Perte de poids impossible suite à 7 années de traitement psychiatrique

  • Auteur de la discussion Auteur de la discussion Manonb
  • Date de début Date de début

Manonb

New member
Salut tout le monde ! Je suis nouvelle ici et j'aimerais savoir si d'autres personnes traversent la même chose que moi, car je me sens très seule et mal dans ma situation. Voilà, j'ai été diagnostiquée "Borderline" il y a 7 ans et j'ai enchainé tout un tas de traitements pour cela. Pendant un temps j'ai eu du Xeroquel et du Laroxyl, réputés pour faire beaucoup gonfler. Bien que ça m'aidait sur le plan psychique, j'ai dû arrêter progressivement parce que ça déclenchait des soucis de santé assez conséquents que je n'avais jamais eu auparavant. En à peine deux mois d'arrêt, j'ai perdu 30 Kg d'un coup sans trop d'efforts (je fais 50 kg à la base, j'étais montée à 80.) Malheureusement, c'était trop tôt pour arrêter tout traitement, j'en ai repris un derrière (Prazepam/Fluoxétine/Aripiprazole) qui n'était pas censé me faire grossir d'après les médecins... J'avais vraiment insisté là-dessus. Raté, 25kg en trop en l'espace de 2 ans à nouveau. Cette fois ça y'est, je vais beaucoup mieux, mon médecin est d'accord et m'aide à tout arreter : je n'ai plus de traitement psychiatrique du tout depuis Février dernier (5 mois), mais rien n'y fait... Aucune perte de poids cette fois, malgré mes efforts (repas équilibrés, reprise du sport, sommeil stable et naturel... Je suis entourée de spécialistes comme un endocrinologue, nutritionniste, psychologue, naturopathe... J'ai même voulu essayer l'hypnose, sans succès ! Bref, j'ai perdu énormément d'argent que je n'ai pas forcément dans tout cela et rien ne marche.) J'ai essayé divers régimes : sans féculents, jeun intermittent etc... Non plus, ça fait même plus un effet "yoyo" de mon coté. On m'a parlé de "Métabolisme bloqué." Notamment à cause d'Aripiprazole qui serait connu pour cela, d'après mon endocrinologue. Je viens donc de commencer Levothyrox (25mg) pour la thyroide qui serait déréglée à cause de mes divers traitements, mais j'ai perdu seulement 2kg puis plus rien. Honnêtement, je suis complètement démotivée et super triste car mal dans mon corps, que je ne reconnais pas. Passer d'un 34/36 à un 42, c'est vraiment pas facile à vivre pour moi, qui n'a jamais eu de problème de poids en dehors de la prise de médicaments. Les médecins n'ont pas l'air de comprendre ce qu'il m'arrive et je commence à arriver à cours de solutions... Est-ce que quelqu'un vit ou a déjà vécu ça? Comment faites-vous? J'ai très peur de ne pas y arriver et de rester coincée dans ce corps-là à vie : pour info, j'ai 31 ans. Merci par avance pour vos conseils et partages !
 
Salut Manonb ! Peut-être que tu auras des réponses, mais ce n'est pas certain car les médicaments psychiatriques ne sont pas les produits les plus courants ici. Si jamais, il existe des groupes Facebook de personnes psychiatrisées qui brassent davantage de monde et où tu auras sûrement des réponses.
 
Je ne peux te conseiller ma methode pour perdre du poids car elle est dangereuse.

Cependant je peux te conseiller un compromis entre ma méthode et rien du tout : compter les calories que tu absorbes chaque jour et diviser ce nombre par deux. Parce que si tu manges plus du tout comme je fais il paraît que ça fout le bordel dans les niveaux de sel de minéraux vitamines etc.

Le mieux c'est d'ingérer les même quantité de composants essentiels tout en divisant les calories par deux. ça nécessite une grande rigueur et un changement radical de ton alimentation qui peut être assez contraignant mais généralement ça marche, le corps ne se laisse normalement pas mourir de faim et brûle la graisse

Sinon, il faut avoir le temps, mais tu peux faire beaucoup de sport d'endurance évitant la portance, comme le vélo ou la natation ; le problème du run c'est que plus on pèse lourd plus les petits bonds traumatisent les articulations.

Mais il faut vraiment t'essoufler au point d'avoir des courbatures, et continuer malgré ça...toute la journée toute la journée toute la journée ; tous les jours tous les jours tous les jours. Sans aucunes exeption. Et à force tu maigriras, compte entre une et deux semaines pour ne plus sentir les courbatures et ne plus ressentir l'effort comme une espèce de torture. Tu verras à force ce sera comme passer le balai.

mais n'augmente pas tes rations quotidiennes ! Compte pendant une semaine le nombre de calories moyen quotidiens de tous tes repas et maintiens ce nombre égal quand tu entameras le sport
 
Dernière édition:
En diminuant le nombre de calories jusqu'à obtenir une masse optimale, puis en la réaugmentant de façon progressive jusqu'à ce que la masse ne descende plus, si on se tient drastiquement au protocole normalement ya pas de rebond. Le soucis c'est que tout le monde reprend à manger sans restriction comme avant et ça, ça fait un effet rebond.


Et pour le sport c'est pareil, quand on obtient une masse opti il faudrait augmenter légèrement l'apport, ou diminuer légèrement l'effort pour qu'il soit adéquat avec les calories absorbées.

Le tout étant d'équilibrer l'apport calorique avec l'effort quotidien

En fait le mieux serait d'en parler à un·e nutritionnistes, iels savent parfaitement procéder à ce genre de rééquilibrage. Mais faut vraiment suivre à la lettre ce qu'iel dit sinon ça marche jamais :/
 
Merci beaucoup pour vos retours ! "Sorence", sur quels groupes Facebook je pourrais aller? Car je ne les connais pas vraiment. "Sakura", merci pour ta réponse. Je suis actuellement en vacances, donc j'essaie effectivement d'augmenter le sport et j'ai téléchargé une application gratuite pour le moment (Foodvisor) qui me permet de compter les calories. J'avoue que ça marche bien, je viens de descendre à 70Kg et ça ne fait que 4 jours que je suis dessus :O !!! J'espère juste que ça ne va pas faire comme le régime sans féculents. Je me rends compte que je faisais des associations pas terribles (trop d'apports céréaliers ou laitages d'un coup etc.) Le soucis avec les nutritionnistes que j'ai rencontré de mon coté (c'est à dire celles qui bossent en hôpital psychiatrique) c'est qu'elles te font bosser sur la culpabilité liée à la bouffe, la satiété etc, mais pas vraiment sur le reste. Du coup il y a plein de trucs que je découvre de mon coté.
 
"Sorence", sur quels groupes Facebook je pourrais aller? Car je ne les connais pas vraiment
Alors, le soucis c'est que ça change souvent, et je n'ai pas regardé depuis longtemps. Tu peux utiliser des mots-clefs liés à la psychiatrie. Je te conseille d'en rejoindre plusieurs et de regarder l'ambiance, préférer les groupes avec une vibe un peu politisée. A l'époque je regardais un groupe avec "psychophobie" dans le titre. Je l'avais rejoins via un groupe féministe. Bref je peux pas t'en conseiller de précis mais en passant un peu de temps à discuter ci et là, tu devrais trouver ton bonheur.
 
Le soucis avec les nutritionnistes que j'ai rencontré de mon coté (c'est à dire celles qui bossent en hôpital psychiatrique) c'est qu'elles te font bosser sur la culpabilité liée à la bouffe, la satiété etc, mais pas vraiment sur le reste. Du coup il y a plein de trucs que je découvre de mon coté.
Tu peux essayer de bien leur préciser que tu ne cherche pas de conseils au niveau psychologique mais au niveau métabolique principalement. Et si vraiment iels n'ont de cesse de t'associer à un problème psy et de te conseiller uniquement des "astuces psy" pour moins manger tu peux toujours essayer de consulter hors psychiatrie et préciser que tu aimerais détailler tout ce que tu mange et tes dépense énergétiques quotidiennes, et lea nutritionniste devrait t'indiquer par quoi remplacer les sucre lents ou rapides et la graisse pour diminuer l'apport calorifique sans diminuer l'apport de vitamines et de minéraux.

Mais c'est vrais que dans le milieu psychiatrique il faut toujours insister pour obtenir des détails scientifiques sinon on t'infantilise ou pense que tu comprendras pas où qu'il ne faut pas t'inquiéter, et c'est vrai que ça peut être un frein à des soins efficaces

Content pour toi que tu ai réussi à perdre un peu ! Et bonne chance pour la suite
 
Retour
Haut