S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Trip report truffes hallucinogènes

#1
TRIP REPORT



Chapitre 1 : Set&Setting
Salut ! Aujourd'hui je vais tenter de vous raconter ma première expérience avec les psychédéliques, lorsque j'avais dix-huit ans. J’ai décidé de prendre pour la première fois des truffes lors une fête que j’ai organisé, à côté de la maison de mes parents. La fête se déroule dans une annexe de la maison, séparée par une grange. Une vingtaine de personne est invitée. Relativement pressé d’entamer mon expérience, je décide de prendre 10 grammes de truffes Valhalla vers 18h après avoir bu une bière. J’étais alors à jeun (mon dernier repas remonte à midi). Les truffes, que je mâche longuement n’ont aucun goût. Je les ait au préalable broyées au grinder. Je m’attendais un goût horrible, accompagné de nausées mais rien de vient. Je me pose donc sur le canapé en face de la sono et attends. Quelques amis me regardent et attendent de voir les effets monter sur moi (aucune personne de la fête sur place n’a jamais pris de psychotropes). 

Chapitre 2 : Montée
Au bout d’une vingtaine de minutes, ma vision se trouble et se teinte de vert. Des formes géométriques se dessinent sur le mur en face de moi. Mes amis me font remarquer que mes pupilles se dilatent, je suis pris d’un fou rire à la moindre conversation.
Je décide alors de fermer les yeux, et c’est là que mon voyage va réellement débuter, sous la musique "Still don't know my name". Des formes géométriques de couleur vive se dessinent sur un fond noir. Elles sont accompagnées de lignes extrêmement fluides. Ces formes paraissent être en parfaite symbiose avec la musique. Tout d’un coup, des ombres de femmes qui dansent apparaissent et me tendent la main. Une chicha est au centre de ma vision, et son tuyau s’enroule tout doucement tout autour des danseuses. Le rythme est lent. Je laisse agir la substance, qui dicte ma vision. Tout me paraît agréable, je n’entends plus que le son de la musique qui berce mon trip. Des gens viennent me saluer, je ré ouvre les yeux, marmonne un « salut », mais je suis autre part, et la fête m’importe peu. Je m’allume un cigare et commence à tirer quelques lattes. Ma vision change alors totalement. Les formes deviennent cubiques, le cigare, les cendres incandescentes qui s’envolent. En recrachant la fumée, cette dernière efface complètement les cubes pour développer une vision kaléidoscopique, qui fait évoluer ses formes géométriques avec un fluidité parfaite. Je peux rouvrir les yeux, me concentrer sur un simple détail du sol, qui se développe tel un trou noir profond qui s’enfonce de plus en plus profond. 

Chapitre 3 : L'aventure continue
Je regarde l’heure sur mon téléphone. Une heure s’est écoulée. Je suis pris de vertiges quand je pense que mon voyage a duré pour moi presque trois heures. J’éteins immédiatement mon tel et le remet dans ma poche. Un gars vient me parler. Je ne le connais que vaguement. Il a lui aussi déjà essayé les champis, et me rassure immédiatement.
-Ça va ? 
-Ouais.
-T’as pris des champotes hein ? Ça se passe bien ? 
-J’ai vu l’heure, ça me fout mal. 
-Bah t’inquiètes, c’est cool. T’embêtes pas avec ça, profite, on est là, avec toi. 
Tout ça paraît assez simplet, mais ça me remet bien, je me sens mieux. Je referme les yeux et me replonge dans mon voyage. Je ré ouvre les yeux plus tard, et retrouve la vision verdâtre avec les formes géométriques sur les murs décrites lorsque j’ai débuté le trip. La lumière est allumée. Se trouve en face de moi un salon où l’alcool a bien coulé, les bières couvrent le sol, des bouteilles sont éparpillées. Je vois certaines connaissances qui nous ont rejoint sans que je ne m’en rende compte. Deux mondes s’opposent alors totalement. Quand je ferme les yeux, je retrouve cet univers de fête avec ces fameuses danseuses et ces lignes, quand j’ouvre les yeux je vois un réalité crue, où les gens sont ivres, où la pièce est sale, où les formes se troublent et se distordent. Je referme les yeux et me replonge dans mon voyage. 

Chapitre 4 : Réflexion sur ma condition
Au bout d’un certain temps, les courants d’airs dus à la porte ouverte me gênent et me font froid mais je ne me sens pas de me lever. Je plonge la tête dans mon coude, et entame une profonde réflexion, que je vais tenter de vous résumer assez brièvement.
A quoi cela sert de m’accomplir et de m’épanouir dans la vie ? D’avoir un emploi, un salaire, de fonder une famille ? Je ne suis qu’une goutte d’eau dans l’océan. Au yeux de l’humanité, je ne suis rien. L’océan peut se passer de plusieurs milliers de gouttes d’eau, sans pour autant tarir. Une totale indifférence me marque alors. Je peux mourir, on peut mourir autour de moi, cela m’importera peu. Je veux simplement penser, et passer le reste de mon temps à penser, que je ne suis rien et que la vie n’est que vanité. On vient alors me demander de trouver un sceau. Une fille est vraiment mal et vomit ses entrailles. J’envoie bouler mon interlocuteur. Je n’en n’ait absolument plus rien à faire de mon environnement, ma conscience se dissocie de mon enveloppe physique. Ma vision s’obscurcit. Je sais, que je vais redevenir le moi du passé et du futur, qui n’est pas sous l’emprise de psychédéliques. Ce moi du futur doit savoir qu’il sera absolument vain de se démener dans une vie qui n’est qu’inutile. Je me concentre sur cet évident paradoxe, et cherche l’erreur. Car un océan est nécessairement formé d’une multitude de gouttes d’eau. Et que si une goutte d’eau n’est pas, il faut obligatoirement qu’un ensemble de gouttes d’eau existe. Qu’est ce qui marque le caractère d’une goutte d’eau ? Comment peut-on définir qu’elle peut faire partie de l’ensemble qu’est l’océan de l’existence ? Je tourne en boucle, mon cœur se serre. 

Chapitre 5 : Sensation de mal-être
J’ai pas mal d’hallucinations, notamment avec des attaques Clash of Clans (jeu mobile que j’apprécie) qui se réalisent sous mes yeux, ce qui paraît totalement invraisemblable. Des sorts de gels sont jetés, des tours de l’enfer se forment, leur rayon décrit un hexagone parfait enveloppé dans des fractales indescriptibles. Une fille assise à côté de moi me demande si je vais bien. Je la regarde, et voit son visage d’une couleur verte avec quatre yeux. Je me crispe et reste bouche bée. Elle continue de me regarder et dit à ses potes que je suis vraiment défoncé. Me sentant mal, je décide précipitamment de me lever (pour la première fois depuis le début du trip) et me dirige vers un autre salon. Ma vision me bouscule, je me perçois moi-même de dos. Le monde s’assombrit , je rejoins d’autres gens et les regarde. Ils me fixent. Leurs yeux sont tous d’un noir profond. Je leur souris et il s’amusent. Ils remarquent bien que je suis autre part. J’ai envie de pisser, et sort dans le jardin. Je me précipite vers un fossé. Mon urine est telle un arc-en-ciel, multicolore et très fluorescente. Je regarde le ciel. Des nuages bleus se déplacent, puis tout d’un coup le ciel se teinte de rose. Je vois des champignons se dessiner un peu partout. Cela me ramène à la raison (je ne veux plus revivre le moment de réflexion presque nuisible, cité dans le chapitre précédent, et je décide d’aller m’allonger. Je m’emmitoufle dans un lit à côté d’un ami qui a un peu forcé sur la gnôle. La chaleur de la couverture me rassure. 

Chapitre 6 : Descente
Je fixe le plafond en bois. Les lignes se disloquent et des visages apparaissent, des faces de chats de dessinent. L’extrémité de la couette totalement verte se teinte parfois de violet. Je vois des silhouettes se former sur un mur à côté de moi, ainsi que de multiples visages abstraits. Un ami me rejoint et on commence à discuter de mon trip. Je me sens tellement bien. Il me propose des chocolats car j’ai pas mangé depuis 9 heures (il m'indique qu'il était 21h). Le goût sucré renforce ma complaisance. Je tente de lui raconter mes hallucinations et lui résume le tout : « Il est impossible de poser des mots sur ces sensations. ». Il est super agréable et à mon écoute. Lui s’ennuie car la plupart des invités sont déjà torchés et il ne s’amuse plus. On continue de parler, je le vois parfois avec ses traits qui changent, des rides qui paraissent, ses oreilles qui grandissent. Je lui confie mes visions et on en rit tous les deux. Peu après, il retourne avec d’autres gens. Je décide de me lever et sors dans un couloir. Je vois des filles qui pleurent à cause d’anxiété ou d’autres trucs, je ne me souviens plus très bien. Moi, je leur ris au nez. Cette indifférence revient. J’en ait absolument rien à faire d’elles, je veux juste m’amuser et rire de tout et n’importe quoi. Je rentre dans une chambre et discute de la fête avec des invités. Des yeux se forment sur mon bras, les murs, dotés de bouches, semblent parler. Ma vision se teinte de rose. Je sors mon téléphone, et regarde mon reflet. Je me vois normalement, mais je ressens un profond malaise que je ne saurais expliquer, je range donc tout dans ma poche. Je me lève, me balade dans le bâtiment, puis retourne me coucher dans le même lit qu’auparavant Les effets sont semblables à ceux de mon premier passage, mais leur intensité diminue pas mal. Je sens la fin du trip approcher. Je ferme les yeux, je vois des bandes annonces de cinéma tourner, des lumières dans le ciel à la Batman s’éclairer. J’attends un moment, les effets s’estompent (la vue de l’heure m’a bien marqué et je ne compte pas revivre ce moment, je n’ait donc aucune échelle de temps). Je me lève, et pars fumer sur une chicha avec ce même pote qui m’a laissé plus tôt, et qui est avec un groupe de gars sympas. Mon trip est terminé, je n’ai plus d’hallus ni de sensations. Une grosse migraine me tombe dessus, je m’endors tant bien que mal vers 1h du matin.

Conclusion
L'écriture de ce trip report a été réalisée au lendemain de mon trip, vers 14-15h. Tout était relativement frais dans ma tête, mais j'ai pu omettre quelques moments, dû à la fatigue.
Je ne regrette absolument pas d'avoir pris 10g et seulement 10g de truffes Valhalla. L'effet philosophique a été très fort, et je pense que prendre une plus grande quantité de truffes aurait pu être dangereuse, et me faire fleureter avec le bad trip. Je pesais alors environ 65 kg. Si vous souhaitez prendre des truffes hallucinogènes pour la 1ère fois, tablez sur 10g, c'est largement assez ! Il faut tout de même savoir que nous n'avons pas tous la même tolérance quant à la substance, et certains auront énormément d'effets avec 7g quand d'autres n'auront absolument rien avec 15g. Mais restez prudents. Une fois ingérée, la substance vous domine clairement. 

Quelques conseils si vous souhaitez tripper aux truffes (ne prenez pas ça pour argent comptant et demandez l'avis d'autres personnes) :
-Fixez une date précise pour votre trip.
-Essayez d'être uniquement avec des amis proches. Personnellement, être dans une fête avec un certain nombre de personnes m'a fait ressentir un certain malaise à quelques moments.
-Préparez une playlist de musiques que vous appréciez, la musique joue un rôle essentiel dans votre trip.
-Evitez un cadre anxiogène, avec de la famille proche de vous, etc...
-Ne résistez pas à la substance, laissez vous aller tout simplement ! Si vous fleuretez avec le bad, dites vous bien que c'est simplement un moment de votre vie à passer, qui ne dure que quelques heures. Gardez éventuellement près de vous quelques trip-killer type xanax.
-Le plus important pour la fin : Kiffez votre moment comme si c'était votre dernier jour sur Terre !

Sur ce, c'est tout pour moi.
Hésitez pas à donner votre avis sur le trip, poser des questions, revenir sur les conseils que j'ai donné, tout se passe dans les commentaires !


Peace, JOËL
#2
J'ai bien aimé lire ce tr. Tout est clairement expliqué, d'une façon constructive et logique. J'aime Smile


Topics apparemment similaires...
  Quel truffes acheter? Eau Precieuse 17 698 30/11/2021 14:14
Dernier message: Error419
  Parlons de truffes (effets, dosage, tisane, tolérance) Ptitom 8 417 27/10/2021 22:54
Dernier message: Arecibo
  Truffes magiques Mexicana, dosage et séchage Gamal40 23 809 19/10/2021 13:05
Dernier message: Gamal40
Tongue Premier trip sous truffes Eau Precieuse 6 436 16/09/2021 21:19
Dernier message: Bob Arctor
Question Les truffes, mais pas que.. Eau Precieuse 2 225 04/09/2021 10:45
Dernier message: Cookies
  Champi vs truffes question Eau Precieuse 5 291 03/09/2021 21:13
Dernier message: Acromyrex
  Truffes magiques - Un trip décevant n3m 6 489 13/08/2021 11:02
Dernier message: n3m
  Quelles truffes choisir ? AlphaD 20 4,861 04/07/2021 21:07
Dernier message: AlphaCentauri
  Truffes peut etre perimees Champignonmignon 20 2,186 07/06/2021 22:13
Dernier message: Blancomneige
  Passer la barre des 30g de truffes. Llama 23 4,059 02/06/2021 19:36
Dernier message: Blancomneige



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.