dépendance au GHB
driver512 a écrit :Il n'y a pas de dépendance au GHB si on l'utilise 2 à 3 fois par jour en doses bien espacées. Henri Laborit celui qui a synthétisé le GHB et qui en fit la promotion en prenait 2 fois par jour le matin et le soir.


Utiliser une drogue deux trois fois par jour, même aussi peut néfaste que le GHB c'est avoir un problème a enfouir, faut être franc avec sois même. Quand tu parle de GHB, tu parles d'un GHB pharamaceutique ou d'un GHB synthétisé à l'arrache avec du GBL venant de chine? (les impuretés sont souvent la cause de la toxicité du GHB, car il faut en prendre beaucoup la dose étant élevée comparé a des drogues comme le LSD ou autre, donc il est très important d'avoir un GHB vraiment clean, soi une source pharmaceutique, soit laver son produit au minimum avec du charbon actif)


Citation :De plus le GHB est aussi connu sous le nom de Xyrem/Sodium Oxybate médicament sous prescription utilisé pour traiter la narcolepsie et troubles du sommeil, de nombreuses personnes qui prennent le xyrem n'ont pas d'effets de sevrage ni dépendance après un arrêt brutal, selon les doses prescrites ils prennent entre 2.25g à 4.5g de GHB 2 fois dans la nuit (1 fois avant de dormir puis 3 à 4h après) soit l'équivalent GBL 1,4mL à 2,8mL.
La dépendance n'apparaît que lors d'un usage chronique, je ne parle pas d'en prendre une ou deux fois tous les jours, je parle d'en prendre 5 à 10 fois par jour toutes les 1-2 heures, c'est ce qu'on appelle du dosage 24/7.


L'équivalent en GBL niveau intensité des effets d'accord ça correspond, mais n'immaginez pas que vous allez pouvoir ne pas avoir d'effets secondaires négatifs en prenant 2 doses de GBL par nuit. Le dosage 24/7 ne vient pas tout de suite, c'est très (très) progressif et insidieux (moi ça s'est fait en environ 1 an et demi avant de vraiment abuser et d'avoir des effets secondaires gênants.

Citation :Pour éviter tous risques il suffit de respecter quelques règles simples :
- limiter les prises, bien les espacer et ne pas doser 24/7
- commencer avec de faibles doses pour éviter l'overdose, mais une fois la dose idéale atteinte il faut la conserver, c'est à dire ne pas baisser les doses (car les études montrent qu'une prise à faible dose est plus neurotoxique qu'une forte dose qui l'est très peu)


C'est bien beau ces études, j'ai aussi lu le topic qui en parlais. Par contre j'aimerai savoir qu'est-ce qui te dis que cette dose forte est une dose récréative et pas une dose qui t'endort direct?

Citation :et surtout ne pas les monter (si jamais vous constatez une tolérance ne montez pas les doses, prenez de la L-glycine ou 6 à 12g de gélatine alimentaire ne pas dépasser les 1g, la glycine permet de redonner les effets type-alcool par contre pour les effets liés au récepteur GHB sous-régulé à moins que vous réussissiez à avoir de la sulpiride ou amisulpride il faudra attendre des semaines voire des mois pour tout remettre à zéro)


Peut tu développer pour la sulpiride ou amisulpride? C'est des antagonistes des récepteurs GHB? Ca m'intéresse, mais alors a donf de chez donf! J'ai testé la mémantine et d'autres antagonistes des récepteurs NMDA, et ça marche la tolérance descend a fond niveau récepteurs GABA, mais ça ne touche pas les récepteurs GHB apparemment et donc l'euphorie principale ne reviens pas après très très longtemps. (déjà fait une pause de plus de 3 mois et la première dose a été cool, la suivante l'euphorie était clairement disparue.
Citation :- éviter de mélanger avec d'autres molécules
- et surtout éviter le mélange à de l'alcool et tout ce qui touche aux récepteurs GABA, c'est mortel
- si vous en avez pris trop et que vous devenez dépendant ne jamais arrêter d'une traite, réduisez la dose sur plusieurs jours/semaines ou prenez des benzos, du phénibut, alcool, picamilon pour maintenir les niveaux de GABA et les faire diminuer progressivement


Compenser le GHB par l'alcool, c'est un peu se mettre a la base pour arrêter le deuspi. Sinon je suis bien d'accord avec toi.

Citation :En ayant une consommation responsable et en sachant anticiper les risques on peut prendre du GHB sûrement... J'ajouterais que prendre du piracetam/aniracetam après la prise de GHB est conseillée car le GHB interfère avec les récepteurs NMDA et peut causer des problèmes de mémoire et d'apprentissage spatial (en tout cas selon certaines études sur des rats donc à prendre avec des pincettes), les nootropes sont donc utiles pour contrer cette action ou tout du moins l'anticiper.


Votre serviteur-rat a déjà testé pour vous, le piracetam n'as qu'un effet très relatif après la prise de GHB. J'ai essayé avec et sans pendants plusieurs mois pour chaque, et j'ai pas vraiment senti de différence. La mémantine m'as bien aidée je dois dire a un moment. Alors que j'étais monté a 2,8mL plusieurs fois dans la journée, je suis redescendu a 1,5mL et quand j'étais a 40mg de mémantine par jour, je pouvais prendre une dose, aller me coucher et ne pas me réveiller 4 heures après. Un putain d'exploit, on était sur le cul avec ma copine^^ Pour ce qui est de retrouver cette douce euphorie du a ces satanés récepteurs GHB, j'attend toujours...

Problèmes de mémoire rapide (pas l'instantanée), mais la mémoire de ce que vous avez fait la veille/la semaine d'avant, carrément. Problème spatiaux ça j'avais déjà du mal a la base, maintenant c'est encore plus chaud. Faut rajouter a ça des sautes d'humeurs et une hypersensibilité émotionnelle un mois (voir plus) après que le niveau de stress soit redescendu (aka normalisation des récepteurs GABA)

EDIT:

Citation :The benzamide neuroleptics (including sulpiride, amisulpride, and sultopride) have been shown to activate the endogenous gamma-hydroxybutyrate receptor in vivo at therapeutic concentrations.[SUP][1][/SUP] Sulpiride was found in one study in rats to upregulate GHB receptors.[SUP][2][/SUP] GHB has neuroleptic properties and it is believed binding to this receptor may contribute to the effects of these neuroleptics.


Et il n'existe pas de médicament ayant une action sélective sur les récepteurs GHB permettant de les upréguler? Ma copine est sous antipsychotique et valium (et mémantine) a cause d'une addiction au GBL/GHB, mais là putain quand je vois ce truc j'ai vraiment envie d'en savoir plus. Toute info est vraiment la bienvenue... Merci d'avance Smile

Citation :Five days of gamma-hydroxybutyrate (GHB) administration (3 x 500 mg kg(-1) day(-1) i.p.) to rats resulted in a significant decrease in the density of GHB receptors measured in the whole rat brain without modification of their corresponding affinity. Similar administration of (-)-sulpiride (2 X 100 mg kg(-1) day(-1) i.p. for 5 days) induces an up-regulation of GHB receptors without change in their dissociation constants (Kd). Haloperidol (2 X 2 mg day(-1) i.p. for 5 days) showed no effect. Administered chronically via osmotic minipumps directly into the lateral ventricles, (-)-sulpiride (60 microg day(-1) for 7 days) and GHB (600 microg day(-1) for 7 days) up-regulated and down-regulated rat brain GHB receptors, respectively. Finally, in a mouse hybridoma cell line (NCB-20 cells) expressing GHB receptors, the treatment of these cells with 1 mM GHB, 100 microM (-)-sulpiride or 1 mM GABA decreases, increases and induces no change, respectively, in the density of GHB receptors after 3 days of treatments. These results indicate that chronic GHB treatment modifies the expression of its receptor and that sulpiride also induces plastic changes in GHB receptors perhaps via antagonistic properties.


Sulpiride, but not haloperidol, up-regulates... [Eur J Pharmacol. 1998] - PubMed - NCBI
  Répondre
Ca me fais quand meme mechament pensé a la ketamine tout ca...
Ou c'est moi qui fais une fixette c'est possible aussi
If your head is too open your brain falls out
  Répondre
Ouroboros a écrit :Ca me fais quand meme mechament pensé a la ketamine tout ca...
Ou c'est moi qui fais une fixette c'est possible aussi


Qu'est-ce qui te fait penser a la kétamine? La mémantine? Ce sont deux molécules qui partagent les même action en effet, sauf que la kétamine est un antagoniste compétitif des récepteurs NMDA (et ducoup la tolérance peut être impressionnante) et la mémantine est un antagoniste non compétitif et ne produit pas de tolérance a ce niveau, en tout cas a dosages utilisés en médecine.

Citation :[Image: viewpost-right.png] Il n'y a pas de dépendance au GHB si on l'utilise 2 à 3 fois par jour en doses bien espacées. Henri Laborit celui qui a synthétisé le GHB et qui en fit la promotion en prenait 2 fois par jour le matin et le soir.


Ha et au fait je croyais qu'Henri Laborit en prenais 3 fois par semaine et pas deux fois par jour. Tu ne fait pas d'amalgame avec la posologie habituelle du Xyrem pour les narcoleptiques? Je crois bien moi!
  Répondre
Non sur le coup plutot le ghb, dans le genre addiction insidieuse d'un produit calmant et reprise compulsive.
Mais je commence a m'interesser au nootropic ces derniers temps, depuis que j'ai vu que la prégabalin etais dedans et trouvant cette molécule assez interessante avec des dosages pas tres homéopatique
If your head is too open your brain falls out
  Répondre
Bijord a écrit :Utiliser une drogue deux trois fois par jour, même aussi peut néfaste que le GHB c'est avoir un problème a enfouir, faut être franc avec sois même. Quand tu parle de GHB, tu parles d'un GHB pharamaceutique ou d'un GHB synthétisé à l'arrache avec du GBL venant de chine? (les impuretés sont souvent la cause de la toxicité du GHB, car il faut en prendre beaucoup la dose étant élevée comparé a des drogues comme le LSD ou autre, donc il est très important d'avoir un GHB vraiment clean, soi une source pharmaceutique, soit laver son produit au minimum avec du charbon actif)

Salut Bjord,
Pas vraiment, j'utilise le GHB une fois la nuit pour mon sommeil, on dort instantanément et au réveil on saute littéralement du lit. Sinon je n'en utilise pas sauf pour par exemple des soirées, je ne suis pas vraiment très sociable et le GHB permet de me faire affronter mes peurs, c'est vrai que certains tombent dans l'addiction mais en ce qui me concerne je vois le GHB comme un moyen non comme une fin et pour l'instant ça marche plutôt bien. C'est triste que certains tombent dans l'addiction 24/24 et ne peuvent plus vivre sans, heureusement ce n'est pas mon cas.
En plus le GHB est génial car il me réveille 4h plus tard et je n'ai aucune fatigue, ça s'explique parce que le GHB zappe le sommeil léger et nous plonge dans un sommeil très profond directement. Je ne me sens pas fatigué le reste de la journée et je peux rester 5 jours/7 en dormant 4h sans effets secondaires, avoir entre 3-5 heures de temps libre en plus ça change vraiment ma vie.

Après je comprends pas pourquoi on dénigre tant le GBL de Chine, la majorité du GBL en vente c'est de Chine et rarement de BASF, je veux bien qu'on critique ceux qui te refile du GBL industriel ou autre mais il n'y a rien à craindre du GBL reagent (pharmaceutique quoi). La Chine a aussi la SFDA, les impuretés sont bien trop moindres pour t'intoxiquer de quoi que ce soit. Après tu peux toujours tester le charbon actif ça n'en sera que meilleur.
Puis je vois mal comment on peut synthétiser à l'arrache, une fois que t'a fait ton mélange et que le pH est de 7, le GHB est majoritaire dans le milieu, le GBL est quasiment inexistant, le seul risque c'est de bien faire gaffe à enlever les excès de soude qui n'ont pas réagi mais à part être aveugle ça s'enlève facilement.


Bijord a écrit :L'équivalent en GBL niveau intensité des effets d'accord ça correspond, mais n'immaginez pas que vous allez pouvoir ne pas avoir d'effets secondaires négatifs en prenant 2 doses de GBL par nuit. Le dosage 24/7 ne vient pas tout de suite, c'est très (très) progressif et insidieux (moi ça s'est fait en environ 1 an et demi avant de vraiment abuser et d'avoir des effets secondaires gênants.

Je ne prends pas du GBL, j'ai donné un équivalent, c'est ce qui me permet de me repérer pour doser, le GBL est très déconseillé même pour des utilisations occasionnelles, à moins qu'on veuille souffrir d'acidose et se faire niquer les reins personne a intérêt d'utiliser du GBL.

Bijord a écrit :C'est bien beau ces études, j'ai aussi lu le topic qui en parlais. Par contre j'aimerai savoir qu'est-ce qui te dis que cette dose forte est une dose récréative et pas une dose qui t'endort direct?

Je prends les mêmes doses pour dormir ou à usage récréatif, si je suis dans mon lit je m'endors en 10mins sinon j'ai les mêmes effets que l'alcool sans la gueule de bois, c'est vrai que j'ai lu que beaucoup de personnes qui prennent des doses comme les miennes s'endorment souvent, bizarrement ce n'est pas mon cas.

Bijord a écrit :Peut tu développer pour la sulpiride ou amisulpride? C'est des antagonistes des récepteurs GHB? Ca m'intéresse, mais alors a donf de chez donf! J'ai testé la mémantine et d'autres antagonistes des récepteurs NMDA, et ça marche la tolérance descend a fond niveau récepteurs GABA, mais ça ne touche pas les récepteurs GHB apparemment et donc l'euphorie principale ne reviens pas après très très longtemps. (déjà fait une pause de plus de 3 mois et la première dose a été cool, la suivante l'euphorie était clairement disparue.

J'ai pas beaucoup d'informations dessus, j'avais fait des recherches et j'ai lu quelques témoignages comme quoi ça marchait pour des doses de 100 à 200mg.(sulpiride)
Je sais juste que c'est un neuroleptique soumis à prescription pour soigner la dépression et la psychose. C'est un peu chaud du côté des effets secondaires!
Par contre c'est pas des antagonistes, ce sont des agonistes qui sur-régulent le récepteur. Mais perso j'ai aucun moyen de me procurer ce genre de molécule Sad
Sinon oui pour les récepteurs NMDA personnellement j'avais utilisé de la glycine, mais effectivement ça te donne juste les effets calmants, désinhibés mais aucune euphorie.(enfin pas plus que l'alcool)
Pour les récepteurs GHB c'est effectivement une vraie galère, pour limiter les dégâts faut surtout pas prendre des doses plus grandes ou plus régulières, les doses plus grandes surtout car ça sous-régule davantage les récepteurs! Bon ceci dit sans les récepteurs GHB l'expérience est plaisante, mais c'est sûr que c'est mille fois mieux avec, surtout pour avoir des effets similaires à l'ectasy et pour multiplier l'effet orgasmique des rapports sexuels.


Bijord a écrit :Votre serviteur-rat a déjà testé pour vous, le piracetam n'as qu'un effet très relatif après la prise de GHB. J'ai essayé avec et sans pendants plusieurs mois pour chaque, et j'ai pas vraiment senti de différence. La mémantine m'as bien aidée je dois dire a un moment. Alors que j'étais monté a 2,8mL plusieurs fois dans la journée, je suis redescendu a 1,5mL et quand j'étais a 40mg de mémantine par jour, je pouvais prendre une dose, aller me coucher et ne pas me réveiller 4 heures après. Un putain d'exploit, on était sur le cul avec ma copine^^ Pour ce qui est de retrouver cette douce euphorie du a ces satanés récepteurs GHB, j'attend toujours...

Ouai le piracetam ne m'a pas fait grand chose en plus du GHB, idem pour la caféine, par contre le piracetam c'est plutôt génial pour éviter l'hypoxie et pour respirer plus facilement. (à dose de 4 à 4,8g).
Sinon concrétement à quoi te sert la mémantine? C'est bien comme truc? Sans prescription? Sûr?
Bijord a écrit :Problèmes de mémoire rapide (pas l'instantanée), mais la mémoire de ce que vous avez fait la veille/la semaine d'avant, carrément. Problème spatiaux ça j'avais déjà du mal a la base, maintenant c'est encore plus chaud. Faut rajouter a ça des sautes d'humeurs et une hypersensibilité émotionnelle un mois (voir plus) après que le niveau de stress soit redescendu (aka normalisation des récepteurs GABA)

J'ai un peu ce genre de problème lorsqu'un jour je prends du GHB 3 fois et que le jour d'après je prends rien, par contre le piracetam + oxiracetam + cholinergiques (ALCAR par exemple) permettent de limiter le problème et en général quelques jours après le problème disparaît.
J'ai aussi lu une étude (sur des rats toujours :gleeSmile qui étudie le changement de la neuroplasticité suite à une prise de GHB et en gros après une prise pendant plusieurs semaines de GHB et un arrêt pendant plusieurs semaines la neuroplasticité se remet en place et tous les changements neuronaux reviennent au niveau d'avant le GHB. En clair le GHB ne change pas d'une manière permanente le cerveau.
  Répondre
driver512 a écrit :Je ne prends pas du GBL, j'ai donné un équivalent, c'est ce qui me permet de me repérer pour doser, le GBL est très déconseillé même pour des utilisations occasionnelles, à moins qu'on veuille souffrir d'acidose et se faire niquer les reins personne a intérêt d'utiliser du GBL.



Il me semble que l'excès de sodium est mauvais et bien connu en ce qui concerne les reins... et pour info, en terme d'apport en sodium, une quantité donnée de GHB pur équivaut à la moitié de ce poids en sel, ce qui peut devenir important lorsque la consommation devient vraiment régulière. Ce problème d'apport en sodium disparaît avec le GBL qui ne contient pas de sodium. (après, au niveau de la possible contamination aux métaux lourds du GBL ou de l'acidité de la molécule, je conteste pas la toxicité !)
  Répondre
driver512 a écrit :Salut Bjord,
Pas vraiment, j'utilise le GHB une fois la nuit pour mon sommeil, on dort instantanément et au réveil on saute littéralement du lit.


Oui mais je faisait la différence en une dose récréative dans la journée, et une dose utile pour dormir le soir. La différence est totale car dans la journée les effets sont plaisants et donc il y a une addiction psychologique qui peut se former, alors que lorsque tu dort, a par te donner la mauvaise habitude de dormir avec un truc, ton esprit ne note pas de sensation plaisantes.

Citation :Sinon je n'en utilise pas sauf pour par exemple des soirées, je ne suis pas vraiment très sociable et le GHB permet de me faire affronter mes peurs, c'est vrai que certains tombent dans l'addiction mais en ce qui me concerne je vois le GHB comme un moyen non comme une fin et pour l'instant ça marche plutôt bien. C'est triste que certains tombent dans l'addiction 24/24 et ne peuvent plus vivre sans, heureusement ce n'est pas mon cas.


Je ne veux pas te faire peur ou quoi, mais la phobie sociale est l'un des facteurs qui te rendent prédisposé a devenir dépendant au GHB. Je te met en garde, j'avais un peu le même caractère que toi quand j'ai commencé le GBL. Juste reste vigilent et ne crois pas que tu n'as aucun risque de devenir dépendant, en réalité tu as bien plus de risque que quelqu'un avec un caractère extraverti.


Citation :En plus le GHB est génial car il me réveille 4h plus tard et je n'ai aucune fatigue, ça s'explique parce que le GHB zappe le sommeil léger et nous plonge dans un sommeil très profond directement. Je ne me sens pas fatigué le reste de la journée et je peux rester 5 jours/7 en dormant 4h sans effets secondaires, avoir entre 3-5 heures de temps libre en plus ça change vraiment ma vie.


Ça fait combien de temps que tu consomme comme ça? Petit a petit ton sommeil deviens de moins en moins bonne qualité et les réveils sont de plus en plus anxieux, te poussant a prendre une dose dés ton réveil. Peut être que de jamais prendre de GBL va te sauver!

Citation :Après je comprends pas pourquoi on dénigre tant le GBL de Chine, la majorité du GBL en vente c'est de Chine et rarement de BASF, je veux bien qu'on critique ceux qui te refile du GBL industriel ou autre mais il n'y a rien à craindre du GBL reagent (pharmaceutique quoi). La Chine a aussi la SFDA, les impuretés sont bien trop moindres pour t'intoxiquer de quoi que ce soit. Après tu peux toujours tester le charbon actif ça n'en sera que meilleur.
Puis je vois mal comment on peut synthétiser à l'arrache, une fois que t'a fait ton mélange et que le pH est de 7, le GHB est majoritaire dans le milieu, le GBL est quasiment inexistant, le seul risque c'est de bien faire gaffe à enlever les excès de soude qui n'ont pas réagi mais à part être aveugle ça s'enlève facilement.


On a reçu des GBL bien crades avec ma copine, ou l'on s'est rendu compte que c'étais les impuretés qui te mettait dans un état bien dépressif après la prise. Mal de crâne etc. Je te conseillerai de mettre ton pH plus proche de 7,5-8 que de 7. En effet comme je l'ai déjà dit, il y a équilibre chimique entre GBL et le sel de GHB, et un pH acide aura tendance a retransformer lentement (en partie) en GBL. Un exès de soude légers n'est pas dangereux!


Citation :Je ne prends pas du GBL, j'ai donné un équivalent, c'est ce qui me permet de me repérer pour doser, le GBL est très déconseillé même pour des utilisations occasionnelles, à moins qu'on veuille souffrir d'acidose et se faire niquer les reins personne a intérêt d'utiliser du GBL.


Je ne sais pas si ça nique les reins, en tout cas j'aime a imaginer qu'on se soit cuité au lieu de prendre du GBL, on serai déjà des épaves monstrueuses haha.


Citation :J'ai pas beaucoup d'informations dessus, j'avais fait des recherches et j'ai lu quelques témoignages comme quoi ça marchait pour des doses de 100 à 200mg.(sulpiride)
Je sais juste que c'est un neuroleptique soumis à prescription pour soigner la dépression et la psychose. C'est un peu chaud du côté des effets secondaires!
Par contre c'est pas des antagonistes, ce sont des agonistes qui sur-régulent le récepteur. Mais perso j'ai aucun moyen de me procurer ce genre de molécule Sad


Je ne connais pas la notion de "sur-régulation". Violet on va avoir besoin de tes cours :-) Même si c'est un antipsychotique plutôt légers apparemment, c'est vrai que c'est assez bourrin mais il fait aussi office d'antidépresseur comme tu dis a des doses inférieures, ça pourrai peut être être une solution plus adaptée pour ma copine plutôt que de la gaver de valium et de risperdal. :positive:


Citation :Sinon oui pour les récepteurs NMDA personnellement j'avais utilisé de la glycine, mais effectivement ça te donne juste les effets calmants, désinhibés mais aucune euphorie.(enfin pas plus que l'alcool)


La mémantine une fois la période d'adaptation passée ne te donne aucun effet psychoactif! Je n'ai jamais utilisé la glycine? C'est un acide aminé c'est ça?

Citation :J'ai aussi lu une étude (sur des rats toujours :gleeSmile qui étudie le changement de la neuroplasticité suite à une prise de GHB et en gros après une prise pendant plusieurs semaines de GHB et un arrêt pendant plusieurs semaines la neuroplasticité se remet en place et tous les changements neuronaux reviennent au niveau d'avant le GHB. En clair le GHB ne change pas d'une manière permanente le cerveau.


Héhé j'aimerai bien être un rat! Je ne pense pas que les changements soient irréveribles, par contre plusieurs semaines chez le rat ça fait combien de temps pour l'homme? Les rats ont un métabolisme très rapide comparé a nous donc faudrait peut être que j'attende plusieurs mois avant que mes récepteurs GHB soient de nouveau a l'état initial. Et j'ai remarqué comme j'ai mis ci-dessus que tout comme les benzos, une fois que tu as abusé, quelques prises et hop te revoilà a l'état initial ou t'étais avant les mois de break.

En tout cas merci pour ton intervention! Très intéressante discution Wink
  Répondre
Bijord a écrit :Je ne connais pas la notion de "sur-régulation". Violet on va avoir besoin de tes cours Confusedmile: Même si c'est un antipsychotique plutôt légers apparemment, c'est vrai que c'est assez bourrin mais il fait aussi office d'antidépresseur comme tu dis a des doses inférieures, ça pourrai peut être être une solution plus adaptée pour ma copine plutôt que de la gaver de valium et de risperdal. :positive:


*Pute à la rescousse*
Bon alors je viens de me pencher sur votre Sulpiride, et très sincèrement je suis pas Sure que l'upregulation (soit la multiplication du nombre de récepteurs GHB au niveau des synapses (?) j'arrive pas à trouver leurs localisations) soit une "bonne chose" en soit, j'veux dire ca te permet de pouvoir encore plus te défoncer...

Sinon au niveau des effets indésirables j'ai bien peur que le temps que la tolérance passe, ca soit, bien que moins hard que les neuro de premières générations, quand même assez gènant... Somnolence (bon ca ok) Mouvements involontaires ou inadaptés, tics, problèmes musculaires, problèmes hormonaux : (surout pour les nanas) : troubles sexuels, augmentation des taux de prolactine (seins gonflés, pas de règles, montées de lait, etc), prise de poids, hypotension ortho, problèmes cardiaques, (risques torsades de pointes (ahahahaha), avec certains médicaments,) et aussi : interaction avec les "médicaments" qui augmentent largement les taux de dopamines (suivez mon regard) (et qui sont par le fait obsélètent voire peuvent intéragir lors de la prise de Sulpiride)

driver512 a écrit :Par contre c'est pas des antagonistes, ce sont des agonistes qui sur-régulent le récepteur. Mais perso j'ai aucun moyen de me procurer ce genre de molécule Sad


Je crois devoir te contredire... Confused Un neuroleptique, se doit de diminuer les taux de dopamines (qui sont anormalement élevé dans cette maladie) donc autrement dit, un agoniste, par définition, ne fera qu'augmenter les taux puisqu'il agit "comme" le ligand naturel qui se fixe sur les récepteurs... Alors évidemment faut pas se mélanger les pinceaux, c'est antagoniste des répecteurs dopaminergiques, mais upregulation du GHB bien que n'étant pas agoniste de ceux ci (si j'ai bien compris Confused)

Aussi la demi-vie est de 7h, ce qui est en soit, pas trop trop mal mais contraignant : prises répétées, mais arrêts rapides.


Enfin dans tous les cas je pourrais matter dans le vidal la semaine pro, (la la fiche "pro" est pas visualisable réservée aux personnels de santé quoi....)
Donc je sais pas, ... Ca reste un neuroleptique quoi... et je sais pas si l'uprégulation est dose dépendante (si il faut 50mg pour ca, et donc qu'il n'y a pas d'effets purement neuro peut être que pourquoi pas (puisqu'apparemment il faut 600mg pour traiter la psychose))mais bon commencer un traitement de ce genre sans le médecin j'suis PAS du TOUT sure que ce soit une bonne chose...
  Répondre
jhdoux a écrit :Il me semble que l'excès de sodium est mauvais et bien connu en ce qui concerne les reins... et pour info, en terme d'apport en sodium, une quantité donnée de GHB pur équivaut à la moitié de ce poids en sel, ce qui peut devenir important lorsque la consommation devient vraiment régulière. Ce problème d'apport en sodium disparaît avec le GBL qui ne contient pas de sodium. (après, au niveau de la possible contamination aux métaux lourds du GBL ou de l'acidité de la molécule, je conteste pas la toxicité !)

Le problème c'est le GBL fait bouger ton équilibre acidobasique vers l'acide, une acidité trop forte dans ton sang non seulement est dangereuse pour tes reins mais peut favoriser la formation de caillots sous ses conditions.
Tu peux boire beaucoup d'eau au citron pour rétablir l'équilibre acidobasique mais je ne crois pas que sur le long terme ça soit sûr! A la limite en prendre très très occasionnellement ça peut passer mais si on compte en utiliser souvent autant convertir en GHB, c'est simple comme bonjour, rapide et sûr.
Après tu as raison d'évoquer le problème du sodium, voilà un site qui montre le contenu en sodium (pour du NaGHB biensûr!) :
Xyrem: Some Questions and Misperceptions
Il y a effectivement pas mal de sodium comparé à la dose recommandée, dans ce cas là soit on réduit les doses ou soit on surveille sa consommation en sel. Pour ma part j'essaie de faire les deux.
Ou sinon on ne fait pas de NaGHB mais du MgGHB avec du magnésium, par contre déjà faut être calé en chimie et pas faire n'importe quoi, ensuite l'avantage c'est que ça peut bloquer les canaux calciques donc limiter les effets secondaires après la prise par contre le GHB inhibe déjà les canaux calciques qui servent notamment à réguler les battements du coeur. Autre avantage ça n'a pas le goût dégueulasse du NaGHB et ça sent plutôt bon.

Bijord a écrit :Ça fait combien de temps que tu consomme comme ça? Petit a petit ton sommeil deviens de moins en moins bonne qualité et les réveils sont de plus en plus anxieux, te poussant a prendre une dose dés ton réveil. Peut être que de jamais prendre de GBL va te sauver!

Oula jamais, je ne prends jamais de GHB au réveil, pour l'instant je n'ai eu aucun réveil anxieux, je me lève comme si j'avais dormi 8 heures, bien sûr je ne fais pas ça tous les jours!

Bijord a écrit :On a reçu des GBL bien crades avec ma copine, ou l'on s'est rendu compte que c'étais les impuretés qui te mettait dans un état bien dépressif après la prise. Mal de crâne etc. Je te conseillerai de mettre ton pH plus proche de 7,5-8 que de 7. En effet comme je l'ai déjà dit, il y a équilibre chimique entre GBL et le sel de GHB, et un pH acide aura tendance a retransformer lentement (en partie) en GBL. Un exès de soude légers n'est pas dangereux!

C'était vachement impur votre truc alors, quant à l'état dépressif c'est tout de même propre au GHB car il augmente la concentration de glutamate qui en excès provoque peut causer des états de dépression exactement comme l'alcool.
Par contre je me risquerait pas à mettre de la soude en trop, le pH est de toute façon entre 7-7.5 après transformation, le GBL ne reviendra pas car son pka est trop bas à moins de verser un truc acide par erreur ça restera du GHB.
Et quand bien même ça se retransformerait tu le remarquerais de part de son goût et vu comment ça irrite tes muqueuses. Je n'ai jamais eu de problème à ce jour, c'est peut-être aussi que je ne garde pas des litres de GHB pendant des mois ou années.

Violet a écrit :*Pute à la rescousse*
Bon alors je viens de me pencher sur votre Sulpiride, et très sincèrement je suis pas Sure que l'upregulation (soit la multiplication du nombre de récepteurs GHB au niveau des synapses (?) j'arrive pas à trouver leurs localisations) soit une "bonne chose" en soit, j'veux dire ca te permet de pouvoir encore plus te défoncer...

Sinon au niveau des effets indésirables j'ai bien peur que le temps que la tolérance passe, ca soit, bien que moins hard que les neuro de premières générations, quand même assez gènant... Somnolence (bon ca ok) Mouvements involontaires ou inadaptés, tics, problèmes musculaires, problèmes hormonaux : (surout pour les nanas) : troubles sexuels, augmentation des taux de prolactine (seins gonflés, pas de règles, montées de lait, etc), prise de poids, hypotension ortho, problèmes cardiaques, (risques torsades de pointes (ahahahaha), avec certains médicaments,) et aussi : interaction avec les "médicaments" qui augmentent largement les taux de dopamines (suivez mon regard) (et qui sont par le fait obsélètent voire peuvent intéragir lors de la prise de Sulpiride)

Ouai exact au niveau des effets indésirables, j'ai aussi lu que ça pouvait te mettre temporairement dans un état type alzheimer, je crois pas que le jeu en vaut la chandelle.

Violet a écrit :Je crois devoir te contredire... Confused Un neuroleptique, se doit de diminuer les taux de dopamines (qui sont anormalement élevé dans cette maladie) donc autrement dit, un agoniste, par définition, ne fera qu'augmenter les taux puisqu'il agit "comme" le ligand naturel qui se fixe sur les récepteurs... Alors évidemment faut pas se mélanger les pinceaux, c'est antagoniste des répecteurs dopaminergiques, mais upregulation du GHB bien que n'étant pas agoniste de ceux ci (si j'ai bien compris Confused)

Aussi la demi-vie est de 7h, ce qui est en soit, pas trop trop mal mais contraignant : prises répétées, mais arrêts rapides.


Enfin dans tous les cas je pourrais matter dans le vidal la semaine pro, (la la fiche "pro" est pas visualisable réservée aux personnels de santé quoi....)
Donc je sais pas, ... Ca reste un neuroleptique quoi... et je sais pas si l'uprégulation est dose dépendante (si il faut 50mg pour ca, et donc qu'il n'y a pas d'effets purement neuro peut être que pourquoi pas (puisqu'apparemment il faut 600mg pour traiter la psychose))mais bon commencer un traitement de ce genre sans le médecin j'suis PAS du TOUT sure que ce soit une bonne chose...

En fait je parlais de la sur régulation des récepteurs GHB pas de la dopamine, c'est à la fois un agoniste et un sur régulateur du GHB, en tous cas le sulpiride est classé dans les ligands. Mais c'est pas un ligand sélectif au GHB.
Par contre faut voir combien il faut en prendre pour remettre les récepteurs à zéro, ça aucune idée!
  Répondre
Citation :Bon alors je viens de me pencher sur votre Sulpiride, et très sincèrement je suis pas Sure que l'upregulation (soit la multiplication du nombre de récepteurs GHB au niveau des synapses (?) j'arrive pas à trouver leurs localisations) soit une "bonne chose" en soit, j'veux dire ca te permet de pouvoir encore plus te défoncer...


Ouais mais si ça te permet de te redéfoncer (quel vilain mot!), genre si ça ramène l'effet "euphorique" que tu perd en premier en cas de consommation massive, c'est bien un effet bénéfique (après si tu t'en sert pour te les downréguler en abusant a mort ouais c'est con), ça veut dire qu'il y a vraiment une augmentation de la densité des récepteurs à GHB (ou quelqu'autre action positive sur ce récepteur).

Citation :Sinon au niveau des effets indésirables j'ai bien peur que le temps que la tolérance passe, ca soit, bien que moins hard que les neuro de premières générations, quand même assez gènant... Somnolence (bon ca ok) Mouvements involontaires ou inadaptés, tics, problèmes musculaires, problèmes hormonaux : (surout pour les nanas) : troubles sexuels, augmentation des taux de prolactine (seins gonflés, pas de règles, montées de lait, etc), prise de poids, hypotension ortho, problèmes cardiaques, (risques torsades de pointes (ahahahaha), avec certains médicaments,) et aussi : interaction avec les "médicaments" qui augmentent largement les taux de dopamines (suivez mon regard) (et qui sont par le fait obsélètent voire peuvent intéragir lors de la prise de Sulpiride)


Pute y'a une subtilité avec ce médicament (3 sortes d'effets différents celon le dosage, et biensur ça doit varier entre chaque organismes), selon la dose l'effet sur les récepteurs dopaminergique n'est pas la même. A faible dose lorsqu'il est utilisé comme antidépresseur il semblerai qu'il puisse faire un légers effet stimulant a ce que j'en ai lu hier soir, plus de dopamine ça rime avec moins de prolactine, donc pas de seins qui poussent de nul part héhé. Mais tout ça c'est très vague. Et j'aimerai tellement avoir de grosses mamelles... Bref au lieu de spéculer sur des trucs imprécis:

Citation :Sulpiride is a selective antagonist at dopamine D[SUB]2[/SUB] and D[SUB]3[/SUB] receptors. This action dominates in doses exceeding 600 mg daily. In doses of 600 to 1,600 mg sulpiride shows mild sedating and antipsychotic activity. Its antipsychotic potency compared to chlorpromazine is only 0.2 (1/5). In low doses (in particular 50 to 200 mg daily) its prominent feature is antagonism of presynaptic inhibitory dopamine receptors accounting for some antidepressant activity and a stimulating effect. Therefore, it is in these doses used as a second line antidepressant. Additionally, it alleviates vertigo.

The benzamide neuroleptics (including sulpiride, amisulpride, and sultopride) have been shown to activate the endogenous gamma-hydroxybutyrate receptor in vivo at therapeutic concentrations.[SUP][1][/SUP] Sulpiride was found in one study in rats to upregulate GHB receptors.[SUP][2][/SUP] GHB has neuroleptic properties and it is believed binding to this receptor may contribute to the effects of these neuroleptics.


Son action stimulante a faible dose pourrai être le fait de l'action sur les récepteurs GHB. D'ailleurs j'ai lu qu'une nouvelle génération d'antidépresseur/antispychotique pourrai voir le jour. Y'a pas plus antidépresseur qu'une bonne petite dose de GHB (demande a Claude Rifat), ça te remet un type prêt a se suicider d'aplomb le temps que ça monte, après il sent sa bite gonfler et il ne pense plus a se jetter de l'immeuble, mais bien a violer ses bienfaiteurs.
  Répondre
Citation : Par contre je me risquerait pas à mettre de la soude en trop, le pH est de toute façon entre 7-7.5 après transformation, le GBL ne reviendra pas car son pka est trop bas à moins de verser un truc acide par erreur ça restera du GHB. Et quand bien même ça se retransformerait tu le remarquerais de part de son goût et vu comment ça irrite tes muqueuses. Je n'ai jamais eu de problème à ce jour, c'est peut-être aussi que je ne garde pas des litres de GHB pendant des mois ou années.

Je me permet de citer un passage du bouquin "GHB: the natural mood enhancer":
Citation :It also follows that GHB should never be stored at acidic pH, lest it be partially converted back into butyrolactone. Even during short periods of acidic exposure (as when GHB is mixed into acidic fruit juices, or as GHB mixes with hydroxchloric acid in the stomach, some butyrolactone is produced. as far as we know, this is not cause for concern in and of itself. GHB and butyrolactone are always in equilibrium with each other, even the GHB witch is naturally produced within the human body.

Quand a faire du GHB, autant qu'il y ait le moins possible de GBL, après c'est chaqu'un qui voit comment il aime sa soupe. (qu'il y ait encore un peu de GBL dans ton GHB stimule la production de lactamases, certains disent que c'est intéressant si tu veux continuer a consommer du GBL de façon ponctuelle et profiter du maxiumum d'effet)).
Citation :C'était vachement impur votre truc alors, quant à l'état dépressif c'est tout de même propre au GHB car il augmente la concentration de glutamate qui en excès provoque peut causer des états de dépression exactement comme l'alcool. Par contre je me risquerait pas à mettre de la soude en trop, le pH est de toute façon entre 7-7.5 après transformation, le GBL ne reviendra pas car son pka est trop bas à moins de verser un truc acide par erreur ça restera du GHB. Et quand bien même ça se retransformerait tu le remarquerais de part de son goût et vu comment ça irrite tes muqueuses. Je n'ai jamais eu de problème à ce jour, c'est peut-être aussi que je ne garde pas des litres de GHB pendant des mois ou années.

L'effet dépressif était bien du aux impuretés du produit exclusivement ce coup là. On a recommandé un GBL sur un autre site et là plus cet effet horrible a la descente. Le pire c'étais un GBL BASF qui était pleins d'impuretés et le GBL chinois qu'on a recommandé après était clean. Donc se méfier.
Citation :En fait je parlais de la sur régulation des récepteurs GHB pas de la dopamine, c'est à la fois un agoniste et un sur régulateur du GHB, en tous cas le sulpiride est classé dans les ligands. Mais c'est pas un ligand sélectif au GHB.

Attend je crois avoir compris, "sur-régulateur" est pour toi la traduction d"upregulator"?
  Répondre
Citation :Je me permet de citer un passage du bouquin "GHB: the natural mood enhancer":
Citation :It also follows that GHB should never be stored at acidic pH, lest it be partially converted back into butyrolactone. Even during short periods of acidic exposure (as when GHB is mixed into acidic fruit juices, or as GHB mixes with hydroxchloric acid in the stomach, some butyrolactone is produced. as far as we know, this is not cause for concern in and of itself. GHB and butyrolactone are always in equilibrium with each other, even the GHB witch is naturally produced within the human body.

Quand a faire du GHB, autant qu'il y ait le moins possible de GBL, après c'est chaqu'un qui voit comment il aime sa soupe. (qu'il y ait encore un peu de GBL dans ton GHB stimule la production de lactamases, certains disent que c'est intéressant si tu veux continuer a consommer du GBL de façon ponctuelle et profiter du maxiumum d'effet)).

oui voilà si tu mets ça dans des boissons acides ça va forcément se retransformer en GBL, perso j'utilise des capsules ponctuellement car j'ai jamais réussi à me débarasser de ce goût infect.
le seul truc que je vois pour éviter le retour au GBL dans le corps avec l'acide hydroxtruc c'est d'alkaliniser légérément son corps avant de prendre du GHB. (quand j'ai des remontées acides je prends du jus de citron pour équilibrer le pH et ça marche vachement bien) en général ça se voit si ce que t'a pris a plus agi en temps que GBL ou GHB, le GBL ça monte en 20 mins le GHB ça prend 45-60mins.
par contre prendre du NaOH pour alkaliniser ton corps franchement je recommande pas, c'est extrêmement corrosif.
mais dans ton corps il y aura certainement trop peu de GBL pour que ça devienne dangereux, les usagers du xyrem l'auraient déjà remarqué sinon.
Citation :L'effet dépressif était bien du aux impuretés du produit exclusivement ce coup là. On a recommandé un GBL sur un autre site et là plus cet effet horrible a la descente. Le pire c'étais un GBL BASF qui était pleins d'impuretés et le GBL chinois qu'on a recommandé après était clean. Donc se méfier.

C'est un truc de fou ça! je connais des gens qui me disent avoir pris tel GBL puis tel autre et me dire que les effets étaient pas du tout les mêmes!
Mais à mon avis ça peut pas être du BASF, c'est juste que le gars qui t'a refilé ça a foutu un logo BASF pour faire genre alors qu'il a du te revendre une connerie chinoise à usage industriel. en tout cas faire gaffe à ceux qui te vendent un GBL beaucoup moins cher que la normale
Citation :Attend je crois avoir compris, "sur-régulateur" est pour toi la traduction d"upregulator"?

oui je sais c'est une traduction foireuse, c'est bien ça je voulais dire upréguler et uprégulation
  Répondre
Citation :Mais à mon avis ça peut pas être du BASF, c'est juste que le gars qui t'a refilé ça a foutu un logo BASF pour faire genre alors qu'il a du te revendre une connerie chinoise à usage industriel. en tout cas faire gaffe à ceux qui te vendent un GBL beaucoup moins cher que la normale



On achetais toujours du BASF sur un site que l'on jugeait fiable, après l'avoir comparé a celui qui était chinois sur le meme site. Et un coup on a commendé le même BASF mais c'étais celui là le dégueulasse. Donc ouais chaud. Smile
  Répondre
driver512 a écrit :C'était vachement impur votre truc alors, quant à l'état dépressif c'est tout de même propre au GHB car il augmente la concentration de glutamate qui en excès provoque peut causer des états de dépression exactement comme l'alcool.


Bijord a écrit :Son action stimulante a faible dose pourrai être le fait de l'action sur les récepteurs GHB. D'ailleurs j'ai lu qu'une nouvelle génération d'antidépresseur/antispychotique pourrai voir le jour. Y'a pas plus antidépresseur qu'une bonne petite dose de GHB (demande a Claude Rifat), ça te remet un type prêt a se suicider d'aplomb le temps que ça monte, après il sent sa bite gonfler et il ne pense plus a se jetter de l'immeuble, mais bien a violer ses bienfaiteurs.



C'est pas un peu paradoxale...?
Perso, sachant que le truc joue sur la dopamine en l'augmentant (si j'ai bien compris ?), j'aurais tendance à penser qu'à l'arrêt, doit y avoir un méchant coup de blues ?

Et j'ai noté ça sur un site genre vidal.fr:
"Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • dépression grave" (y avait d'autres contre-indications hein)

En tous cas, pas cool poour ta copine Bijord !!!Franchement, si c'est pour se retrouver avec du valium + un neuroleptique ça vaut pas trop le coup là...
Courage pour elle.
(Elle était déjà angoissée avant de prendre du G, ou c'est le fait d'en avoir abusé qui lui à fait ça ?)
  Répondre
Bijord a écrit :On achetais toujours du BASF sur un site que l'on jugeait fiable, après l'avoir comparé a celui qui était chinois sur le meme site. Et un coup on a commendé le même BASF mais c'étais celui là le dégueulasse. Donc ouais chaud. Smile

Ouai, moi on me dit que c'est du BASF mais bon j'aimerais toujours faire de la purification. Tu m'as dis un truc avec du charbon activé c'est ça?
J'ai entendu parler qu'on pouvait faire ça avec un filtre à café, tu pourrais m'expliquer ou m'envoyer une page qui montre comment tu filtre avec du charbon activé? J'ai jamais eu de problèmes avec mon GHB mais bon vaut mieux un truc bien purifié!
jhdoux a écrit :C'est pas un peu paradoxale...?

Non, parce que au début ton cerveau est envahi de GHB et de GABA donc tu as les effets sédatifs, mais le GABA part très vite et le glutamate met beaucoup plus de temps à diminuer, c'est exactement ce qui se passe avec l'alcool. Au début plein de GABA donc tu te sens bien mais une fois que c'est parti l'excès de glutamate te fait sentir anxieux et mal en point.
Les alcooliques en reprennent donc une dose pour contrer les effets du glutamate et se sentir heureux.
Mais l'effet glutamatergique vaut rien pour le GHB comparé à l'alcool, c'est pour ça qu'il permet de lutter contre l'alcoolisme tout comme toute substance gabaergique ou même NMDAergique (genre les racetams).
  Répondre
Citation :En tous cas, pas cool poour ta copine Bijord !!!Franchement, si c'est pour se retrouver avec du valium + un neuroleptique ça vaut pas trop le coup là...
Courage pour elle.
(Elle était déjà angoissée avant de prendre du G, ou c'est le fait d'en avoir abusé qui lui à fait ça ?)


Oui angoisse, terreur nocture, insomnies avant d'abuser. Le GBL a été miraculeux pendant quelques temps, avant de refaire surgir toutes ses angoisses, plus fortement qu'avant biensur.

Citation :Perso, sachant que le truc joue sur la dopamine en l'augmentant (si j'ai bien compris ?), j'aurais tendance à penser qu'à l'arrêt, doit y avoir un méchant coup de blues ?


C'est plus complexe que ça, ouais le GHB joue sur la dopamine mais indirectement! Quand tu arrête, tu n'y pense pas comme par exemple pour les stims ou les opis. T'as plutôt juste une envie de défonce vague, je pense que la methoxetamine (et la kétamine mais ça je connais pas trop, je me base sur ce qu'as dit Ouroboros quelques posts avant) agit un peu pareil. OK c'est pas des drogues qui sont sur addictives, le corps n'est pas trop déséquilibré dans son homéostasie mais l'esprit lui enregistre bien les sensations plaisantes. Ça se traduit en compensage sur d'autres produits (qui eux peuvent être plus dangereux/addictifs) si on ne fait pas gaff!
  Répondre
driver512 a écrit :Non, parce que au début ton cerveau est envahi de GHB et de GABA donc tu as les effets sédatifs, mais le GABA part très vite et le glutamate met beaucoup plus de temps à diminuer, c'est exactement ce qui se passe avec l'alcool. Au début plein de GABA donc tu te sens bien mais une fois que c'est parti l'excès de glutamate te fait sentir anxieux et mal en point.
Les alcooliques en reprennent donc une dose pour contrer les effets du glutamate et se sentir heureux.
Mais l'effet glutamatergique vaut rien pour le GHB comparé à l'alcool, c'est pour ça qu'il permet de lutter contre l'alcoolisme tout comme toute substance gabaergique ou même NMDAergique (genre les racetams).


Ah OK, intéressant..
Donc, le GHB (dans une moindre mesure) et l'alcool augmentent plus les taux de glutamate que de GABA ?Ce qui entraine de l'anxiété à terme, c'est ça ?Est-ce que c'est le glutamate qui donne le côté stimulant de l'alcool ?

Mais sinon, tu disais que le GHB pouvait entraîner la dépression, de quelle manière ?
  Répondre
A l'attention de drivers:
http://dx.doi.org/10.1016/j.drugalcdep.2009.04.012

Citation : There are distinct differences in the accessibility, purity, dosing, and misuse associated with illicit gamma-hydroxybutyrate (GHB) compared to pharmaceutical sodium oxybate. Gamma-hydroxybutyrate sodium and sodium oxybate are the chemical and drug names, respectively, for the pharmaceutical product Xyrem® (sodium oxybate) oral solution. However, the acronym GHB is also used to refer to illicit formulations that are used for non-medical purposes. This review highlights important differences between illicit GHB and sodium oxybate with regard to their relative abuse liability, which includes the likelihood and consequences of abuse. Data are summarized from the scientific literature; from national surveillance systems in the U.S., Europe, and Australia (for illicit GHB); and from clinical trials and post-marketing surveillance with sodium oxybate (Xyrem). In the U.S., the prevalence of illicit GHB use, abuse, intoxication, and overdose has declined from 2000, the year that GHB was scheduled, to the present and is lower than that of most other licit and illicit drugs. Abuse and misuse of the pharmaceutical product, sodium oxybate, has been rare over the 5 years since its introduction to the market, which is likely due in part to the risk management program associated with this product. Differences in the accessibility, purity, dosing, and misuse of illicit GHB and sodium oxybate suggest that risks associated with illicit GHB are greater than those associated with the pharmaceutical product sodium oxybate.


Sinon pour jhoux!

Citation :Ah OK, intéressant..
Donc, le GHB (dans une moindre mesure) et l'alcool augmentent plus les taux de glutamate que de GABA ?Ce qui entraine de l'anxiété à terme, c'est ça ?Est-ce que c'est le glutamate qui donne le côté stimulant de l'alcool ?

Mais sinon, tu disais que le GHB pouvait entraîner la dépression, de quelle manière ?


Sans vouloir me lancer dans des explications dans des choses dont je ne maîtrise que très peu les tenants et aboutissants, je vois le système GABAergique et glutamaergique en communication constante, comme des vases clos. Une augmentation du taux de GABA va entrainer une diminution du taux de glutamate, puis une augmentation du taux de glutamate au final quand les taux de GABA seront redevenus à la normale. C'est le syndrome de sevrage de tout ce qui joue positivement sur le GABA (alcool benzos etc), hyperexcitabilité, qui dans les cas extrêmes conduit a la mort des neurones par exitotoxicité.

Tu as une balançoire, d'un coté le coté zen = GABA, d'un autre coté le coté exité = glutamate. Si tu jump' sur le coté GABA a pied joint, attention au coté glutamate qui va te revenir dans la gueule! Mais bon y'a les produits miracles pour ça, c'est les antagonistes des récepteurs glutamaergiques, qui permettent de continuer a jouer a la balançoire sans avoir les effets physiques gènants :razz: (bon par contre tu souffre des effets psychologiques, du craving, mais ça j'ai pas encore trouvé la recette miracle, peut être du baclophen, ou des stages de méditation vipassana, je te tiens au courant dés que j'ai trouvé LA solution haha)

Je dirais que le coté stimulant de l'alcool viens de la désinhibition qu'il engendre. C'est un effet paradoxal, une action dépressive sur le système nerveux entrainant une excitation (avant que tu finisse la tête dans ton vomi bien sur). Pour le GHB c'est différent, apparemment une action agoniste sur les récepteurs GHB entrainerai une excitation! Les agonistes purs qui jouent exclusivement sur les récepteurs GHB seraient même capables de déclencher des crises d’épilepsie.

Une de mes théories je sais pas du tout si c'est juste haha: Le GHB peut entrainer la dépression en niquant ton système GABAergique. Ça c'est le matin quand tu te réveille avec une nervosité de plus en plus importante, plus d'espoir à l'horizon. Le système GABAergique est rééquilibré rapidement, en 2 jours la phase de surexcitation est passée, tu redeviens a la normale. A ça il s'ajoute une faiblesse émotionnelle qui dure bien plus de temps a se guérir que la phase dépendance physique. Je traduirai ça par le fait que les récepteurs a GHB mettrait bien plus de temps a revenir à leur état initial que le système GABA.
  Répondre
Bijord a écrit :Une augmentation du taux de GABA va entrainer une diminution du taux de glutamate, puis une augmentation du taux de glutamate au final quand les taux de GABA seront redevenus à la normale. C'est le syndrome de sevrage de tout ce qui joue positivement sur le GABA (alcool benzos etc),


Ok merci pour tes lumières Bijord et tes théories, intéressant !
Du coup, les benzos aussi ça fonctionne comme ça, je pensais pas que ça jouais sur le glutamate...
Tiens nous au courant après le stage Vipassana ^_^
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Dépendance à un traitement anxiolitique, comment l'éviter ? Tridimensionnel 30 837 27/11/2019 02:01
Dernier message: Tridimensionnel
  De la lune de miel à la dépendance: description précise des effets typiques des opiac Phil 2 607 04/04/2018 14:21
Dernier message: no_id
  Dépendance Codéine, Besoin de vos conseils SVP alexis33000 66 11,262 14/02/2017 20:02
Dernier message: no_id
  Dépendance Opium Cyberbastonnier 11 2,050 05/10/2015 13:24
Dernier message: DemiPortion
  Découverte de dépendance codé et volonté de stoper au plus vite ceciestmonnom 33 3,301 08/04/2013 14:52
Dernier message: Vitalogy
  Héroïne, dépendance. Coffea 7 3,710 28/12/2012 17:18
Dernier message: Coffea
  Dépendance aux Benzos ? AlphaMethyl 46 4,292 10/01/2012 18:25
Dernier message: GuyGeorge
  codeine&dépendance Ubik 8 3,279 07/05/2008 20:14
Dernier message: phatass

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)