Sevrage benzodiazépines

  • Auteur de la discussion Auteur de la discussion hatsu
  • Date de début Date de début
Je vais dans le même sens que Gamida, sois fière du résultat. Tu as payé tes efforts, et sans doute avancé un pas de plus vers la libération totale de ton addiction. Tu dois te valoriser et prendre conscience qu'en continuant sur cette voie tu prend soin de toi, de ton corps et de ton esprit. Reste dans cette dynamique là et tu y arriveras, et ne sois pas trop dure avec toi-même. Tu y es arrivé avec les stims nan? Pourquoi ici tu bloquerais?

Care :heart:
 
T'as essayé la valériane pour dormir sinon? Ca remplacera pas les benzos au niveau des symptômes, mais ça met quand même un gros coup de barre bien utile pour pioncer. C'est vraiment efficace si bien dosé. Enfin en sevrage benzo je sais pas mais c'est mieux que rien.
Ca peut toujours aider un peu.

Courage, les sevrages c'est toujours fait de petites victoires. Même si t'as repris, t'as quand même fait une bonne percée.
 
La valeriane te fout un coup de barre toi....
A la limite la Canavalia Maritima associée au Lotus ca commence a être soporifique,mais de la valeriane pour quelqu'un qui prenais des benzos c'est de la tisane pour mémé.
Bon je critique pas Mervin,l'intention est la^^
 
J'y penserai vers la fin du sevrage, pour le moment pour dormir c'est plutôt 5mg de Zolpidem (ce qui reste un dosage assez faible cela dit!).
Bon du coup aujourd'hui tout se passe bien, 0,5mg de temesta ce midi, 0,5mg à 18h. Journée plutôt pépère, repos de la fatigue accumulée par l'arrêt brusque de ce weekend.
Petit journée glandouille sans trop de culpabilisation !

Merci de vos commentaires, et si d'autres ont envie d'investir le sujet pour témoigner j'vous y invite !
 
yoshinabis a dit:
La valeriane te fout un coup de barre toi....

Ben ouais grave ! Sérieux bien dosé je tombe comme une masse, pareil qu'avec quelques xanax, le côté "zombie" en moins. Après j'ai pas de tolérance aux benzos. C'est sur que quand t'es habitué à ce genre de produits (benzos) la valériane peut paraître un peu léger, mais ça reste une plante très efficace. On n'a peut être pas tous la même sensibilité à cette plante non plus.
Puis c'est mieux que rien du tout quand t'arrives pas à dormir. En sevrage opi, si pas de benzos je prenais ça, à grosse dose j'arrivais à dormir/somnoler un peu. Dommage que ça calme pas les angoisses.^^
 
Bon alors quoi, un petit coup de mou et le monde s'écroule et tu n'es plus qu'une merde?
Même avis que Gamida et Psilosophia, tu n'as pas démérité je trouve, il serait peut-être temps que tu regardes un peu derrière toi, et que tu commences par te féliciter. Tu es capable de te lever le matin et de penser ta journée sans stim, c'est pas rien, il me semble.C'était la 1ère étape, fin d'un chapitre.Repos du guerrier avant qu'il ne reprenne le combat.
T'emmerde pas avec le Zolpi, prends-en car le sommeil est on ne peut plus important pour ta vitalité physique et ton moral. Tu verras ça en dernier, ça n'est pas si difficile que ça le sevrage : j'en ai pris quotidiennement pendant presque 2 ans, j'ai réussi il y a quelques semaines à m'en passer pendant 13 jours d'affilée. Là, j'en reprends, mais c'est disons tous les 2 ou 3 jours. Et je me conditionne (mentalement et physiquement, je vais y revenir) pour ne plus avoir ce réflexe de prendre mon cacheton quand je me couche.
Donc, la 2e étape, c'est ton sevrage aux anxiolitiques, et effectivement, c'est chiant car les symptômes du sevrage sont bien présents : tous ceux que tu cites, je les ai eu, et les ai encore parfois (mais moi c'est pas à cause des anxiolitiques). D'autant plus que tu as quitté tes études, et que tu glandes chez toi, en gros.

Je me répète (comment ça, radote ? :nod:), pour moi la première chose c'est écouter son corps, si ton corps est "calmé", ton mental se calmera aussi, et comme tu dis, tu seras plus sereine, et hop! tu verras plus loin. Pour moi, la sophrologie, ça fonctionne bien, pour plein de choses, et c'est une réelle alternative aux médocs quand on a des angoisses.
J'en avais parlé dans ce topic :
http://www.psychonaut.com/art-philosophie-spiritualite/41013-meditation-rester-tranquille-2.html
Après, ce ne sont que des écrits. Mais si ça t'intéresse, je peux te passer des enregistrements, (en mp) ça guide beaucoup mieux, surtout quand on débute.

Tu vas y arriver, parce que tu as du cran, Hatsu !
(et sinon, chercher du taf, tu y as pensé, pour te changer les idées ?)
 
@ hatsu :

Hello,

Je prends du Xanax, tous les jours, à bonne dose. En ce moment par exemple...
Je connnais bien, enfin, je suis passé par là plusieurs fois, pas avec les Benzo car par chance j’arrête super facilement mais avec des produits dont le sevrage et les effets à l'arret sont similaires.

Perso. c'est avec les somnifères que j'ai eu un sacré problème : Addiction, puis abus, puis n'importe quoi total...Attention aussi avec ceux là...

Je pense qu'il faut justement ne pas être pressé, tu as déjà réduis les doses de moitié : Parfait.
Déjà, si tu parviens à faire tes repères ici, à ce dosage et t'y sentir bien, puis t'y sentir plus forte, c'est déjà une belle avancée.

Il faut pas hésiter à allonger la durée d'un pallier lorsque tu réduis les dosages, pour être sur de bien t'y accomoder.

Ensuite, moi j'ai fait ça pleins de fois avec plusieurs produits : Arret brutal réussi mais deux mois après je fait un "burn-out"...

Faut vraiment prendre son temps.
Quand je suis dans ces périodes transitoires, entre palliers, j'optimises mes chances de rester dans des environnements non stressants, faire mes corvées en amont, sécuriser les choses au maximum, pour avoir l'esprit le plus léger possible.
 
Juste pour dire que j'ai rêvé d'hatsu cette nuit, et qu'elle me disait qu'elle était totalement sevrée. C'est un signe j'espère. Je t'envoie plein d'ondes positives !
 
Quand tu t'es réveillé y'avait les draps qui collaient hein mon cochon d'eau douce
 
Il manquait définitivement une serviette à ce forum.
 
Y'a une crise d'amour sur ma gueule ces derniers temps... J'vous aime aussi les gars mais faites attention à pas trop énerver mon harem. ;)

Bon du coup, p'tite mise à jour, j'me suis chier dessus, j'suis revenue à 1mg à midi et 1mg à 18h, et le zolpidem soit 10mg le soir soit 5mg si j'le sens de dodo.
À partir de demain je commence un sevrage beaucoup plus doux : 1/4 de cachet en moins par palier de deux semaines.
On y croiiiiit. YEAH.
 
hatsu a dit:
Y'a une crise d'amour sur ma gueule ces derniers temps... J'vous aime aussi les gars mais faites attention à pas trop énerver mon harem. ;)

Bon du coup, p'tite mise à jour, j'me suis chier dessus, j'suis revenue à 1mg à midi et 1mg à 18h, et le zolpidem soit 10mg le soir soit 5mg si j'le sens de dodo.
À partir de demain je commence un sevrage beaucoup plus doux : 1/4 de cachet en moins par palier de deux semaines.
On y croiiiiit. YEAH.

Il faut parfois plusieurs chutes avant d'arriver à descendre sans accro. Courage, la prochaine fois, ca sera plus simple...

(notez le coté "citation chinoise" de ma phrase. Ok ok, je sors...)
 
À partir de demain je commence un sevrage beaucoup plus doux : 1/4 de cachet en moins par palier de deux semaines.

Ben ouai...Va-y moins fort dans tes paliers, baisse pas trop les doses...

Pour ce qui est du sommeil, il faut savoir que les Hypnotiques (Stillnox, Zolpi.) ne servent pas à dormir : Mais à s'endormir.
Durée des effets environ 3 heures...
C'est pourquoi souvent, en cas de vraies insomnies, on se réveille 2-3 heures après.

Je dirai bien des choses, mais je voudrai pas faire le médecin, ni citer des produits et donner des idées cons d'auto médication.


Je remet une couche sur l'addiction aux Hypnotiques : Elle est plus forte que celle aux Benzo pour la plupart des gens. Gaffes...
 
hatsu a dit:
Bon du coup, p'tite mise à jour, j'me suis chier dessus, j'suis revenue à 1mg à midi et 1mg à 18h, et le zolpidem soit 10mg le soir soit 5mg si j'le sens de dodo.
À partir de demain je commence un sevrage beaucoup plus doux : 1/4 de cachet en moins par palier de deux semaines.
On y croiiiiit. YEAH.

Gleskorry a dit:
Il faut parfois plusieurs chutes avant d'arriver à descendre sans accro. Courage, la prochaine fois, ca sera plus simple...

Après plusieurs tentatives, ça y est enfin : j'ai décroché du zolpidem, après 2 ans de prise quotidienne (de 5/10mg à quelquefois 20 mg), sans compter les fois où j'ai dérapé en buvant en même temps de l'alcool! (pas cool du tout)
Des goods vibes et quelques enseignements de la sophrologie. Et puis le fait de ne plus culpabiliser quand je rechutais, voilà, je crois que c'est cet ensemble de petites choses assemblées, sans hâte, qui ont fait que j'ai pu arrêter.
Que ça fait du bien de se lever le matin sans avoir la tête dans le pâté !:D

 
Emarginal, en effet souvent je me réveille entre 4 et 5 heure après la prise de zolpidem, et après plus moyen de m'endormir, une seule pensée "reprendre un cachet". Bref bref. J'en reprend pas. Mais au début de mon traitement je dormais tout le temps, là j'ai arrêté le tercian ce qui me foutait principalement dans le paté , et ça va mieux.
N'empèche que je suis bien embétée de ne plus réussir à trouver un sommeil réparateur, mais seulement un sommeil lourd induit par le zolpi...
 
Retour
Haut