Le topic littéraire, aka "ABDC... Non, merde..."
Faut que je me lance dans le rapport Meadows "Halte à la Croissance" du Club de Rome, mais dès les premières pages…  Idea  Huh
  Répondre
(10/09/2019 08:48)Biquette a écrit : Druillet ça claque, ses planches ornent mes murs, merci aux bons vieux Metal Hurlant ^^

J'ai pas lu ce bouquin de von Franz, c'est accessible ? J'ai lu tout plein de Jung par contre, mais le problème c'est que y a de quoi faire des mémoires de Latin, de théologie et d'Histoire à chaque fois qu'il cause d'alchimie, c'est cool pour s'endormir mais sinon j'décroche mouarf.

Et le Sorceleur je suis content de lire un avis favorable, quand j'avais feuilleté au pif à la Fnac ça me semblait pas fou. Par contre on m'a offert le manuel du jeu de rôle papier (qui est pas d'une qualité folle), si je veux être un meujeu respectable va falloir que j'me plonge dans les bouquins.


Oui c'est accessible. Après je dois avouer que les multiples liens avec la théologie et la psychanalyse me font un peu décroché. Je m'interese plus particulièrement à l'alchimie d'un point de vu moins psycho centré (et puis dans le titre c'était "alchimie et psychologie", la c'est plutôt alchimie et psychanalyse). C'est presque trop riche pour quelqu'un comme moi qui ne s’intéresse pas forcement à la théologie.

je me suis commandé un autre truc : https://www.babelio.com/livres/Roob-Alch...que/161735

Ça à l'air plus orienté vers l'art. Je verrais bien.

Pour le sorceleur le 1er était un peu simpliste et hésitant, dans le 2eme les persos prennent plus de profondeur. On voit que c'est à partir du 2eme qu'il à commencé à entrevoir une mythologie/série complète.

Après c'est pas un styliste, c'est un conteur, donc l'écriture tend plus du coté d'asimov que de lovecraft. Mais franchement c'est pas dégueu, voir même plus stylisé par endroit qu'un asimov, et puis je sais pas y'a une cohérence et une fluidité surprenante pour un univers moins orienté "adulte" que du Tolkien.

Ha puis le mois dernier je me suis pris les Blame en gande edition, rendant la vieille édition complètement obsolète (et difficilement trouvable en bon état), le format joue vraiment à l’appréciation.
Bon rien à dire de plus si ce n'est que ça déboîte. Pour les amateurs de Druillet et de mangas faut se lâcher sur cette édition. Ne serait ce que le premier tome pour rentrer dans l'univers.

[Image: 9782344031759-001-T.jpeg?itok=WGR92oBz]

[Image: 60495621_2611219888907221_13090940059123712_n.jpg]

[Image: Blame.photo04-500x423.jpg]

[Image: 28022.jpeg]
End
The following 2 users Like Mr Sandman's post:
  • Dreamea, Tridimensionnel
  Répondre
Ca a l'air bien sympa en effet, ambiance cyberpunk un peu, il m'en faut pas plus je vais prendre le 1er histoire de me faire une idée. 

Je vais déjà me lancer dans FMA et Doraemon, peut-être d'autres Jodorowsky aussi.

Par contre Sandman je te rejoint pas trop sur l'aspect accessibilité de Druillet, enfin ça dépend lesquels, mais au niveau narratif c'est quand même souvent très perché (les dessins aussi bien sûr) quand il est pas en collaboration avec d'autres auteurs (ce qui rend la série Lone Sloane très hétérogène), à part peut-être Nosferatu, Vuzz, ou le premier Lone Sloane 66.

Edit : petit semi-HS, je conseil un anime énorme qui s'appelle Texhnolyze à l'ambiance "western-postapo-cyberpunk" et le générique fait par Juno Reactor rien que ça.

Reddit : Finalement j'ai pris les Blame Deluxe jusqu'au 6 en pré-commande… je suis un acheteur compulsif  Sad
  Répondre
Ha mais c'est de celui qui a fait les Abara je me disais que ça me rappelais quelque chose. Il me manque tjs le 2 d'ailleurs...
  Répondre
[Image: 9782070336760.jpg?w=240&h=408]
 
Suite Française d’Irène Némirovsky. Œuvre inachevée – initialement en cinq parties, n’en a que deux – son autrice ayant été déportée en 1942 (morte en camps de concentration).
Roman agréable et intéressant, incontestablement réussi, mais dont je ne garderai pas grand'chose.
Dans la première partie, Tempête en Juin, Irène raconte l’exode des parisiens vers le Sud à l’arrivée des Allemands, et ce que cet événement révéla de la nature profonde des individus.
Dans la seconde partie, Dolce, une garnison allemande s’installe au bourg de Bussy et vit plusieurs mois avec ses habitants.
 
Mon édition comprend aussi
1) les notes prises par Némirovsky alors qu’elle écrivait son roman, qui est en fait une relation romanesque d’événements récents voire contemporains (trois ans d’âge tout au plus). Ces notes sont bien plus intéressantes, poignantes, que le roman lui-même. Irène s’attend à tout moment à être déportée, elle sait que ses jours sont comptés et n’en travaille qu’avec plus de hargne. Des pensées fulgurantes lui viennent, qu’elle note dans son journal avec une lucidité que la fiction, digérée et polie, ne rend pas.
2) diverses correspondances entre Irène, son éditeur Albin Michel, son mari Michel Epstein et d’autres personnages plus ou moins proches du couple. D’abord, les soucis d’argent : les lois raciales empêchent Irène d’accéder à ses thunes. Puis les soucis moraux : Irène est très seule, isolée dans un pays qui veut sa mort, responsable de ses filles, réfugiée dans un village où elle dépérit d’incertitude. De loin, ses amis se démènent pour adoucir sa situation. Lorsqu’on la déporte, c’est Michel Epstein qui prend le relais et, fou d’angoisse, multiplie des lettres où il quémande des nouvelles, réclame des appuis, supplie qu’on épargne sa femme.
Il meurt ainsi qu’elle, déporté en camps de concentration. Leurs gamines s’enfuient, le manuscrit dans une valise, et par miracle (et charité de quelques « justes ») survivent à la seconde guerre mondiale.
 
Quelques citations piochées dans les Notes :
Citation :
Les Français étaient las de la République comme d’une vieille épouse. La dictature était pour eux une passage, un adultère. Mais ils voulaient bien tromper leur femme, ils n’entendaient pas l’assassiner. Ils la voient maintenant morte, leur République, leur liberté. Ils pleurent.

Citation :
On veut nous faire croire que nous sommes à un âge communautaire où l’individu doit périr pour que la société vive, et nous ne voulons pas voir que c’est la société qui périt pour que vivent quelques tyrans.

Citation :
Aujourd’hui 24 Avril, un peu de calme pour la première fois depuis bien longtemps, se pénétrer de la conviction que la série des Tempêtes, si je puis dire, doit être, est un chef-d’œuvre. Y travailler sans défaillance.

Citation :
2 Juin 1942 : ne pas oublier que la guerre passera et que toute la partie historique pâlira. Tâcher de faire le plus possible de choses, de débats… qui peuvent intéresser les gens en 1952 ou 2052. Relire Tolstoï.

Citation :
All action is a battle, the only business is peace.
Est-ce que the pattern is less a roue qu’une vague qui monte et descend, et tantôt sur sa cime on trouve une mouette, tantôt d’Esprit du Mal et tantôt un rat mort. Exactement la réalité, notre réalité (il n’y a pas de quoi en être fier!).

(l’individuel et le communautaire) a écrit :
Cette lutte entre les deux destins, cela arrive chaque fois qu’il y a un chambardement, ce n’est pas raisonné ; c’est instinctif ; je crois qu’on y laisse une bonne partie de sa peau mais pas toute entière. Le salut, c’est qu’en général le temps qui nous est dévolu est plus long que celui dévolu à la crise. Contrairement à ce qu’on croit, le général passe, le parti entier demeure, le destin communautaire est plus court que celui du simple individu (ce n’est pas tout à fait exact. C’est une autre échelle du temps : nous ne nous intéressons qu’aux secousses ; les secousses, ou bien elles nous tuent, ou bien elles durent moins que nous).

Citation :
 Ne jamais oublier que les public aime qu’on lui décrive la vie des « riches ».

méditation                                                             
TDA/H                                                                         
  Répondre
Arg...Décidément les maisons d'éditions ont décidé d’essorer mon portefeuille

Ha et j'ai envie de relire Don Quichotte. Apparemment la pléiade, folio et tout le toutim se sont résolus d'offrir une nouvelle trad de jeunesse au bouquin. Je suis pas emballé par l'idée. Y'a que Flammarion qui a conservé le texte d'origine.

Savez si c'est mieux une trad de jeune ou de vieux cons ? Pour ce bouquin en particulier.

Il donne un exemple sur un site :

A titre d'exemple voici la même phrase dans sa version de 1949:

"Il faut donc savoir  que le temps que notre susdit gentilhomme était oisif (qui était la plupart de l'année); il s'adonnait à lire des livres de chevalerie avec tant d'affection et de goût qu'il oublia quasi entièrement l'exercice de la chasse..."

et dans celle de l'édition de 2015 :
"Or il faut savoir que notre gentilhomme, dans les moments où il était oisif - c'est à dire le plus clair de l'année - s'adonnait à lire des livres de chevalerie, avec tant de goût et de plaisir qu'il en oublia presque entièrement l'exercice de la chasse..."


C'est spéciale tout de même... Je trouve la première beaucoup plus fluide, rythmé. L'autre est très carré, très sèche, avec des ponctuations qui coupe le rythme.
Ou alors je me fait des films...
End
  Répondre
Aah les Cités Obscures, un génie incroyable dans le dessin et une écriture que j'ai trouvé bcp trop naïve et chiante, mais c'est ptet moi qui ai rien compris ^^
  Répondre
Sandman t'es sérieux ? J'arrive jamais à savoir avec toi...

"Il se fout de notre gueule Bob ?"

[Image: a_scanner_darkly02.jpg]
  Répondre
Yep je suis sérieux. Je vois pas trop à propos de quoi tu hésite.
End
  Répondre
A propos de toi pardi… A part un mot en plus, une ponctuation légèrement différentes, cetain.es seraient sur le point de te dire que tu chipote… Mais je n'en fait pas parti bien sûr, t'es dans ton bon droit et j'espère que le doute te mènera où il mène généralement :p
  Répondre
Je pense que les deux versions sont bien mais l'ancienne à son petit charme je trouve, surtout en sachant à quel point le livre est vieux .
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
Je préfère la seconde version. Sa syntaxe est parfaite, c’est un plaisir rare ! 
La première a un charme suranné et se lit comme on boit de l’eau, mais seulement à la deuxième ou troisième reprise et je comprends qu’à l'échelle d’un bouquin ça soit fatigant pour le lecteur non-averti.
méditation                                                             
TDA/H                                                                         
  Répondre
Ouais à force de relire je pense que t'as raison tridi c'est quand même bien foutu. Et puis tu vise juste aussi pour la fluidité, Je n'y avais pas réfléchi mais la sensation n'arrive qu'a la deuxième ou troisième lecture, j'vais prendre le nouvelle trad.

Dreamea: ouais je sais c'est du chipotage, mais un bouquin c'est pas un film c'est long. Et un style qui déplaît peut devenir fatiguant à la longue.

Petite question en passant : Quel Druillet tu me conseille pour commencer ? Je pensais me prendre yragael-urm le fou. Les illus ont l'air toutes plus classes les une que les autres.
End
  Répondre
Le pire c'est que je l'ai en espagnol en très vieille version et bim !  Tongue
 
Citation :Quel Druillet tu me conseille pour commencer ? Je pensais me prendre yragael-urm le fou. Les illus ont l'air toutes plus classes les une que les autres.

 Alors celui là c'est du pure délire niveau illustration, et la narration c'est plus de la poésie qu'autre chose dont c'est du régal, problème : c'est en deux parties, alors autant Yragaël envoie du très lourd, autant avec Urm-Le-Fou, Druillet reprend en charge la narration et ça gâche la magie de la première partie je trouve.

Perso le premier que j'ai lu de lui c'était La Nuit et il est vraiment hallucinant. T'as les Loane Sloane mais comme je t'ai dis c'est très hétérogène d'un tome à l'autre, puis t'as l'intercade Salammbô entre Delirirus et Gail (facultative mais si tu veux faire les choses bien). Vuzz et Nosferatu sont pas mal du tout aussi, pas mal d'humour et de philosophie. Là j'ai reçu le Mage Acrylic qui a l'air pas mal du tout mais je suis busy-bee avec les Blame et autres Nihei donc ce sera pour plus tard.
  Répondre
Je lis ça en ce moment :

[Image: Un-survivant-raconte.jpg]

Une merveille d'écriture.

Et ça :

 [Image: Couv_1439.jpg]

Avis mitigé, pour l'instant rien qui ne sort des clous de la sf habituelle. Bon je me lance tout de même dans le tome 2...
End
  Répondre
Si tu apprécies Maus, je te conseille également Meta-Maus qui revient sur tout le processus d’écriture de cette BD avec mise en contexte par le vécu de Spiegelman, c’est extrêmement intéressant.
méditation                                                             
TDA/H                                                                         
  Répondre
Je l'ai pris avec ^^
End
  Répondre
[Image: les-volontaires.jpg]

Si vous êtes dans une vision du monde Walt Disney laissez tomber mais si vous aimez la vraie Histoire, qui est toujours totalement amorale, alors c'est une lecture des plus plaisantes. Un des protagonistes dit vers la fin: "Avec ceux de Bir-Hakeim, nous sommes les Français les plus libres de notre temps".
  Répondre
Y a bientôt une quinzaine d'années, feu ma maman m'a fait lire le tome 1 du Bouddha d'Azur. Ce fût une belle surprise de tomber sur l'intégrale en 2 tomes à la bibliothèque de la fac, pas plus tard que ce midi. Un vrai petit bijou ^^

[Image: 9782800137247-couv-M800x1600.jpg]
The following 1 user Likes Biquette's post:
  • Tridimensionnel
  Répondre
J'aime beaucoup Sylvain Tesson, il se lance toujours dans beaux projets d'aventuriers et sa plume retranscrit super bien les émotions et les fils de pensée qui découlent de ses expériences . 
J'ai particulièrement aimé Dans les Forêts de Sibérie où l'auteur s'enferme 6 mois dans une cabane près du lac Baikal avec du papier, des cigares, de la vodka et une caméra .
Il en a aussi fait un film, très beau, très complémentaire au livre .
Et ma phrase de signature "tout fumeur rêve de disparaitre dans ses nuages" viens de là .

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=...MTSWjTn-Px

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=...A5sWe03zbm
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui. Jonathan Swift

https://frenchpdf.com/wp-content/uploads...F.COM_.pdf

Ignoré,moqué il se suicidas incompris ...
Quelques années passèrent... puis les cons se réveillèrent et lui décernèrent  le prix Pulitzer de la fiction,sic.

La Conjuration des imbéciles a été vendu à plus de 1,5 million d'exemplaires et traduit en dix-huit langues. De nombreuses tentatives d'adaptation au théâtre ou au cinéma, frappées de la même malédiction que les tentatives malheureuses de Toole pour publier son ouvrage, ont avorté ou connu un succès limité.


Attention chef d'oeuvre...!
The following 1 user Likes Augsburer's post:
  • Indica
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  faire 1 vulgarisation littéraire sur la drogue et son application amicale_du_pc 8 1,631 20/11/2015 00:31
Dernier message: Rasf

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)