S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Sertraline vos expériences

#1
Salut, suite à une réalisation sous LSD, j'ai décidé d'arrêter toute drogues et de vivre ma vie sobre en créant une stabilité émotionnelle. 
Cependant après cette "réalisation" j'ai perdu presque toute accroche à la "Réalité" et la possibilité de devenir fou ne semblait pas loin.  

J'ai pensé à prendre un anti-dépresseur pour la première fois de ma vie, pendant quelques mois tout en ajoutant des habitudes positives à ma vie. 

Du coup j'ai été chez mon médecin qui m'a prescrit Sertraline 50mg. Je suis a mon deuxième jour seulement donc à part les effets secondaires, je n'ai pas encore les effets souhaités. 


Je voulais savoir quelles sont vos expériences avec ce traitement pour ceux qui ont en pris et à quel dose et combien de temps.
#2
Salut, j’ai une question : tu as parlé à ton médecin de cette impression de devenir fou ? Parce que les ISRS sont complètement contre-indiqués dans ce cas…
« Alors ouais, moi aussi je peux être pété sans psychoactif si on me fout dans certaines conditions, mais ça en fera pas une expérience shamanique pour autant.
Le Shamanisme, c'est un truc de shaman, étonnement. »

#3
(23/11/2022 18:48)Sorence a écrit :
Salut, j’ai une question : tu as parlé à ton médecin de cette impression de devenir fou ? Parce que les ISRS sont complètement contre-indiqués dans ce cas…


Oui je l'ai mentionné. 

Mais là maintenant ça va +- si je ne prend pas de drogues ou ne remet pas trop en question les chose... j'essaie de vivre sans trop me poser de question après cette expérience car j'ai vraiment besoin de ça... trop chercher et questionner la nature de l'Existence, c'était pas bon pour ma santé mental... au moins je l'ai enfin compris 

si je reste "endormi" et que je me concentre sur les choses matérielles tout jouant le jeu de la société humaine, alors je pense que ça devrait aller, en tout cas aujourd'hui ça allait
#4
D’accord, je te le souhaite, mais sois vigilant aux signes d’éloignement du réel pendant ces premières semaines d’installation du traitement. Je connais une personne qui s’est mise à avoir des hallus délirantes type shadow people ou courtes scènes inventées de toutes pièces, par exemple.
« Alors ouais, moi aussi je peux être pété sans psychoactif si on me fout dans certaines conditions, mais ça en fera pas une expérience shamanique pour autant.
Le Shamanisme, c'est un truc de shaman, étonnement. »

#5
(23/11/2022 18:35)Beetlejuice a écrit :
Du coup j'ai été chez mon médecin qui m'a prescrit Sertraline 50mg. Je suis a mon deuxième jour seulement donc à part les effets secondaires, je n'ai pas encore les effets souhaités. 


Je voulais savoir quelles sont vos expériences avec ce traitement pour ceux qui ont en pris et à quel dose et combien de temps.


C'est normal un traitement anti-dépresseur met plusieurs semaine avant de vraiment faire effet. N'abandonne pas tout de suite à cause de ça.

Si après 2 à 3 semaine tu ne sens aucune amélioration tu pourras en parler à ton médecin.

Egalement si tu as des angoisses de devenir fou ou si tu subis des déréalisation régulière c'est généralement un effet d'un stress intense mal géré (à cause de x ou y raisons, toi seul le sait, peut être une conséquence d'une consommation régulière de psychés), peut être qu'un traitement court au benzodiazépine peut aider simplement le temps de te stabiliser et moins souffrir de tes angoisses.

Egalement faire attention à l'hygiène de vie général. Mieux manger, faire du sport, avoir des interactions sociales bienveillantes et bénéfiques.

Mais de toute façon c'est normal qu'il y ai un temps d'adaptation. Arrêter les psychés c'est faire une rupture avec les rituels. Et puis les psychés affectent quand même la biochimie du cerveau donc c'est normal avec un arrêt soudain de se sentir déphasé.

Il faut du temps au temps. Soit patient et laisse toi un moment pour récupérer des habitudes. Les rituels sont essentiels au bon fonctionnement de la psyché, donc quand tu en change il faut un moment avant que tout se rééquilibre.
Prolo des accords de 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

L'Oeil
#6
(23/11/2022 19:00)Sorence a écrit :
D’accord, je te le souhaite, mais sois vigilant aux signes d’éloignement du réel pendant ces premières semaines d’installation du traitement. Je connais une personne qui s’est mise à avoir des hallus délirantes type shadow people ou courtes scènes inventées de toutes pièces, par exemple.


Merci du conseil

(23/11/2022 19:08)Mr Sandman a écrit :
(23/11/2022 18:35)Beetlejuice a écrit :
Du coup j'ai été chez mon médecin qui m'a prescrit Sertraline 50mg. Je suis a mon deuxième jour seulement donc à part les effets secondaires, je n'ai pas encore les effets souhaités. 


Je voulais savoir quelles sont vos expériences avec ce traitement pour ceux qui ont en pris et à quel dose et combien de temps.


C'est normal un traitement anti-dépresseur met plusieurs semaine avant de vraiment faire effet. N'abandonne pas tout de suite à cause de ça.

Si après 2 à 3 semaine tu ne sens aucune amélioration tu pourras en parler à ton médecin.

Egalement si tu as des angoisses de devenir fou ou si tu subis des déréalisation régulière c'est généralement un effet d'un stress intense mal géré (à cause de x ou y raisons, toi seul le sait, peut être une conséquence d'une consommation régulière de psychés), peut être qu'un traitement court au benzodiazépine peut aider simplement le temps de te stabiliser et moins souffrir de tes angoisses.

Egalement faire attention à l'hygiène de vie général. Mieux manger, faire du sport, avoir des interactions sociales bienveillantes et bénéfiques.

Mais de toute façon c'est normal qu'il y ai un temps d'adaptation. Arrêter les psychés c'est faire une rupture avec les rituels. Et puis les psychés affectent quand même la biochimie du cerveau donc c'est normal avec un arrêt soudain de se sentir déphasé.

Il faut du temps au temps. Soit patient et laisse toi un moment pour récupérer des habitudes. Les rituels sont essentiels au bon fonctionnement de la psyché, donc quand tu en change il faut un moment avant que tout se rééquilibre.


Merci
#7
Effectivement vu la description de tes symptômes je vois pas en quoi un AD pourrait t'aider mais peut être que tu as d'autres problèmes que tu n'as pas envie d'évoquer. Est-ce qu'il t'a prescrit autre chose avec cet AD (genre des benzo pour les angoisses etc...) ?

Perso mon expérience avec cette molécule remonte a plus de 10 ans et ça m'avait provoqué grosso modo les mêmes effets que les autres AD qu'on m'avait prescrit : cerveau qui se met en mode OFF total (pratique pour les angoisses mais franchement pas agréable) + prise de poids + libido dans les chaussettes = j'ai vite arrêté.
Après évidemment personne ne réagit de la même manière et honnêtement je ne pense pas que j'avais réellement besoin d'AD à l'époque, du coup les effets négatifs étaient clairement supérieur aux effets positifs (quasi nuls).
GALA GALA

"Il y eut une fois, dans un recoin éloigné de l'univers répandu en d'innombrables systèmes solaires scintillants, un astre sur lequel des animaux intelligents inventèrent la connaissance. Ce fut la plus orgueilleuse et la plus mensongère minute de l' "histoire universelle". Une seule minute, en effet. La nature respira encore un peu et puis l'astre se figea dans la glace, les animaux intelligents durent mourir. - Une fable de ce genre, quelqu'un pourrait l'inventer, mais cette illustration resterait bien au-dessous du fantôme misérable, éphémère, insensé et fortuit que constitue l'intellectuel humain au sein de la nature. Des éternités durant il n'a pas existé ; et lorsque c'en sera fini de lui, il ne se sera rien passé de plus. Car ce fameux intellect ne remplit aucune mission au delà de l'humaine vie. Il n'est qu'humain, et seul son possesseur et producteur le considère avec pathos, comme s'il renfermait le pivot du monde". 
#8
Perso les ISRS m'ont tous rendu timbré. Effets secondaires de ouf. Y'a des gens a qui ça convient et d'autres non.
#9
(23/11/2022 20:56)Trickster a écrit :
Effectivement vu la description de tes symptômes je vois pas en quoi un AD pourrait t'aider mais peut être que tu as d'autres problèmes que tu n'as pas envie d'évoquer. Est-ce qu'il t'a prescrit autre chose avec cet AD (genre des benzo pour les angoisses etc...) ?

Perso mon expérience avec cette molécule remonte a plus de 10 ans et ça m'avait provoqué grosso modo les mêmes effets que les autres AD qu'on m'avait prescrit : cerveau qui se met en mode OFF total (pratique pour les angoisses mais franchement pas agréable) + prise de poids + libido dans les chaussettes = j'ai vite arrêté.
Après évidemment personne ne réagit de la même manière et honnêtement je ne pense pas que j'avais réellement besoin d'AD à l'époque, du coup les effets négatifs étaient clairement supérieur aux effets positifs (quasi nuls).


Ah ouais prise de poids ça me ferait pas de mal lol 
Libido j'ai pas de meuf en ce moment alors pas grave 

Le cerveau mode OFF je sais pas ce que ça veut dire, si c'est comme quand je médite alors je prend, vivre en pleine conscience y'a rien de plus agréable et utile pour naviguer dans la vie. 
-----------------------------------------------------------------------------------------
Si je veux bien en parler; les autres problèmes c'est des truc sur lesquelles je travaille seul et aussi avec des psy depuis des mois c'est des traumatismes d'enfance et adolescence qui m'ont laissé des dialogues internes très récurrents. 

Des dialogues ou j'imagine ce que les gens pensent de moi (souvent tourné négativement malheureusement) 
ce qui crée une impression presque constante que les gens me trouvent bizarre / font attention à moi. 
Le soucis c'est que je me perd dans ces dialogues souvent alors je les subi/je les crois et cela crée des petites peurs/émotions négatives, sentiments de devoir quelque chose à quelqu'un ou me sentir mal/coupable sans raison. 

Il n'y a que quand je suis conscient que je vois ce rêve / le côté illusoire et faux des pensées que je génère moi-même mais être conscient toute la journée c'est pas faisable pour le moment

Pas évident pour être épanoui et centré. C'est comme une petite forme de paranoïa
#10
Je plussoie ce qu'a dit Sorence, si tu as des problèmes de dissociation ou d'avoir l'impression de devenir fou ou de paranoia, il faudrait vraiment en parler à tes médecins les IRS comme la Sertraline sont assez stimulants je trouve ça peut faire partir en vrille .

J'en ai pris pendant + d'un an entre 50 et 150mg . J'en ai pas un bon souvenir, mais tout le monde réagit très différemment je ne veux surtout pas te dissuader.
Mais a ta place je demanderais a mes proches de souligner des changements chelous dans mn comportement s'il y en a

Au début pour moi, l'effet de la sert mais de tous les IRS que j'ai testé ça fait un peu comme une montée de drogue séroto qui ne prendrait jamais fin pour laisser place a l'euphorie; tension physique, nausée, potentielles diarrhées, ça empirait grave l'anxiété et la dissociation au début chez moi mais je l'assumais aux benzo...

Ça me rendait aussi extrêmement irritable et impulsif voire meme agressif mais ça je m'en suis rendu compte qu'après coup ... ils ont meme du vérifier si j'étais pas bipolaire ou quoi x), Je ne le suis pas ^^

Et ça je me rappelle, c'était mal passé car je ne m'en rendais pas compte mais ma famille et mes amis oui évidemment donc j'avais l'air de vriller, d'être juste un connard qui cherchait à s'énerver mais je suis rassuré de voir que non, je ne suis effectivement pas du tout comme ça sans IRS ...
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

#11
Ok je verrai bien mais ça m'étonne qu'un IRS donne ce genre d'effets.

Il faut voir aussi le style de vie que tu avais, beaucoup de paramètres peuvent rentrer en compte.
Moi en prenant ça je compte arrêter toute drogue, je fais du sport et mange +- bien

Est-ce-que ça t'arrivais de fumer de la weed, boire ou prendre d'autres drogues quand tu étais sous traitement ?
#12
En vrai ce sont des effets secondaires plutôt courants (tu les retrouveras sur la notice par exemple)
J’ai aussi un pote qu’a fait un sale virage maniaque en étant sous paroxétine, bref c’est assez délicat selon la chimie de chacun
« Alors ouais, moi aussi je peux être pété sans psychoactif si on me fout dans certaines conditions, mais ça en fera pas une expérience shamanique pour autant.
Le Shamanisme, c'est un truc de shaman, étonnement. »

#13
Citation :Est-ce-que ça t'arrivais de fumer de la weed, boire ou prendre d'autres drogues quand tu étais sous traitement ?

J'avais arrêté quasiment tous les prod puisque je consomme presque que des psychédéliques mais je continuais a fumer l'herbe et très rarement je buvais encore oui mais à ce niveau là je n'ai pas noté d'interactions . 

J'étais justement dans un cadre de vie très sain... enfin pour ce dont j'ai l'habitude lol niveau consos, c'est vrai que ma vie émotionnelle , c'était pas trop ça

Edit : Bah du coup c'était pas si sain que ça ... beaucoup de besoins émotionnels pas comblés avec la deshinibition de la Sert + le debut des benzo , me suis mis a le faire savoir pas comme il faut .....
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

#14
j'ai trouvé ça sur le combo weed et sertraline/zoloft

1. Higher Risk of a Bad Reaction to Zoloft – Cannabis has been shown to inhibit liver enzymes needed to metabolize Zoloft. This means that the body doesn’t disperse and eliminate Zoloft like it should, leaving a higher than normal level of Zoloft in the bloodstream. Consequently, any adverse reaction to Zoloft a person may have had in the past could re-emerge as an aggravated reaction.

2. Too Much Serotonin – One of the reasons why marijuana causes euphoria is that it increases the production of serotonin in the brain. Doctors prescribe different milligrams of Zoloft to treat mild, moderate, or severe anxiety or depression. The number of milligrams essentially dictates how much serotonin the brain receives. When people combine sertraline with weed, they are flooding the brain with too much serotonin. Symptoms of excessive serotonin include vomiting, agitation, severe headache, confusion, fast heartbeat, and muscle twitching.

3. Compromised Therapeutic Response – With Zoloft and marijuana counteracting each other’s effects on the brain and body, doctors and their patients won’t know if Zoloft is actually helping them feel better. Additionally, people who use pot while taking Zoloft may come to the conclusion that Zoloft isn’t working and stop taking Zoloft altogether. This could worsen their depression and anxiety and lead them to rely more on weed to relieve symptoms of their mental illness.

Après le bon sens veux que si je prend un médicament qui agit sur la chimie de mon cerveau dans un but positif, il vaut mieux que j'évite de combiner avec quoi que ce soi.

Je suis confiant pour le moment, en plus 25mg par jour c'est la demi dose d'une normale.
3eme jour et j'ai l'impression de voir déjà des changements (moins de pensées, plus de calme)
#15
Ça aurait cool d'avoir des sources parce que l'histoire d'inhibiton enzymatique avec du cannabis j'en ai jamais entendu parler, pareil avec la libération de sérotonine. Plutôt étrange.
Après oui la beuh ça a un côté anxiogène et je pense que ça peut être un bon moment pour faire une pause ou arrêter ^^
Self-made chemist  and pharmacologist
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
Free will is a lie.
#16
(24/11/2022 16:51)snap2 a écrit :
Ça aurait cool d'avoir des sources parce que l'histoire d'inhibiton enzymatique avec du cannabis j'en ai jamais entendu parler, pareil avec la libération de sérotonine. Plutôt étrange.
Après oui la beuh ça a un côté anxiogène et je pense que ça peut être un bon moment pour faire une pause ou arrêter ^^


J'ai vu qu'il y a pas beaucoup d'études sur ce combo encore.
Mais en tapant sertraline + weed sur google tu trouveras des articles, le miens était dans les premiers liens. 

Si tu trouves une source qui dis le contraire c'est bon à prendre
#17
Tu peux quand même donner le lien, ça permet à tes lecteurs d’accéder à la source et évaluer sa crédibilité sans avoir à faire une recherche comparative Smile

Au passage c’est beaucoup plus courant les articles qui énoncent un fait plutôt que le contraire d’un fait, donc c’est plutôt à l’énonciateur du fait d’apporter des preuves
« Alors ouais, moi aussi je peux être pété sans psychoactif si on me fout dans certaines conditions, mais ça en fera pas une expérience shamanique pour autant.
Le Shamanisme, c'est un truc de shaman, étonnement. »

#18
Citation :c'est la demi dose d'une normale. 

1/8 plutôt que 1/2
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

#19
Du coup je suis allée vérifier (recherche superficielle) :

Citation :  Biotransformation

La sertraline subit un métabolisme de premier passage hépatique important.
Sur la base de données cliniques et in vitro, il peut être conclu que la sertraline est métabolisée par de multiples voies, y compris le CYP3A4, CYP2C19 (voir rubrique 4.5) et CYP2B6. La sertraline et son principal métabolite, la desméthylsertraline sont également, in vitro, substrats de la P-glycoprotéine.
https://base-donnees-publique.medicament...cinetiques

Et, concernant le cannabis :

Citation : it was concluded that CYP2C9, CYP1A1/2, and CYP1B1 are likely to be inhibited by all 3 major cannabinoids Δ-tetrahydrocannabinol (THC), cannabidiol (CBD), and cannabinol (CBN). The isoforms CYP2D6, CYP2C19, CYP2B6, and CYP2J2 are inhibited by THC and CBD. CYP3A4/5/7 is potentially inhibited by CBD. Δ-Tetrahydrocannabinol also activates CYP2C9 and induces CYP1A1.  
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31433338/

En théorie il y aurait donc bien ralentissement de l’élimination du Zoloft avec prise concomitante de cannabis.

L’histoire de potentialisation sérotoninergique, par contre, j’y crois moyen moins. Concrètement ton article parle de syndrome sérotoninergique, or à ma connaissance le cannabis n’est pas censé en provoquer en combinaison avec quoi que ce soit …
« Alors ouais, moi aussi je peux être pété sans psychoactif si on me fout dans certaines conditions, mais ça en fera pas une expérience shamanique pour autant.
Le Shamanisme, c'est un truc de shaman, étonnement. »



Topics apparemment similaires...
  recherche de nouvelles experiences, introspection Paradoxe 18 8,334 25/03/2010 19:43
Dernier message: 1943737629E9
  nouvelles expériences pour moi??? yoyo 3 4,181 08/06/2004 13:11
Dernier message: SiX



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.