Quoi de neuf ?

Bienvenue sur Psychonaut.fr !

En vous enregistrant, vous pourrez discuter de psychotropes, écrire vos meilleurs trip-reports et mieux connaitre la communauté

Je m'inscris!

Clozapine, bloqueur de plaisir ?

Kam76

Neurotransmetteur
Inscrit
8 Nov 2022
Messages
92
Bonjour à tous les psychonautes, 

Je prends de la clozapine, depuis à peu prêt 6 mois, et je constate que je ressens beaucoup moins  de plaisir, lorsque je prends du Lyrica, ou même lorsque je fume du canna.

J'ai regardé sur internet et j'ai vu que c'était un anti-dopaminergique, un bloqueur de dopamine.

Or la dopamine est l'une des hormones du plaisir.

Pensez-vous que c'est la Clozapine qui me fait ressentir extrêmement moins de plaisir lorsque j'essaie de planer ?

Cordialement.
 

snap2

Psychopstick
Inscrit
6 Mai 2015
Messages
5 989
Oui les inhibiteurs de dopamine peuvent rendre les effets des drogues beaucoup moins intéressants effectivement. Il en est de même pour les antagonistes à sérotonine.
Après je suppose que si tu as de la clozapine c'est pour une bonne raison, donc autant en profiter pour arrêter les autres produits utilisés en récréatif plutôt que la clozapine.
 

Acacia

𝓥𝓪𝓹𝓸𝓾𝓻𝓸𝓾𝓼 𝓢𝓱𝓪𝓭𝓮𝓼蒸気の色合い
Inscrit
25 Mai 2017
Messages
5 289
Je pense pas que ce soit si simple que ça, mais les neuroleptiques antagonistes de la dopamine, mais aussi de la sérotonine (souvent, ils font les deux d'ailleurs) me rendent extrêmement anhédonique et sans la motivation d'y faire quoi que ce soit .
Mais pas spécialement pour la drogue ... pour à peu près tout chez moi .

Il me semble que la Dopamine, c'est plus lié au sytème de récompense que directement au plaisir il me semble . L'importance qu'on accorde à un élément plutôt qu'un autre, avoir un comportement dirigé vers l'accomplissement de buts...

Si tu parles anglais, je te conseille cette vidéo, c'est la vidéo de vulgarisation qui m'a plus aidé a comprendre le role de la dopamine et de ses antagonistes ( ça parle + de dopamine que de psychose en dépit du titre )


Par contre n'arrête surtout pas ce genre de médicaments sans avis médical, le mieux serait de parler de cette perte de plaisir à ton médecin .
 

Kam76

Neurotransmetteur
Inscrit
8 Nov 2022
Messages
92
snap2 a dit:
Oui les inhibiteurs de dopamine peuvent rendre les effets des drogues beaucoup moins intéressants effectivement. Il en est de même pour les antagonistes à sérotonine.
Après je suppose que si tu as de la clozapine c'est pour une bonne raison, donc autant en profiter pour arrêter les autres produits utilisés en récréatif plutôt que la clozapine.

Salut,

Si j'ai reçu la clozapine, ce n'était extrêmement pas du tout pour une cause importante, 


Mon psychiatre m'a baratiné en me disant que j'allais me sentir mieux avec ça.

En fait, c'était tout juste seulement pour remplacer la quétiapine par la clozapine.

Et puis je ne suis ni schizophrène, ni autres choses du même type.

Donc, ça n'a rien de vital. 

Chaleureusement.


Acacia a dit:
Je pense pas que ce soit si simple que ça, mais les neuroleptiques antagonistes de la dopamine, mais aussi de la sérotonine (souvent, ils font les deux d'ailleurs) me rendent extrêmement anhédonique et sans la motivation d'y faire quoi que ce soit .
Mais pas spécialement pour la drogue ... pour à peu près tout chez moi .

Il me semble que la Dopamine, c'est plus lié au sytème de récompense que directement au plaisir il me semble . L'importance qu'on accorde à un élément plutôt qu'un autre, avoir un comportement dirigé vers l'accomplissement de buts...

Si tu parles anglais, je te conseille cette vidéo, c'est la vidéo de vulgarisation qui m'a plus aidé a comprendre le role de la dopamine et de ses antagonistes ( ça parle + de dopamine que de psychose en dépit du titre )


Par contre n'arrête surtout pas ce genre de médicaments sans avis médical, le mieux serait de parler de cette perte de plaisir à ton médecin .


Merci beaucoup. Mais je ne parle pas l'anglais. :shy:


snap2 a dit:
Oui les inhibiteurs de dopamine peuvent rendre les effets des drogues beaucoup moins intéressants effectivement. Il en est de même pour les antagonistes à sérotonine.
Après je suppose que si tu as de la clozapine c'est pour une bonne raison, donc autant en profiter pour arrêter les autres produits utilisés en récréatif plutôt que la clozapine.

Oui, mais malheureusement je ressens ça, même lorsque je bois mon café le matin, ou en tirant sur ma cigarette électronique, par exemple.
 

snap2

Psychopstick
Inscrit
6 Mai 2015
Messages
5 989
Ah, de la quétiapine pour le sommeil ?
Ça reste une alternative correcte aux benzos à petite dose, après c'est quand même mieux de travailler sur l'hygiène de vie (justement la nicotine/caféine c'est pas top) plutôt que de prendre des somnifères.
 

Kam76

Neurotransmetteur
Inscrit
8 Nov 2022
Messages
92
snap2 a dit:
Ah, de la quétiapine pour le sommeil ?
Ça reste une alternative correcte aux benzos à petite dose, après c'est quand même mieux de travailler sur l'hygiène de vie (justement la nicotine/caféine c'est pas top) plutôt que de prendre des somnifères.

Non, la quétiapine c'était pour des troubles bipolaires, que j'avais.

Mais ça n'a eu ni bienfait sur mon humeur, ni rien d'autres, Je parle de la clozapine...
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 265
De la quietapine pour un trouble bipolaire… c’est inhabituel. Les médicaments de première intention (lamotrigine, lithium) ne fonctionnaient pas ?
 

Kam76

Neurotransmetteur
Inscrit
8 Nov 2022
Messages
92
Sorence a dit:
De la quietapine pour un trouble bipolaire… c’est inhabituel. Les médicaments de première intention (lamotrigine, lithium) ne fonctionnaient pas ?

Non, ça ne m'a juste jamais été proposé, ça, la Lamotrigine, et/ou le Lithium.
 

Sorence

zolpinaute de la sapience
Inscrit
11 Oct 2022
Messages
4 265
Bon, je me suis un peu renseigné. La quietapine est utilisée pour réduire les phases dépressives de la bipolarité, mais pas pour prévenir les rechutes.
La clozapine serait efficace dans les bipolarités réfractaires (aux autres traitements) et/ou à cycle rapide, mais n'a pas encore d'AMM pour cette indication.
Bref, je suis pas sûre que ta prescription soit dans les clous, ça vaudrait le coup d'en parler avec ta/on psychiatre. Lui demander précisément pourquoi tel médoc et pas un autre, ce que c'est censé t'apporter, etc. Tu arrives à bien communiquer avec ?

Dsl on s'écarte un peu du sujet du topic mais il a été répondu : effectivement, les neuros réduisent le plaisir ressenti.
 

Kam76

Neurotransmetteur
Inscrit
8 Nov 2022
Messages
92
Sorence a dit:
Bon, je me suis un peu renseigné. La quietapine est utilisée pour réduire les phases dépressives de la bipolarité, mais pas pour prévenir les rechutes.
La clozapine serait efficace dans les bipolarités réfractaires (aux autres traitements) et/ou à cycle rapide, mais n'a pas encore d'AMM pour cette indication.
Bref, je suis pas sûre que ta prescription soit dans les clous, ça vaudrait le coup d'en parler avec ta/on psychiatre. Lui demander précisément pourquoi tel médoc et pas un autre, ce que c'est censé t'apporter, etc. Tu arrives à bien communiquer avec ?

Dsl on s'écarte un peu du sujet du topic mais il a été répondu : effectivement, les neuros réduisent le plaisir ressenti.

Bonjour,

Déjà merci beaucoup d'avoir fait des recherches.

En fait j'ai dit une grosse bêtise dans l'un de mes précédents posts, c'est-à-dire que je ne souffrais pas de schizophrénie. Mais mon psychiatre me l'a rappelé hier lorsque je l'ai vu, il m'a dit qu'au départ j'étais bipolaire mais que là j'étais dans une forme de schizophrénie hébéphrénique. J'avais pas fait attention à mes anciens diagnostics, du coup j'ai oublié. Du coup il m'a affirmé que ma bipolarité se serait beaucoup amoindrie.   

Oui j'arrive à bien communiquer avec, et il est même extrêmement gentil mon psychiatre. Mais du coup, j'ai aussi oublié de lui dire pourquoi tel médicament et pas un autre, vu que ça fait un mois pile que tu m'as répondu. Et oui, j'oublie beaucoup de choses...
 

Kam76

Neurotransmetteur
Inscrit
8 Nov 2022
Messages
92
Sorence a dit:
Bon, je me suis un peu renseigné. La quietapine est utilisée pour réduire les phases dépressives de la bipolarité, mais pas pour prévenir les rechutes.
La clozapine serait efficace dans les bipolarités réfractaires (aux autres traitements) et/ou à cycle rapide, mais n'a pas encore d'AMM pour cette indication.
Bref, je suis pas sûre que ta prescription soit dans les clous, ça vaudrait le coup d'en parler avec ta/on psychiatre. Lui demander précisément pourquoi tel médoc et pas un autre, ce que c'est censé t'apporter, etc. Tu arrives à bien communiquer avec ?

Dsl on s'écarte un peu du sujet du topic mais il a été répondu : effectivement, les neuros réduisent le plaisir ressenti.

Bonjour,

Déjà merci beaucoup d'avoir fait des recherches.

En fait j'ai dit une grosse bêtise dans l'un de mes précédents posts, c'est-à-dire que je ne souffrais pas de schizophrénie. Mais mon psychiatre me l'a rappelé hier, et il m'a dit qu'au départ j'étais plutôt bipolaire avec des tendances de schizophrénie hébéphrénique et que là j'étais beaucoup plus dans une forme de schizophrénie hébéphrénique. J'avais pas fait attention à mes anciens diagnostics, du coup j'ai oublié. Du coup il m'a affirmé que ma bipolarité se serait beaucoup amoindrie. Mais malheureusement pas pour ma schizophrénie hébéphrénique.   

La schizophrénie hébéphrénique a comme conséquence d'amoindrir de beaucoup les envies de faire les choses, et a pour entre autres conséquence de créer une anhédonie. Du moins, c'est ce qu'il m'a dit. Et j'ai vérifié sur le web et ça semble confirmer ses dires. Et vu que ça créé une anhédonie ( manque de plaisir ) ça me réconforte à l'idée de lui demander d'arrêter ce traitement à la prochaine consultation.

Oui j'arrive à bien communiquer avec, et il est même extrêmement gentil mon psychiatre. Mais du coup, j'ai aussi oublié de lui dire pourquoi tel médicament et pas un autre, et ce que c'est sensé m'apporter, vu que ça fait plus d'un mois que tu m'as répondu. Et oui, j'oublie beaucoup de choses...

Cordialement.
 
Haut