S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Juste pour dire

Si c'est pas privé ou top secret (on sait jamais...), c'était quels pseudos tes deux autres comptes ?
Je préfère pas, car on peut facilement me retrouver irl avec ces informations.

De toute façon c'était avant 2011. Donc il y a 7 ans et plus...

Après si tu penses à quelqu'un en particulier tu m'envois un mp avec le pseudo et je te diais si c'est moi ou non.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
Sinon, j’ai fait des cauchemars atrocement convaincants cette nuit, comme à chaque fois que je me décide à faire une pause sur le cannabis... je suis névrosé à ce point pour avoir besoin de compenser avec de la beuh?
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
Mdr ! Non c'est normal de faire des cochemards en sevrage, même si pour toi c'est juste une pause.

Ça va disparaitre dès que ton corps aura réglé le manque infime mais physiquement quand même présent.

Moi ça me donne envie de vomir et je transpire tout le temps.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
C'est fréquent les cauchemars quand t'es en manque, même avec du cannabis (faudrait voir s'il y a eu des études sur le sommeil, les rêves et le cannabis, j'ai pas le temps là je file au taffe).
@Indica, yup c'est normal
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
quand j'étais à l'hopital militaire psychiatrique pour me faire réformer je voyais partout des têtes de mort avec des casques de guerre et plein de bidules qui rappelaient des camps de la mort nazis...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
Ah merde... je suis donc bel est bien en "manque de cannabis" ... bien joué Indica bravo ^^
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
Le manque de cannabis c'est ce que j'ai subi de pire en matière de drogue, et c'est là que j'ai compris l'ampleur que pouvais prendre une dépendance psychologique, avec ses répercussions sur l'esprit autant que sur le corps : mal être généralisé, crampe d'estomac, chiasse malodorante, irritabilité maximale, paranoïa et faiblesse morale amenant à succomber à ses impulsivités.

Depuis je n'ai jamais réessayé d'arrêter le cannabis ! mais ma conso de joint s'est calmé d'elle même et j'ai surtout arrêté les douilles Smile


Pour en revenir aux rêves intense lorsqu'on arrête de fumer, y a ce court article qui apporte un premier élément de réponse assez simple : https://www.vice.com/fr/article/jm7b3x/p...a-weed-294
Pomal !

https://youtu.be/QoPElDvLZjA

Sinon j'ai les même symptômes que toi Laura mais ca part en 3-4 jours pas plus.

C'est bien que tu ais arrêté les douilles, c'est vraiment de la grosse merde...

Perso j'ai réussi à arrêter, mais quand je refume juste un joint je suis obligé de me cramer le 5g en quelques heures...

Ca me désespère...
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
Moi rien que le fait d’en avoir sur moi ça m’en suffit à me sentir « rassuré » , j’ai pas trop de mal à faire durer mon stock la semaine .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
achète pour le mois, c'est plus rsiquer mais on prend moins souvent de risque, à ne pas faire sans peser et si tu pécho dans un four......
j'suis huggy, la pooky!!!

(12/09/2018 01:23)Aiskhynê a écrit :
Sinon j'ai les même symptômes que toi Laura mais ca part en 3-4 jours pas plus.

C'est bien que tu ais arrêté les douilles, c'est vraiment de la grosse merde...

Perso j'ai réussi à arrêter, mais quand je refume juste un joint je suis obligé de me cramer le 5g en quelques heures...

Ca me désespère...


Pas cool ouai, moi j'arrive à me contenir, plus ou moins..

Sinon les effets que j'ai décris arrivaient au bout de 3-4 jours chez moi, genre en arrêtant le dimanche, le mardi je sentais que ça chargeait en moi, le mercredi je commençais à vriller et le jeudi je pétais un câble.

Mais en fait c'était le fait de savoir que je pourrais refumer le vendredi, genre plus je me rapprochais du jour j plus l'attente devenait insupportable, en mode impossible de différer l'envie qui se transformait en besoin.

Le pire dans tout ça c'est que je suis accro à l'idée de me défoncer, par exemple plus j'y pense plus j'en ai envie, et au moment venu face à la drogue, ba j'en ai pas tant que ça envie, mais je consomme quand même pour être sur de ne pas osciller entre envie/pas envie. Au final je suis devenu dépendant.
Exactement pareil avec la clope et même le cannabis maintenant, en général je ne sais même pas pourquoi je fume... Clopes ou Bedos.

Mais moi aussi ça viens a peu près 2 jours après mon dernier bedo ou je commence à vraiment être mal et ensuite le pic se situe encore 2 jours après et ça baisse d'intensité en 2 jours à peu près, soit 4 gros jours de manque et une bonne semaine en tout pour s'en remettre.

La j'ai fumé un peu du cannabis aujourd'hui pour arrêter de fumer des clopes, j'ai repris à cause des champignons, j'aime bien fumer des clopes avec les champignons comme avec l'alcool et autant j'arrive à boire sans fumer maintenant, autant les champignons j'ai encore du mal.

Mais ca va venir la je vais à nouveau arrêter la clope et les joints et prendre que des champis !

L'enfer est toujours pavé de bonnes intentions... ( ͡° ͜ʖ ͡°)
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
Jeudi dernier (enfin pas cette semaine celui d'avant) j'ai trippé a 1000mg de diphenydramine. Ca c'est fini a l'hosto. Si il y a des interresser je peux faire un TR, c'est juste qu'il faudra que je demande des info a mes proche parce que je ne me souviens pas de tout.
En gros ct le délire complet


Pour donner une idée du truc, quand les effets commencais a descendre, je croyais que j'étais dans une prison au guatemala parce que mes parent ne voulais plus de moi. J'avais les main sanglé au lit (par contre ca c'est vrai), plein d'objet inexistant autour de moi, des insecte partout, des etranger inexistant qui passai, la chambre parraissai vraiment comme une cellule de prison crade et tout. Un mec (imaginaire) était passer pour essayer de me vendre des truc en mode comme dans les reportage dans les prison des pays pauvres. Sinon tout y est passé, essayer de fumer du savon, browser internet sans pc, sans clavier et dans ma cave, entendre des conversation inexistante, ect.

C'étais mon 5ieme et dernier trip au DPH, j'ai eu ce que je voulais au niveau delirogene.

Ce n'est pas si interressant que ca les délirogene, car on a le controle de rien, le seul aspect interressant est le décallage complet avec la réalité et l'aspect reve eveillé.
Pourquoi s'infliger ça ?
Salut les loutes
Gérard de Nerval disait que le rêve, produit artificiellement ou non, n'est pas une fuite du réel, mais l'exercice d'une conscience différente, d'une lucidité autre. Toute la question est de savoir par quels moyens l'Homme peut ouvrir les portes qui lui donneront accès au domaine de l'esprit. L'usage de psychotropes est une instrumentation de soi et, de nos jours, c'est avec les moyens offerts par la chimie organique que l'homme contemporain cherche le chemin d'une antique sagesse depuis longtemps oubliée.
[Image: 17122308413761969.jpg]
Salut à toi ! Devanagari ^_^

@no_id

Le DPH c'est le mal ! Surtout sans DXM...

Mais au moins maintenant t'es calmé ! x)

En plus ta quand même tapé 1g...

Tu as du salement ressentir des effets secondaires non ?

Ou t'étais trop à l'ouest pour ressentir ton corps ?

Ou te rappeler de ce que tu ressentais ?
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
J'ai parlé de ce que je me souvenais, il y a d'autre détail dont je me souviens moins interressant (au début quand j'étais a l'hosto), et oui j'étais vraiment a l'ouest, non je ne sentais plus forcement mon corp.

J'ai eu des effets secondaires sur 5 jours, genre j'étais plus parano que d'habitude, je me sentais plus psychotique, je voyais encore des araigné sur les mur par intermittence, mais tout est revenu a la normal.

pour le pourquoi s'infliger ca, je voulais tester de maniere complete le fameux trip délirogène, rien de plus. A la base je pensais réussir a rester dans ma chambre mais je suis devenu tellement inconscient de ce que je fesait que je suis allé partout dans ma maison taper des délire et mes parents s'y sont forcvement méler, d'ou l'hopital

effectivement j'ai souvent lu sur les forum anglais que la synergie DXM et DPH se faisait beaucoup, aillant essayé les 2 séparément je peux comprendre. Apres je ne prend plus de DXM (je vais pas mentir a des medecins juste pour obtenir cette merde....) ni de DPH donc...
Oui mais pourquoi ?

Genre tu te réveille un matin et tu te dis tiens... Si j'essayais de me rendre psychotique ?
Nietzsche aurait appelé ca le nihilisme des faible : la volonté de négation de la réalité. Ca c'est la réponse philo.

Sinon il y a quelques aspect que j'avais aimé des trip au DPH (les espece de "film en projection" sur les murs). La j'ai voulu essayer en fait de me détacher completement de la réalité, enfin je ne sais pas comment expliquer ca. La réalité me pese dans un sens peut être ? En tout cas je n'avais tellement conscience de rien que j'ai pas pensé a cheker les mur pour voir si ces aspect projection était plus présent que d'habitude. Enfin je pense que si, parce que le lendemain, en fait ce n'était meme plus des projection de film sur les mur que je voyais, c'étais juste que ma chambre d'hopital apparaissait completement différente qu'elle était réellement. Mais completement, par contre, je ne pouvais pas faire la diff entre le réel et la l'hallucination, du coup je ne pouvais pas reflechir a ces projection sur les mur (qui la n'était plus des espece de projection comme d'hab d'espece de dessin animé, mais genre un aspect completement différent de la piece, avec des objet qui n'existe pas, des insectes, des gens qui passait en hallucination)

Il y a un aspect aussi ou dans l'hallucination, il n'y a aucun effort : par exemple, je fais de la musique, c'est un effort de devoir s'y mettre, composer un track, et tout. La, a un moment j'étais dans ma cave, je me croyais sur fruity loops en train de composer, et sans effort (vu que c'étais une hallucination) j'obtenais la meme satisfaction que le fais de faire de la musique en réalité, sans que j'ai a avoir une action a faire de ma part dans un sens.

C'est comme si l'hallucination dans un sens permettais d'accomplir ce que je veux sans avoir a nier consciemment la chose que j'aime pas en moi je ne sais pas comment dire

Dans un sens je suis un gros feignant lol

Il n'y a pas que l'aspect la, il y a aussi l'aspect ou dans l'hallucination, il n'y a plus la notion de responsabilité, les chose que tu dois faire dans la vie normal dans les interaction humaines par exemple, ce qui procure une espece de satisfaction. Il n'y a plus la responsabilité du réel dans un sens. C'est une démarche limite suicidaire je me rend compte.

En fait dans un sens c'est vivre sans vivre. Vivre sans cette partie de la conscience de vivre qui me dérange.

Je sais pas si je répond a ta question, mais pour moi oui, pourquoi j'ai test cette substance a haute dose, c'était pour tester ces aspect plus fortement que d'habitude.

Apres bon fondamentalement c'est pas kiffant comme drogue, ce n'est pas une XP que je retenterais. C'est interressant une fois quoi, histoire d'avoir l'experience d'un délirogene si t'aime faire des experience mais je ne pense pas que des gens soit dépendant a ca

Pour passer le bodyload dégueulasse, faut prendre un opiacés a longue action genre sub. Bon apres, au dessus de 700mg, le bodyload on en a plus vraiment conscience donc peut importe

Perso je vois plus l'interet de prendre des déliro que des psyché classique par ex, les psyché classique c'est cool, c'est beau, c'est hyper agréable, mais bon ya quoi de réellement différent de d'habitude, t'a la conscience un peu modif, avec un peu de chance tu va avoir des hallu qui te rapproche de ton inconscient... Je dis ca mais je préfere quand meme les psyché classique, c'est juste pour que tu vois un peu l'idée



edit : si tu disais par rapport a "et si j'essayais de me rendre psychotique" tu parlais a long terme dans le sens risque au niveau santé mentale, franchement ca fait 5 ans que je suis dans les prod, 3 ans que je prend quelque fois des psyché a haute dose dont quelques blackout (c'est surtout les hautes doses de trypta qui me blackout moi, les lyserg ca va, apres j'ai pas test au dessus de 600mcg), c'est surement tres con mais maintenant ce n'est plus une peur que j'ai, un peu dans le sens tout ce qui monte redescend. Au final, j'avais peur de tout, HPPD, psychose, depersonnalisation sévere et malgré mes connerie j'ai rien eu. Mais bon je sais que ca peut arriver... Je ne fais pas ca souvent non plus quoi, la je l'ai fais 3 fois en 6 mois, sur 3 semaine (1 fois par semaine), j'ai genre des periode ou je vais le faire souvent et apres, pause. Perso je kiffe a mort les grosse montée de psyché l'euphorie pour moi est la meilleur de toute les drogues, la plus libératrice
(16/09/2018 06:39)no_id a écrit :
Nietzsche aurait appelé ca le nihilisme des faible : la volonté de négation de la réalité. Ca c'est la réponse philo.


Une vrai réponse philo impliquerait que tu te réponde à toi même avec ces termes en les modifiant dans ton intériorité plutôt qu'a moi. C'est comme ça qu'une pensée développe un impact. Si tu t'en sert juste pour justifier tes actions en mode "Nietzsche à déjà décrit ma faiblesse donc c'est ok lol" c'est pas vraiment philo tout ça.

(16/09/2018 06:39)no_id a écrit :
edit : si tu disais par rapport a "et si j'essayais de me rendre psychotique" tu parlais a long terme dans le sens risque au niveau santé mentale, franchement ca fait 5 ans que je suis dans les prod, 3 ans que je prend quelque fois des psyché a haute dose dont quelques blackout (c'est surtout les hautes doses de trypta qui me blackout moi, les lyserg ca va, apres j'ai pas test au dessus de 600mcg), c'est surement tres con mais maintenant ce n'est plus une peur


Ben je disais ça parce que t'as finit à l'hosto.

(16/09/2018 06:39)no_id a écrit :
Perso je vois plus l'interet de prendre des déliro que des psyché classique par ex, les psyché classique c'est cool, c'est beau, c'est hyper agréable, mais bon ya quoi de réellement différent de d'habitude, t'a la conscience un peu modif, avec un peu de chance tu va avoir des hallu qui te rapproche de ton inconscient... Je dis ca mais je préfere quand meme les psyché classique, c'est juste pour que tu vois un peu l'idée


Je parlais de l’expérience telle que tu l'as décrite. Si il y a vraiment un coté intéressant je ne le nierais pas. C'est juste ton trip ça avait l'air vénère (et dangereux, plus que l'aspect fuite de la réalité, c'est surtout ça l'aspect nihiliste pour moi, on à qu'une vie mec, on est pas en sucre mais faut faire un peu gaffe aussi).
Je n'avais pas la prétention de faire de la philo, c'est une facon de parler ce que je disais.... De toute facon je l'ai dis exactement de la maniere que tu l'a décrite. Bref. J'ai pas de skill en philo moi

Je suis d'accord avec ce que tu dis a la fin, justement c'est pour ca que je me questionnais sur des possible tendance suicidaires limite inconsciente.
Ou une sorte de désespoir qui se traduit par des actes inconsidérés...
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
Moi, j’en trouverias ça passionnant de lire un trip report avec ce genre de drogue .
Sinon j’espère que ton corps et ton mental résistent bien ...
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
(16/09/2018 20:42)Indica a écrit :
Moi, j’en trouverias ça passionnant de lire un trip report avec ce genre de drogue .
Sinon j’espère que ton corps et ton mental résistent bien ...


Comme l'a souligné no_id je ne sais pas s'il est vraiment possible de faire un trip report de ce genre de prod.
Quand tu n'as plus le contrôle de toi même et que tout les effets physiques désagréables (voir dangereux) se conjugue, avec le blackout, je ne sais pas ce qu'il peut rester pour un trip report. Alors certes se rêver dans d'autre monde ça colle plutôt bien au mythe des hallucinogènes qu'on a tous dans la tête grâce à la littérature fantastique (fantastique car en réalité les hallucinogènes classiques dans les conditions normales provoquent des hallucinoses). L'intérêt il est là, après ce qui n'est pas raconté dans les livres c'est comment la somme de tout les désagréments finis par pourrir un trip, au point de terminer en hp en l’occurrence. Donc je pense qu'écrire une nouvelle oui ce serait passionnant, pour autant je sais pas si c'est possible avec les exigences d'un trip report.
[Image: 210402043927252168.png]
Justement ce serais intéressant de lire ce qu’il reste d’un tel trip, que ce ne soit que pour mettre fin à certains mythes . Après je te comprends Xochi, si l’on comprend le tr sous delirogene comme les écrits flous de Castaneda sur la Datura, la je comprend ton approche .
Mais bons, je pense pas qu’il soit bon de refuser d’aborder certains produits particulièrement dangereux, ne serai-ce que parce que l’info est la meilleure des préventions.

Si j’avais jamais lu de TR j’aurais probablement pris de la Datura a 15 ans... aïe aïe aie
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
(16/09/2018 18:42)Aiskhynê a écrit :
Ou une sorte de désespoir qui se traduit par des actes inconsidérés...


C'est un peu ca je pense
Bon je vais essayer de travailler ca merci de me l'avoir plus mi a la conscience


Sinon c'est dangeureux comme truc les gars je ne suis toujours pas tout a fais remis. Les 5 premier jours apres mon mental était un peu dans le genre parano, je voyais encore des araignées quelques fois (pas des araignées détailler, juste les truc que tu vois quand tu prend 400mg par ex, un point noir avec des sorte de fil qui bouge autour), et la aujourd'hui quand je me leve et que je suis entre le sommeil et la réalité je voi encore des hallu style délirogene (tout mes disques de mon armoire qui s'envole par ex). En journée par contre tout est redevenu normal. C'étais il y a une semaine et demi en gros. (apres ca c'est peut etre rien parce que c'est vraiment des moment ou je suis mort physiquement crevé, le matin au reveil, a cause de mon traitement sub le matin je suis vraiment mal)

Franchement je n'ai pas réellement de TR a faire a part ce que j'ai dis, car effectivement la au niveau mémoire c'est chaud. Le probleme c'est qu'a l'hosto il m'on donné un truc pour me calmer apparement, ct une benzo il m'ont dit mais ca devais pas etre de la merde quoi genre Seresta 200 ^^, et c a partir de la que trou noir jusqu'a ce que mes souvenir sois que je sois dans une prison mexicaine comme je disais. Mon lit était a la vertical (j'ai cru a une hallu) mais il ont fais ca pour que je ne me gerbe pas dans les poumons je pense. J'avais les mains sanglé ca ct vraiment le plus chiant, j'ai essayé une heure de me détaché (sobre j'aurai jamais été comme ca, j'aurai été compliant), j'ai failli y arriver mais ca m'a couté des bleu que j'ai encore. En fait j'étais persuadé que ma clope electronique et mon portable était sur la table a coté alors que pas du tout et je voulais absolument fumer et appeler mes parents, d'ou la volonter de se détacher a tout prix
Ah ouais quand même... je pensais pas que c’etait si extrême . En effet c’est chaud là ^^
Plus qu’a esperer Que ces symptômes partent vite
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
T'inquiete ce n'a pas été si genant, je suis sensible a ce genre de truc je pense qu'un mec qui fais pas gaffe ne remarquerais meme pas. J'ai pu vivre ma vie parfaitement pendant ces 5j, en gros j'ai juste eu 3 ou 4 montée de parano inexpliqué qui sentait le DPH, et genre 3 fois je me suis apercu que je voyais quand il fesais sombre ces araignées sur les mur, mais falais quand meme un peu les chercher, genre fixer un point noire sur un mur puis ca apparaissais. Ce n'était pas si extreme.

Le coup des skeud qui s'envole je ne sais pas a quoi attribuer ca, a mon avis c'est bien le DPH, mais sous sub je sais que le matin je suis vraiment mort de chez mort et que mon cerveau me joue des tours (par ex je me rendors assis sur mon lit et je reve en pensant que c la réalité). Ca part quand j'arrete le sub (j'ai replongé la). La pour le coup des skeud il me semble bien que j'étais entre reve et realité mais pas tout a fais endormi par contre, et je sentais un peu l'aspect DPH c'est pour ca que j'ai lié ca a ca

Ce que je veux dire c'est que cette merde j'en ai pris que 5 fois, la c'étais la 5eme, et je pense que si il y a des consommateur de l'extreme genre une fois par semaine a 1000mg, la ca peut effectivement devenir dangeureux et un coup a voir des hallu vraiment réaliste le jours et ce de maniere permanente.

Je viens de me rappeler en fait que quand j'étais dans la cave sur le PC qui n'existait pas, moi je me croyais réellement dans le bureau du bas ou il y a un PC. Je disais que j'étais a la cave, c'est mes parents en fait qui m'ont raconté ca, mais maintenant je me souviens que j'étais decendu pour aller sur l'ordi normal dans la bonne piece quoi. Ma cave était vu comme un bureau rangé avec un ordi quoi

putain c quand meme ouf comme drogue g vraiment été inconscient j'aurai pu faire vraiment n'imp sans mes parents la




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 5 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.