S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Le malentendu néochamanique

#1
Article intéressant sur les malentendus qui peuvent exister entre deux cultures très différentes

http://www.inspir.be/?page_id=2792
#2
Cool ! Et en même temps bizarre cette histoire de cerveau droit. J'en profite pour balancer ça, qui recoupe pas mal avec l'article je trouve : https://www.youtube.com/watch?v=46KW21wyRI0
Cogito ergo d'seigle
#3
Umpf encore un extrait d'article du GRETT. La psychologie transpersonelle est largement considérée comme une pseudoscience et le gouvernement a d'ailleurs publié une mise en garde au niveau des dérivés sectaires liées à ce genre de pratique.
Sinon :
Citation :Leur manipulation est d’autant plus efficace sur nous que nous en ignorons l’existence.
Ils ont rien compris à l'effet placebo. On dirait une phrase de complotiste reptilien haha.

Citation :Elles tendent donc à transgresser cette recommandation très importante, qui concerne concrètement le fait que les émanations du sang menstruel interdisent momentanément, sur le plan énergétique, les voyages intérieurs.
Mais oui c'est clair.

Citation :Face à ce monde de sorcellerie extrêmement active, bien des occidentaux se croient prémunis du fait « qu’ils n’y croient pas ». Ils riraient si un Indien leur disait être prémuni d’un virus ou d’une bactérie parce qu’il n’y croit pas !
Ah ben je mets au défi un chaman de me blesser par les esprits et en échange je lui fais une petite injection de Clostridium Botulinum. Si y en qui passent par ici contactez-moi on se fera un échange de bons procédés.
Self-made chemist
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#4
Citation :Elles tendent donc à transgresser cette recommandation très importante, qui concerne concrètement le fait que les émanations du sang menstruel interdisent momentanément, sur le plan énergétique, les voyages intérieurs.

oh my gosh, du sang dans la chatte  Bigeyes

Bon sans dec' et j'avais lu cet article et y'a clairement des passages à jeter genre le cerveau gauche / cerveau droit ou le truc sur la société maternante dont le principe masculin serait absent ou que sais-je. Chacun reste chez soi ça me va très bien haha

Néanmoins ça met en lumière l'appropriation occidentale de cultures très étrangères et ce qui fait que cette appropriation n'est jamais entière, et donc son authenticité une illusion. Et c'est quand même bon de savoir qu'il vaut mieux ne pas taper la discut' avec le chaman quand on est une meuf.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#5
Me souviens de cet article, j'avais trouvé intéressant d'avoir le point de vue d'un français immigré là bas.

Un article un peu plus sérieux, mais moins porté sur l'interculturalité (et qui évoque d'ailleurs Jacques Mabit) https://www.cairn.info/revue-etudes-2014-2-page-33.htm
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Vous étiez l'évidence
Vous n'êtes plus que l'énigme
Vous étiez l'éternité
Vous n'êtes que dépassé"
#6
(22/11/2020 23:15)snap2 a écrit :
Umpf encore un extrait d'article du GRETT. La psychologie transpersonelle est largement considérée comme une pseudoscience et le gouvernement a d'ailleurs publié une mise en garde au niveau des dérivés sectaires liées à ce genre de pratique.
Sinon :
Citation :Leur manipulation est d’autant plus efficace sur nous que nous en ignorons l’existence.
Ils ont rien compris à l'effet placebo. On dirait une phrase de complotiste reptilien haha.

Citation :Elles tendent donc à transgresser cette recommandation très importante, qui concerne concrètement le fait que les émanations du sang menstruel interdisent momentanément, sur le plan énergétique, les voyages intérieurs.
Mais oui c'est clair.

Citation :Face à ce monde de sorcellerie extrêmement active, bien des occidentaux se croient prémunis du fait « qu’ils n’y croient pas ». Ils riraient si un Indien leur disait être prémuni d’un virus ou d’une bactérie parce qu’il n’y croit pas !
Ah ben je mets au défi un chaman de me blesser par les esprits et en échange je lui fais une petite injection de Clostridium Botulinum. Si y en qui passent par ici contactez-moi on se fera un échange de bons procédés.


Snap le pourfendeur de la pseudioscience , toujours au rendez-vous !
Bon on va pas relancer un débat, je pense que ca sert à rien mais je trouve ta manière de rejeter ce qui rentre pas dans ton paradigme un poil méprisant (sinon plus)

(22/11/2020 23:30)Tridimensionnel a écrit :
Citation :Elles tendent donc à transgresser cette recommandation très importante, qui concerne concrètement le fait que les émanations du sang menstruel interdisent momentanément, sur le plan énergétique, les voyages intérieurs.

oh my gosh, du sang dans la chatte  Bigeyes

Bon sans dec' et j'avais lu cet article et y'a clairement des passages à jeter genre le cerveau gauche / cerveau droit ou le truc sur la société maternante dont le principe masculin serait absent ou que sais-je. Chacun reste chez soi ça me va très bien haha

Néanmoins ça met en lumière l'appropriation occidentale de cultures très étrangères et ce qui fait que cette appropriation n'est jamais entière, et donc son authenticité une illusion. Et c'est quand même bon de savoir qu'il vaut mieux ne pas taper la discut' avec le chaman quand on est une meuf.


Concernant les règles, tout les guérisseurs partagent pas son point de vue. Il est assez traditionnel/conservateur dans son approche. Après faut pas forcément sans offusquer en tant que femme, l'argument invoqué étant que ca peut provoquer des dérèglements énergétiques. J'en suis pas convaincu mais je vois pas non plus ce qui pourrait me permettre de rejeter l'hypothèse.

Je trouve que ce qu'il dit sur les principes féminins et masculins est intéressant. Qu'est-ce que tu reproches à son point de vu ?

En tant que meuf, tu peux taper la discut avec un chaman, faut juste pas lui faire une confiance aveugle et pas aller vers le premier venu Smile
#7
Je plussoie fruzz. Snap2 c'est pas constructif, c'est juste condescendant..

Citation : encore un extrait d'article du GRETT. La psychologie transpersonelle est largement considérée comme une pseudoscience et le gouvernement a d'ailleurs publié une mise en garde au niveau des dérivés sectaires liées à ce genre de pratique.



Considéré comme une pseudoscience ? Et alors c'est pas pour autant que quelqu'un étiquette quelque chose de maniere si catégorique (en gros pseudoscience = bullshit, on passe à autre chose) que l'on doit se plier.
Les choses sont subtils, rien est blanc ou noir, y'a des subtilités, des sciences peuvent à la fois sur certains aspects être inadéquates/obsoletes et sur d'autres aspects adéquates/novatrices.

Il faut arreter de vouloir tout mettre dans des cases et tout rejeter. Je trouve ça d'un dogmatisme et d'une violence en fait..
Surtout quand c'est le gouvernement qui publie une mise en garde, ça ne vaut rien.. 
En fait, le gouvernement ne devrait représenter aucune autorité valide pour qu'on s'y plie. Surtout quand on sait les intérêts qu'ils ont etc.. (c'est meme inconscient de leur part, je précise ça pour pas qu'on me traite de complotiste Wink ). C'est juste du bon sens quand on voit en globalité les jeux de pouvoir dans ce monde etc..

On a le droit de pas adhérer, de pas aimer la vision d'une pratique, d'une science mais arrêtons de l'estampiller dans une catégorie pour la décridibiliser. Je trouve que c'est d'une violence et d'une ignorance sans nom.

Comme si snap2, qqn qui a jamais pris de drogues, te disais "Ecoute tu consommes ci ou ça, tu es un drogué, et je parle pas avec des gens comme ça".
Tu vois la violence du truc ? La violence de mettre qqn ou qqch dans une catégorie ?
#8
C'est vrai que Snap n'y vas pas avec le dos de la cuillère dès qu'il s'agit de trucs plus ou moins spirituels, et que le message passerais sans doute mieux avec plus de délicatesse. Mais je le suit complètement dans l'idée qu'il faut rester très sceptique envers tout les discours qui débitent des idées new-age comme si c'était des vérités vraies. Derrière ce genre de discours se cache souvent de l'obscurantisme et des préjugés. Par exemple cette histoire de voyages intérieurs rendus impossible par les règles, ce n'est pas anodin du tout. On retrouve cette idée dans pas mal de religions que les femmes sont impures pendant leurs règles et doivent donc s'abstenir de participer à des activités sacrées, voir s'isoler (pas très compatible avec la vie de femme libérée et active, mais bon...)

Snap et les gourous new-ages débitent leur théories avec autant de conviction et d'autorité, mais je sais que Snap peut me prouver ses croyances si je lui demande... Les gourous j'en suis moins sûr...

Bref, paix, amour et tolérance mais scepticisme et circonspection tout de même.
"Le coffre de la voiture ressemblait à un labo ambulant de la brigade des stupéfiants : nous avions deux sacoches d'herbe, soixante-quinze pastilles de mescaline, cinq feuilles d'acide-buvard carabiné, une demi-salière de cocaïne, et une galaxie complète et multicolore de remontants, tranquillisants, hurlants, désopilants ... sans oublier un litre de tequila, un litre de rhum, un carton de Budweiser, un demi-litre d'éther pur et deux douzaines d'ampoules de nitrite d'amyle."

                                                                                                                                                                                                          - Hunter S. Thomson,  Las Vegas Parano

Soundcloud: https://soundcloud.com/ora-sas
#9
fruzz a écrit :
Concernant les règles, tout les guérisseurs partagent pas son point de vue. Il est assez traditionnel/conservateur dans son approche. Après faut pas forcément sans offusquer en tant que femme, l'argument invoqué étant que ca peut provoquer des dérèglements énergétiques. J'en suis pas convaincu mais je vois pas non plus ce qui pourrait me permettre de rejeter l'hypothèse.

Je trouve que ce qu'il dit sur les principes féminins et masculins est intéressant. Qu'est-ce que tu reproches à son point de vu ?

En tant que meuf, tu peux taper la discut avec un chaman, faut juste pas lui faire une confiance aveugle et pas aller vers le premier venu


Bon alors je sais pas comment dire ça sans lancer un débat sans issue sur le féminisme, ce qui n'est absolument pas mon intention. Donc je vais juste le dire cash.
Je reproche à ce point de vue d'être sexiste, patriarcal et essentialiste. Je lui reproche d'essentialiser le masculin et le féminin pour produire des discours réactionnaires. Je lui reproche d'envelopper ce réactionnisme dans de jolis emballages de spiritualité afin de faire passer la pilule. Genre "tes flux d'énergie sont perturbés pendant tes menstruations et cela t'interdit d'avoir une activité sacrée pendant un quart de ta vie, mais faut pas le prendre mal en tant que femme hein, c'est juste un hasard, la nature l'a voulu ^^". Ou "tkt tu peux taper la discut' avec le chaman, faudra juste prendre dix fois plus de précautions que si t'étais un mec, mais ça n'a rien de patriarcal ou de flippant ^^".
(et rien ne permet de rejeter l'hypothèse en effet, dans le sens où pour prouver que les menstruations ne perturbent pas les flux d'énergie, il faudrait déjà prouver que ces flux existent).

MAIS ce qui est rigolo c'est que mon point de vue est justement dénoncé dans l'article comme plaquant un point de vue occidental sur des croyances qui n'ont rien à voir. Et c'est vrai ! En tant qu'occidentale européenne du 21ème siècle ce genre de discours m'horripile, ce qui ne signifie pas qu'ils n'ont pas de sens dans leur société d'origine (et ce sont aux femmes de là-bas de faire entendre leur voix, pas à nous d'imposer notre vision). Tant qu'on ne les introduit pas dans ma société à moi, ça ne me regarde pas.
Donc finalement je suis parfaitement d'accord avec l'auteur de l'article : attention aux chocs culturels et aux incompréhensions. Je m'en rappellerai s'il me vient l'idée d'aller chercher une expérience authentique dans une culture exotique.
L'anecdote sur la vision de la sagesse est très éclairante à cet égard.
Bref c'est un article fort intéressant même si certains détails méritent de sérieux facepalm.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#10
(29/11/2020 18:17)Skruffy a écrit :
C'est vrai que Snap n'y vas pas avec le dos de la cuillère dès qu'il s'agit de trucs plus ou moins spirituels, et que le message passerais sans doute mieux avec plus de délicatesse. Mais je le suit complètement dans l'idée qu'il faut rester très sceptique envers tout les discours qui débitent des idées new-age comme si c'était des vérités vraies. Derrière ce genre de discours se cache souvent de l'obscurantisme et des préjugés. Par exemple cette histoire de voyages intérieurs rendus impossible par les règles, ce n'est pas anodin du tout. On retrouve cette idée dans pas mal de religions que les femmes sont impures pendant leurs règles et doivent donc s'abstenir de participer à des activités sacrées, voir s'isoler (pas très compatible avec la vie de femme libérée et active, mais bon...)

Snap et les gourous new-ages débitent leur théories avec autant de conviction et d'autorité, mais je sais que Snap peut me prouver ses croyances si je lui demande... Les gourous j'en suis moins sûr...

Bref, paix, amour et tolérance mais scepticisme et circonspection tout de même.


J'ai pas l'impression que l'on est à faire à un gourou new age

Je t'invite à regarder la vidéo ci-dessous dans lequel il présent son parcours
https://www.youtube.com/watch?v=8jfuXgxdFVg

Je prétend pas non plus qu'il détient la vérité, il a la sienne et elle est intéressante. Mais comme souvent au lieu de discuter du fond on valide ou rejette en fonction de ses croyances et de sa vision du monde.

Pourquoi toujours insister sur la défiance ou la mise en garde ? C'est pas un peu infantiliser les gens ? chacun est libre de se faire son avis me semble t'il…
#11
(29/11/2020 18:50)Tridimensionnel a écrit :
fruzz a écrit :
Concernant les règles, tout les guérisseurs partagent pas son point de vue. Il est assez traditionnel/conservateur dans son approche. Après faut pas forcément sans offusquer en tant que femme, l'argument invoqué étant que ca peut provoquer des dérèglements énergétiques. J'en suis pas convaincu mais je vois pas non plus ce qui pourrait me permettre de rejeter l'hypothèse.

Je trouve que ce qu'il dit sur les principes féminins et masculins est intéressant. Qu'est-ce que tu reproches à son point de vu ?

En tant que meuf, tu peux taper la discut avec un chaman, faut juste pas lui faire une confiance aveugle et pas aller vers le premier venu


Bon alors je sais pas comment dire ça sans lancer un débat sans issue sur le féminisme, ce qui n'est absolument pas mon intention. Donc je vais juste le dire cash.
Je reproche à ce point de vue d'être sexiste, patriarcal et essentialiste. Je lui reproche d'essentialiser le masculin et le féminin pour produire des discours réactionnaires. Je lui reproche d'envelopper ce réactionnisme dans de jolis emballages de spiritualité afin de faire passer la pilule. Genre "tes flux d'énergie sont perturbés pendant tes menstruations et cela t'interdit d'avoir une activité sacrée pendant un quart de ta vie, mais faut pas le prendre mal en tant que femme hein, c'est juste un hasard, la nature l'a voulu ^^". Ou "tkt tu peux taper la discut' avec le chaman, faudra juste prendre dix fois plus de précautions que si t'étais un mec, mais ça n'a rien de patriarcal ou de flippant ^^".
(et rien ne permet de rejeter l'hypothèse en effet, dans le sens où pour prouver que les menstruations ne perturbent pas les flux d'énergie, il faudrait déjà prouver que ces flux existent).

MAIS ce qui est rigolo c'est que mon point de vue est justement dénoncé dans l'article comme plaquant un point de vue occidental sur des croyances qui n'ont rien à voir. Et c'est vrai ! En tant qu'occidentale européenne du 21ème siècle ce genre de discours m'horripile, ce qui ne signifie pas qu'ils n'ont pas de sens dans leur société d'origine (et ce sont aux femmes de là-bas de faire entendre leur voix, pas à nous d'imposer notre vision). Tant qu'on ne les introduit pas dans ma société à moi, ça ne me regarde pas.
Donc finalement je suis parfaitement d'accord avec l'auteur de l'article : attention aux chocs culturels et aux incompréhensions. Je m'en rappellerai s'il me vient l'idée d'aller chercher une expérience authentique dans une culture exotique.
L'anecdote sur la vision de la sagesse est très éclairante à cet égard.
Bref c'est un article fort intéressant même si certains détails méritent de sérieux facepalm.


Oui en effet il essentialise. Tu penses qu'il a entièrement tord sur ce point ou c'est d'avantage les conséquences que ca peut engendrer en terme de domination masculine qui te dérange ?
Patriarcal et réactionnaire, je trouve que t'y vas un peu fort^^
#12
Citation :Oui en effet il essentialise. Tu penses qu'il a entièrement tord sur ce point ou c'est d'avantage les conséquences que ca peut engendrer en terme de domination masculine qui te dérange ?

Patriarcal et réactionnaire, je trouve que t'y vas un peu fort^^

Je ne crois pas en l'essentialisme des sexes et des genres. J'ai de la chose une vision sociologique et biologique. Je trouve l'essentialisme rigide et anthropocentré. J'admets qu'il y a des différences statistiques entre les sexes mais je refuse d'en tirer des lois, qu'elles soient cosmiques ou sociétales. Et bien sûr, les conséquences en terme de domination masculine ne me rendent pas ces idées plus sympathiques.
Néanmoins il se peut qu'il existe quelque-part une loi divine dont je n'aurais pas connaissance. Et tant que ceux qui y croient ne cherchent pas à contraindre autrui, ça ne me regarde pas.

Une culture où l'amitié entre hommes et femmes n'existe pas, où des chamans utilisent leur pouvoir pour abuser des femmes et où les menstruations féminines sont une souillure est une culture partiarcale. Par contre, si c'est la norme dans cette société, ce n'est en effet pas réactionnaire. En tout cas ça l'est par rapport à notre société à nous.
Je ne parle pas des opinions de ce monsieur que somme toute je connais fort mal ^^ en tout cas son essentialisme est sexiste
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#13
(29/11/2020 18:50)fruzz a écrit :
J'ai pas l'impression que l'on est à faire à un gourou new age

Pourquoi toujours insister sur la défiance ou la mise en garde ? C'est pas un peu infantiliser les gens ? chacun est libre de se faire son avis me semble t'il…


Bof, je disais gourou dans le sens générique du terme, pas dans un sens péjoratif. Et les flux énergétiques ça fait un peu new age comme même non Wink . Et pareil new age n'a rien d'insultant dans ma bouche. Je ne suis vraiment pas hostile à la spiritualité ou à la religion. Juste un peu méfiant...

Méfiant par ce l'histoire est pétrie de religieux de tout poils qui ont profités et dominés ceux qui écoutaient leurs discours. Donc dès qu'un mec me parle de quelque chose qui sort un peu du cadre rationnel et scientifique, je l'écoute avec une méfiance redoublée par ce qu'il est possible et même probable qu'il débite un tas de connerie dans le but de me faire adhérer à son groupe ou de me gratter des thunes. En tout cas c'est le cas de la plupart des religieux qui m'alpaguent régulièrement pour me parler de Hare Krishna ou de Jésus Christ. Après il y a des religieux intéressants et bien intentionnés, avec qui je discute avec plaisir.

Et oui bien sûr, chacun est libre de se faire son avis - et de donner le sien.
"Le coffre de la voiture ressemblait à un labo ambulant de la brigade des stupéfiants : nous avions deux sacoches d'herbe, soixante-quinze pastilles de mescaline, cinq feuilles d'acide-buvard carabiné, une demi-salière de cocaïne, et une galaxie complète et multicolore de remontants, tranquillisants, hurlants, désopilants ... sans oublier un litre de tequila, un litre de rhum, un carton de Budweiser, un demi-litre d'éther pur et deux douzaines d'ampoules de nitrite d'amyle."

                                                                                                                                                                                                          - Hunter S. Thomson,  Las Vegas Parano

Soundcloud: https://soundcloud.com/ora-sas
#14
Je crois qu'on avait déjà parlé de Jacques Mabit et de son essentialisme (et ses positions un peu foireuses sur le cerveau).

En tout cas Payere ça fait plaisir de voir quelqu'un poster cette super conf Wink

(29/11/2020 18:17)Skruffy a écrit :
C'est vrai que Snap n'y vas pas avec le dos de la cuillère dès qu'il s'agit de trucs plus ou moins spirituels, et que le message passerais sans doute mieux avec plus de délicatesse. Mais je le suit complètement dans l'idée qu'il faut rester très sceptique envers tout les discours qui débitent des idées new-age comme si c'était des vérités vraies. Derrière ce genre de discours se cache souvent de l'obscurantisme et des préjugés. Par exemple cette histoire de voyages intérieurs rendus impossible par les règles, ce n'est pas anodin du tout. On retrouve cette idée dans pas mal de religions que les femmes sont impures pendant leurs règles et doivent donc s'abstenir de participer à des activités sacrées, voir s'isoler (pas très compatible avec la vie de femme libérée et active, mais bon...)

Snap et les gourous new-ages débitent leur théories avec autant de conviction et d'autorité, mais je sais que Snap peut me prouver ses croyances si je lui demande... Les gourous j'en suis moins sûr...

Bref, paix, amour et tolérance mais scepticisme et circonspection tout de même.

Je plussoie totalement ce que dit Skruffy, j'ajoute d'ailleurs que le meilleur moyen de répandre une posture sceptique sur ces sujets c'est de ne pas tomber dans des arguments d'autorité (surtout si les interlocuteur·ice·s n'ont pas les moyens d'avoir une compréhension totale des arguments de la source qui fait autorité, encore faut-il même qu'elle ait été explicité). Sinon on retombe dans les mêmes systèmes de croyances/connaissances qui sont faillibles.

PS: Petit point sémantique sur le terme réactionnaire : même dans une société différente de la notre où ce serait la norme, ce serait quand même réactionnaire. Ce mot s'utilise dans un contexte de luttes sociales. La plupart (sinon toutes) les sociétés sont composées de positions antagonistes, de contradictions, de tensions, et de rapport de dominations, même à faible intensité. Ces systèmes de dominations produisent des frictions qui vont contester l'ordre dominant. Les positions qui vont servir à délégitimer cette contestation seront qualifiées de réactionnaires.

Et à titre personnel, je pense que c'est dangereux de tomber dans le relativisme le plus absolu (sinon à ce compte là on devrait reconnaitre la légitime de la nation chinoise d’exterminer les ouïghours). Pour les amérindiens des forêts par exemple, la place du viol était assez centrale dans le maintien de l'ordre social patriarcal, et c'est pas cool.
[Image: Corriged-20150824-052830.jpg]
#15
Citation :Pour les amérindiens des forêts par exemple, la place du viol était assez centrale dans le maintien de l'ordre social patriarcal, et c'est pas cool.
Mais nooooon c'était juste du rééquilibrage de flux soco-énergétiques, arrête de tout voir comme un occidental féminisé là
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#16
(29/11/2020 18:17)Skruffy a écrit :
Derrière ce genre de discours se cache souvent de l'obscurantisme et des préjugés. Par exemple cette histoire de voyages intérieurs rendus impossible par les règles, ce n'est pas anodin du tout. On retrouve cette idée dans pas mal de religions que les femmes sont impures pendant leurs règles et doivent donc s'abstenir de participer à des activités sacrées, voir s'isoler (pas très compatible avec la vie de femme libérée et active, mais bon...)


J'ai pas lu l'article donc je sais pas trop où il veut en venir mais je ne crois pas que ce genre de croyance ait grand chose à voir avec le patriarcat ou je ne sais quel combat d'occidentaux. Dans beaucoup de tribu amérindiennes les femmes ne doivent pas avoir leur règles pour voyager tout comme les hommes doivent impérativement avoir les couilles pleines (et donc s'abstenir de tout orgasme pendant des semaines) et/ou le ventre vide pour être plein d'énergie et pouvoir avoir accès au monde des esprits, ce genre de truc. On peut trouver ça stupide et la plupart des tribus amérindiennes étaient clairement hardcore mais il ne me semble pas que l'origine de ces croyances se base sur la domination de qui que ce soit.
GALA GALA

"Il y eut une fois, dans un recoin éloigné de l'univers répandu en d'innombrables systèmes solaires scintillants, un astre sur lequel des animaux intelligents inventèrent la connaissance. Ce fut la plus orgueilleuse et la plus mensongère minute de l' "histoire universelle". Une seule minute, en effet. La nature respira encore un peu et puis l'astre se figea dans la glace, les animaux intelligents durent mourir. - Une fable de ce genre, quelqu'un pourrait l'inventer, mais cette illustration resterait bien au-dessous du fantôme misérable, éphémère, insensé et fortuit que constitue l'intellectuel humain au sein de la nature. Des éternités durant il n'a pas existé ; et lorsque c'en sera fini de lui, il ne se sera rien passé de plus. Car ce fameux intellect ne remplit aucune mission au delà de l'humaine vie. Il n'est qu'humain, et seul son possesseur et producteur le considère avec pathos, comme s'il renfermait le pivot du monde". 
#17
Justement, cet aspect choc culturel, il me semble condamne les Occidentaux se revendiquant de pratiques chamaniques issues d'autres cultures à avoir une fausse impression d'authenticité alors qu'à mon sens, à moins d'avoir pris de le temps d'une socialisation assez profonde dans une culture, il est très difficile de réellement comprendre les tenants et aboutissants de sa spiritualité .

Et quand j'observe autour de moi, des gens qui ont des croyances ou des pratiques chamaniques, je vois souvent un mélange très individuel de croyances .

Mais ce qui m'énerve vraiment dans le "néo chamanisme" ce sont ces gens qui s'autoproclamment chamanes et se font payer des sommes astronomiques pour donner de l'ayahuasca et de plus en plus de la 5meo dmt à des gens . S'ils font ça pour l'éveil de l'humanité ou le bien du monde, pourquoi est-ce payant ?
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#18
Si l'on assimile les flux énergétiques aux émotions - donc mettons de côté les croyances amérindiennes là-dessus, j'essaye de prendre un angle pratique - il est vrai que le cycle peut entraîner des sérieuses modifications d'humeur chez certaines femmes ; je peux comprendre l'intérêt de lisser la consigne en mode "ça concerne tout le monde" pour ne pas prendre de risque au niveau du S&S.

Le problème c'est que ces modifications d'humeur ne surviennent pas forcément pendant les règles : on parle de syndrome pré-menstruel pour les femmes qui ont des symptômes négatifs dans la période précédent les menstruations. Du coup, si tu fais en sorte de pas avoir tes règles au moment où tu bois de l'aya, tu peux te retrouver à triper au moment où t'es le plus à cran parce qu'en fait tu les auras dans une semaine.
En plus, ces modifications d'humeur ne sont pas forcément négatives. Ça peut au contraire se manifester par un appétit sexuel décuplé, une plus grande sensibilité au plaisir... il y a même des personnes qui kiffent ritualiser ce moment, le rendre signifiant par des pratiques spirituelles car elles se sentent alors en connexion avec quelque-chose : les menstruations deviennent un "plus".
Et ce n'est pas forcément prévisible non plus : quand le cycle est irrégulier par exemple tu peux te retrouver avec du sang dans la culotte de façon complètement imprévue.
Il y a aussi un problème épistémique dans le fait de définir une "base" d'humeur, où ce serait la période de menstruation qui serait une "perturbation". Y'a des gens qui le vivent ainsi, mais d'autres vont plutôt désigner la période d'ovulation comme une perturbation de l'habitude. Et quid de celles qui n'ont pas de cycle en raison d'une contraception hormonale, sont-elles dans une humeur basique qui rend acceptable le trip, ou dans une perturbation constante ?
En fin de compte, pour une vision pratique du set et des menstruations dans la prise d'un psychédélique, je pense qu'il vaut mieux laisser la personne concernée en juger car c'est elle qui saura le mieux si son cycle a une influence sur sa personnalité et quel moment du cycle pourrait poser problème. L'uniformisation, pour ce sujet, est artificielle et, je pense, contre-productive.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#19
Bon après avoir lu le pavé de Tridi je me rend compte de la chance que j'ai d'être un mec et d'avoir beaucoup moins de questions à me poser avant de tripper. Je me sens privilégié mrgreen

Mais pour revenir au sujet de base je ne pense pas que les tribu amérindiennes aient pris conscience de la complexité du processus, surtout qu'on parle généralement de petites tribus ce qui limite les exceptions. Donc j'imagine que pour eux c'est simple : règle = perte d'énergie = pas de trip avec toi cette semaine et ça doit être le même châtiment pour le mec qui a eu le malheur de baiser sa femme 3 jours avant...
Je pense que leurs croyances sont bien plus importante que tout et tout le monde semble logé à la même enseigne par rapport à ça (sans oublier qu'il y avait énormément de femmes chamans aussi).
GALA GALA

"Il y eut une fois, dans un recoin éloigné de l'univers répandu en d'innombrables systèmes solaires scintillants, un astre sur lequel des animaux intelligents inventèrent la connaissance. Ce fut la plus orgueilleuse et la plus mensongère minute de l' "histoire universelle". Une seule minute, en effet. La nature respira encore un peu et puis l'astre se figea dans la glace, les animaux intelligents durent mourir. - Une fable de ce genre, quelqu'un pourrait l'inventer, mais cette illustration resterait bien au-dessous du fantôme misérable, éphémère, insensé et fortuit que constitue l'intellectuel humain au sein de la nature. Des éternités durant il n'a pas existé ; et lorsque c'en sera fini de lui, il ne se sera rien passé de plus. Car ce fameux intellect ne remplit aucune mission au delà de l'humaine vie. Il n'est qu'humain, et seul son possesseur et producteur le considère avec pathos, comme s'il renfermait le pivot du monde". 
#20
Ensuite je pense pas que beaucoup fassent attention à ça. Il y a un côté pratique évident de n'avoir pas envie de changer de tampon en plein trip (mais ça se fait), néanmoins ce n'était pas un souci régulièrement mis en avant dans le topic dédié aux chattes. Ce serait intéressant de recueillir un grand nombre d'avis à ce sujet pour voir si une tendance se dessine. À voir si l'on a un jour une parité sur le forum.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#21
Il y a longtemps je m'étais posé la question et dit que l'intensité de l'expérience psychédélique devait être trop forte pour que des "petits" changements de personnalité induits par les règles changent quoi que ce soit.

Et puis un jour j'ai tiré deux pauvres petites lattes sur un joint après une grosse journée de merde et des mauvaises nouvelles en chaines.

Depuis j'ai arrêté le cannabis et aussi de sous estimer les règles et les changements d'humeur en général ^^

Si j'étais une meuf je ferais gaffe. Mais bon je pense que je me connaitrais assez depuis assez longtemps pour savoir si oui ou non les menstrues modifient l'expérience.


Topics apparemment similaires...
  Ayahuasca and co. Un malentendu ? MysticViet 0 893 17/12/2013 19:41
Dernier message: MysticViet



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.