Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

Les drogues et le sexe

Huachama

Neurotransmetteur
Inscrit
15 Mai 2017
Messages
66
Burned a dit:
quote_icon.png
Originally Posted by MadX



SubstancePROCONS
Opiacés
DeXtroMétorphane
  • Peu d'effets (?)

  • Descente
Tramadol
  • Endurance

  • Descente
Héroïne
  • Endurance

  • Descente
  • Manque de libido ?
Codéïne
  • Endurance

  • ?
Subutex (Buprénorphine)
  • ?

  • Peu de libido
Stimulants non PEA
Cocaïne
  • Augmente fortement la libido chez madame

  • N'augmente rien chez l'homme
Cannabinoïdes
C. SATIVA
  • Stimule
  • Augmente fortement la libido féminine
  • Permet les rapports anaux (cf. Floria Explore)

  • Mindfuck voire anxiogène à trop forte dose
C. INDICA
  • Repose et détend

  • Repose trop à forte dose
RésinePareil que sativa ?
RCsSi il y a des expériences
Lysergamides
LSD
1P-LSD
ALD-52

  • Expérience mystique et incroyable
  • Connexion et fusion avec partenaire

  • Possibles difficultés d'érection
  • Mindfuck, privilégier le début de la redescente
  • Risque de bad
LSZ
ETH-LAD
AL-LAD
PRO-LAD
LSA
Benzodiazépines
Tryptamines
5-MeO-MiPT (Moxy)
5-MeO-DiPT (Foxy)
Champignons
  • Connexion avec le partenaire

  • Trop mindfuck pour une dose équivalente voire plus faible qu'un trip
Phényléthylamines
2C-T
2C-B
  • Sensations physiques
  • Sensibilité à l'environnement

  • Mindfuck au delà d'une certaine dose
2C-I
Amphétamine
Speed
Modafinil
Méthylphénidate
Méthamphétamine
Méthcatinone

  • Sexe sauvage
  • Sensations avec le partenaire

  • Descente
MDPV
alpha-PVP
Idem que méthamphétamine ?
MDMA
MDA
MDEA

  • Sensation d'amour et d'érotisme
  • Excellent pour les calins et le non-sexuel

  • Peut être difficile d'avoir une érection
  • Anorgasmie
  • Afterglow et déprime
Méphrédone
3MMC

  • Empathogène

  • Anxiogène (?)
(Méth-)amphétamines hallogénés
para-Chloroamphétamine
4-Fluorométamphétamine

  • Une partie des substances est toxique :

utilisé comme neurotoxine afin de tuer les neurones sérotoninergiques.
Risque de devenir un légume ou décès. Testez vos substances.
x-NBOx
  • 25I-NBOH : Améliore grandement les rapports sexuels
  • 25(c/d/i ?)-NBOMe à faible dose : Sensations à fleur de peau, euphorie

  • 25I-NBOH : Semble beaucoup moins potent que l'analogue 25I-NBOMe
  • x-NBOx : Dangers liés à la méconnaissance dont plusieurs décès
Dissociatifs
Kétamine
  • Expériences incroyables et mystiques
  • Excellent à faibles doses

  • Manque de sensation (?)
  • Risque d'endormissement ou de K-HOLE
  • Possible abus sexuel (?)
Autres
GBL
GHB
On ne pense pas forcément à tout
Amour
  • C'est ce qu'il y a de plus beau
  • Le moins d'effets secondaires
  • Adapté aux régime sans gluten
  • Avec ou sans champignons

  • Cinéma obligatoire
  • Renault Scénic obligatoire après 10 ans de vie commune et 4 enfants
  • Belle mère
CO-CO-COMBO BREAKER
LSD + cannabis
  • Sensation de connexion avec le partenaire voire de fusion

  • Risque d'anxiété et de bad trip plus important. Attendez la descente pour fumer
Alcool + cocaïne
Tout + Inhibiteur PhosphoDiEstérase (Via gras ou CIA lisse)
  • Trique

  • Risque de décès. CONSULTEZ SYSTÉMATIQUEMENT VOTRE MÉDECIN.
Alcool + GHB
  • Grosse désinhibition

  • Comportements à risque
  • Risque de coma ou de dépression respiratoire
  • Risque de fausse route qui peut être fatal en cas d'émission.
  • Risque de viol suite à la désinhibition


T'écris un article ou tu fais une étude ? Bonne idée si c’est le cas. Tes connaissances semblent plutôt théoriques. Y’a des trucs qui méritent le détour, d’autres bcp moins.

Merci Burned pour ce tableau bien complet ! x)
 

Burned

Alpiniste Kundalini
Inscrit
30 Nov 2015
Messages
566
C’est gentil mais ce tableau n’est pas de moi. Mais de MadX

Et il y a le DOM.
 

MadX

Neurotransmetteur
Inscrit
9 Mai 2017
Messages
80
Merci, ça fait plaisir d'avoir des retours tant par rapport à l'intérêt porté par l'initiative que par vos retours sur les expériences.
J'ai eu à faire cette semaine et je n'ai su m'en occuper mais je comble un peu ce soir et je citerai pour que vous puissiez retrouver le fil. Une fois fini je proposerai de créer un sujet (sticky note pourquoi pas) mais ouvert car même un 1001ème retour, tant qu'il est différent, reste intéressant.

C'est pas pour un travail mais je synthétise mes quelques connaissances pharmacologiques mais surtout psychonautiques avec votre engouement, je l'espère.

Je ne suis pas un gros trippeur, j'ai testé quelques molécules, à peu près une quinzaine et rarement réitéré l'expérience pour une même molécule. Après je pense qu'il n'y a aucun prestige, que ça soit d'être vierge mentalement ou d'être dans le top 2500 mondial du psychonautisme (sur quel critère ?), l'important c'est d'être bien dans son corps, dans sa tête et avec son entourage.

Lee-O, as tu déjà testé d'autres sortes de tryptamines bien tournées sur le sujet du type Foxy, 4 Aco DiPT, 4 OH MiPT ?

Le 2 C T je l'attendais :D
Me semble aussi avoir lu il y a quelques années le 2CT7, 2CP (assez spéciale comme molécule il me semble, un peu plus proche de la mescaline que les classiques 2CB, 2CI) -Il me semble beaucoup de trucs :P -
 

Lee-O

Elfe Mécanique
Inscrit
27 Sept 2012
Messages
281
Merci de continuer à vouloir faire vivre ces échanges en éclairant ta démarche, MadX. Là, je file à la piscine, 13h-14h, c'est mon créneau, mais j'aurai plaisir et intérêt à revenir te répondre ! :)
 

Huachama

Neurotransmetteur
Inscrit
15 Mai 2017
Messages
66
Burned a dit:
C’est gentil mais ce tableau n’est pas de moi.

Mais de MadX

Oui j'ai bien vue x) mais merci a lui de l'avoir rédigé et a toi de l'avoir partagé ! ;)
 

LeChancelier

Glandeuse pinéale
Inscrit
5 Mai 2017
Messages
102
Le LSD c'est extra, pas à fortes doses par contre, testez avec maximum 200ug pour les utilisateurs expérimentés et c'est idéal dès que tu commences à descendre, la douceur, le désir etc enfin bref il y a moyen de vraiment samuser.
Après ça varie, les gouts et les couleurs on peut rien y faire.
J'avais un "pote" qui prenait tres souvent du Tramadol et il m'a dit que coucher sous tramadol c'était le paradis sur terre.
Je suis pas du tout branché opiacés et autres stimulants hardcore mais bon j'ai testé, j'en ait prit pas mal, je me sentais vite fait bien, mais comme si j'étais défoncé et clean en même temps, c'était super étrange. On commence à se chauffer un peu avec ma belle mais rien n'y fait, popole pense à autre chose et se démotive toute les 10sec :prayer:
 

MadX

Neurotransmetteur
Inscrit
9 Mai 2017
Messages
80
Sous Tramadol, alors que tu es censé éprouver des difficultés à bander, j'ai vécu et fait vivre une des meilleures fois à madame. Elle était étonnamment bien dure, pas l'érection béton du siècle non plus mais un peu plus que la normale, preuve que mon excitation était bien là.
J'avais une endurance pas croyable (en fait si) mais je n'ai pas réussi à jouir, cependant ça n'avait pas été frustrant. Il manque biensur ces petites décharges de bonheur orgasmiques et cette relaxation induite par la jouissance mais techniquement mon cerveau baignait déjà dans la morphine (on ne parlera pas vraiment d'endorphine vu qu'elle est exogène ici, maintenant imite-t-elle la molécule ou est-elle précurseur ? Selon moi elle l'imite, après ce n'est pas le sujet)
Mais faut pas en prendre pas mal, puis perso le lendemain, pfouah, non merci.

Pour le LSD, et je pense qu'ici j'ai l'avis de la plupart des personnes du thread en disant que c'est aussi le cas pour les agonistes sérotoninergiques (les cholinergiques, t'es plus "empoisonné" que simplement titillé du bon récepteur, bon après c'est un autre débat) à très (trop?) faible dose c'est le microdosing utilisé par certaines personnes, dont des artistes, afin de voir leur créativité croitre. C'est vrai que à dose normale, c'est hautement créatif mais on n'a pas forcément l'envie de tripper 8h la journée quand on a des trucs à faire, alors on descend la dose. Est-ce vraiment efficace ?
Le souci c'est que c'est un peu empirique. Déjà quels critères de créativité ? Comment ? Quelle dose ? On teste l'accoutumance ? On compare d'autres effets en parallèle (la sensation d'être bien en soi)
Et ensuite face à placebo double aveugle, il ne faut pas me dire du microdosing qu'il y a une différence à la prise, je n'y crois pas. Au plateau c'est autre chose, on peut se sentir inspiré ou je ne sais quoi. Disons une dose entre 10 et 25µg de LSD (pour peut qu'il s'agit de LSD; reagent test et savoir la dose exacte. Je regarderai bien sur PubMed si ça n'a pas été fait)

Pas d'effets notables sur le plan sexuel ici

Je commence à être exhaustif je m'en excuse je vais raccourcir un peu. Ensuite la dose effective. Tu trippes. T'es dans le seuil pour tripper. Tu as la catégorie "quart de buvard" où tu trippes mais la dose est assez faible pour ne pas que ton expérience soit un voyage. Aussi, j'ai dit par euphémisme n'importe quelle substance de type... mais le mec qui réussit à jouir dans autre chose qu'un cadavre sous 5 Meo DMT par exemple, je lui offre une bibine.
Cette zone est confortable, après il faut privilégier le sexe ou le trip à proprement parler mais c'est propre à toutes les substances je crois.

Passé ces doses tu trippes et le trip prend le pas sur le sexe. Ainsi c'est sexe en montée ou sexe en descente, mais pour les gens j'ai l'impression que c'est trop compliqué d'associer les deux en même temps et je comprends.

Conclusion :

Je pense que la majorité de ces substances sont bénéfiques pour le sexe à une dose supérieure au microdosing (car effets imperceptibles) mais que le seuil léger ne doit pas être dépassé de grand chose au risque de voir le trip prendre le pas sur le sexe.
Bah voilà, quand je ne veux pas être exhaustif, j'y arrive ! :P

Pour certaines substances ça reste possible à dose plus forte tandis que pour d'autres, même une faible dose n'améliorerait pas -d'une manière ou d'une autre- le sexe, voire l'empêcherait.
 

Lee-O

Elfe Mécanique
Inscrit
27 Sept 2012
Messages
281
[MadX] > Lee-O, as tu déjà testé d'autres sortes de tryptamines bien tournées sur le sujet du type Foxy, 4 Aco DiPT, 4 OH MiPT ?

Pour te répondre strictement : "bien tournées sur le sujet" (stimulantes sexuellement), non. Dans ma phase d'expérimentation de substances néo-psy, de 2011 à 2013, j'ai dû tester au maximum 12-15 molécules qui me paraissaient dignes d'intérêt dont 3-4 tryptamines ; et très peu souvent en situation de pouvoir jouir d'un moment sexuel (juste les 2 fois déjà évoquées, où ma femme avait accepté de tester la MD et le 2C-T).

Mais pour ne pas en rester là, et au risque d'être "off-topic", j'ai du mal à me retenir d'évoquer la tryptamine qui m'a le plus impressionné, tout en m'éclairant sur des questions que j'avais en suspens depuis 35 ans, qu'on pourrait dire carrément d'ordre "anthropologique". ;)

4-AcO-DMT = Psylacétine = la forme la plus essentielle du principe actif des "champignons", sans aucun effet secondaire désagréable -- mal de bide, gerbe, "body loads" divers, etc.

J'avais bien vibré -- et je n'avais pas été le seul -- à la lecture des 4-5 premiers bouquins de Carlos Castaneda, rendant compte des multiples épisodes initiatiques de sa rencontre avec "Don Juan", "sorcier yaqui". Bien sûr, j'en faisais une lecture symbolique, entre 1er et 2nd degré (non, il ne s'est pas vraiment jeté d'une falaise en étant retenu par les filaments lumineux de je ne sais plus quel principe spirituel, sinon, il ne serait pas là pour en rendre compte ;D).

C'était très prenant, très bien raconté, mais il a fallu que je prenne de la psylacétine, bien des années après, pour réellement comprendre de quoi tout cela relevait : de l'initiation existentielle la plus engageante (pas au sens d'attirant, agréable, mais au sens "qui te met au défi d'y mettre tout ton être et d'en sortir grandi plutôt que secoué") qui soit. Là, tu comprends vraiment pourquoi ces plantes ont été si longtemps utilisées dans différents rituels initiatiques.

J'ai dû en prendre une dizaine de fois, toujours à 2 ou à 3 (mon "setup" favori pour toutes ces substances). Tu as peut-être bien testé ça toi-même, et si c'est le cas, je serai intéressé par ton CR d'expérience. Il y a d'abord le défi posé par bien des substances psychoactives "engageantes" : parvenir à éviter que la substance ne "te contrôle", au contraire, "prendre le contrôle" -- volet majeur de l'initiation. Ça aide évidemment d'avoir bossé spécifiquement sur la/tes peurs pour y arriver.

Et puis la propriété la plus marquante, qui m'est vraiment chère -- je ne sais pas si ça opère pareillement sur tout le monde : ça confère de la juste gravité à tous les instants pendant que l'effet opère. Plus de papillonnage moderne de l'attention, sollicitée à outrance : chaque instant mérite qu'on le considère aussi pleinement que possible dans sa substance la plus réellement enrichissante.

Circonstances qui me l'ont fait plus particulièrement ressentir et qui sont parlantes : au moment de quitter un lieu, une pièce, une activité en cours jusque là, un besoin "d'honorer" ce qui vient de se passer, d'en récapituler brièvement le contenu, de ne pas se lever d'un coup, "Allez, boum, let's go". Pareil en commençant autre chose, ailleurs : porter une attention plus aiguë à "Où suis-je ? que nous apprêtons-nous à faire ici, quel est le meilleur état d'esprit pour ça".

"Juste" vraiment impressionnant et inspirant. :)

oOo​

Pour refaire un peu de "on topic" en fin de contrib' :

Parmi les molécules que j'ai testées, le 6-APB a été une expérience marquante : la plus forte stimulation intellectuelle dont j'aie fait l'expérience, de l'euphorie et une nette impression qu'au lit -- propriété entactogène --, mmmm... ça le fait sûrement !

Problème : un "prix" trop cher à payer -- le lendemain dominé par des ennuis gastriques divers et 48h en tout à récupérer du trip. Il doit m'en rester entre 5 et 10 doses, je ne sais plus, il y a toujours eu une envie d'y retourner et à chaque fois que la pensée me traversait : "Non, trop 'cher', malheureusement" ! ;->


PS : J'ai suffisamment trippé à l'acide dans les 70s et fait le "bad trip" proverbial dont les effets pénibles ont mis un an à se dissiper pour préférer m'interdire d'en plus prendre, pas plus que de la "morph'" ou de la "poudre" (mais c'était bien bon les 5 ans que ça a duré ;>)

PPS : J'ai eu une expérience assez terrible du "2C-P", que tu as cité, peut-être parce que c'est une des rares fois où j'ai trippé seul. Très dissociative, et punaise, qu'est-ce que c'est long -- 8-10h de sentiment de solitude presque absolue ! :paranoid:
 

MadX

Neurotransmetteur
Inscrit
9 Mai 2017
Messages
80
MadX a dit:
Bonjour à tous,

Je me permet de relancer le sujet. Bah oui, vous avez arrêté de faire l'amour depuis plus d'un an et demi on dirait.

J'aimerais tenter de synthétiser au fil du sujet les substances aphrodisiaques ou au moins "sex-enhancer" et les pro/cons pour chaque. Vous m'aidez ? :)


SubstancePROCONS
Opiacés
DeXtroMétorphane
  • Peu d'effets (?)

  • Descente
Tramadol
  • Endurance

  • Descente
Héroïne
  • Endurance

  • Descente
  • Manque de libido ?
Codéïne
  • Endurance

  • ?
Subutex (Buprénorphine)
  • ?

  • Peu de libido
Stimulants non PEA
Cocaïne
  • Augmente fortement la libido chez la femme

  • N'augmente rien chez l'homme
Cannabinoïdes
Sativa
  • Stimule
  • Augmente fortement la libido féminine
  • Permet les rapports anaux (cf. Floria Explore)

  • Mindfuck voire anxiogène à trop forte dose, qui peut s'avérer être une dose faible.
Indica
  • Repose et détend

  • Repose trop à forte dose
RésinePareil que sativa ?
RCsSi il y a des expériences
  • Risques liés (décès) : Famille de NPS la plus dangereuse.
Lysergamides
LSD
1P-LSD
ALD-52

  • Expérience mystique et incroyable
  • Connexion et fusion avec partenaire

  • Possibles difficultés d'érection
  • Mindfuck, privilégier le début de la redescente
  • Risque de bad
LSZ
ETH-LAD
AL-LAD
  • Semble excellent au niveau sexuel
PRO-LAD
LSA
  • Sexe impossible (?)
  • Mndfuck
  • Longue durée
  • Maux de ventres (pouvant cependant être évités)
Benzodiazépines

  • Endurance ?

  • Anorgasmie ?
Tryptamines
5-MeO-MiPT (Moxy)
  • Souvent décrit comme stimulant fortement le sexe
  • Entactogène
  • Plus sexuel encore que Foxy ? Semble favori en tout cas
  • Fort sensuel

  • Attention aux doses, idéal pour le sexe à faibles doses mais devient vite psychédélique.
  • Dure 2 fois plus longtemps (pas forcément négatif)
  • Influe la libération et la recapture des monoamines
5-MeO-DiPT (Foxy)
  • Stimulant et euphorique
  • Entactogène

  • Body-load plus important
  • Devient vite psychédélique aussi
  • Reporté moins intéressant que Moxy sans être dénudé de sens (ex : hallucinations auditives)
  • Influe la libération et la recapture des monoamines
5-MeO-DaLT
  • Semble apprécié pour les calins sans handicaper le sexe
4-AcO-MiPT (Mipracétine)
  • Trop mindfuck
4-AcO-DiPT
  • Très érotique
  • Ne dure pas trop longtemps (4h environ)
4-AcO-DMT (Psilacétine)
4-OH-MiPT (Miprocine)
  • Augmente les sensations tactiles
  • Connexion avec le partenaire
  • Semble procurer un trip clair et peu/pas de bodyload
  • Privilégié pour le sexe

  • Très (trop?) court
4-OH-DiPT
4-AcO-MET
  • Prolongerait l'orgasme et le rendrait assez puissant
  • Ne deviendrait pas trop mindfuck en augmentant la dose
  • Semblerait même confortable
4-AcO-DMT
  • Moins récréationnel
  • Semble peu adapté pour le sexe
4-MeO-MiPT
  • Prisé pour le sexe
  • Peu de bodyload
5-MeO-aMT
  • Entactogène avec possibilités sexuelles à faibles doses

  • Influe la libération et la recapture des monoamines
5-MeO-TMT
  • Semble convenable

  • Peu de documentation
Champignons
  • Connexion avec le partenaire

  • Probablement la tryptamine la plus mindfuck pour le sexe.
  • Nausées voire vomissements
Phényléthylamines
2C-T
  • Sensations physiques excellentes
  • Aucun bodyload
  • Erotisme
  • Pas de psychédélisme (effet neutre)

  • Semble OK au point de vue des effets secondaires, par contre vraiment peu de documentation.
    Principes RdR (indicateurs, test "allergie", 1è dose 10% en dessous de la dose la plus faible du palier souhaité).
    Bon trip ;)
2C-B
  • Sensations physiques
  • Sensibilité à l'environnement
  • Possibilités d'éjaculations multiples
  • Parfois classé comme leur meilleure expérience sexuelle sous psychés.

  • Mindfuck au delà d'une certaine dose
2C-I
  • Influe la libération et la recapture des monoamines
Amphétamine
Speed
Modafinil
Méthylphénidate
Méthamphétamine
Méthcatinone

  • Sexe sauvage
  • Sensations avec le partenaire

  • Descente
MDPV
alpha-PVP
Idem que méthamphétamine ?
MDMA
MDA
MDMC (Méthylone)
MDEA
MBDB
5/6-(E/M)A(D)PB (Benzofuranes)

  • Sensation d'amour et d'érotisme
  • Excellent pour les calins et le non-sexuel
  • Benzofuranes : Possibilité d'atteindre l'orgasme chez l'homme
    (Est-ce que la MDMA cause aussi une anorgasmie chez la femme ?)

  • Certaines molécules seraient des ISRS et IRDN : attention donc aux doses et aux combos.
  • Peut être difficile d'avoir une érection
  • Anorgasmie
  • Afterglow et déprime
  • MDA : toxicité aiguë.
  • Attention la MDMA se métabolise en MDA qui possède une LD50 plus faible.
  • Benzofuranes : afterglow plus important mais toxicité réduite
Méphrédone
3MMC

  • Empathogène

  • Anxiogène (?)
(Méth-)amphétamines hallogénés
para-Chloroamphétamine
4-Fluorométamphétamine

  • Une partie des substances est toxique :
utilisé comme neurotoxine afin de tuer les neurones sérotoninergiques.
Risque de devenir un légume ou décès. Testez vos substances.
x-NBOx
  • 25I-NBOH : Améliore grandement les rapports sexuels
  • 25(c/d/i ?)-NBOMe à faible dose : Sensations à fleur de peau, euphorie

  • 25I-NBOH : Semble beaucoup moins potent que l'analogue 25I-NBOMe
  • x-NBOx : Dangers liés à la méconnaissance dont plusieurs décès
TMA
  • Influe la libération et la recapture des monoamines
DOx
  • Dure longtemps, parfois trop.
    (jusqu'à 72h avec effets résiduels)
Dissociatifs
Kétamine
  • Expériences incroyables et mystiques
  • Excellent à faibles doses

  • Manque de sensation (?)
  • Risque d'endormissement ou de K-HOLE
  • Possible abus sexuel (?)
Autres
GBL
  • Semble moins toxique que le GHB
GHB
  • Peu de toxicité aiguë utilisé seul

  • Probablement neurotoxique (hippocampe et cortex préfrontal)
    mais la perte n'est pas proportionnelle à la dose.
    Attention aux prises chroniques donc.
Boissons alcoolisées
Alcool éthylique

  • Facile à trouver
  • Pas répressible pénalement
    (sauf comportements : conduite sous influence, ivresse publique, ...).
  • Qualité du produit (pas de frelatage)
  • Peu cher
  • Une bonne bière (un peu de HS)
  • Désinhibition facile
  • Excellent à faibles doses

  • VRAIE drogue du viol
  • Comportements à risque
  • Beaucoup trop de décès
  • Cancérigène et (neuro-)toxique
  • Impact global sur la santé
  • Dépendance très forte
  • Complications au delà de 25g d'alcool (2 verres) : 0,5g/l
    Généralement trop compliqué pour le sexe au delà de 50g d'alcool (5 verres) : 1g/l
On ne pense pas forcément à tout
Amour
  • C'est ce qu'il y a de plus beau
  • Le moins d'effets secondaires
  • Adapté aux régime sans gluten
  • Avec ou sans champignons

  • Cinéma obligatoire
  • Renault Scénic obligatoire après 10 ans de vie commune et 4 enfants
  • Belle mère
CO-CO-COMBO BREAKER
LSD + Cannabis
  • Sensation de connexion avec le partenaire voire de fusion

  • Risque d'anxiété et de bad trip plus important. Attendez la descente pour fumer
Alcool + Cocaïne
  • Sentiment de puissance

  • Dépendance et toxicité accrues
Tout + Inhibiteur PhosphoDiEstérase (Via gras ou CIA lisse)
  • Trique

  • Risque de décès. CONSULTEZ SYSTÉMATIQUEMENT VOTRE MÉDECIN.
Alcool + GHB
  • Grosse désinhibition

  • Comportements à risque
  • Risque de coma ou de dépression respiratoire
  • Risque de fausse route qui peut être fatal en cas d'émission.
2C-T + Cannabis
  • Augmentation des sensations

  • Risque d'anxiété et de bad trip
5-MeO-MiPT + TMA-6
  • 1 retour bref mais semble très enthousiaste

  • Pas très safe.
    Attention aux interactions, chacun est agoniste sérotoninergique et
    chacun modifie la libération et la recapture de la 5-HT.
2C-I + 4-AcO-DMT
  • Très tactile
  • Rires
  • Connexions avec le partenaire
  • Intensification de l'orgasme

  • 5-HT + 5-HT : pas sans risques mais en respectant les règles de RdR et les dosages ;)
LSD + 5-MeO-DiPT (Foxy)
  • Orgasmes incroyables
  • Sensibilité accrue

  • Bodyload beaucoup trop important (TR : 2h de souffrance)
  • Peut présenter un risque sérotoninergique
  • Si le buvard et poudre : s'assurer de la fiabilité. Combo de 25-I et Br-DFLY par exemple :toimonster:

J'attends vos retours et vos expériences :)

J'ai souligné les points qui ont besoin de vous, j'ai également des gros doutes pour les opiacés.
Bref si vous savez apporter votre pierre à l'édifice.

Nouvelle mise à jour.
Ajout de pas mal de tryptamines, je suis presque exhaustif car je considère qu'il y a beaucoup plus de documentation sur la différence entre 2 tryptamines spécifiques (4-sub-X et 5-sub-X) qu'entre 2 phényléthylamines différentes. Cependant si vous avez des liens, n'hésitez pas :)
Concernant les autres classes, elles sont généralement moins intéressantes et j'ai aussi moins d'infos. Encore une fois n'hésitez pas à m'envoyer des liens.

J'ai rajouté les mentions
  • Influe la libération et la recapture des monoamines
quand c'est le cas pour la libération et/ou la recapture.

En gras et rouge c'est les 2 et très important. Donc la prise seule peut vous causer un syndrome sérotoninergique potentiellement mortel, lorsque la mention est juste en gras, à priori ce risque n'est pas présent pour la molécule seule à des doses testées et approuvées.

Si la mention est faite sans être en gras, c'est que sur le papier il présente un risque lors du combo, par exemple Moxy/TMA, qu'on pourrait voir sur le tableau Tripsit à Mescaline/5-MeO-xxT

Merci pour vos retours
 

Groovie

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
8 Avr 2008
Messages
1 516
ALCOOL (ex: 1 unité d'alcool ) PUIS GHB =>>>>>>>>>>>>>>>>> beaucoup plus dangereux que GHB puis alcool.:jook:
d'après moi.
Après tout est question de dosage. Mais d'après MON expérience, boire puis se foutre du ghb/gbl après c'est une connerie niveau rdr

sinon la gbl n'est pas moins toxique que le ghb
On ne sait rien ou presque là dessus . Par exemple on ne sait pas si une consommation chronique de gbl entraine plus de syndrome de korsakoff que le ghb
aussi, vu le vécu des usagers, il semblerait que la gbl soit beaucoup plus dégueulasse au niveau du sevrage, de l' addiction, des effets secondaires etc
cela a probablement un rapport avec la rapidité du produit à entrer dans le plasma

Avec le ghb on est plus excité, l'erection f/h est plus grande et l'orgasme plus puissant !

Enfin pour conclure à propos du KRATOM et du sexe :

c'est super pour les précoces je trouve.
Dans le sens où on sent totalement les sensations mais il est beaucoup plus dur d'éjaculer.
Le kratom étant une drogue subtile et douce, on est presque clean, c'est relativement peu dangereux...donc je pense que c'est un bon "complement alimentaire" pour ceux qui lâche la purée trop vite. Perso je n'ai pas ce problème ..du coup quand je prend du kratom il peut m'arriver d'avoir des moments "fail" où tu peux limer toute la sainte journée quoi... donc finir le rapport sans jouir. bref
Maintenant , on ne devrait pas prendre des produits pour ça , ça s'apprend ...il faut une personne qui est patiente et de l'expérience. Pas des drogues :/
 

MadX

Neurotransmetteur
Inscrit
9 Mai 2017
Messages
80
Je parlais de toxicité aiguë, maintenant l'OMS indique qu'elle est similaire chez le rat :
LD50 GBL : 1540-1800 mg/kg
LD50 GHB : 1,7g/kg

Sources :
http://www.who.int/medicines/areas/quality_safety/4_3_Review.pdf
http://www.who.int/medicines/areas/quality_safety/5GHBPreReview.pdf

Acute Toxic Effects of Club Drugs by Robert S. Gable a dit:
"Blood and urine samples from human fatalities have been utilized to estimate antemortem toxicdoses of GHB (cf., Hornfeldt, Lothridge & Upshaw-Downs 2002). Unfortunately, toxicologicalinvestigations are not easily accomplished because the low-dose potency of GHB requires a targetedand relatively expensive analysis that measures only one drug at a time (LeBeau et al 1999). Moreover,the rapid metabolism of GHB, as well as the fact that GHB is endogenously present, makesdetermination of toxicity more difficult.
In a review by Baselt (2002) which cited six cases where death was attributed to GHB, the averagepostmortem blood concentration was 228 mg/L. In twelve cases cited by Hornfeldt, Lothridge &Upshaw-Downs (2002) BD or GHB postmortem blood concentrations averaged 223 mg/L. Kalasinskyet al (2001) reported a fatality with femoral blood concentration of 330 mg/L, and Kraner et al. (2000)reported a fatality with 280 mg/L of GHB. The majority of these fatalities involved ethanol whichprevents GHB breakdown and raises blood concentrations (Karch, Stephens & Nazareno 2001).Mozayani, Small & De Cuir (1998) documented one death having postmortem blood concentration of309 mg/L where both ethanol and cocaine were also detected.
The blood concentration data suggest that a median lethal concentration of GHB is about 10 timesthe amount that would result from a typical 2 g recreational dose.
In a similar manner, dose-responsestudies suggest an LD50 of about 20 g; thus resulting in a safety ratio for GHB of approximately 10."
 

Tridimensionnel

Cheval théorique
Inscrit
27 Avr 2016
Messages
7 249
Excuse-moi, mais quel est le problème avec les monoamines? Jamais entendu parler, qu'est-ce que ça entraîne comme soucis?
 

MadX

Neurotransmetteur
Inscrit
9 Mai 2017
Messages
80
Concentration synaptique trop élevée; overdose, littéralement avec perturbation des fonctions vitales.
 

Xochipilli94

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
20 Août 2013
Messages
3 068
MadX a dit:
Concentration synaptique trop élevée; overdose, littéralement avec perturbation des fonctions vitales.

Normalement il y a tout un tas de goulot d'étranglement pour éviter ce genre de problème (dont la barrière hémato-encéphalique). Bref je comprends bien que les risques sont avérées lorsque c'est marqué en gras ET en rouge. Mais dans ce cas là pourquoi le surligner lorsque c'est relativement bénin. Enfin je sais pas mais je connais un paquet de monde qui a copulé sous tryptamines (notamment champi qui agis très curieusement comme un boost de libido pour certaines personnes), et pourtant je n'ai jamais entendu parler de symptômes de SS ou quoi d'autre.
Je pensais (à tord visiblement) que ces tryptamines étaient beaucoup moins risques que les stimulants de type vasoconstricteur (certaines phéné, amphet ou C).

Je me coucherais moins bête en tout cas.
 

MadX

Neurotransmetteur
Inscrit
9 Mai 2017
Messages
80
Je pense que les tryptamines sont de meilleurs candidats à la vasoconstriction que les phénylétyhlamines, la palme appartenant aux lysergamides et plus exactement aux substances comme l'ergotamine ou l'ergométrine utilisées en obstétrique jusqu'à il y a peu (au passage mesdames ne prenez jamais de LSD sur la fin de votre grossesse, et par précaution, pas pendant la grossesse tout court).

En effet, copuler simplement il n'y a pas trop de souci à la limite.
Cependant je pars du principe qu'en connaissant les dangers individuels, on peut essayer d'anticiper les soucis en combos. Pour la plupart des effets c'est centrés sur le sexe, maintenant je me sens obligé de venir faire un point là dessus.
Pour ces substances, il existe un effet inhibiteur de l'enzyme chargée de la destruction des neurotransmetteurs. Alors dans certains cas bien définis, pas de soucis, je dirais même dans la plupart en fait mais pour d'autres, même si la fréquence de survenue est plus rare, je pense que ça doit tout de même être notifié.

Aussi, l'information tirée du tableau ne sera pas uniquement limitée au cadre du sexe sous telle substance mais aussi à la substance en elle même, ainsi elle permet de rappeler les risques.
Sinon il y a déjà eu des cas d'intoxication avec Foxy il me semble à cause de son effet IMAO. C'est assez dangereux en soi, surtout pour les combos.

HS : je suis en train d'écouter Assassin, c'est du tout bon. J'adore la dualité "slam" et ska qui te lance dans une dimension et l'autre c'est de dire "ok on fait cette fusion, mais on rajoute un truc malsain derrière" genre acidcore (ça me fait penser à Mr. Gasmask). Sinon je ne suis pas du tout du milieu donc désolé pour les aberrations musicales, je suis plus bière, cheveux longs et gros riffs progressifs
 

Biquette

Modo vache qui rend chèvre
Inscrit
5 Fev 2013
Messages
4 944
Je réagis juste viteuf sur un point qui me fait tilter :
Je pense que les tryptamines sont de meilleurs candidats à la vasoconstriction que les phénylétyhlamines

Pour une trypta comme l'amt je veux bien qu'on me parle de vasoconstriction, mais sinon je ne vois pas ce qui te fait dire ça ? Les phénés sont des produits pour la plupart vasoconstricteurs, et assez fortement pour certains (bromo-dragonfly, DOx, 25x-nbome, sans compter les 2C-x en général...)
A moins que j'aie compris ton message de travers il me semblait important d'apporter cette correction.
 

Xochipilli94

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
20 Août 2013
Messages
3 068
MadX a dit:
Je pense que les tryptamines sont de meilleurs candidats à la vasoconstriction que les phénylétyhlamines, la palme appartenant aux lysergamides et plus exactement aux substances comme l'ergotamine ou l'ergométrine utilisées en obstétrique jusqu'à il y a peu (au passage mesdames ne prenez jamais de LSD sur la fin de votre grossesse, et par précaution, pas pendant la grossesse tout court).

En effet, copuler simplement il n'y a pas trop de souci à la limite.
Cependant je pars du principe qu'en connaissant les dangers individuels, on peut essayer d'anticiper les soucis en combos. Pour la plupart des effets c'est centrés sur le sexe, maintenant je me sens obligé de venir faire un point là dessus.
Pour ces substances, il existe un effet inhibiteur de l'enzyme chargée de la destruction des neurotransmetteurs. Alors dans certains cas bien définis, pas de soucis, je dirais même dans la plupart en fait mais pour d'autres, même si la fréquence de survenue est plus rare, je pense que ça doit tout de même être notifié.

Aussi, l'information tirée du tableau ne sera pas uniquement limitée au cadre du sexe sous telle substance mais aussi à la substance en elle même, ainsi elle permet de rappeler les risques.
Sinon il y a déjà eu des cas d'intoxication avec Foxy il me semble à cause de son effet IMAO. C'est assez dangereux en soi, surtout pour les combos.

HS : je suis en train d'écouter Assassin, c'est du tout bon. J'adore la dualité "slam" et ska qui te lance dans une dimension et l'autre c'est de dire "ok on fait cette fusion, mais on rajoute un truc malsain derrière" genre acidcore (ça me fait penser à Mr. Gasmask). Sinon je ne suis pas du tout du milieu donc désolé pour les aberrations musicales, je suis plus bière, cheveux longs et gros riffs progressifs

Bah écoute tu vois je pensais vraiment l'inverse. Juste qu'ici qu'on on parlait des tryptamines (mais principalement de la dmt et de la psilocine) on les présentait comme des agonistes des récepteurs sérotoninergiques, contrairement aux phéné et aux amphets comme la MDMA qui en plus de leurs potentiels effets agonistes ou antagonistes jouent beaucoup sur la recapture. D'où le fait qu'on préviens plus souvent sur les risques de SS avec la MDMA qu'avec les champis par exemple.

Mais bon après c'est la science, on finit toujours par avoir tord. Récemment déjà on commençais à en apprendre plus sur les risques cardiotoxiques (valvulopathie notamment) des tryptamines avec en cause les récepteurs 5-HT2b, ce dont tu nous parles sur la vasoconstriction à peut-être avoir avec ça. Bien que comme Couac l'a dit je n'y souscris pas personnellement.

[HS] Ahah ne t'inquiète pas les bières + cheveux longs + gros riffs progressifs sont souvent plus ouvert à d'autre style musicaux que les autres, donc on leur pardonne tout. Ce qui a de bon dans Assassin c'est que ce sont les pionniers avec NTM et qu'ils ont le mérité de faire du rap engagé. Autant sur cette album là (l'Homicide Volontaire) que sur le suivant (Touche d'Espoir). D'ailleurs je suis content parce ça fait maintenant plusieurs années que j'ai cette signature et tu es le premier à avoir déceler l'easter egg. Tu as donc gagner un superbe like de la mort qui tue qui témoigne de ma reconnaissance éternelle, et un super emoji personnalisé : :rock: ![/HS]
 

MadX

Neurotransmetteur
Inscrit
9 Mai 2017
Messages
80
Couac a dit:
Je réagis juste viteuf sur un point qui me fait tilter :


Pour une trypta comme l'amt je veux bien qu'on me parle de vasoconstriction, mais sinon je ne vois pas ce qui te fait dire ça ? Les phénés sont des produits pour la plupart vasoconstricteurs, et assez fortement pour certains (bromo-dragonfly, DOx, 25x-nbome, sans compter les 2C-x en général...)
A moins que j'aie compris ton message de travers il me semblait important d'apporter cette correction.

Maintenant que tu le dis c'est vrai que le Br-DFLY et les 2C sont pas mal. Je pense ne pas être suffisamment renseigné sur les PEA que pour répondre.

Xochipilli94 a dit:
Bah écoute tu vois je pensais vraiment l'inverse. Juste qu'ici qu'on on parlait des tryptamines (mais principalement de la dmt et de la psilocine) on les présentait comme des agonistes des récepteurs sérotoninergiques, contrairement aux phéné et aux amphets comme la MDMA qui en plus de leurs potentiels effets agonistes ou antagonistes jouent beaucoup sur la recapture. D'où le fait qu'on préviens plus souvent sur les risques de SS avec la MDMA qu'avec les champis par exemple.

Tant pis si je dis une connerie, mais je pense qu'il y a 3 facteurs à prendre en compte pour 2 agonistes du même neurotransmetteur : le sous-type du récepteur (muscarinique ou nicotinique pour l'acétylcholine, D1, D2, D3... pour la dopamine ou ici 5-HT 1A, 1B, 2A, 2B, 2C...), l'affinité Ki de liaison de l'inhibiteur (et la sélectivité de chaque récepteur) et finalement le fait qu'il soit agoniste inverse, partiel ou complet (qui donneront un effet plus ou moins fort).
D'autre part, les phényléthylamines ont une structure extrêmement proche de celle de la dopamine, ce qui a tendance à créer une activité sur les neurones dopaminergiques lesquels régulent également la tension artérielle.

HS : C'était quoi l'easter egg ?
 

Psyky

Matrice périnatale
Inscrit
13 Nov 2018
Messages
6
Bonjours à tous , étant nouveau je ne peut pas créer de nouveaux topic donc je vais en parlé ici , voilà vous allez rire mais dans le fond j’ai un réel problème , je m’explique :
Il y a à peu près 1 ans je consommé pas mal de psychédélique (cannabis , MDMA et LSD mais surtout du 4-aco-met) ou non ( noids , hexen )
J’avais des prises assez rapproché.
Mon problème , un soir ou j’ai consommé du 4-aco-met ( dosage à peu près 30-40mg en oral ) et du sgt-151 en vap .
En fin de trip ( vers +4h ) j’ai commencé à ressentir des douleurs au niveau de mes testicules , à la suite des douleurs que je n’arrive pas vraiment à situé ( entre mes bourses , l’aine et ma teub ) , gros vertige suite à ses douleurs , presque à m’évanouir franchement.
Suite à ça j’ai était prendre un douche chaude mais rien n’a faire , j’ai attendu que ça passe en essayant de m’endormir , je doit dire aussi que je partai un peu en délire à cause de la douleur et quelques minutes après j’oublié ce qui venais de ce passer.
La semaine d’après j’ai eu le même problème.
Mais aussi mon prépuce ( la peau autour de ma teub ) était tellement serré que c’était impossible de recouvrir mon gland, comme un étranglement ^^
J’ai même une trace bleu/noir en dessous de ma teub ( j’ai l’impression que la peau a comme craqué tellement elle était serré ).
Du coup voilà cela m’a calmé avec ma conso , j’ai arrêté pendant 1 ans ( a par le cannabis ) et à la suite consulter un médecin , le problème , il n’a pas su me dire ce qu’il c’est passer.

Mais voilà j’aimerais me refaire une session skate sous psychédélique ( le 4-aco-met étant mon préféré) et nouvelle an arrive doucement.
J’ai donc envie de retenter l’expérience ( psychédélique , je ne parle pas des douleurs ^^ )
Mais voilà j’ai vraiment peur de perdre ma teub ou que cela devienne grave.

J’aimerais savoir si quelqu’un a déjà eu ce problème avec des psyché , ou savoir quoi faire si cela ce reproduit.

Je pense que c’est du à la vasoconstriction du au produit donc si vous savais quel psyché crée le moins ce phénomène ça pourrait être une piste peu être.
 

snap2

Psychopstick
Inscrit
6 Mai 2015
Messages
6 022
Ah oui t'as choppé un phimosis comme ça, effectivement c'est chaud. J'espère que tout est rentré dans l'ordre désormais.
Difficile à dire si c'est lié au noid ou au 4-aco-met, même si le premier me semble plus suspect. Après ces deux produits semblent causer une vasodilatation donc j'ai de la peine à savoir d'où ça pourrait effectivement venir.
Si tu veux ré-essayer, ça sera sage de commencer avec une petite dose et aussi d'avoir du lubrifiant et/ou crème aux corticostéroides sous la main, histoire de pouvoir réagir si t'as un retour du phimosis.
 
Haut