S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Parano de sa santé

#1
Voilà, j'ouvre un topic, qui suit quelques posts déjà présents.

Voilà mon exemple, je suis quelqu'un qui a abusé de trop des substances dans le passé, j'essaye de mettre aujourd'hui et demain toutes mes chances pour pas avoir un cancer, un problème de pancréas, foie, etc ...

Et bien que je fasse une bonne vingtaine ou trentaine d'heure de sport par SEMAINE (!!) en ce moment, que je bosse dur dur en usine (c'est du sport aussi), que je fasse attention à avoir assez de soleil de vitamines A, B1 ..... 16, C ..... fer, magnésium, calcium, sélénium, or, argent, cuivre ....... etc etc..... Je fais gaffe à dormir >7h / jour aussi...


Je flippe quand même parce que j'ai des proches qui n'ont pas autant abusé que moi et qui ont des soucis à mon age !

Je vais demander un bilan de santé très prochainement histoire d'avoir la conscience tranquille.



A vous de broder, d'étayer ce que je dis, contredire, allez y Wink
#2
t'es pas un peu hypocondriaque ? Je me pose pas ces questions personnellement .Parano je le qualifie dans d'autres domaines en dehors de la santé . bien sur j'essaye de manger sain au mieux mais pas à ce point là Smile
Gérard de Nerval disait que le rêve, produit artificiellement ou non, n'est pas une fuite du réel, mais l'exercice d'une conscience différente, d'une lucidité autre. Toute la question est de savoir par quels moyens l'Homme peut ouvrir les portes qui lui donneront accès au domaine de l'esprit. L'usage de psychotropes est une instrumentation de soi et, de nos jours, c'est avec les moyens offerts par la chimie organique que l'homme contemporain cherche le chemin d'une antique sagesse depuis longtemps oubliée.
[Image: 17122308413761969.jpg]
#3
20 à 30 heures de sport par jours ? Sachant q'un jour dure 24 heures... respect ! =D

Lol, non sinon pour ton problème, tout le monde est un peu pareil, si tu fait attention aux détails et à ton corps, ton imagination fait le reste et tu fini par avoir peur. De la même façon que quand tu t'allonge torse nu dans l'herbe et que t'a l'impression d'avoir pleins de petites bêtes sur toi. Soit à l'écoute, et fait attention, mais abus ou pas abus, on est à l'abri de rien.

Si tu veux te rassurer, fait ton bilan, va voir un médecin. Mais il se peut grandement que ce ne soit qu'une simple angoisse que ton esprit amplifie.

Courage grivois ! Wink
human mind is a incredible treasure with all the richess of the world... have that in mind when you use your credit card

[MaNaissance][TR 01][ReNaissance][Expérience]
#4
Ahah ouai Grivois t'as du carrément abusé dans le passé pour vivre dans des journées de 40h Happywide

Sérieux un bilan de santé ça rassure mais dis toi que c'est normal de flipper pour ta santé, passé 30 ans faut faire gaffe, mais t'as l'air sur la bonne voie vu les résolutions que tu as pris !!!

Après si tu rentres dans les délires de calculer ta consommation de bouffe à la calorie prêt, ou même ton taux de vitamines XTC, ba pourquoi pas, c'est la mode et ya plein d'instruments pour ça, m'enfin de mon point de vue c'est de la prise de tête, je pense que manger varié et équilibré tout en faisant du sport suffit pour avoir une bonne santé !
Le Plus Appelle Le Plus
#5
Et bien je suis au taquet depuis un moment (avec une pause d'une semaine et demi cet été) ! 2h à 3 de musculation assez soutenu 5j/7, des ballades de 40 à 80 km en vtc (en bombant aussi, pas en mode touriste), puis le travail qui me fait marcher sans cesse 8h 5j/7 par forte chaleur avec en moyenne 2 tonnes à soulever par caisses de 15kg.
Du coup niveau alimentaire je mange 5 repas / jour et je maigris.

Je pense que c'est bon, je prend le dimanche comme repos (quasi) total.

Même si je fais la teuf, je ne fais pas d'impasses, je ratrappe.

Ça porte ses fruits, c'est ce un peu un cercle vicieux, j'ai plus trop de sensations de fatigue, ce qui pourrai pousser à faire encore plus de sport, ou que ça soit encore plus soutenu.

Je deviens une bête de compet', mais va falloir trouver un équilibre.

Je ne cherche pas à devenir bodybuldé, je cherche la force +endurance. Donc cardio !
#6
Bah alors t'as plutôt un rythme de vie saint !
Fruits / légumes , viandes blanches , poissons , fruits secs , produits laitiers , évite les fromages matures et préfère les jeunes . Si tu fais de la muscu tu dois déjà avoir une base alimentaire de ce genre donc je t'en dis pas plus .

Fréquence cardio prends toi un appareil pour contrôler ta tension et systoline et vois un toubib , au mieux un nutritionniste une fois par mois .
Gérard de Nerval disait que le rêve, produit artificiellement ou non, n'est pas une fuite du réel, mais l'exercice d'une conscience différente, d'une lucidité autre. Toute la question est de savoir par quels moyens l'Homme peut ouvrir les portes qui lui donneront accès au domaine de l'esprit. L'usage de psychotropes est une instrumentation de soi et, de nos jours, c'est avec les moyens offerts par la chimie organique que l'homme contemporain cherche le chemin d'une antique sagesse depuis longtemps oubliée.
[Image: 17122308413761969.jpg]
#7
@Larry

Goliath ?/T'es sur, j'étais plutôt en mode allumette j'avais perdu presque tout.
Là aujourd'hui en effet ca commence a ressembler à quelque chose, mais je suis loiiiiin de goliath !!! Hahhahahaha
#8
Ben c'est cool que tu prennes soin de toi.
C'est pas déconnant de faire un bilan de santé.

En lisant ça je me dis qu'il y a un risque pour que tu fasses tout ça principalement par peur d'être malade.
Du coup c'est une sorte de contrainte que tu te mets et à un moment tu risques de craquer et de faire tout l'inverse.
M'enfin ya pas vraiment de mauvaises raison pour se faire du bien, par contre quand on en fait trop on risque de faire le yoyo.

Comme tu dis "va falloir trouver un équilibre", et tu sembles en bonne voie, carrément !
Ça fait plaisir ^^
#9
ça sert à quoi de courir derrière quelque chose qu'on ne peut avoir... la santé. On nous fait croire depuis quelques dizaines d'années, avec le développement de la science, de la médecine, en combinaison avec le lobby pharmaceutique, qu'être en "bonne" santé est un but, quelque chose à acquérir, à rechercher. Va y que je consomme des médicaments, va y que je vais chez le médecin, puis l'ostéopathe, et puis même le psychiatrie aussi pour être en "bonne" santé dans ma tête.
ça amène quand même à se poser des questions autour du "normal et du pathologique", merci Canguilhem au passage ! Mais finalement c'est quoi ? ça sert à quoi ?

Si c'est être en accord avec la norme je vois pas l'intérêt. Le bon équilibre, c'est le bien être. Et il y a le mot "être" ! Si tu cours derrière une chimère, je vois pas comment tu peux être bien. Passes des examens et un bilan de contrôle pour te rassurer, mais te prends pas la tête avec trop de sport, un régime trop complexe, etc. Enfin, ce n'est que mon avis hein !! Smile

Pour tes consommations, ce qui est fait est fait, tu verras bien avec le bilan si il y a eu des répercussions sur ton organisme. Mais, on peut le voir avec les poumons sur les fumeurs qui arrêtent leur consommation de tabac, le corps a une capacité à régénérer ses cellules et donc se rétablir plus ou moins.

Tu peux autant mourir d'un accident de voiture, qu'avoir des problèmes à cause de certains médicaments (antibiotiques, vaccins, ...), avoir une tumeur cérébrale foudroyante et clamser en deux mois, alors faut vraiment pas trop s'inquiéter pour ça à en devenir hypocondriaque.
Loin de moi l'idée de dire qu'il faut faire n'importe quoi, faire des excès et compagnie.
Juste, être bien.
#10
Citation :Ça porte ses fruits, c'est ce un peu un cercle vicieux, j'ai plus trop de sensations de fatigue, ce qui pourrai pousser à faire encore plus de sport, ou que ça soit encore plus soutenu.

Moi j'appelle ça un cercle vertueux. Le sport c'est comme une drogue mais en mieux. Les enképhalines et autres endorphines sécrétées lors d'efforts prolongées c'est de la défonce à l'état pur qui plus est bonne pour la santé. Après c'est comme tout, on développe une tolérance et on en veux plus, toujours plus. Peut être gratter du côté de l'art ou autre activité qui lie le corps à l'esprit et surtout prendre le temps de s'émerveiller d'un rien, c'est à dire de tout. Si lorsque tu fais du sport tu pense à l'élan bénéfique que cela te procure ça dope le bénéfice réel à mon sens. Prendre le temps de savourer un fruit en pensant à ses bienfaits, aux vitamines assimilées en sublingual, c'est pareil et on peut décliner ça au quotidien à l'infini. Après il faut de la patience et de la persévérance afin que cela porte ces fruits et que nos journée se transforme en une succession d'émerveillement et de découverte (Sans que rien ne sois jamais acquis). Après avoir peur pour ça santé quand on l'a délaissé depuis des années c'est normal, il convient que tu te réconcilies avec ton corps et que tu pardonnes à ton esprit les excès du passé. Mais ce qui importe c'est le moment présent dont la faiblesse est d'être vite pollué par des angoisses du futur (en l’occurrence la peur de sa propre mort). La mort c'est ce qui semble pouvoir arriver de plus grave mais on peut apprendre à apprivoiser cette idée inéluctable comme étant la continuité des choses. Une fois cette idée apprivoisée, on peut commencer à goûter le présent en toute sérénité. Cela me fait d'ailleurs penser à une phrase que j'ai entendu récemment: "Plutôt que de chercher à avoir ce qu'on veut, le sage se contente de vouloir ce qu'il a ."

Comprennent ceux qui veulent...
Bon vent les amis.
La difficulté à saisir la Beauté du monde réside dans l'évidence avec laquelle elle s'exprime.

"Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer."
"Aucune puissance, aucun être humain n'a le droit d'énoncer envers moi des exigences tel que mon désir de vivre vienne à s'étioler. Car si ce désir n'existe pas, qu'est-ce qui peut alors exister?"
"Celui qui construit des Prisons s'exprime moins bien que celui qui bâtit la Liberté."
"Notre besoin de consolation est impossible à rassasie
r." Stig Dagerman

Trip report:
https://www.psychonaut.fr/Thread-Theonan...e-l-esprit
https://www.psychonaut.fr/Thread-Peintur...se-urgence
#11
Cercle vertueux pour sur !
Mais attention quand même à ne pas tomber dans la bigorexie.. Où là ce n'est plus un cercle vertueux du tout.:|
[Image: Corriged-20150824-052830.jpg]
#12
Wow vous m'épatez !

Bah je tiens le bon bout, et faut que j'arrête mes tendances hypocondriaques Wink
#13
Normal à un certain âge quand on beaucoup abusé de stresser pour sa santé. Maintenant tu as une vie saine, alors te mets pas la pression pour tes excès d'avant Wink C'est signe que tu avances aussi, tu prends conscience de ce que tu t'es infligé, du temps qui passe toussa. Ca provoque forcément un peu d'inquiétude.
Puis c'est un peu le retour de bâton de ce mode de vie aussi. A 20 piges on s'en branle et on fait n'importe quoi, à 40 on paie l'addition.^^

Enfin les examens ça rassure quand même et puis les médecins ont tendance à faire relativiser un peu.
Juste évite de maquereller sur internet si t'as un truc qui cloche parce là tu vas t'imaginer des cancers à la pelle^^
#14
Une phrase (de l'amie de Musher) que je viens de lire sur ce blog (MDPV en poudre / Les Blogs de PsychoACTIF ) me vient à l'esprit:

"il faudrait savoir reconnaître le bonheur ou la chance qu'on a sans qu'il soit besoin de les perdre pour réaliser qu'on les avait"

Sinon, prendre soin de son corps (en faisant des bilans par exemple, bon pas tous les 4 matins non plus ^^) c'est important. D'autant plus quand on a plus 20 ans...
C'est quand même grâce à notre corps que nous faisons tout un tas d'expériences extraordinaires (ou moins), et c'est bien de ne pas le considérer uniquement comme une "machine à plaisir" (je dis pas ça pour toi Grivois Wink) ou une sorte d' instrument pour arriver à nos fins.

Par contre, trop de sport n'est pas forcément top pour la santé hein ! Et penses aussi à l'alimentation, n'est-ce pas un célèbre médecin qui disait: "que ton aliment soit ton médicament" ? (quand on voit tous les conservateurs, pesticides, perturbateurs endocriniens, colorants, OGM, hormones, etc qui sont de plus en plus contenus dans de nombreux aliments du commerce, ça fait peur...:lolSmile
#15
Jhi-Dou: Ça me fait penser au dicton: "On ne se rend compte de la vrai valeur des choses que lorsqu'on les a perdrues"
Et putain c'est tellement vrai ! (C'est aussi valable pour les personnes style décès, rupture..)
Une fois j'ai été completement à sec, et manger une fois par jour n'était franchement pas difficile, en reva'che lorsque j'ai été à court de shampooing, j'ai compris à quel point c'était important et quelle monumentale gaspillage je faisias à chaque fois que j'en rennais 3 tonnes ou que je me l'avais 2 fois les cheveux...

Mais bon là je pars en HS ^^, pour revenir à toi grigri, c'est très bien ce que tu fais, moi même je suis un peu hypocondriaque, mais avec le temps je l'utilise à bon escient, et ça m'a permis d'avoir une vision beaucoup plus claire sur l'importance de la santé, au final tu es dans le même cas, sauf qu'en plus tu surexploite ta volonté (tandis que moi je garde un peu mes vieux démons de glandeur-cultivateur). Continue comme ça ! Wink
[Image: Corriged-20150824-052830.jpg]
#16
C'est ce qui s'appelle la pyramide des besoins Xochi , enfin tu connais ^^

Que ces oit l'argent , la nourriture , la santé , etc etc c'est pareil . C'est vraiment quand tu tombe plus bas que tu sais ensuite gérer les choses hélas .

J'ai claqué 800 euros sur 3 semaines le mois dernier , sur la dernière semaine de mon cheminement j'ai fais une semaine avec les 30 euros qui me restait dans les poches et c'était peut être non seulement modeste mais je voyais que le besoin utile et je vivait tout aussi bien sans flambages ... C'est con mais c'est ainsi .

Je trouve pas que c'est HS ce que tu dis , Grivois à joué de sa santé et il est dorénavant éveillé et parti pour changer pour de bon mais dans la bonne fréquence de ces besoins réels .
Gérard de Nerval disait que le rêve, produit artificiellement ou non, n'est pas une fuite du réel, mais l'exercice d'une conscience différente, d'une lucidité autre. Toute la question est de savoir par quels moyens l'Homme peut ouvrir les portes qui lui donneront accès au domaine de l'esprit. L'usage de psychotropes est une instrumentation de soi et, de nos jours, c'est avec les moyens offerts par la chimie organique que l'homme contemporain cherche le chemin d'une antique sagesse depuis longtemps oubliée.
[Image: 17122308413761969.jpg]
#17
@ Jhi Dou : C'est le Musher qu'était sur LS?? Tin j'avais pas suivi… La claque… Merde.
#18
Merci à tous ! Mais alors un GRAND MERCI !

Je m'étais dit après avoir cliqué pour valider le premier texte de ce topic: "Je suis quand même un peu con" ...

Mais non ! Voilà, je vous explique un petit peu en détails les raisons pour lesquelles j'ai autant changé, enfin "eu le courage de ..." pratiquer un truc aussi chiant (vu d'un certain angle, quelle perte de temps de faire des mouvements répétitifs, ou bien faire tourner une couronne qui entraine une chaine qui entraine une roue" ... un petit peu comme un hamster qui tourne dans sa roue dans sa cage ...

Déjà, j'ai toujours aimé rouler en vélo ...
Puis s'est suivi cette période entre la fin d'adolescence et la trentaine où j'ai été accro à l'héro, où je prenais des taz, du lsd, et la semaine pleins de joints, toxico attitude...
Ensuite il y a 2 ans, grâce à l'aide d'un ancien sur ce forum j'ai arrêté le subutex ....
Et ensuite j'ai eu un accident qui m'a immobilisé un moment (celui qui m'a fait perdre qq dents, trauma cranien, et multiples fractures) ...
Ensuite plusieures personnes de mon entourage ont décliné de diverses manières, et je mettais ça sur le coup de l'âge, ou du pas de chance dans la vie (sénilité pour une personne, pancréatite pour un ami, cancer du foie pour un autre, alors que leur âge était dans la trantaine),
Se rajoute mon paternel qui est mort de mort subite à 58 ans ...
J'ai commencé à gamberger, et c'est là que je me suis mis à une alimentation plus saine et vitaminée, et à autant de sport ...

Même si je me sens plus "confiant" sur la pérénité de mon avenir niveau santé ... Je ne ferai pas moins de sport dans le futur, je vais rester, coute que coute hyper sportif, hyper attentif à une éventuelle carence, ou autre.

Je vous remercie pour vos avis, qui me serviront bcp, je vous aime communauté psychonaut <3
#19
J'ai toujours remarqué que tu avais toujours tendance après la période de subu's de vouloir changer les choses petits à petits , il faut savoir que sur la création de mes 3 profils entre 5 années de temps , je suis le forum et je remarque que c'est une sacrée transmutation que tu opère là ...

http://www.psychonaut.com/combos/46026-t...ssole.html

T'as sacrément bien changé et tu te transforme grave . Franchement c'est bien ce que tu fais .
Il me semble même avoir oublié d'autres TR (ne les évoquons plus , quoi que cela peut être justement source à un rappel de ta perpétuelle progression ) ou tu te gavait de combos les plus fous les un que les autres !

Comme quoi , c'est jamais trop tard de sortir de l'impasse .
Bonne continuation man , je te le dis auj car on me verra plus avant Novembre ici dès samedi^^

+++
Gérard de Nerval disait que le rêve, produit artificiellement ou non, n'est pas une fuite du réel, mais l'exercice d'une conscience différente, d'une lucidité autre. Toute la question est de savoir par quels moyens l'Homme peut ouvrir les portes qui lui donneront accès au domaine de l'esprit. L'usage de psychotropes est une instrumentation de soi et, de nos jours, c'est avec les moyens offerts par la chimie organique que l'homme contemporain cherche le chemin d'une antique sagesse depuis longtemps oubliée.
[Image: 17122308413761969.jpg]
#20
Ah la santé, sujet tellement vaste et si intéressant, ça m'attriste vraiment que tellement de gens ne fassent pas, ou si superficiellement attention à leur santé, et après s'étonnent d'avoir des pathologies.

Comme le dit un ami du forum si tu veux être en bonne santé soit ton propre médecin, et la médecine préventive vaut 1000 fois la médecine curative !

N'ayant pas internet souvent durant les vacances j'ai écrit un gros post après avoir survolé rapidement le sujet, c'est peut-être un peu hors-sujet par rapport à tes interrogations premières Grivois mais ça reste lié à mon sens, je partage donc Smile


L'alimentation tout d'abord :

C'est bien sûr le principe fondamental de notre santé, ce qui n'est pas forcément évident à comprendre dans notre culture où ce qu'on mange est avant tout dirigée par notre plaisir gustatif. L'alimentation est à la base de tout notre métabolisme, d'où l'intérêt d'adopter un régime optimisant notre vitalité et notre longévité.

Les histoires d'apport nutritionnel idéal par jour qu'on nous matraque partout relève plus pour moi de la mascarade qu'autre chose : tout le monde a des besoins différents, et les mêmes apports ne se métabolisent pas de la même façon en fonction de leur source : « Mais Amok tu dérailles ce sont des médecins qui le disent ils doivent bien connaître leur truc » et bien non pour la majorité d'entre eux c'est ça le plus fou, la diététique est à peine abordé dans le cursus médical, les mêmes superstitions aveugles continuent de se répandre – Lecteur, écoutes ton intuition !

Je vais développer un peu sur différent points qui me paraissent les plus importants, tout cela sont des choses que j'essaie d'appliquer le plus possible moi même mais je suis encore sûrement loin de l'équilibre parfait, allez ça viendra bien un jour !

Donc pour le régime : encore une fois à adapter en fonction de chacun, de nos dérèglements internes, je donne juste ici quelques conseils généraux :

- Eviter de manière générale le plus possible les produits industrialisés et traités – mauvais à tout les niveaux, toujours trop salé ou trop sucré, et bourré d'acide gras trans, le « mauvais gras » , celui qui donne le cancer.
Aussi les composants chimiques de synthèse peuvent parfois être fun, mais pas dans notre assiette !!! Par exemple l'aspartame, ce produit qui fait le bonheur de nombreuses personnes soucieuses de leur apport en sucre, n'est sûrement pas un bon investissement sur le long terme si on pari sur notre santé – de préférence on évitera le plus possible le sucre, surtout le blanc, traité et toxique. De la même façon pour le sel, toxique car on a déjà tous les sels minéraux nécessaire à notre métabolisme dans nos aliments ; en tout cas préférer le sel non traité genre fleur de sel qui a des nutriments qui restent naturels dans leurs proportions au sel raffiné avec je-ne-sais-quoi.

De manière générale éviter tous les les conservateurs, agents de texture et autres mais ça tombe sous le sens si on suit cette logique.
Voilà donc acheter des denrées fraîches et saines ! Je sais que c'est plus cher et que ça peut être relou de cuisiner parfois mais la santé n'a pas de prix !!


Pour les huiles : la différence principale entre chaque huile est son ratio HDL / LDL , « bon cholestérol / mauvais cholestérol », il faut donc essayer d'utiliser une huile contenant le moins de LDL et le plus de HDL possible, c'est pas de la parano là c'est vraiment fondamental pour le bien-être de nos tissus.
Pour l'huile de tournesol, ce ratio est de 20 % HDL et de 80 % LDL, on va donc tout faire pour l'éviter. L'huile d'olive a un ratio en moyenne de 85 % HDL et de 15 % LDL c'est donc bien bien meilleur. La meilleure huile à ma connaissance est celle de coco qui présente un ratio de 90 % HDL et de 10 % LDL. On a aussi l'huile de colza, de noix, d'arachide, de lin, de pépin de raisin , de coprah, de sésame, d'argan, de ricin, et sûrement d'autres encore, je connais pas tous leurs ratios mais ça doit se trouver facilement !



- Baser la majorité de son alimentation sur des fruits et des légumes, crus de préférence, quand c'est cuit les nutriments se font la malle, Ce sont les aliments les plus adaptés à notre physiologie et les plus facilement assimilables, ce qui épargne quelque peu notre système digestif.
Et acheter tous ses fruits et légumes bio bien entendu ( encore que ce label ne soit pas le gage d'une qualité formidable, cf pollution par les nitrates et autres des champs adjacents à la terre « bio » ) ; préférer en général les espèces les moins fibreuses si vous le pouvez, c'est plus facile à digérer.


- Ne pas manger trop régulièrement de la viande ! Les humains ont un estomac d'omnivore et peuvent la digérer, ce n'est pas forcément néfaste en soi, mais pas plus d'une fois par semaine je pense, surtout la viande rouge qui est généralement assez riche en LDL. Les sportifs peuvent consommer plus de viande blanche car elles se stockent directement dans les tissus musculaires. N'oublions pas que nous consommons un mammifère, il a un système nerveux et donc nous métabolisons ses hormones et neurotransmetteurs qui influent directement sur notre propre système nerveux , d'où l'importance de prendre une viande de bonne qualité, élevée et nourrie correctement.
Sur le poisson, même chose que pour la viande mais d'autres variables se rajoutent : Les poissons élevés en captivité sont vraiment dégénérés, leur alimentation et leur milieu n'est absolument pas sain, cela se répercute sur la qualité de leur chair. On déconseille fortement aux femmes enceintes d'en manger, mais étendre ce conseil à tout le reste de la population serait une bonne chose je pense …. Sur les poissons « sauvages », même s'il se sont bien développés, les toxiques de l'eau s'accumulent dans leur chair ce qui peut les rendre fort mauvais pour nous aussi. Je n'ai pas trop poussé le sujet, mais à moins que vous soyez sûr d'une origine saine de votre poisson je déconseille également. La Baltique est la mer la plus polluée d'Europe, évitez déjà les poissons venant de là.


- Ne pas consommer de produits laitiers. Cela peut sembler surprenant au premier abord mais du lait de vache – à la santé plus que discutable – est-il vraiment adapté à des humains, d'autant plus adultes ? Je pense que non. On remarque que dans la plupart des ethnies africaines et asiatiques l'intolérance au lactose est très prononcé, souvent plus des 2/3 de ces populations ne peuvent digérer le lait. Ce serait les ethnie occidentales qui auraient subies une mutation des enzymes de l'estomac au fil du temps, les rendant aptes à digérer le lait non-humain, mais même dans ces populations on constate une intolérance au lait qui croît avec l'âge. Tout ça pour dire le lait de vache et autres n'est pas réellement adapté à notre organisme et n'est en aucun cas bon pour notre santé comme on voudrait nous faire croire, le fameux mythe du « le calcium c'est bon pour les os ».
La consommation de produit laitier entraîne des troubles digestifs - et par conséquence de tout l'organisme - vraiment importants. Ca me paraît être un problème de santé publique majeur mais le lobby laitier et l'apathie générale n'ont pas l'air de vouloir faire bouger les choses.
Donc ne pas manger de fromage, youghourt et autres et remplacer le beurre par de la margarine végétale par exemple, bien qu'il faille limiter le plus possible la consommation de corps gras.


- Les céréales : là c'est un peu particuliers, il y a des opinions très divergentes dessus je vais essayer de les synthétiser. Pour certains les céréales (complètes et non traitées chimiquement j'entends ) serait une bonne chose à manger. Selon les moines bouddhistes de l'école Chan, un régime avec uniquement du riz complet serait tout ce dont l'organisme a besoin en termes d'apports, et cela serait le régime le plus sain en vu de se purifier le corps et l'esprit.
Pour d'autres les céréales seraient à bannir de notre alimentation car source majeur de gluten, une pâte qui s'accumule dans l'estomac et qui prolonge tout le processus de digestion, empêchant les autres fonctions du corps comme le système lymphatique et le système immunitaire de tourner à plein régime.
Tous les céréales n'ont pas de gluten : le blé, l'orge, l'avoine en contiendraient beaucoup, le riz , le sarrasin, le millet et d'autres encore n'en contiennent pas. Les légumineuses et les tubercules ne contiennent pas non plus de gluten.


Aussi la notion qui est peut-être la plus importante pour maintenir notre organisme en bonne santé est son équilibre acido / basique.
Au niveau chimique, un acide cède des charges tandis qu'une base en gagne. Pour le bon maintien de nos cellules il est donc important de limiter le plus possible les sources acides qui affaiblissent notre organisme et de favoriser les aliments alcalins qui le renforce. L'équilibre homéostatique idéal, directement déterminé par notre alimentation, serait un ratio acido / basique de 20 % acide et de 80 % alcalin.


Dans les aliments que je citais plus tôt :

- En acide : Le sel, le sucre, les huiles, les céréales non complètes, la viande, le poisson, les produits laitiers et certains légumes comme les aubergines et les asperges

- En basique : Les céréales complètes, les légumineuses, les fruits et beaucoup de légumes


Enormément de personnes ont une alimentation qui acidifie bien trop leur organisme. De là viennent de nombreux dysfonctionnement et pathologies diverses, de la grippe au cancer. Cette acidose chronique de l'organisme nous fait réellement mourir à petit feu, c'est malheureusement la norme et c'est une vilaine chose pour notre santé.
Ce processus est heureusement réversible en adoptant un régime alcalin à base de fruits et de légumes, au bout de quelques semaines on sent réellement ses bienfaits sur notre organisme, on se sent en meilleur forme et les pathologies se résorbent d'elle-même. Des gens ont guéris leurs cancers en se nourrissant uniquement de jus de fruits, vraiment guéris, pas de phase de rémission de plusieurs années après, ça fait cogiter sur les traitements utilisés par la médecine conventionnelle.







Autre facteur fondamental à notre santé : le bien-être psychique, et la bonne gestion des émotions.


On a bien sûr besoin de ressentir des émotions pour se sentir bien, tout est question de régulation.

Si on a une émotion qui nous touche trop souvent et plus profondément qu'elle est censé l'être, cela peut très bien être ou devenir un état pathologique : ce malaise psychique va se manifester sur un organe en fonction de sa nature émotionnelle.

La santé psychique et la santé physique sont bien entendu reliés, faire des effort sur l'une influencera l'autre par conséquence directe.

En régulant son stress et ses émotions on arrive à un équilibre psychique qui se ressent dans tout l'organisme et qui est une des clés de la longévité.

L'idéal est de chercher l'harmonie dans son esprit, tout suit naturellement ensuite...

La méditation, comprendre « laisser aller son esprit sans chercher à le diriger » , à partir de 20 min par jour permet d'obtenir des résultats considérables pour notre bien – être. On est plus reposé, plus efficace et on est moins vulnérable à toutes les agressions extérieures. je vous conseille à tous de méditer un peu tout les jours, les résultats sont tangibles !


Je suis bien conscient que ma partie sur le psychisme est bien courte devant l'importance du sujet, mais si je développe plus je vais tomber dans le subjectif donc je vais m'arrêter là.



Pour le sport je pense que vous avez déjà fait le tour ^^



Voilà je vous souhaite à tous une vie longue et Heureuse Smile


Namaste
#21
Topic intéressant! Prenons 2 individus de 48 ans, y'en a un qui fait pas mal de sport et mange sain mais chope un cancer tandis que l'autre est un gros fumeur, consommateur d'alcool et autres drogues mais n'est pas malade...tout ca pour dire que le facteur "gênes" joue pas mal aussi.

C'est sûr que vaut mieux ne pas abuser de drogues ou eviter de manger trop gras et faire pas mal de sport mais au final faut pas trop stresser..juste garder un certain équilibre et voir ce que la vie réserve...
#22
Hey salut toi qui vient déterrer Smile

Mais t'es qui ? Tounge
À l'heure actuelle, il est d'accord.
#23
Ca dépend des gens aussi, certains vont se droguer, fumer 2 paquets de clope par jour, boire 1l de Wisky sans jamais avoir de maladie grave et d'autre avec un mode de vie saint vont se retrouver avec un cancer sans raison apparente...
#24
Déjà, je reste humble, si je ne l'étais pas je le supprimerai, à cause je faisais trop mon calimero fût un temps.

Mais ce topic me rapelle que les psychonauts, c'est vraiement des gens qui comprennent mieux certaines choses, sont bienveillants...

Ben celineG, en fait c'est ça ! Je me prends moins la tête, à chaque jour sa peine. Et être heureux c'est pas être seul trop longtemps, savourer tout ce que la vie te propose de positif, entretenir ton corps et ton esprit. Et adviendra ce qu'il advienne. 

"Vivre chaque jour comme le dernier, sachant que ça peux durer très lontemps"
#25
La thérapie manuelle ostéopathique est un moyen sûr et efficace de soulager les douleurs lombaires. L’ostéopathie est un médicament du XXIe siècle qui analyse le corps humain dans son ensemble. C’est une science, un art et une technique contrairement aux autres formes de thérapie manuelle, ostéopathe Geneve analyse les pertes de mobilité dans le système musculo-squelettique, viscéral et craniosacral. En utilisant des techniques manuelles spéciales, il élimine les fixations pathologiques et les blocages structurels, rétablissant la mobilité dans les tissus jusqu’au moment de l’apparition de changements dans ceux-ci. Des conditions optimales sont créées pour les tissus, de sorte qu’ils occupent la position physiologique fonctionnellement efficace.
#26
J'en profite de ce déterrage  Cool  Rolleyes Pour amener une piste de réflexion et une prise de conscience que j'ai eu un certain temps.

On vit dans un monde où la peur de la mort est omniprésente. Et du coup le moindre symptome physique, bcp en ont peur et vont voir un médecin ou cherche directement la solution pour régler cela -> derriere y'a le peur si on fait rien, on meurt !

Ca crée trop de personnes parano de leur santé justement..
Et si on en vient à un sujet de psychonaute.. le bad trip c'est rien que ça.. On a des symptomes physiques du à la substance et certains vont criser car inhabituel et l'impression que c'est la fin du monde.
Alors qu'en réalité si on accepte juste de voir la douleur, l'anxiété ou le symptome physique (crampes, envie de vomir) comme juste une sensation, bah elle va passer.. Comme une tempête à travers nous.

Moi dans ma vie, ça me sert enormement, le nombre de fois que j'ai eu des symptomes physiques desagreables (a jeun) ou des crises d'angoisse. Je suis resté ferme avec cette intuition inaltérable que ça va passer, juste en posant de la présence et conscience dessus. J'ai traversé plein de crises qui ont parfois durer 3h.. sans appeler à l'aide de personne. Et la tempete passe et meme mieux.. J'en sors grandi et comme si un truc était sorti de moi, y'a un arc-en-ciel en moi juste apres la tempete. Malgré ces 3h qui avaient l'air de durer une éternité. 

Je voulais juste partager cela, parce que c'est ma plus grosse prise conscience dans cette vie.
Je sais que je peux tout traverser tout seul et au contraire souvent appeler à l'aide ne sert à rien, parce que l'autre personne va minimiser ce qu'il se passe en toi, va être impuissante a ce que tu vis (c'est mon expérience en tout cas). Et si l'autre personne est là pour me faire fuir ce que j'ai à traverser, non merci ! Le soulagement que c'est d'etre passé par une tempete, ça n'a pas de prix Happywide  Comme si on passait par un palier, une marche d'escalier et on ne peut plus retourner en arriere, c'est bon, c'est passé. D'autres marches seront à franchir mais ce ne seront plus exactement les memes. Et si elles sont encore plus grandes, tant mieux, j'y suis préparé Smile

Ca permet de retrouver son autonomie, sa puissance et guérison intérieure.
#27
Citation : le bad trip c'est rien que ça.. On a des symptomes physiques du à la substance et certains vont criser car inhabituel et l'impression que c'est la fin du monde.

Pas d’accord...
Vision très généralisante qui laisse de côté la multiplicité des formes de bad trip... qui peut aussi être entraîné par une intolérance à la substance, des facteurs environnementaux...

Exemple : je bade systématiquement sous cannabis et pourtant j’en connais un rayon en terme d’assumer ses sentiments négatifs.
Avoir des idées suicidaires sous prod c’est pas « normal »... et ça ne passe pas juste en l’acceptant... c’est ce genre de raisonnement qui m’a fait continuer cette consommation alors qu’elle me faisait du mal.
C’est à chacun de mesurer sa résistance à la souffrance, son seuil de douleur, et y’a pas de jugement global ou moral à porter là-dessus.
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#28
(19/11/2020 14:03)Tridimensionnel a écrit :
Pas d’accord...
Vision très généralisante qui laisse de côté la multiplicité des formes de bad trip... qui peut aussi être entraîné par une intolérance à la substance, des facteurs environnementaux...

Exemple : je bade systématiquement sous cannabis et pourtant j’en connais un rayon en terme d’assumer ses sentiments négatifs.
Avoir des idées suicidaires sous prod c’est pas « normal »... et ça ne passe pas juste en l’acceptant... c’est ce genre de raisonnement qui m’a fait continuer cette consommation alors qu’elle me faisait du mal.
C’est à chacun de mesurer sa résistance à la souffrance, son seuil de douleur, et y’a pas de jugement global ou moral à porter là-dessus.


Oui bien entendu il y a une multiplicité des causes..
Ce que je voulais juste dire que la racine est la même selon moi parce qu'un bad trip est pas agréable mais il prend de l'ampleur quand on prend les symptomes vécus pendant ce bad trip de la façon "je dois faire qqch si je vais en mourir".

Merci de nuancer en effet.
A chacun de mesurer sa résistance à la souffrance bien sur.
Je voulais juste préciser (c'est mon expérience et que je partage car ça a l'air commun) que la souffrance se dissipe quand on y fait face. Bien sur, pas tjrs évident d'y faire face. Notamment les énormes traumas.

Mais juste la société souvent nous invite pas à faire face. On nous infantilise. Consomme ci ou ça, diverti toi pour y échapper. Je trouve pas qu'il y a une énergie mature dans ce genre de raisonnement, conditionnement qu'on a depuis des lustres.
J'ai du trouver les ressources en moi pr commencer à régler des trucs intérieurs car tout ce qu'on me proposait (parents, amis, certains professionnels) c'était des fuites.
#29
Je pense vraiment qu’en cas de bad trip sous psyché, il vaut mieux trouver le moyen de divertir la personne que la pousser à se concentrer sur ses émotions négatives. J’aurais du mal à faire un diagnostic de ce que à quoi nous pousse la société en général, mais je doute que « affronter » soit toujours la solution.
Je dis ça après avoir passé d’innombrables heures à tenter cela. Et épouser les sentiments délétères m’a juste mené à ressentir le besoin de me buter. On ne sort pas forcément grandi de ce genre d’experience. Autant les sentiments négatifs sobres m’ont toujours semblé intéressants à explorer, autant ceux induits par les psychés n’étaient que des déformations illogiques menant à tourner en rond dans mon malheur quelle que soit l’angle avec lequel je les abordais.
C’est peut-être efficace pour toi mais si tu tombes sur quelqu’un qui vrille je pense qu’il vaut mieux tenter de lui changer les idées. En lui témoignant de la bienveillance puis en l’invitant à porter son attention ailleurs.
Mon propos n’est pas absolu, ça m’est arrivé d'apprécier une montée anxiogène en l’acceptant, mais il y a une différence entre une montée anxiogène et un pétage de plombs.
Tu parles de trauma, j’ai un STPT et vivre un flash-back pendant un trip était simplement horrifique. Ça n’avait rien à voir avec une anxiété physique ou autres. Et crois-moi j’ai affronté ça, sauf que le trauma est une impasse logique, il piège et boucle. L’affronter frontalement, c’est le nourrir. Au contraire il faut user de tactiques, l’apprivoiser, l’adoucir, petit à petit. C’est pour ça que l’EMDR par exemple est efficace, en ravivant et désamorçant le souvenir petit à petit, touches par touches. Ou la MDMA qui fait disparaître temporairement les sentiments négatifs liés au trauma. On n’affronte pas ça seul et sans armes, comme si on pouvait le détruire, ça ne mene qu’à se faire du mal encore et encore.
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#30
(19/11/2020 15:59)Tridimensionnel a écrit :
Je pense vraiment qu’en cas de bad trip sous psyché, il vaut mieux trouver le moyen de divertir la personne que la pousser à se concentrer sur ses émotions négatives. J’aurais du mal à faire un diagnostic de ce que à quoi nous pousse la société en général, mais je doute que « affronter » soit toujours la solution.
Je dis ça après avoir passé d’innombrables heures à tenter cela. Et épouser les sentiments délétères m’a juste mené à ressentir le besoin de me buter. On ne sort pas forcément grandi de ce genre d’experience. Autant les sentiments négatifs sobres m’ont toujours semblé intéressants à explorer, autant ceux induits par les psychés n’étaient que des déformations illogiques menant à tourner en rond dans mon malheur quelle que soit l’angle avec lequel je les abordais.
C’est peut-être efficace pour toi mais si tu tombes sur quelqu’un qui vrille je pense qu’il vaut mieux tenter de lui changer les idées. En lui témoignant de la bienveillance puis en l’invitant à porter son attention ailleurs.
Mon propos n’est pas absolu, ça m’est arrivé d'apprécier une montée anxiogène en l’acceptant, mais il y a une différence entre une montée anxiogène et un pétage de plombs.
Tu parles de trauma, j’ai un STPT et vivre un flash-back pendant un trip était simplement horrifique. Ça n’avait rien à voir avec une anxiété physique ou autres. Et crois-moi j’ai affronté ça, sauf que le trauma est une impasse logique, il piège et boucle. L’affronter frontalement, c’est le nourrir. Au contraire il faut user de tactiques, l’apprivoiser, l’adoucir, petit à petit. C’est pour ça que l’EMDR par exemple est efficace, en ravivant et désamorçant le souvenir petit à petit, touches par touches. Ou la MDMA qui fait disparaître temporairement les sentiments négatifs liés au trauma. On n’affronte pas ça seul et sans armes, comme si on pouvait le détruire, ça ne mene qu’à se faire du mal encore et encore.


Oui je parlais sobre. Parce que sobre, on est confronté à des choses gérables.

Sous substances, on peut être confronté à des choses ingérables, on descend trop dans la psychée et l'inconscient par ex..

Intéressant ton expérience du trauma, quand je parle de l'affronter c'est d'y aller mais avec la volonté d'y guérir, de l'adoucir en effet.. Mais c'est en y allant et en observant ces mécanismes, les boucles du trauma, les sensations que ça engendre, les flash back, qu'on commence à cerner la chose et savoir comment le traiter.
Ca s'expérimente, y'a pas de recette générale en effet.

Comme faire du vélo, il faut monter sur sa bicyclette et faire qq chutes par ex. C'est pas en écoutant qqn parler (un psychologue par ex) qu'on arrivera à comprendre comment guérir les blessures intérieures. Même si les conseils peuvent aider à monter sur le vélo quand meme et éviter qq chutes.
Moi je trouve ça super intéressant en tout cas.

Citation :Ou la MDMA qui fait disparaître temporairement les sentiments négatifs liés au trauma


Est-ce donc vraiment utile?


Topics apparemment similaires...
  [SANTE / MENSTRUATION ] Votre rapport Drogues / Règles & Cycles etc. Groovie 1 296 11/08/2020 22:04
Dernier message: Tridimensionnel
  La drogue et la santé Luffy67 3 1,043 22/11/2016 18:05
Dernier message: Tisalut
  Neurosciences, société de l'autonomie et santé mentale ibiscus 20 5,813 01/12/2009 00:03
Dernier message: Loutre
  intérets politiques et santé publique moguai 10 2,483 26/10/2009 10:47
Dernier message: Supervixen
  Drogues et santé des dents Dale 12 3,016 23/12/2006 11:33
Dernier message: adrenochrome



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.