S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


4-MMC signes de surdose ?

#1
Yop, je viens de passer quelques jours sous amphétamines puis 4-MMC, et j'ai quelques questions suite à ça.

Je sais que les hallucinations visuelles sont signes d'un début de surdose avec la MDMA. Sachant que la 4-MMC tape un peu sur la sérotonine aussi, je me demande si des hallus sous mephedrone peuvent aussi être un signe de surdose avec ce produit.
Sur ce point je me dis que la fatigue peut jouer aussi. J'étais déjà en manque de sommeil avant d'aller en soirée techno, donc de bien bouger, puis de partir sur un after qui a duré environ 2 jours. Et donc je fais quand même le rapprochement avec les hallucinations auditives et la vision vibrante qui arrivent quand on passe plusieurs jours sans dormir même sans rien prendre.

L'autre question : la surdose peut elle être due à une forte quantité prise sur une longue durée aussi ? Je veux dire par là taper des traces raisonnables et quand même espacées mais sur une durée qui laisse pas forcément le corps tout éliminer... Ça continue à nourrir une tolérance qui grimpe ou ça peut entraîner la surdose à terme ? 

J'ai pas l'impression que ce prod soit très répandu chez les membres de psychonaut mais bon... Merci pour vos réponses ?
#2
Hello hihi,
J'ai pas tous éléments pour répondre mais juste quelques trucs pour commencer :
(06/04/2021 13:35)EEEEEHeh a écrit :
Yop, je viens de passer quelques jours sous amphétamines

L'amphétamine c'est une molécule précise, quand on dit "les amphétamines" en gros ça veut dire "les trucs qui ressemblent plus ou moins à l'amphétamine d'un point de vue de la structure moléculaire" (d'autres phényléthylamines). C'est une appellation malheureuse car dans cette catégorie y'a plein de molécules très très différentes en termes d'effets, de risques etc.

Donc ce serait bien de savoir de quelle substance en particulier tu parles. Smile

(06/04/2021 13:35)EEEEEHeh a écrit :
Je sais que les hallucinations visuelles sont signes d'un début de surdose avec la MDMA

Ça dépend ce qu'on appelle "hallucinations", mais pas forcément, en particulier quand on est assez naïf a la molécule il n'est pas rare d'avoir des effets visuels sous MDMA même bien bien en dessous du seuil de "surdose" (je suppose que tu parles ici de syndrome seroto)

(06/04/2021 13:35)EEEEEHeh a écrit :
Sachant que la 4-MMC tape un peu sur la sérotonine aussi

Elle ne tape pas "un peu" sur la serotonine, elle tape dedans a mort, carrément plus que la MDMA a priori (pendant un temps nettement plus court) : https://bpspubs.onlinelibrary.wiley.com/...11.01499.x

Pour les questions en elles mêmes je n'ai pas de réponse, mais si j'ai bien suivi tu parles de trois jours sous 4-MMC + d'autres trucs qui potentiellement augmentent le niveau de seroto ?
Si c'est ça fais attention, c'est une molécule qu'on ne connait pas hyper bien, qui est très particulière en raison de des pics de serotonine / dopamine très élevés et courts qu'elle entraîne (il semble qu'elle ait un gros potentiel addictif aussi, potentiellement a cause de ces concentrations très élevées)

Il me semble aussi qu'elle est suspectée d'être cardioxique (mais la question est loin d'être tranchée)
En fait des pistes de réponse a certaines de tes questions sont sur PsychonautWiki :

Tolerance to [...] mephedrone develops with prolonged and repeated use. [...] After that, it takes about 3 - 7 days for the tolerance to be reduced to half and 1 - 2 weeks to be back at baseline (in the absence of further consumption). Mephedrone presents cross-tolerance with all dopaminergic stimulants [...].
#3
(06/04/2021 13:35)EEEEEHeh a écrit :
L'autre question : la surdose peut elle être due à une forte quantité prise sur une longue durée aussi ? Je veux dire par là taper des traces raisonnables et quand même espacées mais sur une durée qui laisse pas forcément le corps tout éliminer... Ça continue à nourrir une tolérance qui grimpe ou ça peut entraîner la surdose à terme ?


Salut, ouaip consommer en continue, tu peux arriver jusqu'à une surdose.

Concernant les hallus ça peut causer des hallu en surdose à ma connaissance, voir même a des dosages moyen / élevés chez certains, et je doute pas que de la weed par dessus amplifie la chose comme avec l. Si tu rajoute une consommation sur la durée, et le manque de sommeil t'as un combo gagnant.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#4
Citation :Ça dépend ce qu'on appelle "hallucinations", mais pas forcément, en particulier quand on est assez naïf a la molécule il n'est pas rare d'avoir des effets visuels sous MDMA même bien bien en dessous du seuil de "surdose" (je suppose que tu parles ici de syndrome seroto)
Disons que quand on en est là (quand les effets délirants de la MDMA se manifestent) c'est qu'on est déjà au-delà de la dose "safe" qui permet d'avoir les effets recherchés (stimulation et empathie).

La 4-MMC n'est pas connue pour ses hallucinations, mais ce n'est pas impossible. L'EMCDDA recense pas mal de rapports de cas où les gens se plaignent d'hallus (http://www.emcdda.europa.eu/attachements...report.pdf), et on peut supposer qu'il y a dans ce genre de rapport un biais sélectionnant les cas problématiques ayant mené à l'hôpital, comme la surdose. Tout ce qui excite à ce point le cerveau peut mener à des hallus. L'amphétamine elle-même, qu'est pas spécialement séroto, peut causer des hallucinations en cas de surdose (généralement pas très agréables), et surtout en cas de consommation prolongée (on appelle ça la psychose amphétaminique). Si on y ajoute le manque de sommeil, c'est tout à fait vraisemblable.
Tu avais quel genre d'hallu ? Déformations visuelles ? Apparitions d'objets ? Les yeux ouverts ou fermés ?

Concernant la surdose sur plusieurs jours, c'est vraiment compliqué de te dire ce qui l'emporte entre la tolérance et l'accumulation, ça demanderait des calculs (dont on n'a pas les formules), un minutage au poil de ton week-end et tes doses précises. Par contre, ce qui est certain, c'est que plus tu avances dans le temps, plus ton corps est fatigué et encaisse difficilement ce que tu lui imposes.

Donc pour conclure, à mon avis les hallus sont bien un signe, peut-être pas systématiquement de surdose, mais de franchissement d'une limite, car c'est pas censé faire ça aux doses communes, tout en étant possible en cas d'abus.
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#5
Yes pardon je vais être plus précis.

Samedi soir -> dimanche midi : speed (et un peu 4-MMC)
Dimanche midi -> lundi soir : 4-MMC 

C'est pas une molécule que je découvre ça tourne pas mal là où je suis, et à chaque fois j'apprécie bien les quelques effets visuels qu'elle procure, mais là à partir du lundi midi je commençais à voir des sacrés trucs. Plutôt des grosses déformations et au bout d'un moment l'apparition d'objets. Mais pas des trucs absurdes, genre si je me disais que j'irais bien fumer une clope et je regardais la table soudain y avait mon paquet dessus. Alors que justement j'étais en train de commencer à bien réduire les doses pour amorcer la descente à ce moment là. 

C'est cette temporalité qui me fait poser la question. L'expérience de ce week end va à l'encontre de ces citations de psychonaut wiki en fin de message. Et j'ai eu beau chercher j'ai pas trouvé grand chose et absolument rien qui aille dans mon sens.

En fait je me demande si c'est pas un début de syndrome séroto dû à la consommation sur une longue durée (plutôt qu'à une forte quantité sur une courte durée comme dans la plupart des cas).

edit : Cookies et Tridi y ont plutôt répondu mais j'étais en train d'écrire ça quand il l'ont fait ^^
Ah et pour une fois j'ai pas fumé de weed en même temps.
#6
Citation :je me demande si c'est pas un début de syndrome séroto dû à la consommation sur une longue durée

Il faudrait que tu précises tes symptômes, tu avais de la fièvre ? Des spasmes ? De la confusion ?
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#7
(06/04/2021 15:39)Tridimensionnel a écrit :
Il faudrait que tu précises tes symptômes, tu avais de la fièvre ? Des spasmes ? De la confusion ?


Confusion oui, mais avec la mephedrone rien d'anormal même à faible dose, spasmes non, fièvre je ne pense pas.
Mais c'est une molécule avec laquelle confusion et perte d'équilibre/de coordination sont des effets normaux donc ça peut pas vraiment être pris comme signe de quoi que ce soit. Pareil pour la température ça donne toujours un peu chaud comme la MDMA même si ce n'est pas aussi prononcé.
#8
Ça ressemble beaucoup à de la grosse fatigue tout ça tu as dormi le samedi et le dimanche ?
À mon avis (pour ce qu'il vaut) c'est vraiment fatigue + grosse conso, on est vraiment dans les hallus un peu délirantes plus que des distorsions visuelles typiques seroto.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#9
Ok, alors même si on n'est pas bien placés pour faire des diagnostics et surtout a posteriori, ça ne ressemble pas à un syndrome séroto, dont les symptômes les plus évidents sont une fièvre inquiétante, des spasmes musculaires et une grosse confusion Smile le manque de sommeil me semble un meilleur suspect !
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#10
(06/04/2021 15:57)Cookies a écrit :
Ça ressemble beaucoup à de la grosse fatigue tout ça tu as dormi le samedi et le dimanche ?  
À mon avis (pour ce qu'il vaut) c'est vraiment fatigue + grosse conso, on est vraiment dans les hallus un peu délirantes plus que des distorsions visuelles typiques seroto.


1h30 la nuit du samedi. 

En vrai je me demandais si c'était pas un peu ça aussi mais quand même j'ai eu des grosses grosses distorsions avant d'arriver aux hallus. 

Pas que je sois pas d'accord avec ton hypothèse juste pour souligner.

Mais bon si tout le monde ici est plutôt d'accord pour dire que ça ressemble plus à de la méga fatigue... Je crois que je vais prendre votre mot. ^^
#11
(06/04/2021 15:23)Tridimensionnel a écrit :
Disons que quand on en est là (quand les effets délirants de la MDMA se manifestent) c'est qu'on est déjà au-delà de la dose "safe" qui permet d'avoir les effets recherchés (stimulation et empathie).

J'insiste sur ma première phrase, ça dépend totalement de ce qu'on appelle hallucinations. Bien sûr que si t'as l'impression d'avoir pris deux tabs de L après avoir tapé de la MD il faut se poser des questions sérieuses...

Si tu regarde le SEI de PW tu peux voir pas mal d'effets visuels mentionnés. Iels décrivent ça un peu comme une psilo légère à un endroit, ce qui à titre personnel colle plutôt bien je trouve (pattern recognition, profondeur de la perspective, couleurs...). Certes parmi les TRs qui remplissent le SEI y'a des gens qui prennent des doses cumulées de l'ordre du gramme... Mais j'aurais tendance à dire que c'est -légèrement- perceptible même à dosage "raisonnable".

(06/04/2021 15:23)Tridimensionnel a écrit :
Donc pour conclure, à mon avis les hallus sont bien un signe, peut-être pas systématiquement de surdose, mais de franchissement d'une limite, car c'est pas censé faire ça aux doses communes, tout en étant possible en cas d'abus.

Pour la 4-MMC, je n'en sais rien, il faut bien garder a l'esprit que les bases de connaissances (type SEI) de ce genre de prod sont bien moins complètes que celles concernant, par exemple la MDMA.

De toute façon la prudence est particulièrement de mise avec ce genre de prod étant donné le peu de connaissances et les hautes concentrations de seroto/dopa qu'il entraîne...

--edit--

+1 pour les messages ci-dessus sur la fatigue &co, mon grain de sel:
-> On peut envisager une certaine "potentialisation" entre la fatigue et la consommation d'à peu près n'importe quoi, surtout quand les dosages/durées sont importantes et que l'une des conso a tendance à "masquer" le ressenti physique de la fatigue (j'avais trouvé des TR assez incroyables concernant ça d'ailleurs mais je retrouve pas)
-> Les données synthétiques qu'on trouve sur internet sont rarement fondés sur dans des cas de consommation sur trois jours, il faut être assez prudent quand on ajoute le facteur durée pour comparer des expériences
#12
Quand on parle d'hallus comme signe de surdosage de MDMA, c'est plutôt à propos des visuels délirogènes qui surviennent quand on force vraiment, càd des apparitions/disparitions, transformations, parler à des personnes imaginaires... De vraies hallucinations quoi !
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#13
Je connais pas très bien ce prod mais ce qui est sûr c'est que passer plusieurs jours sous amphet sans dormir (et sans doute sans bouffer beaucoup) ça fatigue beaucoup ton corps et ton esprit. D'ailleurs au bout de plusieurs jours sans dormir on commence à avoir des hallus il me semble. Donc prod+manque de sommeil ça peut complètement expliquer les hallus, surtout que ce prod a l'air similaire à la MD, qui est connue pour provoquer des hallus délirogènes (genre ton paquet de clope qui apparait/disparait). Donc les hallus ne veulent pas forcément dire un surdosage. Par contre surdosage ou pas c'est pas vraiment tenable sur le long terme une binge de 4-MM-C. Psychose amphétaminique, toussa.

Dors un coup et bois de l'eau Smile et quand tu pourra serrer les machoires bouffe un truc.
Is everybody in?
Is everybody in?
Is everybody in?
The ceremony is about to begin.
#14
Ca existe encore ca la 4-mmc, j pensais que ca avais été ban et que c'etais devenu introuvable.

A mon avis tes hallus c'est le manque de sommeil. Si t'as pris des traces raisonnable et espacé tu va pas avoir d'effet "surdose/overdose" ( a ma connaissance), tu va juste te niquer petit a petit.
If your head is too open your brain falls out
#15
(07/04/2021 01:21)Ouroboros a écrit :
Ca existe encore ca la 4-mmc, j pensais que ca avais été ban et que c'etais devenu introuvable.


J'en avais effectivement même pas entendu parler en France (beh ouais jsuis un petit nouveau) mais il y a quelques pays où c'est encore très répandu, autant que le speed qui lui même tourne en très grandes quantités.

En tout cas merci pour ta réponse !




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.