Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

Tests colorimétriques et asso' en milieu festif

Acromyrex

Fouri croonde
Inscrit
19 Mai 2014
Messages
1 100
Hey.

Peut-être pas mal d'entre vous savent déjà qu'en France, depuis 2005, il est interdit aux asso' qui font de la réduction des risques d'effectuer des tests colorimétriques sur site, i.e. sur le lieu de la soirée, de la teuf ou du festival.

Plus précisément le décret 2005-347 d’avril 2005 stipule que :
"L’analyse des produits sur site, permettant uniquement de prédire si une substance recherchée est présente ou non, sans permettre une identification des substances entrant dans la composition des comprimés (notamment réaction colorimétrique type Marquis), n’est pas autorisée."
Ce qui saute aux yeux (test Marquis + comprimés) c'est que la loi a été écrite pour empêcher spécifiquement un truc que faisait Médecins du Monde a l'époque, à savoir utiliser le test Marquis pour pouvoir dire aux gens si y'avait (et surtout OU PAS) de la MD dans leurs ecstasys.

La Chromatographie sur Couche Mince (CCM), par contre, elle contourne directement l'interdiction parce qu'elle permet d'avoir une vue sur l'ensemble des produits non-inertes. Ne pas hésiter à se déplacer si c'est possible pour vous, dans les villes il commence à y avoir un certain nombre d'asso' qui en font : voir ce topic. Et ça va aussi parfois jusqu'en soirée comme ce qu'a fait le Centre d'Accueil et d'Accompagnement à la Réduction des risques pour les Usager·es de Drogues (CAARUD) Pause Diabolo à Lyon y'a pas longtemps : voir cette vidéo relou.

En dehors des limites techniques de la CCM (les tests colorimétriques en ont en commun), concrètement faut y être formé·e et pour intervenir sur place faut ce petit labo et on en a qu'un sur Lyon (ce dernier truc est plus facilement réglable). En plus, je vois presque aucune possibilité que l'outil soit saisi directement par les personnes, au mieux c'est un service qu'on peut fournir plus correctement.

Du coup on était deux à se poser la question de proposer des tests colorimétriques en stand, et perso j'serais pour les faire faire aux gens en capacité (en se disant qu'iels ont plus de chance de prendre l'habitude en manipulant elles-mêmes) et en complément des CCM (quand y'a un·e collecteur·ice) et bien plus ponctuellement de SINTES (si la personne revient au local, qu'elle a envie de participer à ce dispositif).

J'ai l'impression que la loi est écrite vraiment très mal et j'ai du mal à comprendre pourquoi tout le monde s'est d'un coup recroquevillé : y'a marqué que c'n'est interdit que pour les comprimés et elle témoigne clairement d'une mauvaise compréhension même du fonctionnement chimique des réactifs (ni ils ne prédisent LA substance recherchée, ni ils donnent 0 infos sur le reste... on parle pas juste d'un EZ-test mais de faire une suite de tests de différents réactifs pour éliminer des possibles).

Depuis 2005, en plus, la situation a beaucoup changé. On a assisté aussi à un boom de la dissémination et consommation de plein de drogues soit nouvelles soit jamais consommées par autant de gens à leur insu (plus vrai sur les mêmes produits, les ecstas ont pris cher pendant les années de disette de MD mais aujourd'hui c'plus le cannabis, puis la coke, l'héro et le speed c'toujours n'importe quoi) ou volontairement.

Mais bref, j'essaie pas de vous convaincre (même si je suis très intéressée des retours, de si vous trouvez ça bien, pas bien et si vous avez des idées pour rendre la mise-en-place la plus pertinente possible), j'me demande plus si vous avez souvenir d'asso' qui l'ont tenté quand même, de précédents juridiques qui confirme que la loi s'applique dans d'autres cas que le truc nul explicite qu'elle contient, etc.. J'pense poster aussi la question sur psychoactif, y'a un panel large de gens de l'associatif qui s'poseraient ce genre de questions légales merdiques. Et probablement demander à un·e avocat·e même si j'les connais pas celleux qui bossent sur ces questions.
 

Canin

le Hutin (EEEEEHeh)
Inscrit
3 Avr 2020
Messages
775
De souvenir Techno+ avait le matos pour faire de la CCM (sur Paris par contre) et ils se le sont fait saisir en même temps que leur van. 
Je sais pas s'il l'ont récupéré, mais quand il s'agit de faire chier en général il y a saisie d'abord puis on examine la loi et souvent le matériel est rendu.
 

Cookies

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
30 Oct 2011
Messages
7 465
La question se pause. Je suis clairement pas assez callé en droit pour dire quoi que ce soit.

Par contre, j'ai l'impression que si une asso vends aux utilisateurs des test pour un tarif symbolique ..... bah, ils ont rien pratiqué.

Mais dans les faits, j'en sais trop rien. Il nous faudrait vraiment des gens callés en droit sur ce genre de forum. Ça manque cruellement ...
 

Tridimensionnel

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
27 Avr 2016
Messages
7 251
L’analyse des produits sur site, permettant uniquement de prédire si une substance recherchée est présente ou non, sans permettre une identification des substances entrant dans la composition des comprimés (notamment réaction colorimétrique type Marquis), n’est pas autorisée.

Ils interdisent l'analyse pour un tiers, ou cette pratique pour les assos ? Est-ce qu'un particulier a le droit de tester son propre matos en teuf ?
 

Bob Arctor

Glandeuse pinéale
Inscrit
26 Juin 2016
Messages
156
Je viens de lire le décret en question ce texte ne concerne que les associations exerçant dans le champ de la RDR et de l'accompagnement des usagers de stupéfiant.
Ce qui signifie que si la possession de ce genre de test n'est pas règlementé tu peux effectuer le test toi même ou pour un pote à condition de ne pas être associé professionnellement ou bénévolement à un structure de RDR sinon à mon avis il y a un risque.

Je suis presque d'accord avec Cookies, les associations pourraient facilement contourner ce texte en vendant ou en distribuant les tests gratuitement, à condition bien sur qu'il n'y ai pas un autre texte qui interdit cette pratique.
Mais si vraiment les pouvoirs publics veulent faire chier, le texte en question sortirait en moins d'un mois.

Mais il y aurait un risque

Extrait du décret :
[font=sourcesanspro, arial, sans-serif]III. - Distribution de matériel de prévention[/font]
[font=sourcesanspro, arial, sans-serif]Elle vise :[/font]
[font=sourcesanspro, arial, sans-serif]1° La prévention de la transmission interhumaine d'agents infectieux et des risques septiques : tampons alcoolisés, flacons d'eau stériles, filtres stériles, cupules stériles, seringues, matériel pour fumer ou inhaler la cocaïne, le crack ou l'héroïne, pansements ;[/font]
[font=sourcesanspro, arial, sans-serif]2° La prévention de la transmission sexuelle des infections :[/font]
[font=sourcesanspro, arial, sans-serif]préservatifs féminins et masculins, gels lubrifiants ;[/font]
[font=sourcesanspro, arial, sans-serif]3° La prévention des accidents : notamment les éthylotests.[/font]

La distribution de testes de substances ne fait pas partie du champ d'action des associations et justement le fait de ne pas analyser les autres substances actives dans le produit ne permet pas de respecter le point 3.
A partir de là il me faudrait un juriste...

Le texte complet :
https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000006908108/2005-04-15
 

Acromyrex

Fouri croonde
Inscrit
19 Mai 2014
Messages
1 100
EEEEEHeh : ça m'étonne pas du tout. Une bonne info' à passer histoire que quand on en discute en réu' tout le monde soit au courant des risques encourus.

Tridi : ouais, j'aurais du préciser que cette loi de santé publique elle est dirigée uniquement vers les asso'. C'est histoire de définir leur champ d'action légal (huhu, j'ai écrit légitime en premier ça va pas du tout x)).

Quant à la distribution des réactifs plus ou moins gratuitement, je vois carrément l'intérêt mais je pense que la tunasse ne suit pas. Merci pour toutes vos réponses super rapides !
 

Cookies

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
30 Oct 2011
Messages
7 465
Acromyrex a dit:
Quant à la distribution des réactifs plus ou moins gratuitement, je vois carrément l'intérêt mais je pense que la tunasse ne suit pas. Merci pour toutes vos réponses super rapides !

Le soucis c'est de diviser ton kit en doses unique ouais, c'est pas pratique, puis pour faire des test croisés ça peut devenir vite compliqué pour un usager qui ne connais pas.

après .... vous avez pas le droit de faire du testing, mais qu'en est il aux yeux de la loi de mettre à disposition des test kits en accès libre, laisser l'utilisateur faire la manip afin que vous ne fassiez pas de testing, et de faire uniquement l'interprétation ? Je connais pas les subtilitées de la loi, mais bon, sait on jamais.
 

Acromyrex

Fouri croonde
Inscrit
19 Mai 2014
Messages
1 100
Oui, exactement. L'idée c'est d'abord de toucher les gens qui ont jamais fait de tests colorimétriques. Et du coup, en tant que personne qui savait même pas que t'allais faire de tests ce soir, t'as pas forcément emmené une jolie plaque avec différents emplacements où mettre des différentes extraits pour avoir toutes les couleurs visibles en même temps, t'as pas forcément de table, ta caisse est peut-être à vingt minutes à pieds avec des keufs entre toi et cet abri de la pluie, etc..

Pour le fait de faire faire le testage, c'est effectivement la direction qui m'semble explorable à la fois légalement et aussi juste... pertinente ? De toutes façons, il m'semble qu'on est pas censé·e genre toucher les prods avec nos mains. Tu vois bien dans la vidéo de la CCM c'est la personne qui cherche à savoir ce qu'il y a dans sa dope qui prélève une tête d'épingle de poudre et la met dans le tube. Et ensuite toi t'as le droit de prendre le prod en solution. Donc dans tous les cas a minima (et de nouveau ça me paraît grave positif, pas dans le côté répressif mais parce que c'est fort plus intéressant pédagogiquement) les personnes doivent se charger de cette partie elles-mêmes (même si accompagnées éventuellement).

Pour les subtilités de la loi, j'ai cité en plein l'unique décret qui régule la pratique... autant dire y'a que dalle. A voir si y'a eu des condamnations ou des enquêtes en rapport avec ce décret, histoire d'avoir un peu de matière sur la pratique.
 

Cookies

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
30 Oct 2011
Messages
7 465
Il faudrait voir avec un juriste, car souvent ce qu'on peut interpréter nous, c'est a 10 000 lieux de ce qu'un juriste interprête. Et avec la RDR j'ai l'impression que c'est souvent compliqué d'avoir des avis, vu que la drogue ça existe pas vraiment en France m'voyez ?

Elle est vraiment débile en tout cas cette loi.
 

Bob Arctor

Glandeuse pinéale
Inscrit
26 Juin 2016
Messages
156
Oui ces 2 lignes dans le décret de 2005 sont en parties débiles. Mais je pense que c'est plus compliqué :

Mais avec ce genre de test colorimétrique (si j'ai bien tout compris) si tu vas faire tester ton produit ils vont te dire : oui il y a bien de grande chance qu'il ait ce que tu pense avoir acheté dedans, ou du moins la même classe moléculaire (impossible de distinguer par exemple les amphétamines de la méthamphétamine)... 
Mais il ne pourront pas te dire qu'il y a aussi de la mort au rat, du talc, du lait maternel en poudre ou toute substance inerte ou inconnue par le test dont certains RC ou des produits de familles moléculaires complètements différentes... (arrêtés moi si je dis une connerie).

De plus ce test ne te dira que si ton produit contient de ta molécule bien aimée mais pas sa proportion donc si ton dealer/pote/gars rencontré il y a 10m, te fournit du LSD dosé à 300µg le carton si tu en prend 2 tu va le sentir passer. L'exemple du LSD étant non mortel mais avec certains produits avec 3 fois la dose attendue tu risques une OD létales.

Ce type de tests peut donc avoir de graves répercutions en donnant un sentiment de "rassurement/confiance" erronée. Par contre il est très utile pour savoir si tu as acheté un truc complètement diffèrent de ta commande. Et vu que sans ce "testing" le gars aurait surement tout de même consommé le produit on ne peut que saluer les vies sauvés lorsque certains ont évités de consommer le tuc inconnu.
En fait le type de test colorimétrique en question peut créer de graves problèmes, je comprend donc la philosophie de cette loi. 

Le problème par contre c'est de ne pas mettre à disposition ou de donner les moyens de mettre à disposition des tests plus complet aux associations œuvrant dans le champ de la RDR.
Poste super complet sur le sujet sur un site de la concurrence  :-D sur le test CCM et a mon avis pour les réaliser sur des lieux de "tufs" ca va être compliqué. De mes lectures seul médecin du monde le pratique actuellement sur site.
https://www.psychoactif.org/forum/t23688-p1-Analyse-produit-CAARUD.html

Mais comme dit précédemment la "tunasse" ne suit pas et il faudrait voir la complexité et le cout de ces tests, si chaque association doit embaucher un laborantin ou deux (payé heures de nuit le Week end) et acheter des tests à 15€ pour 50 unités de tests (je ne connait pas le prix, je ne le trouve pas, c'est donc un exemple) la DGAS ne va pas trop suivre au niveau budget.

Pour aller plus loin texte qui me semble complet sûr les différents types de tests existant (ou du moins les deux précédemment cité)
https://vih.org/20210113/techniques-de-lanalyse-de-drogues-vues-du-specialiste/

Cookies a dit:
Il faudrait voir avec un juriste, car souvent ce qu'on peut interpréter nous, c'est a 10 000 lieux de ce qu'un juriste interprête.  Et avec la RDR j'ai l'impression que c'est souvent compliqué d'avoir des avis, vu que la drogue ça existe pas vraiment en France m'voyez ?

Elle est vraiment débile en tout cas cette loi.

Avant ce décret de 2005 tu aurais eu entièrement raison. Mais là en le lisant il semble parfaitement encadrer la RDR réalisée par les associations en posant les missions et les limites. 
Je bossais en CSST (Ancien non des CSAPA pour les plus jeunes) et CAARUD jusqu'en 2008 (à l'administratif) et je me souviens que cette loi avait été vécu comme un soulagement par les educ. spé car elle encadrait et reconnaissait enfin leur activité.

Pour les interprétations à donner au texte par rapport aux situations données plus bas, là oui il faudrait un juriste ou au moins trouver des jurisprudences. Je ne suis pas juriste mais j'aime bien le droit depuis tout petit alors je vais tenter le coup.

vous avez pas le droit de faire du testing, mais qu'en est il aux yeux de la loi de mettre à disposition des test kits en accès libre
Ces tests sont en ventes libres sur internet donc pas de soucis. Sinon les sociétés qui les vendent seraient tout aussi responsables.
https://www.testdrogue.fr/37-tests-identification-drogue
Ils en vendent même sur Amazone

laisser l'utilisateur faire la manip afin que vous ne fassiez pas de testing
Pareil si tu ne fais pas le test tu ne peut être responsable.

Par contre si tu bosse pour une association de RDR tu sors de ta mission, car les tests ne sont pas dans la liste des outils de RDR dans le décret. Mais le décret interdit de pratiquer les tests et non pas de donner (ou vendre) le test.
C'est sur ce point particulier ou un juriste serait appréciable (ou est maitre Collard quand on a besoin de lui)

et de faire uniquement l'interprétation ?
C'est là ou ca deviens tendu du slip... 
Si tu as raison ou tort et que personne ne porte plainte aucun soucis. 
Par contre que tu ais eu raison ou tort et que le gars part en couille(s) et que ses potes disent lors de l'enquête oui pourtant le type de l'association machin lui a dit que c'était du xxxx. Là ta responsabilité va certainement être engagé et nous somme en France la famille voudra un responsable.

Mais comme je viens de dire je ne suis pas juriste, c'est fou on l'air d'avoir pleins de chimistes et de pharmacologue (autodidacte?) mais pas un seul juriste dans le coin ?
 

Acromyrex

Fouri croonde
Inscrit
19 Mai 2014
Messages
1 100
Bob Arctor a dit:
Mais avec ce genre de test colorimétrique (si j'ai bien tout compris) si tu vas faire tester ton produit ils vont te dire : oui il y a bien de grande chance qu'il ait ce que tu pense avoir acheté dedans, ou du moins la même classe moléculaire (impossible de distinguer par exemple les amphétamines de la méthamphétamine)...
C'est plus précis que juste classe moléculaire. Dans le kit protestkit pour tester le speed, pour reprendre ton exemple, y'a deux réactifs qui permettent de distinguer meth et amphèt et qui par la même te confirme que c'est pas une x-MMC ce que t'es en train de taper.



Bob Arctor a dit:
Mais il ne pourront pas te dire qu'il y a aussi de la mort au rat, du talc, du lait maternel en poudre ou toute substance inerte ou inconnue par le test dont certains RC ou des produits de familles moléculaires complètements différentes... (arrêtés moi si je dis une connerie).
Talc, lait en poudre, maïzena et toute substance inerte ne seront pas non plus détectées par la CCM. Et en soit, inerte ça veut bien dire ce que ça veut dire : ça fait pas plaisir de taper du talc, surtout par le nez ou direct dans les veines, mais c'est une autre problématique que l'OD ou la perche à laquelle tu t'attendais pas. Et, bien sûr, quand t'accompagnes quelqu'un·e qui va poser de la poudre dans plusieurs récipients, manipuler les réactifs, etc., et que tu restes de longues minutes avec elle (et que tu lui as potentiellement déjà présenter le principe pour la chauffer à venir), c'est le genre de choses que t'as le temps de discuter.

Bob Arctor a dit:
De plus ce test ne te dira que si ton produit contient de ta molécule bien aimée mais pas sa proportion donc si ton dealer/pote/gars rencontré il y a 10m, te fournit du LSD dosé à 300µg le carton si tu en prend 2 tu va le sentir passer. L'exemple du LSD étant non mortel mais avec certains produits avec 3 fois la dose attendue tu risques une OD létales.
Exactement, ni proportion ni pureté. C'est ce qui explique la position de psychoactif, que je partage. De nouveau, ça c'est pas non plus possible avec la CCM, c'est le propre des analyses qualitatives et pas quantitatives. Et c'est une limite communicable, explicable (mais je suis pas mal d'un optimisme béat sur la possibilité de transmettre à autrui).

Bob Arctor a dit:
Ce type de tests peut donc avoir de graves répercutions en donnant un sentiment de "rassurement/confiance" erronée [Je souligne.]. Par contre il est très utile pour savoir si tu as acheté un truc complètement diffèrent de ta commande. Et vu que sans ce "testing" le gars aurait surement tout de même consommé le produit on ne peut que saluer les vies sauvés lorsque certains ont évités de consommer le tuc inconnu.
C'est exactement ça l'interprétation charitable de la loi, et t'enchaînes direct avec une des raisons principales qui me font dire que la loi est idiote. ;)
Croire que ça va donner un sentiment de confiance erroné c'est en se fondant 1. sur le fait que les personnes qui proposent l'accompagnement du testage le fassent mal, que 2. les consommateur·ices soient des imbéciles et 3. qu'on veut pas voir qu'une des conséquences de la prohibition sur la sociabilité des drogues est le fait que les gens ont pris l'habitude de prendre des choses sans savoir ce qu'elles sont et qu'apporter du savoir ne peut pas faire plus de mal que la situation actuelle.

Bob Arctor a dit:
Mais comme dit précédemment la "tunasse" ne suit pas et il faudrait voir la complexité et le cout de ces tests, si chaque association doit embaucher un laborantin ou deux (payé heures de nuit le Week end) et acheter des tests à 15€ pour 50 unités de tests (je ne connait pas le prix, je ne le trouve pas, c'est donc un exemple) la DGAS ne va pas trop suivre au niveau budget.
Alors, en fait, ça coûte à ma connaissance moins cher que la CCM. On est sur du, environ, 60 balles les 200 unités (un peu plus mais on va estimer au plus haut). Donc... exactement 15 balles les 50, hihihi. Mais l'avantage c'est que t'aurais pas besoin de laborantin·e, encore moins en heures de nuit. T'es direct sur du bénévolat, comme c'est très accessible techniquement. Alors que pour la CCM, je crois (mais c'pas sûre du tout, j'en saurais plus vite, sur le prix et sur tout ça) que si on la déplace il faut un·e laborantin·e.
Et surtout tu peux faire ça pénard dans ton coin au lieu de dépendre de relations avec des structures et des institutions avec qui ça se passe pas toujours bien. Les liens et le relationnel c'est la meilleure chose quand t'es pas dans une situation de dépendance et de sujétion qui t'empêche de faire ce que tu as besoin de faire avec du matos... ou pire de compétition par la rareté des outils (désolée je peux pas être plus concrète publiquement, huhu).

Bob Arctor a dit:
[...] si tu bosse pour une association de RDR tu sors de ta mission, car les tests ne sont pas dans la liste des outils de RDR dans le décret. Mais le décret interdit de pratiquer les tests et non pas de donner (ou vendre) le test.
C'est sur ce point particulier ou un juriste serait appréciable (ou est maitre Collard quand on a besoin de lui)
Exactement. ;)

Bob Arctor a dit:
Si tu as raison ou tort et que personne ne porte plainte aucun soucis. 
Par contre que tu ais eu raison ou tort et que le gars part en couille(s) et que ses potes disent lors de l'enquête oui pourtant le type de l'association machin lui a dit que c'était du xxxx. Là ta responsabilité va certainement être engagé et nous somme en France la famille voudra un responsable.
Et c'est pour ça que ça m'saoule le statut associatif. J'suis très en paix avec ma propre pratique et prendre ce risque personnellement, mais ça engage légalement directement toute l'asso. Et on peut pas non plus faire des choses illégales, même si on a toutes les raisons du monde de penser qu'elles sont souhaitables et raisonnables, pour les mêmes raisons. Avec de notables moments historiques de lutte tout de même comme avec T+ et ses flyers.
 

Fichiers joints

  • amphet_meth.jpg
    amphet_meth.jpg
    57 KB · Affichages: 59

snap2

Psychopstick
Inscrit
6 Mai 2015
Messages
5 989
On peut détecter des produits de coupe inertes avec la CCM. Et on peut déterminer (de façon peu précise) la concentration, mais faut une machine en rab, des droites de calibration, etc (donc pas super pratique).
Sinon niveau formation, en 1 journée n'importe qui peut apprendre à en faire, c'est franchement pas compliqué. Y a juste la manipulation de solvants qui est potentiellement dangereuse mais sinon c'est vraiment super simple comme technique.
 

Tridimensionnel

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
27 Avr 2016
Messages
7 251
ProTest vend même des kits de CCM ^^
 

Acromyrex

Fouri croonde
Inscrit
19 Mai 2014
Messages
1 100
Huhu. Je vais revoir ma copie.
Merci pour toutes vos réponses.
 
Inscrit
2 Sept 2021
Messages
1 063
https://www.********.com/6744-dope-or-nope-drug-test.html

2.75€ le test, et y'a le choix

Amphetamine
Crystal meth
GHB
Psilocybin
Cocaine
Ketamine
LSD
Opiates
THC
Ecstasy
 
Haut