S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Frisson cerebral ?

#31
Dsl pour double post mais si j'ai bien compris le brain zap c'est en rapport avec la sérotonine.
Imaginons que ce soit cela , le brain zap, est-ce du à une trop forte dose de sérotonine ou à une trop faible dose dans le corps?

Car j'ai cru comprendre que le griffonia pouvais aider à réguler mais je ne veux pas me tromper.
#32
Je connais pas ce produit, j'ai pas le temps de faire des recherches aujourd'hui, mais je vais essayer de voir ce que je trouve ce soir et demain sur son fonctionnement etc.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#33
Personnellement ça me fait ça souvent avant de m'endormir uniquement SI j'ai fait beaucoup d'efforts physiques dans la journée et que je suis épuisé.
Cela me faisait ça aussi après l'amour, donc un rapport certain avec le "vidage" des stocks de seroto. Ou un déséquilibre quoi...

Tu es sportif peut être que tu tire trop sur la corde ? Je sais pas quel âge tu as mais passé la trentaine le corps n'encaisse plus autant qu'avant les efforts intenses.

Pour ce qui est du produit il n'est plus dans ton corps et ça me semble improbable qu'il ai modifié durablement l'équilibre biochimique de ton cerveau.

A mon avis il y a quelques chose à identifier dans ton quotidien.
#34
(12/10/2021 15:30)Mr Sandman a écrit :
Personnellement ça me fait ça souvent avant de m'endormir uniquement SI j'ai fait beaucoup d'efforts physiques dans la journée et que je suis épuisé.
Cela me faisait ça aussi après l'amour, donc un rapport certain avec le "vidage" des stocks de seroto. Ou un déséquilibre quoi...

Tu es sportif peut être que tu tire trop sur la corde ? Je sais pas quel âge tu as mais passé la trentaine le corps n'encaisse plus autant qu'avant les efforts intenses.

Pour ce qui est du produit il n'est plus dans ton corps et ça me semble improbable qu'il ai modifié durablement l'équilibre biochimique de ton cerveau.

A mon avis il y a quelques chose à identifier dans ton quotidien.


Je ne fais plus de sport depuis cette "séance".

J'ai eu ses brouiillard cerebraux le soir même de l'ingestion de ce produit. 
Le fait que celui ci soit bourré d amphétamine est pour moi la clé.

Le fait d'avoir des spasmes a l'endormissement est appelé myoclonies d'endormissement et sont communs lors qu'il sont rares. J'en suis conscient. 
Néanmoins, depuis ce jour, ils sont systématiques et surtout invalidants. Au passage du conscient/subconscient et lorsque je '"pars", j'en suis victime.

Apres la lecture de notes, forum, avis,  je suis convaincu d'être victime de brain zap.

Concernant mon mode de vie, il est sain Rien a dire la dessus et il l'a toujours été.
Je n'aura pas posté sur ce forum si cela avait duré ou si cela était anodin. 
Le je suis à bout de nerfs... 
De plus, les brouillard cérébraux sont en augmentation depuis peu et surtout on lieu en journée.
C'est comme si on me débranchais puis rebranchais un court instant avec une mini decharge dans la tete et qui parcoure ensuite mon corps.

Merci de ton retour en tout cas.

(12/10/2021 15:30)Mr Sandman a écrit :
Personnellement ça me fait ça souvent avant de m'endormir uniquement SI j'ai fait beaucoup d'efforts physiques dans la journée et que je suis épuisé.
Cela me faisait ça aussi après l'amour, donc un rapport certain avec le "vidage" des stocks de seroto. Ou un déséquilibre quoi...

Tu es sportif peut être que tu tire trop sur la corde ? Je sais pas quel âge tu as mais passé la trentaine le corps n'encaisse plus autant qu'avant les efforts intenses.

Pour ce qui est du produit il n'est plus dans ton corps et ça me semble improbable qu'il ai modifié durablement l'équilibre biochimique de ton cerveau.

A mon avis il y a quelques chose à identifier dans ton quotidien.


Je ne fais plus de sport depuis cette "séance".

J'ai eu ses brouiillard cerebraux le soir même de l'ingestion de ce produit. 
Le fait que celui ci soit bourré d amphétamine est pour moi la clé.

Le fait d'avoir des spasmes a l'endormissement est appelé myoclonies d'endormissement et sont communs lors qu'il sont rares. J'en suis conscient. 
Néanmoins, depuis ce jour, ils sont systématiques et surtout invalidants. Au passage du conscient/subconscient et lorsque je '"pars", j'en suis victime.

Apres la lecture de notes, forum, avis,  je suis convaincu d'être victime de brain zap.

Concernant mon mode de vie, il est sain Rien a dire la dessus et il l'a toujours été.
Je n'aura pas posté sur ce forum si cela avait duré ou si cela était anodin. 
Le je suis à bout de nerfs... 
De plus, les brouillard cérébraux sont en augmentation depuis peu et surtout on lieu en journée.
C'est comme si on me débranchais puis rebranchais un court instant avec une mini decharge dans la tete et qui parcoure ensuite mon corps.

Merci de ton retour en tout cas.
#35
Ah un stimulant retiré du marché, ça ne dit rien de bon ouaip ^^"
C'est pas une amphétamine d'ailleurs si jamais, chimiquement c'est pas comparable. Mais intéressant comme classe chimique, je ne connaissais pas. Ça semble provoquer des sacrées descentes par contre de ce que j'ai pu lire.
 Self-made chemist 
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
Free will is a lie.
#36
(12/10/2021 16:12)Totorul a écrit :
De plus, les brouillard cérébraux sont en augmentation depuis peu et surtout on lieu en journée.
C'est comme si on me débranchais puis rebranchais un court instant avec une mini decharge dans la tete et qui parcoure ensuite mon corps.

Merci de ton retour en tout cas.


Si c'est très fréquent il y a effectivement un problème. Mais ça peut être une multitude de chose allant de bénin à nécessitant un tour chez ton médecin.

Ca peut être somatique (même si les gens n'aiment pas entendre ça ^^), ou même récemment une connaissance avait ce genre de symptômes et elle avait enfait la Covid.

J'ai déjà eu ce genre de symptômes plusieurs fois par jours mais pour le coup moi c'était mon mode de vie qui occasionnait ça.

Bref c'est difficile de savoir précisément, je te suggèrerais d'aller voir ton médecin.
#37
(13/10/2021 15:24)Mr Sandman a écrit :
(12/10/2021 16:12)Totorul a écrit :
De plus, les brouillard cérébraux sont en augmentation depuis peu et surtout on lieu en journée.
C'est comme si on me débranchais puis rebranchais un court instant avec une mini decharge dans la tete et qui parcoure ensuite mon corps.

Merci de ton retour en tout cas.


Si c'est très fréquent il y a effectivement un problème. Mais ça peut être une multitude de chose allant de bénin à nécessitant un tour chez ton médecin.

Ca peut être somatique (même si les gens n'aiment pas entendre ça ^^), ou même récemment une connaissance avait ce genre de symptômes et elle avait enfait la Covid.

J'ai déjà eu ce genre de symptômes plusieurs fois par jours mais pour le coup moi c'était mon mode de vie qui occasionnait ça.


Bref c'est difficile de savoir précisément, je te suggèrerais d'aller voir ton médecin.



Merci de ton retour.
Je suis actuellement suivi par un neurologue, IRM , ponction, et tous les examens effectues n'ont rien donnés.
A mon cela , l'excès de sérotonine dans le corps avec l absorption du produit et un effort sportif intense a chamboule mon système nerveux tel que ferai un anti-depresseur + drogue = syndrome.


Cordialement
#38
Je pense qu'il ne faut exclure aucunes pistes, y compris psychologiques.

Le cerveau est un organe étonnant de résilience et de ressource et je doute qu'une prise de produit stimulant suffise à dérégler indéfiniment le système nerveux.
Ce que je dis n'est pas anodin, j'ai vu dans mon précèdent boulot à l'hôpital tellement de personnes développer des symptômes étranges simplement par auto-suggestion ou par le stress et la fatigue induite par ces même symptômes (le cercle vicieux). Je sais que ça parait difficile à croire ou absurde quand on subit mais c'est souvent le cas. Même pour des gens ayant un mode de vie sain.

Mais peut être que je me trompe. Ou peut être que le problème se résoudra de lui même avec le temps... J'espère en tout cas que tu trouveras la solution à ton problème

Bon courage.
#39
Citation :Merci de ton retour.

Je suis actuellement suivi par un neurologue, IRM , ponction, et tous les examens effectues n'ont rien donnés.

Ça me semble peu crédible qu'une seule prise ait suffit à te causer mécaniquement des brainzap croissants pendant plusieurs mois, par contre que ça t'en ait déclenché quelque fois et que le stress (qui n'est pas forcément ressenti psychologiquement) perpétue le problème et l'amplifie, ça me semble possible. 
C'est peut-être un peu comme les HPPD ou les dépersonnalisations suite à un abus : plus t'y penses plus ça fait mal. C'est d'ailleurs le cas de beaucoup de troubles (comme le syndrome des jambes sans repos, dont je souffre, et les acouphènes).
Attention, on n'est pas en train de dire : c'est dans ta tête et barre-toi. Le problème est sérieux. Mais dénouer les causes peut donner des pistes.
Par exemple, est-ce que les personnes qui te suivent ont essayé de te donner des produits calmants pour aider l'endormissement ?
Ou encore, as-tu essayé d'écouter des émissions de radio pour t'endormir, afin de te concentrer sur autre chose ?
Dans l'hypothèse où ce trouble serait favorisé par le stress, ça pourrait participer à le résorber.

Le griffonia, perso j'éviterais. D'abord, on sait pas précisément ce qui cause les brainzap, quel est le mécanisme derrière. Ensuite, même si on pouvait identifier que c'est en lien avec une carence de sérotonine, la chimie du cerveau c'est rarement aussi simple que A + B = C. Même les personnes qui en subissent à cause d'un sevrage de médicament psychiatrique (donc médicalement bien encadrées) ne se voient pas proposer de solution aujourd'hui. Tout ça pour dire que j'aurais peur de faire pire que mieux.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#40
Juste pour dire, à l'époque de mes 19 ans à mes 24 ans, il y avait très peu de week ends sans MDMA. Je sortais genre 50 semaines/52 pendant 4 bonnes années.

S'est résulté des brainzap terribles, je n'allais pas non plus avec le dos de la cuillère niveau dosages de MDMA (exstasys notamment, à l'époque la MD en pochon était rare).

J'ai eu des brainzaps quotidiens pendant quelques années ensuite (genre 5 ans quand même), et petit à petit ça s'est résorbé. Et maintenant, c'est à dire 15 ans plus tard, je n'ai PLUS DU TOUT de brainzap.

Et pourtant, c'était pas des "petits" brainzap, j'avais parfois l'impression d'avoir mis les doigts dans du 220v parfois...

Malgré ça, mon cerveau s'est "réparé".

Pour dédramatiser le bazar...

Mais c'est long pour ne plus en avoir du tout....




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.