Vétérans de l'héro

  • Auteur de la discussion Auteur de la discussion Gamida
  • Date de début Date de début
Arf, le shop sur lequel je compte commander vient d'U.K. je crois ... ( B......B.... , je sais pas si ça te dit quelque chose, et je sais pas si j'ai le droit de faire ça donc au pire dites le moi et je supprimerai la parenthèse ).

Après niveau de ma consommation, comme je l'ai expliqué auparavant, j'ai déjà eu un gros soucis d'addiction ( Pour en revenir a l'héro ), ça a failli niquer ma vie, mais j'ai su être assez raisonné pour y mettre interme, donc crois moi je ne ferais pas 2 fois la même erreur, même avec un produit totalement différent ! Quand je te disais tous les 15-30 jours, je voulais juste dire par là que je préfèrerai commander une fois pour une durée assez importante ( pour que tu sache j'essaye d'espacer les prises le plus possible, genre un mois environ entre chaque grosse démonte ), plutot que devoir recommander toutes les 3 semaines si jamais j'ai des évenements de prévu, parce que a trop commander ( surtout si je commande directement avec ma carte banquaire ) j'vais être tricard rapidement je pense .

J'ai lu entiérement le topic que tu m'as joint " Justice / Droits / Risques ", et wouaho, ça fait quand même bader, même si on peut en tiré quelque conseils, c'est plus flippant qu'autre chose !
 
Arf, le shop sur lequel je compte commander vient d'U.K. je crois ...

Après niveau de ma consommation, comme je l'ai expliqué auparavant, j'ai déjà eu un gros soucis d'addiction ( Pour en revenir a l'héro ), ça a failli niquer ma vie, mais j'ai su être assez raisonné pour y mettre interme, donc crois moi je ne ferais pas 2 fois la même erreur, même avec un produit totalement différent ! Quand je te disais tous les 15-30 jours, je voulais juste dire par là que je préfèrerai commander une fois pour une durée assez importante ( pour que tu sache j'essaye d'espacer les prises le plus possible, genre un mois environ entre chaque grosse démonte ), plutot que devoir recommander toutes les 3 semaines si jamais j'ai des évenements de prévu, parce que a trop commander ( surtout si je commande directement avec ma carte banquaire ) j'vais être tricard rapidement je pense .

J'ai lu entiérement le topic que tu m'as joint " Justice / Droits / Risques ", et wouaho, ça fait quand même bader, même si on peut en tiré quelque conseils, c'est plus flippant qu'autre chose !

Ajout de ton deuxième message (mais la flemme de faire un mélange des deux, sorry), ça avait pas du buguer en fait, et évitons les doubles/triples posts :yawinkle:

Je t'avais répondu mais ça a du bug, donc je recommence !

Le site sur lequel je dois commander est aussi un shop U.K. ,j'ai du soucis à me faire alors ? (edit : pas le droit effectivement :yawinkle:)
Et si il ya mon nom ou la facture dans le courrier, je risque donc quelque chose ? J'ai lu tous les messages sur le lien du post que tu m'as filé "Justice / Droits / Risques " ,et ça fait un peu bader, ya des conseils à prendre, mais ya pas mal de gens qui se font attraper également ..

Et non, t'en fait pas j'ai déjà subit une addiction ( avec l'héro justement ), donc je ne suis pas près de refaire la même erreur crois moi ( pour info j'essaye d'espacer mes grosses défonces d'un mois environ à chaque fois ). J'me suis mal exprimé p-ê, je voulais dire par la que je préfère faire une commande de quelques grammes d'un coup et les faires durés plutot que de commander 1g toues les 3 4 semaines ..

Encore merci de tes réponses !
 
Je pense que l'endroit est approprié pour cette question .
Comme ça, pour savoir , j'ai toujours cru qu'un antagoniste pris avec un anti-antagoniste, annulé l'effet .
Vous vous doutez bien que je parle d'une situation subu + morphine par exemple .
Mais voilà j'ai entendu y'a peu de temps de la part d'un médecin en palliatif, que c'était faux .
Il se peut qu'il y a des contres sur certains point mais pas sur la récréatif de la chose apparemment ...

J'ai déjà vu des gars mélanger leur brune avec du subutex et je leur disais que c'était n'importe quoi.Mais va t'en essayé d'expliquer machin antagonistes contre son contre = o_o .... ouais voilà.

Mais après avoir entendu ça, j'aurais aimé avoir votre avis et même la vérité je pense .... Merci .
 
Ouppsss, cela aurait été avec plaisir, mais vraiment , je ne comprend m^me ps de quoi tu parles (enfin non, je plaisante mais je ne suis pas loin de ne rien comprendre ;o) ).
Peut être qu'un plus calé sur les aspects chimiques pourra te répondre.

Normalement c'est ce que tu dis, un mec accro a l'hero à qui tu donne du Subbu, ben normalement tu lui créer une crise de maque carabiné dont il va se souvenir.
A mon avis c'est carrément criminelle et il faut être une vrais ordure pour faire un truc de ce genre en en étant conscient.

C'est étonnant que tu ai vu des mecs mélanger les deux et le consommer.
Bizarre.
 
J'avais déjà tenté à l'époque ce mélange, ça donne simplement plus de nausées et des sensations de malaise.

J'étais vite revenu à la brune.

(C'était avant que j'ai le delic de vouloir arrêter, vers les années 2002)

Combo foireux..
 
Dans les nombreux retours que j'ai pu en avoir d'utilisation d'un combo Opiacés + Buprénorphine , souvent voire la plupart du temps par méconnaissance parfois par expérience, le syndrome de manque était tellement douloureux que 100% des utilisateurs ne souhaitaient pas retenter l'expérience .
Autant en soins palliatifs ainsi que dans le traitement de la douleur on utilise de + en + la méthadone de part sa demi-vie importante et la possibilité d'association avec d'autres morphiniques, autant bupré+morphine ne représente aucun intérêt .
La Bupré se fixant très solidement au récepteur , les agonistes purs ne peuvent facilement la déplacer et leur administration risque au mieux d'être inefficace.
 
Ouais en fait avec la bupré normalement tu vas moins sentir l'autre opi que tu vas prendre.
Je dis bien normalement car j'arrivais à mélanger avec de la morphine en ayant un effet "sympa".
Mais j'utilisais une petite dose de bupré par dessus histoire de booster le tout, et ça marchait très bien. Si tu prends une trop grosse dose par contre ça fait l'effet inverse, ça va masquer les effets et risque de te filer des symptômes de manque. Symptomes dont tu ne peux pas te débarrasser avant qu'un des 2 produits cesse d'agir. Pas marrant quoi.

Et vu que ça masque un peu les effets, tu vas avoir tendance à doser très fort la morphine, ça augmente le risque d'OD. Même si tu ne le sens pas, le produit agit quand même sur ton corps.

Enfin voila, c'est délicat la bupré en mélange, faut bien connaître les produits. Avec l'habitude y'a moyen de se débrouiller.
Dans tous les cas, la bupré seule a très peu d'intérêt récréatif et c'est très bien comme ça.

Après bien sûr c'est contre productif avec le TSO toussa toussa (je sais pas si ça t'est prescrit mais voila).
 
Petit topo sur ces trois derniers mois... Mon sevrage continue son bonhomme de chemin, je suis approximativement à 13-14mg de méthadone par jour (approximativement car j'ai demandé à pas être informé des paliers pour ne pas faire entrer en jeu l'aspect psychosomatique que j'ai tendance à entretenir...)

Donc ça va plutôt pas mal si ce n'est que j'ai mal aux dents (rien à voir avec le sevrage) et que j'ai de moins en moins d'appétit, j'ai rajouté un trou à ma ceinture hier... Je sais pas si c'est une conséquence du sevrage mais je maigris à vue d'oeil alors que je n'étais déjà pas bien épais... J'ai jamais d'appétit, même quand j'ai faim je dois me forcer à manger car rien ne me fait envie... Mais sinon je dors bien (quand ma rage de dents me le permet), j'ai le nez qui coule et des impatiences dans les jambes les dernières heures avant de prendre ma métha mais rien d'insupportable... Quelques sautes d'humeur aussi, j'ai l'impression d'être plus sensible et de retrouver gentiment contact avec mes émotions... Mais mes collègues de travail ne se plaignent pas encore donc ça doit aller j'dois pas être trop invivable...

Sinon je me tiens toujours sagement bien éloigné de l'héroïne et ça ne me manque pas... Bon, j'ai consommé deux fois de l'opium le mois passé pour adoucir des descentes de speed un peu abruptes, ingéré respectivement 650 et 700mg.., ben ça m'a rappelé que j'aime toujours autant ça les opiacés et que j'ai intérêt à garder mes distances !

Mais comme je vous disais j'ai mal aux dents, et un collègue pas au courant de mes addictions m'a gentiment dépanné une bouteille de 30ml de chlorhydrate de tramadol... J'ai lu beaucoup de mauvaises choses sur ce produit, très addictif donc pour l'instant j'y ai pas touché... D'autant plus qu'en interaction avec la métha c'est pas conseillé (risque de syndrome sérotoninergique, abaissement du seuil épileptique et autres joyeusetés du genre si j'ai bien compris...) Mais ce flacon me fait méchamment de l'oeil quand la douleur devient trop vive... J'ai posé la question à la pharmacie où on me prescrit mon traitement de savoir si il y avait un risque d'en prendre 50 ou 100mg mais on a gentiment éludé la question en me vendant un bain de bouche antiseptique... Sympa le service...

Donc, à savoir que ce n'est qu'en extrême dernière mesure si la douleur devait devenir vraiment intolérable (pour l'instant c'est extrêmement douloureux mais jamais très longtemps et ça se réveille 3 ou 4 fois dans la journée) y aurait-il un risque réel à prendre du tramadol avec mes environ 14mg de méthadone quotidien... Et combien devrais-je ne pas dépasser ? 50mg ? 100mg ? Si vous avez une idée sur la question vos conseils sont bienvenus...

Merci de m'avoir lu, à bientôt...
 
Salut Tumbleweed. Dis ? Comment fais-tu pour ne pas savoir la dose de Metha que tu prends (même si tu n'es pas informé des palier, c'est quand même toi qui mange les gélules ou qui bois les flacons) ? Pour le reste, chacun de nous réagi differemment mais j'peux te dire que me concernant, je suis à 12mg/j et je grossis comme une merde (10kg en 10ans). J'imagine donc que mon stockage de graisse et ta perte de poid ne sont pas directement imputables à la metha mais plutot à nos modes de vie respectif (perso je ne fais pas assez de sport, je bosse devant un ordi h24 et je mange trop de charcut' et de fromage .. hum hum.. cqfd). Concernant les impatiences dans les jambes, j'sais pas si ça pourra t rassurer mais j'en ai eu énormément l'an dernier mais ça a finalement disparu sans que je ne fasse quoi que ce soit.. Et sinon j'ai passé moi aussi une période de merde avec les dents avant de finalement aller chez le dentiste (à ce propos, les dentistes sont obligés de piquer, repiquer et charger les doses d'anesthésie pour que ce soit supportable pour moi, meme si ça reste très douloureux. Savez-vous si la metha a t'elle un impact là dessus ?) et le seul médoc qui arrivait à me calmer c'était du Dextropropoxiphene mais il me semble qu'il a été interdit maintenant. Je ne connais pas le chlorydrate de Tramadol donc j'vais pas pouvoir t'aider sur ce point. Bon courage à toi en tous cas ;)
 
En fait c'est simple je suis en prescription journalière, donc je passe tout les jours à la pharmacie prendre mon flacon sur lequel n'est noté, à ma demande, aucun dosage... Ils ont remplacé le dosage inscrit par "Sevrage"... Mais cela depuis que j'ai atteint les 20mg et qu'on continue le sevrage progressif, je sais toujours qu'en théorie on me baisse d'un mg toutes les deux semaines donc je sais approximativement où j'en suis sans connaître exactement le jour précis de baisse... C'est surtout parce que j'ai tendance à trop interpréter la moindre petite gêne comme un signe de manque, alors que si je ne sais pas qu'on m'a baissé tel jour je m'écoute moins...

Pour la perte de poids ça doit être selon le rythme de vie et la morphologie en effet si toi ça te fait plutôt prendre... Mais je suis pas un grand sportif mais je bouge pas mal dans mon travail et je mange presque plus que des fruits et des yahourts... Et pour les impatiences tu es en sevrage aussi et c'est passé avant la fin ou tu restes stabilisée à 12mg ?

Pour l'anesthésie je sais pas vraiment mais c'est vrai qu'un matin mon dentiste avait du me repiquer plusieurs fois et m'avais posé la question de savoir si je prenais des médicaments... Quand je lui ai dit que j'étais sous méthadone il m'a demandé si je l'avais prise aujourd'hui et à ma réponse négative il avait reporté le rendez-vous au lendemain marqué en grand sur la carte de RDV "Après méthadone"... :| J'étais sceptique vu la demi-vie de la méthadone mais qui sait...
 
wow nice moi jsuis encore a 40... (j ai start a 80) et j attend d être dans une "bonne phase" pour faire mes réductions, si pendant une semaine sa s passe j en parle au doc,
mais le problème : j ai toujours "un stock" et il m arrive de compulser certain jour :'( j devrai tout balancer le "stock") mais bon le coté, "réduire" sans savoir, tu prend ton flacon fait ta journée , me plait, j en parlerai a mon doc.
car comme toujours j était sous valium, si un jour on m aurait donné un cachait bleu, j aurai été moins anxieux rien que par l effet placebo
 
Ah yes ok je vois. Je t'avoue que moi aussi j'interprète énormément tous les petits signaux comme des trucs liés à la metha mais je sais qu'il y a bcp de réactions psycho-somatiques là dedans (genre chez moi le baillement c'est LE truc somatique par excellence, dès que je sais que j'ai oublié ma metha, je me mets à bailler...°_O) . Perso comme je suis sous gélulles c'est moi qui prends chez moi donc je ne peux pas faire ça à l'aveugle. C'est pour çq que je te posais la question car je ne comprenais pas. Pour les impatiences c'est passé au cours des seuvrages, sur plusieurs mois,très progressivement sans que je m'en aperçoive. J'en avais de moins en moins puis aujourd'hui plus rien. Je t'avoue que je gère mon seuvrage de façon un peu bizare puisque je descend de 10% tous les 3 mois environ. C'est vraiment très long mais au moins je ne fais jamais marche arrière et je me stabilise completement sur chaque dose avant de redescendre. Donc pour la disparition des impatiences ça s'est fait au cours de l'an dernier, avant, pendant et après les paliers de diminution. Merci pour le retour sur les anesthésies, je pense que la metha doit donc avoir un impact (bon ça va t'as échappé à la mention TOXICOMANIE A PRENDRE EN COMPTE écrit en gras sur le cahier de la secrétaire ahah).
 
enjy70 a dit:
wow nice moi jsuis encore a 40... (j ai start a 80) et j attend d être dans une "bonne phase" pour faire mes réductions, si pendant une semaine sa s passe j en parle au doc,
mais le problème : j ai toujours "un stock" et il m arrive de compulser certain jour :'( j devrai tout balancer le "stock") mais bon le coté, "réduire" sans savoir, tu prend ton flacon fait ta journée , me plait, j en parlerai a mon doc.
car comme toujours j était sous valium, si un jour on m aurait donné un cachait bleu, j aurai été moins anxieux rien que par l effet placebo

Je suis vraiment le seul sur ce forum à être en prescription journalière et ne pas avoir de métha à la maison pour plus de 3 jours les week-end et 7 jours exceptionnellement pour les vacances on dirait... Pourtant c'est un bon moyen de pas déconner... En tout cas pour moi ça marche... Si ça peut t'aider j'espère que ton médecin et ton pharmacien pourront t'aménager un truc du genre ça doit pas être impossible...

A moins que quand tu parles de "stock" c'est d'un autre produit que tu parles...:yawinkle: Dans ce cas c'est une autre problématique...
 
non stock de flacon, que je rince pas , alors je rince 10 flacons, sa me boost, mais jsais que c est pas raisonnable, et quand jprend un jour moins c est un flacon économisé, sa me rassure, si jamais j ai un jour de retard sur mon ordonance ou autre jsais que jai de quoi faire
 
Bon courage !!

T'inquiètes pas pour le fait de maigrir c'est tout à fait normal. Essai de pas sauter de repas, de te forcer à manger même quand t'as pas faim. C'est ce que je faisais sur la fin, j'avais perdu trop de poids aussi. Enfin pas tant que ça, mais j'étais déjà maigrichon alors bon…^^

C'est bien ton système de ne pas savoir à quel dosage tu es et de ne pas avoir de stock. Ca doit éviter pas mal de tentations !! Genre redrop quand t'as un peu froid… Au lieu de juste mettre un pull…^^
 
Je ne suis pas certain d'avoir ma place sur ce topic mais j'aimerais parler d'une période de ma vie où j'ai consommé quotidiennement de l'héroine.
Cela n'as duré que 3 mois et demi 4 mois(rien a voir avec vos expérience de consommations étalée sur plusieurs années.heureusement) mais j'en étais arrivé à détester tout ce que je voyais en sortant de chez moi. les rayons du soleil était comme une agression ,les passants me mettaient une rage intérieur qui persistait bien après les avoirs croisés, le chant des oiseux m'énervaient viscéralement bref je ne supportais absolument plus rien. Et il m'as fallut quelques semaines pour me rendre compte que c'était la dépendance qui s'était installée. Aux débuts je pensais que j'avais trouvé une drogue parfaite qui me permettait de me sentir bien mais je n'avais pas compris que rapidement elle était devenue mon seul intérêt .Je me sentais supérieur aux autres et au fonctionement répétitif de la vie citadine.

"Il existait un produit capable d'effacer toutes douleurs physique et mentale et ces cons la dénigraient pour une vie de servitude robotisée."En tout cas c'est comme ça que je le percevais. j'ai arrêté la formation ou je travaillais et je ne mangeais plus que des pates à, l'huile d'olive. J'étais tombé dedans mais heureusement pour moi ce que j'ai vécu ne devait être que les prémices de l'addiction et j'ai donc pus arrêter cette forme de suicide assez facilement. Bon j'avoue j'ai cassé des trucs ,je me suis battus avec des gens ,j'insultais mes amis,je restais enfermé chez moi les rideaux fermés pendant des jours mais un mois plus tard bien que j'ai, gardé une certaine hargne qui à progressivement disparue en reprenant ma formation j'en avait fini avec l'héro.


j'en ais fumé quelques années plus tard épisodiquement mais sans y trouver plus qu'une légère satisfaction presque enfantine et j'ai rapidement dégagé les héroïnomane de mon entourage pour me focaliser sur mes amis.

ps:je me demandais si ce dégout pour toute relations humaines ou toute chose que je voyais était un symptôme récurent chez les consommateur d'opiacé. Parce que les héroïnomanes que j'ai rencontré était plutôt du genre paisible et désinvolte mais tous en grosse galère d'argent.

bon bref ...suis pas tombé dedans mais je n'avais jamais été à ce point influancé pars un stupéfiant
 
Salut,
J' ai bientôt 32 ans, j' adore les opiacés depuis que j'en ai 18...
Mais évidemment j'ai vite subi ma dépendance...
Au bout de 2 ans d'usages irréguliers je suis passé au shoot et au sub en même temps, puis au shoot de sub(et sken), puis au bout de an de shoot de sub et de came, je suis passé à la métha. Et j'ai fini par décrocher en novembre 2013. Soit 9 ans de traitement méthadone en ayant commencé à 100mg.
Le tout entrecoupé de voyage à Rotterdam, de deal, et de périodes "speedball shoot" infernales...
Après avoir déccroché j'ai commencé à voyager. De retour dans ma petite ville...
J'ai fait un tour dans les champs dits "pharmaceutiques", et je me suis récolté 20 gr d' opium.
A partir de là, j'ai recommencé une dépendance, j' ai recommencé à trouver des plans came, et je suis retombé dedans. Grosse déprime, perte totale de mon estime et grosse HONTE, qui m'a incité à m'enfermer(pendant 6mois)...
J'ai quand même gardé mon boulot, et j'ai fini par repousser les portes de mon petit centre de soins pour toxicos, afin de recommencer une TSO.
la route est longue !!
 
Salut à toi bon courage et chapeau pour garder ce côté positif qu'on sent dans ton écriture. J'te souhaite de bifurquer au plus vite de c'te route pavée d'pavot. Si tu veux y'a un ptit groupe sur le fofo où on s'parle entre amoureux du bitume.
 
okuza a dit:
ps:je me demandais si ce dégout pour toute relations humaines ou toute chose que je voyais était un symptôme récurent chez les consommateur d'opiacé. Parce que les héroïnomanes que j'ai rencontré était plutôt du genre paisible et désinvolte mais tous en grosse galère d'argent.

Salut, je suis nouveau ici, et héroïnomane pendant 7ans, et 5 ans sous subutex.
Pour te répondre, je dirais que l'héroïnomane c'est quelqu'un qui ne compte sur personne, mais n'a rien contre eux pour autant. Hormis si une personne l'empêche de consommer, alors dans ce cas... disons que ça pourrait facilement dérapé jusqu'au meurtre.
Sinon oui, sous héro on a besoin de personne, mais on a toujours besoin d'argent...
C'est d'ailleurs même souvent la mission première, trouvé de l'argent pour éviter le manque.
 
Le problème averc l'héroïne c'est que ça devient notre seul et unique problème. Et ce fait, fonctionne pour certains comme un choix de vie.
Tant qu'à faire? A la vie à la mort?
C'est plein de regret qu'on choisi de supprimer tout ses problèmes, en choisissant de se concentrer sur un seul.
 
Retour
Haut