LSA - Dépucelage psychédélique
#1
Rainbow 
Salut tout le monde !

Je vais raconter ici le premier trip que j'ai fais avec le LSA, qui est mon premier trip de psychédélique.

Pour le set and setting, j'avais 16 ans, j'étais chez mes parents et j'avais passé une commande sur Azarius. Le LSA était directement conditionné en gélules avec d'autres substances, comme le Ginseng et le Kava Kava. J'en avais pris deux sortes histoire d'être sûr que ça marche. Et je n'avais pas peur de me mettre une race, pour moi un trip ce n'était que des hallucinations et j'étais bien plus forte que ça !

J'ai fini par recevoir ma commande et j'ai décidé de prendre la première boîte de gélules au complet. Puis j'ai attendu... Un peu... J'ai relu les avis en attendant et ceux-ci n'étaient pas tous positif, certains disaient que c'était de la merde, qu'il fallait bien prendre la boîte complète et que ça ne faisait pas grand chose. Dans le doute j'ai pris les deux, question de RDR quoi ! Big Grin

Au bout d'un certain moment (ça a mit longtemps à monter), j'ai commencé à me sentir mal, sentir que ça faisait vraiment quelque chose, donc j'ai quand même eu un doute quant au dosage et j'ai avalé trois morceaux de sucre dans un yaourt, car j'avais lu que le sucre faisait redescendre. Et je commençais à me sentir vraiment mal, je me suis posée sur le canapé en mode je ne bouge plus et j'attends que ça passe. J'avais déjà lu que c'était particulièrement chaud au début. Et qu'une fois le produit monté je n'aurai plus ces crampes et ces violentes nausées.

Puis à un moment donné tout s'est arrêté, j'ai été pris d'un sentiment, comme si je venais de me réveiller du long cauchemar qu'était ma vie et que j'étais enfin réveillée, consciente pour la toute première fois. Heureuse et vivante, je ressentais vraiment la vie pour la toute première fois.

En fermant les yeux c'était le feux d'artifice et les visions en tout genre pleine de symboles dont certains que je n'avais jamais vu auparavant. Je voyais des Svatiska, une tête de femme avec trois jambes qui tournait dans le sens des aiguilles d'une montre et des couleurs comme un réel feux d'artifice.

J'ai eu envie d'aller dans le jardin pour voir la nature et une fois dehors j'entendais les plantes, elles criaient, elles avaient mal, non pas physiquement mais intérieurement. C'était le cri de la nature qui souffrait des agissements de l'homme.

J'étais devenu très humble avec la nature et cette 'drogue' que je venais de prendre et je comprenais à mon tour. C'est dingue comme le changement fût instantané. Malgré le fait que je ressentais la souffrance de la nature, j'étais en extase totale, l'extase chamanique pensais-je à ce moment là ?

J'avais une lucidité nouvelle et une réflexion intense sur toutes choses, je comprenais tout, tout devenait logique et je prenais un recul immense face à moi même et face à la vie. Sans hallucinations, que dans le ressenti, l'intellect et l'instinct.

J'étais devenu mon Instinct, j'avais l'impression d'être  un nouveau né, j'étais pour la toute première fois en ce monde, libérée de mon mental d'humaine, d'adolescente. Tous ses problèmes psychologiques étaient partis avec lui. Il était mort et j'étais là maintenant. Je ne savais plus faire pleins de choses que je savais faire avant, vraiment comme un nouveau né.

Je n'étais plus dans un état hypnotique, j'étais enfin réveillée, éveillée et les mots ne peuvent d'écrire toutes les émotions que je ressentais. Je sentais l'amour spirituel, l'amour inconditionnel et infini de la vie.

Je suis retournée à l'intérieur et mon père m'a regardé et vu la tête que je faisais il m'a demandé ce que j'avais pris, je lui ai donc raconté que j'étais sous l'effet du LSA et que c'était comme du LSD. Il a dit "Aie aie aie et maintenant, tu comprends la spiritualité ?" Je lui ai dis Oui ! Je comprends.

Puis je suis retournée dehors car il était inconcevable que je reste enfermé alors que la nature et ces beautés étaient à ma portée. J'ai eu quelques visions dans le ciel de divinités Égyptiennes qui se formaient dans les nuages et je voyais des plantes en fermant les yeux, toujours avec des Svatiska et cette femme à trois jambes qui avait l'air d'être le centre de mes visions. J'ai recherché pendant des années si une tel chose existait, en vain. Puis un beau jour j'ai découvert la Trinacria ! Et c'était ça m'a vision.

S'en est suivi une longue et intense réflexion sur à peu près tout ce qui me passait par là tête. J'avais enfin les yeux ouverts et je voulais tout redécouvrir avec ce nouveau regard. J'avais aussi envie de tester de manger quelque chose dans cet état, j'ai donc été chercher un morceau de pain et une carotte.

En goûtant au morceau de pain j'ai ressenti toute la vie qu'il y avait dedans, je sentais le blé pousser au soleil dans la terre et que c'était toutes ces graines pleines de vies qui constituaient ce morceau de pain, c'était extatique et orgasmique. Rien ne peux retranscrire le plaisir que j'éprouvais à le manger, ou du moins le mâcher car je n'arrivais plus à avaler... La carotte faisait de la musique et des couleurs et sa mélodie à mesure que je la mangeais était magnifique.

Un questionnement me vient à l'esprit, maintenant que j'étais devenu lucide, je ressentais que ces plantes étaient vivantes et avaient une conscience et les graines de LSA que j'avais prise aussi. J'avais donc consommé des êtres vivants dans un but purement égoïste. Ce qui est fait est fait et je n'avais pas cette conscience à ce moment là. Mais maintenant, je l'avais donc je me suis dis qu'à partir de maintenant je ne me nourrirais plus que pour subsister et non plus pour me goinfrer. Et que je ne prendrai plus ces graines à la légère. Seulement pour nourrir mon esprit de juste ce qu'il faut pour qu'il puisse subsister. Car c'était devenu pour moi de la nourriture spirituelle. Et non une défonce ou un plaisir égoïste.

Je me suis mis à respecter toutes choses et tout individu, car je sentais l'unicité de toute forme de vie animées et inanimées. Avant cette expérience je n'arrivais pas à concevoir la mort, le fait de ne plus exister et de ne plus penser et le retour à la vie ou la vie après la mort étaient des concepts de mes parents dont je doutais, mais que je ne rejetais pas du que je n'arrivais pas à concevoir de ne plus être. Mais maintenant j'avais la certitude qu'il y avait autre chose et que nous n'étions pas là par hasard. Que c'était comme une école pour apprendre la vie.

Puis j'ai senti l'effet redescendre et je suis allée dans mon lit, c'était tard la nuit et j'ai eu d'autres visions, j'étais dans une prairie et il y avait des loups tout autour de moi et je ne pouvais pas bouger. Les loups se sont avancé vers moi et je ressentais leurs intentions bienveillantes, ils ont déchiqueté mon corps pour libérer mon esprit du matériel et j'ai pu enfin bouger et même voler avec eux en survolant la plaine.

À un moment donné j'ai du m'endormir et le lendemain je n'étais plus mon instinct, je n'étais plus humaine, j'étais morte et je venais de ressusciter en fusionnant ces deux parties qui sont devenues moi-même.

Et ça ne s'est pas arrangé par la suite, les prises de psychédélique ont façonnées ma vision de la vie, de moi-même et des autres. De ce qu'il y a après, de ce qu'il y a eu avant... J'ai toujours eu cet aspect spirituel et curatif dans mes prises de ces substances, qui pour moi sont de l'ordre du sacré.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
The following 1 user Likes Aiskhynê's post:
  • L'huitrerampante
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)