S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


La drogue: Un mot trop barbare?

#1
Depuis que nous sommes petits la drogue nous est présentée comme quelque chose de très mauvais, n'apportant rien dans la vie des gens appart la dépendance, une dégradation physique, et une perte de vie sociale / d'argent.

Qu'elle soit douce ou dure, la drogue nous est présentée comme tel par des personnes ne connaissant pas le dixième de leurs effets sur le cerveau ou le corps (bons ou mauvais), ainsi que ce qui peut pousser des personnes a en consommer.

Tout ça pour en venir au fait que (ce n'est que mon humble avis) ce mot barbare qu'est "drogue" ne devrait plus être utilisé (je sais bien, pas aussi simple dans la vraie vie :rollSmile ne serais-ce que par le mot psychotrope...

C'est en partie ce mot "drogue" qui va nous faire cataloguer, vous et moi comme comme non fréquentables, ou parfois comme rejets de la société, car ce mot aura un impacte extrêmement péjoratif dans l'inconscient collectif.

Je m’énerves aussi au plus haut point du fait que le tabac et l'alcool ne soient pas considérés comme des drogues (ou bien douces) mais que les psychédéliques tels que les champottes, le lsd, la DMT, etc... soient considérés comme des drogues dites dures par les gens alors qu'elles n’entraînent pas de dépendance et qu'elle peuvent grandement (si bonne santé mentale, bonne préparation et bon encadrement) aider afin d'y voir plus claire dans sa tête, ou alors a parfois même a arrêter d'autres addictions.

Voila, je penses que les gens devraient êtres mieux informés ce sujet (sans pour autant en les incitant)

Qu'en pensez vous?

PS: je ne suis pas exactement sur d'etre au bon endroit mais je n'ai pas trouvé mieux, si admin a l’extrême gentillesse de me corriger, loué soit-il Toungerayer:
#2
Moi j'aime la drogue.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#3
Même le sexe est une sorte de drogue, qui libère de l'endorphine.
Je crois que tout le monde aime la drogue. :anal:
#4
Ouais moi aussi j'aime bien la drogue.
« La vie, c’est à 10% ce qui nous arrive et à 90% la façon dont on y réagit »  (Charles Swindoll)

#5
J'apprécie également la vulgarité du mots drogue que j'utilise tout le temps pour son petit "choc" que sa fais... J'vais me fumer un peu de drogue et je reviens.

Plein d'amour
Quel est le meilleur moyen de renverser le système ?

Il y a un agent m'sieur le problème ?
#6
Autant pour moi ^^
#7
Je suis tout a fait d'accord avec toi,etrange voyageur, le tabac et l'alcool font bien plus de degats que les champottes, la salvia et la dmt si ils etaient legalises. Apres, on peut comprendre que l'heroine et la C soient interdites, mais les hallucinogenes naturels sont pas si terribles que ca quand ils sont pris dans de bonnes conditions. Je pense pas que le nombre d'utilisateurs "reguliers" exploxerait si les champis etaient vendus en pharmacie. Par contre, moi je ne vois rien de choquant a parler de drogue plutot que de psychotropes... Je crois que j'ai pas bien saisi ton idee :?
 Self-made chemist 
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
Free will is a lie.
#8
Mais en fait, t'as voulu créer un débat qui est loin d'être nouveau.

A la limite, ton post aurait plutôt eu sa place dans un topic comme "ce qui vous emmerde le plus". Mais ouvrir un nouveau sujet pour dire ça... voilà, quoi.
J'espère que tu vas pas ouvrir un topic "j'en ai marre de la prohibition".
« La vie, c’est à 10% ce qui nous arrive et à 90% la façon dont on y réagit »  (Charles Swindoll)

#9
Simba a écrit :
Mais en fait, t'as voulu créer un débat qui est loin d'être nouveau.

A la limite, ton post aurait plutôt eu sa place dans un topic comme "ce qui vous emmerde le plus". Mais ouvrir un nouveau sujet pour dire ça... voilà, quoi.
J'espère que tu vas pas ouvrir un topic "j'en ai marre de la prohibition".


Je voulais juste savoir si des gens trouvaient aussi ce mot trop trash; n'ayant pas trouvé de topic je ne pensais pas que le sujet avait été si exploité que tu ça ^^
Ne t'inquiètes pas je ne suis pas sur ce forum pour faire du recyclage Simba! Tounge

snap2 a écrit :
Je suis tout a fait d'accord avec toi,etrange voyageur, le tabac et l'alcool font bien plus de degats que les champottes, la salvia et la dmt si ils etaient legalises. Apres, on peut comprendre que l'heroine et la C soient interdites, mais les hallucinogenes naturels sont pas si terribles que ca quand ils sont pris dans de bonnes conditions. Je pense pas que le nombre d'utilisateurs "reguliers" exploxerait si les champis etaient vendus en pharmacie. Par contre, moi je ne vois rien de choquant a parler de drogue plutot que de psychotropes... Je crois que j'ai pas bien saisi ton idee :?


Moi non plus, c'est juste par rapport a comment les gens nous perçoivent étant donné que le terme de psychonaut fait moins drogué que drogué ^^ On passeraient moins pour des délinquants auprès de l'opinion publique a mon sens si les gens ne nous voyaient pas tous comme des gros fumeurs de meth, des consommateurs d'héro ou de C (bien-sur il y en a et je n'ai rien contre eux)
#10
Chuis pas sûr qu'il y ait un topic dédié.
Je voulais dire qu'on en parlait déjà un peu tout le temps, de manière brève, au détour d'une phrase.
C'est quelque chose qui fait tellement partie de la vie de tout drogué.
J'sais pas trop comment t'expliquer ce que j'ai ressenti en lisant ton sujet. Ca m'a un peu donné l'impression de voir un tox qui se réveillait tout d'un coup en disant "et merde, on dirait que les gens voient la drogue d'un mauvais oeil !". Alors que c'était déjà le cas avant même qu'on soit né.
« La vie, c’est à 10% ce qui nous arrive et à 90% la façon dont on y réagit »  (Charles Swindoll)

#11
Oui maintenant je comprends très ce que tu veux dire Smile
Ne connaissant que très peux de gens consommant des prods je ne pensais pas aborder ici un sujet déjà traité (bien que je me doutais bien que d'autres personnes puissent y avoir pensé)
J'attendrais de me familiariser encore un peut avec le truc avant de créer une discussion ^^ je vais me contenter des TR.

Peace and love Smile
#12
Moi j'prend masse de came.

De la came psychédélisante.
De la came décontractante.
De la came euphorisante.
De la came excitante.

Citation :On avait 2 sacs bourrés d’herbe, 75 plaquettes de mescaline, 5 feuilles complètes d’acide en buvards, une salière à moitié pleine de cocaïne, une galaxie multicolore de remontants, sédatifs, hilarants, larmoyants, criants, en plus une bouteille de tequila, une bouteille de rhum, une caisse de bière, un demi litre d’éther pur, et deux douzaines de Poppers. Non qu’on ait eu besoin de tout ça pour le voyage, mais quand On démarre un plan drogue, la tendance, c’est de repousser toute limite.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#13
Dire qu'il y a encore un siècle la drogue était perçu comme un médicament.
Non ce n'est pas le mot qu'il faur changer mais le sens des mots dans les consciences.

Oui à la drogue, oui a la vie, nique la scientologie:anal:
[Image: 210402043927252168.png]
#14
Espérons que ça arrives un jour...

Sinon hors sujet mais j'aime assez ta signature Wink

Peace.
#15
Déjà je pense qu'à défaut de changer le mot, il faudrait commencer par changer le déterminant.

La drogue ça n'existe pas, c'est une vue de l'esprit largement relayée par les médias et les campagnes de "prévention" auprès des plus jeunes (entre guillemets parce que c'est bien souvent désinformation et culture de la peur et de la différence qui reviennent dans ce genre de campagnes), qui sous-entendent que la drogue est en opposé direct avec l'image que la société se fait d'une habitude de vie acceptable, que la drogue mène à la destruction et que ceux qui consomment de la drogue sont des marginaux qui ne savent pas ce qu'ils font et qu'il vaut mieux éviter de côtoyer tant ils sont socialement inadaptés. En bref que la drogue, c'est mal.

Les drogues par contre, ça c'est une notion valide. Parce que dans les faits il existe un nombre important de drogues qui peuvent ne partager que peu de propriétés entre elles, outre celle d'altérer notre fonctionnement commun.
Rien qu'en changeant le déterminant ça laisse sous-entendre qu'un avis global qui s'appliquerait à l'ensemble des drogues n'est que ce qu'il est, à savoir une généralisation excessive.

En commençant à parler des drogues au lieu de parler de la drogue, ça permet consciemment ou non de faire germer chez ton interlocuteur l'idée qu'il y a différents produits sur lesquels un avis général ne suffit pas, et qu'il faudrait donc considérer chaque substance (ou au moins chaque famille/groupe de substances) individuellement pour pouvoir se forger un véritable avis dessus, au lieu de se contenter de l'image ultra simpliste, généraliste et réductrice qui a cours dans notre société actuelle. L'idée c'est de faire en sorte que ton interlocuteur remette en question de lui-même son idée initiale.

Je pense que les changements de position dans l'inconscient collectif d'une société se font par petites étapes et s'inscrivent dans la durée.
A propos de l'image communément véhiculée et socialement acceptée par la masse de la population sur les drogues, je pense que c'est d'abord à ceux qui s'intéressent de près ou de loin aux drogues de commencer à mettre en place ce changement dans leur vocabulaire. A mon sens ce serait déjà une première étape sur le chemin menant vers à un changement de la représentation que la société se fait des drogues et de ceux qui en consomment.

Perso j'ai déjà effectué ce changement quand je parle de drogues, et j'y porte d'autant plus d'attention quand j'en parle à des gens qui ne se sont jamais personnellement intéressés au sujet et qui n'ont par conséquent que l'image ultra simpliste et plus ou moins fortement ancrée selon leur propre vécu que "la drogue, c'est mal".


Edit: Moi aussi ta signature me fait bien rire Xochi' Wink
#16
Bonne idée, rien remplacer le déterminant plutôt que le mot ferait déjà beaucoup réfléchir les gens sur leur façon de penser.

Et puisque la tendance est au "padamalgame" je vois pas pourquoi on aurait pas le droit a une petite part du gâteau entant que membres marginalisés de la société pour faire entendre nos voix. :nod:
#17
Citation :En commençant à parler des drogues au lieu de parler de la drogue, ça permet consciemment ou non de faire germer chez ton interlocuteur l'idée qu'il y a différents produits sur lesquels un avis général ne suffit pas, et qu'il faudrait donc considérer chaque substance (ou au moins chaque famille/groupe de substances) individuellement pour pouvoir se forger un véritable avis dessus, au lieu de se contenter de l'image ultra simpliste, généraliste et réductrice qui a cours dans notre société actuelle.

Tout à fait, et j'aime bien le rappeler en soirée ou lors d'un apéro lorsque quelqu'un porte un jugement négatif sur la drogue en sirotant son verre d'alcool et/ou en fumant sa clope.
#18
Malienkov a écrit :
Tout à fait, et j'aime bien le rappeler en soirée ou lors d'un apéro lorsque quelqu'un porte un jugement négatif sur la drogue en sirotant son verre d'alcool et/ou en fumant sa clope.


C'est le drogué qui se fout du la gueule du toxico :roll:
#19
Nope, le drogué qui rappelle à l'autre qu'il l'est également...
#20
Malienkov a écrit :
Nope, le drogué qui rappelle à l'autre qu'il l'est également...


Je ne parlais pas de toi mais de ton ami ^^ qui porte un jugement négatif sur les psychotropes alors qu'il est mal placé pour le faire en en consommant en meme temps :')
#21
C'est clair Ano, rien que relever que personne ne dit "le médicament" relève le conditionnement des considérations populaires. Entre ce qui mérite l'attention et la précision et ce qui ne doit inspirer que du mépris et du déni. Enfin bref 100% d'accord avec toi !

Du coup, vive les drogues ! Toungeidu:

Ps: Merci les coupains, elle est pas de moi mais d'un vandal parisien qui a beaucoup d'humour ^^
[Image: 210402043927252168.png]
#22
La remarque sur les médicaments est intéressante effectivement. Je rajouterais qu'une langue comme l'anglais ne fonctionne pas comme nous, puisque "drug" désigne aussi bien les médocs que nos "drogues". De là à dire que ça amène les anglais à penser différemment je sais pas, mais ça m'a marqué quand j'ai appris ça.
#23
Flap flap flap


Topics apparemment similaires...
  La drogue est partout Sludge 436 83,914 13/09/2021 14:36
Dernier message: Bonshitsamère
  Musique sur la réalité de la drogue Rikyname 23 5,001 17/12/2020 18:39
Dernier message: KØMPRØMÆT
  Les absurdités sur la drogue blooditrouvepaslegout 2,907 380,594 09/12/2020 11:11
Dernier message: Tridimensionnel
  La drogue et les Teufs, une nouvelle mode ? DavarusCole 3 909 28/02/2020 01:02
Dernier message: Skruffy
  Trop fondus pour se battre ? HibouMechant 11 1,085 16/12/2019 17:47
Dernier message: Tridimensionnel
  étude sur la drogue, les forums et la RDR Technoplus 27 3,580 09/04/2017 13:34
Dernier message: M.Orange
  Drogue et vos futures (ou présents) enfant no_id 32 4,352 16/01/2017 21:12
Dernier message: Supervixen
  Drogue et aeroport nerull13 9 4,506 08/11/2016 15:46
Dernier message: the_seeker
  Drogue, couple et mensonge DuckNucker 26 3,883 28/01/2016 21:41
Dernier message: jackteur
  Mes résolutions 2016 (mheu nan il n est pas trop tard !!!) Zer00 0 704 22/01/2016 00:40
Dernier message: Zer00



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.