premiere fois avec la salvia

  • Auteur de la discussion Auteur de la discussion jony
  • Date de début Date de début

jony

New member
bonjour bonjour je vais vous conter ma première expérience avec la Salvia divinorum, dit la sauge des devins une expérience remplie de faux pas et d'imprudence et d'imbécilité 🥴

j'arrive chez mon ami que j'vais appeler Jean-Claude, dans la ville de Nancy, avant de toucher a la plante il me briefe rapido sur ce qu'il faut faire et ce que je risque de ressentir étant lui un habitué de la substance contrairement a moi mais vous avez lu le titre.

on a fait 2 session (une par jour) avec trois prise avec de dose moyenne. (du moins au début )

Première prise je prend la pipe et tire sur la salvia, et la ouaip ca tape ! sans retenir ma respiration lgt les effets d'euphorie sont très fort et j'ai l'impression qu'en riant je crache des gros mollard sur le lit de Jean-Claude qui sont en fait des petit postillons ce qui me fait encore plus rire mais me rend nerveux car cracher sur le lit des gens n'est pas très sympa mais dans l'ensemble c'est bonne ambiance.

puis les rire s'attenue je me sent un peu léger je crois ma tête légèrement en vrac et on en discute

bon 20 min plus tard les effets sont totalement parti donc on perd pas de temps hop hop hop deuxième prise,les effets sont un peu plus étrange les ligne de la chambre semble s'allonger et se multiplie
Sans titre.png

et avec ca l'euphorie bien sur mais pas plus d'hallu peut être un peu flou puis en me levant durant le redescente je vais a la fenêtré et voit dans les maison et buildings une sort de dessin et la paf un énorme bâtiment carré noir sans fenêtre qui me m'inquiète et plot twist c'est le centre des impôts de nancy comme quoi !
nether.jpg

encore pas grand choses pour l'instant mais sur le dernier de la journée jme décide de me fumer un petard et huuuh mauvaise idée
je me sent inconfortable j'ai pas la tête a bouger du lit du coup je me couche et je deviens une loque durant une bonne partie des effets amplifier c'est un peu désagréable je me sent bizarre et j'ai pas trop envie de bouger du plumard et jsp vrmt combien de temps ca dure mais bon je finit par me lever et ca va mieux mais je pense qu'une heure est passé

ducoup on sort on se ballade ect et on se couche tot et on se leve a 3h et vu qu'on a pas grand chose a faire bah... salvia hein donc on se lance a 3H du mat a fumer de la salvia n'importe comment, plus de balance pour doser, on passe au bang et de nouveau 3 prises

première prise sympa euphorie pas grand choses et pendant que mon bon compagnon fume sa douille je regarde terraformars un animé un peu bof avec des aliens qui ce sont retrouvé dans mon deuxième trip de la soirée, et la wouaw la plus grosse doses d'effets que j'ai ue pour le moment je n'arrive plus rester assis alors que j'ai beau essayer de me relever, et dans mes innombrable chute le monde se transforme progressivement et se compose de petite tornade au couleur de l'appart comme un pixel art changeant de visage un coup le visage des alien de l'animé que j'avais regarder quelque minute plus tôt mais les couleurs commence a ne plus se rapporter aux couleurs de l'appart et je commence a ne faire plus qu'une tornade parmi les bonhommes tornades souriant qui constituer le monde que je percevais.


woaw incroyable pour l'instant mais il m'en fallait plus je voulait explorer encore monté d'un cran et c'est ce qui mèneras a la douille de trop une douille de 20/80 de salvia et cannabis qu'on bourre bien comme des salauds, je garde la fumée environ 15 seconde et finit par souffler car je commence a rigoler mais qlq chose ne va pas je me sent progressivement amorphe et je suis vrmt comme attacher au lit j'ai l'impression de remonter ma mémoire a l'envers tout s'effacer progressivement comme si cerveau redevené celui d'un bébé j'ai l'impression d'oublier tout ce que je savait, jusqu'à aller dans le négatif de l'espace de stockage et cela ressemble a une vaste étendu flou et a la brume violette ou planent des sorte de gribouillis comme des nuage de couleur beigne brune et grise a la taille indéterminée apparemment
représentation approximative


le tout parasité par d'autre pensé plus fugace qui me fatigue. pour essayer désespérément d'y mettre fin je vais vomir.
franchement je ne sait pas combien de temps je suis rester dans cet états cela ma semblé durer 15 heures. je me réveille vers 11 h car j'ai un train a prendre, et je suis dans un états larvaire de fatigue qui rapproche mon cerveau a une pomme de terre, je suis vrmt crevé tellement que Jean-Claude est obliger de m'accompagner car réfléchir a comment aller a la gare me semble impossible.

mais au final vers midi j'étais remis sur pied :)

voila fin de mon court périple prochain tr une autre première fois soit la coke soit le dph a vous de choisir
bizou
 
Dernière édition:
Pas encore lu le TR mais attention les amis, on évite les mentions de rencontres IRL cf la Charte ! Merci de modifier en conséquence ;)
 
  • Like
Les réactions: jony
Retour
Haut