S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[champis+O-PCE] Un bordel à l'extrême limite du supportable.

#1
(05/01/2022 17:55)Tridimensionnel a écrit :
Citation : j'ai pris du O-pce par dessus des champis une fois et c'était un bordel à l'extrême limite du supportable.

Un TR ! Un TR !


A la demande du peuple...

Ptit son pour te mettre dans l'ambiance:
https://www.youtube.com/watch?v=_A3O5Jc3urM

En arrivant à un festoche j'ai pris des champis que mon pote avait fait poussé. De mémoire 5-10g tout frais cueillis. On se balade dans le festival, ça balance de la psytrance prog sur des énormes funktion one, à l'orée d'une forêt et au bord d'un lac. Y'a plein de déco bien DIY et trippy. Les champis nous mettent dans un buzz sympa, des good vibes champignonesques et le mental introspectif sans trop de visus. 

Environ 2h après, au coucher du soleil, le même pote nous propose du O-PCE. Il m'avait déjà fait le coup en me filant 20mg comme une dose 'moyennement forte' à cause de sa tolérance aux dissos. Cette fois ci je me méfie et prend donc 10mg. Je ne pensais plus trop au fait que j'étais sous champis par ce que comme j'avais rien bouffés il étaient montés vite et donc j'avais l'impression que le gros des effets étaient déjà passé. Il me semble que je sniff le O-PCE et puis on se met en quête de la tente de RdR ou mon pote pense retrouver ses potes. Le O-PCE monte vite et on est trois sur quatre à en avoir pris. Là ça devient un peu flou surtout que cette histoire remonte à longtemps. Je me souviens qu'on a beaucoup phasé sur une expo de tableaux qui brillaient sous une lumière noire, nous étions vraiment absorbés et réceptifs aux tableaux. Ca devient de plus en plus le bordel, typique des dissos où les pensées ne se suivent plus trop et où on en est de toute façon très distant.

On fini par trouver la tente de RdR. Là, l'un de nous demande 'c'est là la tente RdR?', on nous répond oui. On s'attend tous à ce que notre pote qui est sensé connaitre ces gens dise quelque chose. On reste tous plantés là, ultra perchés à les regarder avec des yeux de poissons frits. Ils nous demandent 'tout va bien? Vous avez besoin de nous?'. Je leur répond avec une voix qui me semble très très lente 'Non... touuuut va... bieeeen... merci...bye'. Et on se casse.

Le trip n'en fini pas de monter, on commence à plus être apte à fonctionner. Sous ké, on se serait allongé et on aurait voyagé dans les méandres de notre esprit. Mais là, la stim du O-PCE nous garde en mouvement. Un de mes souvenirs les plus marquant du trip reste celui-ci: moi et un autre de mes potes marchons le long d'un fossé. Je sens qu'il va tomber dedans, et effectivement il tombe. Alors, comme entrainé dans sa chute, je tombe moi aussi alors que j'avais pourtant parfaitement conscience du danger!

Finalement on retourne devant le mur. Là, le son est juste un bordel sans nom. Le chapiteau rempli de monde devient vite oppressant, et mes pensées tournent en boucle (typique des champis). Ma boucle de pensée est: ok, j'ai mangé il y a pas longtemps, j'ai bu il y a pas longtemps, j'ai pris tel et tel drogue, je devrais donc survivre... Puis le doute de ma survie revient et je repars dans la boucle. Je fini par dire à mon seul pote soble que on gère plus rien, que il faut qu'il nous fasse sortir d'ici. On le suit jusqu'à la tente. Je m'effondre et mon pote qui m'avait entrainé dans sa chute s'effondre avec moi (décidément...). A moitié en riant, à moitié en paniquant, on hurle notre incompréhension du moment, chacun dans notre langue natale: 'Porco dio!' 'Putain de merde!' Le truc fini par se calmer, on se balade en trippant sur les décorations qui se sont éveillées sous les lumières noires et le mapping. Un de mes potes me dira plus tard que sous le chapiteau il a eu l'impression de rentrer dans un nouvel univers. On s'est accordé sur une définition pour ce borel: un k-hole ou tu peux marcher et parler à peu près normalement, alors que tu n'est pas DU TOUT apte à le faire.

Je pense que le combo était dominé par le O-PCE, mais 10mg c'est sensé être moyen comme dose et cette expérience avait rien d'un trip moyen. Donc les champis on potentialisé le O-PCE et rendus le tuc encore plus confus avec notamment les boucles de pensées. Je connais mal le O-PCE comme je l'ai essayé que deux fois, et jamais sans combo (il faut que jeunesse se trace!). Mais c'est vraiment le prod le plus chelou que je connaisse c'est hyper indéfinissable et en définitive pas très agréable.
'Je vadrouille à travers les jours comme une putain dans un monde sans trottoirs.'
- Emile Cioran


Topics apparemment similaires...
  [3-MEO-PCP/4-HO-MET] On a tous une limite... BrusqueArabesque 9 2,959 19/09/2014 21:37
Dernier message: BrusqueArabesque



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.