S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Frisson cerebral ?

#1
Salut à tous,

J'ai une question ^^

Presque à chaque prise de XTC, surtout si la qualité y est, plusieurs chose se passent...

J'ai parfois la vue qui tremble tres rapidement pendant quelques secondes mais surtout j'ai comme des frissons intenses qui parcourent le cerveau, un peu comme un décharge electrique.

Il y a quelques temps j'étais sous antidépresseurs et sous temestat, ces médicaments avaient comme effet secondaire bizarroide ces même frissons dans le cerveau.

Le soucis c'est que, avant ces medocs de merde, ça ne m'arrivait qu'en montée de XTC, maintenant c'est tout les jours et pourtant j'ai arreté les medocs il y a plus d'un an.

Bon c'est pas forcément chiant, mais bon ça ne doit pas etre normal non plus. De plus je soupçonne ce phénomène d'etre lié aux acouphènes (un peu comme si l'acouphène se tendait jusqu'à casser et que le claquage donnait cette décharge).

Je sais mon explication est un peu foireuse mais je ne vois pas trop comment l'expliquer autrement.

Vous avez déjà entendu parler de quelques chose du genre?
l'esprit est comme un parachute, il ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert.....
#2
XTC ? Tu parle bien de concommation d'ecstasy ? Dans se cas c'est complétement normal qu'en pleine montée t'es yeux tremblent, c'est les premiers symptômes avec les sensations corporelles et la mâchoire qui part en vrille..
Aco une lichette ?
#3
Oclock a écrit :
XTC ? Tu parle bien de concommation d'ecstasy ? Dans se cas c'est complétement normal qu'en pleine montée t'es yeux tremblent, c'est les premiers symptômes avec les sensations corporelles et la mâchoire qui part en vrille..


oui je sais ça, j'en ai déjà bouffé des dizaines ^^

c'est surtout le phénomène "décharge electrique" qui est devenu quotidien depuis qu'ai pris ces medocs dont je parle et qui semble lié à mes acouphènes Wink
l'esprit est comme un parachute, il ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert.....
#4
Alors si je comprend bien, quotidiennement, tu te tape des "décharges" dans le cerveau comparable a une montée d' ecsta.. J'me trompe pas hein ?
Et donc tu penses que c’est ton traitement médical. ça ne serait pas plus raisonnable de continuer ton traitement et d'essayer de faire une pause avec les ecsta plutôt ?
Aco une lichette ?
#5
Ecstasy + certains antidépresseurs = syndrôme sérotoninergique (pouvant se manifester par ces désagréables impressions que les anglophones appelent "brain zaps"). Pas le temps d'expliquer mieux, mais regarde déjà là: SSRI discontinuation syndrome - Wikipedia, the free encyclopedia
#6
Oclock a écrit :
Alors si je comprend bien, quotidiennement, tu te tape des "décharges" dans le cerveau comparable a une montée d' ecsta.. J'me trompe pas hein ?
Et donc tu penses que c’est ton traitement médical. ça ne serait pas plus raisonnable de continuer ton traitement et d'essayer de faire une pause avec les ecsta plutôt ?


t'as pas bien lu le premier message ^^:

Citation :Le soucis c'est que, avant ces medocs de merde, ça ne m'arrivait qu'en montée de XTC, maintenant c'est tout les jours et pourtant j'ai arreté les medocs il y a plus d'un an.

j'ai arreté les medocs il y a plus d'un an et la dernière fois que j'ai pris de l'ecsta c'etait il y a 2 ans (excepté le week end dernier).

Ce phénomène de décharge dans le cerveau est devenu presque quotidien depuis le debut du traitement aux medocs.

Donc c'est bien la prise de medocs (sertraline puis effexor, lormetazepam, serenase... entre autres) qui a déclenché le bazar.

Et ce phénomène est resté bien que j'ai arreté les medocs il y a un an et sans pour autant prendre de l'xtc .

c'est plus clair ? Wink
l'esprit est comme un parachute, il ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert.....
#7
schtroumpfette a écrit :
Ecstasy + certains antidépresseurs = syndrôme sérotoninergique (pouvant se manifester par ces désagréables impressions que les anglophones appelent "brain zaps"). Pas le temps d'expliquer mieux, mais regarde déjà là: SSRI discontinuation syndrome - Wikipedia, the free encyclopedia


meme si les deux ne sont pas pris en même temps? je veux dire que durant mon traitement, je n'ai pris aucune drogue (à part la beuh), pas de xtc, pas de lsd, pas de champis......

EDIT : merci schtroumpfette, dans le lien que tu as donné, il y a les médocs en cause et les deux que j'ai pris s'y trouvent.... un début de piste...
l'esprit est comme un parachute, il ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert.....
#8
Ca m'est arrivé pas mal de fois, en général ces brain zaps arrivent pile au moment où mon cerveau commence à assimiler le fait qu'il va s'endormir (gros relâchement et là => brain zap)....

Au point où je savais avec exactitude qu'après ce phénomène j'allais être endormi dans moins de 5 minutes. C'était lors de ma plus grosse période MDMA (500mg/semaine au moins) et je ne prenais pas d'autres médicaments, à part de l'Atarax, et je ne pense pas que ce soit lié en raison du faible potentiel de ce médicament.

Je dirais plutôt que c'est lié à un abus de MD, et qu'il faut que tu fasses une pause visant à espacer tes prises un peu plus. Je suis passé à une fois par mois depuis, et non seulement j'en profite beaucoup plus lors du trip et je n'ai plus les brain zaps, les frissons dans les membres toute la semaine, la déprime du mardi, etc...
#9
C'est clair que la déprime du mardi c'est bien le truc qui te fait ralentir vite fais bien fait je trouve. Je suis dans le même cas que toi Mr Crusta, MD toutes les semaines pendant presqu'un an, et ben la dépression ça s'immisce tranquille au début mais tu finis vite par te demander pourquoi tu ne t'es toujours pas pendu, et pas que le mardi.

Alors pour ceux à qui c'est toujours pas arrivé, qui peuvent se faire des sessions tout les weekend sans retour de bâton, vous ne payez rien pour attendre. Pour tout ceux qui disent que depuis qu'ils prennent de la MD et non des xeus, y a plus de redescente, vous ne payez rien pour attendre. Surtout si vous avez des petites tendances tristounettes comme moi. C'est quand même violent c'taffaire.
#10
J'ai lu un petit peu le lien de Schtroumpfette, suite à ce topic.
Bon, ben apparemment c'est ce qu'il se passe quand je loupe une prise de venlafaxine.
J'en parlais dans un fil que j'ai crée.
Maintenant il faudrait que je me renseigne sur l'inverse, c'est à dire quand je double ma prise sans faire attention et que j'ai des décharges qui me parcours le cerveau, les muscles ... accompagné de crises d'angoisses qui donneraient l'impression que les poumons veulent sortir de ma cage thoracique et d'idées plus dégueulasses les unes que les autres (suicidaires notamment).
Ca m'est arrivé quelques fois en 10 ans de prendre 350mg de venlafaxine au lieu des 175mg de mon traitement ... c'était pas chouette.

Ce serait ça que vous appelez "syndrome sérotoninergique" ?

Du genre, Venlafaxine = IRSS, donc x2 = capteurs seroto tellement inhibés qu'il y aurait un afflut trop conséquent de seroto de mon cerveau suite à cette double prise ?

Edit : oui c'est ça.
#11
Mr Crusta a écrit :
Je dirais plutôt que c'est lié à un abus de MD, et qu'il faut que tu fasses une pause visant à espacer tes prises un peu plus.


sauf que sur les 8 dernière années je n'ai pris que 3 fois de la md.... et ces rares prises n'ont jamais été en même temps que mon traitement....

Citation :Liam[INDENT]Re: Frisson cerebral ?
J'ai lu un petit peu le lien de Schtroumpfette, suite à ce topic.
Bon, ben apparemment c'est ce qu'il se passe quand je loupe une prise de venlafaxine.
J'en parlais dans un fil que j'ai crée.
Maintenant il faudrait que je me renseigne sur l'inverse, c'est à dire quand je double ma prise sans faire attention et que j'ai des décharges qui me parcours le cerveau, les muscles ... accompagné de crises d'angoisses qui donneraient l'impression que les poumons veulent sortir de ma cage thoracique et d'idées plus dégueulasses les unes que les autres (suicidaires notamment).
Ca m'est arrivé quelques fois en 10 ans de prendre 350mg de venlafaxine au lieu des 175mg de mon traitement ... c'était pas chouette.

Ce serait ça que vous appelez "syndrome sérotoninergique" ?

Du genre, Venlafaxine = IRSS, donc x2 = capteurs seroto tellement inhibés qu'il y aurait un afflut trop conséquent de seroto de mon cerveau suite à cette double prise ?

Edit : oui c'est ça. [/INDENT]

ah ben effectivement Liam, ça correspond bien à ce qui m'est arrivé.

J'étais sous sertraline, serenase, lormetazepam, puis on a changé en venlafaxine (effexor), serenase, xanax et lormétazepam.

La première fois que j'ai pris de la venlafaxine (avec du serenase), je me suis retrouvé presque comme en montée d'XTC, pas de coté emphatique ou euphorique, j'étais juste tres enervé et "dopé" (tremblements, impression d'avoir une centrale nucléaire à la place du coeur).... J'ai donc arreter brutalement, sans ménagement la totalité de mon traitement. les "brain zap" sont apparus dès le tout debut du traitement, mais lorsque j'ai arreté, ils ont malheuresement persistés et là ça fait déjà plus d'un an que ça dure.

J'ai remarqué aussi que ces brain zap sont liés (on dirait en tout cas) à mes acouphènes. (voir le premier post).

Est-ce que je suis définitivement foutu au niveau sérotonine ?

merci pour vos réponses,

bld01
l'esprit est comme un parachute, il ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert.....
#12
Déjà eu ça à cause de la MD (et même LSD), je suis content de savoir que c'est pas qu'à moi que ça arrive. Parce que avoir l'impression d'une ampoule qui grille au milieu du cerveau, c'est franchement inquiétant.
#13
Je pense que tu fais du brain-zapping, ça m'est déjà arrivé après avoir consommé pas mal de méphédrone (pharmaco assez semblable à la MD) et ça a été beaucoup relaté par la presse anglaise comme étant un effet secondaire fréquent de la meph (bon après est-ce une source sûre ?).

edit : j'ai été mégé grillé, ça m'apprendra à pas lire les sujets en entier.
Quel boulet...
=>Not For Human<=

On ne peut être fier que de ce qu'on a choisi

#14
5tr4t0 a écrit :
Je pense que tu fais du brain-zapping, ça m'est déjà arrivé après avoir consommé pas mal de méphédrone (pharmaco assez semblable à la MD) et ça a été beaucoup relaté par la presse anglaise comme étant un effet secondaire fréquent de la meph (bon après est-ce une source sûre ?).

edit : j'ai été mégé grillé, ça m'apprendra à pas lire les sujets en entier.
Quel boulet...


houhou le boulet ^^ Wink (pas de soucis)

Jamais pris de meph de ma vie Wink Dans mon cas c'est la prise d'antidépresseurs (venlafaxine et probablement sertraline) qui a déclenché tout ce bordel.

Et ça persiste, hier encore ça m'est arrivé .... à mon avis mon cerveau est cuit, va falloir le jeter..... Non mais c'est quand même stressant par moments de sentir cette "décharge". Je suppose qu'il n'y a rien à faire?
l'esprit est comme un parachute, il ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert.....
#15
Je pense que c'est brain zap. J'en fais systématiquement dans les jours qui suivent une prise de MD. C'est assez désagréable... Mais je ne sais toujours pas s'il y'a un moyen de les contrer. Cela m'arrive quand j'ai tendance à tourner la tête sur le coté droit et à regarder derrière moi (pourquoi le droit et pas le gauche je ne sais toujours pas).
#16
Citation :c'est surtout le phénomène "décharge electrique" qui est devenu quotidien depuis qu'ai pris ces medocs

Bienvenue dans le monde fabuleux de la psychiatrie. Ils ne savent pas vraiment mieux ce qu'il font que nous avec nos drogues. Moi les brain zaps ont duré facilement 3 mois après la fin des antidepresseurs. Des cas permanent ne m'étonnerai même pas. Ca aurai pu être pire, t'aurai pu te choper une dysfonction sexuelle permanente, une dépersonnalisation permanente, des problèmes visuels permanent...
#17
Bonsoir à tous!

Je me permets de vous rejoindre sur ce forum pour poser une question au sujet des effets de manque.

Je suis sous Efexor 150 mg que je prends régulièrement tous les soirs, il est très rare que j'oublie. Quand ça m'arrive, je ressens dès le lendemain vers 16h les effets de manque: picotements et désorientation très brève, et ce que je crois être ce "brain zap".
Depuis quelques jours, malgré ma prise quotidienne, je ressens cette brève désorientation en fin de journée.

Une idée de la cause de ce symptôme? A part l'Efexor que je prends depuis quelques années (3 ans peut-être?) et L-Thyroxine 50 µg (pour hypothyroïdie), je ne prends rien... Parfois un AINS (Tilcotil).

Merci d'avance pour votre avis Wink
#18
Après une petite recherche sur Wiki, j'suis tombé sur ça:

Venlafaxine - Wikipédia

Pas mal des effets que tu cites y sont répertoriés. Je te conseille d'en parler à la personne qui t'as prescrit ce médicament.
"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

RedwaR @irc!

#19
Merci de ta réponse Toungerayer:

Je crois que je me tape pas mal d'effets secondaires en fait: apathie, fatigue, acouphènes, actions impulsives, augmentation (modérée quand même) de la pression sanguine, brain zaps... Et allez savoir si d'autres ES de la liste ne sont pas présents mais dont l'impact ne me paraît pas évident... Comme les pertes de mémoire, j'ai bien l'impression que ça m'arrive souvent, comme les maux de tête...

J'ai essayé d'autres anti-dépresseurs comme le Cymbalta (qui m'a fait prendre du poids), le Prothiaden (en combinaison avec l'Efexor -aucun effet), le Sipralexa (effet moyen)... Je vais pas tous les essayer quand même?!

Est-ce que vous croyez que ça vaut la peine que j'aille voir un neurologue? C'est mon médecin traitant qui m'a prescrit l'AD au départ.

Merci!
#20
Non ça ne vaut pas la peine d'aller chez un neurologue, ce qui vaudrait la peine c'est de ne plus prendre de médoc...ou alors juste de l'aspirine, l'effet placebo ça évite de se coltiner toute une gamme d'effets indésirables.
#21
Je me permet ce petit coup de pelle car je voulais savoir si quelqu'un a entendu parler de Brain zap causé par du 2 cb fly ? c'est à dire sans avoir pris d'AD ni MD ?
Les brain zap sont un peu flippants et je trouve pas trop d'info a part que c'est un symptôme d'un syndrome serotoninergique. Mais quand quelqu'un ne consomme "que" de la weed, du 1p, eth lad, 2 cb fly et champote (pas tout en meme temps bien sur et de facon plutot raisonnable :1 ou 2 trip/mois depuis quelques mois et sinon bonne hygiène de vie en général)
Qu'est-ce qui peut causer ce symptôme ? Il est apparu la première fois en fin de 2 cb fly (15mg) au moment de s'endormir (ca semble fréquent pour ceux qui en ont) c'est pourquoi je l'accuse lui mais je n'arrive à trouver d'info.
merci d'avance pour vos avis
#22
Nop le brain zap n'est pas un symptôme du syndrome seroto.

Ya pas beaucoup de documentations sur les effets neurotoxiques du 2cb fly, mais elle influe sur les récepteurs seroto donc un brain zap peut être lié à ta conso.
Si ca ne dure pas plusieurs jours de suite pas de soucis a se faire.
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#23
ok, merci

Ca ne m'était jamais arrivé avant, c'est assez surprenant et surtout pas agréable en plus d'avoir l'impression de se griller des neurones par trouzaine à chaque fois.

Ca n'a pas duré mais c'est aussi arriver la nuit sans raison (prod) ou lors d'une fin de champis ou de 1p par exemple, du coup ça me saoule car ca gache un peu les trips d'appréhender leurs arrivées.
#24
Ça n'a aucune valeur scientifique, je ne suis pas médecin, mais le mieux quand on subit ce type de symptôme c'est de faire une pose sur ses conso, surtout qu'apparemment c'est vraiment du récréatif pour toi.
Enfin personne n'a vraiment le droit de t'interdire de taper des hallucinogènes, mais perso à ta place je ferais un break de plusieurs semaines et veillerais à avoir une bonne alimentation, une bonne hygiène de vie en générale pendant ce break.

Bon courage.

Et puis si vraiment ta des brain zap régulier même hors conso, n’hésite pas à voir un médecin.
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#25
oui t'es la voie de la sagesse, mais pour les vacances c'est plutot l'inverse qui est prévu, sauf si ca revient trop, on verra.

J'ai une plutot bonne hygiène de vie, pas trop de viande, pas trop de sel, du bio autant que possible, jamais de sucre raffiné, jamais de bouffe industrielle, mais surement pas assez de sommeil et de sport, je bosse beaucoup aussi ce qui limite grandement et c'est tant mieux, j'essaie d'avoir un bon équilibre entre vie normale et vie "annexe".
#26
J'ai eu des brain zap lorsque j'ai switché du flunitrazépam à l'alprazolam (violent le changement). J'ai eu ça de façon aléatoire, conso ou non, pendant 10/15 jours, avec aussi des vertiges.
Puis tout est revenu à la norme.
[h=1][/h]
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#27
(21/07/2016 15:36)Guigz a écrit :
J'ai eu des brain zap lorsque j'ai switché du flunitrazépam à l'alprazolam (violent le changement). J'ai eu ça de façon aléatoire, conso ou non, pendant 10/15 jours, avec aussi des vertiges.
Puis tout est revenu à la norme.
[h=1][/h]


Bonjour à tous ,

Je relance le sujet car je suis à bout.

Il y a 5 mois j'ai consommé un produit de la famille de la metanphetamine. C'était un produit boostant pour le sport interdit.
Après avoir consommé ce produit j'ai effectué une séance de sport très intense.
Depuis ce jour je subis des spasmes involontaire a l'endormissement ainsi que des frisson cérébraux 
Je suis persuadé être victime de brain zap.
Tout colle.

J'ai déjà consomme de la drogue (3x dans ma vie).

Mais le fait d'avoir consomme MD + sport ( donc relâchement dans le corps d une substance chimique) qui pourrait s'apparenter a un anti dépresseur ont fait un cocktail dans ma tête qui font que je suis atteint de tous les symptômes

Systématiquement quand je pars en sommeil : spasmes ou décharge dans la tête avec sursaut de conscience, frisson , tremblement et sueur froide.

Quand je vois les commentaires je vois que nombre d'entre vous cela a durer peu de temps. Moi cela fait 5 mois.

Avez vous des pistes à me conseiller ?

Merci de m avoir lu.
#28
ça me fait penser à un problème plutôt physique obscur et profond qui se répercute au mental... Tu dis toi-même que tu as fais une session sportive inhabituelle à cause du boostage... Mais est ce que toutes les parts de ton corps étaient prêtes et en condition?? C'est comme mettre de la nitro dans le carburant puis les freins sont inappropriés et insuffisants du coup... ou des morceaux de carrosserie volent en l'air à cause de la vitesse...

Moi j'ai eu ça avec le vélo. J'ai réussi des performances mais après deux ou trois jours j'ai commencé à être mal... Mais alors là vraiment mal. Comme un malaise profond qui provient de l'intérieur et se répercute au mental... En fait sans le savoir je m'étais luxé quelque chose dans l'abdomen. En temps normal cela ne se ressent pas. Cela vient notamment pendant le repos. J'ai dû mettre un temps pour faire le lien entre mon effort sportif et l'angoisse qui en a résulté.

Aujourd'hui je suis un homme averti en la matière et je tenais à partager mon expérience. Pour toi je ne sais pas ce que tu as mais essaies tjs de voir la piste que j'ai donnée... On ne sait jamais.

Si tu as d'autres conseils plus psycho ou pistes prods alors vois aussi de ce côté là.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#29
Salut, tu peux préciser le prod que tu as pris, de la MDMA ? Quels étaient les dosages ?
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#30
(11/10/2021 21:55)amicale_du_pc a écrit :
ça me fait penser à un problème plutôt physique obscur et profond qui se répercute au mental... Tu dis toi-même que tu as fais une session sportive inhabituelle à cause du boostage... Mais est ce que toutes les parts de ton corps étaient prêtes et en condition?? C'est comme mettre de la nitro dans le carburant puis les freins sont inappropriés et insuffisants du coup... ou des morceaux de carrosserie volent en l'air à cause de la vitesse...

Moi j'ai eu ça avec le vélo. J'ai réussi des performances mais après deux ou trois jours j'ai commencé à être mal... Mais alors là vraiment mal. Comme un malaise profond qui provient de l'intérieur et se répercute au mental... En fait sans le savoir je m'étais luxé quelque chose dans l'abdomen. En temps normal cela ne se ressent pas. Cela vient notamment pendant le repos.  J'ai dû mettre un temps pour faire le lien entre mon effort sportif et l'angoisse qui en a résulté.

Aujourd'hui je suis un homme averti en la matière et je tenais à partager mon expérience. Pour toi je ne sais pas ce que tu as mais essaies tjs de voir la piste que j'ai donnée... On ne sait jamais.

Si tu as d'autres conseils plus psycho ou pistes prods alors vois aussi de ce côté là.


Merci de ton retour.
J'ai effectué tout un tas d'examen rien d'anormal physiquement. Rien de casse , rien de luxe.
Moi ce n'est pas de l'angoisse car je suis self contrôle.
La neurologue qui le suis m'a fait tout un tas d'examen. Ras.
Je viens de découvrir le forum car nous je n'avais pas exploré cette piste mais tout semble clair désormais.

(11/10/2021 22:28)Cookies a écrit :
Salut, tu peux préciser le prod que tu as pris, de la MDMA ? Quels étaient les dosages ?


Le produit que j'ai pris était du jack 3d 1,3 dimethylamylamine.
J'ai prié 2 scoop je crois.
Je précise que je n'avais jamais pris ce genre de chose , que je suis plutôt fin et très recepti aux produits

J'ai fais pas mal de recherches et effectivement j'ai lu sur un pdf très bien explique que prise d amphet ou associé avec sport intense avec sudation et manque d'hydratation peut provoquer ce symptôme de syndrome serotoninergique ( ou apparent).

Car amphet (sérotonine ) + sport ( dopanine) equivalent à antidépresseurs = explosions ( en gros).


Ne voyez pas que je suis à tout prix sans cette hypothèse mais après avoir fait tous les examens possible et inimaginable ses derniers mois et après voir parcouru de nombreux forum et en lisans les retour , c'est exactement ce que j'ai comme symptôme.




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.