S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Differences entre LSD liquide et sur carton ???

#1
Bonjour a tous,

Je suis un peu perdue parmi les differentes moyens de prendre du LSD. Y a t'il vraiment une difference si on le prend sur carton ou en liquide ?
Et si quelqu'un pourrait m'expliquer les termes blotter et microdot :roll:
J'ai testé du LSD liquide et sur carton et les deux trips ont été tres tres fort visuellement et ont duré treeeees longtemps (mais ils etaient aussi bien bien dosé).
D'ailleurs c'est quoi pour vous une bonne dose qui fait bien partir ? Car tous mes trips ont surtout été visuels mais j'aimerais vraiment faire un trip psychologique, aller a la recherche de soi... (ou peut etre faut-il que je prenne autre chose ?). Les seules fois ou c'est parti psychologie c'etait avec de la K mais bon pas tres fun style grosse prise de conscience que l'univers est tellement grands et nous si petits :Oo: et realisation que je fous rien de ma vie,que la vie est courte etc, bref que du joyeux Tounge
#2
Y a pas de diff entre goutte et cartons. LSD=LSD, seul la dose change.

Blotters : Buvards
Microdots: Micropointes
Jack. Jack my Body.
#3
ok merci !!
#4
Il n'y a pas des additifs nocif sur les buvards pour faire tenir le LSD dessus?
C'est ce que j'ai entendu à droite à gauche.
#5
J'ai toujours senti une différence entre les 3 'formats' de Lsd. Pas une différence d'effet directement car c'est sûr ça reste du Lsd, mais à mon avis la forme change quelque chose. C'est quand même moins flagrant que la différence de fond entre chimique et naturel, où là je trouve que l'on peut faire carrément l'analogie de la différence entre 2D et 3D, même si ça touche la même partie du cerveau.
Entre les 3 pour une puissance similaire, je trouve que la micropointe a un effet plus terrestre, plus lourd, plus rattaché au sol; alors que la goutte a un effet plus aérien, céleste. Le buvard est un peu le compromis entre les deux je trouve, autant avec goutte et micropointe j'ai toujours senti leurs caractéristiques, autant avec le buvard cela était plus variable. L'effet de base est le même pour les trois évidemment, mais il y a une subtilité non négligeable je trouve.
Je pense que si on rentre dans un trip de pure et simple observation, contemplation, on peut remarquer la différence.
#6
Délimuscle a écrit :
Il n'y a pas des additifs nocif sur les buvards pour faire tenir le LSD dessus?
C'est ce que j'ai entendu à droite à gauche.


C'est plus une rumeur qu'autre chose. Enfin tout est possible mais y a pas besoin d'additifs pour que ça tienne sur le buvard. Et sinon violettvelvet a priori il n'y a pas de carton "visuel" et de carton "mental", tout dépend du set & setting. Si tu cherches un trip plus introspectif tu peux essayer de changer les conditions dans lesquelles tu drop
"We obey people we don't trust, to buy things we don't need, to impress people we don't like, using money we don't have, for gratifications that don't last, killing animals we don't hate, for pleasures that don't satisfy, dreaming of a life we don't deserve, and praying for an afterlife that doesn't exist : we are a stupid species"
Philip Wollen
#7
De-Ephe a écrit :
J'ai toujours senti une différence entre les 3 'formats' de Lsd. Pas une différence d'effet directement car c'est sûr ça reste du Lsd, mais à mon avis la forme change quelque chose. C'est quand même moins flagrant que la différence de fond entre chimique et naturel, où là je trouve que l'on peut faire carrément l'analogie de la différence entre 2D et 3D, même si ça touche la même partie du cerveau.
Entre les 3 pour une puissance similaire, je trouve que la micropointe a un effet plus terrestre, plus lourd, plus rattaché au sol; alors que la goutte a un effet plus aérien, céleste. Le buvard est un peu le compromis entre les deux je trouve, autant avec goutte et micropointe j'ai toujours senti leurs caractéristiques, autant avec le buvard cela était plus variable. L'effet de base est le même pour les trois évidemment, mais il y a une subtilité non négligeable je trouve.
Je pense que si on rentre dans un trip de pure et simple observation, contemplation, on peut remarquer la différence.


Les différences que tu cites, c'est toi qui les formalises selon la manière dont tu vas orienter ton trip, consciemment ou inconsciemment. Il n'y a aucune différence entre les trois différents supports. La molécule est similaire, seul l'environnement de prise au sens large du terme va canaliser l'expérience.
"Comment puis-je perdre foi en la justice de la vie, quand les rêves de ceux qui dorment sur du duvet ne sont pas plus beaux que les rêves de ceux qui dorment à même le sol ?"


https://soundcloud.com/psilosophia
#8
violettvelvet a écrit :
Les seules fois ou c'est parti psychologie c'etait avec de la K mais bon pas tres fun style grosse prise de conscience que l'univers est tellement grands et nous si petits :Oo: et realisation que je fous rien de ma vie,que la vie est courte etc, bref que du joyeux Tounge


Si tu sais partir " psychologique " comme tu dis avec la K, ça devrait être d'autant plus facile avec le LSD. L'acide est tellement plus introspectif !

Alors comme Shankara je te conseille de changer de contexte, peut-être que lors de tes prises précédentes tu étais à une fête ou un endroit où il y avait assez de distractions autour de toi pour ne pas que tu te tournes vers toi-même.

Un contexte plus calme avec moins de monde contribue généralement à un voyage plus introspectif, alors si c'est ce que tu cherches, retente l'expérience avec seulement 1 ou 2 potes avec qui tu es bien à l'aise ou même seul si tu te sens prêt ( dans ce cas je te conseille de diminuer la dose par 2 ou simplement une dose très légère, pas besoin de beaucoup lorsqu'on est seul ).
Break On Through.
#9
Psilosophia a écrit :
Les différences que tu cites, c'est toi qui les formalises selon la manière dont tu vas orienter ton trip, consciemment ou inconsciemment. Il n'y a aucune différence entre les trois différents supports. La molécule est similaire, seul l'environnement de prise au sens large du terme va canaliser l'expérience.


Je n'en serais pas aussi sûr que toi, c'est en prenant du recul que je m'en suis rendu compte, en observant, sans me formaliser.
Je parle d'une différence très très subtile et non du trip en lui-même, qui lui était différent à chaque fois et orienté par l'atmosphère ambiante en effet ou par moi-même. L'effet est lui toujours le même.
Pour comparer, ce serait comme, pour une puissance similaire, la différence entre haschich et herbe pour citer une même drogue dans un même état.

Ensuite par rapport au chimique et au naturel, on retrouve les mêmes molécules, mais tu comprendras ce que je veux dire si tu as déjà pris des médicaments pour te soigner, et les plantes correspondantes pour te soigner : on a les mêmes molécules mais c'est une dimension complètement différente. La dimension chimique va se concentrer sur la surface, "2D" quoi, et donc agir uniquement sur les symptômes. Dans le naturel, il y a une dimension supplémentaire; non seulement cela va agir sur les symptômes, mais elle va amener à aller plus loin parce que sa préparation et sa posologie nous obligent à nous concentrer sur nous-mêmes et donc à agir plus en profondeur, à plus 'rentrer en nous même' pour trouver la source de la maladie. Bien sûr ce n'est pas forcé, tout dépend de soi, mais le naturel peut accompagner à chercher cela plus naturellement. Le médicament empêche tout cela, il nous incite à ce qu'on ne se concentre pas lorsqu'on est malade, il est facile, agit rapidement et efficacement sur le symptôme; il reviendra toujours et amène à boucler plus facilement. La plante peut aussi être prise de cette façon là, mais je parle juste de ce que c'est à la base; ce qu'on en fait, après...
Si la différence de forme n'avait aucune importance, alors on pourrait très bien manger des légumes en poudre, eux même saupoudrés d'arômes et de parfums artificiels car de toutes façons, il n'y a aucune différence.
Reproduire un parfum de lavande et sentir un brin de lavande est fondamentalement différent, même si le cerveau le reconnaît de la même manière.

Je pense que pour les différentes formes de Lsd, il n'y a pas cette différence de fond, qu'on retrouverait plus avec son analogue naturel, mais ce que j'essaye d'exprimer étant un ressenti avant tout qui pour moi est évident ; on mange bien des pâtes de formes différentes ! ou nous préparons bien les légumes sous un milliard de formes ! et pourtant chaque fois même si nous mangeons la même chose, le ressenti sera différent selon sa forme, bouillie, en cube ou en rondelle...

enfin voilà, je parle d'un truc subtil, ressenti en arrière-plan et non d'une différence de trip vraiment. On peut aussi comparer ce que je dis avec la manière de prendre une drogue, mais là encore c'est différent.
On peut aussi en revenir à 'dans tous les cas, c'est de la drogue', mais bon... rien de grave en vue en tout cas, j'ai répondu ce que je pense à une question Smile
#10
Citation :Ensuite par rapport au chimique et au naturel, on retrouve les mêmes molécules, mais tu comprendras ce que je veux dire si tu as déjà pris des médicaments pour te soigner, et les plantes correspondantes pour te soigner : on a les mêmes molécules mais c'est une dimension complètement différente. La dimension chimique va se concentrer sur la surface, "2D" quoi, et donc agir uniquement sur les symptômes. Dans le naturel, il y a une dimension supplémentaire; non seulement cela va agir sur les symptômes, mais elle va amener à aller plus loin parce que sa préparation et sa posologie nous obligent à nous concentrer sur nous-mêmes et donc à agir plus en profondeur, à plus 'rentrer en nous même' pour trouver la source de la maladie.

La marmotte, elle se met le chocolat dans le cul, garde l'alu, et vaporise de la meth dessus...
Un peu dérangé, maintenant que j'y pense... AH OUAI !! HAHAAAAAAAA :finger:
#11
De-Ephe a écrit :
Pour comparer, ce serait comme, pour une puissance similaire, la différence entre haschich et herbe pour citer une même drogue dans un même état.


Mais celà n'a malheureusement rien à voir... Il y a une réelle différence entre hashish et herbe, ne serait ce que dans les concentrations des différents cannabinoïdes, l'état des trychomes et bien d'autres facteurs...

La goutte, qu'on te la mette directement sur la main, ou sur un buvard entre temps, ne change pas et donc, à dose égale est similaire et imperceptible.

De-Ephe a écrit :
Ensuite par rapport au chimique et au naturel, on retrouve les mêmes molécules, mais tu comprendras ce que je veux dire si tu as déjà pris des médicaments pour te soigner, et les plantes correspondantes pour te soigner : on a les mêmes molécules mais c'est une dimension complètement différente. La dimension chimique va se concentrer sur la surface, "2D" quoi, et donc agir uniquement sur les symptômes. Dans le naturel, il y a une dimension supplémentaire; non seulement cela va agir sur les symptômes, mais elle va amener à aller plus loin parce que sa préparation et sa posologie nous obligent à nous concentrer sur nous-mêmes et donc à agir plus en profondeur, à plus 'rentrer en nous même' pour trouver la source de la maladie. Bien sûr ce n'est pas forcé, tout dépend de soi, mais le naturel peut accompagner à chercher cela plus naturellement. Le médicament empêche tout cela, il nous incite à ce qu'on ne se concentre pas lorsqu'on est malade, il est facile, agit rapidement et efficacement sur le symptôme; il reviendra toujours et amène à boucler plus facilement. La plante peut aussi être prise de cette façon là, mais je parle juste de ce que c'est à la base; ce qu'on en fait, après...
Si la différence de forme n'avait aucune importance, alors on pourrait très bien manger des légumes en poudre, eux même saupoudrés d'arômes et de parfums artificiels car de toutes façons, il n'y a aucune différence.
Reproduire un parfum de lavande et sentir un brin de lavande est fondamentalement différent, même si le cerveau le reconnaît de la même manière.

Je pense que pour les différentes formes de Lsd, il n'y a pas cette différence de fond, qu'on retrouverait plus avec son analogue naturel, mais ce que j'essaye d'exprimer étant un ressenti avant tout qui pour moi est évident ; on mange bien des pâtes de formes différentes ! ou nous préparons bien les légumes sous un milliard de formes ! et pourtant chaque fois même si nous mangeons la même chose, le ressenti sera différent selon sa forme, bouillie, en cube ou en rondelle...



Là bon on est dans le fantasme... Tu mange des pâtes de formes différentes, mais dans tout les cas les apports énergétiques des sucres lents seront les mêmes si la composition de la pâte est la même !

De-Ephe a écrit :
Reproduire un parfum de lavande et sentir un brin de lavande est fondamentalement différent, même si le cerveau le reconnaît de la même manière.


Mais parce que entre le parfum d'une plante, et sa reproduction chimique en tant qu'arôme, il y a une différence !!! Mais 2 gouttes de LSD c'est kif-kif.

Bref, tes propos ne sont pas scientifiques, malheureusement.
Jack. Jack my Body.
#12
De-Ephe, je comprend bien que tu donnes TON avis. Mais, sur quoi se basent tout ce que tu nous racontes là? Du pur ressenti? C'est pas un peu léger?

Concrètement, si c'est vraiment du LSD que tu as consommé à chaque fois, la molécule restant la même, les effets seront les même. Tu entends quoi par "terrien" , "aérien" blablabla etc? Tu penses que si tu prends du doliprane en cachet et en sirop ça change les effets? o.O
Bonjour nouveaux inscrits !

Merci d'être venu grandir notre communauté, pour votre bonne intégration merci d'aller lire les règles !
Par la suite, allez poster un petit (ou grand) message de présentation . Smile

A LIRE : MDMA , LSD , SALVIA , DMT , CANNA , CHAMPIS , LSA , OPIACES/OPIOIDES , AMPHETAMINES , RC's !


Hatsu. :ninja:
#13
La seul différence que j'ai noté entre ces trois formes, c'est que la micropointe est dosée à la pelle (enfin, dans ma région)...

Aussi, faire gaffe avec la goute, pas la prendre direct sous la fiole, j'ai une connaissance à qui le bouchon a sauté et qui c'est bouffé la fiole entière dans le bec :/

Il est vivant et meme pas fou (enfin, pas plus que le commun des teuffeurs hein Tounge ) mais il aurait pu vraiment prendre cher si il avait pas géré son trip like a boss...
[Image: 1368739872-a930e931f85f049ae6a6ab178460ec17-1.jpeg]
Meh !
#14
Haha quand même, vous vous emballez un peu alors que je décris avant tout une sensation.
Je le dis comme la vérité car je le vis comme ça, le vivais en tout cas pour ce sujet, je fais peut être une erreur mais je n'ai jamais dit que je ne pouvais pas me tromper.
J'ai toujours senti une différence subtile, voilà tout, hors de tout contexte ou fantasme comme on semble le croire à tort.
Pour les pâtes, je m'en fous des sucres lent qui agissent exactement de la même manière, ce qui est évident; je parle juste de sensation, je n'en ferais pas une thèse scientifique, il n'y aurait aucun but à cela et je n'ai jamais prétendu quoi que ce soit de scientifique.
Je sais pas moi, je pourrais parler de n'importe quoi, d'un arbre, d'un oiseau, du caca, d'un meuble, j'en parle à ma façon selon ce que je ressens. Je ne me base donc sur rien, si ce n'est sur ce que je vois et ressent. Lorsque je vois un oiseau je m'en fous de son nom scientifique et de sa composition organique ou de son histoire et de ses trajectoires de vol, je décris juste ce qu'il m'inspire. Seulement après cela, je peux m'intéresser ou non au savoir qui est relatif à cet oiseau. Je ne dis pas que le savoir scientifique est inutile, mais on a tendance à oublier qu'il n'y a pas de connaissance sans observation, donc sans senti; le savoir scientifique est déduit après observation et non l'inverse, sinon on se ferme à la contemplation, donc à la connaissance, si on ne fait que parler de ce qui est admis dans le dogme.

Hatsu, par 'terrestre' ou 'aérien', j'entends une sensation, une particularité élémentale. Qu'est ce que t'inspires la Terre, le sol, sous nos pieds ? Que t'inspire l'air, le ciel, au dessus de nos têtes ? C'est absolument tout ce que je voulais entendre Smile
Je relie naturellement toutes les choses que je vois à des éléments, ce qui est la base de tout. Après je peux aller plus loin évidemment, mais la première chose qui me vient à l'esprit, c'est un élément. Cet élément est relié à une sensation extra ou intra corporelle, que je ressens vibrer sur ma peau et tout autour. Un enfant jusqu'à 3 ou 4 ans ressens cela de manière extrême. Je fais fonctionner mon cerveau si j'en envie d'en savoir plus, mais il n'est pas forcément nécessaire, car il y a beaucoup de choses que nous ne pouvons expliquer et qui pourtant sont là. Cela ne m'empêche pas d'être terre-à-terre quand il le faut, pour des choses pratiques, techniques, physiques. Mais être terre-à-terre lorsqu'il s'agit de sensations me paraît absurde.

Superflu, le fantasme n'a rien à voir avec la sensation, le fantasme est purement imaginé, dans la tête, il ne décrit ni s'essaye de décrire ce qui est, il est juste complétement mental, c'est une projection de nos goûts sur une réalité qui n'existe pas. J'ai déjà eu beaucoup de fantasmes par le passé et j'ai eu l'occasion de connaître un paquet de gens qui étaient dans le fantasme (des gens qui se disent très terre-à-terre souvent en plus), et cela n'a rien à voir avec la sensation puisqu'elle n'a rien de réel. Alors que la sensation est vécue. Si un fantasme est vécu, alors ce n'est plus un fantasme.
#15
Tout est identique, après en général en liquide, la provenance est des fois plus sûres, quoi que maintenant vu toutes les alternatives le liquide est tout aussi ( tout aussi moins ) sûr que le toncar.

Le reste ce sont des appréciations psychologiques, le LSD joue sur le mental ça tombe bien. C'est comme un post que je viens de lire plus haut " le liquide plus aérien, le solide plus lourd, le carton entre les deux" tiens sans blague ; )
#16
Ben oui, exactement Smile
#17
Tant qu'un paramètre varie dans la consommation de subsbstances aussi puissantes que celle-ci, il est normal qu'il y ai des variations au niveau du ressenti. Meme tres subtils, je comprend tout a fait cela et meme scientifiquement je ne voie rien à redire. C'est normal d'avoir un organisme qui absorbe différement la substance selon comment on la lui présente.
Bref, meme si c'est subtil , il doit quand meme y avoir une différence, j'obterais d'ailleur pour la rapidité d'absorbtion du corps : goutte = rapide= aerien
Micropinte = lent = terrestre
Carton entre les deux
#18
Ouais c'est logique que le fait que la goutte soit sous forme liquide implique une montée plus rapide (les liquides sont absorbés plus vite que les trucs solides par le corps, pas besoin d'attendre que le lsd se "détache (putain la phrase mal foutue...) du buvard dans l'estomac"), et il suffit que la montée arrive plus vite pour que ça chamboule tout le déroulement du trip. Mais au final ça reste la même chose.
J'imagine que le mec qui se prend de l'acide en IV va trouver ça différent aussi mrgreen
#19
Je suis pas sûr que la forme joue sur l'absorption au point de modifier le trip, que ce soit sous buvard ou liquide, pour des doses qui sont de l'ordre de micro grammes, l'absorption est quasi la même pour la même ROA. On différencie plutôt que çe soit en intra venal, musculaire, snif etc...
#20
De-Ephe a écrit :
Je n'en serais pas aussi sûr que toi, c'est en prenant du recul que je m'en suis rendu compte, en observant, sans me formaliser.
Je parle d'une différence très très subtile et non du trip en lui-même, qui lui était différent à chaque fois et orienté par l'atmosphère ambiante en effet ou par moi-même. L'effet est lui toujours le même.
Pour comparer, ce serait comme, pour une puissance similaire, la différence entre haschich et herbe pour citer une même drogue dans un même état.

Ensuite par rapport au chimique et au naturel, on retrouve les mêmes molécules, mais tu comprendras ce que je veux dire si tu as déjà pris des médicaments pour te soigner, et les plantes correspondantes pour te soigner : on a les mêmes molécules mais c'est une dimension complètement différente. La dimension chimique va se concentrer sur la surface, "2D" quoi, et donc agir uniquement sur les symptômes. Dans le naturel, il y a une dimension supplémentaire; non seulement cela va agir sur les symptômes, mais elle va amener à aller plus loin parce que sa préparation et sa posologie nous obligent à nous concentrer sur nous-mêmes et donc à agir plus en profondeur, à plus 'rentrer en nous même' pour trouver la source de la maladie. Bien sûr ce n'est pas forcé, tout dépend de soi, mais le naturel peut accompagner à chercher cela plus naturellement. Le médicament empêche tout cela, il nous incite à ce qu'on ne se concentre pas lorsqu'on est malade, il est facile, agit rapidement et efficacement sur le symptôme; il reviendra toujours et amène à boucler plus facilement. La plante peut aussi être prise de cette façon là, mais je parle juste de ce que c'est à la base; ce qu'on en fait, après...
Si la différence de forme n'avait aucune importance, alors on pourrait très bien manger des légumes en poudre, eux même saupoudrés d'arômes et de parfums artificiels car de toutes façons, il n'y a aucune différence.
Reproduire un parfum de lavande et sentir un brin de lavande est fondamentalement différent, même si le cerveau le reconnaît de la même manière.

Je pense que pour les différentes formes de Lsd, il n'y a pas cette différence de fond, qu'on retrouverait plus avec son analogue naturel, mais ce que j'essaye d'exprimer étant un ressenti avant tout qui pour moi est évident ; on mange bien des pâtes de formes différentes ! ou nous préparons bien les légumes sous un milliard de formes ! et pourtant chaque fois même si nous mangeons la même chose, le ressenti sera différent selon sa forme, bouillie, en cube ou en rondelle...

enfin voilà, je parle d'un truc subtil, ressenti en arrière-plan et non d'une différence de trip vraiment. On peut aussi comparer ce que je dis avec la manière de prendre une drogue, mais là encore c'est différent.
On peut aussi en revenir à 'dans tous les cas, c'est de la drogue', mais bon... rien de grave en vue en tout cas, j'ai répondu ce que je pense à une question Smile



Je ne suis pas d'accord non plus pour moi c'est un support, une matière. Rien de plus, la molécule en question reste exactement la même. Seul le support change...

Edit : pardon pour le déterrage de post, j'avais envie de commenter (pas taper)
#21
Pour répondre au message qui demandait si il y avait un additif pour faire tenir la goutte. Oui certaine personne laque les cartons une fois les gouttes déposée et séchée sur la page. J'ai vu sa d'un vieux se la vielle, après j'ai pas vraiment pousser les recherches si c'etais vraiment efficace. Mais en tout cas c'est trompeur pck le carton à un petit goût ferreux mais c'est bien des acides !
#22
kazkami93 a écrit :
Pour répondre au message qui demandait si il y avait un additif pour faire tenir la goutte. Oui certaine personne laque les cartons une fois les gouttes déposée et séchée sur la page. J'ai vu sa d'un vieux se la vielle, après j'ai pas vraiment pousser les recherches si c'etais vraiment efficace. Mais en tout cas c'est trompeur pck le carton à un petit goût ferreux mais c'est bien des acides !

Alors "de" l'acide, pas des acides... des acides c'est "acide/base" ce qui n'est pas le cas (en fait le LSD c'est même plutôt... basique). Désolé mais ca me surprends à chaque fois ca ^^.

Ensuite pour la laque, étant donné l'instabilité des ergolines, j'ai un doute. Tu parles de laques à cheveu? je suis pas sûr que le LSD y résisterai... Je pense que ca aurait des chances de détruire le prod.
Non, moi j'crois qu'il faut qu’vous arrêtiez d'essayer d'dire des trucs. Ça vous fatigue, déjà, et pour les autres, vous vous rendez pas compte de c'que c'est. Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse... j'pourrais vous tuer, j'crois. De chagrin, hein ! J'vous jure c'est pas bien. Il faut plus que vous parliez avec des gens
#23
Le type a du mal comprendre le mot "fixateur" x). "Hey mec tu cherche pas des Schwarzkopf artisanaux par hasard?"
"The quiter you become, the more you are able to hear"
#24
De-Ephe a écrit :
Haha quand même, vous vous emballez un peu alors que je décris avant tout une sensation.
Je le dis comme la vérité car je le vis comme ça, le vivais en tout cas pour ce sujet, je fais peut être une erreur mais je n'ai jamais dit que je ne pouvais pas me tromper.
J'ai toujours senti une différence subtile, voilà tout, hors de tout contexte ou fantasme comme on semble le croire à tort.
Pour les pâtes, je m'en fous des sucres lent qui agissent exactement de la même manière, ce qui est évident; je parle juste de sensation, je n'en ferais pas une thèse scientifique, il n'y aurait aucun but à cela et je n'ai jamais prétendu quoi que ce soit de scientifique.
Je sais pas moi, je pourrais parler de n'importe quoi, d'un arbre, d'un oiseau, du caca, d'un meuble, j'en parle à ma façon selon ce que je ressens. Je ne me base donc sur rien, si ce n'est sur ce que je vois et ressent. Lorsque je vois un oiseau je m'en fous de son nom scientifique et de sa composition organique ou de son histoire et de ses trajectoires de vol, je décris juste ce qu'il m'inspire. Seulement après cela, je peux m'intéresser ou non au savoir qui est relatif à cet oiseau. Je ne dis pas que le savoir scientifique est inutile, mais on a tendance à oublier qu'il n'y a pas de connaissance sans observation, donc sans senti; le savoir scientifique est déduit après observation et non l'inverse, sinon on se ferme à la contemplation, donc à la connaissance, si on ne fait que parler de ce qui est admis dans le dogme.

Hatsu, par 'terrestre' ou 'aérien', j'entends une sensation, une particularité élémentale. Qu'est ce que t'inspires la Terre, le sol, sous nos pieds ? Que t'inspire l'air, le ciel, au dessus de nos têtes ? C'est absolument tout ce que je voulais entendre Smile
Je relie naturellement toutes les choses que je vois à des éléments, ce qui est la base de tout. Après je peux aller plus loin évidemment, mais la première chose qui me vient à l'esprit, c'est un élément. Cet élément est relié à une sensation extra ou intra corporelle, que je ressens vibrer sur ma peau et tout autour. Un enfant jusqu'à 3 ou 4 ans ressens cela de manière extrême. Je fais fonctionner mon cerveau si j'en envie d'en savoir plus, mais il n'est pas forcément nécessaire, car il y a beaucoup de choses que nous ne pouvons expliquer et qui pourtant sont là. Cela ne m'empêche pas d'être terre-à-terre quand il le faut, pour des choses pratiques, techniques, physiques. Mais être terre-à-terre lorsqu'il s'agit de sensations me paraît absurde.

Superflu, le fantasme n'a rien à voir avec la sensation, le fantasme est purement imaginé, dans la tête, il ne décrit ni s'essaye de décrire ce qui est, il est juste complétement mental, c'est une projection de nos goûts sur une réalité qui n'existe pas. J'ai déjà eu beaucoup de fantasmes par le passé et j'ai eu l'occasion de connaître un paquet de gens qui étaient dans le fantasme (des gens qui se disent très terre-à-terre souvent en plus), et cela n'a rien à voir avec la sensation puisqu'elle n'a rien de réel. Alors que la sensation est vécue. Si un fantasme est vécu, alors ce n'est plus un fantasme.


Dans les médicaments/plantes, la différence est la concentration. 1 gramme de doliprane en cachet, en gélule, ou au machin à la fraise pour les enfants, c'est pareil. L'ingestion est certes différente, Mais bon à ce point là c'est comme comparer manger du chocolat dans son lit ou manger du chocolat dans son canapé. La substance et le dosage son le même, c'est la façon de le prendre qui est différent.
En allant plus loin dans l'ironie, prendre 100ug d'acide chez l'épicier du coin n'a pas le même effet que prendre 100ug en teuf. L'écart de ressenti est presque surement plus grand que si on comparait goutte et toncar.

La différence c'est simplement la forme. Un glaçon de 10cl et un shooter de 10cl d'eau... lequel déshydrate le mieux ? Wink ah oui, y'en a un qui est plus froid que l'autre ^^.
human mind is a incredible treasure with all the richess of the world... have that in mind when you use your credit card

[MaNaissance][TR 01][ReNaissance][Expérience]


Topics apparemment similaires...
  [Études] Les différences entre le 1P-LSD, ALD-52, 1B-LSD et le LSD Cookies 67 5,062 04/01/2021 00:33
Dernier message: Aiskhynê
  Différences entre le LSD, le AL-LAD et le 1P-LSD. FreaKaciD 5 6,015 23/12/2015 18:55
Dernier message: Ubik012
  Lsd : liquide=> poudre Ouroboros 12 2,456 15/09/2013 21:20
Dernier message: Gorkha
  manger avant de prendre un carton de lsd cl3mXtazia 16 8,618 10/12/2011 21:08
Dernier message: AlphaMethyl
  Différence entre trip à la mescaline et au LSD ? emalkay_2011 10 8,959 19/11/2009 17:35
Dernier message: Williamsïï
  quelle est la difference entre le lsd et la lsa 303khz 3 2,304 01/01/2009 14:14
Dernier message: MaladeMental
  temps de pause entre prise de lsd pasduser 13 6,646 23/08/2008 13:03
Dernier message: pasduser



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.