S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


La lyre du romantisme fanatique extrémiste

L'étendue originale du pavot est beaucoup plus ancienne que le Triangle d'Or du Sud-Est asiatique. Pour définir le domaine archaïque terrestre et temporel du pavot, on peut dire que son exploitation fut relayée depuis l'antiquité par les Grecs puis les Ottomans... Ainsi que les Perses (puis les Iraniens), et aussi les Afghans et les Indos-aryens (ce qui équivaut aux Pundjab, Rajhastan, etc...). Quant à savoir quelle partie distribua inialement le pavot dans le reste de cette grande zone géographique, les textes sont nuancés. Dans l'antiquité, Pline parle du pavot somnifère qui de l'Inde était passé dans la Perse et la Grèce... Mais certains textes contemporains définissent l'origine du pavot en Mésopotamie (Irak) parce que c'est là que fut trouvé la plus ancienne représentation picturale du pavot (comme accessoire d'une divinité). Au final la polémique ne tend qu'à nous éclairer sur l'association très ancienne du pavot avec la sphère humaine. Le rythme du cheminement des caravanes marchandes sur les routes de la soie couvre une ligne de temps sur des siècles. Mais le boom exponentiel de l'opium dans un monde de plus en plus petit et plus dense est tout à fait moderne pour ajouter une dimension géopolitique à la tradition.

L'apellation récente "Croissant d'or" (Iran, Afghanistan, Pakistan) est calquée sur celle de "Triangle d'or" (Birmanie, Laos et Thaïlande). En effet celle-ci date de 1971 lors d'une conférence de presse officielle U.S. (haut fonctionnaire d'état) traitant de la production phénoménale d'opium comme nouveauté dans le Sud-Est asiatique. Mais peu après le Croissant d'Or suplanta encore le Triangle d'Or dans les chiffres du trafic de l'opium... Et de l'héroïne !!

Aux yeux de l'homme citoyen, l'opium fait l'image exotique orientale ancienne... Par exemple, pendant la seconde moitié du 19me s la Perse était exportatrice avérée de son opium. Ce commerce faisait la tradition comme le tabac, les tapis, la soie ou le coton... En Inde aussi... D’après les relevés statistiques des douanes impériales chinoises pour l’année 1863, il a été importé de l'opium de Malva (Inde centrale, Madhya Pradesh) et de Patna (Bihar Nord-Est), et de Bénarès, mais aussi de Turquie ottomane et de Perse.
Les statistiques iraniennes montrent que en 1936 les revenus du commerce extérieur sont caractérisés par l'opium à concurrence de 15% (= 1350 tonnes)
Dans la décennie des années de 1940, la manie opiomane caractérise la Turquie, l'Iran et l'Inde. En Iran par exemple, 11% de la population de  l'an 1949 est addicte à l'opium, sans rémission possible (junkies), et les fumeries fleurissent dans le pays et à Téhéran.
En  1955 interdiction par le Shah = disparition des cultures mais en 1969 légalisation de l'exploitation de l'opium sous licence d'état pour endiguer le traffic des pays voisins (dont la Turquie). En Iran il y eut dès lors des consommateurs légalement déclarés et les clandestins. Les coupons pharmaceutiques de l'état ne suffisaient pas à contingenter le nombre total réel des opiomanes = marché noir par trafic étranger et explosion de l'héroïne s'ajoutant au crescendo de la drogue par les autochtones et les visiteurs (hippie trail).

Au début des 70s l'Afghanistan produisait de 100 à 300 tonnes/an.

La production en 1971 du Pakistan était de 90 tonnes mais monta à 100 et 200 tonnes par la suite.

On voit que avant de devenir le "Croissant d'Or", toute cette part de l'Orient était déjà le laboratoire de la drogue. Pendant la 2de gm, tout ce même Orient était sous contrôle interallié (à part la Turquie demeurée politiquement neutre). La puissance fasciste avait des atouts technologiques mais ne détenait pas cet opium surabondant, ni l'héroïne, cette sorte d'arme secrète alors que depuis l'antiquité les auteurs mentionnent l'opium pour forcir l'audace des guerriers...

en  Turquie Ottomane (on remarque les drapeaux ottomans hors champ visuel  mais qui viennent en partie s'inclure sur les bords...), la photo  d'équipe pour les employés d'une manufacture de tabac près de la mer  Noire...

la pipe à eau pour fumer l'opium comme indice  inscrit au folklore de l'Orient.
[Image: staff.jpg]
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
Vétéran a écrit :
Ton analyse drogocentriste est parfois pertinente, souvent douteuse, mais toujours intéressante. N'ayant pas ton talent pour jongler avec les mots j'essaie juste d'apporter un peu de précision à ce beautiful fatras. En 65-66 les cravates mods voisinaient encore avec les barbes beatnicks, je revois ces barbus qui se ressemblaient tous...


Vétéran d'habitude on est en phase à 99% mais le dernier me reste coincé en travers... Mes vues ne sont pas subjectivisées. Tu te fais récupérer jusqu'au trognon quand tu radies (ou que on a radié) de ta mémoire quelque chose. C'est comme une boussole sans un des 4 points cardinaux... Oui c'est cela, on a aboli klkun dans nos vues pour changer le passé. Ce klkun a été gommé quand il faisait la spécificité principale du Mouvement. Les illustrations comme ci-dessous sont introuvables alors qu'elles devraient faire le vrai témoignage du voyage qu'il soit cosmique, en long en large ou dans la 7me dimension, sur la route ou dans les nuages... Je ne trouve qu'une image alors qu'il devrait y en avoir 1000...

Les autorités ont eu peur d'un folklore  en concurrence au devoir patriotique. Elles ont eu peur d'une musique, de la drogue, comme arme totale... C'est inavoué.


[Image: Capture13.JPG]
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
L'image vient d'un n° de Mainmise que j'ai eu en main en 1972 si ma mémoire est bonne et elle est généralement celle d'un éléphant effervescent. Pour le reste on ne sera pas en phase à 100%. Dire que l'héroïne est l'arme secrète qui a gagné la 2e guerre mondiale ? Bien sûr que les drogues faisaient partie de l'arsenal, les Allemands n'étaient pas en reste, sur le front des amphets leur pervitine avait même de l'avance, par contre pour les opiacés ils savaient qu'ils auraient des difficultés d'approvisionnement et c'est ce qui leur a fait inventer la méthadone. Les alliés ne semblent pas avoir eu le problème puisque ces dosettes de tartrate de morphine que tu montres ont été distribuées largement et tu as raison de t'interroger sur la provenance. Y a-t-il eu utilisation de diacétylmorphine, autrement dit d'héroïne ? Tu peux mieux que moi le savoir. Je n'ai aucune expérience personnelle de l'héroïne, le seul opiacé pour lequel j'ai un peu d'intérêt est l'opium lui-même mais je le considère comme une gâterie réservée aux vieux et j'estime que je n'ai pas encore l'âge.
le principe du nazisme était la supériorité de la race avec un édonisme cultivé à outrance, être fort pour dominer et... les moins forts étaient naturellement destinés à se placer en infériorité. Les nazis avaient un intellect développé. Ils étaient intelligents en leurs grands quartiers généraux et par exemple des avancées techniques le démontrent. L'application psychologique, physiologique et idéologique du nazisme était le sadisme. C'était le meilleur outil imaginé par les guides du nazisme pour décupler la volonté et forcir le courage dans le feu de la guerre. Aujourd'hui on minimise cela par un office de censure parce que le citoyen lambda n'est pas prêt pour prendre connaissance de tout ça. Il n'est pas éduqué pour être détenteur d'une authenticité historique. Si on divulguait la vérité à tout un chacun, il y aurait de bêtes blagues méchantes, des réactions inaptes et primaires mêlées de réactions inapropriées... Il y aurait aussi une exploitation des vues de l'esprit jusqu'à un commerce malsain. Il y aurait naturellement injure de certains vis à vis d'autres. Ce serait un facteur de déstabilisation dans notre société de mettre au jour la réelle nature, les engoûements, l'intérêt et les préoccupations de la société fasciste qui a existé. Par cette censure on n'ose pas dire certaines choses. Crois tu vraiment que les opposants politiques, Juifs, Roms, et autres ennemis du Reich étaient enfournés tout à fait morts? Allons, réponds moi avec un peu de culot!! Tout le nazisme n'avait que ça !! Exploiter les instincts bestiaux de l'homme pour l'embrigader. C'est en cela que résidait "l'admiration" des adeptes pour les thèses nationale-socialistes. Ils étaient comme drogués et plus fanatiques que lors de la beatlemania !! Crois-tu vraiment que les cadavres des soldats allemands détenaient des photos de leur propre famille? Peut-être les nationaux et les patriotes qui ont toujours été à la traîne du vrai nazisme mais autrement c'étaient des photos, des souvenirs de victimes, de familles assassinées dans les pires conditions que les cadavres ss tenaient encore dans leurs mains pck ils étaient irréductibles et se battaient jusqu'à la mort au nom de la race. Des orgueilleux sadiques. Par ce principe tout produit, alcool, amphétamines étaient en contradiction avec la pureté du modèle de cette idéologie. Aimer tuer la créature devait suffire à vaincre. Je ne crois pas à cette niaiserie des amphètes aux nazis. C'est un élément de censure flagrant. Je ne crois pas quand on dit que certains dirigeants nazis étaient homos. L'idéologie était inflexible à ce propos et si klkun dans leur hiérarchie était suspecté de déviance il était de suite mis à la question et destitué... Non. La vérité c'est que certains docteurs, certains éléments influents du parti n'étaient pas homosexuels mais ils collectionnaient chez eux des peaux humaines, des têtes en provenance des camps et cela était avalisé par le parti nazi... toujours par l'association d'idées avec la suprématie.  Ce genre d'intérêt malsain pour la souffrance et la mort était la déviance de ces fous, pas l'homosexualité.

La censure montre tjs les quelques mêmes images: prisonniers décharnés des camps, des tas de cheveux pour faire des matelas, des tas de dents en or récupérées des victimes... Cela on le montre pck il faut un minimum mais dis toi que ce n'est que un minimum. Si il y a ça alors il n'y a qu'un pas pour qu'il y ait eu plus...

Quand tu me dis que la pervitine était un support des Allemands de la 2de gm c'est comme si on disait que des noirs africains étaient utilisés en nombre sur le front. C'était contre le concept nazi et jamais ils n'auraient toléré cela. Jamais ils n'auraient adopté des méthodes favorisant l'addiction dans leur sang, ni usé de la facilité opportuniste des nations dégénérées. Si il y a eu usage d'amphétamine cela a du arriver après l'annonce de la forte éventualité d'une défaite à courte ou moyenne échéance. Si il y a eu usage de ces produits par des éléments rattachés à certaines factions politiques, c'était dans le désaveu du pouvoir central et de son idéologie. Hitler ne disait pas de vaincre par des moyens synthétiques mais de mourir avec un panzerfaust pointé contre le premier char ennemi que le servant verrait apparaître. Il était plus important de mourir comme un être intègre que de vivre comme quelqu'un désavoué par l'idéologie nazie.

Tout mon thème développe le sujet de la CENSURE !!! Faudra t il encore le lire et le relire ce thème pour tilter sur le fondement de sa signification?

Mon père était T.O. à Hennigsdorf. Dans son camp il y a vait un 2d camp interne avec des cas plus graves. Et... si tu veux en savoir plus tu n'as qu'à demander en M.P.  

C'était situé au centre du Reich, à Berlin !!
[Image: arbeitskarte.jpg]

Etre T.O. réfractaire c'est comme une matière qui encaisse la chaleur d'un foyer, cet épicentre d'une religion qui serait la mazdéenne, imaginons. On se brûle au foyer du culte sans tomber dans les flammes, ni pouvoir s'en départir. On a l'interdiction de se consumer. On doit demeurer stationnaire. C'est une punition. Une méthode de déshumanisation. A ce stade, quoi qu'il nous arrive et que nous fassions n'est pas de notre fait ni de notre ressort.

Les choses de là sont interdites à la diffusion.

Gentlemen, tant que votre nez n'aura pas été fourré dans la bouche d'autrui vous n'aurez pas la révélation sur les mots nazi, non-conformisme, censure... Vous ne pourrez jamais capter le thème  ci-présent.
Faites l'expérience avec un pote ou une amie et vous verrez... C'est une authenticité pour apprendre le sens de l'historia. Essayer cela égale à acquérir plus de savoir que ce que disent les livres ou Wikipedia. C'est une méthode autodidacte. Or je ne reconnais rien dans ce que on voit au cinéma ou ce que on lit dans les livres. Mais on peut essayer d'en parler autrement Hitler serait interdit de figurer au dico...

Un nez saisi en bouche mais aussi entre les dents, est un prémisse de menace... mais c'est après... quand la victime retrouve l'air libre, et son nez privé du cocon chaud de salive ambiante du kapo, que ça commence vraiment... Et avec l'option d'arracher le nez si on ne se laisse pas faire comme un mouton, on retrouve une attitude brutale connue de l’oppression de certaines époques...

cette illustration un peu comme hommage à mon père.
Et aussi qu'est-il advenu du para britannique?
[Image: paratrooper.jpg]

Cette image se réfère à des souvenirs. Il m'a dit un jour que après le rush sur Berlin par les Soviétiques, il a pris une moto de parachutiste anglais laissée dans une ornière de la route en Allemagne. Mon père avait été T.O. (réfractaire) et depuis la Libération il avait le but de rentrer chez lui, à Bruxelles. Je crois fort que la moto est comme ci-dessus d'après la description que j'en ai eue. Cette petite moto n'a pas la prétention des grosses Harley, BSA et autres Norton des Hell's Angels mais elle est pratique pour descendre les escaliers jusqu'aux pissotières des bistrots en un temps où l'Info de 12 H ne poussait pas son optique jusque là. Les gens mouraient enivrés quand les armes ont fini de tuer. C'est ainsi que se fait un désengagement d'une guerre terminée. Pour remonter les escaliers vers la fête, la petite moto était de bon allant.

extrait de "l'Après-guerre"
Citation :
... Et aussi, aux moments les plus incertains des faits de guerre, les masses armées alliées ont fait de substances (héroïne) un fer de lance à la rencontre de l'orgueil exterminateur, galvanisé et combattant de la race. Les stupéfiants, furent les seuls à même de faire la différence sur le champ de bataille. Les atouts en lice, opposés jusqu'à leurs natures, étaient ainsi. Les indices établissant ce fait dans les médias sont sous contrôle et effacés du témoignage historique. Cette notion, au crédit d'une évidence naturellement transmise sur le terrain jusqu'à "l'hiver" de l'après-guerre, ne fait pourtant pas la teneur des textes dispensés par les disciplines du savoir. C'était donc donné et laissé à une culture non récupérée, celle dite "parallèle". Aujourd'hui la société s'applique à "récupérer" par la censure le caractère excessif des passions humaines... Pourtant si on veut être au fait d'une instruction responsable, on exploite toute optique envisagée à fournir le bagage intellectuel et à développer le jugement. Ceci étant destiné à mieux comprendre, mieux discerner, être à niveau avec les dossiers historiques et sociaux. On comprendra enfin que l'office de censure phénoménal se consacre à mettre un terme à la propagande libertaire engagée comme apologie onirique d'auto-destruction, cette face cachée du Monde libre.

Bref, lors de la fin de l'Après-guerre  je me suis drogué, j'ai vécu en sphère parallèle comme suggéré dans l'extrait ci-dessus, puis j'ai été désintoxiqué mais je me rends compte que je reviens dans un monde à idées superficielles, qui gobe ce qui est placé devant le nez mais ne voit rien d'autre... Quand j'étais stoned, la nature du nazisme, la sévérité de la société patriarcale originale étaient des choses couramment prise en considération pour analyse. Cela faisait encore le dialogue, la discussion courante des milieux branchés... Faut-il absolument être un drogué pour émettre des notions humaines et historiques pertinentes?? Si elles ne te semblent pas pertinentes elle sont au moins plus plausibles, logiques, que tout ce qui traite de cette époque verrouillée.

faut il un traitement au LSD, tel une "bonne guerre", pour mériter de connaître la vraie nature du monde? De voir les choses de façon élitiste comme ceux qui ont vécu la guerre, et non de façon entartée comme c'est le cas pour la généralité de la masse? La connaissance au peuple !!
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
tu remplaces le mot pervitine par le mot sadisme sur tout ce qui relate la 2de gm et tu reçois la révélation sur la censure. Parce que on ne peut pas développer le sadisme. Tu comprends cher Vétéran? On ne peut pas en parler de ce phénomène du sadisme. Il touche la nature humaine. On ne peut pas. C'est simple à voir paraître. On a mis un produit à la place de la réelle nature de l'ardeur des conquérants nazis. Mais j'aime moi aussi être intègre à ma façon Si il y a eu usage de ça alors c'est par des Allemands moins proches du parti et contre le principe directeur au pouvoir. D'ailleurs d'après les témoignages même de ce qui est trouvé sur le Web si l'armée allemande avait usé de pervitine de façon généralisée, elle aurait été mise en indisposition pour cause d'addiction et les sanas auraient enchainé avec ces nouveaux camés après les alcolos, les handicapés et débiles mentaux... Il n'y aurait plus eu d'armée allemande en peu de temps.

trouvé sur le Web
Citation :
Mais il en faut toujours plus, car lorsque les effets de la drogue nazie disparaissent, les soldats s’effondrent. Ils doivent dormir jusqu’à trois fois plus que la normale. En état de manque et face à la réalité de la guerre et de leur existence, les soldats tombent souvent dans la dépression et souffrent de graves psychoses…

"Mais il en faut toujours plus..." c'est puéril et contradictoire ce texte... On se fout de la gueule du monde. C'est le sadisme qu'il faut dire. Le sadisme rend saoul criminel. Après avoir établi son oeuvre enragée de mort, Satan aussi dort trois x plus longtemps...

et aussi
Citation :
... Ce n’est un secret pour personne, la presse en parle ouvertement...

ouaih lors de l'élan le peuple nazi a parlé ouvertement de certaines choses mais la pervitine est mineure en regard de certains sujets... Le peuple allemand aujourd'hui n'est plus le même et sans la censure il serait tout le temps tancé pour des actes parfois produits ailleurs aussi par d'autres obédiences... La chute du IIIme Reich a été l'annonce d'un monde ancien au devenir révolu.

mais quand est ce que on mettra la bonne hauteur pour oser voir une guerre mondiale en face? Elle se poursuit aujourd'hui à d'autres niveaux. Il y a des offices qui se soucient de notre bonne moralité pour nous dévier du mal.

L'explication de ce qui se trouve au-delà de notre conception est la suivante:
Si par le passé l'Homme peut s'être laissé aller aux extrêmes criminels inconcevables, aujourd'hui l'Homme devra désormais se laisser aller à se faire berner par la censure pck dans un cas comme l'autre il s'agit de stéréotypes pour faire la masse d'un troupeau.
"c'est ma Faute,
c'est ma Faute,
c'est ma plus grande Faute..."
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
[Image: 9782707193179.gif]

Ce bouquin est bien documenté même si on n'échappe jamais complètement à la fantasmagorie, c'est là qu'est le 1%: je ne crois pas que la Vérité soit dans la grille de lecture 70's, encore moins dans la tronche des joyeux compagnons du tarpé que nous étions alors.
j'ai compris
Et c'est sympa de donner ce titre... Je v peut-être l'acheter.

Pour ma part je ne cherche plus à te convaincre, je ne tiens pas à perdre le seul interlocuteur suffisament à la hauteur pour s'avancer à me répondre, mais je continuerai à transmettre mes idées pour le thème.

Mis à part les dirigeants (n'en parlons plus) envisageons plutôt la hiérarchie en descendant jusqu'à la troupe... On peut voir l'usage de dopants dans l'armée allemande comme celui de l'héroïne pendant la guerre du Vietnam. L'héroïne n'était pas mise au briefing mais bien que officieuse, elle était en usage au front.

Ce que je connais de mon père, son éducation familiale de cette époque et ce qu'il m'a dit et refleté de l'Allemagne, des principes, etc... Avant tout, un guerrier allemand était orgueilleux d'être lui-même (sans drogue), arrogant, fier de mourir en tuant le plus possible de dégénérés.

Le capo donnait des baffes à croire que les les arbres se déracinaient, que les portes sortaient de leurs gonds...

Donc sans être officielle, la drogue aurait pu pourtant être bien connue dans l'armée... Du moins au Vietnam c'était le cas. Pour ce qui est de la pervitine je peux croire que les nationalistes de la seconde heure (après les nazis) aient pris l'initiative d'user de moyen artificiels pour assumer leur présence en prévoyant un ratage éventuel accentué par une dépression psychologique pour bien marquer leur opinion vis à vis des entraîneurs qu'étaient les nazis. Prendre des dopants pour un converti de la seconde heure c'est quand même participer pour mettre le paquet... Après si il y a défaite, celle-ci consacre un plan foireux des maîtres du Reich et le ressentiment sera encore plus signifié par les retours physiologiques de la drogue.

C'est dommage que tu n'aies plus ton non-conformisme d'antan vis à vis des idées reçues, Vétéran. Parce que, plus que jamais, il aurait été un bon guide, un ange gardien, pour trouver des vérités...

On osait tout remettre en question.

------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
next thread:

extrait MainMise
Citation :
"Trente-cinq des gardes affectés à l'Ambassade américaine à Saïgon prennent régulièrement de l’héroïne" (Le "Hong Kong Star" du 31 octobre 1972). Un des problèmes que va causer dans les mois à venir le rapatriement des troupes américaines d'Indochine sera celui de l'héroine et de l'opium. On estime, en effet, qu'un nombre assez important des braves et courageux Marines a pris l'habitude de l'héroine-et de l'opium durant la guerre qui ne vient pas de se terminer.
De récents rapports ont également montré que les accusations portées par les fascistes contre les ' ' Communistes" qui envoient l'opium et l’héroïne en ce brave Occident capitaliste pour le détruire sont fausses. En fait, en Chine communiste les trafiquants d'héroïne sont tout simplement fusillés.

ce texte récupéré de la presse // montre l'usage de drogue généralisée quand celle-ci n'est pas avalisée par les états majors américains. Mais il y a aussi une autre information dans ce texte. On stipule bien que une politique suivie comme ligne directrice par un peuple peut abolir la drogue de son concept. Les communistes chinois étaient un régime sévère. La drogue était un reliquat des pays décadents dans l'idéologie populaire, prolétaire et communiste. Je crois que l'Allemagne nazie, après avoir réduit les effets décadents des Années Folles avait la même considération envers la drogue... Au niveau de l'idéologie, elle était rejetée comme attribut d'une sous-humanité. La pervitine était en usage comme l'était l'héroïne en d'autres lieux, d'autres temps... Et de même je crois fort que sous le napalm, l'usage d'opium était courant sur les pistes Ho Chi Min même si dans les théories il était proscrit. Ce qui serait instructif c'est de connaitre si des haut placés de cette Révolution faisait usage d'opium. Mais je ne crois pas.

VIETNAM
depuis, l'info ne passe plus et tout est censuré partout
[Image: vietnam.JPG]
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
amicale_du_pc a écrit :
C'est dommage que tu n'aies plus ton non-conformisme d'antan vis à vis des idées reçues, Vétéran. Parce que, plus que jamais, il aurait été un bon guide, un ange gardien, pour trouver des vérités...

On osait tout remettre en question.

Non-conformisme ? L'époque était grégaire aussi exhaltante fut-elle, tu le sais puisqu'il est ici question de fanatisme. Je crois que tu as mal encaissé la glaciation de 76, moi aussi: la fin des années 70 a été une période déprimante, tout était devenu sinistre, crétin et froid. Puis la distance m'a donné de la critique. En fin de compte sur la route des 70's je n'avais été qu'un suiveur, souvent en porte-à-faux. J'ai donc tracé mes propres itinéraires et je m'y suis retrouvé. Notre jeunesse prétendait tout remettre en question, il fallait bien qu'elle y passe elle aussi.

Be seeing you.

[Image: be_seeing_you.jpg?w=125&h=160]
Vétéran a écrit :
J'ai donc tracé mes propres itinéraires et je m'y suis retrouvé.


tu dis ça pck tu flipp de la cia Happywide

tant que ton nez n'aura pas été fourré dans la bouche d'autrui tu n'auras pas la révélation sur les mots nazi, non-conformisme, censure...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
@ Vétéran la lyre romantique et bohême sur la plage porteuse philosophique d'Après-guerre était un souci majeur de la Défense. C'est cela que tu ne veux pas reconnaître.

Une initiative majeure au nom de l'ordre a été engagée pour réduire la nature d'un mode d'existence aujourd'hui censuré. Il s'est agi d'une opération de nettoyage psychologique préméditée par ceux qui organisent les états et les guerres... Les références d'une culture ont été falsifiées. Le passé a été changé. C'est l'importance de ce fait qui rend incrédule. Les mesures appliquées par les structures d'états sur conseil géostratégique et politique ont opéré sur la gravité d'un phénomène social et humain d'envergure. Les administrations des présidences se sont senties obligées de faire ça pour ne pas plonger. Surtout après le Vietnam.

Tu ne veux pas reconnaitre ce fait parce que ce sont justement les meilleurs conseillers, les meilleurs stratèges, les meilleurs indicateurs policiers, les meilleurs chimistes, les meilleurs médecins et psys militaires qui ont donné le meilleur de eux même à leurs offices. Ils ont entamé leur mouvement réactionnaire et fait ce qu'il fallait pour mettre un terme à la décadence, posé des bornes là où le champ d'existence était sauvage. Oui, toutes les images, les témoignages sont mis sous contrôle par la censure. Minutieusement. Depuis longtemps. Aux yeux de certains, ce n'est qu'une disposition d'usage parce que nous vivons dans une société avec des organisations dont c'est le rôle et le but: nous retirer une authenticité de la vue. Cela sert à rapprocher moralement les limites de l'excès dans la conscience citoyenne. Ce qui donne comme résultat de plus vite croire que on est dans l'excès ou le déséquilibre alors que on a moins fait pour y être. Il y a donc disproportion entre les forces de caractère du citoyen et de l'élément discipliné qui apprend professionnellement à gérer ou maitriser le danger. Au final il y a tendance à ségrégation au nom du contrôle par les autorités. Dans les grands quartiers généraux, on se permet ce principe radical parce que les citoyens sont censés agir comme un seul homme. On ne se prend plus la tête. Le monde psychologique est simplifié pour la robustesse

Quelque chose de ce genre était prévu quand le monde tournait comme un pneu usé jusqu'à la corde... Cela devait cesser. Mais ce que je ne comprends pas c'est le pourquoi du mensonge? Pourquoi ne pas faire la même chose au clair? Mettre de l'ordre simplement? Je crois que c'est parce que la jeunesse engagée et contingentée reçoit une instruction spécifique. On doit présenter un front homogène avec les forces d'autres pays aux cultures différentes et d'autres façon de penser. Si on a l'habitude de mentir chez eux, il faudra voir si tout le monde ment ou si tout le monde s'émancipe. Mais c'est un détail pck dans les forces armées on connait une des natures du monde. Celle où on ne se prend pas la tête. On apprend le schéma humain pour en devenir le tuteur. Cela fait partie de l'apprentissage de la vie d'un élément engagé. Les carrés en milices et disciplinés sont la nouvelle sphère dirigeante après les seigneurs, les religieux et les grands bourgeois... Parce que la troupe (et sa hiérarchie) envoyée au sacrifice durant les guerres d'antan, a désormais appris la leçon afin d'envisager, ordonner, organiser, juger, séparer ce qui semble néfaste à la stabilité. C'est une forme de révolution dans l'institution et du même coup cela explique pourquoi les armées se font professionnelles. Aujourd'hui c'est la sphère gendarme la bonne société. Et comme une sphère privilégiée elle est bien protectionniste quand ceux jugés mal orientés dans leurs aspirations ne se voient pas attribuer la dignité suffisante pour être clairvoyants.

Des mods. Pourquoi on ne dit pas "des jeunes qui se destinent au métier des armes" et qu'il faut tout deviner pour comprendre? Pour que l'essentiel gagne l'éventualité de passer inaperçu? C'est quand j'ai étudié la photo que j'ai compris qu'ils ont des têtes de futurs militaires de carrière. Les mods sont un mouvement national(iste ?). Ils ne rassemblent pas des représentants de toutes les professions et de toutes les classes sociales. Ce ne sont pas des représentants de la société humaine dans sa grande ampleur mais un des noyaux de celle ci (un bras actif de la société britannique en l'occurrence...). Je comprends donc leurs petites vespa de la guilde des vendeurs de spaghettis à l'allure surfaite. Les cités pionnières seront précipitée en un grand laboratoire de contrôle des destins. On laissera ainsi faussement deviner que tout le monde est comme sur une certaine image. ptn tout ça dans mon dos. Mais est-ce que on me veut tellement de bien dans mon dos? Pas très limpide tout ça.

L'image du passé a été changée. Mission accomplie pour les... "mods"!!!.
[Image: mods.JPG]

Donc après une désintoxication suivie d'une longue léthargie je suis encore avec un topo d'une époque (pas le topo imposé dans les médias comme sur la photo). Je vois les différences entre les prévisions d'antan et ce qui a été réalisé, comme dans un jeu des 7 erreurs... Le topo, c'est qu'il y a des sociétés où on peut réussir ou rater sa vie facilement sans manque de satiété éventuel. Pck il y a alors toujours une alternative à disposition en tout domaine. Aujourd'hui par contre on n'a pas le choix. Il faut s'améliorer sans cesse, être performant, et aimer ça !! Il faut viser juste... pour cela il ne faut pas perdre son temps à être en désaccord ou à contester.

d'ailleurs sur ce je conseille au lecteur de se faire un petit punching ball pour positiver et se défouler...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
amicale_du_pc a écrit :
sur ce je conseille au lecteur de se faire un petit punching ball pour positiver et se défouler...

Pour le défoulement j'ai eu une petite bagarre hier soir (comme quoi on peut encore se faire plaisir après 60 ans) et pour le reste ne m'étant toujours pas fait sucer le pif je n'ai pas eu de révélation. Ce que tu dis du changement qui a suivi les 70's est vrai mais je n'adhère pas à l'idée qu'il est issu de directives ministérielles, je pense que la réaction s'est faite toute seule d'une manière quasi-organique et je crois moins à la censure qu'à l'amnésie (c'est pire). On en a parlé ici :

http://www.psychonaut.com/psychonautique...post906657
amicale_du_pc a écrit :

ouaih le peuple nazi a parlé ouvertement de certaines choses mais pas de la pervitine...


Tu as vu ce reportage Amicale ?



Ça pourrait t'intéresser au cas où...
l'administration Nixon a appliqué le napalm, les défoliants et promulgué le développement des systèmes automatiques de détection et d'anihiliation pour donner la rétorque au Vietnam. Ils ont fait ça. C'était leur méthode contre l'ennemi extérieur. Ils y avait aussi l'ennemi intérieur, la décadence d'une société qui se défilait à l'appel du drapeau. Et tu ne peux pas croire que des dispositions majeures des ministères ont été appliquées dans les années 70? Il y avait en France les opérations coups de poing. Tu t'en rappelles quand même?? Et aussi des opérations de commandos para-militaires dans les boums, les endroits publics, les temples de la drogue et les commus. Les portes de tous les endroits marginaux ont été fermées.

Vétéran a écrit :
Paradoxalement, les seuls pour qui je garde du respect sont les premiers hippies, ceux de la génération beatnick, des types alors plus âgés que moi capables avec deux francs - 30 cent - de faire le tour du monde, qui avaient une sagesse réelle et une bonté sincère sans se prendre pour des saints ni des héros de la Révolution, peut-être existent-ils encore au Mount Shasta ou ailleurs.


pour ça on est tjs d'accord... J'ai vu ça aussi. L'attitude était réflechie, pondérée alors qu'il s'agissait d'une gestion journalière en parallèle à la drogue quand même... C'est cela qui déférait l'attitude responsable... Une attitude philosophe était possible pck à ce moment là les fournitures étaient abondantes, peu onéreuses. Et surtout, le manque n'était espéré par personne...

J'espère en tout cas que on mettra une petite phrase de notre affaire dans les livres scolaires. J'espère que on ouvre les archives pour permettre aux gens de voir et comprendre. Je trouve que la théorie du complot et la loi du silence deviennent inutiles.



merci Jhi-dou

il y a des indices intéressants à glaner dans cette vidéo. C'est sûr que la pervitine comme moyen d'exception pourrait cadrer en certaines situations expérimentales ou certaines innovations de pointe encore peu rodées, comme les raids aériens sur Londres ou les sous-marins de poche armés de torpilles. La pervitine s'encadrerait bien dans un record expérimental humain et technique à atteindre. Mais le record idéologique passe avant la pervitine pour faire les preuves du nazisme.  La pervitine du Nazi c'est le fanatisme du sadisme. Pourquoi on ne parle jamais de ce trait extrême humain dans les documentaires? Pck c'est interdit tout simplement. Et aussi même si la pervitine était connue de la société allemande, elle est invoquée aujourd'hui comme seul et unique moyen pour justifier l'élan à la guerre. Trop!! Pas une x on ne parle de sadisme comme élément subjuguant, pck on ne peut pas et on ne veut pas. C'est pourtant une prédisposition psychologique qui fait la particularité du 3me Reich et qui fascine les collectionneurs d'authenticités ou ceux qui s'intéressent à la 2de gm. Il y a un interdit à ce propos, des limites... La pervitine a assez bien existé mais elle est utilisée aujourd'hui comme notion de substitution au sadisme... Pck il y a honte!!! D'autre part gober tout ce que on met dans les témoignages neuneu ce n'est pas mieux que de fouiller la merde comme je le fais. C'est même dangereux pour la postérité d'écarter une vérité. C'est fait pour encore tomber dans le panneau. On commence progressivement à faire croire que la déportation menait à des camps de vacances... (il y a même eu un film). Mais bon dieu il faut faire gaffe!!

La pervitine était en usage en certaines situations mais le sadisme c'était un sens commun. C'est la clé de cette guerre. C'est une authenticité dérangeante et j'en suis désolé mais c'est comme ça. C'est quand on veut en savoir plus au sujet de la guerre. Mais je peux faire comme les collectionneurs qui par leur hobby abordent un sujet délicat... sans trop exagérer.

Moi ce qui me rend mal à l'aise c'est que le sujet de la pervitine est intervenu ici en réponse à mon hypothèse de l'héroïne comme fer de lance allié.
Ouaih, je commence à dépeindre un usage allié très fort probable d'héroïne et je vois en réponse la spécificité de la drogue attribuée à l'armée allemande comme une masse de zombies... On rejette sur les nazis et la wermacht l'aura de la drogue que je voulais donner aux Américains et aux Anglais comme une mise en action d'une défense de la réputation historique. Pourtant moi je me suis drogué et je le dis. Si l'héroïne a été un moyen de pointe pour débloquer la situation sur certains champs de bataille, je trouverai bien des certitudes à ce sujet. Ensuite si c'est le cas on comprend mieux l'usage de stupéfiants après la guerre comme une exaltation de la Victoire.

Si la censure dissimule un élément majeur du nazisme tel le sadisme (ce qui est fort compréhensible) alors la mise en clandestinité médiatique de l'héroïne comme élément premier du côté allié est tout autant imaginable. Le sadisme et l'héroïne comme particularités majeures antagonistes sont à valeurs d'importance idéologique égales pour expliquer des faits de guerre. Je sens que je me rapproche des certitudes recherchées.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
Dans les films, les quartiers "rouges" inaccessibles comme sanctuaire du  vice et de la marginalité traduit une psychose cauchemardesque du Rêve  (Mythe) américain virant à l'excès, et exploité à des fins  cinématographiques... Et aussi les zombies qui s'approchent  inéluctablement pour tuer... sujet de thriller pour plusieurs séries  télévisées. Même des graphismes et des jeux digitaux reprennent encore  ce thème... Beaucoup d'oeuvres en tout domaines artistiques exploitent  les stigmates des 70s à des fins commerciales. Ces vestiges culturels  parsèment notre environnement civique. Il faut pouvoir les discerner. La  BD, pas moins que certaines disciplines créatives majeures, colporte  jusqu'à nous ce qui transparait comme syndrome de la drogue. On peut  commencer par les 1ers du genre...

duplication d'un texte déjà donné ailleurs
Citation :
On connait les gentils chiens de salon et les fidèles compagnons du berger, du veilleur de nuit ou du fermier... Même des héros décorés, comme Rex ou Lassie... Mais l'historia a déjà connu les chiens faméliques, agressifs, qui se multiplient en des temps d'anarchie jusqu'à attaquer l'homme en meutes dans les campagnes et les villes... propageant la rage et les maladies... (à titre d'exemple ce fut le cas en Arménie dans les années 80). Les structures institutionnelles réagissent alors en des opérations de nettoyage et d'élimination jusqu'à retrouver un environnement assaini. Après ça il n'y a plus de traces!!! La marginalité humaine est un peu pareil. Elle peut émettre une attraction mais aussi un péril.

La BD, pas moins que certaines disciplines créatives majeures, colporte jusqu'à nous ce qui transparait comme syndrome de la drogue.


en expression caricaturale funky, un junkie c'est comme cela
[Image: 133-287-thickbox.jpg]


à l'été de l'Après-guerre mondiale la drogue se propageait en rue comme en intérieur

1) en rue
[Image: schtroumpf01.jpg]

2) en intérieur (par exemple lors d'une soirée) on voit que certains se déchainent sur la transe...
[Image: schtroumpf02.jpg]
tous les participants ressortent au petit matin criminels mordus fanatiques...


ici on assiste en gros plan, pour la science, aux phases de la transcommutation d'un nouvel adepte de drogue
[Image: schtroumpf06.jpg]


des junkies en manque surgissaient des buissons des parcs subitement  pour attaquer le bourgeois et le détrousser de sa bourse.
Cela pouvait  survenir partout à l'instar de Central Park ou du Vondel Park...
Pour finir la police intervint avec une nouvelle arme, des sprays de gaz paralysant.
[Image: schtroumpf04.jpg]


il y eut des confrontations entre des comités d'honnêtes citoyens et des bandes de zombies en expansion comme un chancre social
[Image: schtroumpf03.jpg]


les gens irréprochables de leur personne (comme si ils avaient tjs le derrière propre et parfumé) réagirent à cette invasion...
l'extrême-droite ressuscita de ses cendres
[Image: schtroumpf05.jpg]

Par cette démonstration on peut observer jusqu'où peut aller une obsession rendue dans les médias. Tout, à cette lecture de BD émane la drogue comme phénomène social. Je trouverai bien encore de ce genre de preuves que j'afficherai...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
encore un indice sociologique de la drogue par le domaine créatif de la BD. Ici il n'y a pas de parabole pour le message comme avec les schtroumpfs. Non, on aborde le sujet en plein. Remarquez comment l'imagerie populaire figure les hallus du LSD. C'est plein de bonne volonté touchante et on peut remercier ces auteurs vertueux qui n'ont fort probablement jamais tâté la drogue (considérant la représentation de l'hallu bizarre mais marrante) et qui développent un sujet qui passera ainsi, à sa façon, le verrouillage de l'historia

le mec au bd des Allongés il passe un bad un peu comme ceux que j'ai eus...
[Image: valentin.jpg]

ppffff la musique qui va avec tant que on y est


The Bogus Man. Roxy Music
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
De GLOUP à GNAP c'est quand même allé loin ! (private joke)

[Image: 834770Schtroumpf.jpg]
Les raisins de la mort. Ou la psychose des zombies à la française... (il n'y a pas que les films américains sur ce thème)

un film plein de paraboles sur le signifiant de la drogue. On en déduit que le Larzac des médias (rassemblement des années 70) a une historia cachée. On lit le film et on perçoit que cette région était investie par des junkies dans les villages et hameaux abandonnés. La seule séquence explicitement claire (à 1 : 12 : 00) démontre une époque où les nationaux, les gens attachés à leur sol, mènent une action pour écourter les excès de mœurs de l'Après-guerre après avoir fait pareil avec les nazis vers la fin de la 2de gm...


Jean Rollin. Les Raisins de la Mort. 1978

Certains indices:
- le fiancé du personnage principal (Elizabeth) est d'abord régisseur mais à un moment il dit qu'il a fabriqué le pesticide qui a atteint tout le monde. Il s'agit donc d'un chimiste. La relation pesticide <--> héroïne s'impose dans ce film.
- on ne dit jamais "Larzac" mais on cite clairement le "camp militaire" et la "centrale nucléaire", il n'y a donc aucun doute sur le lieu.

La drogue se propageait lors des fêtes du vin nouveau. Qui a été à une de ces célébrations associées aux vendanges dans un village de Provence? (Provence ou ailleurs, mais là je peux témoigner). Lors des années 60 et 70, c'est du vin qui coule à la fontaine du village!! En ces années le tourisme  en plein boom économique amenait des vacanciers, des saisonniers du travail (cuistots des snacks et restaurants...) sur les places des villages pour les mixer aux gens de l'endroit. Sur le podium, des groupes pop. Et dans la foule, des cuites monumentales, mais aussi le trafic de la drogue...

la "blanche" c'est l'héroïne...
[Image: blanche.JPG]
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
[Image: vlcsnap-2009-11-25-11h05m41s93-150x150.png]

Ce film m'avait échappé. Je note la participation de Bouyxou, figure underground de l'époque.
un film qui plaira à l'honorable société ci-présente:

http://www.film-streaming.club/lecume-des-jours-streaming.php#


il y a une musique symphonique qui sort du lot je trouve... moi qui n'aime pas la musique classique j'ai été pris par cette musique que on entend à 2: 00 :45 et qui emmène faire un tour sur les nuages du roi lyre... C'est tripant. J'ai trouvé dans le générique que c'est le macedonian radio symphonic orchestra f.a.m.e.'s project  et j'ai aussi trouvé des échantillons de ce projet sur Amazon pour trouver le bon morceau mais sans résultat final

https://www.amazon.fr/s/ref=sr_nr_seeall_1?rh=k%3AJulien+Painot+%26+F.A.M.  E.%27S.+Macedonian+Radio+Symphonic+Orchestra%2Ci%3  Adigital-music&keywords=Julien+Painot+%26+F.A.M.E.%27S.+Macedonia  n+Radio+Symphonic+Orchestra&ie=UTF8&qid=1485395176

pour une x que j'étais réconcilié avec la "grande" musique... pouët et repouët!!!
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
dans le film Blow Up traité en amont c'est en fait ce morceau ci qui est exploité dans une scène...


The Yardbirds. Train Kept a Rollin'
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
avec ce reportage je ne me sens pas bloozé sur la véracité du témoignage. C'est bien ça. Je le range au volet des vidéos rares où on ne triche pas, ni par la censure, ni par le complexe d'une page proscrite.


Nær himlen nær jorden, 1967, hippie trail in India and Nepal, lsd and acid trip on film

c'était avant les buvards ça et à 22:43 les dents!!! le LSD et les dents!!!
par contre au début du reportage je ne pige pas la procédure avec les pilules... C'est des trips cela? Je ne connais pas ça. On dirait des gélules. je n'ai pas tout compris de ce qu'il dit non plus. Mais à 7:45 le gros plan sur le mouvement de la bouche montre qu'il fait klkchose avant d'avaler... On dirait le même réflexe pour les trips que j'ai connus... Puis il tourne le dos... On n'en saura pas plus (il va boire une bonne tasse de thé... c'est associé à l'ingestion du prod je suppose...)

y a puka attendre bobo la science
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
Récupéré de https://fr.tintin.com/
Citation :
Nom : Siclone
Prénom : Philémon
Profession(s) : Égyptologue
Apparaît dans : Les Cigares du Pharaon
Très distrait, Philémon Siclone cache peut-être un complice de Kih-Oskh. «Arrêtez-le !... Arrêtez-le !» D’emblée, la rencontre de Tintin avec Philémon Siclone, un égyptologue très distrait, débute sous le signe du quiproquo, puisque l’équipage pense que c’est Tintin qu’il faut arrêter !
De la même façon, l’égyptologue Philémon Siclone n’est pas toujours aussi net qu’on voudrait le croire. Il est très distrait et confond les manches à air avec les commandants de bord, il porte un prénom excentrique, quant au « cyclone », il fait sans doute référence au désordre que sa distraction provoque.
Bon ou méchant ? La porte reste ouverte

Le Moyen Orient, l’Orient, les Indes, l’Indochine… étaient parcourus pas des clandestins, des aventuriers occidentaux mais aussi des fonctionnaires, des militaires, des diplomates, des scientifiques, des fils de bonne famille qui se laissaient aller sur la voie des paradis faciles. Que  de passions, fomentations, et intrigues pour le destin de leur sort (la  chasse au rêveur en Europe collabo). Parfois ils aboutissaient là, loin  de chez eux, malgré leur volonté. Ils perdaient leur passé, leur  mémoire, en une indolence oisive au meilleur des cas. Une créature de  cet acabit issue du monde occidental trouve sa caricature en BD par le  personnage du Pr Siclone. La vue de l’esprit, par son formatage propre  aux années 30, produit un témoignage de ce qui se présente comme un hère  perdu klkepart en Orient… Un junkie en quelque sorte. Le Pr Siclone est  un des acteurs d’une affaire d’opium… et du sérum radhjaja qui rend fou  (la morphine évidemment).
Un junkie est un demi-solde  de la condition humaine. Sa personnalité double lui permet le haut de  forme quand il oublie l'essentiel. Oui, à mi-temps, il représente... Ou  alors à temps plein mais à moitié...

un junkie vu avec des yeux des années 30
[Image: siclone.jpg]
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
[Image: Tournesol-2.jpg]

Dans l'incommunicabilité tu as parfois un air de Tournesol, le Tryphon vaut le bien le Siclone.

[Image: images?q=tbn:ANd9GcTnKSKb0Etw2ZWZ1kA2s1T...DJO3Y2skAg]
j'ai l'initiative de la ramener pour tout ce que on oublie ou que on a tendance à jeter au gluon de l'amnésie. C'est une besogne ingrate mais je m'y attendais. J'assume et j'aime bien quand même mon topic pck il est difficile à défendre. Et puis parfois tu valides mes notions quand même, non?

Tiens Vétéran, encore une nature du genre:
Après la mise en vitrine des pantalons à pattes d'eph (en amont du  thread) il manque encore les t-shirts javellisés. Cela va souvent  ensemble. Sur le Web, la recherche de photos pertinentes n'a pas abouti  et on reconnait là encore un fait bizarre pour certaines choses à  caractère sociologique des 70's... Une facette du témoignage d'un temps  est manquante. On trouve des photos de toutes sortes de t-shirts  javellisés sauf ceux, les 1ers,  qui on fait la caractéristique clé d'un  épisode social de notre civilisation industrielle... Les t-shirts  montrés aujourd'hui (même les anciens) ne sont pas comme ceux que j'ai en mémoire. C'est  compréhensible quand on sait que les peurs, les préoccupations, se  reflétaient dans les graphismes de la mode. Mais il ne s'agissait pas de  motifs gothiques ou genre halloween qui font appel à un développement  de l'imagination pour représenter un cauchemar dès lors platonique   comme matière commerciale... Non. Par exemple quand le problème est  vivace il se traduit intuitivement par des graphismes d'impacts de  blessures de guerre. Sur le textile les graphismes sont faits à l'eau de  javel. Il s'agit là d'une authenticité taboue. Les appelés, les volontaires et aussi les  usagers de drogue (du camp des pacifistes) payaient tous de leur  personne à divers niveaux. Un t-shirt javellisé pour afficher des  impacts d'arme de guerre préfigure, au niveau de la psyché, une atteinte  physiologique. Quand on va à la drogue et/ou à la guerre on y reste ou  on en revient. C'est sans discussion. C'est tellement indiscutable que  le sujet est aujourd'hui intouchable. Ce commentaire présent ne peut  aller plus loin mais il aura quand même pris part à l'entreprise contre  l'ignorance...


les t-shirts qui sortent abimés de la machine à laver, tout le monde connait
[Image: Tshirt04.jpg]


on a eu l'idée d'en faire une application de l'imagination, de cette eau de javel
[Image: Tshirt03.jpg]


expression d'une génération par le domaine du show rock...
[Image: Tshirt02.jpg]


des  impacts d'arme de guerre !!! Ces t-shirts couraient les rues.
Ils  avaient la publicité d'être absolument personnalisés. Au magasin, pas 2  t-shirts pareils!!!
Des fleurs, ces blessures!!
[Image: Tshirt01.jpg]

on voit la fameuse technique originale pour les textiles et cotons commerciaux...
Malheureusement en N/B, mais on voit la fleur psychédélique. En même temps on perçoit le coup d'une arme de guerre.
Ce n'est évident que pour ceux éveillés à la perception des circonstances sociales et politiques. Ceux qui sont concernés.
Les autres sont aveugles... En effet, déjà depuis les camps de la mort nazis... etc...
[Image: Tshirt05.jpg]

Il y a une vérité à défendre. Il faut une manifestation contre la manipulation des médias. Mon thème n'enlève rien aux motivations actuelles, au contraire. Il démontre que la presse, les diffusions sont sous contrôle et que on change le passé et le présent pour ne pas laisser de liberté au futur. Si on enlève une expérience de la mémoire collective, on ment à des fins malhonnêtes... Sans mon thème on le savait déjà et on critiquait déjà les médias pour leur subjectivité pck ils sont sous la coupe de lobbies qui donnent des pots de vin quand il veulent. Ce que je fais n'est que en plus de ce qui était déjà en motion au niveau de la base...

Et puis on ne sait pas bien pourquoi une expérience sociale est abolie. Soit c'est pour le bien des gens (comme quand on met la main pudique devant les yeux des enfants ingénus). Soit c'est pour cacher un crime commis. Voila. Cette dualité hypocrite me tanne au quotidien pck au vu d'évènements qui se sont déjà produits, je pressens que si ce mensonge réussit, cela ressemble à un crime parfait et ne pourra que amener un nouveau crime. J'en fais un topic pour m'extérioriser pck avoir une crédibilité mise en cause pour des choses flagrantes est fatiguant.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
cut wikipedia
Citation :
Blue Cheer est un groupe de rock américain originaire de San Francisco. Le groupe tire son nom d'une variété de LSD. Il évoluait à la fin des années 1960 et au début des années 1970, et est considéré aujourd'hui comme un des pionniers du heavy metal et de hard rock.


[Image: 100_3623.jpg]
blonk !!...

extrait suivant récupéré dans The Illustrated Doctors Dictionary:
Citation :
""Blue Cheer: A regional street name for a blue pill with LSD and methedrine, named after the trademarked laundry detergent.
Pop culture: An American psychedelic blues-rock band that inityally performed and recorded in the late 1960s and early 1970s. Jim Morrison of the Doors called the group, "The single most powerful band I've ever seen".

Ci-dessous pour comprendre l'allusion à la poudre à lessiver:
Citation :
Cheer is a laundry detergent sold in the United States and Canada. It is manufactured by Procter & Gamble. It was introduced in 1950, and after a slight reformulation in 1952, was a highly successful follow up to P&G's Tide product from 1948-49. Cheer is recognized for its distinctive blue granules.

@Vétéran, quand est ce que tu vas te bouger les puces pour entrevoir que j'ai peut-être raison? Et les autres du forum, ceux qui hésitent...

Depuis le début je prêche que
- il y a eu une génération de trippeurs, avant les buvards, avec un stigmate distinctif du LSD sur les dents
- Que la drogue est pour une part une légende de rue in vivo. On marche dans la légende. Si on ne vit pas un rêve alors qu'est ce que le high?? Dans le dictionnaire médical on dit: "Blue Cheer, un nom en zone de rue pour une pilule bleue composée de LSD et de méthédrine, etc...". nota: ouaih, là j'ai essayé d'interpréter l'anglais au mieux mais toute suggestion peut-être mise à l'étude...
- qu'il y a eu un épisode de trips à la strychnine avec des morts dans les années 70... Qu'est ce que on m'a fait chier sur ce forum pck j'avais osé dire la vérité... Mais là Vétéran tu m'as défendu et tu as validé nos mémos qui se sont avérés communs. Or à lire ci-dessus, si on a fait des trips à la méthédrine alors cela signifie que il y a possibilité de faire adjonction de diverses saloperies... CQFD !!!

je m'en fous moi d'être psychologue ou pas pour les jeunes, ce qui est le but ultime du forum au final (mais bon, comme presque tous les forums d'ailleurs...). Je reste non-conformiste pck je reste fidèle... La meilleure façon de  respecter les autres et les jeunes c'est de ne pas tricher. Si vous ne pouvez en profiter, ni en tirer avantage pour vous même alors allez vous faire voir chez les Grecs.

pour finir un aperçu musical de Blue Cheer. Je l'ai choisi spécialement pour Psychonaut

Blue Cheer. Summertime Blues
zombies dégénérés dans le monde décadent des 70s... maintenant on sait d'où vient Pac Man.

ah oui, Blue Cheer en français c'est klkchose comme "bonne humeur dans le vague bleu"
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
amicale_du_pc a écrit :
Qu'est ce que on m'a fait chier sur ce forum pck j'avais osé dire la vérité...

Non, tu as seulement dit tes certitudes mais elles ne reposent que sur ces histoires qui ont impressionné tes 16 ans et auxquelles j'ai eu droit également, tout ça date d'un temps où notre seule information venait de la rue puisque les quelques analyses ne sortaient pas des labos et que les premières études n'arrivaient que rarement jusqu'à la presse. Aujourd'hui avec internet on accède peu à peu aux données même s'il faut apprendre à tracer les sources. Un peu de rigueur n'est pas incompatible avec l'intuition. C'est plus facile pour moi parce que je n'ai jamais porté de pattes d'ephs, ces futes grotesques qui faisaient marrer les vieux marins.

J'ai moi aussi maintes fois entendu dire alors que le LSD abîmait les dents par simple contact... Cela n'a jamais été démontré ni même étudié alors qu'une corrélation semble établie pour l'a MDMA, le bruxisme surtout est en cause, un mécanisme très différent qui arrive aussi avec l'acide mais n'expliquera pas la prétendue "carie du tripeur" :

http://www.nature.com/bdj/journal/v204/n2/full/bdj.2008.4.html
https://www.erowid.org/chemicals/mdma/re...dia1.shtml

Aucune trace de strychnine dans les analyses d'époque, pas plus d'ailleurs que des fameux monstres verts " à 1200μg", tout cela relève probablement du mythe mais on découvre que les tout aussi fameux "acides speedés" (LSD + amphétamines) longtemps qualifiés de "légende urbaine" ont bien existé :

https://www.erowid.org/chemicals/lsd/lsd_history1.shtml

Tu as aussi déjà évoqué les "Ecstas à la strychnine" abondamment référencés sur internet sauf que ça ressemble à un gros HOAX version 2000 de la vieille rumeur, dans les analyses d'organisme comme Wedinos ou Energy Control on trouve associés à la MDMA des produits parfois très dangereux mais toujours pas de strychnine :

http://www.wedinos.org/
https://energycontrol.org/

Le trip mortel était une trouille 70's (hélas le fantasme, si c'en était un, s'est depuis concrétisé avec d'autres produits, NBOMes par ex). Pour en finir avec la strychnine mon 1er souvenir remonte à 1971 et j'ai cette une hypothèse qui n'est qu'une hypothèse :

http://www.psychonaut.com/psychedeliques...post877397

Enfin et ce sera la dernière intervention de Bobo la Science sur ce thread car j'ai décidé de me réincarner :

amicale_du_pc a écrit :

au début du reportage je ne pige pas la procédure avec les pilules... C'est des trips cela? Je ne connais pas ça.

C'était avant nous. Nos smarties ne sont apparues qu'en 1967 justement, jusque-là c'était la goutte sur un morceau de sucre ou, comme le confirme ce film intéressant et évocateur, une poudre (lactose ? glucose ? détergent anti-émail ?) emballée dans une sorte de "para". Wanna lick the paper ?

[Image: h699.jpg]
c'est ça bobo la science. Défiles toi dans un nuage de fumée et merci encore pour tes compléments d'infos.

sur une page en néerlandais on explique que la strychnine mixée au LSD est une rumeur. Ce qui s'est vraiment passé c'est que on a vendu de la strychnine en prétendant que c'était du LSD. La dose mortelle de strychnine monte à 5 mg. C'est plus qu'une dose de LSD en gélule mais c'est possible de facilement conditionner 5 milligrammes de strychnine en klkchose de présentable. Bon je suis d'accord et je me range à ton avis pour la question de la strychnine.

pour le point des "acides speedés" c'est toi qui tombes d'accord.

pour la question du signe distinctif sur les dents pour le LSD pris à l'ancienne, tjs pas de conclusion déterminante... Là je continue mes recherches. Faudrait voir si les acides speedés ne feraient pas ça aux dents puisque c'était ce mix là qui était en vogue. Blue Cheer quand même!!!

après les 1ers déjà mis voila encore des capons qui prennent des trips... ça va faire une collection de photos pour donner chaud au cœur des dentistes. On pourra tjs dire que c'est pck tout ce peuple ne se lave pas les dents, mais je ne suis pas forcé de croire ça...

The Cowsills
[Image: kap.JPG]

le chanteur des Move
[Image: move01.JPG]

celui des Kinks
[Image: kinks.JPG]

dans le dictionnaire du slang anglo-américain
[Image: slang.JPG]

on dit aussi
Citation :
  • blue chair noun LSD. Possibly a variation of BLUE CHEER (LSD). US, 1975

donc il y a eu du LSD speedé jusqu'en 1975? Il y aurait d'abord eu les capsules (ou gélules) puis les pills lors des années 70... oui, oui cela c'est très plausible et possible. La méthédrine serait une des réponses à ce phénomène dentaire... et expliquerait même beaucoup plus de choses... certains quiproquos sur les 70s...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
années 60 / 70: un black en Inde... Chez les billis on n'a pas attendu Obama pour être des précurseurs...
[Image: billiblack.jpg]
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
ptn, même Twiggy a pris de l'acide... non mais maintenant je ne rigole plus!!
Allez, quand est ce que on admettra mon témoignage?
[Image: Twiggy.JPG]

Citation :
Twiggy (née le 19 septembre 1949), aussi connue sous le nom de Twiggy Lawson, est un mannequin, actrice et chanteuse britannique. Elle est connue pour être un emblème des années 1960 et une des mannequins les plus célèbres de cette époque.

Un mannequin c'est un modèle de référence qui doit présenter son temps et qui fait attention à sa personne pour sa consécration, son travail... Et elle a la marque distinctive sur les dents !!! Comme quoi on voit à quel point le LSD a défini une époque. C'était une culture qui a été censurée. L'underground a été comme une religion. Il a été aboli.

Si on voulait se gausser un peu on pourrait dire que Twiggy prend des trips de lady!! Elle a une petite pourriture toute mignonne sur son sourire. ah ah !! et moi je n'ai pas rêvé.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
il ressuscite sous le feu des lumières, sur la scène, le rose aux joues, le jeune premier sous une pluie de roses, parmi les gerbes de fleurs


The Rainy Daze. In my Mind Lives a Forest


Cosmic Michael. Cosmic Michael Theme

le son gondole pck... pck c'est psychédélique dans la 4me dimension!!

The Dirty Filthy Mud. Morning Sun Flower
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.