S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Fiche] Tout sur le LSD

#31
C'est toujours intéressant. L'idéal c'est surtout que ce soit bien documenté/sourcé pour ceux qui veulent approfondir.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#32
Mouais Stylo, je vois pas trop l'intérêt de telles informations sans source...
Surtout que à mon avis, ca dépend de la sensibilité de chacun... Quand je vois où je pars avec 150 mcs... ^^.

Et puis le mec qui est parti en Thailande et qui a taper 6000 mcs... j'sais pas, c'est juste foireux comme phrase Happywide.

J'ai déja frolé les 500 mcs (je dis frolé car j'ai pris 3 cartons apparemment dosés à 200, mais ca reste des paroles), et j'étais dans un tel état qu'il n'est pas possible pour moi de faire une synthèse de ce que j'ai vécu, de "comment j'ai pris cher"...

Le LSD, je pense que c'est intéressant, à l'inverse des RCs, de forger sa sensibilité par soi même.
Car un buvard même de 150mcs peut t'envoyer tellement loin selon tellement de facteurs... Dont celui "magie" je pense.
To see a world in a grain of sand,
And a heaven in a wild flower,
Hold infinity in the palm of your hand,
And eternity in an hour.
#33
C'est vrai, d'ailleurs avec 110 ug, je suis parti ultra loin là où toutes les tentatives précédentes s'étaient soldées soit par un échec total, soit par une semi réussite.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#34
Stylo 2.0 a écrit :
En clair, on ne sait pas bien ce qu'il se passe au-delà de 500 µg, et je pense que c'est parce qu'une augmentation des effets n'est plus possible une fois que l'ego a disparu.



Moi c'est surtout ça qui me gène perso. Ca m'étonnerai que 500ug soit la dose de référence pour dissoudre son égo... En clair, tout le monde ne perd pas son égo à la même dose...

Et concernant la saturation c'est pareil, il existe surement un point où plus de LSD ne sert à rien, mais ce point doit varier selon les gens, leurs tolérance, leur corpulence...
Jack. Jack my Body.
#35
Faut voir si ce que tu écris Stylo n'est que ton avis personnel ou si c'est une synthèse de données que tu recoupes via des sources sure. Et pas les paroles d'un gars que tu as rencontré en arabie saoudite qui circulait à dos de chameau et t'as raconté avoir pris x.mcg de LSD dans une teuf transcendentale avec des moines bouddhistes en Antarctiques.

Après concernant la lisibilité du premier post qui se veut être une fiche informative quant aux effets du LSD, j'ai peur que ça ne vienne alourdir la lecture et perdre l'usager lambda dans des informations certes intéressantes mais pas primordiales. Je préfèrerai que tu écrives ça dans une réponse au thread, et qu'éventuellement on redirige ensuite vers ton post avec un lien dans le premier écrit.

Je ne sais pas si j'ai été assez claire. Mais merci de ta participation malgré tout.Toute contribution est de toute manière très intéressante.
Bonjour nouveaux inscrits !

Merci d'être venu grandir notre communauté, pour votre bonne intégration merci d'aller lire les règles !
Par la suite, allez poster un petit (ou grand) message de présentation . Smile

A LIRE : MDMA , LSD , SALVIA , DMT , CANNA , CHAMPIS , LSA , OPIACES/OPIOIDES , AMPHETAMINES , RC's !


Hatsu. :ninja:
#36
Yop, pour la dose de saturation j'ai fait quelques recherches, apparemment certains ressentent des différences entre 500 µg et 900 µg. Je crois surtout que c'est des furieux. Sinon, j'ai trouvé plusieurs infos contradictoires sur le seuil de la dose de saturation. Certains disent 900µg, d'autres 1200 µg... évidemment, ça dépend de chacun et de toutes façon vu le bordel que c'est dès qu'on dépasse 200-300 µg (et moins pour certains)... cette question de dose de saturation est loin d'être résolue. La seule info dont je sois sûr, c'est quand dans un cadre thérapeutique, Grof est sûr de n'avoir jamais besoin de doses qui dépassent 500 µg.

Concernant les effets psychologiques, par contre, je me suis éclaté à rédiger ça. Vous dites ce que vous en pensez.



Effets psychologiques du LSD

Il est très difficile de décrire les effets psychologiques du LSD, sachant qu'ils diffèrent à chaque fois, et selon la personne. Cependant, on peut donner quelques points de repères. Pour un même set & setting, les effets du LSD augmente avec la dose à peu près selon cet ordre :

La concentration est modifiée. En temps normal, on est capable de penser à plusieurs choses à la fois : l'écran d'ordinateur que je lis, l'heure qu'il est, ce que j'ai à faire plus tard, me souvenir de ce que j'ai mangé parce que j'ai le goût dans bouche. L'un des premiers effets du LSD est d'agir sur la pensée, qui se consacre entièrement à chaque chose : si je regarde l'écran d'ordinateur, je me consacre tout entier à ça. Toute la concentration s'y dirige, et je ne pense plus à ce que j'ai à faire plus tard, à ce que j'ai mangé. Je regarde l'écran de l'ordinateur, et je le regarde totalement. Et si je repense à ce que j'ai mangé, j'arrête de regarder l'ordi, parce que toute ma conscience est concentrée sur mon souvenir. Cette modification de la concentration fait qu'on peut passer des heures à admirer les nuages, sous LSD, parce qu'on ne pense à rien d'autres, et que c'est beau les nuages. (Ceci dit on peut passer des heures à regarder les nuages sans LSD, c'est très bien aussi).

Les boucles de pensée. À force d'orienter toute sa concentration sur une chose à la fois, chaque pensée qui vient se connecter à cette chose bénéficie de la même concentration. Un nuage, c'est constitué d'eau, n'est-ce pas ? Et on pense à l'eau, pleine concentration. La pluie, c'est l'eau des nuages qui qui tombe sur la terre. Et cette eau se transforme en rivières et en fleuves, et va vers l'océan. Et cette eau, par évaporation, remonte dans l'atmosphère, parce que le soleil brille dessus. Donc, le soleil fait monter la vie. Pleine concentration sur le soleil. Du coup, c'est le soleil qui fait qu'il y a des nuages. Pleine concentration sur les nuages. C'est beau, un nuage.
À mesure qu'on fait le tour d'une boucle, l'esprit sous LSD est capable de se concentrer non seulement sur les idées, mais aussi sur les relations entre les idées. On devient ainsi capable de visualiser la boucle de pensée, de la conceptualiser : "Ah, c'est ainsi que je pense".

La porosité des frontières entre intérieur et extérieur. Le LSD a la vertu de renre poreuses les barrières psychologiques entre soi et le monde. Le monde est vu comme une projection de la psyché de l'individu. Ça veut dire que si on est de bonne humeur, on voit les choses en roses, on remarque ce qui va bien dans ce qui nous entoure. Et si on est de mauvaise humeur, on s'aperçoit de tout ce qui ne va pas. C'est un fonctionnement ordinaire qui est dramatiquement exagéré par le LSD.

La posorité entre les sens. La fameuse synesthésie. On se met à voir la musique, à sentir le goût des couleurs... C'est un mélange de tous les canaux sensoriels. Un peu comme si on avait des fils dans le crâne et qu'on opérait un court-circuit de plus en plus important à mesure que la dose augmente.

Les visuels yeux ouverts. Les choses du monde prennent vie. Les murs respirent, les tableaux s'animent, l'herbe pousse. Souvent, les visuels yeux ouverts correspondent à une projection de l'intérieur de la psyché sur le monde extérieur. Si je me sens me renaître par l'expérience, les murs de ma chambres apparaîtront comme une enveloppe vivante et protectrice, bienfaisante. Si je fais une mini-crise de claustrophobie, les murs sembleront ternes, oppressants, semblant se refermer sur moi. Des images peuvent apparaître de nulle part, en se superposant avec le monde extérieur.
Si on pousse la dose, les visuels yeux ouverts deviennent un caléidoscope indescriptible, foisonnant, riche, étourdissant. Tout se multiplie, s'entrechoque, bouge.

Les visuels yeux fermés. Yeux fermés, les visuels qu'on observe sont, dit le plus simplement, une illustration vivante de la pensée. C'est comme regarder un film qui montre ce qu'on pense. Donc, on pense à ce qu'on pense. Et ça boucle, et ça boucle, et ça part loin.

L'expérience extrême. Elle a lieu d'ordinaire à des doses fortes (plus de 400µg). C'est quand un ou plusieurs de ces effets atteignent leur maximum jusqu'à ne plus pouvoir aller plus loin. Le moi psychologique, qui faisait la distinction entre la perception et la pensée, entre l'intérieur et l'extérieur, a disparu. Il n'y a plus de limites entre ce qu'on pense et ce qu'on voit, entre l'intérieur et l'extérieur. Cette expérience est extrêmement marquante, et peut être vécue de multiples façons.
Elle peut être une expérience atroce, l'impression d'être sur le point de mourir, d'être soumis à des forces dantesques qui déchiquettent sans pitié tous les lambeaux de l'esprit pour en faire de la purée. On risque la crise psychotique.
Elle peut aussi être résolument positive, vécue comme une extase, une fusion avec le monde, avec des archétypes divins, une disparition de l'ego dans un torrent d'amour lumineux.
On peut avoir une combinaison de ces deux types d'expériences en une seule, l'une après l'autre.
Une caractéristique commune à toutes ces expériences extrêmes : elles confrontent l'individu à sa propre mort et à sa nature profonde.
#37
J'approuve le message.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#38
Moi j'approuve pas.

Where's the magic ?

Je trouve que les infos de bases sont largement suffisante pour préparer un trip à l'acide.

Tout ca n'est que masturbation mentale pour moi.
Les titres suffiraient.

Ce n'est que mon avis.
To see a world in a grain of sand,
And a heaven in a wild flower,
Hold infinity in the palm of your hand,
And eternity in an hour.
#39
Je trouve ça sympa comme complément d'information moi.
Sur l'idée de hatsu, à la fin de la rubrique "Quel effet ça fait ?", une phrase du genre peut être pratique :

Pour aller plus loin, vous pouvez également lire ce message, qui présente différents effets du LSD d'après les consommations et lectures d'un utilisateur. Néanmoins, bien qu'un certain nombre d'utilisateurs semblent s'y accorder, ces descriptions ne peuvent être prises comme des vérités vraies sur ce qu'est une expérience au LSD.

Comme ça ça nuance tout en permettant aux intéressés d'avoir un peu plus d'informations si ils en cherchent.
#40
Ba moi j'approuve, na !

Sérieux c'est tellement pas possible de s'imaginer ce qu'est une grosse perche à l'acide quand on en a jamais pris que ces infos sont plutot sympa ! Bon j'aurais changé un peu l'ordre des trucs mais bon c'est du détail. C'est assez bien décrit quand même !
Je trouve que les descriptions, qu'on peut trouver rapidement sur internet, des effets de la plupart des psychés (ou des dissos, j'en sais rien j'ai jamais pris de dissos) sont vraiment pas terribles, alors pour une fois qu'on a un condensé sympa et assez réaliste ça peut être pas con de le mettre dans le premier post Wink.

Citation :Le moi psychologique, qui faisait la distinction entre la perception et la pensée, entre l'intérieur et l'extérieur, a disparu. Il n'y a plus de limites entre ce qu'on pense et ce qu'on voit, entre l'intérieur et l'extérieur. Cette expérience est extrêmement marquante, et peut être vécue de multiples façons. Une caractéristique commune à toutes ces expériences extrêmes : elles confrontent l'individu à sa propre mort et à sa nature profonde.
Toungerayer: tellement vrai...
(confirmé par le mec qui s'est pris 400µg d'acide dans la gueule sous un magnifique coucher de Soleil la semaine dernière et qui a bien senti passer sa propre mort et sa nature profonde, gros Tr en cours d'écriture)
#41
C'est niquel pour la fiche, notamment la partie : 'Que faire en cas de bad-trip'. Il faudrait l'imprimer et l'avoir toujours sur soi quant-on va en teuf. Ça peut sauver la santé mentale de quelqu'un et ça, c'est important. Si je pouvais ajouter quelques mots, je préciserai que le LSD augmente la perception de la douleur (Sensibilité accru des sens, ça marche dans les deux sens). Je l'ai vécu, je sais pas si ça s'applique pour tout le monde, mais je m'en voudrai que d'autres fasse la même erreur que moi. Et pourtant, j'étais très serein et inspiré au moment de la prise. En effet, je croyais que la douleur quotidienne dans la poitrine et dans le bas du dos s'estomperaient par le fait que mon cerveau serait assez pulvérisé au LSD pour penser à autre chose. Bref, ce genre de trip est à prescrire aux maso.

Sinon, je n'ai pas trop capté ce système de boucle, quelqu'un pourrait m'expliquer ou me le reformuler ? :lol:

Edit : Dans la section dont j'ai parlé ci-dessus, j'ai pensé à ce conseil pour le sitter : Lui rappeler à quel point la vie est belle.
Les couleurs se mélangent tel un flux orangée d’ecstase, les formes se déforment, le toucher s’ennivre tandis que la passion s’épanouit dans le long fleuve de l’horizon...
#42
Ano a écrit :
Je trouve ça sympa comme complément d'information moi.
Sur l'idée de hatsu, à la fin de la rubrique "Quel effet ça fait ?", une phrase du genre peut être pratique :

Pour aller plus loin, vous pouvez également lire ce message, qui présente différents effets du LSD d'après les consommations et lectures d'un utilisateur. Néanmoins, bien qu'un certain nombre d'utilisateurs semblent s'y accorder, ces descriptions ne peuvent être prises comme des vérités vraies sur ce qu'est une expérience au LSD.

Comme ça ça nuance tout en permettant aux intéressés d'avoir un peu plus d'informations si ils en cherchent.


Merci bien, c'est ajouté Smile
[Image: ArchitektorMaran.png]
[Image: jeUAsxY.jpg]
#43
Monsieur X a écrit :
Sinon, je n'ai pas trop capté ce système de boucle, quelqu'un pourrait m'expliquer ou me le reformuler ? :lol:


En gros de ce que je comprends, tu commences par penser à un truc, s'en suit un raisonnement qui passe par d'autres idées pour au final revenir à celle de base, qui relance un raisonnement qui passe par d'autres idées... Et ça boucle Wink
Donc bon c'est cool quand tu pense aux nuages et au soleil, ça l'est un peu moins quand tu penses à des trucs négatifs.


Edit: Sinon concernant un de mes messages précédent dans ce topic, je rédige un petit bout à potentiellement ajouter dans la rubrique "Voies d’administration."

Bon, soyons clair, les plus communes sont l’orale (avaler le buvard ou la goutte) et la sublinguale (laisser 15/20 minutes le buvard/sucre/gélatine/goutte sous la langue, la monté est supposée (très) légèrement plus rapide, avec une influence minime sur la durée totale du trip). Le plug semble fonctionner, mais ça reste peu répandu. L’IV fonctionne, mais c’est pareil, c’est peu répandu, et visiblement presque inutile, puisque le seul bénéfice à en tirer serait une montée un poil plus rapide (quand tu pars pour une dizaine d’heures, t’es pas à 15/20 minutes prêt ??).

Dans une optique de Réduction Des Risques, il est néanmoins conseillé de consommer les buvards de LSD via une prise orale. En effet, différents RCs (Research Chemicals) peuvent être vendus comme étant du LSD alors que leurs effets et surtout la durée du trip sont différents. Certains de ces RCs tels que la famille des 25x-NBOMe ne sont actifs qu'en absorption sublinguale, les avaler permet donc d'éviter de consommer une molécule qui n'est pas du LSD. A noter néanmoins que le risque 0 n'existe pas, puisque certains RCs également trouvables en buvards fonctionnent via une prise orale.


Edit 2: pour ma petite phrase "introduisant" le message de Stylo', je voyais plutôt ça en fin de rubrique "Quel effet ça fait ?", avec à la limite une police plus petite, mais là en toute fin de la fiche, je ne suis pas sûr de sa pertinence.
#44
Monsieur X a écrit :
Sinon, je n'ai pas trop capté ce système de boucle, quelqu'un pourrait m'expliquer ou me le reformuler ? :lol:


C'est pas super évident à décrire, surtout que ça change vachement en fonction des gens, de ce qu'es en train de vivre, et du dosage aussi. Disons que le LSD a vraiment tendance à faire boucler la pensée ; et ça peut se manifester de différentes manières :
par exemples tu pense à un truc, ça te fais penser à un autre truc etc etc... et au bout d'un certain moment tu retombes sur l'idée de départ, et ça recommence ! Parce que tu ne controle pas du tout tes pensées sous acide !
Ou alors tu va tenir un raisonnement, et la conclusion du raisonnement va se baser sur le raisonnement lui même, genre ça veux dire que si ya pas de question la réponse n'a pas de raison d'exister, donc elle n'existe que parce que la question est là ! Donc le seul intérêt de la question c'est de créer la réponse, et le seul interet de la réponse c'est de donner un sens à la question, tu vois le problème mrgreen ? Et ça peut durer longtemps comme ça...

Je mets un ptit extrait du TR de ce monster trip que j'ai fait la semaine dernière justement, parce que ça a jamais autant bouclé :

"Le pire restant les raisonnements qui bouclent car la réponse entraine un questionnement sur le raisonnement lui-même ! Genre quand on tient la réponse on se dit : ah mais alors la question ne servait à rien ! Oui mais si j’avais pas posé la question je n’aurai pas pu en conclure qu’elle ne sert à rien ! Donc elle sert à quelque chose ! Mais à quoi alors ? Ben elle sert à savoir qu’elle ne sert à rien ! Mais WTF BORDEL ?????!!!!!! "

Au final quand on dit "boucles" ça prend aussi en compte les paradoxes, qui sont très présent dans les raisonnements acidulés
#45
Je veux pas faire mon chieur.

Mais l'intérêt de Psychonaut est de prévenir et de mieux connaître les effets de différentes drogues. D'accord.

De là à tout pré mâcher ?

Quel est l'intérêt de prendre du LSD si on en connaît déjà les effets ? Ou est la découverte ? Ou est le Psychonautisme ?
Déjà que l'on vit dans une société d'assistés (et je pèse mes mots), je vois pas pourquoi on devrait en rajouter une couche, surtout sur des sujets comme ceux ci, qui révèlent de l'aventure et de la prise de "risques".
Ah d'accord, je boucle. Ah d'accord, mon égo se dissout.
Mais bordel, si tu sait déjà que c'est normal, où se trouve la découverte ? Se trouve-t-elle dans la sécurité de tripper comme on m'a dit de tripper ? Non.

Je parle beaucoup avec ma mère en ce moment, notamment du LSD.
Elle, quand elle mangeait un buvard, ben elle savait pas trop à quoi s'attendre. Elle hallucine quand elle voit toutes les informations dont on dispose.
Où est le mystique ?

Alors d'accord, c'est à titre informatif. Mais lors d'une prise de psychédéliques, ne cherche-t-on pas à voyager? A dépasser les barrières que la vie sobre nous impose?
C'est comme regarder 10 000 photos de l'endroit ou on pars en voyage.
Avoir un vague aperçu de quoi s'attendre ok, mais si on sait déjà à quoi ca ressemble, on ne fait que se rassurer.

J'adore ce forum, j'adore les informations que l'on peu y trouver.

Mais pré mâcher l'aventure, c'est la faire disparaître...

Oui, en fait je fais mon chieur.

Mais je me souviendrais toute ma vie de ma première goutte. J'ai pris un pied à découvrir les effets, à m'étonner sur chaque ressenti.
Maintenant j'arrive à a peu près contrôler mes trips, à savoir quoi faire dans telle ou telle situation.
Mais jamais au grand jamais, je n'aurais aimé savoir de quoi il s'agissait avant.

Je trouve que placer le message de Stylo (ma foi très juste, je ne remet pas en question sa véracité) dans un thread "Informatif", et bien c'est désinformer.

Smile
To see a world in a grain of sand,
And a heaven in a wild flower,
Hold infinity in the palm of your hand,
And eternity in an hour.
#46
Je vois ce que tu veux dire, et ton point de vu est pas idiot.

Mais si les gens veulent se prémacher leur voyage c'est leur problème non ? Si quelqu'un a envie de partir à l'aventure dans l'inconnu il peut foncer sans prendre la peine de se renseigner. Par contre si quelqu'un a envie de se la jouer très safe et veux savoir où il va il sera content d'avoir ces infos.

Et puis ça dépasse le simple aspect de "je veux savoir où je vais ou pas ?" je pense. Parce que je suis désolé mais c'est pas en lisant le truc de stylo que tu va te prémacher le trip. Enfin perso à chaque fois que je prend de l'acide c'est la grande découverte et la grande claque, même en sachant déjà à peu près ce que c'est. Et j'ai notamment peu apprécié mon premier trip tout simplement parce que je ne avais pas à quoi m'attendre, du coup les effets m'ont tellement supris que j'ai pas du tout pris mon pied.

Et j'insiste sur le fait que quelqu'un qui prend de l'acide pour la première fois se pendra une claque, qu'il ai lu beaucoup d'infos ou pas. Ya une nette différence entre lire des trucs sur les effets du LSD et prendre du LSD, encore une fois ça me surprend à chaque fois, même en l'ayant déjà vécu ^^.
#47
Ouaip, plutôt d'accord avec Tisalut, celui qui veut que son premier trip soit une découverte, personne ne l'oblige à lire ce thread Wink
Et au contraire, le mec qui veut avoir un maximum d'informations avant de se lancer, c'est cool de lui laisser la possibilité.

Enfin je pense que dans la mentalité du forum c'est cool d'avoir ce genre d'informations, après tout les gens qui y viennent le font généralement pour s'informer, ceux qui liront ce thread encore plus, et ceux qui cliqueront sur le lien vers le message de Stylo' le feront bien dans un but conscient d'information. Ne pas mettre à disposition ce genre d'informations à ceux qui les cherchent serait un peu dommage du coup. Et tous ceux qui préfèrent l'aventure, rien ne les empêche de consommer comme ils l'entendent avec les informations qui leur suffisent, et pourquoi pas de venir lire ce topic par la suite, en analyse post-trip, pour poser des mots sur ce qu'ils ont vécus.

En bref, si quelqu'un veut un maximum d'informations avant de se lancer, je ne vois pas pourquoi on devrait le lui reprocher. Certes ce n'est plus la même optique qu'avant où les gens dropaient sans trop se poser de question, mais pour autant je ne pense pas qu'on puisse rabaisser ce genre de démarche. Et penser que le but en soit d'une première prise de LSD en est un de découverte est erroné je pense, chacun a ses raisons, et la découverte des effets n'est pas forcément un objectif majeur.
Moi perso pour ma première, même si j'ai beaucoup lu à ce sujet, ce n'est pas tant de découvrir de nouvelles choses que de les vivre qui m'intéressent. Certes j'aurai déjà une idée assez précise des effets et je ne les "découvrirai" donc pas, mais est-ce que pour autant ça en diminuera le ressenti ? Pas sûr...
#48
Ghorka, selon moi la substance ne saurait se rabaisser à des mots, la description n'est pas la substance, la substance est une Expérience ineffable peu importe les mots qu'on aura lu avant.
Mais je comprends que cela peut être vu comme décevant, mais du point de vue de la RDR ça me semble plus important de savoir à quoi s'attendre.
____
Concernant le post de Stylo, j'ai envie de compléter, apporter mon point de vue.

Je pense que l'Imagination est un mot très important concernant le LSD.
Que ça soit dans les délires euphoriques, les visuels, les sensations d'immersions dans des ambiances, mais aussi la pensée; en fait j'ai l'impression que la modification de la pensée sous LSD tient beaucoup d'une stimulation de l'imagination: la mise en abyme, l'arborescence de raisonnements... on se mets à penser à une multitude de points de vues jamais abordés, on tourne une idée sous plein d'angles différents, pour moi c'est l'imagination qui donne ce pouvoir.
Bien entendu la stimulation de la créativité en est une conséquence très importante.
D'ailleurs, je trouve que sous LSD, la particularité des visuels yeux fermés est qu'on peux les contrôler, les manipuler en toute liberté.
Enfin, c'est surtout que quand on se focalise dessus on entre dans l'infinité des possibilités : ce que tu disais au sujet de la "concentration".

L'infini. L'expérience du LSD peut être vu comme une expérience de l'infini, genre notre cerveau humain a du mal à capter cette notion, le LSD nous en approche.

On peut aussi voir le LSD comme nous faisant mieux capter l'Harmonie dans la Réalité.

Aussi, j'ai l'impression que le LSD renforce la personnalité de chacun, augmente tous les aspects cognitifs de l'esprit. C'est pourquoi il peut également faire ressurgir nos névroses car elles sont en nous.
Mais dès lors (et suivant la manière dont on oriente notre vie: plus facile si on voit les choses de manière positive, qu'on se veut du bien à soi-même) il peut aussi renforcer nos potentiels, nos forces: empathie, imagination etc.
Jettez un œil ! :cker79: Mon premier album psybient
--------------------------------------------------------------------------------------------
TAÏ
SIFORSAÏBIN'TOKLEU (the contact). | L'amour, l'art, les psychés
#49
Gorkha a écrit :
Je veux pas faire mon chieur.

Mais l'intérêt de Psychonaut est de prévenir et de mieux connaître les effets de différentes drogues. D'accord.

De là à tout pré mâcher ?

Quel est l'intérêt de prendre du LSD si on en connaît déjà les effets ? Ou est la découverte ? Ou est le Psychonautisme ?
Déjà que l'on vit dans une société d'assistés (et je pèse mes mots), je vois pas pourquoi on devrait en rajouter une couche, surtout sur des sujets comme ceux ci, qui révèlent de l'aventure et de la prise de "risques".
Ah d'accord, je boucle. Ah d'accord, mon égo se dissout.
Mais bordel, si tu sait déjà que c'est normal, où se trouve la découverte ? Se trouve-t-elle dans la sécurité de tripper comme on m'a dit de tripper ? Non.

Je parle beaucoup avec ma mère en ce moment, notamment du LSD.
Elle, quand elle mangeait un buvard, ben elle savait pas trop à quoi s'attendre. Elle hallucine quand elle voit toutes les informations dont on dispose.
Où est le mystique ?

Alors d'accord, c'est à titre informatif. Mais lors d'une prise de psychédéliques, ne cherche-t-on pas à voyager? A dépasser les barrières que la vie sobre nous impose?
C'est comme regarder 10 000 photos de l'endroit ou on pars en voyage.
Avoir un vague aperçu de quoi s'attendre ok, mais si on sait déjà à quoi ca ressemble, on ne fait que se rassurer.

J'adore ce forum, j'adore les informations que l'on peu y trouver.

Mais pré mâcher l'aventure, c'est la faire disparaître...

Oui, en fait je fais mon chieur.

Mais je me souviendrais toute ma vie de ma première goutte. J'ai pris un pied à découvrir les effets, à m'étonner sur chaque ressenti.
Maintenant j'arrive à a peu près contrôler mes trips, à savoir quoi faire dans telle ou telle situation.
Mais jamais au grand jamais, je n'aurais aimé savoir de quoi il s'agissait avant.

Je trouve que placer le message de Stylo (ma foi très juste, je ne remet pas en question sa véracité) dans un thread "Informatif", et bien c'est désinformer.

Smile

Ma plus grosse contribution à la fiche est le guide de secours en cas de bad trip, je suis totalement d'accord sur le fait qu'exposer trop les effets casse la magie et peut orienter le trip d'un mec qui a lu ça alors qu'il aurait pu vivre tout autre chose..
[Image: ArchitektorMaran.png]
[Image: jeUAsxY.jpg]
#50
Moi je trouve l'exercice intéressant de définir les effets psychologiques du LSD, sans les caractériser comme bons ou mauvais. Les boucles elles peuvent être belles comme elles peuvent être bien sales. Les hallus pareil. La disso de l'égo ça peut être l'extase comme l'enfer.

Du coup, on a des effets qui sont à peu près systématiques, mais qui ne déterminent en rien le fond de l'expérience, qui dépend toujours de la personne, du moment, du set & setting, etc.

Pour défendre mon bout de gras.
#51
Là je rejoins Stylo, il y a quand même des phénomènes généraux.

Je ne pense pas que ça casse la magie du trip de les connaître vu que, par exemple, je n'avais jamais réellement compris ce qu'était une boucle mentale avant d'en vivre une.

Entre raconter les effets du LSD et les vivre, il y a un fossé canyonesque. Ça peut être utile de connaître les grandes lignes. Wink
Let it flow =^ω^=
#52
Clairement, et puis chacun a son approche, certains voudront en savoir le plus possible, d'autres préfèreront y aller avec une optique plus "aventure".
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#53
Oui voilà, si le mec veut pas en savoir trop, il a qu'à pas lire.
Au pire on a qu'à mettre une bannière "spoiler" comme sur les forums sur les séries TV...
Ben en tout cas pour les séries par ex. cet avertissement "spoiler" sert pour ceux qui voudraient pas qu'on leur gâche le truc, mais l'information reste dispo pour ceux qui la voudraient. Pas de favoritisme.
Jettez un œil ! :cker79: Mon premier album psybient
--------------------------------------------------------------------------------------------
TAÏ
SIFORSAÏBIN'TOKLEU (the contact). | L'amour, l'art, les psychés
#54
J'aimerais bien qu'on résolve ce débat là une bonne fois pour toutes avec des informations scientifiques :
Citation :<Sludgy> " Des Shivas, eux aussi aux dosage inconnu mais qu'il me décrit d'une grande qualité, coloré et pas trop opprimant mentalement."
<Sludgy> mais lol
<stnx> de quoi mais lol
<Sludgy> ça me fait marrer les types qui te décrivent l'effet de leur LSD
<stnx> j'ai eu des carton presque pas coloré et très mentaux comme certain très coloré et juste zen
<Sludgy> comme s'il y en aavit des différents
<stnx> mais tg Sludgy
<stnx> oui
<stnx> il y a une différence
<Sludgy> la différence c'est le trip
<Sludgy> pas le buvard
<Sludgy> ton trip est différent c'est tout c'est normal
<stnx> non
<stnx> il y a plusieur type de lsd
<Sludgy> sur le carton y'a x ug de LSD
<Sludgy> c'est tout
<stnx> bordel de merde
<Sludgy> mais nawak
<stnx> non pas nawak
<Sludgy> ça sort d'où cette info
<stnx> va tcheker
<stnx> c pas a moi que tu va apprendre le lsd
<Sludgy> y'a rien à checker
<stnx> si
<stnx> il y a plusieur lsd
<Sludgy> y'a que le LSD25 et il doit exister une autre version mais la partie active de la molécule est la même
<stnx> le plus répandu c le lsd (é
<stnx> 52
<stnx> ouai ou 25
<Sludgy> "c pas a moi que tu va apprendre le lsd"
<Sludgy> dixit Stonix
<stnx> carrément
<Sludgy> autant les effets tu les connais mille fois mieux que moi
<Sludgy> autant là dessus tu te plantes gros
<stnx> moi je te dit
<sabu> ben Sludgy
<sabu> c'est pas des mecs à la Shulgin qui te cuisinent ton lsd
<sabu> ils peuvent se planter
<Sludgy> dans ce cas c'est pas du lsd
<stnx> c dans des labo clandestin
<stnx> il utilise
<sabu> ils peuvent avoir autre chose que du LSD-25 à 100% au final
<stnx> mais si
<Sludgy> ou alors du lsd avec des merdes dedans
<stnx> putain
<stnx> mais voilà mais carrément
<stnx> voilà
<sabu> ils peuvent obtenir un mélange d'analoguesz
<stnx> voilà
<stnx> merci sabu
<stnx> c incroyable
<stnx> chaque goutte de lsd est différente !
<stnx> car chaque mec fait sa goutte
<Sludgy> Y'a jamais eu d'étude sur le sujet alors suite à des analyses de prods ?
<stnx> ya pas UNE usine de lsd
<Sludgy> chaque mec dissout son cristal d'acide
<Sludgy> mais l'acide c'est l'acide
<stnx> comment il a était extrait etc
<stnx> même si c de l'acide
<stnx> ça change l'acide
<stnx> et qu'il tape au même endroit
<stnx> il joue plus ou moins sur les récépteur
<stnx> zn fonction de comment il a était synthétiser
<Sludgy> Il va me falloir un truc scientifique pour prouver ce que tu dis parce que sinon... :s
<stnx> basta
<stnx> des lsd sont beaucoup plus coloré que d'autre
<sabu> ben
<sabu> dans ce cas stnx
<Sludgy> c'est la dose qui change
<sabu> faut dire des buvards
<Sludgy> et le set&setting
<sabu> parce que des lsd c pas correct
<stnx> ouai
<stnx> mais le set et setting comment je m'en bas les couilles

Désolé pour le copier/coller massif, j'ai épuré au max. Mais bon, on est d'accord, y'a un acide ? Mais du coup sur les buvards des fois y'a pas que du LSD mais aussi des analogues ?
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#55
(sabu c'est moi) ouais à peu près, y'a qu'un seul LSD-25 (enfin il peut y avoir différents stéréoisomères ou conformères avec des effets différents je n'en sais rien), et sur un buvard on peut trouver autre chose que du LSD-25, un mélange d'analogues plus ou moins proches en fonction des aptitudes du cuisinier, de la voie de synthèse utilisée..
[Image: ArchitektorMaran.png]
[Image: jeUAsxY.jpg]
#56
Lol on en sortira jamais de ce genre de débat ^^
Mais oui du coup t'as raison Sludge, le LSD c'est du LSD, c'est une molécule en particulier, pas une famille ou un truc dans le genre. Si vous prenez du paracétamol c'est du PARACETAMOL, c'est pas un truc qui lui ressemble, c'est comme dire "ouais ça c'est du bon paracétamol, par contre lui yen a autant mais il est moins bon"...

Après l'argument des résidus de synthèses qui peuvent rester sur le buvard est pas idiot, mais il est faux aussi.
Oui à la fin il n'y a pas 100% de LSD-25, mais les impuretés qui restent ne sont pas actives. Déjà que le LSD est dur à conserver et qu'il devient inactif quand il réagit (ya un tableau plutot bien foutu sur wikipedia qui montre ce que ça donne) alors si en se plantant dans la synthèse on obtenait un truc psychoactif ça se saurait... Il peut rester des impuretés de solvants, des molécules proches de l'acide qui ont pas fini leur synthèse, mais pas des molécules proches et qui sont psychoactives.
Pourquoi ? Parce que c'est pas évident de faire des dérivés de LSD (comme c'est pas évident de faire de l'acide à la base), chaque bout carboné nécessite une étape dans la synthèse (presque) et si ça foire ben ça fait un truc qui s'éloigne de plus en plus de la molécule qu'on veut atteindre... Et si jamais PAR MIRACLE on arrive à un truc psychoactif proche de l'acide, il ne représentera qu'une molécule sur des milliers d'autres, négligeable donc.

Donc ouais dans la discution c'est toi qui est bon mrgreen
#57
La chimie c'est pas du légo, on ne rajoute pas un carbone sur un autre en claquant des doigts..c'est tout à faire probable que d'autres ergolines se retrouvent dans ton buvard, et pour ne citer qu'eux: PRO-LAD, AL-LAD, LA-111, ETH-LAD, LSDF, LSF.......
[Image: ArchitektorMaran.png]
[Image: jeUAsxY.jpg]
#58
Sludge a écrit :
Mais du coup sur les buvards des fois y'a pas que du LSD mais aussi des analogues ?


Regarde l'histoire du fameux Orange Sunshine: cet acide était réputé dans les années 1968-69 et il aurait en fait contenu de l'ALD-52 (avec peut-être une partie de LSD-25 car il se dégrade facilement en celui-ci semble t-il)...
#59
Sludge a écrit :
Mais bon, on est d'accord, y'a un acide ? Mais du coup sur les buvards des fois y'a pas que du LSD mais aussi des analogues ?


Un début de réponse là dessus : Erowid LSD (Acid) Vault : LSD Analysis

Citation :"Good Acid" vs. "Bad Acid"

One of the most persistent ongoing debates about street acid is why people report that different batches are experientially different in their effects. Is it the result of different qualities of acid? Is it the result of different dosages? Or is it simply the result of normal variations in experience from one person to another or one situation to another?

Some people believe that there is no pure acid on the street these days: that the last "clean" acid was made by Sandoz or Owsley.2 Others believe that "acid is acid": that differences in purity don't play a significant role in different effects, which are instead explained as the result of differences in dosage, set, setting, and individual reactions. Yet a third opinion is that there are variations in purity--from incomplete syntheses, poorly purified material or degraded material--as well as a variety of chemicals such as ALD-52 or isomers of LSD that might be sold as street acid.

One of the primary arguments against the premise that differences in LSD experiences are the result of differences in quality of material has come from people we've spoken to who have distributed and aliquoted acid in the past. One such person described how some recipients of his LSD would go on at length about how distinct and how much better one type of blotter was than another. Yet, often, both types had been aliquoted by this chemist on the same day, from the same batch of liquid, onto similar blotter paper bearing different designs.

Ou ici : Erowid LSD (Acid) Vaults: LSD Analogs Substitutions

A la base je cherchais un autre article qui parle de la dégradation du LSD ainsi que de ces isomères, mais je ne l'ai pas trouvé, car le LSD a pas mal d'isomères (iso-LSD, lumi-LSD, d-LSD, d-iso-LSD, l-LSD, l-iso-LSD), et le seul qui serait actif, c'est le d-LSD (d-LSD-25 ou LSD-25, ou tout simplement LSD).
Cet article avançait la théorie que pris indépendamment les uns des autres les isomères autres que le d-LSD sont inactif, mais qu'ils pouvaient peut être potentialiser les effets s'ils étaient pris avec du d-LSD.

Après j'en sais rien et on peut retrouver ce débat régulièrement dans des articles d'Erowid, scientifiquement on ne trouve pas vraiment ce qui pourrait changer ainsi les effets, mais pourtant nombreux sont ceux pour qui le LSD est parfois très différent d'un carton à l'autre.
#60
ToToro a écrit :
mais pourtant nombreux sont ceux pour qui le LSD est parfois très différent d'un carton à l'autre.

Je ne sais pas pour vous, mais c'est vrai que j'ai souvent remarqué une différence de ratio bodyload/effets selon les séries de cartons que j'ai pu avoir. Par contre jamais de différence concrète en terme d'effets visuels ou mentaux à part dans l'intensité.
De là à savoir à quoi c'est dû, analogues, impuretés, dosage...


Topics apparemment similaires...
  [LSD] Tout ne serait que tromperie ? Toxicité Pâtisserie 23 4,119 09/03/2015 21:43
Dernier message: SuperOxyde



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.