Extraction STB : MHRB=>DMT

  • Auteur de la discussion Auteur de la discussion Ouroboros
  • Date de début Date de début
25g de mimosa, soude caustique oui c’est bien ça
Et oui j’ai bien ajouter le naptha au mélange d’eau déminéralisée écorce soude

A la separation, évaporation du naptha devant un ventilo au bout de quelque heures, mais pas de dmt qui en ressort
J’ai recommencé le processus en y rajoutant du naphta bien mélanger et ensuite l’isoler de là mixture; je l’es mis au congélateur depuis cette après midi, je laisse jusqu’a demain voir

Si j’arrive à en obtenir , et que je puisse tester, je posterais bien évidement un TR de cette expérience hors du commun :D
 
ShivaS a dit:
Mon recepient plastique était justement large et peu profond. J’aurais peut être du prendre une boîte avec les mensuration inverse, plus grosse hauteur, moins large, si possible avec un couvercle pour pouvoir mélanger correctement en secouant

C'est surtour super dangereux ton installation, le naphta c'est super inflammable et pour remuer etc... Ca devait etre trop la merde :o

T'imagines un faux mouvement et paff tout prend feux...
 
Salut !

@Aiskhynê Tu sais après réflexion, la seule différence entre mon installation et celle présenter dans le thread, c'est que le récipient contenant le melange eau déminéralisé, soude/ecorce, et ou on ajoute alors après le naphta est qu'elle n'est pas si profonde comme boite. Donc forcement, c'était pas évident à remuer pendant 20 minute lorsque j'ajoutais le naphta, je prenais aucun risque à secouer comme un bourrin, au contraire, je prenais mes précautions, j'y allais doucement, donc c'était pas plus dangereux, mais c'est sur que peut etre la dmt n'a pas pu bien se fixer au naphta...

@Rasfhoo pour le récipient en plastique, c'est ce qui était conseiller dans le thread donc je m'y suis fié. Après oui il aurais etre plus profond (mais sinon quand j'ai séparé le naphta, c'était bien un plat en verre, et beaucoup plus large cette fois ci.)

Concernant la soude utilisé, c'est de la soude caustique perles.
C'est peut etre du a mon recipient peu profond, ou je voulais pas accentuer les risque en remuant trop et en faire reverser, que la DMT a eu du mal a migrer dans le naphta.

Sinon petite parenthèse, au deuxieme test ou j'ai ajouter le naptha, j'ai essayer de bien melanger le naphta au melange au soude mimosas j'ai vraiment fait au mieux, j'ai ensuite laisser 20 minute pour que le naphta remonte a la surface et puisse ce séparer plus facilement, dans un plat en pyrex et cristallisation par le froid au congélateur comme conseiller.

Je vais bientot retirer du congelateur, je vous tiendrais informer !
 
Bon, on a une différence, on passe de rien, à un tout petit peu, faudrait t'il encore que ce sois la freebase je l'espère 
Des photos sont plus parlante. J'ai retiré le plat en pyrex, est vidé le naphta dans un autre recipient et en passant dans un filtre a cafe au cas ou, et au fond du plat pyrex, je peut observer des espece de petite billes blanche. Ca y est, j'ai ma DMT freebase, ou c'est pas du tout ça ? :D



 
Étant donné que la qualité de ton image se rapproche plus d'un screenshot de Minecraft que d'une vraie photo, ben je ne saurais dire.
Essaye de le recristalliser à froid et check si ça fait des cristaux.
 
@snap2 t'abuse, on distingue un minimum en cliquant dessus :D

Bon je suis d'accord que c'est pas du full HD 4K, mais j'ai essayer de reprendre deux photo avec une mise au point, et j'ai entouré les zones pour que tu vois de quoi je parle




d'après toi, est-ce bien ma freebase ? Je n'est encore rien gratter
La deuxieme photo est plus flagrantre, clique dessus pour le zoom, on peut y distinguer dans un rond noir que j'ai annoter, un genre de plus gros point blanc, limite comme des cristaux
PS: J'ai laissé au congel
 
Oué logiquement le 2x2 pixel du milieu devrait être de la freebase yep.
Pour la cristallisation faut gratter ça à la lame de rasoir, mettre ça dans un verre rempli d'acetone au congelo et récupérer les cristaux après.
 
Ok donc je gratte le tout, je met dans un verre avec de l’acetone et direction le congélateur pour récupérer les cristaux quelque heure après c’est noté, merci à toi ! Si j’en récupère assez et que c’est concluant , promis psychonaut aura mon TR de DMT :D
 
Nice!
Fais gaaaaffe à la dose hein, pas plus de 20mg pour un aperçu.
 
Mais visuellement ça a l'aire bien, bien que peu...

Y'a peut etre un probleme de macération ou je sais pas car la quantité obtenue a l'aire plutôt faible vu la quantité de mimosa utilisée.

Mais ouais crystalise ca pour etre sur !
 
@snap2 j'ai vu ton TR (qui m'a d'ailleurs rappelé que ça faisais un moment que je voulais faire l'expérience de la/du DMT) et oui je risque pas d'en prendre autant, même si j'ai un très bon cadre et un set and setting au top, vaut mieux apprivoiser l’expérience avec de plus faible quantité. (beaucoup plus faible d'ailleurs ^^)

@Aiskhynê Je suis également un peu déçu du rendement, mais je n'ai heureusement pas utiliser trop d'écorce seulement une vingtaine de gramme, j'avais prévu un potentiel échec pour X raisons, donc il me reste presque une trentaine de gramme de mimosas pour procéder à une nouvelle extraction. J'ai également lu que la mixture de mimosa/eau/soude même plusieurs jour après peut encore fournis du DMT. On va voir ce qu'elle peut encore me fournir, sinon j'en referais une de A à Z.

En tout cas merci beaucoup tout le monde pour votre aide, c'est top, merci la psychoteam :D
Je reviendrais vers vous pour poster les resultat, et le TR. Une agréable journée à tous!
 
Ah mais oui conserve bien la mixture et recommence et aussi sache qu'il me semble que la dmt oxydé dans la mixture ne se fixe pas dans la naphta et y'a un truc a rajouter dedans pour desoxyder la dmt pour optimiser l'extraction dans la naphta mais faut chercher je crois qu'il y a un truc comme ca a faire pour booster le rendement.

Mais je suis pas sûr de mon coup.
 
J’ai bien acheter l’acetone Exprès, j’allais mettre le freebase dans le verre mais.. à peine je touchais avec la lame ça a fondu instantanément, impossible de récupérer quelque chose, et en plus avec le peu qu’il y avais... j’ai essayer de récupérer en mettant l’acetone, avec dans un verre mais je pense que c’est mort
 
ShivaS a dit:
J’ai bien acheter l’acetone Exprès, j’allais mettre le freebase dans le verre mais.. à peine je touchais avec la lame ça a fondu instantanément, impossible de récupérer quelque chose, et en plus avec le peu qu’il y avais... j’ai essayer de récupérer en mettant l’acetone, avec dans un verre mais je pense que c’est mort

La recristallisation par le froid se fait avec du naphta comme ça a été expliqué et réexpliqué sur ce topic. Mais ne t'inquiètes pas ce n'est pas mort, il suffit juste de faire évaporer l'acétone et de récupérer la dmt freebase ensuite. Tout est expliqué dans le topic, certes ça prends du temps de lire toutes les pages, mais moins que de faire n'importe quoi  ;-)

Pour le lavage à l'acétone, ça peut être bien si tu as beaucoup d'impureté dans ton précipité (généralement plus c'est brun plus c'est impur), mais en principe l'idéal c'est de bien faire attention à ne récupérer que le naphta à partir de la mixture et ensuite de faire une recristallisation par le froid si besoin. Si t'es pas sur de toi ou de tes solvants/instruments, tout étape supplémentaire peut-être un risque supplémentaire de perdre en quantité/qualité.
 
Merci Xochipilli94!
Bah je sais j’ai bien fais une fois avec du naphta que j’ai mis au congélateur  et j’ai eu les petit résidu blanc qu’on vois en photo, j’etait bien content !
Avec ça on m’a dis de mettre ses petit résidus blanc dans de l’acetone au congélateur. C’etait peut être en trop du coup, mais de toute façon quand j’ai voulu gratter les  résidu, ça c’est dissous instantanément, c’etait vraiment solide que d’apparence

J’ai lu casiment toute les pages , mais je crois que ćest justement là le problème ahah
J’ai commencer à me fier à la lettre au tutoriel

Puis au final il y a tellement de variante énoncer sur le thread que c’est à s’en perdre totalement :D
Comme préciser , il me reste environ 30g d’ecorce. Je met la mixture que j’ai déjà sur le côté je verrais plus  pour en tirer quelque chose. Là je compte recommencer de À à Z l’extraction , avec l’écorce qui me reste.

Je synthétise rapidement ce que je compte faire

Gants, masque , en extérieur pour éviter l’emanation de vapeur

Numéro 1 : effriter l’écorce le plus possible
Numéro 2: peser 30g de soude caustique
Numéro 3: peser 300 ml d’eau déminéralisée (pour 10:1)
Numéro 4: ajouter la soude caustique dans l’eau, petit à petit pour ne pas provoquer de réaction volcan
Numéro 5: prendre un récipient en verre (le plastique n’etant pas conseiller) assez profond, et pas très large. Profond pour mettre l’integralite de l’ecorce, et surtout pour plus tard avoir une aisance pour mélanger sans problème.
Numéro 6: Mettre dans ce récipient haut et peu large, l’ecorce effriter, et le mélange de soude caustique/eau encore chaud du à la réaction.
Numéro 7:  mélanger quelque minute, niveau visuel ça rassemble à du pétrole, très noir. Remuer de temps à autre mais laisser reposer plusieurs heures.
Numéro 8: ajouter 300ml de naphta, remuer et mélanger avec la solution d’eau écorce soude , pendant 20 minute pour que la DMT se fixe au naptha, laissez 20 minutes plus pour que le naptha remonte à la surface et ainsi l’isoler plus facilement , dans un plat en Pyrex
Numéro 9: mettez votre plat de naptha au congélateur , pour récupérer au fond du plat au bout de plusieurs heure, la fameuse DMT freebase.

Est ce qu’on est d’accord pour s’accorder sur cette méthode ? Je suis d’accord que le sujet est remplis d’infos, mais mis à droite à gauche, ça deviens vite brouillon. Si c’est bon pour cette méthode , je la suis à la lettre immédiatement !
 
Perso je validerai et dirais même que si tu peux trouver de la poudre de zinc pour rajouter a la mixture et ainsi désoxyder la dmt pour qu'elle s'accroche à la naphta sans trop de perte (car la dmt oxyde ne s'accroche pas (a confirmer))

Et peut être laisser la mixture un peu plus que quelques heures ! (comme le dicton le dit, plus c'est long, plus c'est bon)

Mais si tu trouves pas de poudre de zinc bah evite de trop laisser macérer longtemps enfin plusieurs jours car du coup si tout s'oxyde bah...

Et la tu devrais avoir un fond largement plus rempli de cristaux dans ton récipient en pyrex.
̀
Mais deja avec 30g tu devrais faire environs 200, 300mg voir plus.
 
Aiskhynê: Pour ma part je ne sais pas trop, j'ai tendance à m'abstenir d'utiliser trop d'intervenants, chimiques ou matériels, parce que tant qu'on est pas sur de la qualité de ce qu'on utilise, le résultat est incertain. C'est notamment le cas avec la poudre de zinc (et avec les solvants d'hypermarché).

ShivaS: Effectivement je viens de lire tes autres messages. Concernant la méthode dont tu parles, je n'ai pas beaucoup entendu parler de mettre le plat en pyrex au congèle. Il faut déjà faire évaporer une fois, et ensuite sur un tel plat on risque effectivement d'avoir une pate à cause des restes de naphta, l'idéal c'est d'utiliser plusieurs récipients en verre suivants les étapes, et un filtre a café.

En fait si tu veux avoir un batch avec le maximum de qualité (le genre de batch ou tu te diras pas: "bon je vais mettre le double et au moins je suis sur d'avoir des effets", ce qui est le meilleur moyen de bader sévère), il vaut mieux séparer au maximum les pulls.
Par exemple, lorsque tu sépare le naphta, déjà vu que vous aviez l'air de vous embrouillez l'esprit sur les termes "larges" etc, je vais parler en vertical et en horizontal. Pour bien mélanger la mixture soude + naphta (et donc pour faire passer un maximum de dmt dans le naphta), l'idéal c'est d'avoir un plat avec une grande surface horizontal, avec suffisamment de hauteur pour que tu puisses remuer sans en foutre partout. Ensuite pour extraire le naphta de la mixture (une fois qu'il s'est constitué en phase hétérogène par rapport au reste de la mixture), l'idéal c'est d'avoir un récipient le plus vertical possible (du genre grosse éprouvette graduée). L'utilisation d'une seringue solvants compatibles est également recommandé plutôt que de verser dans le plat en pyrex à l'arrache. Et également d'entonnoir solvants compatibles pour éviter de salir tout le récipient.
Comme ça on est sur de récupérer pas mal de naphta, sans une miette de tambouille. Ensuite, lorsqu'on s'approche du front de délimitation entre le naphta et le mix de soude, on peut continuer à récupérer à la seringue mais éventuellement foutre ça dans un récipient séparé, pour être sur de pas contaminer le naphta clean qu'on a déjà récupérer.

Ensuite on fait évaporer, en évitant un maximum que des poussières se foutent dedans. Ensuite tu grattes bien comme il faut, et là seulement tu remets les résidus récupérés dans le naphta (un nouveau!), pour qu'ils se redissolvent. L'idéal à cette étape ce sont des petits récipients carrés (voir cylindrique) en verre résistant au froid. Dans le congèle la dmt va précipiter, tu grattes tout ça et tu fous rapidement le tout dans un autre récipient similaire en récupérant les cristaux à l'aide d'un filtre à café. (En veillant bien à ce que le filtre à café ne beigne pas dans un récipient qui contient du naphta, sinon il ne sert à rien, personnellement j’utilise un entonnoir). Une fois que le filtre a café et sec, on est sensé obtenir une poudre de cristaux bien clair et plutôt sec (non pateux/humide).
Et tu peux répéter l'opération autant de fois que nécessaire avec le naphta qui sort du congèle, il se peut que tout ne s'est pas congeler ou que tu as été trop long sur la dernière manip et que de la dmt s'est redissous dans le naphta au moment de verser à travers le filtre à café.
 
Xochipilli94 a dit:
Aiskhynê: Pour ma part je ne sais pas trop, j'ai tendance à m'abstenir d'utiliser trop d'intervenants, chimiques ou matériels, parce que tant qu'on est pas sur de la qualité de ce qu'on utilise, le résultat est incertain. C'est notamment le cas avec la poudre de zinc (et avec les solvants d'hypermarché).

ShivaS: Effectivement je viens de lire tes autres messages. Concernant la méthode dont tu parles, je n'ai pas beaucoup entendu parler de mettre le plat en pyrex au congèle. Il faut déjà faire évaporer une fois, et ensuite sur un tel plat on risque effectivement d'avoir une pate à cause des restes de naphta, l'idéal c'est d'utiliser plusieurs récipients en verre suivants les étapes, et un filtre a café.

En fait si tu veux avoir un batch avec le maximum de qualité (le genre de batch ou tu te diras pas: "bon je vais mettre le double et au moins je suis sur d'avoir des effets", ce qui est le meilleur moyen de bader sévère), il vaut mieux séparer au maximum les pulls.
Par exemple, lorsque tu sépare le naphta, déjà vu que vous aviez l'air de vous embrouillez l'esprit sur les termes "larges" etc, je vais parler en vertical et en horizontal. Pour bien mélanger la mixture soude + naphta (et donc pour faire passer un maximum de dmt dans le naphta), l'idéal c'est d'avoir un plat avec une grande surface horizontal, avec suffisamment de hauteur pour que tu puisses remuer sans en foutre partout. Ensuite pour extraire le naphta de la mixture (une fois qu'il s'est constitué en phase hétérogène par rapport au reste de la mixture), l'idéal c'est d'avoir un récipient le plus vertical possible (du genre grosse éprouvette graduée). L'utilisation d'une seringue solvants compatibles est également recommandé plutôt que de verser dans le plat en pyrex à l'arrache. Et également d'entonnoir solvants compatibles pour éviter de salir tout le récipient.
Comme ça on est sur de récupérer pas mal de naphta, sans une miette de tambouille. Ensuite, lorsqu'on s'approche du front de délimitation entre le naphta et le mix de soude, on peut continuer à récupérer à la seringue mais éventuellement foutre ça dans un récipient séparé, pour être sur de pas contaminer le naphta clean qu'on a déjà récupérer.

Ensuite on fait évaporer, en évitant un maximum que des poussières se foutent dedans. Ensuite tu grattes bien comme il faut, et là seulement tu remets les résidus récupérés dans le naphta (un nouveau!), pour qu'ils se redissolvent. L'idéal à cette étape ce sont des petits récipients carrés (voir cylindrique) en verre résistant au froid. Dans le congèle la dmt va précipiter, tu grattes tout ça et tu fous rapidement le tout dans un autre récipient similaire en récupérant les cristaux à l'aide d'un filtre à café. (En veillant bien à ce que le filtre à café ne beigne pas dans un récipient qui contient du naphta, sinon il ne sert à rien, personnellement j’utilise un entonnoir). Une fois que le filtre a café et sec, on est sensé obtenir une poudre de cristaux bien clair et plutôt sec (non pateux/humide).
Et tu peux répéter l'opération autant de fois que nécessaire avec le naphta qui sort du congèle, il se peut que tout ne s'est pas congeler ou que tu as été trop long sur la dernière manip et que de la dmt s'est redissous dans le naphta au moment de verser à travers le filtre à café.

Mille merci pour ce message !

ça y ai on a repris de 0

on a vu les choses en grand, grand plat en verre, suffisamment large, suffisamment haut pour touiller correctement, voici une photo  


la , c'est parfait

Bien réduit l’écorce, ratio 10:1 eau/soude caustique, on ajoute la soude dans l'eau pas l'inverse, réaction qui chauffe, que l'on ajoute sur l’écorce, en remuant quelque minute, puis laisser 2 heures voir plus, en remuant en de temps a autre très légèrement. Pour l'instant j'ai juste à patienter, mais je revois les étapes suivante avec toi avant pour être certains.

Donc pour le plat que tu me conseille @Xochipilli94, c'est respecter, spacieux, pour pouvoir mélanger correctement. Ainsi, quand les heures ce seront écoulé, et que l'ajout du naptha devra se faire, je pourrais correctement melanger le tout , sans en foutre partout, et que la dmt se fixe dans le naptha ! 

Une fois bien mélanger, et le liquide devenu hétérogène, donc le transparent a la surface, l'idéal que tu me conseille est de le mettre dans quelque chose du style éprouvette gradué, donc haut, et peu large. J'ai pas d'éprouvette, mais j'ai un verre mesureurs qui peu faire amplement l'affaire. La logiquement, la tambouille noir est plus lourde, et restera donc au fond, et le naphta a la dmt, remontera a la surface. C'est pour cela que tu me conseille une seringue pour extirper ce liquide transparent, et ainsi l'isoler sans prendre la tambouille noir avec. Bon, j'ai pas de seringue chez moi à ma connaissance, ça va être chaud de chopper ça un dimanche,va falloir que je me débrouille pour l'isoler sans trop de probleme. Mais je vais voir si c'est possible pour la seringue.

Je comprend totalement l'utilisation de la seringue car quand viens le moment ou il reste un tout petit peu de naphta au dessus de la mixture, c'est tres difficile de l'isoler sans y inclure la tambouille noir avec... 

Donc la ça y est, j'aurais mon plat en pyrex, avec le naphta et la dmt qui ont été isoler, que je vais faire evaporer le naphta. Une fois evaporer, j'aurais mes résidus ça y est super !  (j'espère vraiment, ca n'a pas été le cas la première fois, s'y déjà j'obtiens des résidus à cette étape, c'est une première victoire ^^)   


Je replacerais ses résidu dans du naphta, du nouveau, dans un petit récipient carré resistant au froid! ok

La ça ce complique, mais j'essaie de suivre, tu me dis donc de mettre ca au congel, la ou la dmt va précipiter, tu me dis de la gratter donc normalement je la sors du congel quand je vois une partie qui se sera solidifier. Tu conseille combien d'heure pour que la DMT se solidifie completement ? Une fois solide, je me depeche, je gratterais la dmt et mettrais dans un filtre a cafe au dessus d'un entonoir. Qui sera lui au dessus d'un récipient, le filtre ne trempera pas donc dans le liquide que je vais verser  dans le filtre, (le liquide finira par tomber dans le récipient. Mais, le filtre lui retiendra les cristaux de DMT.)

J'ai bien compris la nuance d'etre rapide, pour ne pas que la DMT solide se remelange dans le naphta, et ainsi ne sois pas retenu dans le filtre. Mais lorsque je verse le naphta dansle filtre, pour que le liquide tombe, et la dmt reste, n'est t'il pas possible a ce moment que la dmt se redissous instantanément avec le naptha, et donc ca n'aura servis a rien de gratter la surface solide au préalable ?


En tout cas merci beaucoup c'était très clair, un peu plus compliqué sur la fin ou j'ai peur de ne pas pouvoir séparer la dmt solide dans le filtre, j'ai peur qu'elle reste dans le naphta il dois y avoir une toute petite nuance que je comprend pas.

Déjà si a la phase d'évaporation, j'obtiens bien des résidus au fond du plat, victoire, la suite pourra se poursuivre !

Juste deux petite questions, les résidus qui ressortent suite à l'évaporation, ne sont pas consommable tel quel ? C'est le passage au froid, qui rend possible la consommation ?

Seconde question, lors de la separation du naptha de la tambouille noir, si un minuscule résidus de mixture noire avec, c'est la contamination assurer et c'est foutu ?

Je sais, c'est beaucoup de texte, mais au moins tout sera maintenant synthétisé ici, plus clair, et si quelqu'un à un probleme à l'avenir lors d'une extraction , il ira lire ma mésaventure :D
 
Le récipient carré ou cylindrique c'est pour gratter facilement les parois, parce qu'un verre ou autre c'est pas pratique.
Personnellement j'ai un set de pot pour dessert ou sauce, pas très profond, suffisament large pour y mettre la main, surface facile à gratter.

Une fois que tu sors le pot du congèle, la naphta + dmt va se réchauffer rapidement, d'où l’intérêt d'aller vite, car pendant que la température est suffisamment négative, la dmt ne risque pas de se redissoudre dans le naphta.

Cette dimension de rapidité est importante parce que si tu as l'habitude de filtrer des trucs, tu devrais savoir que ça prends du temps (donc encore une fois, ne pas hésité à multiplier les systèmes, si on a plusieurs récipients/filtre à café etc).
A la limite une fois que t'as finis de décoller par grattage la dmt des parois du récipient (environ 10), tu peux même essayer de récupérer le gros des cristaux pour les mettre dans un autre filtre a café et les faire sécher à part, sans trop se prendre la tête non plus, ça accélérera la filtration pour le reste du naphta+dmt.
Parce que c'est bien ça le truc, tu verses le naphta+dmt dans le filtre. Bien entendu, tu gardes un récipient du même type en dessous du filtre, pour récupérer le naphta. Il se peut qu'il reste encore de la dmt dedans, d'où le fait de répéter le processus. Si tu fais ça, aucun risque qu'il se passe ce que tu dis, tu auras bien de la dmt.


Pour ta seconde question, non ce n'est pas foutu (ça m'est arrivé), mais il faut bien comprendre que si il s'agit d'un morceau de poudre du MHRB, il y a d'un côté, le granulé, l'objet, et de l'autre (a priori il est dans une phase liquide), les éléments chimiques qu'il peut contenir et donc qui peuvent se diffuser dans tout le solvant (sans que ce soit flagrant), c'est entre autre pour ce genre de chose que la récolte sera moins pure. La dmt tant recherchée est dans la phase translucide de naphta. Après c'est pas le seul paramètre important pour une bonne extraction (la pureté des réactifs/solvants, la qualité des ustensiles), mais c'est celui qui est le plus simple (et le moins couteux) à améliorer.


PS: Malheureusement tu n'es pas le seul a avoir eu une telle mésaventure, et j'ai déjà dû répéter ce genre de choses pas mal de fois, donc bon j'ai un peu perdu espoir sur ce genre de chose. L'important c'est que tu comprennes qui est présentée au fil de ce topic. Après ce sera à toi de l'expliquer aux néophytes suivant, en veillant à ce que ça ne finisse pas façon "téléphone arabe".
 
Retour
Haut