S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Le LSA, va t'il m'aider ?

#1
Bonsoir tout le monde.

Je prévois de consommer du LSA d'ici peu dans le but de pouvoir trouver des réponses à mes questions et aussi pour travailler sur des blocage de longue durée dans ma vie.


J'avais déjà consommé trois ou quatre fois des psychédéliques par le passé. 
La dernière prise était un demi-carton de LSD qui remonte à peut-être un peu plus de cinq ans, ça s'était très mal déroulé. Pour contextualiser j'étais seul chez moi et j'avais pris du LSD pour essayer d'entrer en contact avec des êtres du monde invisible (J'avais regardé un reportage sur la DMT qui m'avait donné de mauvaises idées ...), et j'ai bien été servi. J'avais pu voir un démon se matérialiser sous mes yeux. C'était quelque chose de vraiment laid, horrible et mal-intentionné que je pouvais percevoir comme si je percevais un être humain en face de moi. Je ne considère pas cela comme un bad trip, parce-que à ce moment là, j'avais encore une grande partie de mes facultés mentales et physiques et j'agissais de manière raisonnable.

Pour anecdote, j'avais fait comprendre à cet être qui s'était présenté à moi que je ne voulais pas interagir avec lui et il est ainsi retourné dans sa dimension. Mais pendant tout la durée du trip, je n'ai pas cessé d'avoir des hallucinations d'horreurs très paranoïde en rapport avec ce qui s'était manifesté à moi. Je n'avais pu faire que d'attendre que les effets de la drogue se dissipe, ça s'était au final bien terminé, et j'avais pu conserver ma santé mentale.

Il y avait quelques petites séquelles perceptibles, mais je m'étais progressivement rétabli avec le temps. J'avais par la suite arrêté plus ou moins complètement la drogue pour m'investir dans une voie spirituelle et religieuse. Par le passé, j'avais consommé du LSA et j'avais pu expérimenter un sentiment d'Unité sous les effets de cette substance, quelque chose de très enthéogène. Ça a été une expérience qui m'a rendu très spirituel et qui avait fortement renforcé mes convictions religieuses.

Mais voilà, en ce moment j'en bave beaucoup dans un peu tous les plans de ma vie. Je sens que ça bloque et ça me saoule, j'ai vraiment essayé beaucoup de chose pour améliorer ma vie et régler mes problèmes ... Mais rien à faire, j'ai l'impression de stagner. Ça me fait énormément souffrir depuis bien longtemps. Je suis devenu quelqu'un d'assez isolé, j'ai perdu le sens du contact avec les gens, je suis très peu motivé et j'arrive juste à ne plus créer de relation avec les autres.

C'est des problèmes que j'ai pu évoquer et en discuter avec le représentant de ma voie spirituelle. Il m'a conseillé de m'ancrer dans la vie, d’œuvrer pour me marier, avoir un travail. Je suis d'accord avec ce qu'il dit, mais ce sont des objectifs que j'avais déjà en tête et que je n'ai jamais réussi à vraiment réaliser pleinement. Je ne sais pas si c'est juste parce-que je suis impatient, car il est vrai que j'ai quand même progressé sur pas mal d'aspects de ma vie, mais pas assez pour que cela soit satisfaisant. En fait, je trouve même que je m'enfonce dans certains autre points depuis peu. Si ça continue, je sens que je vais finir sous antidépresseur.


C'est pour cela que je souhaite consommer une nouvelle fois du LSA. J'ai une intention bien particulière et ce n'est pas du tout dans un but récréatif. J'espère vraiment que cela puisse m'aider à y voir plus clair dans ma vie, et peut-être même recoller certains morceaux brisés. Je considère le LSA, voir même les psyché en général comme la potion magique concoctée dans la marmite du druide d'Asterix et Obélix : ça aide, mais il ne faut pas en abuser et surtout il faut que la consommation soit justifiée.

Je me sens moins apeuré par les psychédélique qu'auparavant, parce-que j'ai cette intuition que cette substance sacrée pourrait me rendre service et que je suis en droit de lui demander de l'aide vu la situation dans laquelle je suis, que ce n'est pas une démarche égoïste. Mais d'un autre coté, je redoute quand même un petit peu de voir de mauvaises choses apparaître, je pense que c'est quelque chose qui restera toujours en moi.

Du coup je suis un peu désolé de m'étaler avec tant de détails sur ma vie privée, mais voilà j'aimerais avoir un avis objectif sur ce que je souhaite faire. J'ai pas non-plus envie de me retrouver en camisole, alors je pense que si vous voulez bien me donner votre avis, peut-être que cela pourrait me permettre de me réconforter dans ma démarche ou même de ne pas commettre l'irréparable.
#2
Salut,
Personnellement, le seul conseil que je pourrais te donner, c'est de consommer du LSA quand tu seras "bien dans ta tête".
Forcément, si tu consommes alors que psychologiquement ça ne va pas, ça ne le fera pas.
De plus ce n'est pas en consommant du LSA que d'un coup tout va aller mieux, que tu vas aller vers les gens, etc, à moins d'être perché H24, et encore.
Ce que tu décris correspond à une dépression et aux symptômes négatifs de la schizophrénie, et je sais de quoi je parle.
Je ne pense pas que le LSA soit une solution, même si ça peut faire du bien.
Amicalement.
#3
Salut,
Alors certains psychedelique sont effectivement utilisée pour soigner des maux des entheogene comme le lsa ( cest du lsa pur ou des graines ?) mais cest surtout la dmt et ENCADRE par un chaman. Car seul meme apres avoir une intention je ne sais pas si serai pas un peu dangereux, apres le truc indispenssable si tu ten tente un truc pareil cest davoir un gardien une personne sobre qui te ssurveil. Mais sur un site de smartshop bien connue tu peux y voir : comment faire le rituel de salvia divinorum; et il dise que il fau avoir un but precie avent de le prendre et de repeter se but dans sa tete comme un mantra cest a dire sans sarreter  jusqua larriver des premier effets. et apres il faux avoir un platyeau avec des offrandes (enfete cest pour lesprit de la plante) genre des fleures du chocolat etc ... et ces objets vont pouvoir taider si tu es en difficulté pendant ton trip tu poura interagir avec lesprit de la plante  Big Grin . sinon sa reste une experience au psyche ya toujours un risque surtout mental. Fau surtout se dire que tu va redescendre. Et je pense personellement que sa peux marcher. Perso je ferai sa avec un peux de musique aussi et perso pour les trip je prend soi de la techno progressive, soi apres lvl au dessus: psytrance/goa. je te conseillerai la musique sa augmente les effets et la techno progressive je trouve favorise la reflexion du fais quelle est progressive on perd pas la tete sa va petit a petit ( mais cest pas pour autent que cest naze x) je te conseil sam paganini arte concert Wink et fais un nous un tr
#4
Merci pour vos conseils avisés. Tout compte fait, je pense que je devrais être raisonnable et ne pas prendre des risques pour si peu.

(08/10/2020 21:06)Krusty23 a écrit :
Salut,
Personnellement, le seul conseil que je pourrais te donner, c'est de consommer du LSA quand tu seras "bien dans ta tête".
Forcément, si tu consommes alors que psychologiquement ça ne va pas, ça ne le fera pas.
De plus ce n'est pas en consommant du LSA que d'un coup tout va aller mieux, que tu vas aller vers les gens, etc, à moins d'être perché H24, et encore.
Ce que tu décris correspond à une dépression et aux symptômes négatifs de la schizophrénie, et je sais de quoi je parle.
Je ne pense pas que le LSA soit une solution, même si ça peut faire du bien.
Amicalement.


C'est un petit peu ce que je pense aussi. Je me demande si je n'ai pas des symptômes légers de schizophrénie ou d'autre choses qui seraient les causes de tout ce que j'essaye de combattre sans trop y arriver.
Peut-être que je devrais finalement consulter un psychiatre.
#5
Salut @f1re, au risque de te décevoir, le LSA ne peut pas être un outil miracle qui va "t'aider". C'est pas une solution miracle, un médicament où que sais-je. De ce que tu décris en ce moment, ça va pas fort, et comme l'as fait remarqué @Krusty23 mieux vaut consommer quand on va bien, au risque de faire empirer les choses.

La vrai question que je me pauserai c'est plutôt "pourquoi je pense que le LSA pourrait "m'aider" et de là, plutôt chercher à faire le chemin sobre.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions communes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#6
(08/10/2020 22:03)Cookies a écrit :
Salut @f1re, au risque de te décevoir, le LSA ne peut pas être un outil miracle qui va "t'aider". C'est pas une solution miracle, un médicament où que sais-je. De ce que tu décris en ce moment, ça va pas fort, et comme l'as fait remarqué @Krusty23 mieux vaut consommer quand on va bien, au risque de faire empirer les choses.

La vrai question que je me pauserai c'est plutôt "pourquoi je pense que le LSA pourrait "m'aider" et de là, plutôt chercher à faire le chemin sobre.


Lors de ma dernière prise de LSA, je trouvais instantanément toutes les réponses aux questions qui égermaient de mon mental, c"est comme si que j'étais dans un bain de connaissance. C'est ce qui m'a motivé à vouloir consommer du LSA : En agissant ainsi je me dis que je pourrais trouver qu'est-ce qui bloque dans ma vie et comment je pourrais continuer à avancer. Et peut-être même que c'est une drogue qui dispose d'une conscience et qui aurait pu me guérir de mes maux par bienveillance.
#7
Les psychédéliques changent nos façon de penser oui, clairement. Après la réponse, c'est toi qui l'as. Elle ne t'apparait pas de façon divine, peut être serait il interessant du coup de chercher à trouver des nouvelles façon de penser ? voir les hcoses sous un autre angle ? En gros, imiter les psychédéliques. C'est pour moi d'ailleurs, l'enseignement que m'as apporté ce genre d'outil, de ne pas oublier de penser autrement quand ça bloque.

Citation :Et peut-être même que c'est une drogue qui dispose d'une conscience et qui aurait pu me guérir de mes maux par bienveillance.

Si je peux te donner un conseil, c'est une pente très glissante que de partir dans ce genre de suppositions, je pense qu'on est plusieurs à avoir vu quelques personnes partir en vrille comme ça.
La seule chose qui peut te guérir c'est toi, prends soins de toi, et si tu as besoin d'aide n'hésite pas à la chercher. Mais je doute que les drogues puissent te "guérir" ni toi ni personne d'autre.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions communes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#8
(08/10/2020 19:52)f1re a écrit :
Je considère le LSA, voir même les psyché en général comme la potion magique concoctée dans la marmite du druide d'Asterix et Obélix : ça aide, mais il ne faut pas en abuser et surtout il faut que la consommation soit justifiée.

Je me sens moins apeuré par les psychédélique qu'auparavant, parce-que j'ai cette intuition que cette substance sacrée pourrait me rendre service et que je suis en droit de lui demander de l'aide vu la situation dans laquelle je suis, que ce n'est pas une démarche égoïste. Mais d'un autre coté, je redoute quand même un petit peu de voir de mauvaises choses apparaître, je pense que c'est quelque chose qui restera toujours en moi.


Je ne pense pas qu'il existe de "baguette (ou potion) magique". Même avec des substances connues pour faire une sorte de "reset" (iboga, aya...), si la personne ne fait pas d'effort ensuite, tout revient à l'identique (les mauvaises habitudes, que ce soit addictions, schémas de pensée ou autre).

Vu effectivement que les conditions intérieures (ton état psychique) ne semblent pas idéales, c'est toujours à double tranchant : ton état pourrait s’améliorer ou se détériorer. C'est un peu la roulette russe.

Si malgré tout tu restes tenté de le faire, pourquoi ne pas envisager une 3ème voie : le microdosage (ou même une faible dose). Les risques ne sont pas inexistants, mais les conséquences seront plus légères si ça se passe mal. Et néanmoins, tu peux bénéficier d'un état introspectif doux et peut-être envisager certaines choses sous un angle différent.

Mais voir un psychiatre ou un psychothérapeute est probablement la meilleure option. Il pourra t'accompagner pour t'aider à y voir plus clair dans ta situation actuelle.

(08/10/2020 21:08)yellowloud a écrit :
Salut,
Alors certains psychedelique sont effectivement utilisée pour soigner des maux des entheogene comme le lsa ( cest du lsa pur ou des graines ?) mais cest surtout la dmt et ENCADRE par un chaman. Car seul meme apres avoir une intention je ne sais pas si serai pas un peu dangereux, apres le truc indispenssable si tu ten tente un truc pareil cest davoir un gardien une personne sobre qui te ssurveil.


Autant je te rejoins pour le gardien (surtout si c'est un proche et / ou une personne de confiance), par contre l'encadrement par un chaman ça ne garanti strictement rien ! Même plus dangereux que de le faire seul parfois...perso je préfère tripper seul que mal accompagné !
#9
Merci à tous pour vos conseils. Oui, le microdosage semble être une bonne idée. Je pense que je vais y réfléchir.
#10
Thumbs Down 
Je pense effectivement aussi, qu'il faudrait que tu consomme du LSA quand tu auras déjà réglé tes problèmes personnels.
Il ne faut pas voir ça comme une chose qui va t'aider à aller mieux, mais une chose qui va effectivement te bonifier pendant quelques instants, avant de complètement s'anéantir et te laisser en déprime, avec une sensation amer que je décrirai comme l'amnésie, un vide intérieur le sentiment d'avoir eu les réponses mais de ne pas s'en souvenir, de ne pas réussir à les appliquer et les comprendre.. Au final tu vas t'ingénier à essayer de te souvenir ou d'appliquer ces fameuses réponses miracles en vain.. À mon humble avis, il faudrait que tu consulte effectivement un psychiatre ou un professionnel, qui pourra, selon moi, mieux t'éclairer et te faire poser les bonnes questions pour reprendre ta vie en main. 
Cherche les causes avant de travailler sur les conséquences ! 
Courage Heart
Creeps.
#11
Salut F1re, comme toi (et bcp d'autres par ici) j'ai recherché des réponses via le psychonautisme. Et si comme le dit Cookie les psychés offrent l'opportunité d'un pas de côté pour voir les choses sous un nouvel angle, à trop faire des pas de côté on finit par perdre le Nord et tourner en rond Tounge.
Quant à ce sentiment d'omniscience merveilleux que tu décris, ce bain dans le monde des idées, j'ai appris à m'en méfier, car il empêche d'avoir du recul et n'aide pas à s'ancrer.
Hors ton directeur de conscience t'a plutôt conseillé de t'ancrer justement, et ça c'est un travail qui ne peut pas passer par les psychédéliques malgré leur effet antidépresseur (cet avis n'engage que moi).

Le psy est en effet une bonne piste Smile
Nouveau ? Viens vite lire les règles => http://www.psychonaut.fr/announcement-4.html
 
"Vous étiez l'évidence
Vous n'êtes plus que l'énigme
Vous étiez l'éternité
Vous n'êtes que dépassé"




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.