Votre dernier flim regardé
#1
Grand classique des forums et bonne source d'inspiration, le récent topic sur la zikmu que vous écoutez en ce moment me donné l'idée de lancer ce sujet sur les films regardés récemment, sans contrainte thématique.

Je commence avec Le Roi Danse de Gérard Corbiau, chouette mise en film des relations entre Louis XIV, Jean-Baptiste Lully et Molière. C'est loin d'être un chef-d'œuvre, mais jusque dans ses défauts (les comédiens déclament beaucoup) il y a quelque chose de très français au meilleur sens du terme (façon "fille aînée de l'Eglise, protectrice des chrétiens d'Orient, mère des arts, des armes et des lois") qui me le rend très sympathique.

VIVE LE ROY :weed:

[video=youtube;-UKQwfgA510]https://www.youtube.com/watch?v=-UKQwfgA510[/video]
  Répondre
#2
Huhuhu parfait, je l'attendais celui-là, ne sachant pas où placer Under The Skin (parce que l'appellation "films trop psycheey" ne lui allait pas, déjà parce que c'est un film "trop dissow swag" mais là on va trop loin dans le hashtag).

Vu une première fois avec C. et E. (j'ai passé la nuit d'avant à parler avec ce dernier. C't'un gros DEXeux mélancolique et j'le kiffe.). Donc, dans la salle sombre, gros pétage de cable car ça s'enfonce en nous, hein, tout simplement. Ca fouille la chair pour trouver la substance de l'âme hardcore à laquelle s'agripper. On en parle beaucoup beaucoup beaucoup et les dissos me semblent de plus en plus adaptés à l'expérience (me demandez pas pourquoi, #masochisme). J'emmène mon poto S. dans mon trip le lendemain soir, on tape au matin au lever, et on cours sous l'orage en montée de petite mxe sous l'orage. Je le re-regarde. Au début rien mais au final l'alien se défini en entité dépersonnalisée par excellence. Dissociée. Le monde réel est tout-à-fait remis en question, il en a les automatismes, mais on voit tout à travers l'oeil de la caméra scientifique. Au final, gagné par l'expérience du monde, par le sensible, par la croyance au monde le je (celui du film, celui du réel, de toute manière tout ceci se confond plutôt sous mxe) se transforme en créature éperdue, atrophiée, trop faible pour le monde des humains comme pour celui des aliens.

Scarlett Johanson envoûte et elle passe de proie à prédateur comme une mante religieuse, elle attaque de son corps de femme, doux et bruissant.
It went back, maniacally, to further earlier events in this gnashing huge movie of earth only a piece of which here's offered by me, long tho it is, how wild can the world be until finally you realize "O well it's just repetitious anyway."
  Répondre
#3
[Image: dazed-and-confused.jpg]

Bah moi c'était Dazed & Confused de Richard Linklater, revu l'autre soir parce que mon humeur réclamait un truc pas relou pour se poser en fumant d'la weed :yawinkle:
Une histoire assez cliché de fin des cours et de début d'été, de high schoolers qui perpétuent tout ce qu'il y a de plus naze, sexiste et violent dans la culture scolaire américaine, avec un humour potache à la con… Tout en étant intéressants psychologiquement et profondément humains (ça ressemble pas à Waking Life mais on sent une préoccupation existentialiste tout de même), ou au moins agréables à suivre dans leur quête d'ivresse estivale et de jouissance cannabique ^^
Pis la bande son rock '70s est cool aussi
[Image: buster.gif][Image: flcl.gif]
  Répondre
#4
Parce que certains d'entre vous s'adonnent à ce que d'autre appellent "roulette russe chimique", voilà un film plein d'instruction parce qu'à la roulette russe la balle finie toujours par partir.

Voyage au bout de l'enfer. Superbe Drame sur la guerre du Vietnam. Si celle-ci n'est qu'en toile de fond, ce film dépeint de manière très réussi les émotions et les états d'âme de soldats brutalisés, traumatisés par leur vécu de la guerre et par une captivité des plus originale.

Je vous le conseille vraiment!

[video=youtube;S2ECedYOxPc]https://www.youtube.com/watch?v=S2ECedYOxPc[/video]
GATE GATE PARAGATE PARASAMGATE BODHI SVAHA
Aller, Aller, Aller au-delà, Aller complètement au-delà, Dans la profondeur de l'éveil
[LSD] [Champignons]
Memento Mori
  Répondre
#5
Je crois que c'était celui là


[video=youtube;SN4al0rpd5M]http://www.youtube.com/watch?v=SN4al0rpd5M[/video]
  Répondre
#6
"Her" et c'était chiant sa mère !
  Répondre
#7
J'avais commencé à le voir. C'est vrai que c'est pas le film qui donne des palpitations et des suées. ça peut le faire pour s'endormir
  Répondre
#8
ba en général quand un film est autant acclamé par la presse j'y trouve toujours un interet mais là... FAIL
  Répondre
#9
Salut je m'incruste. Alors mon dernier film regardé c'est "Basketball diaries".
[ATTACH=CONFIG]14984[/ATTACH]

Vous devez certainement connaitre, mais sait on jamais.
  Répondre
#10
Ce n'était pas un flim sur le cyclimse :lol: comprenne qui pourra :p
  Répondre
#11
Sinon j'ai maté "The Raid 2", ça tranche, ça tape, c'est du lourd, même si j'ai un faible pour le premier "The Raid redemption", ce second opus m'a parfaitement réjoui, il y a même un truc qui ressemble à un scénario Big Grin
  Répondre
#12
[ATTACH=CONFIG]15013[/ATTACH]

The Proposition de John Hillcoat, très très bon "western" australien qui réussit l'exploit de jouer sur la plupart les figures imposées du genre sans qu'à aucun moment on ne soit dans la parodie de ce qu'on pu faire les américains ou les italiens. Le script de Nick Cave est excellent, y a ni bons ni méchants, les acteurs tous fantastiques (Ray Winstone Heart) et les paysages de l'outback magnifiquement mis en valeur par la photo (à moins que ce ne soit l'inverse).
  Répondre
#13
Larry, curieuse de savoir ce que t'as pensé d'Under The Skin du coup... Parce que les avis sont quand même ultra mitigés !

Après j'ai reregardé Shining dernièrement, mais franchement tout le monde connaît. A noter cependant que le revoir est très différent de le voir une première fois ! Passés les frissons d'effroi, l'analyse est vraiment intéressante parce que c'est Kubrick et que chaque plan compte.
It went back, maniacally, to further earlier events in this gnashing huge movie of earth only a piece of which here's offered by me, long tho it is, how wild can the world be until finally you realize "O well it's just repetitious anyway."
  Répondre
#14
Il est quelque part sur mon PC mais en fait je ne l'ai pas encore regardé. J'ai pensé attendre d'avoir du disso sous la main (sous la narine plutôt), mais c'est pas pour tout de suite donc je pense me le faire sous peu. Je t'en dirai des nouvelles Smile .
  Répondre
#15
Héhéhé, c'est bien, c'est très bien... Confusednakeman:

J'espère que t'as des bonnes enceintes/un bon casque, parce que c't'un film très auditif - d'où l'intérêt de le mater dans les salles sombres mais bon en même temps les dissos au cinoche... C'est l'aventure quoi.
It went back, maniacally, to further earlier events in this gnashing huge movie of earth only a piece of which here's offered by me, long tho it is, how wild can the world be until finally you realize "O well it's just repetitious anyway."
  Répondre
#16
Ayant une culture cinématographique assez peu garnie , j'ai eu l'immense plaisir de découvrir après la mort recente d'un acteur hollywoodien : " Le cercle des poètes disparus ". Et j'me suis régalé! Je suppose que la plupart d'entre vous l'on déjà vu! Mais je m'adresse a toi jeune psychonaut partageant mon ignorance, regarde ce film !
"Je me souvient avoir entendu une bonne parler d’opium et dire qu’en fumer donne de beaux rêves, et je me dis : je fumerai de l’opium quand je serai grand."
Junkie- William Burroughs
  Répondre
#17
Havingsexintheclouds a écrit :Après j'ai reregardé Shining dernièrement, mais franchement tout le monde connaît. A noter cependant que le revoir est très différent de le voir une première fois ! Passés les frissons d'effroi, l'analyse est vraiment intéressante parce que c'est Kubrick et que chaque plan compte.

Et parce que c'est Stephen King surtout, d'ailleurs le livre est bien plus prenant que le film. (comme souvent^^)

Sinon celui ci est grandiose pour un film francais:
[Image: dvd-l-ennemi-intime.jpg&sa=X&ei=-c3xU9z0...FL82t3OwDA]
Je l'ai revu hier soir et je le recommande.
  Répondre
#18
The Crash Reel, un docu qui suit un champion de snowboard après son accident.

[video=youtube;2KkFZ-QC53Q]https://www.youtube.com/watch?v=2KkFZ-QC53Q[/video]
Accepter de se perdre pour se retrouver.
  Répondre
#19
Babysitting le dernier. Ca vole pas haut du tout, c'est tout sauf du grand cinéma, mais c'est gentillet et rigolo. Pour adoucir une descente j'aime bien.

Et ce soir je crois que je vais me tenter Under the Skin à-fond-d'ké justement (à moins que je craque pour Harry Potter...)
Electric Sheep: 50% Lotus Bleu - 50% Calea. Ratio DMT / Enhanced leaf 1:1
  Répondre
#20
Si "un jour sans fin" en version SF vous tente, mattez "Edge of Tomorrow". Je suis pas fan de Tom gun, mais là c'est bien passé.



[video=youtube;7KhLeb2aEig]https://www.youtube.com/watch?v=7KhLeb2aEig[/video]
"heureux sont les fêlés car ils laissent passer la lumière". Michel Audiard.
  Répondre
#21
revu Ridicule (après près d'un an hors de France, ce film m'a fait du bien) et sinon c'est un film génial pour les fans de films d'époque et de la langue de molière.
  Répondre
#22
J'ai été voir Winter Sleep aujourd'hui. Réalisateur turque dont j'oublie toujours le nom exact mais peu importe. Très intéressant dans la psychologie des personnages qu'il pousse à bout. Dans la même seconde on devient capable d'aimer/détester une idée, un avis. C'est extrêmement subtile. Et la réalisation est géométriquement parfaite. M'a fait un peu pensé à du I.Bergman parfois !
« Les Barbares s’entre-regardèrent silencieusement. Ce n’était pas la mort qui les faisait pâlir, mais l’horrible contrainte où ils se trouvaient réduits.
La communauté de leur existence avait établi entre ces hommes des amitiés profondes. Le camp, pour la plupart, remplaçait la patrie ; vivant sans famille, ils reportaient sur un compagnon leur besoin de tendresse, et l’on s’endormait côte à côte, sous le même manteau, à la clarté des étoiles. Puis, dans ce vagabondage perpétuel à travers toutes sortes de pays, de meurtres et d’aventures, il s’était formé d’étranges amours, — unions obscènes aussi sérieuses que des mariages, où le plus fort défendait le plus jeune au milieu des batailles, l’aidait à franchir les précipices, épongeait sur son front la sueur des fièvres, volait pour lui de la nourriture ; et l’autre, enfant ramassé au bord d’une route, puis devenu Mercenaire, payait ce dévouement par mille soins délicats et des complaisances d’épouse. »
  Répondre
#23
L'amour est un crime parfait, excellent film !

L'Amour est un crime parfait streaming illimité complet gratuit
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#24
Vu Under The Skin hier. Pas vraiment envie de commenter, c't'un film sur les humains, les hommes, les femmes, les actrices, les spectateurs... Juste après l'avoir vu mon premier réflexe a été de googler Scarlett Johansson, et j'me suis dit "pôv' tâche" en le faisant. Et je plussoie HSITC, si 2001, Enter The Void et tant d'autres sont des films psychédéliques, celui-là mériterait qu'on invente une catégorie "films dissos". Bien déçu de ne pas l'avoir vu en salle.

:prayer:
  Répondre
#25
Huhuhu, ça me fait plaisir qu'il ait résonné avec tant de force dans un autre cerveau malade...
Sinon fin août, quand j'étais en train de mourir sous 40 de fièvre après mon fameux épisode d'infection rénale trop dark, j'avais regardé A Scanner darkly sous le conseil de Amok, inspiré de la nouvelle de Philip K. Dick (grand homme dont il faut que je me fasse toute la bibliographie, mais ça va être dur - d'ailleurs, Ubik, j'imagine que ton pseudo vient de là ?).

J'avais beaucoup apprécié le procédé esthétique - qu'on retrouve dans Waking Life, mais ça n'a rien à voir - de la rotoscopie, mais surtout l'ambiance recrée parfaitement la psychose K. Dick, malsaine et paranoïde.

[Image: p_bugman.jpg]
Image moche - j'la mets ? Bon, j'la mets, et désolée pour la qualité ripou

EDIT : arf et c'est vrai que Scarlett porte beaucoup beaucoup le film par son corps et sa présence au corps. Je veux dire, elle l'emplit vraiment. Je sais pas, rarement vu un corps aussi bien filmé, aussi bien mis en scène, résonnant autant dans le cadre de la caméra, diffusant une telle aura, et ce loin, en plus, des archétypes cinématographiques du corps féminin - bien qu'elle joue beaucoup avec son image d'"objet de désir" que la société et l'industrie du cinéma lui ont accolé. La réflexion sur le statut de femme en tant que prédateur et proie à la fois par la vision sexuée à l'extrême qu'on a de son corps peut être aussi intéressante - bien qu'un peu moins psychonautique.
It went back, maniacally, to further earlier events in this gnashing huge movie of earth only a piece of which here's offered by me, long tho it is, how wild can the world be until finally you realize "O well it's just repetitious anyway."
  Répondre
#26
Havingsexintheclouds a écrit :Huhuhu, ça me fait plaisir qu'il ait résonné avec tant de force dans un autre cerveau malade...


Jme joins au club.

Larry_Golade a écrit :"films dissos".


C'est trop ça !
  Répondre
#27
Donnie Darko , culte !
[video=youtube;ZZyBaFYFySk]http://www.youtube.com/watch?v=ZZyBaFYFySk[/video]
  Répondre
#28
J'ai vu The Harder They Come avec Jimmy Cliff hier il donne vraiment la pêche un film culte ! Smile
  Répondre
#29
Donc après avoir récupéré non sans mal Filth (Ordure!), je l'ai regardé hier soir. Franchement il est bien sympa et bien trippant également, un peu dark sur les bords mais épicé à l'humour british. Très bon rythme. On alterne bien entre les moments délirants, cocasses, pervers, durs et même parfois poignants, le tout dans une ambiance écossaise qui rajoute une saveur particulière à la trainspotting. Par contre, pour ceux qui sont adeptes de la VO, je vous conseille les sous titres en anglais parce que des fois (et même souvent) l'accent écossais est à coupé au couteau pour qui n'a pas l'oreille formée à Edinburgh ou encore Glasgow.

Et par dessus tout, le jeu d'acteur de James McAvoy est de haute volée, un régal ce mec (du moins sur ce film), il a un truc à la Nicholson je trouve (bon ça c'est moi hein ^^)

Pour la storyline je vous laisse lire imdb ou bien allociné.

pour conclure : très bonne surprise.

edit: j'oubliais que c'était une adaptation d'un bouquin écrit par Irvine Welsh, l'auteur de trainspotting entre autre; Ça me donne vraiment envie de lire ce type.
  Répondre
#30
Enorme surprise! J'étais à l'avant première de interstellar hier soir! Quelle claque!

Après avoir zappé tout ce qui fait d'un film une super production (les monolgues sur le pouvoir de l'amour, les trahisons , les morts gratuites etcetc) on a à faire à un film extrêmement psychédélique!

Je ne spoilerais rien.

Les images sont magnifiques, beaucoup d'images absolument somptueuses et psyché.

Le tout bercé par une bande son koyaanisqatsienne qui prend au "trip".

La fin est exceptionnellement tripée! J'ai eu le sentiment de vivre un voyage mystique sous mxe, mixique quoi!

Un film qui à la prétention d'égaler 2001 mais qui est jonché de maladresses(putain un monologue sur le pouvoirs de l'amour quoi!)

Très bonne pioche en tout cas! J'ai adoré !
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Votre conseil de film du moment Sludge 48 7,498 25/04/2019 11:11
Dernier message: Biquette

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)