S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


4-HO-EPT - 65mg - Cizia Zyke VS Kant VS mon Ego

#1
SS : Seul à la campagne, en sevrage d'opioïde et de cannabis, mais cette fois c'est la bonne Shy . La DMXE m'a bien aidé à tenir les premiers jours mais m'a surtout donné envie de me faire un petit voyage, ça faisait longtemps.

Minuit, l'heure du trip

Je lance Hellzapoppin' en attendant que mes 65mg de 4-HO-EPT (dosage plutôt fort j'imagine ?) fassent effet. 30 minutes après je commence à m'extasier devant les belles couleurs du film, plutôt cocasse pour un film en noir et blanc.
Les couleurs autours de ma télé sont bien entrain de déteindre sur mon écran, je regarde autour de moi et effectivement ça pulse dans tous les sens. J'ai même pas senti la montée arriver, le fait de ne pas avoir mangé de la journée doit aider. Puis vu ce que j'ai subit ces derniers jours c'est pas un bodyload qui va me faire chier.

Je sors pour voir un peu ce qu'il se passe dehors, il y a des étoiles dans tous les sens, avec de très belles couleurs, elles bougent comme bon leur semble, elles font leur petites vie et m’incitent à faire de même. Je vais aller me poser près d'une rivète à 5 mn d'ici.

30 minute après j'y arrive enfin, il y a beaucoup de trucs qui bougent dans le noir derrières mes hallus plasmatogoriques (oui oui) typiques des tryptamines qui alternent entre le vert et le violet. Je comprend mieux d'où viennent les histoires de farfadets, lutins et autres créatures des forêts. Il pourrait même y avoir des gnomes dans le coin ça va pas m'empêcher de m'allonger un peu, la molécule tabasse bien, la rivière me servira de musique c'est parfait.

Les lueurs d'un petit village pas très loin inondent une partie du ciel et me font penser à toutes ces vies qui m'entourent en permanence et auxquelles je ne prête que trop rarement attention quand je suis sobre, ce qui est plutôt normal vu leur futilité. Toutes ces vies qui vont se perdre dans le néant de l'espace-temps c'est plutôt angoissant quand on y pense, heureusement qu'on a un égo.
D'ailleurs l'espace et le temps proviennent de la même source apparemment, c'est le 4-HO-EPT qui me le dit.

Mais ça me fait surtout penser à toutes ces vies que je ne vivrais jamais, c'est plutôt frustrant de penser à cette infinité de choses à vivre en si peu de temps, surtout quand on passe sa vie à la regarder filer comme moi.
Pourquoi autant d'espace pour si peu de temps ? Je vous le demande.

Je me rappelle de Cizia Zykë dont j'avais lu les aventures il y a pas loin de 10 ans pendant mon premier sevrage opiacé et qui m'avait plutôt impressionné -et aidé. Ce mec avait-il tout compris à la vie ou était-ce seulement un affreux connard qui ne pensait qu'à sa gueule ?

Est-ce qu'il faut vraiment que je voyage un peu plus pour vraiment profiter de ma vie ? Ou un peu moins voyager à coup de molécules pour tout simplement apprendre à apprécier ce que j'ai autour de moi sans élargir mes perceptions ? Est-ce que je devrais inévitablement écraser les autres pour aller là où je veux ou est-ce qu'il vaudrait mieux que j'apprenne à rester à ma place et m'intéresser voir essayer de sympathiser avec toutes ces vies qui m'entourent ? Est-ce que j'aurais dû baiser plus de filles quitte à ne pas vraiment les considérer ou est-ce que j'aurais du en baiser un peu moins pour mieux les apprécier ? Est-ce qu'il faut que je prenne plus de risques quitte à m'écraser comme une merde dans un futur plus ou moins proche ou choisir la sécurité en croisant les doigts pour qu'il se passe quelque chose d'intéressant dans ma vie ? Certaines semaines de ma vie valent bien plus que certaines années, c'est pas bon signe.
Et puis surtout est-ce que j'ai vraiment le luxe de pouvoir choisir ?

Apparemment l'Univers n'en a pas grand chose à foutre et se contente de me balancer des hallu dans la tête, je vais pas m'en plaindre.

Je pense à Kant, est-ce que ce puceau à la vie morne et monotone était plus heureux que moi ? Est-ce qu'il a plus apprécié sa vie que Cizia ? Où est-ce que je me situe sur l'échelle Cyzia-Kant ? Comment savoir si ces questionnements sont pertinents ou totalement stupides ?
Je pense à la Volonté de Puissance de Nietzsche, au Conatus de Spinoza, au Tao, à la Volonté de Schopenhauer, à l’Évolution, à cette force créatrice qui imprègne les génies et grands hommes de tous temps, peut être cette même force qui pousse tout notre univers sans se poser de question.
La réponse me parait clair maintenant, Cizia Zykë était un gros connard qui avait tout compris à la vie et on peut pas vraiment lui en vouloir, c'est ça le pire.

 C'est déjà une belle avancée, c'est cool pour lui mais moi ça m'aide pas vraiment, il passait surement plus de temps à faire qu'à penser contrairement à moi. Mais il avait quand même l'air de s'en poser pas mal, il faudrait que je trouve la limite entre l'intelligence et la branlette intellectuelle, ça doit bien pouvoir se faire.

Quand à Kant il ne m'intéresse plus, c'est ça la magie jemenfoutrice des tryptamine

Je rouvre les yeux, qui étaient enfaite déjà ouvert -c'est fort quand même cette nouvelle tryptamine, ça doit faire 3h que je suis là mais j'ai pas vraiment envie de bouger, je suis comme anesthésié, ce qui est plutôt agréable vu ma situation actuelle, merci le 4-HO-EPT.

J'ai quand même l'impression que si l'univers n'en a rien à foutre de ma gueule et que le sens de ma vie n'intéresse au final que moi c'est quand même sympa d'être là, en symbiose avec toutes ces vies dont je me fout totalement, ces étoiles et ces farfadets, j'imagine que rien que pour ça ça vaut le coup de continuer ?
J'en sais rien et je rentre chez moi, ce petit trip +++ m'aura fait du bien même s'il m'a plus embrouillé qu'autre chose. Comme à chaque fois enfaite.


https://youtu.be/5IN3g0_-2yo?t=1444

Désolé c'était long j'avais envi d'écrire.
#2
Super TR, je me reconnais pas mal dans la conclusion.

(11/04/2021 04:08)valChe2rinTu a écrit :
J'ai quand même l'impression que si l'univers n'en a rien à foutre de ma gueule et que le sens de ma vie n'intéresse au final que moi c'est quand même sympa d'être là, en symbiose avec toutes ces vies dont je me fout totalement, ces étoiles et ces farfadets, j'imagine que rien que pour ça ça vaut le coup de continuer ?
J'en sais rien et je rentre chez moi, ce petit trip +++ m'aura fait du bien même s'il m'a plus embrouillé qu'autre chose. Comme à chaque fois enfaite.


J'ai l'impression que souvent on prend des trips dans l'idée de trouver du sens. On a cette idée que la vérité, la voie, deviendra claire, que elle se cache derrière la prochaine trace, la prochaine goutte. Forcément, on reste sur notre faim - le trip nous montre que le monde est chaotique, nous sommes des cadavres en sursis et rien n'a de sens. Mais on en ressort comme même plus certain, plus apaisé. C'est déjà ça.

Je connaissais pas Cizia, ça a l'air d'être un sacré bonhomme (et un sacré connard), je vais regarder le docu.

Ca donne quoi la 4-Ho-EPT par rapport aux champis?

Bonne chance pour le sevrage.
'Je vadrouille à travers les jours comme une putain dans un monde sans trottoirs.'
- Emile Cioran
#3
Merci du TR, c'est bien écrit et je trouve que ça représente très bien les effets qu'on peut avoir avec de fortes doses de Tryptamines
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.