Dictionnaire créatif du Psychonautisme

  • Auteur de la discussion Auteur de la discussion Sandman
  • Date de début Date de début

Sandman

Ⱡł₥ł₦₳Ⱡ ₮Ɽ₳₥₱
J'aime beaucoup le projet Dictionary of Obscure Sorrows de John Koenig (It's a dictionary of made-up words for emotions that we all feel but don't have the words to express, filled with new definitions, illustrations, etymologies, etc).

Serait-il possible de faire la même chose pour Psychonaut, en trouvant de nouveaux néologismes spécifiques aux expériences de conscience modifiée ?

Je vous laisse, si l'envie vous prend, inventer ces mots et les relier à une émotion vécue sous psychotropes. Si ce topic marche bien on pourrait tous les réunir pour en faire un PDF. Avec des sections lexique de la dissociation, etc.

Qu'est-ce que vous en pensez ça pourrait être marrant non ?
 
J'adore l'idée
Peut être qu'il existe déjà un mot pour évoquer l'idée de defilement très rapides de pensées complexes et construites
Genre quand t'es défoncé et que tu analyses tout, que tout te viens super vite, c'est super précis et pertinent (bon pas toujours mais parfois oui) mais malheureusement j'oublie souvent tout à moins de le noter
J'appelle ça un déphiloment de pensées
 
Très bon Herbivore c'est noté ^^
(est-ce qu'on peut utiliser ce terme quand, déchiré à la weed on regarde un film et qu'on se met à faire tout un tas de théories foireuses dès qu'un évènement se passe dans le scénario ?
Il me semble que ça ne rentre pas vraiment dans ce que tu décrit donc il faudrait aussi un mot pour ça ^^).

Quand à moi j'ai ça:

Distresobia, n.

Un sentiment plus ou moins accru de paranoïa, qui se déclenche lorsque l'usager est sous l'emprise de psychotropes et qu'il ou elle a peur d'être percé(e) à jour. Ce sentiment est d'autant plus flagrant lorsque l'usager est dans un contexte qu'il juge anxiogène et/ou les responsabilités sont vues comme ingérables dans l'état de conscience modifiée (dans une foule, au travail, dans un repas de famille).
Les relations sont vues comme des intrusions dans la "bulle" de l'usager, sa conscience étant comme enfermée en elle -même.
Cette peur s'accompagne d'un stress relatif à celui que l'on peut ressentir en commettant un acte que la société juge "immoral" ou "illégal".
 
Herbivore a dit:
J'adore l'idée
Peut être qu'il existe déjà un mot pour évoquer l'idée de defilement très rapides de pensées complexes et construites
Genre quand t'es défoncé et que tu analyses tout, que tout te viens super vite, c'est super précis et pertinent (bon pas toujours mais parfois oui) mais malheureusement j'oublie souvent tout à moins de le noter
J'appelle ça un déphiloment de pensées

Joli mot-valise, tachypsychie néanmoins (je sais plus grâce à qui ici je connais ce mot, mais merci).

Excellent sujet, maître Hérisson.

Pas de piste à proposer, je peine à ne serait-ce qu'expliciter les quelques idées qui me sont venues, mais excellent sujet en tout cas !
 
En vrai je pense que ça peut rentrer dedans, l'idée de la qualité et la nature de la production de la pensée on s'en fout un peu.
Mais bon visiblement ya déjà un mot pour ça :/
 
Moi je propose gnosolalie, de gnose et écholalie, pour les prophètes a la langue trop bien pendue
 
Ce serait surtout un bon mot-valise pour gnose + glossolalie, du coup faudrait trouver autre chose.

Gnosorrhée ?
 
Arabesquellae, n.

Impression persistante, mêlée de légère frustration, sous un psychotrope psychédélique, que les fractales et symboles hallucinées par l'usager forment un alphabet d'une autre langue oubliée. Des symboles cryptiques qu'il où elle pourrait, par un effort mental, tenter de déchiffrer. Sans jamais toutefois y parvenir.

@Biquette et consorts. Soyez plus autoritaires. Si vous pensez tenir quelque chose, pas de palabres, vous faites une définition avec le mot. On réfléchira ensuite à la bonne élégance des mots proposés.
 
TristesPsycho a dit:
Ce serait surtout un bon mot-valise pour gnose + glossolalie, du coup faudrait trouver autre chose.

Gnosorrhée ?

Non mais je suis juste fatigué, c'était à glossolalie que je pensais.

Ton idée est plus rigolote cela dit
 
Mr Sandman a dit:
Arabesquellae, n.

Impression persistante, mêlée de légère frustration, sous un psychotrope psychédélique, que les fractales et symboles hallucinées par l'usager forment un alphabet d'une autre langue oubliée. Des symboles cryptiques qu'il où elle pourrait, par un effort mental, tenter de déchiffrer. Sans jamais toutefois y parvenir.

Tu veux pas tenter un mot-valise entre "tarabuster" et "arabesques" ?
 
TristesPsycho a dit:
Mr Sandman a dit:
Arabesquellae, n.

Impression persistante, mêlée de légère frustration, sous un psychotrope psychédélique, que les fractales et symboles hallucinées par l'usager forment un alphabet d'une autre langue oubliée. Des symboles cryptiques qu'il où elle pourrait, par un effort mental, tenter de déchiffrer. Sans jamais toutefois y parvenir.

Tu veux pas tenter un mot-valise entre "tarabuster" et "arabesques" ?

Mr Sandman a dit:
Si vous pensez tenir quelque chose, pas de palabres, vous faites une définition avec le mot. On réfléchira ensuite à la bonne élégance des mots proposés.
 
JE VAIS CONTINUER A PALABRER AUTANT QUE JE VEUX

ET TU VAS FAIRE QUOI ? HEIN, TU VAS FAIRE QUOI ?

... bref.

Néotase, n. f. : impression de découvrir pour la toute première fois une chose banale.
 
TristesPsycho a dit:
JE VAIS CONTINUER A PALABRER AUTANT QUE JE VEUX

ET TU VAS FAIRE QUOI ? HEIN, TU VAS FAIRE QUOI ?

:3

edit: je sais pas si c'était sur le ton de la plaisanterie mais merci de me faire redescendre. J'ai pris le melon je crois, qu'est ce qui me prend de donner des directives comme si j'étais animateur d'une colonie de vacance. C'est n'imp.
Toutes mes excuses.
 
qqch rêvenir à qqun

Effet d’un fragment mémoriel dont on ne sait si on l’a vécu ou rêvé.

« Une forêt me rêvient »
 
Mr Sandman a dit:
TristesPsycho a dit:
JE VAIS CONTINUER A PALABRER AUTANT QUE JE VEUX

ET TU VAS FAIRE QUOI ? HEIN, TU VAS FAIRE QUOI ?

:3

edit: je sais pas si c'était sur le ton de la plaisanterie mais merci de me faire redescendre. J'ai pris le melon je crois, qu'est ce qui me prend de donner des directives comme si j'étais animateur d'une colonie de vacance. C'est n'imp.
Toutes mes excuses.

Arf, j'avais pas vu ton edit, du coup.

Non, quand j'écris en majuscule je ne suis jamais sérieux, t'inquiète. C'est ton idée, tu es à l'origine du projet et c'est normal de vouloir le faire progresser selon la vision que tu en as !
 
TristesPsycho a dit:
Arf, j'avais pas vu ton edit, du coup.

Non, quand j'écris en majuscule je ne suis jamais sérieux, t'inquiète. C'est ton idée, tu es à l'origine du projet et c'est normal de vouloir le faire progresser selon la vision que tu en as !

Même si ce n'était pas ton idée je te remercie quand même. Je me targue d'être assez fin psychologue mais quand cela me concerne j'ai de gros angles morts parfois. Pourtant mon intuition m'a prévenue, j'ai senti une sorte de gène en tapant ses posts.

Sorence a dit:
qqch rêvenir à qqun

Effet d’un fragment mémoriel dont on ne sait si on l’a vécu ou rêvé.

« Une forêt me rêvient »

Même si ce n'est pas spécifiquement lié à la consommation de psychotropes c'est vraiment très beau et très indicible j'adore.
 
Le rêve est un EMC comme les autres, après tout.

P.S. :

revonir, v. : revenir en rêve à un lieu, un état, une situation, qu'on a expérimenté précédemment, que ce soit en rêve ou à l'état de veille (ex. : "j'espère qu'elle revoindra me voir !")
 
Tryptadmirer

Arylcycloexil

Phénétrer (fonctionne aussi pour un regard phénétrant)

Salviver ("Alors comme ça j'ai entendu que tu vas tester le saut en parachute ce week-end ? Pas trop le trac ? - Ah mais si, complètement, j'en salvive d'avance là...")

Phényhilisme ("Comment tu vas depuis ton bad au 2C-E ? - M'en parle pas, je suis encore en plein phényhilisme...")
 
Métaphorie, mélange d'euphorie-dysphorie dont la gradation va de la légère excitation mêlée de trac à la terreur extatique.
 
Retour
Haut