Ce que vous aimez le plus

  • Auteur de la discussion Auteur de la discussion ToToro
  • Date de début Date de début
on remarque autour de nous que ce genre de pratique récup machin pour certain.es ça devient presque un lifestyle, un frisson, un loisir, alors qu'il s'agit de personnes qui pourraient complètement faire autrement.
C'est généralisable à toute la france tu penses ou c'est plutôt à voir comme un sport de bobo parisien ?
 
Mais forêt, je ne comprends pas l'entreprise de justification : je ne connais rien de ta vie donc même si ça avait été mon intention, je ne vois pas comment j'aurais pu en faire un jugement moral.

Je remarque qu'il y a des cercles où cette question est un impensé, donc je trouve pertinent d'en parler, ensuite chacun.e fait ses choix en conséquence.

D'ailleurs puisque tu parles d'assos, je ne pense pas que les termes du débat ce soit asso vs individus. Y'a de plus en plus de tensions entre assos / collectifs sur ces questions là car il y a bien une augmentation de la tension (qui elle même peut s'expliquer de plusieurs manières : l'augmentation de la précarité, de la répression, de la vibe alternative-core...). Et dans ces assos / collectfis y'a des visions politiques parfois radicalement différentes de pourquoi / comment / avec qui / pour qui faire des récup / ditrib.

C'est généralisable à toute la france tu penses ou c'est plutôt à voir comme un sport de bobo parisien ?
Je connais pas assez le lore ailleurs pour dire, mon intuition c'est que c'est un sport de grande ville allant du bobo qui veut se subvertir à l'arty alterno squatteur précaire mais dans une forme de précarité un peu choisie. J'imagine qu'en dehors des grandes villes la pression est moindre et donc la question doit moins se poser.

Après encore une fois il faut doser, je pense pas que par principe ce soit légitime ou illégitime, et je ne doute pas qu'il y ait des collectifs drolement chouettes & très self-aware de gens qui ont +/- ces profils ! J'ai juste l'impresison que c'est une question qui gagne a être soulevée et pensée plutôt que subie
 
je ne vois pas comment j'aurais pu en faire un jugement moral.
Oui oui je suis tendax en ce moment et je prends la mouche pour rien, que veux-tu, ya des période comme ça. Mais je pense qm que l'extrême majorité des gens qui ont ces pratiques le font par nécessité. J'veux dire, si
l'arty alterno squatteur précaire mais dans une forme de précarité un peu choisie.
avait le salaire du fonctionnaire de la caf qui lui chie à la gueule, il fairait sans doute autrement.
 
avait le salaire du fonctionnaire de la caf qui lui chie à la gueule
Au moins il y a un fonctionnaire... Aujourd'hui j'ai voulu appeler le service des impôts en espérant parler à une vraie personne. Il faut dépasser la voix préenregistrée qui t'explique que tu peux te connecter au site machin de mes glandes. Taper un chiffre. À chaque fois, après dix sonneries, une boîte vocale a dit : "votre correspondant est occupé" bip bip bip...
 
Ouais si il faut faire escalader des murets entre minuit et trois heures pour faire les poubelles de supermarché il faut quand même être dans le besoin pour se deter. En ce moment je bouffe les courses de mes colloques c'est moins fatiguant. Mais je jetterai quand même un nouveau coup d'oeil averti au supermarchés du coin merci Forêt.
 
Aujourd'hui j'ai voulu appeler le service des impôts en espérant parler à une vraie personne. Il faut dépasser la voix préenregistrée qui t'explique que tu peux te connecter au site machin de mes glandes. Taper un chiffre. À chaque fois, après dix sonneries, une boîte vocale a dit : "votre correspondant est occupé" bip bip bip...
Fais une déclaration à l'arrache avec une erreur d'inattention grossière qui te donne un trop-perçu de crédit d'impôt d'environ 1000 balles, dans l'année t'as un courrier avec le numéro de la ligne directe d'une conseillère. Testé et validé.
 
Au moins il y a un fonctionnaire... Aujourd'hui j'ai voulu appeler le service des impôts en espérant parler à une vraie personne. Il faut dépasser la voix préenregistrée qui t'explique que tu peux te connecter au site machin de mes glandes. Taper un chiffre. À chaque fois, après dix sonneries, une boîte vocale a dit : "votre correspondant est occupé" bip bip bip...
C'est la technique typique du gouvernement : te dire que ta des droits, mais te forcer à un dédale kafkaïen pour y accéder en espérant que tu renonces. Ya des amendes je crois si tu déclares en retard, ça les arrangent au final si tu galères...le tout étant que tu galères suffisamment pour être éligible à l'amende
 
Depuis la nouvelle loi passée récemment sur le sujet, une erreur dans une déclaration de revenu (ou autres procédures) n'est plus d'office considérée comme une fraude, perso pour 1000 balles j'ai pas eu de pénalités, je vais juste rendre l'argent (et j'ai même pas d'intérêts à rembourser, mais ça doit juste être parce que je suis pas imposable).
 
Bon après une semaine d'enfer suite au retour à la prescription normal du Baclofène mon cerveau retrouve son équilibre biochimique et je commence de nouveau à me sentir mieux. L'infirmière que j'ai vu (le temps de prendre un rdv avec un nouvel addicto) et à qui j'ai avoué mon abus de Baclo m'a dit que ce n'était pas étonnant. Le Baclo se potentialisant avec les opiacés en le baissant je devais être aussi un peu en manque d'opis. Je dois voir un nouvel addicto le mois prochain, je sais pas si je lui demande de me réaugmenter le Baclofène le temps d'essayer d'arrêter les quelques anti-douleurs que je prends quotidiennement ou si je continue à diminuer le Baclo et continuant les anti-douleurs. Le problème étant qu'il y a du paracétamol dans mes opis et que je prends ça quotidiennement depuis des années. Ca n'arrange pas mon foi gras et légèrement fibrosé.

Bref y'a du mieux. J'espère un jour trouver l'énergie et l'envie de faire des choses qui me plaise sans me défoncer.

Ha et aussi j'ai complètement arrêté le sucre, ça devenait n'importe quoi à base de plusieurs tablettes de chocolat avant de me coucher. Ca a été ultra dur pendant 2 semaines, maintenant je n'y pense même plus.
De temps en temps en ce moment je bois un peu de coca zero. Il paraît que les édulcorants font quand même monter la glycémie et peuvent être vecteurs de diabète, mais si ça reste occasionnel je me dis que c'est un moindre mal. C'est une belle victoire en tout cas. Si j'ai le foi gras c'est à cause du sucre contenu dans l'alcool. Donc arrêter l'alcool pour me bourrer de sucre c'est un peu con ^^

Bref ce que j'aime le plus c'est raconter ma vie sur Psychonaut mdr.
 
Aujourd'hui je me suis interrogé sur ce qui me rendait vraiment heureux.

Trier mes compos, décider quelle track va dans quel album, enlever celles qui sont trop faibles, garder celles qui doivent rester, etc. C'est comme faire le ménage mais en 1000 fois plus satisfaisant.

Jouer du piano quand j'en ai l'énergie et l'envie.

Enseigner. J'aime vraiment par exemple jouer une partie d'échecs contre un débutant et lui expliquer les bons et les mauvais coups qu'il/elle fait. Enseigner la musique serait un life goal mais il faudrait que je prenne des cours et que je bosse vraiment de mon coté pour être vraiment incollable sur tous les aspects de la musique et maitriser le piano ce qui est loin d'être le cas.

Et vous c'est quoi ce qui vous rend heureux(ses) ? Pas juste ce que vous aimez ou les plaisirs simples de la vie mais ce qui vous donne vraiment un sentiment de bonheur et d'accomplissement.
 
Faire de longues siestes à l'ombre d'un arbre, par une belle journée légèrement venteuse. L'aspect marbré des ombres de feuillages permet de trainer au soleil sans cramer. Régulièrement se décaler d'un mètre pour suivre le soleil. Ce sont des moments si doux.

Et par une journée très chaude et ensoleillée, mettre un vêtement ample et fin et grimper assez haut pour que le vent soit frais. Sentir à la fois le toucher du soleil, la fraîcheur du vent, la caresse du tissu. Ça doit m'arriver une à deux fois par ans et chaque fois c'est comme un trip ou du sexe, j'en suis déconfit de bonheur et je suis comme au centre du monde, axis mundi.

C'est probablement ce que tu imaginais par "juste un plaisir simple" mais pour moi ce sont de vrais moments d'accomplissement qui donnent du sens au reste de mon existence :)

Sur un mode plus actif, les plaisirs des voyages "légers". Faire du stop et écouter les histoires des gens. Me réveiller dans un hamac. Chercher l'Office de tourisme d'un trou paumé.

En fait, tout ce qui me met dans cet état de réceptivité inconditionnelle.
 
C'est probablement ce que tu imaginais par "juste un plaisir simple" mais pour moi ce sont de vrais moments d'accomplissement qui donnent du sens au reste de mon existence :)

Bah non y'a pas de problèmes, trier des compos c'est pas un acte de fou en soi donc c'est toi qui choisis sur quelles activités tu fais la distinctions entre plaisir simple et vrai moment de bonheur. Et parfois selon ta personnalité des plaisirs qui paraîtront simples à quelqu'un peuvent pour toi receler de vrais moments hors du temps et remplis de sens.

Et sinon l'escalade ça doit te level up dans l'accomplissement aussi nan ? En plus du plaisir de la grimpe y'a genre une progression et tout ^^ Après je sais pas si c'est ton kiff le grinding (j'arrive pas à trouver d'équivalent français la maintenant ^^) de quelque chose ?
 
L'escalade ça me shoote d'endorphine, mais pas la même dimension de plaisir.

Par contre non j'avoue que je ne prends pas de plaisir particulier à moudre des choses...
 
ce qui vous donne vraiment un sentiment de bonheur et d'accomplissement.
Me réveiller le matin chez moi c'est un kiff. Je vais me promener dans la rue au lever du jour, discuter avec les ouvrier qui boivent leur café, j'ai le temps de faire plein de truc de m journée, voir plein de monde, et pas juste attendre inlassablement que le jour se lève pour pouvoir faire la moindre action de société.
 
Julian Assange est enfin libre. J'espère que lui et sa famille pourront de nouveau vivre en paix.

Une nouvelle qui redonne un peu le sourire dans cette atmosphère bien triste en France après le résultat du premier tour des législatives.
 
Ah, d'après mon fil d'actualité fessebouc je croyais qu'il n'y avaient que les complotards poutinolâtres qui s'en réjouissaient.
 
Retour
Haut