Gélules vides à Libération prolongée pour sevrage opioides

  • Auteur de la discussion Auteur de la discussion WhereismyMind
  • Date de début Date de début

WhereismyMind

New member
Bonjour.

Pour faire bref, je suis reparti dans un début d'addiction aux opioides ces derniers temps, depuis mi novembre 2023.

L'opioide en question c'est du O-DSMT aussi appelé o-desmethyltramadol. C'est un RC et aussi le metabolite principal qu'on trouve dans les médicaments tramadol.

Les effets typiques opioides/opiacés sont bien plus présent par rapport au tramadol. Sur ce point le o-dsmt est environ 4 fois plus fort. Mais il n'a pas d'effets antidépresseurs comme le trama dû à son absence d'activité sur la sérotonine.

De 2014 à 2019 j'ai connu une sévère addiction au tramadol (1600mg par jour, une dose qui pourrait aisément tuer un non initié) et j'ai réussi à me sevrer avec une diminution progressive. Mais le fait que les cachet que je gobais étais du LP (Libération prolongée) à rendu la diminution et le sevrage plus facile. Même si c'était pas une partie de plaisir bien évidemment.

Avec le o-dsmt, les effets durent en moyenne de 6 à 7h. La ou le tramadol LP me tenait au minimum 12h et souvent plus. Ce qui fait que j'ai une tendance au redrop compulsif, que je n'avais pas avec le trama LP. Vu que j'envisage une diminution progressive jusqu'à l'arrêt (les shops RC hollandais fermeront leurs porte en juillet suite à arrêté du gouvernement), j'aimerais me faire mes preparations pour du LP afin d'établir mon programme de sevrage progressif et limiter à une prise matin et une prise le soir.

J'ai vu sur internet qu'on peu acheter des gélules vides, souvent achetées pour la prise de compléments alimentaire. Mais je n'ai vu aucune mention "Libération prolongée" ce qui m'étonne car plein de médicaments utilisent cette forme donc ça doit exister.

En revanche on trouve des gélules "gastro résistantes", "acido résistantes", ou encore a Libération RETARDEE (et non prolongée).

Est ce que ce sont tous des termes pour dire Libération prolongée ou bien c'est différent ?

Si quelqu'un s'y connaît ou à déjà utilisé ce type de gélules, je serais vraiment intéressé d'avoir votre retour.

Merci, et prenez soin de vous !
 
C'est clairement bien différent.
LP (ER en anglais)= libération prolongée = libération qui va se faire de façon si possible constante mais en plus lent.
Ça passe par des méthodes de fabrication complexes, soit par création de granules ou de gels de polymères biodégradables (style Skenan LP), soit par des encapsulations osmotiques comme le Concerta par exemple. C'est vraiment pas simple à faire et c'est cher, et pour s'assurer de la libération, on fait des tests pharma complets pour s'assurer que le profil de libération soit conforme. À ce jour, je n'ai jamais vu de système de libération LP disponible pour y mettre facilement son propre principe actif, et ayant étudié dans la pharma, je suppose qu'on m'en aurait parlé vu comment ça simplifierait les préparations.

Les gélules en HPMC épaisse ou autres dérivés cellulosiques que tu as trouvé permettent une libération retardée (LR) : la gélule va prendre du temps à être détruite dans l'estomac vu que l'acidité aura de la peine à les détruire, mais une fois qu'une fente est faite dans la gélule, le principe actif va se dissoudre très vite dans l'estomac. En gros, c'est vraiment juste un décalage du pic de libération du principe actif, mais ça ne modifie pas la longueur de la libération à partir du moment où elle commence.
C'est utile pour délayer un effet (par exemple prendre un comprimé le soir pour qu'il agisse à minuit). Certaines formes LR sont aussi gastrorésistantes : la capsule se ramollit seulement à pH neutre voir un peu basique, ce qui est utile pour protéger les principes actifs de l'acidité de l'estomac et les libérer seulement dans l'intestin.
Enfin, toutes ces formes (LP/LR/gastrorésistantes) sont rassemblées sous le terme LC (CR en anglais) = libération contrôlée, qui veut tout et rien dire du coup, enfin juste que la préparation galénique a eu un traitement particulier pour changer la libération.

Exemple ici : en bleu, de la libération instantanée (LI), en noir de la libération retardée (LR) et en rouge de la libération prolongée (LP)
proxy-image (1).jpg

Donc désolé il n'y a pas de solution simple et efficace pour faire des systèmes en LP propres chez soi. Il faut généralement vérifier dans des formulations similaires la méthode de préparation et les autres excipients, granuler tout ça avec un polymère adapté (ce qui demande des machines dédiées pour avoir de la granulation de qualité) et ensuite faite l'encapsulation, puis tester les concentrations solubilisées en conditions contrôlées à différents moments en modifiant le pH au cours du temps pour enfin faire des calculs et voir si ça a bien marché. Et sinon, tout recommencer en modifiant la formulation.
C'est pas fun. Tu peux essayer à la maison en faisant juste un mélange HPMC + éthanol pur (pas dénaturé !) + principe actif et essayer de granuler ça puis d'encapsuler, mais je doute que ça soit très fructueux sans avoir moyen de faire des tests de libération in vitro ni d'être régulier dans l'homogénéisation de ta granulation (oui c'est important, l'impact est évident sur le profil de libération).
 
Dernière édition:
C'est clairement bien différent.
LP (ER en anglais)= libération prolongée = libération qui va se faire de façon si possible constante mais en plus lent.
Ça passe par des méthodes de fabrication complexes, soit par création de granules ou de gels de polymères biodégradables (style Skenan LP), soit par des encapsulations osmotiques comme le Concerta par exemple. C'est vraiment pas simple à faire et c'est cher, et pour s'assurer de la libération, on fait des tests pharma complets pour s'assurer que le profil de libération soit conforme. À ce jour, je n'ai jamais vu de système de libération LP disponible pour y mettre facilement son propre principe actif, et ayant étudié dans la pharma, je suppose qu'on m'en aurait parlé vu comment ça simplifierait les préparations.

Les gélules en HPMC épaisse ou autres dérivés cellulosiques que tu as trouvé permettent une libération retardée (LR) : la gélule va prendre du temps à être détruite dans l'estomac vu que l'acidité aura de la peine à les détruire, mais une fois qu'une fente est faite dans la gélule, le principe actif va se dissoudre très vite dans l'estomac. En gros, c'est vraiment juste un décalage du pic de libération du principe actif, mais ça ne modifie pas la longueur de la libération à partir du moment où elle commence.
C'est utile pour délayer un effet (par exemple prendre un comprimé le soir pour qu'il agisse à minuit). Certaines formes LR sont aussi gastrorésistantes : la capsule se ramollit seulement à pH neutre voir un peu basique, ce qui est utile pour protéger les principes actifs de l'acidité de l'estomac et les libérer seulement dans l'intestin.
Enfin, toutes ces formes (LP/LR/gastrorésistantes) sont rassemblées sous le terme LC (CR en anglais) = libération contrôlée, qui veut tout et rien dire du coup, enfin juste que la préparation galénique a eu un traitement particulier pour changer la libération.

Exemple ici : en bleu, de la libération instantanée (LI), en noir de la libération retardée (LR) et en rouge de la libération prolongée (LP)
Voir la pièce jointe 811

Donc désolé il n'y a pas de solution simple et efficace pour faire des systèmes en LP propres chez soi. Il faut généralement vérifier dans des formulations similaires la méthode de préparation et les autres excipients, granuler tout ça avec un polymère adapté (ce qui demande des machines dédiées pour avoir de la granulation de qualité) et ensuite faite l'encapsulation, puis tester les concentrations solubilisées en conditions contrôlées à différents moments en modifiant le pH au cours du temps pour enfin faire des calculs et voir si ça a bien marché. Et sinon, tout recommencer en modifiant la formulation.
C'est pas fun. Tu peux essayer à la maison en faisant juste un mélange HPMC + éthanol pur (pas dénaturé !) + principe actif et essayer de granuler ça puis d'encapsuler, mais je doute que ça soit très fructueux sans avoir moyen de faire des tests de libération in vitro ni d'être régulier dans l'homogénéisation de ta granulation (oui c'est important, l'impact est évident sur le profil de libération).
Merci pour cette réponse bien détaillée. C'est bien ce qu'il me semblait. Retardé ou gastro résistant met plus de temps à éclater mais après c'est meme durée.

J'arrive plus à retrouver, un site ou dans la description ils parlent de Libération retardée et derrière "aussi appelé Libération prolongée". Peut-être que le site en question ne sais pas exactement de quoi il parle, ou alors c'est des bien LP mais j'en doute...

C'est vraiment dommage, je n'ai nullement les connaissances pour bidouiller un truc du genre. Et le sevrage s'annonce plus compliqué si je ne peu pas mieux étaler ma conso sur la longueur et reduire mes prises à 2/j
 
Oui, je pense que le site s'est embrouillé, si tu me retrouves le lien je peux checker la composition des gélules pour voir s'il y a quelque chose de spécial mais ça m'étonnerait beaucoup. Il s'agit très probablement d'une erreur.

Sinon, dilution dans de l'eau (genre gros volume, 1.5 L par ex) et la boire tout au long de la journée, ça ne pourrait pas le faire ? C'est un système de fractionnement des prises assez efficace pour le peu que tu penses à boire régulièrement. Penses bien à étiquetter ta bouteille par contre pour éviter que des gens boivent dedans. C'est aussi top pour faire une méthode de sevrage à la chinoise sous format de sirop.
 
Retour
Haut