Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

[LSD] (L)es (S)oucis (D)isparaissent ...

Meina

Matrice périnatale
Inscrit
4 Mar 2024
Messages
15
Pronoms
Iel / ellui
(L)es (S) oucis (D) isparaissent ...

Voilà un premier TR qui rassemble les chroniques de mes prises de LSD. Si vous avez la foi de lire, faîtes vous plaisir. Je ne compte pas faire de TR un à un puisque ce n'est pas récent. Je recueille donc ces réminiscences en une fois. Ce titre me faisait rire, j'étais fière d'avoir trouvé un bon jeu de mot. Je ne conseille pas de prendre quoi que ce soit. Pour moi, cela a commencé par une après midi d'été ou j'avais besoin d'effacer mes soucis... Cela a fonctionné pour moi. Pour le peu de fois que j'ai pris la substance. Elle a quelque chose d'intéressant.
  • Première rencontre​
Revenons à cet après midi d'été, première rencontre, une préparation toujours assez méthodique et un setting sympathique. Ambiance cooconing au placard d'un grand grenier. Tout petit espace à sol de bois, couleurs chaleureuses, matelas profond et fenêtre sur ciel clair. Cela apporte toujours son grain de soleil dans le cœur et dans la tête. Cela à quelque chose de rafraîchissant. Le début, cette fois un peu moins étrange que tout le rituel qu'imposait les cérémonies habituelles, s'est commencé avec 1/4. Minuscule tranche de papier pour une personne plutôt banale et assez bien en chair, j'appréhende. Comment ce petit bout suffirait à me faire voir autre chose de la vie qui se trouvait sous les yeux ? Mauvais set peut-être ? La sensation d'être un peu passive de ma vie et surchargé. Un besoin pressant de m'envoler loin du stress. Un simple besoin de détente. Pour un premier rapport, c'était particulièrement fort, mon esprit n'est pas encore habitué à cela alors tout est nouveau. Et comme toutes les premières, c'est assez chouette pour moi. Je dis ça par rapport à moi, car j'apprécie beaucoup m'offrir un temps pour vivre quelque chose de nouveau. Très rapidement, je me suis allongée, et j'ai senti quelque chose de très mental. Contrairement à ce que j'ai pu tester ensuite, cela a été bien moins visuels. Plus... Aligné, vertical, même... Je me souviens avoir pu explorer certaines pensées et les pousser à leurs paroxysmes ... Je ne suis jamais forcément très joyeuse à des moments sinon c'est l'inverse, et je me suis vue souhaiter disparaître et je me suis vue me dissoudre. Je me suis vu observer un nuage et sentir l'air. Tout cela paraît sensoriel et visuel mais je l'ai vécu et imaginé d'un point de vu très mental et expérimental. Pas de projection ressentie depuis le corps lui même... Seulement des conceptions qui se construisent et qui prennent de l'ampleur. Cela avait presque un côté angoissant. Heureusement, on a pu me dire de me recentrer sur une chose ou une autre. L'inexorable se produit, on n'empêche plus ce flot où l'attention se dirige très fort comme une tendance profonde et inscrite. C'est là qu'il faut lâcher et accepter, ce qui se passe et ce qui vient et même ce qui sort de nous même. Pour mon cas, c'était une euphorie d'enfant, une envie de jouer. Le seul souci c'est que j'y avais accès d'un point de vue largement moins pur qu'à d'autres trips. C'était une expression nouvelle, loin d'être inacceptable, c'était un contact à mes tentations espiègles. Rien de méchant. Juste un besoin de vivre comme ça à ce moment là. Mes souvenirs sont vagues mais j'ai passé beaucoup de temps à errer d'un sentiment à l'autre et d'une pensée à l'autre. Regardant une par une où chacune me menait. Après tout, je me sentais laisser mes soucis disparaître sans les oublier.
  • Une suite expérimentale​
J'ai réessayé dans ce même cocon de grenier, une ou deux autres fois, à 1/2 puis 1. Dans les deux cas, la sensation mentale était la même. Ce qui changeait c'était le point de départ : un bien être stable, des pensées positives. La Demi a été comme une victoire, l'euphorie en personne. Beaucoup de rires, beaucoup de jeu, on s'amusait bien. Tellement que c'est le seul souvenir qu'il me reste d'avoir eu bien plus mal au ventre d'avoir ri qu'à la tête après. La complète a été complexe. Pas mauvaise pour autant. Seulement axé sur une sorte d'entre deux entre mon sommeil et une réalité dissoute. Je ne pense pas avoir gâché quoi que ce soit en m'endormant pendant le trip. J'ai fait des rêves étranges, j'ai parlé à l'extérieur et prédis des trucs qui s'avérerait vrai dans la minute ou des mois plus tard. Des prédictions hors du temps, comme une mise en garde.


Dans ces expériences, aucune ne m'avait vraiment transcendé, dans le sens où ce n'est pas cette substance qui m'a réussi du moins pas dans son genre. Pas assez organique, beaucoup trop synthétique.

C'est le bon mot ‹‹ synthétique ›› une expérience ‹‹ modulable ›› par une force d'esprit que l'on manipule à sa guise par et pour nos propres curiosités.
 

Acacia

𝓥𝓪𝓹𝓸𝓾𝓻𝓸𝓾𝓼 𝓢𝓱𝓪𝓭𝓮𝓼蒸気の色合い
Inscrit
25 Mai 2017
Messages
5 351
Un bon résumé de ce fameux LSD . Cet espace mental vivant, ces impressions de fondre, les vagues émotionnelles ....

T'es une de ces personnes capable de dormir sous trip de L vous etes des ALIEN pour moi hahaha, ça doit etre magique comme dodo
 
Haut