écrit :
c' est le meme produit auquel on a rajouté un groupe phenyl ou methyl , pour permetre une meilleure biodisponibilité ...c' est tout
le "phenibut" et le GABA sont le meme produit une foi metabolisé.
le phenibut a juste une meilleure biodispo


Je ne connais pas spécialement le métabolisme du phenibut, mais je doute fortement que le corps arrive à retirer le groupement phényl pour obtenir au final du GABA. D'ailleurs, ça voudrait dire que la métabolisation du phenibut produirait du benzène, et donc que ce dernier serait cancérigène...

Qui plus est, le phenibut n'agit pas seulement sur les récépteurs GABA (en fait seulement sur le GABAb), mais il augmente aussi le taux de dopamine dans le cerveau!
Si tu veux quelques renseignement en plus:
http://lucid-state.org/forum/showthread.php?t=3513

Bref, une molécule quand même différente du GABA (d'ailleurs, je ne suis pas sûr que ce dernier traverse la barrière du cerveau).
Et si je puis me permettre, l'ajout d'une fonction chimique change parfois de manière importante les effets d'une molécule! La lefetamine en est un bon exemple...
#21
KingKong a écrit :
du GABA (d'ailleurs, je ne suis pas sûr que ce dernier traverse la barrière du cerveau).
.


Nan, le GABA ne passe pas la barrière hémato-encéphalique, en cherchant un produit qui pourrait aider au sevrage GBL/GHB, je me suis tourné ( un peu naïvement ) vers le GABA. J'ai compris grâce à mp3421, que ça ne fonctionnerais pas. ET j'ai découvert le phenibut, qui lui la passe ( la barrière hemato machin ) peut aider, le phenibut amène vers les nootropes, les nootropes nous amène ici...d'autres avis sur les nootropes?

Pour ceux qui émettent des doutes ( société à pilule, etc...) quand on sait que tout n'est que chimie ( la dépression, le bien être, nos sentiments même ont une mécanique chimique ), qu'on accepte ici, cautionne même l'utilisation de substances induisant une modifications de la pensée. C'est un peu hypocrite nan?
De plus je continue de vous bassiner avec les propriétés anti oxydantes non négligeable de ces substances. Et la faible neurotoxicité.
On ne parle pas ici de fuir la réalité, ces problèmes, d'améliorer sa productivité au taf, d'entrer dans une malsaine "course à la performance", juste d'améliorer ces fonctions cognitives, dans des buts, pour ma part, beaucoup plus louable que ceux énoncés. Lecture, faculté de concentration améliorer dans le but d'étudier ( et pas pour passer un exam, pour la sacro sainte connaissance^^) etc..
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#22
Citation :Pour ceux qui émettent des doutes ( société à pilule, etc...) quand on sait que tout n'est que chimie ( la dépression, le bien être, nos sentiments même ont une mécanique chimique ), qu'on accepte ici, cautionne même l'utilisation de substances induisant une modifications de la pensée. C'est un peu hypocrite nan?

Peut être que tout n'est que chimie, mais là chimie n'est pas tout... Il y a d'autres choses importantes dans la vie de certains de nous que de nous mettre "a la table des medocs". Je considere que c'est une excellente idée, puisque des gens comme toi (ou pleins d'autres dans le forum) vont en prendre, en aprécier, et avoir un avis dessu (ce qui sert clairement a nous, spectateurs.) Mais de là a vouloir que tout le monde fasse la même chose.. Certeines personnes cherchent juste dans les drogue l'aspect recreatif, et laissent totalement de côté l'aspect "reflexion" (je ne fais pas partie de ces personnes.), d'autres n'ont pas le temps (un travail, une famille, une vie quoi..) pour prendre des pillules tous les matins etc.. Il y a milles raisons pour ne pas prendre des nootropics; ce qui ne veux pas dire que on s'oppose a l'idée forcément qu'il y en ait... Disons que personellement j'aime, j'aprécie, j'aimerais voir plus loin, mais non merci =)

Et par rapport a la phrase sur la société pillule, sa me faisait penser a le meilleur des mondes de Huxley, j'ai juste souri un coup, désolé.. Sa doit être chimique =)
If the doors of perception were cleansed every thing would appear to man as it is, infinite. William Blake.
#23
Mauvais préjugés si tu veux mon avis.
Peut-être une réflexion mal-tournée... :?
#24
et d' autres ont aussi une vie , une famille , et sont obligé de bouffer des pillules quand meme , parcequ' on ne choisis pas tout.
et quelque soit le degré de bien etre (du vital au leger) les ptites pillules sont importantes , tant qu' elles n' engagent pas un futur de souffrance.

donc meme si le sujet de ce genre de produit ne me passionnne pas , et bien , c' est interressant de comparer les differences de biodisponibilité du phenibut au gaba ou GBL.

je trouve meme le niveau de la discussion tres serieux graces a certaines personnes renseignées qui la font tourner.
donc soit plus tolerant pour ces pillules et les debats sur la pillule miracle en societéon peu en faire "au salon"
#25
Moi, aussi j'en viens peu à peu aux nootropics.
C'est simple après un trip, la descente et les jours suivants je me suis rendu compte que les aspects négatifs du trip prennent le dessus. Journée, difficile, baisse de l'humeur, irritabilité, difficultées de concentration, de mémorisation... bref c'est assez variable mais je constate qu'après un trip (ca dépent lequel biensur) j'ai certaines carences. Je me suis interessé a des molécules qui limite ces carences, voir même qui augmente quelque peu certaines capacités hors carences. Il ne s'agit pas pour moi de pillule miracle, ni de pillulles à prendre au long cours. Disons que je me fais de breve cure de santé avec certains produits, acides aminés ou vitamines. je me dis toujours qu'il vaut mieux prevenir que guérir.
Alors effectivement, la critique du tout chimique, et de la pillule pour tout et n'importe quoi pointe son nez: J'ai pas encore trouvé de Soma. Huxley lui même n'avait pas un avis si négatif sur ce plan. A vrai dire, dans une société idéale, quand mon corps et mon cerveau ont tous ce qu'ils ont besoin au niveau nutriments, pas de stres, pas de pollution, pas de pesticide ma foi, etc : ces pillules ne me serviraient à rien.
Donc je trouve ce topic interessant, car à mes yeux on est en plein dans une des branches du psychonautisme: Meilleurs compréhensions de soi-même, meilleurs compréhension de la neurochimie humaine, l'impact de certains produits sur des facultés psychologiques.
Je l'avoues mon trip c'est quand la chimie embrasse la psychologie. quand la matière embrasse l'esprit.. et ça c'est mon psychonautisme. Et toutes les eclairssisements empiriques pouvant être apportés face à ces doux mysteres sont bons à prendre. Allez mes amis psychonauts, encore quelques molécules a découvrir, encore quelques tests, quelques expérimentations, quelques partages d'avis, quelques échanges, quelques théories scientifiques ou spirituelles..

Oui après relecture, je me rends compte de ce besoin de livrer ma vision du psychonautisme..un peu hors sujet mais je vais en creer un topic.. revenons aux nootropics hum...
"Turn on, tune in, drop out.", Timothy Leary
#26
Sebastian a écrit :
Calibrae a écrit :
useless post count ++


Oh un geek mrgreen


Ha non si j'avais été un geek j'aurais écris
useless post count ++;

Sinon le grandoudini a parfaitement résumé mon point de vue sur la chose... Merci à toi d'ailleurs de m'éviter de taper un post dans le genre.

En gros, si ça fait du bien, et que ça fait pas de mal, pourquoi s'en priver?
"It's so fucking green here !"
Quand je serais grand je veux être blased comme Tiax
#27
Je pense que je me suis mal exprime. Je n'ai strictement rien contre les nootropics, ils m'interessent enormement. C'est juste que je considere que c'est ... dangeureux? Je veux dire, ce qui nous permet aujourd'hui de "nous fixer des limites" avec la drogue, c'est justement ça: l'aspect "up" le soir et l'aspect "down" le lendemain matin.. Je sais que j'ai un peu déconné hier avec de la md quand ma descente est vraiment grande.. J'ai juste un peu peur quant aux nootropics, d'une part car ils sont légaux (et en France en tout cas, on est tres tres friands des produits "pillule-complement alimentaire" qui nous font du bien, mais je pense que étant le pays qui a la plus grande consommation de AD au monde, ben, faut juste faire attention.) et que on vante ces proprietés, comme si s'était "un miracle" (
Citation :En gros, si ça fait du bien, et que ça fait pas de mal, pourquoi s'en priver?
)

Je pense que "sa pourrait mal tourner" c'est tout.. Maintenant, heureusement que on n'a pas des pubs pour des nootropics dans le metro, sa pourrait vraiment devenir dangereux, quand je pense que hier j'ai acheté du 5HTP et que il n'y à sur le papier descriptif a l'interieur de la boite aucune contre indication contre les IMAO ou contre les ISRS je trouve sa un peu ouf... Bref, je pense que le débat "pillule et societe" devrait se faire, mais pas dans ce topic. Ici, on parle de nootropics, et oui, clairement ce débat est enrichi par des personnes qui savent de quoi ils parlent. Voila Smile
If the doors of perception were cleansed every thing would appear to man as it is, infinite. William Blake.
#28
carpediem a écrit :
Je pense que "sa pourrait mal tourner" c'est tout.. Maintenant, heureusement que on n'a pas des pubs pour des nootropics dans le metro, sa pourrait vraiment devenir dangereux, quand je pense que hier j'ai acheté du 5HTP et que il n'y à sur le papier descriptif a l'interieur de la boite aucune contre indication contre les IMAO ou contre les ISRS je trouve sa un peu ouf...

C'est bien le seul exemple que tu pouvais trouver...
Les nootropiques représentent les molécules les plus innofensives en ce qui concerne les possibles "effets secondaires". Et quand on s'intéresse vraiment au sujet, je pense qu'on en vient assez rapidement à savoir respecter & calculer les différents dosages, les calibrer en fonction de nos besoins & réactions.... Donc le danger que tu évoques me semble être légèrement lié à une sorte de paranoïa.
Mais je te rassure, prendre des nootropiques ne m'éloigne pas du scepticisme pour autant. Ils éclaircissent et rendent les réceptions ou perceptions plus fluides. Il y a tellement de choses qu'on ne se laisse pas voir, ou dont on ne sait réellement se rendre compte, que la potentialisation qu'induisent ces substances apparaît d'une manière évidente comme un facteur qu'il serait certainement stupide de blâmer. Cette ouverture n'est que la simple révélation d'une matière déjà existante, qu'il est certes subtil d'apréhender, mais néanmoins & surtout, intéressant au plus au haut point de mettre à profit...
#29
Attend.
Je ne dis pas que prendre des nootropics c'est mal.
Je ne dis pas que j'en prendrais pas.
La seule chose que je dis c'est: la societe aujourd'hui, a mon avis, n'est pas prete a consommer ça. Comme tu l'as dit:

Citation : Et quand on s'intéresse vraiment au sujet, je pense qu'on en vient assez rapidement à savoir respecter & calculer les différents dosages, les calibrer en fonction de nos besoins & réactions....

Si les nootropics sont distribués massivement, c'est a dire, dans notre quotidien? Penses tu que on pourra vraiment les gerer? Déja que les gens prennent globalement les médicaments n'importe comment (personnellement j'ai toujours préféré écouter mon corps, que suivre une notice médicale. (ce qui ne veux pas dire que je ne lirais pas la notice). Mais c'est par ce que, comme la plus part des gens qui sont ici, j'ai fais la démarche de me renseigner un tout petit peu sur les drogues.

Donc, est ce que tu penses que en distribuant les nootropics de maniere massive (en gros, comme Dolipran), les gens ordinaires qui ne font aucune recherche, mais qui sont tentés par se produit, pourraient n'en tirer que des benefices?
Je suis pas parano, et je te trouve bien agressif pour quelqu'un qui prends des nootropics.
Je pense juste que comme toute drogue, les nootropics doivent être distribués, partagés, mais en les introduisants correctement dans la societe, avec énormement de pédagogie et d'information. Et aujourd'hui, je ne trouve pas que la plus part des gens qui prennent des medocs soient informés et meme sachent quelque chose sur le produit qu'ils consomment (il suffit de faire un sondage dans la rue sur "est ce que l'aspirine est un anticoagulant?")
Me traiter de paranoiaque pour ça, c'est un peu abusé.
If the doors of perception were cleansed every thing would appear to man as it is, infinite. William Blake.
#30
carpediem a écrit :
La seule chose que je dis c'est: la societe aujourd'hui, a mon avis, n'est pas prete a consommer ça.

Pourquoi t'intéresses-tu tant à la société?! Il n'est pas question de distribuer des nootropiques au peuple à ce que je sache.

carpediem a écrit :
Si les nootropics sont distribués massivement, c'est a dire, dans notre quotidien? Penses tu que on pourra vraiment les gerer?

Pourquoi seraient-ils, justement, "distribués massivement" ? Pour moi la question d'après ne se pose pas. Ce "on" me dérange. Mais à priori il y a peu de risque que ça "dégénère" (puisque tu donnes l'air alarmé), bien au contraire à mon humble avis!

carpediem a écrit :
Déja que les gens prennent globalement les médicaments n'importe comment (personnellement j'ai toujours préféré écouter mon corps, que suivre une notice médicale. (ce qui ne veux pas dire que je ne lirais pas la notice). Mais c'est par ce que, comme la plus part des gens qui sont ici, j'ai fais la démarche de me renseigner un tout petit peu sur les drogues.

Essaies juste d'éviter l'amalgame, les nootropiques qui sont prescrits sur ordonnances ne le sont pas à titre "nootropique", tout simplement parce que notre médecine occidentale veut des causes & des solutions définies.

carpediem a écrit :
Donc, est ce que tu penses que en distribuant les nootropics de maniere massive (en gros, comme Dolipran), les gens ordinaires qui ne font aucune recherche, mais qui sont tentés par se produit, pourraient n'en tirer que des benefices?

Je n'y songe pas, puisque l'intérêt est relatif à l'individu. Mais je pense que les bénéfices viennent tôt ou tard par se présenter d'eux-même. Aurais-tu des peurs infondées?

carpediem a écrit :
Je suis pas parano, et je te trouve bien agressif pour quelqu'un qui prends des nootropics.

C'était une simple idée, quand bien même elle ait pu te paraître aggressive je n'y vois aucun rapport avec les nootropiques.

carpediem a écrit :
Je pense juste que comme toute drogue, les nootropics doivent être distribués, partagés, mais en les introduisants correctement dans la societe, avec énormement de pédagogie et d'information.

Je ne trouve pas plus mal le fait que ça ne soit pas énormément accessible à vrai dire. L'introduction dans la société pourrait servir, mais ce n'est hélas pas suffisamment reconnu. Et je ne pense pas qu'il faille plus de pédagogie qu'avec les médicaments sur ordonnance. C'est une question de convenance, c'est d'ailleurs pour cela que je suis content qu'il n'y ait pas d'"ordonnance". Ca ne doit pas être un "ordre" mais une décision partant d'une envie ou d'un besoin d'amélioration de facultés cognitives Smile.

carpediem a écrit :
Et aujourd'hui, je ne trouve pas que la plus part des gens qui prennent des medocs soient informés et meme sachent quelque chose sur le produit qu'ils consomment (il suffit de faire un sondage dans la rue sur "est ce que l'aspirine est un anticoagulant?")
Me traiter de paranoiaque pour ça, c'est un peu abusé.

Je ne t'ai pas traité de paranoïaque mais simplement soulevé la thèse d'une légère paranoïa. Les risques sont réduits, et l'optique favorable; les gens qui s'y intéressent vraiment ne vont pas prendre ça aussi à la légère qu'une simple ordonnance... C'est un domaine qui n'est pas forcément à la portée de tout le monde mais je pense que chacun peut y trouver son intérêt avec un minimum d'ouverture d'esprit évidemment.


Topics apparemment similaires...
  Nootropiques et TSO / surmenage Babayaga 1 592 07/03/2019 20:35
Dernier message: Magicarpe
  Les sites de nootropiques Malsite 7 1,015 22/10/2018 17:48
Dernier message: Magicarpe
Rainbow Aperçu des Nootropiques Magicarpe 2 1,713 22/03/2018 00:26
Dernier message: Trickster
  Nootropiques et anxyolitiques ? DouceNuit 9 1,814 19/06/2015 19:15
Dernier message: DouceNuit
  Nootropiques ? jolazef 8 5,725 20/03/2005 19:03
Dernier message: rhapsody



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.