Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

QSAR et SAR : Introduction

snap2

Psychopstick
Inscrit
6 Mai 2015
Messages
6 013
La SAR et la QSAR

Ces concepts sont destinés aux personnes qui veulent approfondir la pharmacologie et la biochimie des substances psychoactives afin d'ajouter plus de compétences à leur arsenal mais ne sont pas essentiel à une pratique RDR.

- Qu'est-ce que la SAR?

La SAR aka Structure-Activity Relationship est un branche de la pharmacologie se basant sur un modèle ligand-cible afin de faire des prédictions d'affinité et d'efficacité. La QSAR est simplement une version Quantitative de la SAR, donc qui permet de déterminer avec plus de précisions différents paramètres.
Dit comme ça on dirait pas que c'est de la folie mais en réalité c'est un domaine très utile pour tout psychonaute qui se respecte.

- Quoi, ligand-cible ?

Le modèle ligand-cible est composé de deux parties (étonnant n'est-ce pas?), le ligand étant la molécule qu'on veut étudier, par exemple la cathinone, et la cible est un récepteur (protéine qui va servir à accueillir le ligand). Ceci va entraîner ou non une réponse au niveau de la cellule.
Et dans le cas de la SAR qui nous intéresse, on va s'occuper des drogues bien entendu ^^

- À quoi ça sert?

La SAR permet non seulement de mieux comprendre le fonctionnement de certaines drogues mais aussi de faire des prédictions des effets selon la formule chimique des produits. C'est donc un élément très important dans le drug-design. Prenons un exemple concret avec les cathinones :

1) les cathinones sont des stimulants touchant aussi bien la sérotonine que la dopamine et la noradrénaline. Ce qui est intéressant c'est qu'on peut modifier leur structure chimique afin de changer le ratio dopamine vs sérotonine, afin de donner des effets plus stimulants ou plus empathogènes.

2) voici la structure de la cathinone toute simple :
Cathinone-CFN00058.jpg


3) Imaginons désormais que vous voulez fabriquer une cathinone bien puissante, bien longue et bien addictive. Il va falloir donc augmenter son affinité sur les retransporteurs à dopamine afin de la rendre plus intéressante  sur le plan financier (à nous les bénéfiiiices)

4) En faisant quelques recherches, vous tombez sur cette bonne étude de QSAR des cathinones, ce qui va être très pratique pour savoir comment modifier la structure chimique du composé pour la rendre plus rentable.

5) Et vous découvrez qu'en allongeant la molécule en alpha, vous pouvez rendre la cathinone bien plus addictogène, en augmentant son affinité pour les retransporteurs à dopamine. Et voilà que vous avez découvert l'Hexedrone, un stimulant proche de la cocaïne.
thumb.php

En plus, en modifiant l'amine terminale par un groupement pyrrolidine, il est possible d'augmenter la durée de l'effet de façon assez spectatulaire, et voilà comment est née l'alpha-PHP.
a-PHP-500x500.png


6) Et bien entendu rien ne s'arrête là, on pourrait aussi modifier la cathinone pour former des effets plus proches de la MDMA, de la mescaline ou encore plein d'autres choses. Wikipédia recensé déjà un nombre assez impressionnant de cathinones créées avec la SAR juste ici.

En fait la SAR puis la QSAR sont devenus un remplacement de la méthode "je fais des modifications à ma molécule et je regarde ce que ça fait". Désormais il suffit de savoir ce que l'on veut pour pouvoir le créer. Il y a de moins en moins de place au hasard et à l'expérimentation dans le drug-design.

- Et moi ça me sert à quoi?

Alors déjà à fantasmer sur de nouveaux composés avant même qu'ils ne soient sortis +++
Et sinon ça permet surtout de savoir ce qui va être intéressant d'acheter en terme de RC, de prédire si certains composés vont être dangereux (par exemple les substitutions halogénées en 4- de l'amphétamine augmentent la neurotoxicité), et plus globalement de vous épanouir dans votre rôle de psychonaute high-level enfin capable de comprendre un peu le merdier des formules chimiques.

- Où est-ce que je peux trouver des ressources supplémentaires pour me remplir le crâne de SAR et de QSAR?

Alors voilà des études de SAR/QSAR sur les plus grandes familles chimiques de composés :
Et voilàààà si vous voulez de l'aide pour comprendre la SAR, discuter de vos trouvailles ou autres n'hésitez pas!

J'espère que cette petite intro vous aura été utile ^^
 

Tridimensionnel

Cheval théorique
Inscrit
27 Avr 2016
Messages
7 249
Merci beaucoup Snappy, c'est très intéressant !
 

Morning Glory

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
13 Oct 2012
Messages
1 244
C'toi le meilleur, Snappysnap ^.^ <3

(par exemple les substitutions halogénées en 4- de l'amphétamine augmentent la neurotoxicité)
... des chances pour que ce soit aussi valable avec les piperidines, genre à tout hasard le méthylphénidate? (j'arrive plus à accéder à sci-hub avec le nouveau pubmed) .___.
Personne ne semble avoir d'idée précise sur la question
 
F

Framboise

Invité
Concernant les amphet' fluoré, je dirais que le fluor en -3 est tout de même le plus hardcore. Avec le lendemain de grosses baisses de tension à la limite de tomber dans les vapes, et sans abuser particulièrement sur les dosages... Disons que le type de toxicité qui se développe n'est pas de même nature. En -4, ça va être accouphènes et emballement du coeur pendant la session...

Aucune source à fournir si ce n'est ma propre expérience. Mais j'en retiens que j'aurais plus confiance dans la substitution en 4 qu'en 3, clairement !
 

Arralilith

Neurotransmetteur
Inscrit
27 Oct 2020
Messages
46
Bravo pour l'initiative Snap tu gères !

Si je peux me permettre, il manque énormément de petit tips "connaissances / informations" pour bien saisir le principe QSAR. Si tu m'y autorises (ah oui tu vas pas me reconnaître avec ce compte, j'étais le modo avant toi ahah), je le compléterais bien.

Les possibilités et l'intérêt intellectuel est immense. Comme je le disais sur un autre forum de prévention et RDR. On peut à terme estimer le potentiel d'un RC et ses caractéristiques physico-chimiques rien qu"a son image nomenclature
 
Haut