Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

RDR de la drogue ramassée dans la rue

forêt

Alpiniste Kundalini
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
500
Bon matin ! Aujourd'hui, un petit guide pour réduire les risques liés à la consommation de drogues récupérées.

Le tabac.

Le compte en banque est à sec. Impossible d'acheter du tabac. Tous tes potes t'ont déjà dépanné, ils commencent à en avoir plein le cul, n'ont pas les moyens de financer leur conso plus la tienne. Cela fait des heures que tu quémande mais pas une âme charitable n'a daigné te depanner d'une cigarette... Alors la décision est prise : tu vas arpenter les rues a la recherche de mégots. Miracle ! Aux abords de Pôle-emploi tu dégottes un cendriers remplis à raz-bord !

Le premier risque est psycho-social : quoique tes amis puissent être compréhensifs, si tes voisins, ta famille, tes collègues te voient ramasser des mégots, il est possible qu'ils jettent sur toi l'opprobre.

Ne pas rammaser les mégots juste devant chez toi car tes voisins en discuterons. Ne pas rammasser les mégots près de ton lieu de travail car tes collègue se moquerons. Bref, il faut absolument changer de ville (ou de quartier si tu habites une grande ville), ou attendre que tout le monde dorment.

Un autre risque est sanitaire : en rammassant des mégots, si tu touches le filtre/carton tu t'expose à divers micro-organisme qui n'attendent que ton corps pour se multiplier. Si tu refumes les mégots directement c'est comme si tu roulais littéralement une pelle à l'individu ayant fumer ce mégot.

Ne jamais toucher directement les mégots, utiliser des gants en latex ou vinyl si tu est allergique.
Toujours rerouler le tabac ainsi récupéré et utiliser un filtre : en effet un bout de carton n'empêche pas les brins de tabac de se retrouver au fond de ta gorge. En plus d'être vomitif, ces brins de tabac ont pu toucher la salive de l'être l'ayant fumer.

Note : s'il a plu, la nicotine des mégots aura été extraite par la pluie : inutile de rammasser des megot de tabac sous averse ; les faire secher ne leur rendra pas leur nicotine.


Voici une deuxième methode pour extraire la nicotine, moins efficace mais aussi moins contraignantes. La nicotine ainsi obtenue est impure. Tu auras besoin de :
-des megots
-deux recipients
-une passoire
-de l'eau
-un congelateur

protocol :
-recouvrir les mégots d'eau dans le récipient
-mélanger toute les heures pendant 5h
-passer l'eau a travers la passoire dans le deuxième recipient. Le placer au congelateur
-enlever la glace toute les 3h
.
La nicotine se concentrera avec tous ce qui est hydro-soluble dans le fond du récipient. Plus ça mettra de temps a congeler, plus la glace sera pure et meilleur sera le rendement.

Je ne pense pas qu'il soit possible de vapoter cet extrait : cela laisserais des résidu marron/jaunes dans le contenant de la clope-électrique. Ou alors il faut dédier cette clope-électrique à l'extrait de megots et bien nettoyer entre chaques usages. Il est cependant possible de mélanger cet extrait avec des plantes inertes pour les refumer.

Le cannabis

De meme qu'il est possible de rammasser dans la rue des megots de tabac, il est aussi possible de rammasser des mégots de joint.
Hélas les cendriers habituels contiennent peu de mégot de cannabis, tu auras besoin de frequenter les lieux que les fumeurs de joint fréquentent. Cela te conduira vraissemblablement vers les points de vente qui, généralement, sont inondés de fin de joint.

Le risque à rammasser des mégots dans ces lieux infrequentables est de tomber sur le dealeur. Si tu as de la chance il pourrait te dépanner en te voyant rammasser les immondices. Mais l'experience m'a montré que la plupart du temps, si le dealeur te voit il te chassera et pourra pour ce faire user de violence.
Attendre que le dealeur soit fermé.

Il existe un risque non négligeables de tomber sur des cannabinoïdes de synthèse : toujours fumer de petites taf et attendre entre chaque taf bien 10min. Gare au black-out : ceux qui fument des noids dans la rue on souvent une tolérance explosée. En général ces mégots ne sentent pas le cannabis. Si tu vois une poudre blanche/jaune dans ton mégot je te conseille de passer ton chemin. Cela m'est déjà arrivé et ça fait mais alors vraiment pas plaisir. Je ne connais aucune technique permettant de séparer la nicotine ou le THC des noids.

Il existe le meme risque sanitaire pour les mégots de joint que pour les mégots de tabac
Ne pas toucher les mégots à main nue, utiliser des gants
Toujours les rerouler avant de les fumer. Mais qui utilise un filtre pour fumer un joint ? Tu peut le faire, l'experience montre que ça défonce quasi-autant et cela empêche les brins de tabac ayant peut-etre touché la salive du précedant fumeur d'atteindre ta gorge. Mais tu n'en a certainement pas l'habitude...

Voici donc une methodes permettant de purifier le hashish contenu dans les mégots de joint, dans le but de le vaporiser ou de le refumer.
Attention, cette methode extrait tous ce qui est soluble dans l'acetone, tu n'obtiendra pas de THC pur a la fin. tu auras besoin de :

-deux recipients en verre ou métal, pas de plastique (l'acetone dissout certains plastique)
-un recipent de n'importe quel materiau
-eau
-mégots de joint
-passoire
-acétone ou alcool à 90°
-plaque de cuisson ou bouilloire
-ventilo (facultatif)

protocol:

-placer les mégots entiers (le tabac absorbe une partie du thc qui transmigre a travers la cigarette) dans un récipient de n'importe quel materiau et les recouvrir d'eau
-mélanger les mégots et l'eau chaque heure pendant 3h
-passer les mégots dans la passoire, jeter l'eau
-placer les mégots dans le recipent en verre ou métal, recouvrir d'acétone ou d'alcool (l'acétone coûte moins cher)
-placer le récipient en metal ou verre dans un second recipient plus grand (assez grand pour pouvoir accueillir le premier récipient).
-faire bouillir de l'eau et la verser dans le recipient plus grand que l'autre et attendre que l'acétone se mette a bouillir (il aura alors atteint 56°C)
-passer l'acetone à travers la passoire dans le deuxieme récipient en verre ou métal pour virer les mégots. Jeter les mégots, garder l'acetone.
-replacer le récipient de l'acétone dans le récipient contenant l'eau bouillante. Celle-ci ne bouillera plus, la refaire chauffer et la verser dans le même récipient.
-laisser bouillir l'acétone jusqu'à évaporation complète. tu peux diriger un ventilo sur l'acetone bouillant.

Normalement il reste une pâte marron/jaune/noire (en fonction du type de hash) au fond du récipient qui contenait l'acétone. Cette pâte contient le THC sous forme impure qu'il est possible de vaporiser ou de refumer. J'ai déja personnelement mangé cette pâte. Au goût je dirais (mais cela n'a rien de scientifique) que les goudrons sont extraits avec le THC car ça avait encore un fort gout de brûlé.

Alcool

J'ai déjà vu des gens recueillir les canettes de bière, les bouteilles de vins/vodka dans les poubelles des parcs publiques dans le but de refaire un verre d'alcool avec les fonds.

Même risques psycho-sociaux qu'avec les mégots.
Se planquer des merles moqueurs

Les bouteilles ont été bues : la salive du buveur s'est deposée tout autour du goulot, et est même descendue dans la bouteille. Le risque sanitaire est grand car  contrairement aux mégots le liquide ne sera pas purifié par une braise...
Voici un moyen de stériliser les contenus de ces bouteilles/cannette. Pour ce faire tu auras besoin de :

-une casserole
-une plaque de cuisson ou un feu de camps si tu es a la rue
-une bouteille plastique de soda à bulle
-eau

protocol:

-recueillir les fonds de toutes les cannettes et bouteilles et les verser dans la bouteille plastique de soda à bulle. Ne pas remplir la bouteille à plus de la moitié
-appuyer sur la bouteille de facon à faire remonter le liquide jusu'au goulot. Fermer la bouteille
-placer la bouteille dans la casserole d'eau, placer la casserole sur le feu-de-camps ou la plaque de cuisson
-laisser bouillir jusqu'à ce que la bouteille ai regonflé.
-laisser bouillir encore une heure, la bouteille n'explosera pas car c'est une bouteille de soda concue pour resister à une pression de 6 bar
-laisser refroidir la bouteille avant de l'ouvrir

De cette manière tu pourras stérilisé ta mixture sans perdre d'alcool.

Un autre risque est celui de vomir a cause du gout infecte du melange de differents alcool. Pour reduire ce risque, la distillation est indiqué. Tu aura besoin de :

-une poêle à large rebords
-une grande casserole ou cocotte-minute
-des billes, des fonds de canette de bière, ou n'importe quoi qui permette d'empêcher la cocotte de toucher le fond de la poêle
-trois verres. Les plus petits, il doivent tenir tous trois couchés dans la cocote
-un bol
-du film etirable
-un morceau de scotche
-eau
-élastique assez grand pour entourer la cocotte
-des glaçons
-une plaque electrique

protocol :

-verser le liquide contenant l'alcool à distiller dans la cocotte. Placer les verres couchés au fond de la cocotte et placer le bol par dessus (les verres servent à caler le bol)
-recouvrire la cocotte de film étirable. Entourer la cocotte et le film etirable avec l'elastique.
-Percer un trou minuscule dans le film. appuyer avec la paume de la main sur le film de manière à lui donner une forme concave. Reboucher le petit trou avec le bout de scotch.
-placer les glaçons dans le creux du film étirable
-placer la cocotte dans la poêle, par dessus les billes qui empêchent la cocotte de toucher la poele
-verser l'eau dans la poele
-placer la poele sur la plaque électrique. Ne jamais utiliser une flamme pour distiller d el'alcool, risque d'explosion. Attendre que l'eau bout puis diminuer le feu au minimum. Si l'eau cesse de bouillir ce n'est pas grave car l'eau sert juste à empêcher la bière d'atteindre une temperature supérieur à 100°C. L'idéale étant que l'eau ne bout jamais mais soit au bord de l'ébullition. Ca permet de grader une temperature à peu près égale a 80-90°C

L'eau de la poêle va faire chauffer pile poil à la bonne température l'alcool, qui s'évaporera. Au contacte du film étirable recouvert de glaçons l'alcool condensera, suivra la pente du film étirable et gouttera dans le bol. La concentration de l'alcool ainsi produit dépendra de la concentration du mélange de bière vodka et vin. En général cela double la concentration en alcool (tout en diminuant le volume bien sûr)


Caféine

Tu auras peut-être remarqué en fouillant les poubelles des boulangeries que celles-ci renferment souvent du marc de café. Ce marc contient encore la moitié de la caféine qu'il contenait de base.

Encore une fois, il existe un risque psycho-social à faire les poubelle, du a la discrimiation.
Personne ne doit te voir

Cependant les risque sanitaire semblent moindres car personne n'a posé ses lèvres sur ce café. Malgré tout, ce marc provient des ordure. Il convient de le steriliser

Tu peux te refaire un café en fesant bouillir ce marc une demie heure. Cela sterilisera ton café, extraira plus de caféine que dans un simple café mais, tu le sais, café bouillu = café foutu. Ne pas être regardant sur le goût.

Sinon, tu peux extraire la caféine pour t'en faire un para. Tu auras besoin de :

-deux recipients en verre ou métal, pas de plastique (l'acetone dissout certains plastique)
-un récipent de n'importe quel materiau
-eau
-marc de café
-filtre a café
-acétone
-plaque de cuisson ou bouilloire
-ventilo (facultatif)

protocol:

-placer le marc de café dans un récipent en verre ou métal, recouvrir d'acétone.
-placer le récipient en metal ou verre dans un second récipient plus grand (assez grand pour pouvoir accueillir le premier recipient).
-faire bouillir de l'eau et la verser dans le récipient plus grand que l'autre et attendre que l'acétone se mette a bouillir (il aura alors atteint 56°C)
-passer l'acétone à travers le filtre à café dans le deuxième récipient en verre ou metal pour virer le marc. Jeter le marc, garder l'acetone.
-replacer le récipient de l'acétone dans le récipient contenant l'eau bouillante. Celle-ci ne bouillera plus, la refaire chauffer et la verser dans le même récipient.
-laisser bouillir l'acetone jusqu'à évaporation complète. Tu peux diriger un ventilo sur l'acétone bouillant.

La caféine ainsi produite est impure. Elle a une couleur beige.
 

amicale_du_pc

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
3 Fev 2015
Messages
7 780
je cherche klke chose pour adoucir la rigueur ambiante du matin hivernal qd on séjourne dans une pièce avant de partir.

Par exemple un igloo devient viable avec la flamme dune bougie. La chaleur de le flamme monte et emplit progressivement le volume, et c'est vrai cela, je le crois bien...

j'ai trouvé une bougie décorative à 3 mèches (c'est donc comme trois bougies) sur un muret en rue... Les gens font parfois cela, ils laissent de la vaisselle, des objets, des jouets, des livres, des trucs au regard des passants pour se débarrasser de leur fond de grenier.

Qd on conditionne l'ambiance d'une pièce froide avec des bougies allumées, après une vingtaine de minutes on sent la différence. Le milieu de vie se nuance vers une amélioration et on a plus d’initiative à s'activer (faire le café, et même faire la vaisselle).

Pour le coup j'ai eu un système D de chauffage d'appoint gratuit sans payer de consommation mais je voudrais bien encore arriver à ce résultat... et sans aller voler dans une église.
 

forêt

Alpiniste Kundalini
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
500
Demande l'huile usagée a n'importe quel kebab, s'il est cool il t'en filera un bidon. Avec ça tu peux faire une lampe a huile. Mais s'il fait trop froid l'huile se fige... Ça devient galère à allumer.
Comme ça pas besoin d'église ;)
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 031
Salut ! Sujet hyper intéressant tout en étant sensible, merci d’avoir fait ce topic.
Je pense que ce serait important de donner des indications de dosage pour la nicotine, c’est un produit qui peut être très toxique en cas de surdose.
En quoi est-ce que la distillation de l’alcool récupéré réduit le risque de vomir ? C’est parce qu’on ingère une moindre quantité ? Attention, ca doit augmenter par contre les risque de surdose (puisqu’on change nos habitudes d’évaluation du volume d’alcool incorporé), il faut le préciser !

Concernant les seringues, sans parler des risques d’infection dont je sais rien, ça me semble très risqué du fait qu’on n’a absolument aucune idée de ce que ça peut contenir, ainsi que de la concentration. Une mesure minimale de RDR serait d’avoir ca en tête…
En te lisant on pourrait aussi avoir l’impression que le filtre peut être réutilisé, c’est important de préciser que quoi qu’on décide de faire avec, l’incorporation doit s’effectuer avec du matériel propre, qu’on trouve en CAARUD ou via RDR-A-DISTANCE
 

forêt

Alpiniste Kundalini
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
500
La distillation de l'alcool permet de ne garder que les substance volatiles : il reste peu de composants en dehors de l'éthanol et de l'eau. Les différentes saveurs des différents alcool sont peu conservées : il reste donc le goût de l'alcool et celui de l'eau. Après ça on peut diluer avec ce qu'on veut pour avoir le goût que l'on veut. Il reste toujours un petit goût, ya qu'à voir les différents goûts des différents alcools distillé. Mais c'est moins fort tout de même qu'un cimetière de différents alcools non-distillé

Je vais virer le passage sur les seringues pour éviter les confusions.

J'ai ajouté un passage sur le risque de fumer des noids qu'on peut trouver dans certains mégots. Ça m'est arrivé.

J'ajouterai les détails sur comment doser la nicotine tout à l'heure
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 031
J’ai une question contextuelle, j’imagine qu’il faut être vraiment vraiment dans la dèche pour arriver à ces extrémités, mais les protocoles que tu proposes impliquent d’avoir un logement, une source d’énergie, du matériel et parfois des produits chimiques de bonne qualité. A première vue pour moi c’est incompatible de ne pas avoir de quoi acheter du tabac, mais d’avoir de quoi acheter du propylène glycol et de la soude. Qu’en penses-tu (si ce n’est un peu trop souvent) ? Il y a une marge comme ça où on peut se permettre l’autre et pas l’un ? As-tu expérimenté ça, et as-tu observé d’autres gens l’expérimenter ?
 

Biquette

Modo vache qui rend chèvre
Inscrit
5 Fev 2013
Messages
4 819
Merci pour le tuto, qui mériterait clairement sa place sur le guide du zonard

Une ptite phrase sur les risques liés à l'acetone (vapeurs irritantes pour yeux et muqueuses, inflammabilité élevée, risque d'explosion) me paraît importante.

Bien vérifier que sa bouteille de soda est en bon état, sinon ça risque d'être pas drôle.
D'ailleurs cette méthode c'est micro-plastiques +++, idéal pour vous transformer petit à petit en tortue de mer :D
 

PSYCHOCRACK

le gros con avec une chaussure noire
Inscrit
10 Jan 2007
Messages
5 650
contrairement aux mégots le liquide ne sera pas purifié par une braise...

le feu ne purifie rien le principe du joint en combustion vaporise derière la braise et brule dans la fraise, donc les microbe sont chauffé mais pas brullé c'est une ilusion!

pour ton café, évité le gout tu peux en faire une decoction et la réduire, tu obtien une pate et tu gobe xmg de la pate en faisant un caclcul mathématique, je ne sais pas lequel pour evaluer la puissance, puis tu goibe un peu moins, pour une 1ere.

je trouve tre bien ton iniciative !!!

ça met en lumière des pratiques sur des drogues légal, pratique qui n'exterais pas sans les prix prohibitif!!! c'est une honte bien française.
 

forêt

Alpiniste Kundalini
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
500
Alors j'ai un doute sur la totale évaporation de l'essence a Zippo. Et en plus ça coûte un bras. Remplacer par l'octane des station service ? Pareil il doit rester une fraction non-volatile après l'évaporation. @Snap2 quel est ton avis d'expert ?
J'ai supprimé le passage en question dans le doute et en attendant plus d'infos
Je vais aussi calculer ce soir le coût totale pour chacune des méthodes.
 

Bonshitsamère

Elfe Mécanique
Inscrit
17 Mar 2020
Messages
437
Super tuto, même s'il me semble un peu hors sol. Entre le cout (on attend impatiemment ton calcul) et la possibilité de réunir/stocker/conserver les différents matos, j'ai du mal a croire que c'est une pratique rependue.

Pour ce qui concerne les clopes, j'ai jamais eu de problème a taxer dans la rue (grande ville avec un passing facilitant).
 

Aiskhynê

Chatterrante acidulée
Inscrit
25 Déc 2011
Messages
4 112
Et beh super tuto du zonard que voici ! Comme Biquette je rajouterai un disclamer sur le caractère inflammable et donc explosif de l'acétone.
C'est quand même super dangereux et faire évaporer l'acétone au bain marie c'est dangereux, les vapeurs peuvent aller sur la source des flammes et paff chocapics.
Ça m'ai arrivé dernièrement en faisant une extraction de wax avec du shit et de l'acétone, j'ai perdu la moitié de mes cheveux ! :(
 

forêt

Alpiniste Kundalini
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
500
Coûts totals de chacune des techniques

nicotine

pour trente gramme de tabac récuperé :
-récipient récuperé (un peu d'imagination) = 0€
-2 litre d'eau (fontaine, pluie, mais pas rivière car suspension + micro-organismes) = 0€
-passoire récupérée (une bouteille percé de mille petits trous) = 0€
-coût du fonctionnement électrique du congélo + coût de l'usure = 0.3kw*24h*20centimes + 200€/10ans = 1.44€ + 0.05€ = 1.49€ (et j'ai tout arrondi à l'excès)

cout total = 1.49€ l'extrait aqueux de trente grammes de tabac c'est moins chère de 30 centimes que les feuilles de tabac non-manufacturée vendue 60€/kilo.
C'est donc rentable mais pas de beaucoup par rapport au moins chère du moins chère.


cannabis

-deux recipients en verre ou métal, pas de plastique (l'acetone dissout certains plastique) ça peut être dûr à trouver entier mais ressourcerie = 5€ grand max. Si tu arrive à ne pas le casser tu peux même le donner à tes petits enfants. Difficile de dire combien de temps ça dure donc combien ça coûte l'usure. Si tu le casse au boud d'un an il te coûtera 5/365 = 1.3 centime d'usure par jour. Et il te tiendra plus d'un ans.
-un récipent de n'importe quel materiau (imagination) = 0€
-eau (idem que nicotine) = 0€
-mégots de joint
-passoire en métal 5€/365 si elle dure qu'un an = 1.3 centimes
-acétone 15€ les deux litre
-on peut oublier la plaque/bouilloire mais c'est plus long. Si on veux chauffer = électricité + usure = 1kw*1h*20centimes + 200€/10an = 0.2€ + 0.05€ = 0.25€
-on oublie le ventilo = 0€

Avec 2L d'acétone, sachant que yen à qui s'évapore en cour de route (on va dire la moitié, je sais que c'est moins pour l'avoir fait) on peut extraire sur minimum 50g de tabac mêlé de hash, avec un vingtième de masse de hashish pour être pessimiste = 2.5g de cannabis. Là c'est en étant pessimiste. Mais j'ai déjà extrait 5g de résine = 25€ de recette. Donc pour  15.28€ de coût total ça fait 9.32€ de bénéfice.
C'est rentable


Pour le café c'est vite vu : l'acétone va mouiller le marc donc on peut pas extraire sur plus d'un litre de marc avec deux litres d'acétone si on veux que ça coule encore à travers la passoire. Un litre de marc c'est deux paquet de café donc 10€ alors que les deux litre d'acétone coûte 15€ les deux litres.
C'est pas rentable. Il vaut mieux racheter du café.


Alcool

1ère methode de stérilisation
-une casserole = 10€/365 si elle dure qu'un ans (donc en étant pessimiste) = 3 centimes d'usure
-une plaque de cuisson ou un feu de camps (=0€) si tu es a la rue = en se basant sur l'heure d'utilisaztion de la plaque pour le cannabis, mais là c'est un peu plus d'une heure. On va doubler pour être sûre = 0.5+0.05d'usure = 0.55€
-une bouteille plastique de soda à bulle. On va l'acheter, neuve elle resistera mieux à la pression = 1.30€
-eau 0€, et on peut prendre celle des rivière c'est juste pour un bain-marie.

Coût total pour un litre 1.3+0.55+0.03 = 1.88 € le litre. Il peut etre plus titré que de la bière si ya de l'alcool fort dedans.
C'est pas rentable, sauf si beaucoup d'alcool fort dedans.

2ème methode la distillation
-une poêle à large rebords = 10€/365 = 0.03€
-une grande casserole ou cocotte-minute = 30€/365 = 0.08€
-des billes, des fonds de canette de bière, ou n'importe quoi qui permette d'empêcher la cocotte de toucher le fond de la poêle (imagination) = 0€
-trois verres. Les plus petits, il doivent tenir tous trois couchés dans la cocote = 2*3/365 = 0.02€
-un bol = 2/365€ = 0.005€
-du film etirable = 11.5€/(300m*2) = 0.02 €
-un morceau de scotche (2cm sufisent) = 3€/33m/100*2 = 0.002€
-eau 0€ rivirère possible
-élastique assez grand pour entourer la cocotte (ou un mèter de ficelle, de scotch) = 0.1€ pour le scotch ou 2€/30m = 0.07€
-des glaçons = eau 0€ + électricité du congèle pendant deux heure + usure = 0.3kw*3h*0.2€ + 0.05/24*2 = 0.184€
-une plaque electrique pendant 6h = 3kw*6h*20centimes + 200€/10an = 3.6€ + 0.05€ = 3.65€ mais en vrais la plaque est pas à fond donc moins = 3.6/5+0.05 = 0.77€ car on est sur le minimum de la plaque

0.03+0.08+0.02+0.005+0.02+0.002+0.1+0.184+0.77 = 1.211€ pour un demi litre d'un truc entre dix et trente pourcent d'alcool, selon si il y avait plus ou moins de bière ou alcool fort à la base
C'est pas rentable, sauf si beaucoup d'alcool fort dedans
1.19 le demi-litre de bière à 8° à carrefour c'est presque rentable.
 

PSYCHOCRACK

le gros con avec une chaussure noire
Inscrit
10 Jan 2007
Messages
5 650
Aiskhynê a dit:
Et beh super tuto du zonard que voici ! Comme Biquette je rajouterai un disclamer sur le caractère inflammable et donc explosif de l'acétone.
C'est quand même super dangereux et faire évaporer l'acétone au bain marie c'est dangereux, les vapeurs peuvent aller sur la source des flammes et paff chocapics.
Ça m'ai arrivé dernièrement en faisant une extraction de wax avec du shit et de l'acétone, j'ai perdu la moitié de mes cheveux ! :(

c'est pire les vapeur peuvent se concentré et s'acumulé jusqu'a explosion???

en tout cas pour faire des extraction à l'etanol, qui ma l'aire moins gravos que l'acetone, il faut une hotte de laboratoire pour extraire l'air, car avec lkes hotte de cuisine ça fais des étincelle à l’intérieur, risque d’explosion, brulures.
 

Aiskhynê

Chatterrante acidulée
Inscrit
25 Déc 2011
Messages
4 112
Oui ça se concentre et ça peut faire une petite explosion oui, c'est ce que ça m'a fait... xD
 

forêt

Alpiniste Kundalini
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
500
Ça m'est jamais arrivé mais je note. Toujours faire bouillir dedans et verser l'eau dehors. Comme ça les vapeur sont loins de la chaleur.
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 031
Merci pour ces calculs très élaborés ! Les méthodes pas rentables peuvent être néanmoins un truc de nerd qui cherche à expérimenter des procédures inhabituelles.
Est-ce que tu as toi-même expérimenté tout ce que tu décris (ou vu des gens le faire) ? Ou ce sont des procédés théoriques ?
 

PSYCHOCRACK

le gros con avec une chaussure noire
Inscrit
10 Jan 2007
Messages
5 650
forêt a dit:
Ça m'est jamais arrivé mais je note. Toujours faire bouillir dedans et verser l'eau dehors. Comme ça les vapeur sont loins de la chaleur.
les vapeurs sont partout quand on cuisine à clos ou en pleine air!

dans le livre les tres riches heurs du cannabis, au chapitre "proihbantrhopologie" y'a un peu la même mais que pour les joint!

je ne m'en rappelle plus trop mais le livre est dispos sur le net en pdf noirmalement! non apparament c'est des scam!
 

PSYCHOCRACK

le gros con avec une chaussure noire
Inscrit
10 Jan 2007
Messages
5 650
pour les clopes je propose de reroulé les mégo plutot que vapoté la nicotine,
Le compte en banque est à sec. Impossible d'acheter du tabac. Tous tes potes t'ont déjà dépanné, ils commencent à en avoir plein le cul, n'ont pas les moyens de financer leur conso plus la tienne. Cela fait des heures que tu quémande mais pas une âme charitable n'a daigné te depanner d'une cigarette... Alors la décision est prise : tu vas arpenter les rues a la recherche de mégots. Miracle ! Aux abords de Pôle-emploi tu dégottes un cendriers remplis à raz-bord !

Le premier risque est psycho-social : quoique tes amis puissent être compréhensifs, si tes voisins, ta famille, tes collègues te voient ramasser des mégots, il est possible qu'ils jettent sur toi l'opprobre.

Ne pas rammaser les mégots juste devant chez toi car tes voisins en discuterons. Ne pas rammasser les mégots près de ton lieu de travail car tes collègue se moquerons. Bref, il faut absolument changer de ville (ou de quartier si tu habites une grande ville), ou attendre que tout le monde dorment.

Un autre risque est sanitaire : en rammassant des mégots, si tu touches le filtre/carton tu t'expose à divers micro-organisme qui n'attendent que ton corps pour se multiplier. Si tu refumes les mégots directement c'est comme si tu roulais littéralement une pelle à l'individu ayant fumer ce mégot.

Ne jamais toucher directement les mégots, utiliser des gants en latex ou vinyl si tu est allergique.
Toujours rerouler le tabac ainsi récupéré et utiliser un filtre : en effet un bout de carton n'empêche pas les brins de tabac de se retrouver au fond de ta gorge. En plus d'être vomitif, ces brins de tabac ont pu toucher la salive de l'être l'ayant fumer.

Note : s'il a plu, la nicotine des mégots aura été extraite par la pluie : inutile de rammasser des megot de tabac sous averse ; les faire secher ne leur rendra pas leur nicotine.

apres on enlève la partie noir avec un peu de tabac, car cette partie est contaminer par les poluant +++

on enlève le filtre, on eventre ce qui reste de la clope et on la roule avec un filtre acétate 8mm par 20mm régular long, les plus filtrant.

certain ne jure que par les filtre à charbon actif, mais cest plus cher

1.20 les 100 filtres acétate sur le net!
 
Haut