S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Survivalisme, autonomie, et pourquoi pas veganisme.

#1
Vu les réactions qui ont donné lieu à pas mal de HS sur le topic de Sandman sur la politique, et vu les amalgames survivaliste=mec qui a des poules et qui a 6 mois de réserve de bouffe=facho d'extrême droite en treillis avec un flingue dans le slip, j'me suis dit que ce serait pas mal d'ouvrir un topic à ce sujet.

Au pire ça servira à rien, au mieux on laissera tranquille le topic de sandman dont le sujet est plus vaste et philosophique. (C'est pour ça que j'ai posté dans flood et jeu)

Je vous propose une vidéo d'un youtuber "ma ferme autonome" sur le sujet du survivalisme, j'aime bien sa vision des choses.



Et pourquoi veganisme ?
Pour rien, enfin si déjà c'est putaclic ( j'veux dépasser la lyre en nombre de vues) et surtout ce mec a eu de virulents échanges avec des vegans sur la toile, et je me suis dit que ça apporterai un sujet de plus à ce topic foutraque.





Dites moi ce que vous en pensez ?
#2
une Panic Room comme le thriller, c'est du survivalisme??
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#3
En soit oui.
Je pense. Si ta survie passe par le fait de t'enfermer hermétiquement.
Mais ça n'a rien à voir avec l'autonomie.
#4
là où j'étais avant j'avais une vieille maison unifamiliale un peu Horta à ma disposition et côté jardin on trouvait une citerne d'eau sous le dallage de la cour... J'ai compris que cette citerne avait été faite comme abri anti aérien pendant la 2de GM pck j'ai été dedans et je pouvais me tenir debout sans problème alors je l'ai nettoyée... J'ai enlevé les décombres et tout passé à l'eau et eau de javel puis j'ai dirigé les amenées d'eaux pluviales du toit et raccordé une pompe hydrophore du Brico dans la cave pour avoir de l'eau pour les tâches utilitaires (WC, arrosage plantes...).

J'ai fait ça sans avoir la notion d'être un survivaliste versus autonomie parce que on ne parlait pas de ça mais j'ai été passionné par cette occupation. C'est plein de tuyaux et de manettes, des raccords qui font un circuit d'eau puis tu ouvres le robinet de l'évier à l'atelier c'est de l'eau de pluie qui coule... J'ai même fait fonctionner un chauffe eau pour aller plus loin...

Ce que je veux dire il faut la ressource de base pour pouvoir le faire. Une maison, un terrain (au moins en location...) faire des frais d'installation et achats des produits... Autrement c'est impossible.

Mainant avec ma situation en appartement tout ça est devenu impossible. Je vois mal le syndic agréer un projet pareil....
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#5
Bon topic bon sujet dommage que le mec qui l'ai pondu soit proche du nazisme et de soral.
Prolo des accords de 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

L'Oeil
#6
(28/09/2022 04:17)Mr Sandman a écrit :
Bon topic bon sujet dommage que le mec qui l'ai pondu soit proche du nazisme et de soral.

Et pro patriarcat. 
Et assassin s'animaux.
Merci de ne pas tronquer mes qualités.

(27/09/2022 23:19)amicale_du_pc a écrit :
là où j'étais avant j'avais une vieille maison unifamiliale un peu Horta à ma disposition et côté jardin on trouvait une citerne d'eau sous le dallage de la cour... J'ai compris que cette citerne avait été faite comme abri anti aérien pendant la 2de GM pck j'ai été dedans et je pouvais me tenir debout sans problème alors je l'ai nettoyée... J'ai enlevé les décombres et tout passé à l'eau et eau de javel puis j'ai dirigé les amenées d'eaux pluviales du toit et raccordé une pompe hydrophore du Brico dans la cave pour avoir de l'eau pour les tâches utilitaires (WC, arrosage plantes...).

J'ai fait ça sans avoir la notion d'être un survivaliste versus autonomie parce que on ne parlait pas de ça mais j'ai été passionné par cette occupation. C'est plein de tuyaux et de manettes, des raccords qui font un circuit d'eau puis tu ouvres le robinet de l'évier à l'atelier c'est de l'eau de pluie qui coule... J'ai même fait fonctionner un chauffe eau pour aller plus loin...

Ce que je veux dire il faut la ressource de base pour pouvoir le faire. Une maison, un terrain (au moins en location...) faire des frais d'installation et achats des produits... Autrement c'est impossible.

Mainant avec ma situation en appartement tout ça est devenu impossible. Je vois mal le syndic agréer un projet pareil....

Oui bien sur.
Tendre vers l'autonomie demande du travail, impose de faire des choix et il faut s'en donner les moyens.
Et ce n'est pas forcément facile suivant les situations des personnes.
Voir impossible parfois.

Comme je l'avais dit sur l'autre topic je me sens pas survivaliste mais plutôt partisant de l'autonomie. 
Chose que j'essai d'appliquer dans ma vie sans pour autant y parvenir totalement. 

Car malheureusement il ne suffit pas d'un terrain et d'une maison à la campagne pour que ça se fasse tout seul. C'est énormément de travail et de sacrifices.
Qui de nos jours s'amusera à niquer une de ses cinq semaines de congé payés à couper 15 stères de bois pour l'hiver ?

C'est un peu ce qu'il explique aussi dans sa vidéo sur les vegans urbain.
C'est utopique de vouloir le confort de la ville et défendre cette cause quand ton lieu d'habitation tue plus d'animaux que la chaîne entière des restos "la boucherie" et "Mac do" réunis.
Comme consommer de la viande, vivre en ville reste un choix.
Un choix qui a des conséquences.

Tout est question de choix dans la plupart des cas.
Sauf exception bien sûr.
#7
(28/09/2022 04:17)Mr Sandman a écrit :
Bon topic bon sujet dommage que le mec qui l'ai pondu soit proche du nazisme et de soral.


Comme souvent chez les survivalistes. Le grosse distinction entre l'autonomie et le survivalisme c'est que l'un se prépare a une catastrophe et l'autre se construit en dehors d'un système.

A partir du moment où on se replie sur soi pour se préparer a se défendre d'une attaque (invasion quelconque, voyez le problème), on est souvent armés et repliés dans des groupuscules idéologiques et spoiler c'est souvent teinté d’extrême droite.

Puis la méthode est critiquable, si on considère un problème environnemental par exemple, on a tout intérêt a s'unir pour une meilleur production, pour une solidarité entre les survivants. Les survivalistes sont dans des démarches individuelles (ou au mieux familiales)
#8
Je crois pas que la principale crainte des survivalistes soit une invasion.

Amha les catastrophes naturelles et autres pandémies sont plus au centre de leurs inquiétudes.
(Pas les survivalistes des reportages de tf1 ça je te l'accorde)
#9
Un petit rajout pour ceux que ça intéresse et qui croient que l'autonomie est un sport de riches. (Non
Un petit rajout pour ceux que ça intéresse et qui croient que l'autonomie est un sport de riches. (Non en fait c'est surtout beaucoup de travail)



On est sur de l'autonomie (mon credo) mais en jouant sur les termes c'est aussi du survivalisme,  ou tout du moins ça en partage certains principes et idées.

Je sais que ces vidéos sont longues et sûrement chiantes pour ceux qui ne s'y intéresse pas vraiment mais ça reste toujours mieux que les reportages merdiques de bfm ou tf1 qui appuient sur les clichés bidons. (Survivaliste=facho, musulman=égorgeur, africain=brouteur,drogué=mec qui tuerait sa mère pour une dose, etc etc )
#10
(28/09/2022 07:16)Yoshinabis a écrit :
Je crois pas que la principale crainte des survivalistes soit une invasion.

Amha les catastrophes naturelles et autres pandémies sont plus au centre de leurs inquiétudes.
(Pas les survivalistes des reportages de tf1 ça je te l'accorde)


Mais après je me demande un truc, le survivalisme me parait quand même axé sur soi ou sa famille.

Du coup si une catastrophe arrive comment tu compte tenir sans la collectivité ? Pour combien de temps ?

Tu pense qu'un survivaliste qui serait dans une perfection du concept pourrait tenir tout seul indéfiniment ?

Je regarderais toutes les vidéos que tu as partagé plus tard même si pour le coup je connais déjà les production de la ferme autonome (fut un temps après sa vidéo sur le prix des terrains, j'avais même pensé à économiser de fou quand je bossais pour m'acheter un terrain mais j'ai abandonné par manque de rigueur et de volonté. 15 000 balles c'est pas hyper cher pour un terrain mais quand t'es un prolo à 1200 par mois c'est dur de faire des économies).
Prolo des accords de 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

L'Oeil
#11
tout ça c'est changer du tout au tout un état d'existence pour devenir LE survivaliste. Déjà au moins un abri (perso ou communautaire) où se réfugier quand la centrale nucléaire des environs fera son Tchernobyl ou Fukushima, ce serait rassurant.

Mais il faudrait un compteur Geiger publique aux abords des centrales pour donner l'alarme avant qu'il ne soit trop tard pour les gens.

Voila un subside de l'état à prévoir. Un avertisseur (sirènes, alertes radiophoniques etc...) automatique.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#12
(28/09/2022 18:20)Mr Sandman a écrit :
(28/09/2022 07:16)Yoshinabis a écrit :
Je crois pas que la principale crainte des survivalistes soit une invasion.

Amha les catastrophes naturelles et autres pandémies sont plus au centre de leurs inquiétudes.
(Pas les survivalistes des reportages de tf1 ça je te l'accorde)


Mais après je me demande un truc, le survivalisme me parait quand même axé sur soi ou sa famille.

Du coup si une catastrophe arrive comment tu compte tenir sans la collectivité ? Pour combien de temps ?

Tu pense qu'un survivaliste qui serait dans une perfection du concept pourrait tenir tout seul indéfiniment ?

Je regarderais toutes les vidéos que tu as partagé plus tard même si pour le coup je connais déjà les production de la ferme autonome (fut un temps après sa vidéo sur le prix des terrains, j'avais même pensé à économiser de fou quand je bossais pour m'acheter un terrain mais j'ai abandonné par manque de rigueur et de volonté. 15 000 balles c'est pas hyper cher pour un terrain mais quand t'es un prolo à 1200 par mois c'est dur de faire des économies).

Ton questionnement est intéressant mais encore une fois biaisé par ce qu'on montre dans les medias.
Ceci dit je suis content que tu connaisses cette vidéo sur le prix des terrains.

En fait on ne peux pas tenir sans collectivité.
C'est impossible. Tant en matière de subsistance alimentaire qu'au niveau relations sociales.
Seul on arrive à rien. Mais il faut savoir s'entourer, et choisir un lieu d'habitation convenable qui va en ce sens.
Et j'insite bien aussi sur le fait qu'il ne faut pas confondre survivalisme pur comme le gars qui part en forêt avec 3 allumettes et une arbalète et celui qui veut se construire une structure durable et pérenne. 

Donc l'autonomie n'est pas axée sur soi ou sa famille mais sur un échange de bons procédés avec le reste de ta communauté/collectivité.

Par exemple j'ai un terrain avec beaucoup de noyers.
J'en ai beaucoup trop pour que ma famille les consomment toutes.
J'en fait don à un agri qui a un pressoir, en échange ce dernier me donne la moitié de l'huile qu'il a pressé avec ces noix gratuites et il garde le reste.

J'ai deux parcelles de bois uniquement destinées au chauffage.
Des potes viennent m'aider à couper et transporter ce bois, en change je leur donne leur bois de chauffage.

J'ai un ami éleveur de vaches laitières.
L'année dernière une de ses granges à brûlée, j'ai passé tout mes week-end pendant deux mois à l'aider (avec d'autres) à reconstruire.
Quand il a besoin de curer un fossé ou d'aide pour ensiler son fourrage je suis la.
En échange je ne paye pas mon lait, quand j'en ai besoin je vais chez lui me servir.

Le jour où j'ai voulu creuser un retenue d'eau sur mon terrain tout ces gens sont venus m'aider et la seule chose qu'ils ont obtenu en échange c'est ma gratitude,  ma fidélité en amitié et l'assurance qu'ils pourront compter sur moi si besoin.
(Et aussi un barbecue fiesta bien sûr)

Etc etc etc....

Être autonome c'est être autonome envers l'état et ce qu'il nous fournit à prix d'or en nous rendant dépendant tout en nous soumettant financièrement. 
Mais ça n'a jamais inclu de ne plus avoir de relations avec nos congénères/pairs.
Bien au contraire. 

Mais oui ça reste des micro sociétés. 

Demain imaginons c'est "walking dead" et on a des gens des villes qui débarquent chez nous (je dis chez nous alors que j'etais un parigo de base il y a 20ans^^) pour pas crever la dalle, bien sur que jusqu'à un certain point on les aidera.
Mais on gardera en tête que pour eux on est des bouseux tueurs d'animaux et fachos adeptes du patriarcat suivant leurs clichés. 
Faudra donc qu'ils montrent patte blanche et qu'ils participent à notre micro société,  sinon ils seront gentiment mais fermement invités à aller voir ailleurs.

L'être humain n'est pas destiné à vivre isolé,  l'union fait la force.
Mais s'unir pour vivre de manière autonome avec des Usul (Désolé mais j'aime cette exemple) plutôt crever.

Je sais pas sibca a répondu à ton interrogation mais j'ai fait en sorte d'y répondre de la manière la plus sincère.

A ceci j'ajoute pour l'exemple pour tes 1200€ mensuels que je gagne 2500€ par mois en salaire, que je touche 1000€ de caf pour les gosses car j'en ai 4 et que j'ai la prime d'activité. 
Avec 3500€ je nourri 6 personnes et je paye la totalité de mes factures.
Je n'ai aucune dette, aucun crédit, et j'arrive même à mettre (modestement) de l'argent de côté. 
1200€ seul tu te sens prolo ? 
Divise 3500 par 6 (et dieu sait que les gosses ça coûte grave cher entre les études et le reste)


Je vivrai en ville ou même en campagne en suivant la société de consommation je serais déjà au fond du trou.
(Et mes gosses ont tous le confort lié à leur âge, internet, consoles de jeu, etc et )

(28/09/2022 19:09)amicale_du_pc a écrit :
tout ça c'est changer du tout au tout un état d'existence pour devenir LE survivaliste. Déjà au moins un abri (perso ou communautaire) où se réfugier quand la centrale nucléaire des environs fera son Tchernobyl ou Fukushima, ce serait rassurant.

Mais il faudrait un compteur Geiger publique aux abords des centrales pour donner l'alarme avant qu'il ne soit trop tard pour les gens.

Voila un subside de l'état à prévoir. Un avertisseur (sirènes, alertes radiophoniques etc...) automatique.


Ouais nan la c'est pas du tout mon délire.
J'ai aucun projet de bunker, de compteur geiger ou même une quelconque flippe de ce genre d'événement.
Mon passé militaire m'a appris que rien ne nous sauvera de ce genre de choses, ceux qui ont du bol s'en sortiront et ceux qui n'auront pas de bol ben ....
Chernobyl en a ete un excellent exemple. 
Tout le monde n'est pas mort à Prypiat, 

La flippe de la guerre ou d'un conflit de sert à rien non plus.
C'est pas à 15 clampins campés dans un bunker plein de boîtes de conserves et d'armes que tu vas survivre si une armée envahi ton pays.

Restons pragmatiques et occupons nous de ce qui peux vraiment nous nuire sans extrapoler.
Une catastrophe naturelle, une pandémie, une famine,  la c'est du concret et pas forcément de la science fiction..
#13
(28/09/2022 19:13)Yoshinabis a écrit :
1200€ seul tu te sens prolo ? 
Divise 3500 par 6 (et dieu sait que les gosses ça coûte grave cher entre les études et le reste)


Ben c'est objectivement le cas. C'est le smic, dans un taff épuisant et aliénant, sans perspective d'avenir et surtout sans posséder les moyens de production donc oui c'est le prolétariat.

Le confort après c'est subjectif, chacun fait ses choix. J'ai jamais dit que t'étais un bourgeois. D'ailleurs tu m'as tout l'air de faire aussi partie des prolos. C'est juste qu'après il y a des nuances sociologique sur le degré d'accès à la culture, l'éducation, le logement, etc...

(28/09/2022 19:13)Yoshinabis a écrit :
Mais on gardera en tête que pour eux on est des bouseux tueurs d'animaux et fachos adeptes du patriarcat suivant leurs clichés.
Faudra donc qu'ils montrent patte blanche et qu'ils participent à notre micro société, sinon ils seront gentiment mais fermement invités à aller voir ailleurs.

L'être humain n'est pas destiné à vivre isolé, l'union fait la force.
Mais s'unir pour vivre de manière autonome avec des Usul (Désolé mais j'aime cette exemple) plutôt crever.


Ben désolé mais la c'est toi qui te fais avoir par les clichés. Mais bref au fond je suis d'accord c'est juste que je trouve ton appréciation du truc aussi binaire que les mecs que tu met à l'extrême gauche ou à l'extrême droite.

.....................................................................................................

Pour ce qui est du reste de ton message j'approuve totalement. C'est juste que pour le coup tu n'exclue pas du tout le collectif, tu y est partie prenante. Donc notre débat se situe surtout sur les interprétations qu'on à des termes autonomie/survivaliste.

Je pensais, comme Bonshitsamere que le survivalisme avait dans son essence une manière de fonctionner plus autocentré mais ce n'est surement pas le cas, donc mea culpa j'utiliserais le terme pour l'autonomie quelle soit collective ou individuelle.
Prolo des accords de 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

L'Oeil
#14
(28/09/2022 19:24)Mr Sandman a écrit :
(28/09/2022 19:13)Yoshinabis a écrit :
1200€ seul tu te sens prolo ? 
Divise 3500 par 6 (et dieu sait que les gosses ça coûte grave cher entre les études et le reste)


Ben c'est objectivement le cas. C'est le smic, dans un taff épuisant et aliénant, sans perspective d'avenir et surtout sans posséder les moyens de production donc oui c'est le prolétariat.

Le confort après c'est subjectif, après chacun fait ses choix. J'ai jamais dit que t'étais un bourgeois. D'ailleurs tu m'as tout l'air de faire aussi partie des prolos. C'est juste qu'après il y a des nuances sociologique sur le degré d'accès à la culture, l'éducation, le logement, etc...

Ouais mais ces nuances prennent encore plus d'ampleur en ville ou proche des grosses agglomérations.

J'ai des potes qui gagnent le smic et qui sont proprio de leur maison.
Ils ont pu avoir un crédit à l'aise, forcément une maison 2 chambres à rénover avec 1500m2 de terrain ça coûte 50 à 60 000€ en raze campagne chez moi.
Et tout les travaux d'isolation ou de chauffage sont pris à 80% en charge par l'état pour les smicards. 

Et tu me dis que tu as un travail contraignant et usant, je te rassure il y en a ici aussi, sauf que ceux qui en chie le font pour obtenir quelque chose au bout.

Tu attends quoi pour te bouger ?
T'as rien à perdre et tout à gagner (Surtout si tu es célibataire et sans enfants)
;)

(28/09/2022 19:24)Mr Sandman a écrit :
Ben désolé mais la c'est toi qui te fais avoir par les clichés. Mais bref au fond je suis d'accord c'est juste que je trouve ton appréciation du truc aussi binaire que les mecs que tu met à l'extrême gauche ou à l'extrême droite.


Possible, sûrement même.
Tu as raison je pense.

Après je culpabilise pas pour ça quand je lis des trucs comme ce que Bonshitsamère a posté plus haut sans savoir de quoi il parle.
#15
(28/09/2022 19:33)Yoshinabis a écrit :
Tu attends quoi pour te bouger ?
T'as rien à perdre et tout à gagner (Surtout si tu es célibataire et sans enfants)


Je te fais juste part de mes réflexions. Personnellement je n'attend plus rien. Bref peut être qu'on en parlera par MP si t'es curieux. Mais en vrai y'a rien de fondamentalement intéressant à creuser de ce coté.

Ca ne m'empêche pas de trouver les discussions intéressantes.

(28/09/2022 19:33)Yoshinabis a écrit :
Et tout les travaux d'isolation ou de chauffage sont pris à 80% en charge par l'état pour les smicards.


Yep ça ma mêre en a profité et j'avoue que c'est vraiment un bon point pour les gens qui voudraient s'établir en campagne.

Du temps de mes parents c'était dur. La maison ou j'ai passé mon enfance, mes darons m'ont raconté vivre dedans pendant un certain temps sans électricité ni eau chaude ^^
Prolo des accords de 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

L'Oeil
#16
(28/09/2022 19:24)Mr Sandman a écrit :
C'est juste que pour le coup tu n'exclue pas du tout le collectif, tu y est partie prenante. Donc notre débat se situe surtout sur les interprétations qu'on à des termes autonomie/survivaliste.

Je pensais, comme Bonshitsamere que le survivalisme avait dans son essence une manière de fonctionner plus autocentré mais ce n'est surement pas le cas, donc mea culpa j'utiliserais le terme pour l'autonomie quelle soit collective ou individuelle.

Exactement. 
Mais pour un gars doué de faculté de compréhension comme toi, j'en rencontre 10 qui sont incapable de réflexion et qui sont abonnés à usul. (Désolé c'était mon dernier running gag sur cette sombre merdouille)
(Je suis sur que Bonshitsamère est abonné à usul  mrgreen )

Donc des fois c'est épidermique,  j'envoie chier tout le monde avant de finir d'échanger sereinement. 
A tort je le conçoit  et l'accepte.
J'ai aussi des efforts à faire.

(28/09/2022 19:50)Mr Sandman a écrit :
(28/09/2022 19:33)Yoshinabis a écrit :
Tu attends quoi pour te bouger ?
T'as rien à perdre et tout à gagner (Surtout si tu es célibataire et sans enfants)


Je te fais juste part de mes réflexions. Personnellement je n'attend plus rien. Bref peut être qu'on en parlera par MP si t'es curieux. Mais en vrai y'a rien de fondamentalement intéressant à creuser de ce coté.

Ca ne m'empêche pas de trouver les discussions intéressantes.

L'avantage avec toi est que chaque discussion est intéressante et cordiale même si on est en opposition sur certains points

Donc ce sera toujours un plaisir de discuter ou de croiser le fer avec Mr Sandman
#17
(28/09/2022 19:51)Yoshinabis a écrit :
L'avantage avec toi est que chaque discussion est intéressante et cordiale même si on est en opposition sur certains points


Je trouve qu'à de rares exceptions c'est pareil avec tout les psychonauts.

C'est pour ça que j'aime bien trainer ici.
Prolo des accords de 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

L'Oeil
#18
Bon la maintenant je vous mets une vidéo d'un youtuber survivaliste français.
Reinho. 
Celui la il va vous plaire.

Il colle parfaitement aux critères bfm et tf1.
Il est ouvertement raciste.
Et même si je ne partage pas ses idées, techniquement il ne raconte pas de la merde. (Ouais désolé mais malheureusement les fachos ne sont pas plus ignares que nous, ça fait chier mais faut l'accepter)



Et aussi un autre (Non facho) mais frenchy immigré aux states, autonome et survivaliste,  il a les deux casquettes.






Bon lui il vit aux states donc c'est un poil différent.
Mais ça donne une idée. 

Alors bien sûr j'ai mis des vidéos putaclic sur les flingues exprès. Ils ont moults vidéos sur d'autres sujets. (Quoi que Reinho est quand même axé sur les flingues et la haine des chances pour la France)

Après la thèse il fallait bien que je fasse l'anti thèse. 
Cool
#19
le survivaliste militariste de la 1ère video reflète trop la société d'aujourd'hui avec des groupes à tendances distinctes... Les gens finissent par capter des pacifistes végans qui broutent leur herbe à 4 pattes comme des moutons et des militaristes qui n'attendent qu'une chose c'est de buter du hippie ou du nègre... etc... Mais j'exagère évidemment, la société n'est pas comme cela.

Non. Mais elle en est actuellement à le devenir... Parce que elle provient d'un temps où tout le monde pouvait aller au magasin du coin pour acheter armes et munitions sans aucun justificatif...

A 16 ans j'allais dans le magasin de l'armurier du quartier pour prendre du 22 Long Rifle. Je devais juste payer (quand même) et j'allais avec un copain tirer dans la nature avec ma FN semi-automatique... Alors quoi? Je n'étais pas porté vers la chose militaire et je n'associais pas mon fun à la guerre, ni aux commandos ou aux stratégies de survie , de guérillas comme énumérés dans la vidéo. J'avais même déjà des longs cheveux et j'aimais casser des excédents de brocante, des bouteilles, des vieilles assiettes fêlées... C'était une finalité toute trouvée pour des horreurs qui n'aboutiront ainsi jamais chez les gens.

Tout le monde avait accès au sens des armes sans devoir faire de différenciations malsaines des sens humains profonds inhérents aux convictions de chacun. Les gens avaient leur travail, leurs horaires mais le domaine de l'armement était dispo. Un nombre exploitait même cette ressource distrayante pendant le WE .

Mais voila, même les ados pouvaient tirer, à condition de pointer le canon de l'arme vers le bas entre deux coups ou pour se balader. Même avec une arme vide. J'ai acquis le réflexe de pointer l'arme au sol quand je ne l'utilise pas. C'est une éducation.

Quand je vois cette video j'imagine ce gars dans un village western où tout le monde porte un gun à la ceinture ou avec une winchester au dessus de la cheminée. Les gens l'auraient pris pour un malade porté sur une obsession... Il aurait été cause de turbulences et aurait été mis à la raison par la société.

Nous ne sommes pas dans un village western mais dans les villes et les campagnes chez nous c'était assez idem. (edit: oui on trouvait beaucoup plus de commerces dédiés aux armes / munitions dans les villes bien sûr , mais aussi les villettes et les villages. Ces commerces ont essayé de subsister avec les articles de pêche d'ailleurs, mais à diverses conclusions de fortune)

Aujourd'hui on restreint les armes légalement parce que on restreint tout. Ce n'est pas une question d'armes. C'est une question de Restriction générale à divers plans. La société croit se défendre d'un péril mais elle ne fait que favoriser une émergence de futurs prédateurs. Aujourd'hui ils sont encore sous forme potentielle passive mais il ne faut pas être devin pour voir le futur. Ou alors la société mangera ses petits comme elle a fait avec la gauche... (edit: aux USA la Gauche a eu un épisode de taille lors des 70 / 80) Aujourd'hui la société est de tendance généralisée Droite. Mais elle trouvera de l'emploi à investir sa ressource pour résoudre ce qui est une sorte de zèle excédentaire moins en conformité avec le nombre... Parce que elle préfère les vraies victimes ailleurs.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste


Topics apparemment similaires...
  VOS PSEUDO, POURQUOI ? Manci 56 6,442 06/07/2022 23:47
Dernier message: Acromyrex
  Pourquoi ? Manci 37 5,589 01/07/2022 22:30
Dernier message: spazm



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.