Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

Le Féminisme

Sludge

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
17 Sept 2011
Messages
16 406
Le Féminisme, si mal compris, n'est qu'un combat porté par une minorité pour sa propre survie et s'inscrit logiquement dans la continuité de l'anarchisme. Il cherche à comprendre et déconstruire des mécanismes sociétaux dans l'unique but de se défaire de ses chaînes.

Ceux qui ne subissent pas ces violences et discriminations ont le plus grand mal à en saisir les enjeux et le réduisent toujours à des aspects superficiels même lorsque leur ont été expliqués et démontrés des faits indiscutables et statistiques.

Les responsables directs vouent aux féministes une haine farouche. Les autres, respectueux des femmes mais ne comprenant pas le mouvement, se sentent agressés par la volonté de faire prendre conscience des rouages invisibles mais omniprésents du patriarcat et de la misogynie. Ils n'évoquent pour expliquer leur mépris pour les féministes que ses pires avatars. Cette inconsciente volonté de ne pas comprendre naît d'un désir conservatiste naturel pour ceux que le changement effraie et d'une confusion permanente entre un combat et ses combattants. Ils sont finalement les responsables principaux de cette immobilité.

Ce groupe est d'ailleurs aussi composé de la majorité des femmes qui ne subissent que partiellement la mysoginie puisque bien intégrées et a priori heureuses dans le petit espace de liberté qui leur est alloué. Ne sortant pas des clous par leur nature et leur expérience. Elles ne comprennent pas non plus la plainte des autres qui ne demandent pourtant qu'à avoir le droit d'être eux-mêmes sans avoir à subir haine et violence.

En quoi celui qui est libre a t-il le droit de nier la douleur de celui qui est blessé, de juger pour lui si ses droits sont suffisants. Comme celui qui ne comprend pas qu'on demande le droit au mariage civil alors que cette institution est dépassée. Laissez-moi juger moi-même si j'ai envie d'avoir les même droits que vous.

Chaque jour des individus subissent des violences physiques ou psychologiques pour des raisons d'honneur. Même suicidée sous la pression de sa famille et de ses pairs, on continue de cracher sur le cadavre d'une jeune fille parce qu'elle a été elle-même. On insulte chaque jour de pute des tas de femmes, on les suit dans la nuit, on les frappe, les viole, les tue. Juste parce que les choses sont ainsi depuis notre naissance, et parce que finalement nous "on a rien fait", on refuse de seulement essayer de comprendre que non, les choses ne sont pas comme ça par nature mais parce que nous sommes une société de patriarcat qui s'auto-entretient en véhiculant inconsciemment des modèles qui participent à nier l'individualité de chacun et le respect auquel il a droit.

Œuvres et auteurs féministes, articles et chroniques (en construction) :
Cette liste ne comporte pas uniquement des personnalités ouvertement féministes, mais également que je considère comme des avatars cools du féminisme (notamment des femmes particulièrement "puissantes") et aussi des personnages de fiction dans la même veine.

Cinéma féministe :
Shinya Tsukamoto (A Snake of June, Tokyo Fist, etc.)
Larry Clark

Auteurs féministes :
Virginia Woolf
Pierre Bourdieu

Musique :
Nina Hagen
Caroline Martial (Kap Bambino)
Lydia Lunch (Teenage Jesus and the Jerks)

Héros féminins ou féministes (liste expérimentale)

Littérature :
George Sand (auteur)
Molly (Neuromancien, William Gibson)

Jeu-vidéo :
Kaine (Nier)

Cinéma :
Motoko Kusanagi (des BD, films et séries Ghost in the Shell)
Marion (Bernie)
Ashitaka (Princesse Mononoke)

Chroniques vidéo
Tropes Vs Women in Video Games
[video=youtube]

Blogs
http://lesfessesdelacremiere.wordpress.com/
 

Yuna

Glandeuse pinéale
Inscrit
11 Juil 2014
Messages
110
Ok j'suis d'accord que c'est pas tout beau tout rose pour certaine femme, mais faut pas mélanger le féminisme et les Femen ( même si tu ne les as pas évoqué ci dessus ).
Pour moi les femen c'est juste une petite bande de conne qui cherche à s'faire taper dessus en manifestant a poil dans la rue.. J'suis désolé mais faut pas croire qu'en faisant ça on va les respecter. Au lieu d'se trémousser comme des catins dans la rue a gueuler et à crier au scandale, pourquoi elle agissent pas sur des faits d'actualité comme par exemple : Espagne: Des courses de fellation contre des verres gratuits (vidéo) - Quoidenews.fr

La on les entends pas les femen, pourtant c'est ce genre de combat qu'elles devraient mener.
 
Inscrit
24 Mai 2014
Messages
862
Tant que le féminisme reste un combat pour rétablir une égalité homme/femme qui devrait être établie depuis belle lurette c'est un combat noble.

Quand le féminisme est poussé a l'extrémisme et tend a vouloir que la femme prenne l'ascendant sur l'homme, il devient aussi ridicule que le machisme.

A quand une égalité totale et non discutable, qui s'imposerait d'elle même sans qu'ont soit obligé de combattre pour la faire respecter?
J'ai malheureusement l'impression que c'est pas demain la veille...

Surtout si on tient compte de tous les facteurs qui peuvent entrer en comptes, culturels/religieux/ethnique/connerie humaine... Toussa quoi^^
 

Sludge

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
17 Sept 2011
Messages
16 406
Yuna a dit:
Ok j'suis d'accord que c'est pas tout beau tout rose pour certaine femme, mais faut pas mélanger le féminisme et les Femen ( même si tu ne les as pas évoqué ci dessus ).
Pour moi les femen c'est juste une petite bande de conne qui cherche à s'faire taper dessus en manifestant a poil dans la rue.. J'suis désolé mais faut pas croire qu'en faisant ça on va les respecter. Au lieu d'se trémousser comme des catins dans la rue a gueuler et à crier au scandale, pourquoi elle agissent pas sur des faits d'actualité comme par exemple : Espagne: Des courses de fellation contre des verres gratuits (vidéo) - Quoidenews.fr

La on les entends pas les femen, pourtant c'est ce genre de combat qu'elles devraient mener.
Je te renvoie à cette partie de mon message :
Ils n'évoquent pour expliquer leur mépris pour les féministes que ses pires avatars.
Et celle-ci :
une confusion permanente entre un combat et ses combattants.


Quand le féminisme est poussé a l'extrémisme et tend a vouloir que la femme prenne l'ascendant sur l'homme, il devient aussi ridicule que le machisme.
Encore une fois, on n'est plus ici dans le féminisme. Le féminisme c'est juste un combat pour avoir le droit de vivre sa vie sans limite imposée par son sexe. Et non ça ne viendra jamais tout seul. Sinon les femmes n'auraient toujours pas le droit de vote.
 
L

Larry_Golade

Invité
Et donc... Que faire, à part essayer d'être un individu correct et respectueux ?

(note : je parle ici de la situation de la femme occidentale, les saoudiennes ont d'autres problèmes... Qui les regardent, soit dit en passant)

L'injonction perpétuelle à l'engagement pour les droits de toutes les minorités "fashionable"* est contre-productive parce qu'elle crée de la concurrence victimaire. L'arnaque des fémi-fachos contre lesquelles une bonne partie de la haine du reste de la société est dirigée, c'est de générer la misogynie qu'elles prétendent combattre. Aujourd'hui le seul vrai combat féministe serait d'aller déverser des seaux de merde sur Inna Shevchenko et Caroline Fourest. Quand une femme est victime de la violence physique/morale des hommes, ou quand elle est payée moins à compétences égales, ça relève du pénal. Pour tout le reste, en 2014, c'est aux femmes de s'émanciper toutes seules, et j'en connais beaucoup qui le font déjà.

Et si par ailleurs certaines croient s'épanouir dans le rapport de séduction et d'allumage du mâle, ou en devenant femme au foyer, ou en portant le voile, ou en refusant d'avorter, s'il y en a qui pensent que c'est à l'homme de payer l'addition au restaurant, bref si des femmes se complaisent dans une certaine passivité... En quoi est-ce un problème ? Être libre, c'est l'être toutes de la même façon ? Nul ne peut alléguer ses propres turpitudes, et ce n'est pas parce que je suis porteur de testicules que je suis responsable du cycle menstruel de ces dames.

* oui parce que mes droits de gaucher, dans une société où 99% des outils sont faits pour les autres, tout le monde s'en branle de la main droite...
 

Sludge

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
17 Sept 2011
Messages
16 406
Le féminisme est avant tout un combat qui doit être mené par les femmes. Et à vrai dire au niveau légal on est déjà presque égaux (j'espère ne pas dire de bêtise, je connais mal le sujet). Enfin il y a sans doute encore des améliorations à apporter mais la révolution doit avant tout être au niveau des conscience et se fait via le dialogue et le partage. En ça aussi c'est assez proche de l'anarchie. Ce ne sont pas les manifestations qui changeront quoique ce soit. Il faut avant tout être attentif au sort des personnes qui nous entourent et se montrer curieux quant à la façon dont tout ceci existe et se perpétue. Je n'ai moi-même jamais milité ou rejoint d'association anarchiste ou féministe.

Ca fait un moment que la Domination Masculine de Bourdieux traîne dans ma bibliothèque. Je pense que c'est un des ouvrages de référence pour comprendre toutes les imbrications de ce bordel. Sinon le film du même nom qui fut visible sur Arte et qui est facilement trouvable en streaming finira de convaincre les sceptiques. Les hommes sont aussi victimes de tout ça d'ailleurs, le film en parle très bien.
 
Inscrit
24 Mai 2014
Messages
862
Sludge a dit:
Le féminisme est avant tout un combat qui doit être mené par les femmes.
Alors voila la plus belle connerie que j'ai pu entendre par un pro-egalitaire.
Et le combat contre le racisme doit être mené par des noirs et des arabes.
Celui de l'arc en ciel par des homos atteint du H.I.V, et celui du nucléaire par des mecs qui sont nés avec 4jambes suite a des essais a mururoa.

Moi je lache ce débat car je veux pas m'attirer les foudres de l'admin, mais t'es hasbeen mec^^
 

Hypnoziss

Alpiniste Kundalini
Inscrit
2 Avr 2014
Messages
716
Pour que les femmes et les hommes soient totalement égaux, il nous faudrait en plus un vagin, des seins, et de quoi porter un gosse et il leur faudrait un pénis...

Haha nan, c'est un troll simplement pour partager mon point de vu qu'on ne sera jamais strictement égaux, j'espère que ça va s'améliorer quand même par rapport à certains points de notre société et surtout par rapport à l'égalité des salaires, et la vision "générale" du comportement sentimental et sexuel.

Un souhait utopique est bon pour faire évoluer, mais il faut se garder que c'est un souhait qui ne sera jamais atteint. Le discours féministe (un peu extrême) inclus une certaine haine contre les hommes et ça je ne pense pas non plus que ce soit un bon point pour résoudre des problèmes.

Par contre j'entend souvent l'excuse "ouais mais nous on porte vos enfants" et c'est franchement dégueu par ce que si je pouvais, je serais ravi de porter ma progéniture sans hésiter.
Et légalement Sludge, nous ne somme pas tout à fait égaux aux yeux de la lois, notamment en ce qui concerne les enfants, mais aussi sur d'autres points qui ne me viennent pas en tête ce soir (pas forcément dans le même sens) ^^.

Bref je ne veux pas débattre désolé ^^ il me fallait simplement partager un point de vu qui m'est personnel sur un sujet qui me tiens assez à cœur.
Bref je considère les femmes comme des femmes, les hommes comme des hommes, mais préfère voir les individualités de chacun comme je le dit toujours. Catégoriser est une chose, généraliser en est une autre =).
J'aime les femmes, j'aime les hommes et j'aime les psychos ;)
 

Sludge

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
17 Sept 2011
Messages
16 406
Le discours féministe (un peu extrême) inclus une certaine haine contre les hommes et ça je ne pense pas non plus que ce soit un bon point pour résoudre des problèmes.
Je pense que c'est une fausse idée. La haine est plus du coté des anti-féministes que des féministes.

Et on ne parle pas d'égalité mais bien d'équité, un terme qui me paraît bien plus adéquat. En gros, on devrait tous avoir des chances équivalentes quelques soient nos dispositions de base.
mais préfère voir les individualités de chacun comme je le dit toujours.
C'est profondément féministe comme idée. :)
Le terme est mal compris mais il ne s'agit en aucun cas de défendre les droits d'un seul sexe. En fait chaque homme et chaque femme a un peu du féminin ou du masculin, en des proportions variables. Chacun est lui-même. Mais en aucun cas parce qu'on est tel qu'on est, on devrait être discriminé ou malmené. L'évolution logique du féminisme se trouve chez les LGBT. Le sexe autant que la sexualité est aujourd'hui source de beaucoup d'actes de haine.

docteurlapeluche : Quand je dis ça, c'est surtout parce qu'à mon sens, il faut avant tout qu'il y ait un réveil des consciences féminines, sans quoi rien ne sera possible. Mais le féminisme est autant l'affaire des hommes que des femmes.

Voici le genre de travaux que j'apprécie beaucoup. Mais il déclenche bon nombre de réactions haineuses. Pourtant il ne remet pas en cause des œuvres directement (sauf pour les production actuelles), il essaie juste de montrer jusqu'où peuvent aller les conditionnements. Et éveiller au fait que si chacun pouvoir visualiser ces conditionnements, il pourrait ne plus les perpétuer.
Damsel in Distress
[video=youtube]

En fait comme me disait un ami, il ne faudrait jamais évoquer le féminisme pour parler de féminisme car le terme est beaucoup trop associé à des choses qui empêchent les autres d'écouter. Mais bon, faut croire que je suis profondément masochiste.
 
Inscrit
24 Mai 2014
Messages
862
Sludge a dit:
docteurlapeluche : Quand je dis ça, c'est surtout parce qu'à mon sens, il faut avant tout qu'il y ait un réveil des consciences féminines, sans quoi rien ne sera possible. Mais le féminisme est autant l'affaire des hommes que des femmes.
Ok la on es d'accords, c'est juste ce que je voulais entendre mon sludgy ;)
 

Axïōm

Alpiniste Kundalini
Inscrit
2 Avr 2013
Messages
546
Tout est dans l'evolution des consciences et une nouvelle comprehension de la realite.
l'egalite est quelque chose d'evidente mais plus important est selon moi la complementarite, les differences sont les choses les plus necessaire, mis en commun elles peuvent donner le meilleur, il ne faudrait surtout pas perdre nos differences.
mais le feminisme n'est pas quelque chose d'isoler, ca fait juste parties d'un plus grand tableau, fresque, qui se dirige dans une direction.
 
L

Larry_Golade

Invité
On est d'accord sur le fond (on l'était déjà quand on a abordé ce sujet il n'y a pas longtemps :mrgreen:). Franchement, quitte à nous jeter des fleurs, je crois qu'en France une bonne partie des hommes nés dans la seconde moitié du 20ème siècle est civilisée sur le plan socio-sexuel et n'a pas grand chose à se reprocher au quotidien. C'est pour ça que certains discours féministes tapent sur les nerfs (voire cassent les ********...), on finit par avoir la sensation d'être tous des mufles et des violeurs potentiels sans savoir ce qu'on a bien pu faire de mal. Certes, quand on voit une jolie fille dans la rue, la pensée "j'la baiserais bien si j'pouvais" traverse le cerveau avec la force d'un automatisme, mais tant qu'elle n'est pas suivie de faits, y a pas de souci, c'est biologique. Je suis persuadé qu'elles se disent la même chose en matant les mecs.

Je suis le premier à déplorer le moule dans lequel trop de femmes acceptent de se glisser, et son corollaire direct est que les hommes aussi sont sommés d'accepter une carapace de pseudo-testostérone pour être d'authentiques mâles... Mais dans bien des situations, on n'a pas vraiment le choix, et notamment dans le processus de sélection du partenaire dans une relation hétérosexuelle. Sérieux, y a rien de plus relou que les meufs qui se contentent de sourire et d'attendre que l'homme fasse le premier pas, si ce n'est le numéro du vrai-mec-qui-sait-ce-qu'il-veut-et-doit-démontrer-qu'il-est-fort-et-ouvrir-sa-gueule-en-permanence. Mais si elles se montrent trop entreprenantes elles risquent de passer pour des traînées, et aucun homme ne s'attirera les faveurs d'une femme en se montrant fragile de prime abord. Là effectivement, il y a un couac. Faut se nier complètement en tant qu'individu et incarner un stéréotype qui sera le miroir des fantasmes de l'autre...

Dans ce domaine comme dans tous les domaines de la vie, il s'agit de trouver les happy few qui partageront notre système de valeur, les hommes qui n'ont pas honte de pleurer et les femmes qui ont décidé qu'elles avaient quelque chose à dire (et peuvent le justifier au nom de leur cerveau individuel plutôt qu'au nom de leur droit à tous les droits...). C'est moins difficile qu'il n'y paraît, suffit d'avoir un bon radar à gens creux et de les éviter.
 

Axïōm

Alpiniste Kundalini
Inscrit
2 Avr 2013
Messages
546
La honte de pleureur est surement une des pires choses qui nous soit arriver, les gens ne se rendent pas compte que nos emotions, telement fortes, vont se materialiser. Je trouve ca tres puissant et beau, et on peut aussi pleurer de joie.
 

Sludge

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
17 Sept 2011
Messages
16 406
Au lieu du coup de citer Femen and co, des parodies de féministes, je vais continuer à citer des œuvres qui représentent pour moi le féminisme avec deux films de Shinya Tsukamoto : Tokyo Fist et A Snake of June, deux films sur des femmes à la recherche d'elles-mêmes.
 
Inscrit
24 Mai 2014
Messages
862
Larry_Golade a dit:
Je suis le premier à déplorer le moule dans lequel trop de femmes acceptent de se glisser, et son corollaire direct est que les hommes aussi sont sommés d'accepter une carapace de pseudo-testostérone pour être d'authentiques mâles... Mais dans bien des situations, on n'a pas vraiment le choix, et notamment dans le processus de sélection du partenaire dans une relation hétérosexuelle. Sérieux, y a rien de plus relou que les meufs qui se contentent de sourire et d'attendre que l'homme fasse le premier pas, si ce n'est le numéro du vrai-mec-qui-sait-ce-qu'il-veut-et-doit-démontrer-qu'il-est-fort-et-ouvrir-sa-gueule-en-permanence. Mais si elles se montrent trop entreprenantes elles risquent de passer pour des traînées, et aucun homme ne s'attirera les faveurs d'une femme en se montrant fragile de prime abord. Là effectivement, il y a un couac. Faut se nier complètement en tant qu'individu et incarner un stéréotype qui sera le miroir des fantasmes de l'autre...
Ouais mais ca c'est la parade nuptiale propre a notre espèce, la vraie vie de couple elle passe au dela de ca, et si ce shema perdure au dela de quelque temps que vous êtes en couple posez vous des questions les gars, y'a un soucis^^
 

Sludge

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
17 Sept 2011
Messages
16 406
Les habitudes du rapport de séduction sont pourtant des purs représentants du patriarcat. Si on sort des clous des stéréotypes, on est souvent voué à avoir de grandes difficultés à avoir des relations amoureuses. Mais l'Etat, la famille et le monde du travail sont vraiment les lieux où s'expriment avec force les inégalités (et ne me parlez pas du partage des tâches ménagères ou je vous flingue).

Allez, pour le délire j'ai commencé une liste en premier post qui sera un bien meilleur avatar du féminisme que moi.
 
Inscrit
24 Mai 2014
Messages
862
J'ai du avoir énormément de bol de passer a coté de ce genre de cliché de vie merdique alors Sludge, et encore plus de chance d'être tombé sur une femme qui voyait les chose comme moi.

Ma femme c'est ma muse, mon amoureuse, mon pote, mon égal, mon associé... J'ai eu du cul...

Sinon pour les inégalités en général t'as raison quand même.
 

Axïōm

Alpiniste Kundalini
Inscrit
2 Avr 2013
Messages
546
Tout est dans le conditionnement, ca rejoint ce poste de toi Sludge dans le topic Anarchie, tout se joue a l'enfance, l'etape au dessu que devrait proposer la meilleur des educations ca serait la capacite a se deculturalise, apres un certain age (ce qui est pour moi un role des psychedeliques), ce qui menerait un point de vue bien plus personnel et plus libre, se detache de ce qui a ete appri, desapprendre, et c'est valable en musique ou tout, permet d'acquerir la liberte.
malheureusement les gens pnt peur de despapprendre et prefere rester bien au chaud, mais on est en mouvement toujours, il ne faut pas resister au changement (et on oui on y reviens, cause de la souffrance)

Jviens de percevoir un nouveau truc
La grande fresque, tout est connecte, les gens ont peur du changment pas temps feministe mais aussi du rest, ils ne s'en rendent pas compte mais ils savent surment au fond que ce changement va en impliquer d'autre (interieur, de tout facon il le sont tous, et ce sont les plus difficiles) et fait partie d'un schema plus gobale
revolution des consciences, trop de gens la craignent au lieu de se laisser porte dans le flo:w
 
Inscrit
24 Mai 2014
Messages
862
Je kiff Marion dans tes références Sludge.
Sinon ca c'est un film féministe(et que les vrais mecs aiment)
[video=youtube]
 

Euryale

Neurotransmetteur
Inscrit
20 Mai 2013
Messages
68
Comme tout, si on se limite à la télé (ce qu'on voit avec les FEMEN, Isabelle Alonso), et nos élus, finalement à la vision dominante du féminisme, on a une vision caricaturale (des féministes et y compris envers les soi-disant "anti-féministes" et leur réduction ad hitlerum, phallocrates, mysogynes,etc, qui en découlent...):

Je veux parler d'une vision réductrice du féminisme qui consiste en ce que la femme ait les mêmes droit que leurs mecs, cad d'aller se faire enculer par leur patron tous les matins à 8h pour le même salaire de merde, et tirer sur l'ambulance qu'est le catholicisme ou l'orthodoxie chrétienne (en France). C'est l'impression que la télé m'a donné du féminisme et de leur égalitarisme par le bas...
Et en plus si on nie ou si nous critiquont ce féminisme (financé et/ou approuvé par les plus sympathiques gens de la terre, ceux du MEDEF, ou des types comme G.Soros) nous sommes réactionnaires et misogynes (bouh! pas bien mdr).

La vision du féminisme est bien plus riche que ça (en théorie comme en pratique), très mal compris (moi le premier) et il y a énormément de références (notamment celles citées précédemment).
Et puis les mœurs ont changé et nous ne vivons pas sous contrôle sexuels comme dans certaines théocraties qui maintiennent une vision arriérée de la femme.
Tant mieux ça élargit le champs des possibles (avec l'usage des drogues, entre autres).

Carla Lonzi
Noi rimettiamo in discussione il socialismo e la dittatura del proletariato. La forza dell'uomo è nel suo identificarsi con la cultura, la nostra nel rifiutarla. Sputiamo su Hegel.Siamo contro il matrimonio. Accogliamo la libera sessualità in tutte le sue forme. Sono un diritto dei bambini e degli adolescenti la curiosità e i giochi sessuali. La donna è stufa di allevare un figlio che le diventerà un cattivo amante. Comunichiamo solo con donne

http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=LHS_158_0145



 
Haut