S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


"Phenibut", ou Beta Phenyl Gamma Amino Butyric Aci

#1
Bien le bonjour !!

J'ai fais la connaissance de ce fameux phenibut y'a quelques semaines, je devrais recevoir un flacon de 60 géllules de 500mg dans la semaine.

Il est classé comme nootropique, mais aussi "pseudo" anxiolytique !!

C'est utilisé depuis pas mal de temps en russie. J'ai pu lire qu'on comparait l'effet au Diazepam mais en plus faible 'effet sedatif, myorelaxant), aussi au bacoflène et enfin au piracetam !!

Sur un forum anglais, un type disait que à haute dose ça ressemblait beaucoup au GHB mais en plus light. C'est p't'être vrai, vu que c'est ni plus ni moins que du GABBA avec je sais plus quoi en + !!

Toutes les infos sont les bienvenues !!

Citation :Le phénibut (acide phényl-gamma-aminobutyrique) est un dérivé du GABA (acide gamma-aminobutyrique). Grâce à la présence d’un anneau méthyle, il traverse facilement la barrière hémato-encéphalique. Le phénibut a été découvert et introduit en pratique clinique en Russie dans les années 1960. Depuis cette époque, il y est utilisé pour soulager l’anxiété et l’angoisse, et améliorer le sommeil de patients névrosés. Il possède des propriétés nootropiques (stimulant la cognition) et anxiolytiques, et est souvent comparé au diazépame, au baclofène et au piracétame.

¤ La capacité du phénibut à soulager l’anxiété a été démontrée dans de nombreux modèles animaux. Son mécanisme d’action est similaire à celui de nombreux médicaments connus pour réduire l’anxiété chez l’homme. Des études animales ont ainsi comparé son profil à celui du diazépame et du piracétame. Elles ont montré que le phénibut a un effet tranquillisant similaire, bien que plus faible, à celui du diazépame. Il a également un effet calmant et relâche les muscles. Son action, là encore, est moins puissante que celle du diazépame.

¤ En Russie, le phénibut est utilisé couramment pour traiter de nombreuses névroses incluant des troubles post-traumatiques, le bégaiement ou l’insomnie. Ainsi, l’administration de 0,25 à 0,5 g trois fois par jour a amélioré les fonctions intellectuelles et la force physique tout en diminuant la fatigue et l’asthénie de patients névrosés et psychotiques. Son efficacité dans le traitement des troubles psychologiques et psychiatriques a été comparée à celle du diazépame.

¤ Des recherches sur l’animal et chez l’homme soutiennent que le phénibut a une activité nootropique similaire à celle du piracétame sans être aussi puissant.

¤ Tout comme les nootropiques, le phénibut a un effet neuroprotecteur. Chez des patients traités pour une maladie de Parkinson, il protège les neurones dopaminergiques et améliore leur état.

¤ Le phénibut semble également avoir des propriétés susceptibles d’aider à lutter contre la dépendance tabagique ou alcoolique. Il a aidé des fumeurs en période de sevrage à lutter avec succès contre l’envie de refumer, son effet relaxant évitant l’anxiété qui se manifeste fréquemment dans de telles situations. Le phénibut est parfaitement adapté en cas de courtes périodes de stress ou d’anxiété mais est peu adapté à un usage continu. L’organisme développe en effet une accoutumance à de nombreux effets du phénibut (probablement pas à son action nootropique). Les premiers signes d’accoutumance apparaissent dès le 5e jour d’administration. Pour cette raison, il est généralement utilisé sur des périodes d’une à deux semaines.
Ce costume de mescalito marche super bien pour virer tout ces hippies d'mon champ.
#2
Fucking bug m'a niké ma belle réponse, plein d'info...

Du coup la flemme de tout récrire. J'abrège. Dsl

Alors, point fort, bon complément nutritionnel, légal donc, toxicité proche du néant, effet nootropic en plus de celui anxiolytique, 3 façon de l'utiliser: en cure, 3x500mg/jours pour l'anxiété. 1gr, voir 1,5 pour un bon coup de boost qui de donne patate et motivations, entre 2 et 3 gr pour des effets plus "sédatif" je dirais.

Point faible: forte accoutumance, mais terrible, a ne pas prendre tout les jours en forte dose sinon le lendemain tu peut doubler les doses...légère addiction psycho, ca retourne un peu le bide, faire gaffe avec les doses massive d'alcool, les benzo, et la methadone.

Pose des questions plus précise et je répondrais phénibut c'est mon oncle par alliance, j'le connait bien. Mais j'ai franchement la flemme de te refaire le wiki qui s'est effacé a cause de ce putain de forum^^
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#3
Moi qui essayes toujours de me procurer par des amis des benzos, je voudrais savoir si le phenibut ressemble vraiment aux benzos, en moins fort je pense, mais ça peut y ressembler à haute dose??
Je suis insomniaque donc j'aime bien pouvoir me sédaté le soir histoire de dormir. Pour le plaisir aussi, plein de gens disent "mais j'vous comprends pas, c'est nul les benzos...", et bien pour moi je trouve ça excellent des fois (mais bon, faut forcer un peu le dosage). Exemple, y'a 4 jours j'ai pris 150mg de tetrazepam, 80mg de clorazépate et 60mg de prazepam, et bien j'étais trop bien (Bon là faut dire que y'a eu abus!!)!! J'adore l'effet myorelaxant, moi qui ai connu des douleurs intenses corporelles avec l'héro, j'adore sentir mes muscles completement décontractés et meme un p'tit peu anesthesiée. J'étais bien sédaté, les yeux qui "roulent", lutter pour garder les yeux éveillés. Et putain qu'on est bien mentalement, on dirait que le cerveau est en mode "repos", comparé à son mode de fonction habituel.

Bref, avec les benzos je me sens trop bien mentalement et physiquement, et en fin de compte je pense que c'est pour pallier ma toxicomanie à l'héroine, car la métha me rend juste normal, juste pas en manque !!

je pourrais aussi raconter des soirées 2mg alprazolam, 10mg diazepam, spliffs et absinthe, totale décontraction !!! Happywide

Bref je me suis éloigné du sujet mais c'était pour t'exposer mon amour pour les sédatifs !!
Je sais très bien que le phenibut ne va pas me chépèr comme avec les mélanges cités plus haut, mais ressens-tu un effet comparable à une faible dose de benzos, ou autre chose !!

En gros : c'est d'la merde ça fait rien, ou on ressent un effet interessant pour les insomnies et les anxiétés !!

Sur le forum d'asud, un mec dit qu'avec 2g (4 géllules) y se sent euphorique, empathique, et ressent une relaxation musculaire.

Quand je lis ça je me dis qu'en effet ça doit etre pas mal !! Et les combos?? Phenibut+L-tryptophane, phenibut + ephedrine, phenibut + benzodiazépines...(ça on verra plus tard, voir jamais!!)

Merci j'espere avoir été clair !!
Ce costume de mescalito marche super bien pour virer tout ces hippies d'mon champ.
#4
Alors???

[/b]Personne pour me dire si ce fameux phenibut a bel et bien un potentiel anxiolytique et sédatif comparable aux benzos? (meme en moins puissant, mais de ce que j'ai pu lire sur certains forums, il serait nootropic, sédatif, anxiolytique et myorelaxant comme les benzodiazépines, j'ai meme lu un post d'un type qui en prenant une forte dose trouvait que l'effet était très proche du GHB (ce n'est pas impossible et meme logique : "Structurally, phenibut is gamma-aminobutyric acid with a phenyl group in the beta position")


Sivouplé si vous avez des réponses à ma question principale : phenibut, fort potentiel sédatif, ou fort potentiel à ne rien faire??

Merci :wink:
Ce costume de mescalito marche super bien pour virer tout ces hippies d'mon champ.
#5
Honnêtement pour un habitué des opiacés et des benzo comme toi je pense que tu risques d'être déçu.

Ce n'est pas vraiment le type de produit à utiliser dans l'optique que tu décris.

Comme je l'ai dit le phénibut a un réel effet anxiolytique, si tes contractures musculaire sont liées au stress, à l'angoisse, oui tu ressentira un effet myorelaxant, mais ce n'est pas du tetrazepam!

Les effets sédatifs se font sentir uniquement à haute dose ( entre 2 et 4gr ) et le hic ici c'est que l'accoutumance au produit est rapide et assez hallucinante. Donc c'est l'escalade pour à la finale ne plus rien ressentir.

Il est nootropic par son action anti-oxydante.

L'utiliser de temps en temps à dose moyenne avec l'alcool donne des effets intéressant; en cure lors de stress professionnel ou autre; mais quotidiennement je ne le conseil pas=> accoutumance+prix plutôt élevé.

Voilà j'espère que tu a toutes tes réponses, de toute façon tu l'a commandé, donc tu verra par toi même!

:wink:
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle  Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
#6
Tout simplement merci !!

je pensais bien que ça n'aurait pas la puissance des benzos, mais si ça peut au moins m'aider à m'endormir c'est déjà bien !!
Ce costume de mescalito marche super bien pour virer tout ces hippies d'mon champ.
#7
1ere expérience avec le Phénibut... 1.5g, petite sensation de légereté pas désagréable même si ça reste très soft.
Du coup, j'ai repris 0.5g 2 heures plus tard et j'ai senti une petite montée pendant environ 5mn... Sympathique, sans +
Effet négatif: Je trouve que ça retourne un peu l'estomac, c'est peut être du au fait que je n'ai rien mangé ce midi...
#8
Citation :Point faible: forte accoutumance, mais terrible, a ne pas prendre tout les jours en forte dose sinon le lendemain tu peut doubler les doses...légère addiction psycho, ca retourne un peu le bide, faire gaffe avec les doses massive d'alcool, les benzo, et la methadone.

Dis donc saloperie si tu crois que j'te vois pas ! ça a pas l'air top pour toi ça !
:twisted: Hé hé oui ça fait chier de se retrouver avec une maman sur le dos sur psychonaut.com mais en même temps faut bien te surveiller !
"I've always considered writing the most hateful kind of work. I suspect it's a bit like fucking, which is only fun for amateurs. Old whores don't do much giggling." (H.S. Thompson)
#9
T'inquiètes j'ai geré le truc, et sur moi ça marche bien, là ça fait 3 jours que j'en ai pas pris alors que c'est vrai que y'avait une forte addiction psychologique, c'est un puissant relaxant musculaire, on se sent bien, à haute dose ça ressemble au GBL !!
T'inquiètes Loulou
Ce costume de mescalito marche super bien pour virer tout ces hippies d'mon champ.
#10
J’aimerais poser quelques questions sur le phenibut, mais avant je vais vous racontez mon histoire avec la défonce. Je vais essayer de faire court.
Je n’ai jamais rien consommé d’autres que la résine de cannabis, la beuh (très rarement) et l’alcool (essentiellement de la bière). Excepté une seule fois en 2005, le GHB, qu’un pote m’a aidé à trouver mon dosage progressivement (1.1 ou 1.3, je ne sais plus, c’était en 2004).
J’ai commencé le bédo en 1993, j’avais 19 ans. Un joint tous les soirs dosé modérément pendant deux ans. Ensuite c’est progressivement l’escalade, pour finir avec trois joints tous les soirs et au moins une dizaine les week-ends et jours fériés. J’arrête mi-2002 et reprends en février 2004 (un an et demi de sevrage). Je reprends, mais cette fois je contrôle mieux. Un joint tous les soirs et après que mon morceau soit fini, je ne repêcho que deux ou troisième après. Je tiens comme ça deux ans d’une bonne défonce. Dans le courant de 2006, je recommence petit à petit à augmenter les doses et les joints. J’arrête le 31 décembre 2006. Aujourd’hui, après 2 ans et demi d’arrêt, je n’ai pas retiré une seule fois ne serait-ce qu’une seule latte sur un bédo. Par contre, je suis devenu un alcoolique chronique. Je bois un pack de 1664 le vendredi et samedi soir et parfois, mais rarement, une fois dans la semaine, donc 2 ou rarement trois fois par semaine.
Parce que j’ai enchainé l’alcool suite à l’arrêt du bédo, je n’ai jamais retrouvé un niveau normal de concentration et de forme physique. Il me faut au moins cinq jours pour retrouver une forme moyennement acceptable, en général le vendredi, jour où justement je rebois le soir.
Je traine sur ce forum depuis trois semaines et seul le phénibut et la théanine ont retenu mon attention, en particulier le phénibut.
Mon expérience unique du GHB ne m’a pas laissé de marbre, mais je ne veux pas en acheter ou cuisiner moi-même. Apparemment le phenibut à un certain dosage donnerait approximativement, en light, le même effet tout en étant nootropique, requinquant.
Voici, mon projet. Je compte utiliser ce produit avec la même chronicité que l’alcool (le vendredi et samedi soir uniquement) à la place de la bibine. Est-ce que cinq jours de sevrage sont suffisants à chaque fois pour casser la tolérance liée au phénibut ?
Quel est le bon dosage pour un GHB light ?
Merci d’avance pour vos réponses !

P.S : certains doivent bien se marrer en me prenant pour un petit joueur. N’oubliez pas que je suis certainement moins habitué que vous à des produits chimiques, pharmaceutiques forts.
#11
enfin perso le phenibut , j' ai essayé

traitement: 250mg d' oxazepam /6mg de lormetazepam (soit +/_160mg de valium)
150mg dextroamphet 150mg methylphenidate

resultat , legere sensation de detente avec 5 gelules , pas desagréable, mais qui n' en vallent pas le prix

enfin , pas un exemple non plus.mais bon obligé d' en tartiner a se chier dessus pour etre un peu zen (jai essayé de remplacer 1 seresta 50 sur 2 par le phenibut = machoires serrée , une poignée de porte "emboutie" etc...)
bref comme anxyo ya mieux.

ou sur personne non accoutumée (ou non anxieuse ^^) pourquoi pas
#12
Juste un p'tit passage...

Moi, la même chose déjà essayé et il est vrai qu'avec 3 ou 4 g on se sent très légèrement détendu et bien... Enfin selon moi, autant prendre de p'tites doses de GHB mais ça reste mon avis.
#13
deja un conseil ne depasse jamais 2grs.

C'est marrant pour décoller avec de lalcool.

C'est pratique pour sevrer du G (0,5g 3x par jour)

C'est sympa pour traiter une anxiété/deprime passagere (max 0,5g 3x par jour)
#14
J'ai reçu ma commande aujourd'hui.

Je viens de prendre à l'instant une gélule de 500 mg de phénibut. Je vous donnerai mes impressions vers 19h00.

Rappel :

- sevrage de deux ans et demi de la résine de cannabis.

- Bois un pack de 1664 le vendredi et samedi soir (sevrage de 6 jours, rien bu hier soir)

- un paquet de clopes par jour

- 3 cafés par jour
#15
BgKconnexion a écrit :
Tchuss,

Allez je me lâche. Depuis la mort brutale de mon papa quand j'avais 13 ans, je suis accrocs aux benzos notamment certains hypnotiques et anxios comme le Zolpidem et le lexo. Ca a déclenché un ulcere de l'intestin et plein d'autres désagréments ....

Si tu es insomniaque réellement je ne serais te recommander de ne pas acheter de médicaments au hasard et on-line. Tu as besoin d'être traiter pour corriger le tir sur une courte durée pour reprendre un bon rythme de sommeil et éviter d'être accroc (je suis 4x plus accroc au benzos que je n'ai pu l'être au buprés par exemple).

Je te conseille donc d'aller voir ton généraliste et de lui parler honnêtement de tes insomnies en lui demandant de te prescrire 2 mois de traitement chronique avec "ATARAX".
ATARAX est un benzo que l'on peut qualifier de "soft" et qui combine une decontraction musculaire avec un léger effet anti-anxio. Parfait pour toi


+1

idem dependant (rien demandé a la base moi) à une equivalence base 1 diazepam , soit 160mg (- sedatif + anxyo) ce qui revient a la mostruosité de 180mg de diazepam/jour
(tous les ratios sont calculés sur etalon : morphine opiacés, amphetamine stims, valium BZD etc..)

bref c' est l'enfer ... mais bon je me repete .

et vraiment rien mais rien de planant , 5 seresta 50 (voir 6) , 2 ou 3 noctamides 2mg 1 havlane 1mg /jour ...
par contre , souffrances (psycho et pphysiques indescriptibles) si manque ne serait-ce que 10mg ..
ça fait tres peur .plus addict à ça qu'a la meth fumée que j' ai stoppé depuis ?? presque 1mois et demi .les BZD je les traines depuis ....5 ou 8 ans avec variations de marques et posologies .... bref .

pas mieux que les barbituriques (a part la LD) , pourtant commercialisés pour enrayer l'épidemie de toxicomanie au veronal (cf proust et les autres) et ses analogues ...


bref privilegier l' atarax , qui est anxyo aussi mais piperazine et non BZD .
#16
Oh oui, l'atarax c'est bien.
C'est ce que m'avait donné un gentil psy lorsque je lui ai dit "PAS DE XANAX SINON JE VAIS TOUT BOUFFER EN 5 MINUTES ME ROULER DEDANS FAIRE L'AMOUR AVEC ET M'EN ENDUIRE LE POPOTIN PAS DE BENZO".
Alors il m'a sourit d'un air mutin, l'œil complice, et j'ai su qu'il m'avait comprise (le coquinou).
Résultat : 300mg d'atarax à volonté. Aucune addiction.

Avec ça, tu seras pas accro mon bichon, et ça t'assommera comme il faut.

« Vous vous conduisez dans la vie comme vous conduisez cette voiture. C'est-à-dire de manière très approximative.»
— Plüf 

#17
Citation :Alors il m'a sourit d'un air mutin, l'œil complice, et j'ai su qu'il m'avait comprise (le coquinou).

Mince, moi aussi je deviens loutrophile. Passqu'en plus c'est contagieux ?
"I've always considered writing the most hateful kind of work. I suspect it's a bit like fucking, which is only fun for amateurs. Old whores don't do much giggling." (H.S. Thompson)
#18
Je ne ressent aucun effet après 4g de phenibut. Je précise que j'ai augmenté les dosages progressivement et j'ai attendu 1 semaine minimum entre chaque essais, mais toujours pas l'ombre d'un effet! Je tente 4,7g aujourd'hui. Est-ce normal?
#19
icekrm a écrit :
deja un conseil ne depasse jamais 2grs.


Peut-être que ceci répond à ta question, mais en fait, comme je n'y connais foutre rien, je ne suis même pas sûre.
Tu es certain que ton shop est fiable, sinon ?
"I've always considered writing the most hateful kind of work. I suspect it's a bit like fucking, which is only fun for amateurs. Old whores don't do much giggling." (H.S. Thompson)
#20
C'est purebulk, un site de compléments alimentaires je pense que je peux le poster ici! Je ne connais pas sa fiabilité.
#21
Bon apparemment d'après wiki les doses vont de 250mg à 1500mg, donc oui c'est un peu bizarre.
Il faut savoir également que seul l'isomère dextrogyre est biologiquement actif, donc si on te refile un mélange racémique tu peux déjà doubler la dose.
M'enfin il n'empêche que soi ton shop est foireux, soit t'es uber résistant.
=>Not For Human<=

On ne peut être fier que de ce qu'on a choisi

#22
En meme temps, le phenibut est moins puissant, plus dans la profondeur et donc plus subtile que le GHB.
Et certaines personnes commencent à 3-4g de G parce qu'elle tank mieux, c'est comme ca.

Donc je trouve pas ça choquant que tu ressentes rien. Si tu as l'habitudes des gabaergiques, laisse béton le phénibut Rolleyes
#23
Ba j'ai consommé pas mal de G, en tout cas assez pour ne plus avoir envie d'en reprendre. Donc ouais a 4.7g j'ai ressenti quelque chose, bien dormi et bon humeur aujourd'hui, pour l'effet nootropique je cherche encore. (Je rappelle que j'ai commencé à 1g et j'ai augmenté PROGRESSIVEMENT pour ceux qui voudraient prendre 4.7g direct! Trop doser le phenibut c'est être pourri pendant plus de 24h).

Je vais leur demander si leur phenibut est un mélange racémique. Merci pour vos réponses!
#24
Bonsoir, je suis en possession de plusieurs grammes de phenibut FAA (donc apparemment un forme plus "puissante", et plus cher aussi...).
Est ce que les dosages que l'on conseille généralement sont pour cette forme de phenibut ?
Aussi, peut on se plugger le phenibut ? A quel dosage ? Pour un effet plus marqué, et peut etre plus rapide. (Et une conso plus économique aussi)
Merci par avance !
#25
Bijord a écrit :
Le phénibut doit être très acide, je me rappelle plus les dosages que j'avais essayé pluggué, mais je me rappelle de la brûlure^^ Oui certains le font, sur bluelight j'avais lu des posts a ce sujet mais c'étais y'a 2/3 ans, tu devrais trouver quelques témoignages par labas. Je ressentais vraiment pas l'effet du phénibut a l'époque (probablement tolérance croisée avec le GHB/GBL) donc je pourrai pas te donner d'indication de dosage que ça soit oral/plug...


Ah oui, l'acidité qui explique sûrement ce goût infecte ! Lol
J'ai aussi pas mal abusé du GHB/gbl par le passé, du coup ceci expliquerait peut etre pourquoi je n'ai pas ressenti une relaxation "flagrante", même à 3g par voie oral.
Quelqu'un saurait au bout de combien de temps apparaît la dépendance, ou un quelconque revers de médaille ? (Y'a très peu de discussions francophones pour ce produit).
D'après ce que j'ai lu, la tolérance est rapide et les effets funs (?) partent vite, mais si on augmente le dosage, ceux ci réapparaissent ils ?

Le rendu positif ou non des expérimentateurs du phenibut ou d'autres conseils sont les bienvenus !
#26
Sur Bluelight (et sur d'autres forums anglophones), il y a en effet pas mal de témoignages de sevrage bien hard avec le phénibut (pour certains c'est même pire que le GBL/ GHB, mais bon c'est relatif).
Des internautes décrivent ces phénomènes (crises d'angoisses, anxiété, insomnie) après "seulement" 3 jours de conso d'affilés (à des dosages diverses).
A prendre en compte aussi: la longue durée d'action du produit, plus ou moins 24 heures.
#27
Jhi-dou a écrit :
Sur Bluelight (et sur d'autres forums anglophones), il y a en effet pas mal de témoignages de sevrage bien hard avec le phénibut (pour certains c'est même pire que le GBL/ GHB, mais bon c'est relatif).
Des internautes décrivent ces phénomènes (crises d'angoisses, anxiété, insomnie) après "seulement" 3 jours de conso d'affilés (à des dosages diverses).
A prendre en compte aussi: la longue durée d'action du produit, plus ou moins 24 heures.

3 jours mais c'est hard ! Pire que les benzos alors la dépendance ! Je sais que lorsque j'avais abusé du gbl (5 fois par jours pendant presque un mois) je n'avais pas vraiment ressenti de syndrome de sevrage (physique en tout cas). C'est surprenant en tout cas qu'en plus de la tolérance ce produit créerait une dépendance aussi extrême. Et pour le dosage en plug, quelqu'un saurait il me l'indiquer ? J'me suis plugger environs 1g a midi 30, mais bon... Rien de ouffissime quoi. Même un valium me ferait plus d'effet.
#28
Non mais 3 jours, c'est pas un phénomène de sevrage mais plus un effet "rebond".
Et les personnes qui décrivent ça doivent être très sensibles au produit (et/ou ont consommées des doses massives).


Topics apparemment similaires...
  [Fiche Info] Le GHB (gamma-hydroxybutyrate) snap2 12 517 13/06/2021 00:36
Dernier message: 7737P4R4
  acid Beta-phenyl-gamma-aminobutyric (phénibut), des informations ? adrenochrome 10 4,711 31/03/2016 13:50
Dernier message: Zack75
  Gamma-butyrolactone Deeps 19 3,645 16/02/2014 17:14
Dernier message: dogrulez



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.