Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

La fameuse perte de magie de la MDMA

Nymphis

Glandeuse pinéale
Inscrit
19 Août 2021
Messages
105
Bonsoir les psychonautes !

Vous l'aurez compris, je viens de me pencher sérieusement sur la question de la perte de l'effet de magie de la MDMA après quelques prises qui a l'air d'être bien présente chez les usagers. J'essaye de comprendre le phénomène et ce qui l'occasionne, et j'avoue que j'ai du mal dans ce bordel. Normal me direz vous, on sait pas encore vraiment ce qui le provoque de ce que j'ai compris.

Bon heureusement je suis pas touché par le phénomène, pas encore du moins, ce serait bien triste au bout de seulement 3 prises. Ma 3ème a d'ailleurs été encore meilleure que la 1ère, ce qui est étonnant parce que même si les doses par comparaison étaient plus fortes j'en avais déjà consommé un la veille, ce qui m'a pas empêché d'avoir un rush plus fort que toutes mes prises le jour suivant.

De ce que j'ai pu voir ça en touche certains et pas d'autres. Certains au bout d'à peine 10 prises tandis que d'autres c'est après plus de 100, puis certains ont l'air d'être béni et de ne jamais perdre la magie.

Même ceux qui suivent bien la RDR peuvent êtres touchés de ce que j'ai vu, mais quand même des témoignages que j'ai lu la majorité des gens touchés par les phénomènes sont souvent des gens qui ont abusé (surdosage en gobant genre 200+ mg d'un coup, prises de MD en attendant même pas 6 semaines entre les prises et ce plusieurs fois d'affilés...). Y'en a même certains disant qu'ils ont tellement abusé qu'ils ont beau attendre 1 an ils ont plus aucun effet. Pour certains c'est dû à un état d'esprit où ils en attendent trop et sont déçus, attendant d'être shooté pour s'amuser, ne pouvant se passer de la molécule pour faire la fête.

Plusieurs questions me viennent alors histoire d'être préventif sur le sujet et d'essayer de retarder au maximum, voir d'empêcher complètement, la perte de la magie de la MD, drogue que j'affectionne beaucoup et qui me ferait de la peine si elle me faisait plus effet.

Dans ma situation qui est celle de quelqu'un :

Qui espace beaucoup ses prises de MD (minimum 4 mois de pause entre chaque prise pour l'instant).
Qui n'a jamais surdosé (jamais pris plus de 100 mg d'un coup).
Qui ne prend pas d'autre stimulant.
Qui n'est pas dans un état d'esprit se disant "putain sans MD c'est nul", qui est capable de kiffer des soirées même sans le produit et qui, quand il en prend, n'attend pas énormément du produit (en mode je sais objectivement ce que ça va me faire mais sans me surhyper pour pas être déçu justement, j'essaye d'oublier que j'ai consommé et me concentrer sur d'autres éléments de la soirée pour me laisser surprendre par la montée, ne pas être dans l'attente).
Dont la seule entorse qui se permet à la RDR sur la MD est de prendre plus que les 125 mg de MD en une session (pas d'un coup évidemment, mais au total avec le redrop. Ca a été 150 mg lors de ma première prise et autour de 260 mg lors des 2ème et 3ème).

Je sais que je suis bien moins à risque de subir cet effet que celui de celui qui s'en bat les reins de la RDR, mais est-ce que j'en suis vraiment bien protégé ou je dois prier pour faire partie des élus parce que même dans cette situation y'a de grande chance que ça m'arrive ?

Et si j'arrivais à en prendre 1 fois tous les 2 mois (le minimum d'attente idéale selon la fiche RDR de Cookie et que je m'imposerai toujours), soit 6 prises par an, est-ce que c'est bon la magie sera conservée c'est assez long ou 2 mois c'est bien trop court pour garder la magie et vous me conseillez de faire dès maintenant des pauses de tant de mois pour ça ?

Malgré toutes mes précautions, peut-être qu'au final vous allez me dire que le hasard décidera si je ferai partie des élus qui conservent la magie à vie ou pas et que je peux rien n'y faire. Dans ce cas c'est bon de le savoir, au moins je m'y prépare et je profiterai des prochains drops comme les potentiels derniers.

Enfin voilà, je suis intéressé par vos réponses, vos témoignages sous votre perte de magie ou comment vous avez réussi à la conserver, si vous avez des conseils à me donner en plus de ce que je fais déjà pour ne pas la perdre (par exemple peut-être que ma petite entorse que je considère mineure peut avoir un gros impact là-dessus), ou tout simplement pour me dire "te fatigue pas, tu pourras rien y faire, c'est le hasard qui décidera".
 
Dernière édition:
  • Point Biq
Les réactions: Beya

xyzt_

Symplectomorphisme
Inscrit
9 Déc 2019
Messages
759
La magie, c'est fragile.

Tu sembles mettre en pratique à peu près tout ce qui est en ton pouvoir pour ne pas te cramer, encore que 125+ mg c'est pas rien non plus. Mais vu le surdosage des taz ça fait relativiser.

La lassitude, la perte de magie c'est une question de chimie, mais il y a les facteurs externes (= le prod, les conditions) et les facteurs internes (ton mindset, la morphologie de tes synapses). Personne ne peut prévoir ce qu'il adviendra dans le futur, comme personne ne peut prévoir où tu seras dans dix ans.

La perte de magie, au même titre qu'une santé dégradée, est un risque, et par construction le mieux qu'on puisse faire d'un risque c'est le réduire, l'éliminer est impossible.

À te lire mon questionnement serait : si perdre la magie c'est quelque chose de si important, de si signifiant pour toi, est-ce que tu n'est pas déjà dans une forme latente de dépendance ?
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 035
si perdre la magie c'est quelque chose de si important, de si signifiant pour toi, est-ce que tu n'est pas déjà dans une forme latente de dépendance ?
Je trouve cette formulation vraiment étrange ! Est-on dans une forme latente de dépendance à la musique quand on évite d'écouter trop souvent ses sons préférés pour ne pas s'en lasser ? Je trouve que cette formulation pathologise littéralement ce qui fait le sel de la vie. Que faudrait-il pour éviter les dépendances : ne pas aimer l'amour de ce qu'on vit ?
 

xyzt_

Symplectomorphisme
Inscrit
9 Déc 2019
Messages
759
Est-on dans une forme latente de dépendance à la musique quand on évite d'écouter trop souvent ses sons préférés pour ne pas s'en lasser ?
je dirais : un peu ! mais que ce n'est pas nécessairement grave.

je ne dis pas qu'il faudrait éviter les dépendances, et je ne pensais même pas à les pathologiser, simplement je trouve que s'interroger sur les choses dont on dépend (sens strict, ce qui fait de nous ce que nous sommes) est chouette.

en fait je n'imaginais vraiment pas la dépendance dans un concept "pathologique", in fine chaque objet dépend d'une multitude d'autres. mais je comprends bien que l'emploi de ce terme peut etre problématique, tu fais bien de me rappeler à l'ordre !

ce qui peut former pathologie je dirais plutôt que c'est la "surdépendance", la dépendance excessive, en gros quand elle devient trop limitante pour nous mêmes
 

Nymphis

Glandeuse pinéale
Inscrit
19 Août 2021
Messages
105
Une forme latente de dépendance ? Peut-être, je ne sais pas.

Si par la tu veux dire " si cette magie est importante pour toi pour être heureux dans la vie de tous les jours", je te rassure non. Je ne pense pas qu'à la MD et à ma prochaine prise, j'arrive à être heureux dans d'autres activités et avec mon entourage, la vie me semble pas plus terne sans MD, et même si j'admet que depuis ce Nouvel An j'ai régulièrement des réflexions en me disant "putain hé quand même c'est trop cool la MD et son rush hâte d'avoir un bon moment pour y regoûter" (qui peuvent peut-êtres un début de dépendance psychologique je l'admet), j'ai encore un contrôle rationnel sur la chose : suffit que je pense à tous les effets négatifs de reproder trop vite, dont cette perte de magie, et ça me calme très vite à l'idée d'en reprendre trop tôt.

Maintenant dans le contexte très précis quand je prends cette prod, oui la magie est signifiante pour moi. C'est un peu ce qui fait son charme quand même j'ai l'impression, que ce soit dans le contexte festif ou plus calme. Quand je vois des usagers qui passent de moments incroyables, que je vis actuellement vu que j'en suis à mes premières prises, à sur la fin des prises qui amènent que des effets négatifs et qui les obligent à arrêter totalement parfois, ouais j'avoue que ça me fait chier. J'arriverai à vivre sans hein, c'est loin d'être le centre de ma vie la MD, mais me dire que peut-être ce prod que j'affectionne beaucoup, que j'aime à prendre une fois tous les quelques mois pour avoir un rush intense de bonheur en soirée, me fera plus du tout effet un jour, ce serait mentir de dire que ça m'emmerderait pas un minimum quand même. D'où ce post pour récolter de potentiels conseils pour éviter ça justement.

Je recherche pas forcément à vivre ma première fois comme beaucoup, j'ai vu que chacune des expériences pouvait être différente et je trouve ça très cool, j'essaye juste de préserver la magie du prod au max.

En tout cas merci beaucoup de ta réponse qui m'a fait me questionner sur s'il y avait dépendance et si oui à quel point ^^.

Vu que tu passes par là @Sorence également, je serai aussi intéressé par ton avis si tu veux dire quelque chose. (T'es aussi celui qui répond le plus souvent à mes postes, ca me fait toujours plaisir :)).
 

xyzt_

Symplectomorphisme
Inscrit
9 Déc 2019
Messages
759
tbh je pense que la dernière phrase de ma réponse est assez nulle, et qu'elle veut dire tout l'inverse de ce que je voulais exprimer

vu "de loin", tu as l'air d'avoir un rapport franchement carré à tout ça, je ne vois pas trop quoi ajouter. j'ai l'impression que tu as pas mal fait le tour de la question. simplement, quand on parle de risques, faire le tour de la question ça suffit pas toujours, et c'est pas évident de quantifier précisément... mais c'est pas un peu le principe de la magie ?
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 035
@Nymphis en fait tu as répondu toi-même à la plupart de tes questions. Il n'y a aucun moyen de t'assurer que tu ne perdras pas la "magie".
Au-delà de la RdR tu es une personne unique, tes appréciations sont tiennes, elles sont uniques, répondent à des schémas qui te sont propres. Je pense que le mystère de la "perte de magie" tient aussi à ça. T'as des gens qui prendront toute leur vie le même plaisir à taguer les murs d'une seule ville, et d'autres qui ne peuvent pas passer six mois sans changer de passion.

On voudrait tous continuer d'aimer ce qu'on aime (surtout quand ça nous fait du bien), et pourtant la vie n'est qu'une succession de changements d'intérêts, d'amis, de partenaires, de convictions.
J'aime réfléchir aux drogues comme aux relations avec des personnes, ayant un caractère particulier. La MDMA c'est un peu le big love, bien sûr que tu veux avoir avec elle une relation saine et équilibrée afin de profiter de sa chaleur jusqu'à la fin de ta vie. Mais bien qu'il y ait une RDR du couple évidente (ne pas taper, ne pas espionner...) il n'y a aucun moyen de s'assurer qu'un couple tiendra (sauf dans les articles putaclic pour vendre de l'audience à des annonceurs).

Y'a aussi une question davantage philosophique, peut-on vraiment espérer ne pas se lasser d'états de bonheur qui fonctionnent par contraste ? La MDMA, c'est "plus" que d'habitude. C'est pour ça qu'on l'aime. Mais ce "plus", on finira bien par le trouver banal, non ? C'est quoi finalement le bonheur ? Et c'est comme ça qu'on dévient stoïcien lol.

Ma relation personnelle avec le produit est assez typique. J'ai eu un coup de foudre. J'ai tous fait bien comme il faut (et plutôt 2x/an que 6 fois). Le produit a néanmoins commencer à m'ennuyer de plus en plus. Je suis passée de : "ENFIN MOI-MEME DANS UN RAPPORT SAIN AVEC LE MONDE" à "je ne me reconnais pas quand je tripe, je n'assume pas après coup et je n'en retire rien". Pourquoi ? J'en sais rien, je crains de confondre le ressenti et la cause. C'est comme ça, et je préfère y penser maintenant comme à une belle rencontre instructive qu'à un amour perdu. J'ai pu appréhender ce qu'est le bonheur et ça, c'est chouette. Même que parfois quand je suis très heureuse, je me dis : "ah, ça me rappelle la MDMA..." et c'est mi-nostalgique, mi-satisfait.
 

Nymphis

Glandeuse pinéale
Inscrit
19 Août 2021
Messages
105
Hé bien merci beaucoup pour ton apport Sorence également ! J'aime toujours la dimension philosophique et les comparaisons que tu m'apportes dans tes réponses, particulièrement ici où ça m'aide bien à comprendre ce principe de "perte de magie" ^^.

Vos réponses m'ont beaucoup aidé mes chères psychonautes, je réfléchis mieux à la question avec vos éléments de réponses. Donc merci de nouveau à vous :).
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 035
De rien c'est avec plaisir ! J'ajouterais que des drogues y'en a vraiment plein, alors "une de perdue, dix de retrouvées" 😛

IMG_20240206_230720.jpg
 

forêt

Alpiniste Kundalini
Inscrit
14 Mai 2023
Messages
500
vos témoignages sous votre perte de magie
Je ne réponds pas à la question propre aux effets de la md.

Néammoin, je tiens à témoigner que la magie de la vie elle-même (réaction face aux nouveautés, plaisir pris à chaque choses cool, émerveillement face aux belle chose, qu'on parle de drogue ou non) décroît proportionnellement à l'âge. Je le constate chez moi et les aînés qui m'entourent. C'est la vie.
 

Nymphis

Glandeuse pinéale
Inscrit
19 Août 2021
Messages
105
T'inquiètes, ça me confirme quand même ce qui est dit plus haut, donc ton avis reste intéressant ;).

Au final j'en conclue que cette perte de magie de la MD ça pourrait arriver avec tout, que ce soit avec une autre drogue aux propriétés complètement différente à force d'en prendre car on sent qu'on a tout fait avec, ou avec d'autres choses de la vie complètement différentes comme tu le dis forêt.

J'ai bien perdu au fil du temps des centres d'intérêts pour en avoir d'autres comme tout le monde, j'en suis pas devenu triste a regretter mes anciens hobbies. Si ça marche pareil avec la MD en fait c'est pas si grave, ça veut dire que j'en aurais le sentiment d'avoir fait le tour et qu'il sera temps de passer à autre chose sans regrets, comme pour d'autres hobbies avant. Ça se fera naturellement sans même que je m'en rende compte au final

Donc autant que je profites à fond des prochaines prises si ça doit être les dernières. Mais qui sait, peut-être ferais-je parti des "élus", mais que ce soit le cas ou pas au final ce sera pas si problématique.
 
Dernière édition:

snap2

Psychopstick
Inscrit
6 Mai 2015
Messages
5 951
C'est effectivement comme énormément de choses dans la vie, plus on le fait et moins c'est original et intéressant. Parfois ça prend des dizaines années avant de s'en dégoûter.
J'ai eu 2 prises abusive de MD en 7 ans sur une quinzaine de consos de MD, toujours en espaçant bien les prises. Actuellement je suis toujours content d'en prendre, même à petite dose (60-80 mg). Alors oui c'est pas aussi intense que mes premières prises mais ça reste très sympa comme prod je trouve.

J'ai des connaissances qui ont tapé de la MD et des tazs par gramme plusieurs fois par mois pendant des années. Au final eux n'en prennent plus à cause de mauvaises associations produit - effets et parce que ça a fini en brainzaps ou effets secondaires lourds sur la fin de leur conso.
 

Canin

le Hutin (EEEEEHeh)
Inscrit
3 Avr 2020
Messages
755
Je sais pas trop si c'est possible de répondre de manière aussi générale à cette question. Je fais partie de ceux qui te diront "ça dépend des gens et des consos".
Je sais même pas si je l'ai encore la magie, mais j'en prends pas souvent de la MD. Ça m'est arrivé de la perdre (la magie) avec des prods que je trouve en soi plus magiques que la MD, et c'était dû à un certain niveau d'attentes et un mind set un peu particulier sur les prises en question.

La tolérance doit jouer c'est sûr, mais t'as l'air de faire ce qu'il faut pour l'éviter. Je pense quand même que "l'habitude de la défonce" doit pas aider pour garder un effet un peu neuf.
Après voilà c'est pas RdR et c'est pas un conseil, mais récemment j'ai test la MD en combo avec le 2C-B pour la première fois, et là j'ai réellement retrouvé une impression de magie assez forte. Proche des premieres prises. Chose que j'ai pas retrouvée ensuite que ce soit avec le 2C-B seul ou la MD seule, voir le même combo. Mais encore une fois c'est très dépendant des conditions je pense, la dernière tentative avec ce combo j'avais pris tellement d'autres trucs en même temps que c'est limite normal de pas avoir la même magie.
 

dowdidik

Réducateur de risques
Inscrit
20 Juin 2023
Messages
198
De rien c'est avec plaisir ! J'ajouterais que des drogues y'en a vraiment plein, alors "une de perdue, dix de retrouvées" 😛

NPS go brr

Perso je pense que j'ai jamais vraiment perdu la magie, après je suis pas un gros consommateur j'ai du en prendre une vingtaine de fois tout au plus, et j'ai découvert pas mal de drogues depuis le moment où j'ai pris de la MDMA pour la première fois. Après mes dosages tournent toujours autour de 120mg, ce qui me paraît être la dose optimale.
Cela dit j'ai eu une belle surprise après une petite periode sans consommer + du NAC durant une période, et j'ai vraiment eu l'impression que c'était comme la première fois, ce qui peut indiquer que j'avais eu une petite perte de magie, mais c'est une notion assez vague finalement, surtout quand on inclue dans le raisonnement le Set & Settings, ce qu'on a pu manger avant, le son qui passe à ce moment là, etc etc.
 

jannetto

Matrice périnatale
Inscrit
7 Fev 2024
Messages
4
Pronoms
Il / lui
Salut tout le monde,
J'ai utilisé la MDMA plusieurs fois en 2020 et j'ai eu des effets puissants sans aucun problème.
J'ai réessayé d'en reprendre cet été et je n'ai rien ressenti. J'ai perdu la « magie » et j'aimerais demander pourquoi et s'il existe un moyen de la récupérer.
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 035
C'est marrant on vient justement d'avoir un autre topic à ce sujet :
Je t'invite à le lire tu y trouveras peut-être des indices. Je vais fusionner les topics si ça ne te dérange pas.

On ne sait pas comment fonctionne la perte de magie, même si elle semble plutôt survenir chez les personnes qui en ont abusé en terme de dosages etou de fréquence. Ca peut être une habituation du système nerveux au produit, toi qui a changé entre-temps... À ma connaissance il n'existe pas de moyen de la retrouver.

Ensuite, si tu n'en as repris qu'une fois, peut-être que ce n'était qu'une coïncidence, que t'étais pas bien dans tes pompes, que le contexte n'était pas fou...
 

jannetto

Matrice périnatale
Inscrit
7 Fev 2024
Messages
4
Pronoms
Il / lui
Merci!

oui, j'ai aussi entendu parler de ce NAC qui vise à ramener la magie... quelqu'un a-t-il déjà fait l'expérience du NAC ?
 

dowdidik

Réducateur de risques
Inscrit
20 Juin 2023
Messages
198
oui, j'ai aussi entendu parler de ce NAC qui vise à ramener la magie... quelqu'un a-t-il déjà fait l'expérience du NAC ?
Tu peux creuser en partant de là :
Attention cependant si tu es fumeur à ne pas trop en prendre sur de grandes périodes, ça peut favoriser les cancers si y'a déjà des cellules cancéreuses : Et en même temps ça semble être utilisé pour prévenir certains cancers, comme le cancer du colon : https://www.mdpi.com/2076-3921/10/6/967
En ce qui concerne le cancer du côlon, des preuves ont mis en évidence le rôle protecteur possible de la NAC contre les dommages oxydatifs communs aux cellules cancéreuses, où un traitement médicamenteux à long terme (>7 jours) avec la NAC est capable de protéger la muqueuse du côlon et de réduire l'occurrence du cancer du côlon, associé à la colite, en réduisant les dommages provoqués par la nitrotyrosine et le 8-oxoG [93].
Du coup y'a rien de franchement établi, mais dans le doute c'est bien de pas en abuser inutilement.

Après, le NAC comme d'autres "compléments alimentaires" ou nootropiques, c'est pas des trucs miracles, mais ça peut aider sur certains points. D'ailleurs pour l'anecdote le NAC est utilisé pour contrer les surdoses au paracétamol. C'est à manier avec précaution comme tout ce qu'on ingère, surtout si on compte faire des cures avec. Faudrait creuser pour voir s'ils utilisent des trucs particuliers dans les études MAPS avec la MDMA, j'ai ouïe dire qu'ils utilisent des suppléments pour aider à la redescente et minimiser au maximum les risques liés à la conso sur le plan physiologique, mais j'ai pas encore vérifié par moi-même.

Y'a des pistes à creuser pour les plus courageux, j'ai pas trop le temps en ce moment et j'y dédierai sans doute une page plus tard sur drugz, sur la page de la MDMA.

 

TristesPsycho

Holofractale de l'hypervérité
Inscrit
10 Sept 2011
Messages
1 590
la magie de la vie elle-même (réaction face aux nouveautés, plaisir pris à chaque choses cool, émerveillement face aux belle chose, qu'on parle de drogue ou non) décroît proportionnellement à l'âge.

Visiblement, c'est le genre de choses que les psychédéliques soignent assez bien chez les Moldus.

Avons-nous déjà grillé nos cartouches en tapant du psyché jeunes ? Ou est-ce que, au contraire, on bénéficie juste plus tôt, donc plus longtemps, de l'afterglow psychédélique ?
 

Nymphis

Glandeuse pinéale
Inscrit
19 Août 2021
Messages
105
Je sais pas trop si c'est possible de répondre de manière aussi générale à cette question. Je fais partie de ceux qui te diront "ça dépend des gens et des consos".
Je sais même pas si je l'ai encore la magie, mais j'en prends pas souvent de la MD. Ça m'est arrivé de la perdre (la magie) avec des prods que je trouve en soi plus magiques que la MD, et c'était dû à un certain niveau d'attentes et un mind set un peu particulier sur les prises en question.

La tolérance doit jouer c'est sûr, mais t'as l'air de faire ce qu'il faut pour l'éviter. Je pense quand même que "l'habitude de la défonce" doit pas aider pour garder un effet un peu neuf.

C'est c'que j'ai cru comprendre effectivement, ça rejoint la réponse des autres et ce que j'en conclue. Ca m'a fait me projeter un peu pour savoir si la magie dura en réfléchissant à ce que j'ai fait et comment je me ressentais sous l'effet de la MD, et je pense que mon rapport avec part plutôt bien : même avec l'effet empathogène, j'arrive à me contrôler assez aisément pour pas déballer ma vie à des inconnus (bon aussi le fait que j'ai très peu interagi avec, surtout avec mes potes au final, quand j'ai prodé),. Tout le bonheur ressenti je l'ai en interne : je me sens faire un avec mon environnement, la musique et les lumières des festivals sont beaux, l'ambiance générale faite par les gens incroyable, et juste ça c'est fou. Puis de manière générale je suis d'un naturel très sociable, pas besoin de MD pour établir très vite le contact avec des gens, elle ne fait qu'exacerber ce côté. Du coup j'ai pas l'impression de fausseté dû à la molécule, j'me dis pas "c'est pas moi, ça d'habitude je vais pas aussi facilement vers les gens". Même le côté gros love (perso ça s'est traduit pour l'instant par des gros messages d'amour à mes parents) je le ressens pas comme faux après, c'est vraiment des émotions que je ressens au fond de moi et que je leur exprime parfois, et la MD la fait juste fortement ressortir au point de leur écrire de longs pavés. En plus ce côté amour je le réserve vraiment à des gens que j'aime de base sincèrement, pas au premier inconnu et encore moins au premier connard venu, ce qui empêche vraiment de me dire que la MD fausse juste mes émotions et n'est pas si bien.

Bref, j'en retire du positif de ses expériences après coup, que les effets de la MD exacerbent des ressentis et traits de personnalités que j'ai déjà naturellement, avec un gros rush de bonheur en bonus, donc je kiffe sans me dire qu'en fait c'était pas moi. Ce rapport à la molécule me fait penser que ça réduit encore les chances de la perte de magie. Après toute façon on verra bien, comme j'ai dit si ça doit arriver ça se fera naturellement comme d'autres hobbies et ce sera pas grave.

Après voilà c'est pas RdR et c'est pas un conseil, mais récemment j'ai test la MD en combo avec le 2C-B pour la première fois, et là j'ai réellement retrouvé une impression de magie assez forte. Proche des premieres prises. Chose que j'ai pas retrouvée ensuite que ce soit avec le 2C-B seul ou la MD seule, voir le même combo. Mais encore une fois c'est très dépendant des conditions je pense, la dernière tentative avec ce combo j'avais pris tellement d'autres trucs en même temps que c'est limite normal de pas avoir la même magie.

C'est super pour toi :) ! De mon côté bon, si je m'en fie à Mixtures, c'est pas un mélange que j'essayerai de suite, même si c'est pour retrouver la magie si jamais je la perd, on verra quand je serai plus expérimenté et plus âgé X).

Salut tout le monde,
J'ai utilisé la MDMA plusieurs fois en 2020 et j'ai eu des effets puissants sans aucun problème.
J'ai réessayé d'en reprendre cet été et je n'ai rien ressenti. J'ai perdu la « magie » et j'aimerais demander pourquoi et s'il existe un moyen de la récupérer.

Hé bien content que mon topic serve à d'autres, je ne pensais pas qu'il allait susciter tant de réponses. J'espère que, tout comme moi, tu y trouveras des réponses qui te conviendront ^^.
En tout cas chuis du même d'avis que les autres : à moins que tu te sois bouffé des dizaines et dizaines de prises dans cette même année, ou que tu n'aies pas respecté les temps de pauses et/ou les dosages RDR, y'a aucune raison que t'aies perdu la magie (et encore, avec 3 ans de pause normalement tu devrais ressentir un minimum malgré tout). En tout cas il n'est pas fait mention de perte de magie avant la 10ème prise selon les témoignages. Y'a plus de chances que la cause soit dû à des facteurs comme le set&setting, toi qui en attendais trop de la substance, ce genre de choses. En tout cas j'te souhaite d'avoir des prises futures plus fructueuses ;).
 
Dernière édition:
Haut