S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Création de fiches infos sur les substances.

#1
Salut à tous, 

Nous sommes en ce moment en train de créer des fiches informatives sur les substances les plus populaires afin de répondre a la majorité des questions que peut se poser un consommateur pour sa première expérience. 
Quelles sont selon vous les question essentielle et répétées que peuvent se pauser des personnes n'aillant jamais consommé X substance ?
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#2
Les effets, je me souviens que c'est ce que je suis allé chercher en premier sur internet quand j'ai commencé à m’intéresser aux psychés.

Après la RdR, bien sûr. Je pense que ce serait pas mal d'intégrer plusieurs 'niveaux' de RdR, pour que ça reste efficace. Par exemple, c'est vrai que la façon la plus RdR de prendre de la Md c'est de la tester avec plusieurs kit différents, de faire un test d'allergie, de peser sa dose à la balance... Mais la plupart des gens qui vont prendre de la Md pour la première fois vont le faire dans une fête avec un taz acheté à l'arrache à un inconnu. Ce que je veux dire, c'est que y faut recommander aux gens de suivre la façon la plus RdR de proder, tout en gardant en tête que en pratique, peu de gens s'y tiendrons et donc il faut aussi donner des conseils simples genre 'coupe ton taz en 4 et prend un bout, puis attend 2H minimum avant de retaper'. Ca tout le monde peut le faire, et sans avoir besoin de matos. Ca évitera déjà que y'ait encore des teufeurs de 16 ans pour gober des taz en entier (enfin je sais pas si c'est évitable, c'est peut être dans la nature humaine mais bref).

Je suis pas sur d'être clair, dites moi si y faut que je reformule.
'Je vadrouille à travers les jours comme une putain dans un monde sans trottoirs.'
- Emile Cioran
#3
les contre indications, les combos, les effet indesirable, par exemples!

désolé, je viens de m'appercevoir que c'est déja dans le programe.

"L'urne commence a chauffer, la tournée des réacs est amorcée."






#4
Pour les questions les plus fréquentes ça dépend de la substance et suffit de parcourir lire les titres de topics de deux pages de chaque section pour en avoir une idée
Sinon je suis d’accord avec Skruffy pour les « niveaux » de RDR ; je pense que c’est même une chose qu’on peut mettre en pratique au niveau de l’organisation de la fiche
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#5
Je re up pour avoir plus d'avis, merci déja pour vos retours Smile

Pour l'instant les prototypes qu'on a pu mettre en place contiennent déja toutes vos idées, mais si y'en a d'autres, on est preneurs Smile


Pour les niveaux de RdR, j'aurai plus tendence à les faire par importance que par popularité de pratique peut être ? Mais al encore, ça peut porter à débat.

Par contre personellement je tiens a méloigner du simplet et peu argumenté, c'est déja très bien vulgarisé de partout sur internet et des flyers. Ce serait plus pour une personne qui a envie de plannifier et comprendre sa consommation, qu'un mec qui cherche vite fait que'est ce que va faire son taz ikea sur son tel pendant sa soirée, il tombera, de toute façon pas sur nous avec ce genre de recherche au vu du référencement actuel
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#6
Il me semble que les néophytes se posent souvent des questions sur les effets, même lorsque ceux-ci sont décrits en long et en large partout sur le net. Ils prennent la peine de créer un topic demandant des témoignages et des avis sur les doses, comme s’ils avaient besoin qu’un humain leur réponde spécifiquement à eux, ou qu’on leur réponde sur le mode du récit et non de la théorie.
Du coup, ce serait pertinent je pense de linker quelques TR bien choisis, càd bien écrits, pas trop longs, et décrivant une expérience plutôt banale au regard des effets de la substance.

Je remarque aussi que notre ami Manci est très inquiet de l’image qu’il pourrait renvoyer (notamment la mydriase). Aussi, poser un ptit commentaire sur l’aspect du psychonaute pendant le trip me semble intéressant.

Sinon, ça se fait au cas par cas, difficile de te donner une réponse globale.
Par exemple, pour la MDMA, je voudrais bien qu’on parle vite fait des conséquences morales de la prise : se sentir proche de tout le monde etc. Car ça peut être déstabilisant pour un néophyte de se retrouver à faire confiance à n’importe-qui, ou le lendemain de se rendre compte qu’il a raconté sa vie à des inconnus (sentiment de nudité assez désagréable quand on est de nature pudique).

Puisqu’on est des psychonautes, parlons du mental. Je serais pour éviter les listes d’effets, qui sont peu évocatrices, en faveur de phrases construites dans lesquelles le lecteur peut mieux se projeter.
Ah et puis je sais que tu aimes les sources solides (moi aussi) mais pour les effets subjectifs je pense qu’on peut se permettre quelques renvois vers le forum.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#7
Je réponds pour penser à répondre en détails dimanche
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#8
Peut-être une petite liste de conseil ou un paragraphe adressé au sitter où à l'usager s'il ne se sent pas bien, genre "comment aider à gérer un bad trip" ou "comment je sais si ça deviens risqué et se rapproche de l'overdose" selon les substances .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
#9
une idée:

metre dans les fiche si c'est overdosable (avec les signe avanat coureur)et mourable ou pas

exemple kratom, non mourable mais overdosable

signe d'une od nauser et vomissement (jean n'oublie).

khat overdoseble et mourable, signe d'une od: effet paradoxale sédatif (envies de chiller), imposssibilité d'uriner, j'en oublie.

"L'urne commence a chauffer, la tournée des réacs est amorcée."






#10
C'est toujours pour moi un « pied » particulier de faire retour sur Psychonaut.FR, salut à tous, camarades psychonautes !

Très bonne initiative, ce projet de création de « fiches ». Je suis d'ailleurs déjà très épaté par les 2 séries de dépliants 4 volets que tu as créées, Tridimensionnel, bravo ! Entre ça et ce sujet-ici, j'en retire tout de suite le sentiment que vous (admins) -- forts d'un long temps de « résurrection » résolue, laborieuse (au sens positif) et sans doute en partie héroïque de ce lieu précieux -- êtes plus dans l'action concrète, et pas bricolée, mais exigeante et plus efficace ; c'est 'achement positif, 'of course', compliments !

oOo

1 |  Le cadre règlementaire : jusqu'où peut-on « aller trop loin » ?


Le thème sur lequel tu nous sollicites, Cookies, est naturellement branchant pour la population que nous sommes. Mais l'esprit pratique, le réalisme et le sens politique me conduisent d'abord, sans vrai goût pour ça, à penser le cadre légal de ce qui est là en projet.

La désapprobation forte « du législateur », qui va jusqu'à la mise à l'index (diabolica) de tout propos présentant ces substances « sous un jour favorable », en faisant « l'apologie », est toujours gravé dans le marbre législatif en vigueur depuis cette p....n de loi de 1970 !

Je l'ai vérifié en googlant avec « apologie » et « loi », et suis tombé sur une page de « Drogues Info Service » qui reproduit et commente les termes, toujours en vigueur à l'identique, de l'article L.3421 et suivants du Code de la Santé Publique :

http://www.drogues-info-service.fr/conte.../pdf/23616

...précisant même en conclusion que l'image d'une « feuille de cannabis » sera « tolérée dans le cadre d'une publication informant sur les risques du cannabis ».

En 50 ans, rien n'a changé de la position officielle. Principalement parce qu'on est un pays « politique » -- qui privilégions plus les principes structurant et l'intérêt général sur l'intérêt particulier --  que le pragmatique. Mais dans le reste du monde, plus influençable à la vision pratique et économique américaine, les choses ont radicalerment évolué depuis 10 ans. Mais ne nous y trompons pas : ce n'est pas parce qu'ailleurs, on est plus éclairé qu'en France, que les législations sur le cannabis (voire d'autres substances) se libéralisent ; c'est d'abord parce que ça génère un énorme business légal entièrement nouveau.

Donc même pour l'État français, les termes de la loi sont de plus en plus intenables. Sur Drogues Info Services, « Les drogues, c'est mal », et juste ça (https://www.drogues-info-service.fr/). Mais pour chaque substance, ils ne peuvent que se conformer à la morale de la « RDR », et il y a donc un dernier paragraphe, pour chaque grande substance, où ils sont tout gentils, limite maternels, de sorte que si on consomme quand même (risquant alors légalement d'être condamné à un an de prison et 3750 euros d'amende), ça se passe au mieux.

C'est encore plus flagrant en ce qui concerne les moyens disponibles sur la place publique pour faciliter l'autoproduction : « Culture Indoor » s'est implanté (ha ha) graduellement depuis plus de 15 ans et compte maintenant plus de 100 enseignes dans le pays. C'est en allant au magasin de St-Maur-des-Fossés, tenu par « John », l'un des deux fondateurs de cette “success story” à la française, que l'on perçoit le mieux les raisons de ce succès marquant : ils restent DANS LES CLOUS de la règle, du texte de la loi (sinon de son esprit, mais sur le sujet, l'esprit de l'article est conservé d'antan à la naphtaline !) ; aucune erreur de gestion ou de communication.

Officiellement, c'est conçu pour permettre aux gens de faire pousser des tomates l'hiver tranquilles, on est tous au courant, c'est mignon, et la fable fonctionne au 2nd degré pour tous les concernés...

...y compris les pouvoirs publics ! « Tant qu'ils font pousser, ils ne nourrissent pas le trafic des cités et la violence qui va avec ». Bien entendu que c'est le raisonnement du gouvernement. Un raisonnement tout à fait « politique » (et pas de normativité morale ras-des-pâquerettes). Du moment que Culture Indoor veille à toujours rester dans les clous, 'we got a deal'. Et c'est très cool, sur ce plan, ne nous plaignons pas.

Mais il est relativement facile d'argumenter de façon convaincante que l'État met lui-même, en cela, beaucoup plus « d'eau dans son vin » pratique par rapport au texte théorique.

oOo

2 |  Mes idées relatives au projet de Fiches


• On bouffe de la « RDR » à longueur d'années depuis 2 décennies, c'est une expression reprise aux JT et dans tous les débats sur le sujet, bien propre sur elle... Je ne suis pas « psychonaute » depuis un demi-siècle pour me faire bassiner autant par des Shadoks qui sont tout à fait ignorants d'une bonne moitié du champ dans lequel ils pensent avoir compétence à s'exprimer. Si je n'avais pas géré moi-même tous les risques afférents, je ne serais pas là (en très bonne forme physique pour 67 ans) pour en parler ; c'est donc parfaitement possible, en tendance à quiconque, de gérer ses propres risques.

De plus, les “flyers” de Tridi font la meilleure synthèse de tous les risques d'association de substances, en complétant de conseils généraux clairs qui sont ceux qu’il faut donner.

• Il nous revient de graduellement évoquer les raisons positives d'expérimenter avec les substances psychoactives (sinon, qui le fera ?). Mais tout tient donc à la législation et à sa coloration anachronique. Il s'agit de « savoir jusqu'où on peut aller trop loin » sans que ça scandalise, en paraissant dans le juste air du temps.

Pour moi, le plus important, le plus responsable, c'est de communiquer que l'on peut expérimenter en restant *sérieux*, et que c'est ainsi que l'on peut bénéficier de ces expérimentations, en effet plus ou moins risquées.

• Dans les 70s, j'ai un peu abusé, mais en sachant toujours « jusqu'où je pouvais aller trop loin ». Depuis que j'ai enfin pu tester la MD en 2011 (Rah, lovely, as expected ;>), toutes mes prises de prod' l'ont été dans mon cadre, chez moi, tranquille, avec le jardin à disposition, et toujours à 2 ou à 3, pas plus (avec au moins un « sachant » expérimenté). J'aimerais beaucoup que les futures fiches Psychonaut fassent état de ça. La MD pour faire la fête, franchement, je ne comprends pas, c'est gâcher le produit. Pour Shulgin et les autres, dans les 60s, c'était *sérieux* ; le meilleur usage de la MD, c'était dans les cabinets de psychologues et psychanalystes anti-conformistes : le nouveau patient ou la nouvelle patiente mal dans sa peau, qui mettait d’ordinaire plusieurs semaines voire mois de séances à s'ouvrir... s'ouvrait dès la prise de MD, et ça changeait tout en mieux.

• Autre exemple : la psylacétine (meilleure forme de l'essence des champignons, 4-AcO-DMT). Les effets visuels à partir de 30 mg, c'est super une fois (Woah : tout respire, vibre autour de moi !!), sympa une deuxième, mais ce n'est pas ça qui est à rechercher en priorité dans ce produit. J'ai déjà dû le dire dans la section appropriée : 45 ans après avoir lu Carlos Castaneda au pays des « sorciers Yaqui », j'ai enfin vraiment compris ce que recouvraient tous les rites centre-américains initiatiques à bases de plantes hallucinogènes. Nous ne pouvons plus être dans le même contexte qu'eux, nous sommes trop « aliénés » par une urbanisation galopante qui coupe du monde réel, plus aucun rite initiatique n'est proposé : puisqu'apparemment chacun veut se démerder à sa façon inbdividualiste en tirant au flanc, qu'ils se démerdent !

Donc, le « sérieux » que je défends, c'est celui nécessaire pour se bricoler ses petites conditions initiatiques à soi et profiter comme il faut du produit. Ah tiens, j'ai un détail un peu cocasse à ajouter : si je devais résumer ce que m'apporte la psylacétine, je dirais qu'elle me booste le côté « sérieux » ! Happywide Et attentif à tout, plus « présent » aux choses que d'ordinaire, moins papillonnant, plus posé. Avec la psylacétine, tout prend l'importance naturelle que ça a, rien n'est négligé comme nous le faisons en courant tous les jours comme des dératés.

• L'idéal, si on trouvait la place pour le faire dans le contexte règlementaire, ce serait de pouvoir indiquer pour chacune ce que l'on y recherche en termes d'augmentation mentale, morale, spirituelle, physique, etc. quand on y adhère pour les motifs les mieux fondés, façon The Doors of Perception d'Aldous Huxley (qui ne me semble pas avoir été interdit pour « apologie »)... ces motifs seraient, à mon avis, inattaquables en raison et en discours public si c'était suffisamment bien fait.

• L'essence de ce message optimal, pour moi, ce serait, « On ne prend pas ces substances pour 's'éclater' en étant trop désinvolte, pour *oublier* ;  on les prend pour faire des expériences initiatiques, qui nous sortent du quotidien, nous font faire 'un pas de côté' par rapport au conformisme, pour "savoir plus" sur nous-mêmes et le monde que ce que recommande conservativement au plus grand nombre la puissance publique (c'est son rôle) ».

• Dernier point : quand j'ai déboulé ici en 2012 et que je m'y suis un peu immergé, je disais et écrivais partout où il y avait lieu combien la situation des psychonautes avait changé entre 1970 et 2012-20 : dans les 70s, on avalait une pilule agréable à regarder (en forme de « pyramide », go, go, c'est branchant !) ou des bouts de "buvard" qui faisait partie de notre quotidien de lycéen, sans RIEN savoir de ce qu'elle contenait ni en quelle quantité. C'était l'époque de « l'ADR ». Happywide Et là, dans les années « '10 », on pouvait désormais en causer tous ensemble en dépit de la géographie, à volonté, détailler les dosages précis, décrire les effets, consulter le référentiel mondial incontesté d'Erowid, c'est beaucoup mieux informé, partagé, voire auto-encadré. Et puis j'ai trouvé carrément que le “Trip Report” était passé, du fait de cette évolution, au rang de nouvelle forme littéraire issue d'expérimentations audacieuses.

Donc je soutiens totalement l'idée de Tridi de faire savoir que -- au moins pour équilibrer les messages uniquement préventifs des pouvoirs publics -- c'est dans un lieu communautaire comme celui-ci que l'on aura intérêt à venir chercher le complément d'information  utile.

Qu'en pensez-vous ?

| Lee-O |

PS : 1| Je viens de me taper la série d'Aperçus du message nécessaires quand on pose une contribution de 1500 mots, et je pense que le ou la camarade qui a fait remarquer que le nouveau format de texte était moins lisible que celui d'avant est fondée à faire la remarque...

...tant la chose est révélée par ma nature de « moulin à paroles » depuis toujours. ;> Je joins une image de page de mienne contrib' dans l'ancien format, pour qu'on voie mieux la différence... en priant l'assistance de *ne pas lire* le contenu, juste d'en juger en clarté vue de loin. C'est le seul très long fil de discussion que j'ai "archivé", il était nettement polémique, je ne souhaite pas réaborder ces questions ici et troubler la paix ambiante.  Smile

2| Paradoxalement, il est moins facile qu'avant de sélectionner la couleur qu'on veut vraiment ; avec ce modèle d'échantillons de couleurs sélectionnables, j'ai galéré nettement pour choisir chaque couleur opportune, en passant par 2-3-4 essais pour chaque.

Pièces jointes Image(s)
   
"Honnête homme du 21e siècle" (HoHo21)
Angliciste, musicien, baby boomer hippy, pionnier des forums électroniques, philosophe autodidacte, occupé par une quête de "synthèse" depuis perpète. Smile
Pharmacopée nootropique majeure : Cannabis eternum, MDMA, 4-AcO-DMT, 2C-T (toutes infos de disponibilité bienvenues !), Modafinil, Phenylpiracetam
#11
Je trouve ton message fort intéressant cependant, certains passages me gênent un peu je t'avoue, chacun son avis néanmoins .

"On bouffe de la « RDR » à longueur d'années depuis 2 décennies, c'est une expression reprise aux JT et dans tous les débats sur le sujet, bien propre sur elle... Je ne suis pas « psychonaute » depuis un demi-siècle pour me faire bassiner autant par des Shadoks qui sont tout à fait ignorants d'une bonne moitié du champ dans lequel ils pensent avoir compétence à s'exprimer."
Tu te doutes bien que tout le monde n'a pas ton âge ni ton expérience, les jeunes et novices ayant généralement tendance à l'impulsivité sans forcément connaitre leurs limite, la promotion de la RdR ne me semble en aucun cas obsolète ou inutile .

"« On ne prend pas ces substances pour 's'éclater' en étant trop désinvolte, pour *oublier* ; on les prend pour faire des expériences initiatiques, qui nous sortent du quotidien,"
Je pense que chacun a ses raisons de consommer, certes certaines motivations exposent à plus de risques que d'autres . Je pense qu'il y'a une certaine légitimité dans le fait de vouloir consommer pour s'amuser, s'évader, oublier ... Je préfère me dire franchement que je veux "me défoncer la tête avec ce carton" plutôt que me mentir à moi-même, croire que je suis sur le point d'atteindre l'élévation spirituelle alors qu'inconsciemment, je ne fais que suivre un instinct me poussant à me défoncer .

PS : je ne fais évidemment pas l'apologie de la défonce pulsionnelle et irresponsable

heureux de te revoir sur psychonaut cela dit
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 
#12
Moi j’ai pas vraiment compris ta position, j’ai eu l’impression de lire tout et son contraire dans cette intervention (notamment sur la question de l’apologie), tu nous ferais un tl;dr ou une petite synthèse ?

ÉDIT : j’ai relu et un peu mieux compris 
Je comprends ta position mais à mon avis elle n’est pas d’actualité : on n’est pas là pour juger moralement des raisons qu’ont les usagers de proder. En plus, si l’on commençait à intégrer du contenu à teneur spirituelle, il faudrait se mettre d’accord sur ce contenu et là, bah bon courage.
Le but de ces fiches serait de rendre le savoir objectif plus accessible au grand public, pas de faire du prosélytisme.
Par contre il serait intéressant de mentionner en effet que la MDMA peut être consommée ailleurs qu’en teuf. J’ai d'ailleurs ouvert un topic hebdo à ce sujet, si tu souhaites y participer.
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#13
Salut !

Notre but est de créer de l'information fiable et sourcé afin de donner à chacun la possibilité de se renseigner et de comprendre ce qu'il fait !
On souhaite démystifier la prise de drogue, afin que chacun puisse prendre des décisions rationnelles quand au risque qu'il court.
Quelqu'un de mal informé pourrait par exemple décider de consommer quelque chose qui lui pourrait être fatal. Tant dans la décision du dosage, que dans les interactions ou dans l'identification réelle de la substance qu'il a en sa possession.

Pour moi une personne informé est une personne plus à même capable de prendre des décisions rationnelles, que ce soit tant dans le choix de consommer que de ne pas consommer.

Mais ouais c'est un terrain délicat, mais on souhaite faire au mieux pour ne se verser ni dans l'apologie, ni dans la diabolisation. C'est d'ailleurs pour ça que le fait de sourcier des propos nous tient à cœur, on ne fait que relayée de l'information pertinente et publique (mais parfois difficilement accessible au néophyte)
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#14
Bon, j'en ai trop fait, c'est vrai, j'avais un pétard de SK aux doigts et ça me rend encore plus volubile, et ça n'est pas comme si c'était nouveau, donc merci de ne pas en être surpris, camarades, et de me répondre en me donnant vos avis.

Indica, merci de ton like et de ta réponse à moitié consonante. J'entends tes deux petites critiques et je ne vais pas prétendre non plus que je n'ai jamais donné à "Bon, allez, je vais me prendre une tôle avec cette putain de White Russian chopée à 'Dam et pour le reste, on verra demain !". ;D

Oui, "il y a une certaine légitimité à...", bien sûr. C'est juste que dans une optique "Nous les fumeurs [ou vapeurs, etc. -- RDR ;D]] vs L'Opinion, la Position officielle, etc." sous-tendue par un désir très général, de notre côté, qu'on ne soit plus emmerdés, déjà sur notre plante favorite, je raisonne que plus on est responsables dans nos messages, plus on gagne en rapport de force, ou plutôt on "désarme" un quantum de critique.

Nous sommes là, aussi, pour répondre de façon crédible de ce que ce goût pour le cannabis n'est pas générateur de "troubles à l'ordre public" particuliers, et même, why not, qu'on peut en faire pousser "en bon père de famille" (genre ! -- ça provoque l'hilarité, d'écrire ça, mais en même temps, personne ne niera que ça décrit déjà du réel... Signé : Lee-O, présent pour témoigner en père de deux bons garçons de 33 et 26 ans que sa passion du cannabis ne l'a empêché en rien de se comporter en bon citoyen et chef de famille responsable ! Smile )

Donc ouais, ce langage est un langage de "vieux", qui a roulé sa bosse et fait une large part de ce qu'on fait dans une vie. Ça colore le discours, c'est certain. Les premiers temps, ici, j'avais noté quand même un certain nombre de baby-boomers comme moi et ça me paraissait bien normal. Là, peut-être qu'il n'y en a plus que 2 ou 3 de présents ? Amicale et moi ? Si le reste de la population a moins de 40 ans majoritairement, c'est normal qu'il y ait un décalage de vision, de langage, etc. Bon. Mais c'est bien : on échange évidemment quand même, moi, j'enregistre ce que je lis, vous aussi, on s'éclaircit des trucs...

J'ai un éclairage global à fournir pour expliquer, dans mes textes, pourquoi ça peut paraître manquer de cohérence, emprunter à différentes thématiques ou registres, partir dans trop de directions, etc. Mais ça peut attendre une prochaine fois -- faut que je me surveille. Wink

Tridi, merci particulier d'avoir bien voulu me relire et me mieux comprendre. Je reçois tes remarques sur ce principe de retenue en matière d'aspects moraux et spirituels, mais je suis heureux que tu accroches à mon appel à un usage plus "développement personnel augmenté" des produits, parce que tu penches toi-même dans ce sens, et je pourrais bien, en effet, y contribuer.

Cookies : oui, je comprends bien. Moi, quand je lâche mon discours, dans un domaine ou dans un autre, c'est très marqué par où j'en suis dans la vie, par un discours global qui articule tous mes discours plus spécialisés... c'est pour ça que ça n'est pas tout à fait adapté, nécessairement, aux forums sur lesquels je m'exprime ; il y en a trop, dedans, qui ne concerne pas le forum en question et en l'occurrence celui-ci. Wink

Pour le dire vite et éventuellement y revenir si ça intéresse :


J'ai un regard global d'acteur politique, avec à la fois le devoir d'avoir le plus de réponses pertinentes possibles sur toutes les "grandes questions", d'être responsable, et aussi "la moëlle" pour être en capacité d'effectivement faire plus d'apologie qu'il n'est prescrit, dans uen action pour repousser les lignes, ou encore de fustiger là où il y a à fustiger, sans prendre de gants, mais parce qu'on a plusieurs niveaux d'arguments prêts sur la question concernée.


Pour avoir une chance de changer les choses, ça va évidemment de front contre la "doxa", l'opinion la plus répandue, la façon dont il est bon de se comporter aujourd'hui. Alain Badiou observe que celui qui est philosophe ne peut que se consacrer à renverser la pensée commune de son temps (qui a tendance à tourner en rond, faire du surplace dans la répétition) pour débloquer des choses qui doivent l'être.

oOo

Bon, voilà : moins long, moins partant dans tous les sens, plus explicatif. Je performe mieux, là, non ? Wink

A+,

| Lee-O |
"Honnête homme du 21e siècle" (HoHo21)
Angliciste, musicien, baby boomer hippy, pionnier des forums électroniques, philosophe autodidacte, occupé par une quête de "synthèse" depuis perpète. Smile
Pharmacopée nootropique majeure : Cannabis eternum, MDMA, 4-AcO-DMT, 2C-T (toutes infos de disponibilité bienvenues !), Modafinil, Phenylpiracetam




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.