Doit on se mettre des barrières dans la prise de psychédeliques
#1
Bonjour à tous, et merci de partager vos expériences et réflexions qui sont toutes plus intéressantes les unes que les autres ! 

Je vous écris aujourd'hui pour solliciter l'avis de psychonaute aguerri. 

Je prends de plus en plus régulièrement des champignons hallucinogene qui ne m'apportent que du positif : meilleure appréciation de ce qui m'entoure, sensation de se sentir plus "connecté" à la nature, à la vie... bien être constant qui m'a été permis d'atteindre car les champignons (peut être mon cerveau, je me demande si on ne voit pas ce que l'on a envie de voir) m'ont montré que la vie était magnifique et qu'elle valait d'être pleinement vécue.

De plus, cela m'aide considérablement dans la réduction de symptômes liés à une maladie que je porte depuis quelques années. 

Je voudrais donc avoir votre avis : en effet la je me sens bien, mais de continuer à en prendre ne comporte pas des risques sur le long terme ? Depuis tout petit j'ai toujours été tiraillé entre le bonheur que peut apporter une vie plus marginale et la sécurité que peut apporter une vie plus "classique", et j'arrive aujourd'hui à osciller entre les deux, mais les psyché ne me feront ils pas prendre un seul chemin ? 

J'espère avoir des retours d'expériences pour connaître les effets "psychologique" sur le long terme. 

A bientôt dans les confins de l'espace
  Répondre
#2
Grande question, avec beaucoup de ramifications...

D'un point de vue strictement factuel, oui ça comporte des risques notamment de déréalisation, de HPPD, (syndrome post-hallucinatoire persistant), de psychose... et on ne pourra pas vraiment te dire où est la limite car elle dépend de chacun·e. Il y en a qui se sont retrouvés au septième cercle de l'Enfer après une unique prise (c'est rare, heureusement) et d'autres qui survivent à des doses éléphantesques de L depuis beaucoup trop longtemps... Mais pour faire simple, plus t'en prends, plus tu risques.

Alors la question sous-jacente que je trouve bien plus intéressante c'est : est-ce que ça en vaut la peine ? Cette oscillation sécurité/bonheur est caractéristique de notre époque et je la ressens régulièrement dans mes tripes, aussi j'ai bien envie d'en parler longuement encore mais... il est tard. Une prochaine fois peut-être !

merci 3D mais de rien mais de rien
The following 1 user Likes Tridimensionnel's post:
  • amicale_du_pc
  Répondre
#3
Les psychédéliques, à force peuvent avoir une important répercussion sur nos centres d'intérêts, ils sont tendance à m'éloigner des impératifs de productivité et c'est clairement un point négatif . Aussi, si tu consommes trop souvent, tes expériences peuvent finir par n'être plus que l'ombre d'elle même, tu peux avoir du mal à y retrouver de la magie . Certaines personnes ont tendance à utiliser les psychés un peu comme des anti dépresseurs qui rendent le monde tout beau pendant quelques heures et qui font passer une semaine à un peu rêvasser . Ca peut être un piège vers une forme d'addiction psychologique aux psychédéliques .

Par contre, je t'invite à te renseigner sur la pratique du Microdosing https://www.reddit.com/r/PsychonautFR/co...cest_quoi/
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

The following 1 user Likes Indica's post:
  • Xochipilli94
  Répondre
#4
Quand tu dis à force, tu as une idée de la fréquence ou du temps quil faut pour en arriver là ? Des mois ? Des années ?

Je suis entrain de me pencher sur le micro dosing, je vous dirais ce que j'en pense quand j'aurai essayé
  Répondre
#5
Je pense que prendre des psychédéliques plus de 2x par mois sur le long terme (plusieurs mois années) ça peut avoir ce genre d'effet et encore, ça dépend beaucoup des gens on ne peut pas vraiment donner de chiffre car tout le monde réagit différemment au produit .
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#6
Et penses tu que l'on peut ressentir le moment où l'on en prend trop et s'arrêter ou ralentir à partir de ce moment ?
  Répondre
#7
On s'arrête souvent avec un temps de décalage, un peu trop tard .
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#8
Y'a pas spécialement de barrières à se mettre, faut juste être à l'écoute de ses envies et pas tripper "parce que c'est samedi soir et j'ai rien d'autres à foutre". Je pense aussi qu'il a certaines règles à respecter (bien se laisser le temps de digérer un trip avant d'en faire un autre, ne jamais sous estimer le SS ou commencer à se dire "oh ça va je gère les psychédéliques il peut rien m'arriver etc...) et certains pièges dans lesquels ils ne faut pas tomber comme d'augmenter tout le temps les doses pour voir jusqu'où tu peux aller ou pour forcer des trips plus puissants.

Comme dis plus haut c'est assez personnel, c'est plutôt à toi de faire le point de temps en temps pour voir si ta consommation est problématique ou pas, mais de manière général si tu t'en tiens aux règles de base de RDR en matière de psychédélique tu devrais pas avoir de problèmes.
GALA GALA
  Répondre
#9
En gros pour résumer il faut savoir bien s'écouter et ne pas faire de conneries parce qu'on prend la confiance avec ces produits, et rester dans une consommation plus ou moins raisonnable
  Répondre
#10
Oui tout à fait, et si jamais tu sens que ta consommation devient un peu n'importe nawak sur les bords, pense à en parler, que ce soit ici ou à des proches.
Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
#11
Au final on ne t'a donné que des réponses un peu flou. L'essentiel est de comprendre que, oui, sauf si tu veux cramer ta cervelle par les deux bouts, il faut se mettre des barrières. Néanmoins, le contraire peut être un choix de vie !
  Répondre
#12
Justement, tu dis se cramer la cervelle par les deux bouts, mais quand j'en prend il n'en sort que du positif pour moi, donc pas évident de voir la limite
  Répondre
#13
Je me reconnais pas mal dans ta situation, suite à des experiences aussi magiques que bénéfiques je me suis mis’ à tripper un peu trop souvent selon mes’ propres critères. A ma petite échelle, je peux te dire que ça m’a un peu fait de mal’ a mon équilibre mental, je me suis mis à ne plus être capable de suivre une routine faite d’en codes sociaux (typiquement des heures de réveil, de repas, sortir voir des gens...) je me suis mis à phaser sûr de la zik psychédélique à cogiter sans but en bedavant pendant des heures .

Je dis ps ça pour te faire peur, on peut avoir envie pour des raisons ou d’autre de faire une croix sur la vie conventionnelle ne serai-ce que pour une période . J’etais Aussi assez anxieux au quotidien . Mais voilà, les psychés de façon répétée ça « perche » quelques temps pour qu’on fasse une pause ca part .

J’ai envie de dire les seules limites c’est à toi de les fixer pour ma part c’est l’anxiété, la perte de repères et le fait que mes trips devenaient de plus en plus flippants qui m’ont Poussé à arrêter .
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#14
Oui c'est une très bonne question ça. Comment se limiter quand à priori on n'a aucun effet négatif ?

La seule réponse que je peux te donner elle est dans ta question :

si tu viens nous demander si tu dois te mettre des barrières, c'est que tu penses qu'il y a des barrières, et qu'elles ont une raison d'êtres.

Mais après personne ne peux définir tes limites à ta place. Si tu as peur que tes limites soient atteintes malgré toi, dans un effet d'aveuglement je te rassure ça n'arrive pas si souvent. Normalement tu le sauras quand tes limites seront atteintes, tu deviendras blasé, ou alors tu ressentiras un mal-être ou une souffrance quelconque.

Le meilleur conseil que je puisse te donner c'est de limiter tes prises, sinon si tu développe un affect et des souvenirs trop importants avec le produit, et quand tes limites seront atteintes tu auras plus de mal à arrêter d'un coup et c'est là que tu pourrais te mentir à toi-même, pour continuer à consommer et à rechercher les effets positifs ressentis précédemment.

Donc n'ai pas peur de te fixer des limites avant que tes limites naturelles soient atteintes, histoire de prendre des distances avec le produit une fois que tu n'en retireras plus rien de positif.
End
The following 2 users Like Mr Sandman's post:
  • snap2, Tridimensionnel
  Répondre
#15
Moi ça fait 15 ans que j'en prend, et j'avoue être blazé et réfléchir à deux fois avant de me mettre une grosse perche. Et comme dis plus haut, le microdosing reste la meilleure solution pour sortir de tout ça positivement (genre 0,5g ou moins d'un gramme max)
Prudence sur le long terme, un bien pour un mal et vice versa.. perso je regrette rien, mais des fois j'ai quand même l'impression d'avoir des effets secondaires et de m'ennuyer dans la réalité..
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Prise d'empreinte Ortessia 1 485 17/09/2014 00:40
Dernier message: Ortessia
  Mettre un gateaux en stanby au frais ? Onigasha 0 527 30/07/2013 16:59
Dernier message: Onigasha
  Sciences Psychédéliques. Les champignons magiques, vers un nouvel avenir? ReductionDesJoints 0 859 20/11/2012 14:57
Dernier message: ReductionDesJoints
  Première prise Boubou75 79 4,168 27/10/2012 12:17
Dernier message: comcom
  Première prise. HeyHey 115 8,590 10/09/2010 16:19
Dernier message: HeyHey
  ce mettre au champi... psychepshycho 14 5,725 16/02/2006 16:31
Dernier message: soleil

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)